Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 3 sur 1082 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 45 sur 16223

Retour d'expérience poêle de masse

  1. rem1

    Date d'inscription
    octobre 2005
    Messages
    35

    Re : Retour d'expérience poêle de masse TULIKIVI

    bonjour à tous mon absence pendant quelques jours m'a empeché de vous repondre au fur et à mesure .
    Bravo ludo b pour t'etre lancé ! mais je vais repondre tout de meme à tes interrogations :
    - la convection : Mon modèle possède 2 petites portes vitrées , ce qui en fait un modèle avec pas mal de convection . Avantage : cela donne un bon coup de fouet au thermometre pendant les 3h de feu et reduit un bon coup l'humidité de l'air ( environ 6-7° ) . Desavantage : lorsque l'on fait le feu le soir , on a tendance souvent à avoir trop chaud au moment de dormir .
    Pour eviter la convection : aucun problème : faire le feu dans le four , la porte est miniscule et le rendement spectaculaire .

    - Concernant tes murs , privilegie la masse , placo+isolant ne me semble pas idiot .

    - je ne savais pas que l'ecorce avait moins bonne réputation , je sais juste que le bois doit etre tres sec peu importe son essence . Dans les scierie qui fabrique du parquet ( MONTALBOT à BLET 18 par ex. ) le gas chauffe ses sechoirs qu'avec ses écorces . Ca n'a pas l'air d'etre mauvais ?

    -Concernant l'humidité et pour aidé pouydu3004 , juste un petit élement .
    Dans une piece naturellement à 70° d'humidité ( c la moyenne sans chauffage ) si l'on asseche l'air par de la convection ( il est vrai que l'hygrometrie baisse tres vite ) , ou passe toute cette eau ?
    Baisser de 20° d'humidité dans un volume imortant , cela fait quelques dizaine de litre de flotte qui n'ont pas disparu réellement .
    La plupart du temps l'élevation de l'air chaud provoque une condensation quelques part ( murs ou vitage ) ou alors si la maison est en bois par ex c le bois qui va absorber cette humidité .
    Bref l'eau dans les murs ou dans l'athmosphère ( si ca n'est pas 98° ) je ne vois pas trop de différence .

    - Enfin concernant la double combustion , il est difficile de comparer celle d'un poele classique et celle d'un poele de masse .
    Pour la double combustion il faut :
    1- Que la 1ère combustion soit pousée au max , sans ca elle ne sert à rien . Ce qui est rarement le cas dans les poele classique car le feu ne tiendrait pas .
    2 - que le trajet de la flamme soit le plus long possible pour utiliser toute l'energie calorifique du bois . pour mon modèle le trajet de la flamme peut dépasser les 2m .
    3 - Que durant ce trajet les gaz et la flamme ne soit pas refroidit car on doit atteindre 1200° pour la post combustion . Il ne le sont pas dans un poele de masse ou plusieurs tonnes de pierres brulantes "empeche " se refroidissement .D'ailleurs quand le poele est "froid " nous n'avons pas de post combustion .
    ( nous pouvons voir la post combustion à travers le four ) .

    Merci à tous .


     


    • Publicité



  2. ludo b

    Date d'inscription
    octobre 2005
    Messages
    1 284

    Re : Retour d'expérience poêle de masse TULIKIVI

    Salut Rem1 et merci pour ces précisions.
    Je vai moi aussi en donner, par rapport à l'humidité.
    Mon dada c'est la culture des orchidées, donc les questions d'hygromérie je connais un peu.
    En fait la baisse que tu relève pendant la phase de combustion est très faible. Elle s'explique très simplement par le fait que l'air réchauffé se dilate et que donc, en gardant la même quantité de vapeur d'eau dans l'air de la pièce l'humidité RELATIVE (exprimée en %) baisse. En effet le rapport entre le volume d'air et la quantité d'eau est modifié suite à la dilatation de cet air.
    On voit bien avec le chiffre que tu donnes (6-7% de baisse) que ce type de poêle n'assèche pas l'air.
    Avec un convecteur l'air est également réchauffé (d'avantage qu'avec un poêle de masse à production calorifique égale, puisqu'avec le p de masse on a une grande part de l'énergie sous forme de rayonnement).
    Cet air réchauffé est logiquement plus sec. Jusque là c'est pareil.
    Mais les murs ne l'étant pas eux, en tout cas pas aussi efficassement qu'avec le rayonnement du poêle de masse, ils restent "froids" et la vapeur d'eau se condense à leur surface. Cette eau est donc extraite de la masse d'air le temps du fctionnement du convecteur. Ensuite, avec la baisse de t° cette eau regagne la masse d'air et l'hygro remonte. On a une sorte d'alternance chaud et sec/ "froid" et humide.
    Une autre différence c'est la durée de combustion. Dans le cas du poêle classique ça peut être en continu pendant des jours entiers. On maintient donc l'air sec pendant de longue périodes.
    Le poêle de masse ne brule que qques heures par jour. Le léger assèchement n'en est que réduit puisque pendant la longue phase de rayonnement il n'y a virtuellement pas d'assèchement de l'air. On maintien presuqe tjs le même taux d'humidité avec un réchauffement en profondeur des maçonneries (et donc l'effet "murs froids et humides").
    Pour rappel 60 à 70% d'humidité à 20°C c'est idéal pour les habitants, les plantes mais aussi les meubles, les tableaux....C'est le taux "naturel" qu'on trouve dans une habitation correctement ventilée.
    Dernière modification par ludo b ; 03/11/2005 à 10h26.
     

  3. UBU

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    1

    Talking Re : Retour d'expérience poêle de masse TULIKIVI

    Hello à tous

    Cornebouc,

    A vous lire sur les bienfaits du poele miracle stéatité, me voilà à regretter ma cheminée à foyer ouvert (360°) certes agréable à l'oeil mais couteux au porte monnaie coté chauffage

    Aussi , pensez vous qu'une adaptation d'un poele sur la cheminée existante relève du possible ou d'une idée ubuesque

    En annexe , après je ne vous embête plus, une autre solution de récupération de chaleur peut elle etre envisagée

    merci et bonne chauffe à tous la froidure venant
     

  4. ludo b

    Date d'inscription
    octobre 2005
    Messages
    1 284

    Re : Retour d'expérience poêle de masse TULIKIVI

    Citation Envoyé par Viking
    bonjour rem1
    Enfin ce type de poêle n'a vraiment aucun défaut? c'est de la magie? merci de ta disponibilité car on est des débutants!...
    Gros défaut : le prix
    Si ce type de poêle était plus démocratique il deviendrait vraiment une alternative sérieuse aux autres mode de chauffage.
    En espérant que des maçons se mettent à la fabrication des poêles de masse maçonnés avec matériaux du cru (cf le post de Miika68).
     

  5. ludo b

    Date d'inscription
    octobre 2005
    Messages
    1 284

    Re : Retour d'expérience poêle de masse TULIKIVI

    Par rapport au poêle turbo...
    Je connais bien ce système car un ami en a un dans son atelier. Un classique, comme celui du schéma.
    Ca chauffe très fort effectivement, avec une combustion complète, ou quasi. La combustion inversée est une grosse amélioration du système classique.
    Mais ça reste différent du système d'évacuation par le bas des poêles de masse.
    Ce qui est fondamentalement différent c'est l'accumulation et le rayonnement qui est, à qques détails près, identique à ce qu'on a avec un poêle classique.
    Le rayonnement n'est possible que pendant la combustion, pas pendant de longues heures après. Ca fait une différence.
    Mais ce type de poêles reste un très bon choix pour qui ne veut ou ne peut installer un p de masse.
    En plus les modèles présentés sont très beaux je trouve. Dans un intérieur épuré ça doit être très classe.
     

  6. rem1

    Date d'inscription
    octobre 2005
    Messages
    35

    Re : Retour d'expérience poêle de masse TULIKIVI

    viking , nous n'avons pas comparé les prix avec le concurrent que je ne connais pas d'ailleurs ( nuuami .?..) .

    Merci ludo pour tes explications très intéressante sur l'humidité .

    Pour info , actuellement vendredi 4 novembre , nous allumons le poele tous les jours environ 1h . La maison en surface = 200m2 , en volume = 1000m3 ( ce qui est considérable ) . T° = 19-20° .

    A ce propos , seul le poele de masse était capable de chauffer ce volume . ( plusieurs chauffagiste sont venus , ils m'ont clairement fait comprendre que je n'arriverais jamais à chauffer "la chapelle ".
    Dernière modification par megami ; 25/02/2006 à 17h37.
     

  7. ludo b

    Date d'inscription
    octobre 2005
    Messages
    1 284

    Re : Retour d'expérience poêle de masse TULIKIVI

    Nunnauuni est le grand concurant finlandais de Tulikivi.
    La seconde marque bien distribuée concernant ce type de poêle.
    Leur gamme est semblable à celle de Tulikivi.
    Leur part de marché sont moins importante (40% environ de ce que vend Tulikivi) ce qui explique en partie les prix plus élevés.
    La qualité est équivalente, ils sont vraiment du même niveau.
     

  8. farani

    Date d'inscription
    août 2005
    Messages
    81

    Re : Retour d'expérience poêle de masse TULIKIVI

    Citation Envoyé par ludo b
    La qualité est équivalente, ils sont vraiment du même niveau.
    Salut ludo,

    Il est avéré que l'épaisseur de pierre est moindre chez nunaunni et qu'il ne serait pas elligible au crédit d'impôt.

    Si quelqu'un a plus d'infos.........
     

  9. ludo b

    Date d'inscription
    octobre 2005
    Messages
    1 284

    Re : Retour d'expérience poêle de masse TULIKIVI

    Je ne connais pas la différence entre e système français et belge, mais ici en Belgique ce qui compte c'est la masse. Il faut que le poêle pèse au moins 1000kg. Le reste n'entre pas en ligne de compte. Il n'y à même pas de précision concernant le système de combustion et d'évacuation des fumées. Mais il faut dire que pour l'instant tous les poêles de masse supérieure à 1000kg sont du même type, avec le même fctionnement.

    Je dispose des catalogues des deux marques. En regard des cotes et des masses annoncées il y lieu de penser que l'histoire de l'épaisseur des plaques est pure invention. Vu a densité du matériau toute réduction de son épaisseur aurait une répercution importante sur la masse globale, surout sur les grands modèles. Ce ne semble pas être le cas selon les infos dont je dispose.
    Tu peux citer tes sources? Parce que c'est quand même une "accusation" sérieuse. Je trouve normal qu'on dénonce se genre de choses si elles sont avérées. Mais faut en être certains sans quoi c'est de la déconsidération.
     

  10. farani

    Date d'inscription
    août 2005
    Messages
    81

    Re : Retour d'expérience poêle de masse TULIKIVI

    Il ne s'agit en aucun cas de déconsidération. Je ne suis pas distributeur. Simplement j'ai pu observer 2 échantillons ayant une différence d'épaisseur minime. Peut être n'y a t il aucune incidence sur l'efficacité.
    Dernière modification par farani ; 04/11/2005 à 21h01. Motif: correction
     

  11. ludo b

    Date d'inscription
    octobre 2005
    Messages
    1 284

    Re : Retour d'expérience poêle de masse TULIKIVI

    Si l'épaisseur est moindre la masse l'est également, et donc le rendement.
    Mais effectivement ça peut ne pas être "mesurable".
    C'est toutefois embêtant car les produits Nunaa sont plus chers à modèles équivalents (en masse et aspect) que ceux de Tulikivi. La différence de prix devrait être à l'inverse, logiquement, sauf si la diff est vraiment insinifiante.

    Mais la pierre Nunaa peut aussi être plus dense. D'ou la masse identique avec une épaisseur moindre. Mais il me sembles que les gisement sont "frères" donc...
    Dernière modification par ludo b ; 04/11/2005 à 21h28.
     

  12. Noisette

    Date d'inscription
    septembre 2005
    Messages
    308

    Re : Retour d'expérience poêle de masse TULIKIVI

    Bonjour à tous,
    Je suis impressionnée par le prix de vos poêles...
    Je me chauffe au bois depuis une dizaine d'année en région parisienne. Maison neuve super isolée.
    J'ai un poêle américain Vermont plutôt surdimensionné que j'ai payé 12000 F (1800 euros). 8 stères de bois par an pour env 100 m² en deux niveaux.
    La différence de prix vaut-elle ... la chandelle?
     

  13. ludo b

    Date d'inscription
    octobre 2005
    Messages
    1 284

    Re : Retour d'expérience poêle de masse TULIKIVI

    Ben on ne va pas reprendre toute l'esplication sur les avantages des poêles de masse

    Comme le disait simplement Rem1 le fctionnement du poêle de masse n'a rien avoir avec celui d'un poêle classique. Faut oublier le poêle classique sinon on ne comprend pas.

    Aucun autre type de poêle (feu continu ou encore moins usage intermitant) ne fctionne sur ce principe et ne permet de disposer de la chaleur résultant de la combustion pendant une durée aussi longue (jusqu'à 48h pour les gros modèles dans les meilleures conditions d'isolation).
    La consomation de bois est nettement inférieure à celle de tout autre poêle, pour une prod de chaleur efficasse, car ne perdons pas de vue que l'option "feu continu" est un "confort" qui se paye le prix d'un rendement dérisoire et d'une pollution très importante (feu qui couve=feu inefficasse et poluant)
    Mais comme le bois reste pour l'instant assez bon marché certains diront qu'à l'année ça ne fera jamais "que" des sommes "relativement" faible. La considération éthique (écolo est un peu galvaudé ces derniers temps) n'entre pas ici en ligne de compte.
    Pourtant très peu d'autres systèmes offrent un rendement aussi élevé. Ca aussi grace aux particularité des PM (poêle de masse) et en particuier à la très haute t° de combustion.
    Un avantage économique certain c'est que tu peux bruler n'importe quel bois . 10kg de bois de pallette donneront autant d'énergie (voir même plus) que 10kg de n'importe qu'elle bûche.
    Oui mais la pallette ça brule trop vite! et le bois de conifères encrasse les conduits !
    Ben non, pas avec un PM. Ce qu'on veut c'est un feu intense et très chaud. Pour ça la pallette c'est top. La t° est tellement élevée qu'il n'y a pas de résidus qui encrassent quoi que ce soit. Demandez au ramoneurs qui connaissent. Dans ces conduits "y'a rien" qui vous diront les ramoneurs.
    On peut bruler des pallettes dans n'importe quel poêle à bois. Ca c'est sur.
    Mais peu en tireront profit. Certains s'encrasseront et deviendront dangereux. D'autres vont tout cramer en qques minutes (comme dans un PM) mais cette chaleur va vous accabler en très peu de temps et une fois la combustion terminée c'est...terminé. Avec un PM ça ne fait que commencer, et pour de longues heures.

    Bien sur les modèles manufacturés sont très chers. Mis si on compare les modèles les moins lourds (+-1000kg) on se rend compte que les prix sont identiques à bien des poêles haut de gamme en tôle, livrés et posés. Tout ce qui est haut de gamme est cher. Mais contrairement à l'achat d'un 4x4 ou d'un écran plasma, l'achat d'un Pm est subventionner par certains états, ce qui du coup peut faire repasser son prix en dessous de celui de certaines installations classiques.
    Comme précisé dans un autre post des maçons sont capable de réaliser ce type de PM avec des matériaux du cru. Mais ils sont rares. Et en France il n'y en a peut-être pas encore. Le prix doit par ailleur être = vu la main d'oeuvre importante (sauf pourles modèles très simples ou on doit y gagner pas mal).
    Dernière modification par ludo b ; 05/11/2005 à 09h22.
     

  14. miika68

    Date d'inscription
    septembre 2005
    Messages
    114

    Re : Retour d'expérience poêle de masse TULIKIVI

    Ben je t'embête Ludo, mais btc n'existe pas en finlande. Certains PM restent chauds encore apres 72 heures ( dans le nord). Meme dans les vieilles maison mal isolés.
    en votre service
     

  15. ludo b

    Date d'inscription
    octobre 2005
    Messages
    1 284

    Re : Retour d'expérience poêle de masse TULIKIVI

    Mais non Miika68, tu ne m'embête pas du tout, au contraire.
    Les chiffres que tu avances sont encore meilleurs.

    Mais dis moi, je ne comprend pas "btc". Je dois être mal réveillé.
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Les tags pour cette discussion