Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 89

Au secours isolation maison "passive"

  1. bogzi

    Date d'inscription
    novembre 2016
    Âge
    26
    Messages
    9

    Au secours isolation maison "passive"

    Bonjour Ã* tous, j'ai pas mal lu les posts du forum mais je ne trouve pas exactement ce que je cherche.
    Je vous explique, je suis dans les plans pour une maison que je devrais construire, et je bloque sur l'isolation, je me renseigne partout et je n'arrive pas Ã* trouver de réponses clair et quand je pense avoir trouvé on me dit que je ne peux pas...
    J'espère trouvé des réponses Ã* mes questions ici, il y'a l'air d'y avoir des connaisseurs.
    Je fait donc une maison en brique avec un etage et sur vide sanitaire. Elle fait environ 66m2 Brut au sol et est très compacte pas de décoché... Je vais quasiment faire tout en autoconstruction et j'aimerais faire une maison comme passive, je dit comme car je ne souhaite pas avoir le certificat et tout je cherche juste Ã* faire une maison très bien isolé.
    Je pensais donc faire une isolation interieur en fibre de bois 24 cm sur les murs, 14cm de polyuréthane sous chape flottante pour garder la continuité entre polyuréthane et fibre de bois, et 50cm de ouate de cellulose en comble perdu, le problème était le plancher de l'étage.
    J'avais donc pensé faire un plancher bois pour pouvoir monter mon isolant depuis le polyuréthane jusqu'au comble en entourant les poutres du plancher puis fermer entre les poutres avec des planches et couler du béton pour rajouter un peu d'inertie.
    J'étais très fier de mon idée mais on m'a dit que les poutres en bois qui traverse l'isolant et que plus j'isole plus ça allais condenser au niveau des poutres.
    Ma question est, est ce vrai, y a t'il un risque d'humidité entre la brique extérieur et l'isolant, et y a t'il une solution pour éviter une ite ?
    J'attend vos messages avec impatiente car je ne sais plus quoi penser

    -----

     


    • Publicité



  2. Larzacien

    Date d'inscription
    octobre 2012
    Messages
    4 656

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Bonjour,

    Il suffit de demander à son ami Google pour trouver.

    http://terreetavenir.com/comment-con...aison-passive/

    Et il faudrait aller un peu plus souvent à la ligne lorsqu'on écrit, et arranger le clavier, car c'est très désagréable à lire. Y penser la prochaine fois. Merci.
     

  3. patouchka

    Date d'inscription
    mai 2012
    Localisation
    Puy de Dome 63
    Messages
    487

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Bonjour,

    Bon déjà il faut comprendre le principe dans sa globalité, et les moyens pour arriver au but.

    Un peu de lecture ? LIVRES:
    - Maisons passives : Principe et réalisations
    - Construire une maison passive

    Après cela tu auras les grand principes :
    - Maison compacte, (moins de déperdition, évite les surcouts)
    - R minimum de chaque parois de 6 (a adapter à ta région)
    - Pas de pont thermiques ( donc ITE) ( sisi leider, toute l'Europe du Nord n'est pas d'accord avec toi)
    - Environ 20% de la surface de la maison en vitrage pour les apports solaires, orientation Sud
    - Etanchéité à l'air doit être <= 0,6
    - VMCDF
    - Protections solaire pour éviter les surchauffes

    - Normalement on valide les performances avec le PHPP...

    Le site de référence :

    http://www.lamaisonpassive.fr/

    https://conseils-thermiques.org/cont...on_passive.php
    Ma rénovation : Allez dans mon profil pour voir le site WEB
     

  4. bogzi

    Date d'inscription
    novembre 2016
    Âge
    26
    Messages
    9

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Larzacien : désolé pour le clavier je ne sais ce qu'il c'est passé j'ai écrit depuis mon smartphone, je retente avec ce message sinon je passerai sur le pc.

    En ce qui concerne la lecture je pense en avoir lu beaucoup des dizaines d'heures, j'ai aussi fait beaucoup de recherches sur Google, le lien que tu je donne est sur une maison bois ce qui n'est pas mon cas et qui est du coup complètement different de la brique (perspirance ...) et la dalle est sur terre plein moi en vide sanitaire.

    J'ai acheté des livres sur la maison passive notamment un ouvrage terre vivante sur la maison passive, j'en ai acheté un aussi sur l'isolation phonique et thermique du même Editeur et j'ai pu lire, toujours de terre vivante le livre de l'isolation thermique et celui sur le bioclimatisme que j'ai pu trouver en bibliothèque.

    J'ai aussi eu plusieurs rendez vous avec une personne de l'ADEME mais malgré tout ça il me reste des interrogations, et c'est pour cela que je pose ces questions.

    Google a ses limites je pense que chaque cas est différent.

    J'en entend tellement dans tous les sens et je lis tout et son contraire sur internet que je me disait qu'en postant ici je pourrais avoir des réponses et des arguments.

    Voilà du coup je vais quand même poser quelques questions.

    Est ce vrai que lorsque l'isolant est à l'intérieur (Iti) le dephasage ne fonctionne plus ? Du coup polystyrène serais égal à fibre de bois ?(source magasin de fourniture pro habitat)

    Est ce vrai qu'un pont thermique est traité si on prolonge l'isolant de 40cm ? Ex le T de ja jolction avec le garage accolé en ite la continuité est coupé par ces murs (source professionnel de l'isolation exterieur)

    Si je suis avec de la brique, 24cm de fibre de bois et un frein vapeur, est ce qu'il y a un risque de condensation dans la cloison ?

    Merci d'avance pour vos réponses et encore désolé pour le message du dessus qui a beugué
     

  5. phil12

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    1 973

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Bonsoir ,

    Vous construisez , vous aurez l'obligation de passer par une étude thermique règlementaire, faites d'une pièce deux coups trouvez un thermicien de terrain qui connaît bien le passif, qui vous conseillera et vous réalisera en plus la partie règlementaire obligatoire , il a aussi dans sa manche un VRAI outil de conception de maison très basse consommation le logiciel PHPP qui a fait ses preuves pour des dizaines de milliers de constructions passives .

    Ainsi vous n'aurez pas 50 sons de cloche et les combats d'égos habituels à ce forum , mais de vrais éléments objectif de prise de décision , corroborés par l'expérience et un instrument de calcul fiable de validation de vos choix constructifs .
    Partager pour s'enrichir (site web >profil)
     


    • Publicité



  6. Vince44

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Tarn
    Messages
    2 428

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Salut,

    Pour répondre directement à ta question : oui ça pose problème un plancher bois qui traverse une isolation par l'intérieur performante. Tu vas avoir un mur très froid et de la migration de vapeur dans les poutres. Non seulement ça risque de condenser mais aussi de geler au niveau de l'ancrage des poutres.

    Ensuite, d'un point de vue plus général, sans inertie ta maison ne sera pas passive, parce que tu n'auras rien pour stocker les apports gratuits, notamment du soleil.

    Plus grave, le confort d'été ne sera pas au rendez-vous.

    Tu t'interroges sur le déphasage de ta fibre de bois en été, non le déphasage n'est pas "annulé" en intérieur, le peu de chaleur qui passera par tes murs mettra plus de temps à passer que si tu as le même niveau d'isolation en polystyrène. Pour autant, ça ne rendra pas ta maison confortable l'été.
    Avec un tel niveau d'isolation des parois opaques, ce qui va t'amener de la chaleur dans la maison c'est :
    - ce qui chauffe (personnes, animaux, machines)
    - la ventilation qui fait entrer de l'air chaud.
    - les parois moins bien isolées, notamment les fenêtres même si elle sont à l'ombre.

    Pour le dire plus simplement, p-e que 10% de la chaleur qui rentrera chez toi mettra 14h de plus à traverser avec de la fibre de bois qu'avec du polystyrène, mais les 90% passeront à la même vitesse.

    La base du confort d'été c'est minimiser les apports, les stocker (inertie des matériaux lourds) et les relarguer au coeur de la nuit grâce à une super ventilation (gros courants d'air).

    Le déphasage peut "reporter" une partie des apports au moment ou on ventilera la nuit, mais une partie seulement. Dans des combles pas ventilés et sans machines ni occupants le jour, ça peut faire une différence importante. Pour le reste, c'est juste la cerise sur gâteau.

    Bref, si tu veux du passif, la MOB avec de l'inertie ou la maison maçonnée avec une ITE et si possible un terre plain, sont de bien meilleures bases. Avec de l'ITI et un vide sanitaire, tu vas galérer...

    A+

    Vincent
     

  7. cornychon

    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages
    5 651

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Salut,
    Ensuite, d'un point de vue plus général, sans inertie ta maison ne sera pas passive, parce que tu n'auras rien pour stocker les apports gratuits, notamment du soleil.

    Tu t'interroges sur le déphasage de ta fibre de bois en été, non le déphasage n'est pas "annulé" en intérieur, le peu de chaleur qui passera par tes murs mettra plus de temps à passer que si tu as le même niveau d'isolation en polystyrène. Pour autant, ça ne rendra pas ta maison confortable l'été.

    Pour le dire plus simplement, p-e que 10% de la chaleur qui rentrera chez toi mettra 14h de plus à traverser avec de la fibre de bois qu'avec du polystyrène, mais les 90% passeront à la même vitesse.


    La base du confort d'été c'est minimiser les apports, les stocker (inertie des matériaux lourds) et les relarguer au coeur de la nuit grâce à une super ventilation (gros courants d'air).
    Vincent
    Bonjour,
    Globalement, je n’ai rien à dire sur tes explications, elles sont pour moi très bonnes.

    J’aimerais juste une petite clarification. Dans les deux cas, c’est un problème de vitesse de propagation de la chaleur, ou un problème de montée lente des températures, Montées lentes dues aux capacités thermiques différentes. (Capacité d’emmagasiner une quantité de chaleur différente)
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.
     

  8. adesir

    Date d'inscription
    juin 2014
    Messages
    181

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Bonjour,

    Citation Envoyé par bogzi Voir le message
    Je pensais donc faire une isolation interieur en fibre de bois 24 cm sur les murs
    Gros risque ici. Si vous voulez de grosses épaisseurs d'isolant, passez en ITE ou consultez un spécialiste qui vérifiera que la solution est valide.
     

  9. Vince44

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Tarn
    Messages
    2 428

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Salut!

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Bonjour,
    J’aimerais juste une petite clarification. Dans les deux cas, c’est un problème de vitesse de propagation de la chaleur, ou un problème de montée lente des températures, Montées lentes dues aux capacités thermiques différentes. (Capacité d’emmagasiner une quantité de chaleur différente)
    J'imagine que tu fais référence à la notion de déphasage et je répond en conséquence :

    Les deux mon capitaine! Si on avait une capacité thermique équivalente par m², mais en cuivre donc très bon conducteur, ça passera très vite à travers, donc le fait que le matériaux soit plus ou moins enclin à laisser la chaleur se diffuser vite. D'un autre côté le polystyrène est moins conducteur que la laine de bois à épaisseur égale, et est pourtant moins déphasant dans les produits communes, là c'est donc la capacité thermique qui fait la différence.

    Un détail mais dans ta question la vitesse de propagation est un terme ambiguë que je rapprocherais de la diffusivité thermique, et dans ce cas c'est pas un paramètre initial, c'est déjà un résultat qui dépend de ce qui est "stocké" en cours de route (capacité thermique). Le déphasage, si on veut c'est l'heure d'arrivée d'un transport de chaleur après son parcours dans l'isolant. Dire que ça dépend de l'épaisseur (donc de la distance à parcourir) et de la vitesse c'est presque une lapalissade...
    La paramètre initial serait plutôt la conductivité thermique qui nous dit si le chargement va se taper des pistes des petites routes de montagnes et des bouchons ou avoir l'autoroute rien que pour lui!

    A+

    Vincent
     

  10. cornychon

    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages
    5 651

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Bonjour Vince,

    Je suis encore d’accord sur ta démarche qui vise à expliquer la transmission de la chaleur lorsqu’il y a des différences de conductivité thermiques et de capacités massiques.

    Il y a des flux de chaleur qui vont du chaud vers le froid, on peut même imaginer des sections de passage, mais que vient faire la vitesse de la chaleur ?
    Si on ne sait pas la spécifier, Quelle est son utilité ! ! Pourquoi en parler ! !
    Ce n’est pas un piège, je souhaite simplement avoir ton avis.

    Deux exemples ludiques pour me faire comprendre :

    Prenons un bac plastique :

    Il est étanche à l’eau, mesure 1m X 1m, comporte des rebords étanches de 20 cm de hauteur.
    Le bac est renforcé par une structure métallique assurant la tenue mécanique.
    On verse 5 litres d’eau dans le bac, aucune eau ne passe par le fond.
    C’est l’étanchéité parfaite ! ! (résistance au passage d’eau infinie)
    On perce quelques petits trous, on verse 5 litres d’eau, une petite quantité d’eau passe par le fond, aucune eau n’est retenue dans les parois du bac.
    L’eau qui passe par les trous s’évacue immédiatement, par exemple à raison de 0.5 litre heure.
    (Grande résistance au passage de l’eau, pas de retenue d’eau au passage, pas de déphasage)

    On tapisse le dessous du bac avec des éponges ménagères de 20 mm d’épaisseur. On verse 5 litres d’eau dans le bac. L’eau s’écoule dans les éponges à raison de 0.5 l/ h.
    Au bout d’une heure, quelques gouttes passent et tombent à terre
    Au bout de 2h, lorsque les éponges sont saturées d’eau, l’eau coule à raison de 0.5 l/h. (une réserve d’eau se trouve dans les éponges. Il y a eu un déphasage dans l’écoulement d’eau)

    La notion de vitesse de propagation de l’eau dans les éponges n’est pas facilement caractérisable.
    La notion de vitesse de sortie d’eau par les trous est elle caractérisable ?
    Est-elle utile ?
    Une seule chose compte, c’est le débit d’eau.

    Prenons une barre de cuivre

    On prend une barre de cuivre de 20 mm de diamètre, 500 mm de longueur, une résistance de 500 W régulée à 200°C à une extrémité, une circulation d’eau du robinet à l’autre extrémité. Pour simplifier, le tout est parfaitement isolé de l’air ambiant.
    On branche la résistance, la barre va commencer à chauffer coté résistance. Le cuivre emmagasine de la chaleur. La température va monter doucement jusqu’à l’équilibre thermique. Il faut au moins deux grosses poignées de minutes. A l’équilibre thermique, la variation de températures est une droite. Un débit de chaleur passe dans la barre. Si la puissance est de 100 W, le débit est de 100 j/s.
    Nous avons une section de cuivre de 314 mm2, un débit de 100 j/s quelle est la vitesse de la propagation de la chaleur ?

    Si on remplace le cuivre par du liège, arrivé à 200°C la puissance dissipée passera de 100 W çà quelques Watts.
    L’équilibre thermique, serra beaucoup plus long à obtenir. Le débit de chaleur serra beaucoup plus faible.
    Si c’est 10j/s, quelle est la vitesse de propagation de la chaleur ?
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.
     

  11. Vince44

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Tarn
    Messages
    2 428

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Re' Cornychon,

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    La notion de vitesse de propagation de l’eau dans les éponges n’est pas facilement caractérisable.
    La notion de vitesse de sortie d’eau par les trous est elle caractérisable ?
    Est-elle utile ?
    Une seule chose compte, c’est le débit d’eau.
    Et bien ça dépend de ce qui se passe sous ce bac d'eau.

    Je vais contextualiser et prolonger ton exemple : disons que ce bac est posé sur une treille au dessus des 2 m² de pelouse sur lesquels tu aimes à prendre ton café à 13h au printemps pour profiter de quelques minutes de soleil avant de retourner bosser dans une cave...
    Disons qu'il est rempli précisément à 13h.

    Tu prends la version déphasage une heure ou pas ? Pour toi ce petit décalage de la pluie sur ton carré de pelouse devient décisif. La pelouse, elle, en revanche, ça lui est probablement égal...

    Pour revenir à nos moutons, dans une maison le déphasage peut notamment permettre de différer certains apports à un moment où on saura mieux les gérer, soit en faisant courant d'air, soit en rafraichissant (clim) à un moment où le courant est moins cher, les apports par renouvellement d'air et activité moins forts (moindre besoin de puissance), l'air extérieur est plus frais (meilleur COP).

    Théoriquement il y a donc un intérêt.

    En pratique, ça dépend de beaucoup de facteurs, et notamment de ce que représente les apports qu'on est susceptible de déphaser au moment de la transmission relativement à :
    - l'ensemble des apports (internes, solaires, autres apports via le bâti)
    - la puissance de rafraichissement actif dont on dispose.
    - la capacité thermique d'"inertie" qu'on peut mobiliser pour stocker les apports sans trop élever la température interne, avant évacuation la nuit.
    - la capacité d'évacuation de la chaleur la nuit.

    Pour simplifier tout ça, disons que le déphasage sera décisif (confort ou pas) quand on a tout pour avoir une confort d'été, mais qu'on manque un peu d'inertie pour stocker tous les apports jusqu'à les évacuer la nuit. En bâtiments performants, pour moi ça va concerner essentiellement des structures bois (MOB avec un peu d'inertie, combles) et éventuellement des partie maçonnées avec ITI.

    Si il manque autre choses (masquages solaires, super-ventilation nocturne, ....) le déphasage ne sera pas décisif. Potentiellement il peut même être nuisible (si on ne peut pas évacuer la chaleur nuit, autant que le max des apports arrivent en journée quand on peut sortir passer du temps ailleurs).

    Si on a tout le kit confort d'été et de l'inertie à revendre, il fera pratiquement doublon.

    A+

    Vincent
     

  12. cornychon

    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages
    5 651

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Re:

    Tu parles transfert d'énergie provenant de courants d'air, soleil, masse thermiques, et autres....
    Nous sommes d'accord ! ! Je parlais surtout des vitesses de propagation de la chaleur. Pour moi ça ne correspond à aucune réalité, aucune utilité, aucune unité. Pourquoi parler vitesse de propagation de la chaleur ? Je ne parle pas que pour toi, on raconte ça un peu partout. Même sur des documents issus de professionnels.
    Que l’on parle flux de chaleur, quantité de chaleur, d’accord !

    Si 2 kW passe dans une section de 0.5 m2, la chaleur passe à quelle vitesse ?

    C'est comme la frigorie, c'est une unité inutile, sème la confusion pour rien.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.
     

  13. cornychon

    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages
    5 651

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Re:
    C'est comme la frigorie, c'est une unité inutile, sème la confusion pour rien.
    C’est hors sujet, mais voici ce que l’on trouve sur la définition de la frigorie
    http://dictionnaire.sensagent.lepari...rigorie/fr-fr/
    « Unité thermique valant la quantité de froid nécessaire pour abaisser de 1 °C la température de 1 kg d'eau. »

    Remarque :
    Une quantité de froid n’existe pas ! !
    Ce n’est pas pour abaisser de 1°C 1 kg d’eau, mais pour abaisser de 1°C 1gr d’eau.

    On pourrait dire plus justement, c’est la quantité de chaleur qu’il faut prélever à 1gr d’eau pour l’abaisser de 1°C
    Dernière modification par cornychon ; 31/03/2018 à 00h00.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.
     

  14. daniel222

    Date d'inscription
    mai 2011
    Messages
    1 595

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Toujours aussi simple l'ami cornychon

    Tu appelles ça comme tu veux mais tout est une histoire de temps ... donc de vitesse quoi que tu en dises.

    Ce qui intéresse tous les lambdas c'est par exemples du basique comme :
    • En été, j'ai 23° intérieur, en combien de temps la température va monter à 26° volets fermés sans aération nocturne s'il fait 38° à l'extérieur ? En 5 jours, qu'elle sera la température maxi ?
    • En hiver avec 0° extérieur, sans chauffage à cause d'une panne, en combien de temps ma maison va passer de 20° à 15 ° ? En combien de temps elle sera à 10 ° ?

    Suivant l'épaisseur de l'isolation, ITI ou ITE, l'inertie interne les valeurs vont être différentes.

    C'est d'ailleurs sur des exemples simples avec des réponses simples à chaque cas (épaisseurs-types isolants, ITI, ITE, MOB, traditionnel, surface au sol, nb étage, VS, PAC, SF, DF, grilles pain, PCBT, ..........) que les thermiciens devraient aborder le sujet avec leurs clients.

    Le tout avec un prix moyen pour 100m2 habitables. Pour les fondamentaux du gros et second œuvres je pense qu'un tableau Excel de 70 à 100 lignes avec variables, 90 % des questions trouveraient réponses simples et compréhensives.
     

  15. cornychon

    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages
    5 651

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Citation Envoyé par daniel222 Voir le message
    Toujours aussi simple l'ami cornychon
    Tu appelles ça comme tu veux mais tout est une histoire de temps ... donc de vitesse quoi que tu en dises.
    Ce qui intéresse tous les lambdas c'est par exemples du basique comme :
    • En été, j'ai 23° intérieur, en combien de temps la température va monter à 26° volets fermés sans aération nocturne s'il fait 38° à l'extérieur ? En 5 jours, qu'elle sera la température maxi ?
    • En hiver avec 0° extérieur, sans chauffage à cause d'une panne, en combien de temps ma maison va passer de 20° à 15 ° ? En combien de temps elle sera à 10 ° ?
    .
    Bonjour,
    Tu as raison, les choses compliquées ne m’étant pas accessibles, je suis obligé de raisonner simplement, avec les principes élémentaires de la transmission de la chaleur.

    Exemple :
    Si mon bureau est à 12°C à 8h du matin, que je mets en route un radiateur de 2 kW, je vais constater que le bureau est à 20°C à 10h du matin.
    Pour maintenir l’équilibre thermique à 20°C, je vais dissiper par exemple 0.5 kW. En conséquence, il y a un flux de chaleur de 0.5 kW qui circule entre le radiateur et l'air extérieur
    .Le lambda que je suis est satisfait. Ca chauffe bien, c’est merveilleux, je n’en demande pas plus.

    Je ne demande rien d’autre, mais si on me raconte que la chaleur qui circule entre le radiateur et l’air extérieur se déplace à une certaine vitesse, je trouve ça très intéressant, mais quelle vitesse ? Quelle unité ? Ca m’apporte quoi ? Je l’exploite comment ?
    Si la vitesse ne correspond à rien, inutile d'en parler.

    Exemple:
    Dans un chauffage central, de l'eau circule dans les canalisations. Pour connaître la chaleur transportée, on a besoin des débit d'eau et des écarts de températures.
    Il est possible de connaître les vitesses de circulation d'eau, mais pour en faire quoi ?
    Peut on en déduire des vitesses de chaleur ?
    Dernière modification par cornychon ; 01/04/2018 à 10h48.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.
     

  16. daniel222

    Date d'inscription
    mai 2011
    Messages
    1 595

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Bonjour,
    Tu as raison, les choses compliquées ne m’étant pas accessibles, je suis obligé de raisonner simplement, avec les principes élémentaires de la transmission de la chaleur.
    Exemple :
    Si mon bureau est à 12°C à 8h du matin, que je mets en route un radiateur de 2 kW, je vais constater que le bureau est à 20°C à 10h du matin.
    Pour maintenir l’équilibre thermique à 20°C, je vais dissiper par exemple 0.5 kW. En conséquence, il y a un flux de chaleur de 0.5 kW qui circule entre le radiateur et l'air extérieur
    .Le lambda que je suis est satisfait. Ca chauffe bien, c’est merveilleux, je n’en demande pas plus.

    Je ne demande rien d’autre, mais si on me raconte que la chaleur qui circule entre le radiateur et l’air extérieur se déplace à une certaine vitesse, je trouve ça très intéressant, mais quelle vitesse ? Quelle unité ? Ca m’apporte quoi ? Je l’exploite comment ?
    Si la vitesse ne correspond à rien, inutile d'en parler.
    Exemple:
    Dans un chauffage central, de l'eau circule dans les canalisations. Pour connaître la chaleur transportée, on a besoin des débit d'eau et des écarts de températures.
    Il est possible de connaître les vitesses de circulation d'eau, mais pour en faire quoi ?
    Peut on en déduire des vitesses de chaleur ?
    Je persiste et je signe, tu es très compliqué dans ton art de tout mélanger pour selon toi simplifier

    La vitesse de l'eau dans le radiateur !!!!!!! Mais pourquoi donc parles-tu de ça pour te justifier que la vitesse n'est pas le sujet, tu veux troller les discussions c'est ça ?
     

  17. cornychon

    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages
    5 651

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Citation Envoyé par daniel222 Voir le message
    Je persiste et je signe, tu es très compliqué dans ton art de tout mélanger pour selon toi simplifier
    La vitesse de l'eau dans le radiateur !!!!!!! Mais pourquoi donc parles-tu de ça pour te justifier que la vitesse n'est pas le sujet, tu veux troller les discussions c'est ça ?
    J’essais d’expliquer que la vitesse de la chaleur n’est pas un paramètre à prendre en compte dans la transmission de la chaleur par conduction.
    C’est un paramètre qui n’existe pas dans les documents scientifiques, il est nuisible lorsqu’il est introduit dans les explications sur la transmission de la chaleur par conduction.

    Je n’ai pas à me justifier ou demander l’autorisation à qui que ce soit pour donner des explications techniques.
    Si des contradicteurs souhaitent discuter sérieusement de ce problème, ils sont vraiment les bienvenus.
    Si c’est pour dire que ce que je raconte est con parce que c’est con, c’est inutile, hors sujet, pas très constructif.

    Un flux de chaleur Ø qui traverse un isolant de résistance thermique R est directement lié à la différence de température entre les deux isothermes en Watts.
    Lorsqu’on augmente l’isolation R, que l’on conserve la même différence de temperature, on est obligé de diminuer le flux de chaleur.

    Tout est dit dans ce lien
    https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A..._de_conduction
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.
     

  18. daniel222

    Date d'inscription
    mai 2011
    Messages
    1 595

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    J’essais d’expliquer que la vitesse de la chaleur n’est pas un paramètre à prendre en compte dans la transmission de la chaleur par conduction. C’est un paramètre qui n’existe pas dans les documents scientifiques, il est nuisible lorsqu’il est introduit dans les explications sur la transmission de la chaleur par conduction.
    Tu es branché conductivité thermique, résistance thermique, je suis branché coefficient de transfert thermique et inertie.

    Je suis bien d'accord que la notion de temps (vitesse) n'a pas grand chose à voir avec la conductivité thermique et la résistance thermique.

    Perso, ces 2 coef ne me suffisent pas, je souhaite que les notions de mise en œuvre et d'inertie soient prises en compte donc je considère "bêtement" et certainement naïvement que la notion de délai (de temps) est un critère supplémentaire.

    PS) je n'ai pas l'intention de faire une MOB ni un château mais je veux réunir les avantages de 2 dans ma belle maison, chaud l'hiver à moindre frais et frais l'été à moindre frais ... CQFD
     

  19. cornychon

    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages
    5 651

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Citation Envoyé par daniel222 Voir le message
    Tu es branché conductivité thermique, résistance thermique, je suis branché coefficient de transfert thermique et inertie.

    Je suis bien d'accord que la notion de temps (vitesse) n'a pas grand chose à voir avec la conductivité thermique et la résistance thermique.

    Perso, ces 2 coef ne me suffisent pas, je souhaite que les notions de mise en œuvre et d'inertie soient prises en compte donc je considère "bêtement" et certainement naïvement que la notion de délai (de temps) est un critère supplémentaire.

    PS) je n'ai pas l'intention de faire une MOB ni un château mais je veux réunir les avantages de 2 dans ma belle maison, chaud l'hiver à moindre frais et frais l'été à moindre frais ... CQFD
    La notion de temps de transfert est effectivement un facteur très important.
    Dans les vieilles maisons, il faut généralement beaucoup de temps pour transférer de la chaleur mise en conserve dans des masses thermiques, vers l’air ambiant.

    Exemple d’une maison de 150 m2 (Je scouize les calculs)
    Les murs sont en pierres de 50 cm d’épaisseur.
    Bonne ITE
    Température intérieure stabilisée à 25°C,
    Il fait froid, c’est l’hiver, il faut dissiper 4000 W pour maintenir 25°C int.
    On coupe le chauffage, les murs vont commencer à chauffer.

    Les murs vont fournir 140 kWh sur une durée de 35 h, pour maintenir la maison au dessus de 20°C.
    Ces avantages obtenus en hiver sont valables l’été. Avec une maison pareille, la clim devient superflue.

    La prise en compte des apports solaires sont à faire lorsqu’on souhaite estimer les consommations globales.

    Aller sur degrés jours de ce lien
    http://www.bilan-thermique-28.fr/theorie_generale.html

    Deux liens qui peuvent te rendre service dans le domaine de la transmission de la chaleur. Les explications sont relativement simples :

    https://www.energie-environnement.ch.../isolation/421

    https://calculis.net/resistance-thermique
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.
     

  20. patouchka

    Date d'inscription
    mai 2012
    Localisation
    Puy de Dome 63
    Messages
    487

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Vous êtes vraiment obligés de pourrir TOUS les posts ?

    C'est lourd, vraiment.
    Ma rénovation : Allez dans mon profil pour voir le site WEB
     

  21. daniel222

    Date d'inscription
    mai 2011
    Messages
    1 595

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Citation Envoyé par patouchka Voir le message
    Vous êtes vraiment obligés de pourrir TOUS les posts ?
    C'est lourd, vraiment.
    Si tu as des choses à dire sur le sujet : Au secours isolation maison "passive" ne te gène surtout pas !!!

    Les échanges avec ce cher cornychon sont complétements dans le sujet ... désolé
     

  22. cornychon

    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages
    5 651

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Citation Envoyé par patouchka Voir le message
    Vous êtes vraiment obligés de pourrir TOUS les posts ?
    C'est lourd, vraiment.
    Bonjour,
    Dans le cadre de cette discussion « Au secours isolation maison passive » parler isolation et transmission de la chaleur n’est pas hors sujet. Aborder les problèmes par des approches un peu plus formelles, n’est pas de nature à dégrader la discussion, mais à l’enrichir, à en faciliter la compréhension.

    Ta réponse unique en #3, montre que tu maitrises le sujet. Nous en sommes à 20 réponses. Rien ne s’oppose à ce que tu puisses intervenir sur des choses plus technologiques, plus matérielles, plus intrusives, étayées par ton savoir et savoir faire d’homme de terrain. Ne te prive pas, nous avons tous besoin de l'expérience des autres.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.
     

  23. adesir

    Date d'inscription
    juin 2014
    Messages
    181

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Bonjour,

    cornichon et daniel222, vous avez envahi cette discussion avec vos querelles sans intérêt, comme trop d'autres discussions. Sur ce fil, il n'y a que la questions et 5 messages qui sont intéressants.

    Savez-vous lire ? Quelle était la question ? Un indice : une question est une phrase qui se termine par un point d'interrogation.

    Le demandeur est-il revenu suite à votre discussion ou a-t-il fuit devant ce hors sujet ? Aura-t-il le courage de commencer une autre discussion pour avoir des réponses en espérant secrètement que vous n'interveniez pas ? Espérons qu'il a eu quelques pistes sur le début...
     

  24. daniel222

    Date d'inscription
    mai 2011
    Messages
    1 595

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Savez-vous lire ? Quelle était la question ? Un indice : une question est une phrase qui se termine par un point d'interrogation. ...
    Oui je sais très bien lire et je maitrise le Français !!! Une question d'un "débutant" peut en cacher d'autres

    Dans ta seule réponse, tu écris "Gros risque ici." ... je pense qu'il eu été mieux d'apporter des précisions.

    Les réponses types "Se documenter" ou "Consultez un spécialiste" sont toujours bonnes mais quelle serait alors la vie d'un forum
     

  25. cornychon

    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages
    5 651

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Citation Envoyé par adesir Voir le message
    Bonjour,

    cornichon et daniel222, vous avez envahi cette discussion avec vos querelles sans intérêt, comme trop d'autres discussions. Sur ce fil, il n'y a que la questions et 5 messages qui sont intéressants.

    Savez-vous lire ? Quelle était la question ? Un indice : une question est une phrase qui se termine par un point d'interrogation.

    Le demandeur est-il revenu suite à votre discussion ou a-t-il fuit devant ce hors sujet ? Aura-t-il le courage de commencer une autre discussion pour avoir des réponses en espérant secrètement que vous n'interveniez pas ? Espérons qu'il a eu quelques pistes sur le début...
    Bonjour,
    Comme l’explique Daniel, donner ton avis sur la façon de se comporter, la conduite à tenir sur ce forum, c’est une autre manière d’envahir ce fil par des remarques hors sujet.
    Bogzi a lancé cette discussion, pour avoir des renseignements sur l’isolation des maisons passives.
    Dans ce cadre, échanger des idées sur la transmission de la chaleur, me parait tout à fait dans le débat.
    Il est vrai que les thèmes un peu pointus abordés, sortent des banalités habituelles. De ce fait, les échanges sont parfois vifs, pas toujours délicats.
    Apporter une plus-value abstraite, est le plus souvent mal perçu par les intervenants allergiques aux approches théoriques.
    Lorsque les réponses se limitent à des échanges de compliments, de témoignages de satisfaction, des félicitations, des échanges de banalités, les échanges sont plus consensuels.

    Si tu as des choses à dire sur l’isolation, les réserves d’énergie, la transmission de la chaleur, il y a de la place pour t’exprimer ?
    Pertinentes ou pas, elles ont leurs places, et seront accueillies avec bienveillance.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.
     

  26. phil12

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    1 973

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    [QUOTE=adesir;6125089]Bonjour,

    cornichon et daniel222, vous avez envahi cette discussion avec vos querelles sans intérêt, comme trop d'autres discussions. Sur ce fil, il n'y a que la questions et 5 messages qui sont intéressants.

    Savez-vous lire ? Quelle était la question ? Un indice : une question est une phrase qui se termine par un point d'interrogation.

    Le demandeur est-il revenu suite à votre discussion ou a-t-il fuit devant ce hors sujet ? Aura-t-il le courage de commencer une autre discussion pour avoir des réponses en espérant secrètement que vous n'interveniez pas ? Espérons qu'il a eu quelques pistes sur le début...[/QUOTE


    +1

    Cela devient pénible !
    Partager pour s'enrichir (site web >profil)
     

  27. daniel222

    Date d'inscription
    mai 2011
    Messages
    1 595

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Quand on lit la réponse N° 5 c'est de la pub déguisée d'un thermicien

    Il ne manquait plus que le refrain sur la paille ou mieux sur le bioclimatique vernaculaire

    Ps) si le forum doit être que des réponses de "pro" souhaitant mains mises sur les réponses pour renforcer la branche sur laquelle ils sont assis ... il faut le faire savoir clairement. La RT2012 n'est pas suffisante ?
     

  28. phil12

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    1 973

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Citation Envoyé par daniel222 Voir le message
    Quand on lit la réponse N° 5 c'est de la pub déguisée d'un thermicien

    ?
    Bonsoir ,

    Je n'ai pas besoin de pub ni de vos vannes et j'ai juste dit que c'est mieux de passer par un thermicien qui connaît le sujets de la maison passive ce qui semble assez logique plutôt que d'attendre des avis loufoques de vous ou de cornichons et consorts .

    Par contre je disais aussi que vous vous évertuiez à nouveau à pourrir un poste ce que vous avez imparablement réalisé

    PS / Oubliez moi un peu SVP
    Dernière modification par phil12 ; 02/04/2018 à 17h12.
    Partager pour s'enrichir (site web >profil)
     

  29. patouchka

    Date d'inscription
    mai 2012
    Localisation
    Puy de Dome 63
    Messages
    487

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    En fait vous tournez en boucle; Et surtout vous découragez les gens qui viennent cherchez des infos brèves. Si le demandeur demande des infos plus complexe ok; mais cornychon part en cacahouète a chaque discussion; Et surtout certains lui réponde pour essayer de le contrer.

    Ignorez le svp, c'est ce que l'on appel un troll !
    Ma rénovation : Allez dans mon profil pour voir le site WEB
     

  30. daniel222

    Date d'inscription
    mai 2011
    Messages
    1 595

    Re : Au secours isolation maison "passive"

    Un très bon architecte peut apporter la même chose qu'un thermicien niveau thermique (isolation, ITE, ITI, ...) et même niveau étude thermique elle-même.

    Une chose est certaine entre thermiciens et architectes le torchon brule souvent. Tout comme d'ailleurs avec les maitres d'œuvres, en fait chacun revendique le leadership de la construction de maisons individuelles.

    Il suffit de lire beaucoup de textes de particuliers sur forums. Ils y viennent souvent parce qu'ils ne savent plus à quel saint se vouer entre les professionnels avec leurs conseils différents voire divergents.

    Par exemple voir les sujets "Extention MOB passive" ou "Double peine pour les passoires thermiques" ... les pro ne sont pas d'accord entre eux.

    Que dire des études thermiques via internet ... "Attestation RT2012 En 6H À 39€ - Étude Thermique et Attestation‎"

    Alors quels professionnels choisir ? Existe-t-il des professionnels neutres et intègres vis à vis de l'ensemble des techniques de construction, d'isolation, et tout le reste comme mode de chauffage, mode de ventilation, etc. ?

    Il y a 10 ans encore, en face d'un archi ou d'un thermicien je me serais fait "balader" comme un gamin en gobant chacune des paroles ... ou presque.

    PS) je ne trolle jamais, je suis toujours sérieux même quand je suis taquin
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. A propos de la maison "passive" ou à "énergie positive"
    Par hlbnet dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 84
    Dernier message: 27/01/2013, 23h51
  2. choix petit poele de masse bouilleur maison "quasi passive"
    Par fr3d8 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 11
    Dernier message: 10/08/2011, 08h15
  3. Mode de chauffage pour maison "quasi passive"
    Par yves1972 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 22
    Dernier message: 13/03/2011, 21h41
  4. besoin de conseils : maison "passive" proposé par une société
    Par tararika dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 59
    Dernier message: 24/06/2009, 11h43