Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 41 sur 41

Conseil pompe pour un puit

  1. #31
    SK69202

    Re : Conseil pompe pour un puit

    Ça peut marcher, la suspension de la pompe doit résister au temps, prendre en compte le couple de rotation et la masse du tuyau plein d'eau.
    Comme la pompe ne parait pas toute jeune, la mise à la terre doit être vérifiée et soignée.
    Ce qui manque c'est la pression de refoulement, à 8 m de profondeur, la pompe perd 0.8 bar pour faire sortir l'eau du puits.
    Comme ensuite il reste 40m le tuyau doit être assez gros pour minimiser les pertes de charge.

    -----

    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  2. Publicité
  3. #32
    barda

    Re : Conseil pompe pour un puit

    Sans les caractéristiques de la pompe (là, tu nous donnes celles du moteur, mais ça ne suffit pas), il est impossible de répondre... Mais ce montage ressemble quand même à un bricolage peu fiable: dans cette situation, il vaut mieux prendre une pompe immergée (on en trouve à une centaine d'euros en gsb)...

  4. #33
    Did67

    Re : Conseil pompe pour un puit

    Même avis que barda : il faudrait avoir la courbe caractéristique de la pompe (la "turbine", pas le moteur).

    Généralement, sur une centrifuge, le débit s'effondre très vite avec la hauteur (la "hauteur manométrique totale" - HMT ; qui est la somme de la hauteur physique verticale entre la surface de l'eau dans le puit et le point d'écoulement à la sortie du tuyau + les "pertes de charge" c'est-à-dire les frottements de l'eau dans les tuyaux)...

    Le débit sera maximal si HMT = 0 (c'est-à-dire si la pompe ne "pompe pas" !). Et très vite, pour une centrifuge "bas de gamme" (pas chère), la courbe chute pour tomber à zéro, à une certaine HMT.

    Les pompes de surface ont en général des turbines dont le débit s'écroule très vite, car elles ne sont pas conçues pour avoir a refouler sur une grande hauteur : elles sont sensées pomper à moins de 7 m et à rejeter l'eau avce un fort débit à peu près au même niveau.

    Les pompes immergées sont elles conçues pour se trouver dans un forage à 20 ou 30 ou 50 m. Leur turbine est donc conçue pour refouler à grande hauteur. Mais il faut choisir la pompe adaptée à la HMT pour avoir un optimum (un débit encore suffisamment important).

    Je rejoins donc 100 % l'avis de barda. En y ajoutant une pincée de pessimisme quant au fait que cela marcherait efficacement à plus de 15 m, sans doute 20 m si on prend en compte les pertes de charge (frottements) inhérents aux coudes, tuyaux, raccords et autres étranglements).

  5. #34
    Roukin1978

    Re : Conseil pompe pour un puit

    Bonjour et merci de cette collaboration sympa, de ce partage de connaissance.

    Je suis bien d'accord que la pompe immergée est l'idéal mais, comme je l'ai stipulé, nous n'avons pas beaucoup de sous ( ni de temps d'ailleurs car j'avais aussi pensé à fabriquer une éolienne de pompage).

    La pompe faisant 0,5 cv n'est pas une indication suffisante pour imaginer la faisabilité de cette bidouille ?

    Je ne crois pas mettre des arroseurs (tres gourmand en eau) mais plutôt du goutte à goutte relié à des cuves reliées que ma pompe remplira "éventuellement".
    En faisant ça, je pense que, dû coups, la pression de sortie importe peu, du moment qu'il y ai un filet d'eau ...même si les cuves se remplissent en 3/4h c'est pas grave.

    Pouvez vous me dire si je dois penser à un autre projet ? Ou si celui ci est réalisable en l'état ou avec des modifs ?

    Merci bien d'avance.

  6. #35
    barda

    Re : Conseil pompe pour un puit

    Bon, j'entends bien, mais sans les caractéristiques de ta pompe, il est impossible de répondre (certaines pompes sont incapable de fournir les 15 mètres de dénivelé nécessaires)...

    Ceci dit, ça ne coûte pas cher d'essayer; dans ce cas, suspends la le plus près possible de la surface de l'eau (à 2 mètres par exemple), et n'oublie pas de mettre un bon clapet avec la crépine. Il te faudra remplir la tuyauterie d'eau pour la mise en marche (au moins de quoi remplir jusqu'au dessus de la pompe) et tu verras bien ce que cela donne. En tous cas, la puissance sera suffisante... c'est plus au niveau du corps de pompe que cela peut être inadapté.

    Tu ne peux pas mettre une photo de la pompe entière? Et sa marque, et le modèle?

  7. #36
    Roukin1978

    Re : Conseil pompe pour un puit

    Bonjour barda et autres compétences partagées.

    Voici la photo de ma pompe ( vieille pompe qui fonctionne toujours récupéré chez mes parents

    image.jpg

    Pourriez vous me dire quelle section de tuyau prendre avant et après la pompe pour qu'il y ai le moins de perte de charge possible et que la bidouille est un maximum de chance de réussir.
    Je n'ai pas d'autres caractéristiques pour la pompe, je vous joins tout de même la photo.

    Pourquoi mettre la pompe si pret de la surface de l'eau ? Je n'y connais rien mais je me dis que plus la colonne d'eau après la pompe est importante plus elle mouline, elle galère et de fait la pression est faible. Non ? (J'aime bien comprendre et apprendre)
    Y a t'ils une autre raison ?

    Merci beaucoup de votre participation et pour les bons conseils.

    Ludo

  8. #37
    Did67

    Re : Conseil pompe pour un puit

    L'eau ne monte, quand on aspire, qu'environ 10 mètres maxi.

    Comme il y a des frottements dans un tuyau, qu'on appelle "pertes de charge", en pratique, il ne faut pas mettre une pompe avec une aspiration qui dépasserait 7 ou 8 m (en pratique ; 10 m en théorie).

    Si tu aimes apprendre, pose-toi la question pourquoi l'eau monte dans un tuyau quand on aspire ??? La réponse est la pression atmopshérique qui "appuie" sur la surface de l'eau dans le puits et qui la fait monter dans le tuyau. Cette pression représente 760 mm de mercure, correspondant à environ 10 m d'eau. Donc si tu prends un tube de verre bouché d'un coté (un long tube à essai) que tu remplis de mercure, tu le tires vers le haut par l'extrémité fermée et tu verras que le liquide "décroche" à 760 mm environ (la pression atmopshèrique variant un peu, comme la météo le rappelle). En fait donc, l'atmosphère n'appuie plus assez...

    D'où la différence entre une pompe aspirante, limitée à ces 7 ou 8 m d'aspiration et une pompe immergée, qui, elle, ne fait que "pousser", sans aspirer... Donc il n'y a pas de limite, tout dépend à quelle pression elle débite...

    Par fabrication, la pompe aspirante est sensée être placée en haut d'un puit de 7 ou 8 m de profond maxi et "refouler" l'eau quelques m plus haut maxi (en général)...

    Je te mets les notices d'une pompe Gardena, avec page 26, la courbe : http://www.gardena.com/ddoc/garo/gar...__01422-20.pdf

    Selon le modèle, on voit que le débit devient nul vers 35 ou 40 ou 45 m de HMT (dénivelé total). C'est l'endroit à gauche où la courbe touche l'axe des HMT (débit = 0, sur l'axe horizontal).

    Donc si on part dans ton cas de 15 m de dénivelé dans le puit, plus 2 m pour pomper dans une cuve par le haut, cela ferait 17 m. Si on prend encore au pif, 3 m de "pertes de charge", cela ferait 20 m de HMT. La première pompe (la courbe la plus basse) débiterait encore environ 1 250 l / h dans ce cas.

    D'où, en l'absence de la courbe, l'impossibilité de répondre. Car pour certaines pompes bas de gamme, le maxi peut être à 12 ou 15 m.

    Donc comme barda, je pense qu'un essai avec n'importe quel tuyau de refoulement que tu as sous la main te donnera un élément de réponse.

    Si ça marche, pour le diamètre du tuyau défibitif, inutile de te ruiner en achetant des tuyaux avec un diamètre supérieur aux diamètres intérieurs sur les raccords de ta pompe...

    Pour l'aspiration, il te faut un tuyau annelé, sinon, il s'écrase sous l'effet de l'aspiration.

    A savoir que si elle "pompe peu ou rien", ton moteur consommera pareil : le rendement s'effondre, jusqu'à devenir nul ! Certes l'électricité n'est pas chère en France, mais si tu as un petit filet d'eau, l'opération ne sera pas géniale quand même !

  9. #38
    barda

    Re : Conseil pompe pour un puit

    Pourquoi placer la pompe à 2 mètres au dessus de l'eau plutôt qu'à 8 mètres? Ce n'est pas impératif, mais c'est préférable:

    - en la plaçant à 8 mètres, tu vas la faire travailler aux limites physique de l'aspiration (voir explications de Did67 juste au dessus); en théorie, ça va marcher, mais si un défaut, même léger, vient s'en mêler (usure légère de la pompe, petite crasse qui vient réduire la crépine, quelque diable aussi se trouvant là...), ces limites seront dépassées et on risque un désamorçage

    - l'amorçage lui-même sera plus aisé avec une faible colonne d'eau à aspirer.

    - la parfaite étanchéité du tuyau d'aspiration (impérative) sera plus simple à obtenir...

    - enfin, il n'y a guère d'inconvénient ni de difficulté à suspendre à -13 mètres plutôt qu'à -7 mètres....

    Pour le reste:

    - prends les mêmes diamètres que les diamètres existants; pour l'aspiration, prends du tube annelé et une crépine avec clapet soigneusement monté et étanche; pour le tuyau de sortie de pompe, le plus performant est encore le PE (noir, aussi appelé Plymouth par certains); il a très peu de pertes de charges, est très robuste et tout le système de raccords, vannes, jonctions est très facile à trouver... cerise sur le gâteau, c'est pas cher...

    - n'oublie pas un coude (à grand rayon) en entrée de pompe pour que le tuyau d'aspiration parte à la verticale; tout est à monter très soigneusement, parfaitement étanche... pour le tuyau en sortie de pompe, c'est moins important mais à soigner quand même...

    - les branchements électriques m'inquiètent un peu: théoriquement, le cable arrivant au moteur devrait être raccordé de façon étanche (ça doit être possible avec des joints caoutchouc et un peu de mastic sikaflex); le boitier de commande+ sécu thermique (bleu pâle avec bouton rouge) doit être placé en dehors du puits, ça c'est facile; et, à mon avis, il devrait contenir le condensateur (qui se trouve actuellement accolé au moteur); l'intégrer au boitier n'est pas bien difficile mais il ne faut pas se planter dans le cablage (si tu ne sais pas, demande à un électricien de le faire); ça a l'air bête un condensateur, mais l'expérience prouve que c'est pratiquement tout le temps la première pièce qui défaille.

    - la pompe doit être suspendue horizontale ou éventuellement en légère pente vers le côté pompe-aspiration (jamais l'inverse, une simple bulle d'air coincée dans un point haut pouvant être très embêtante)...

    Voilà, je crois ne rien avoir oublié... Bon courage...

  10. #39
    Roukin1978

    Wink Re : Conseil pompe pour un puit

    Super,
    Merci vraiment pour vos bons conseils. J'ai tardé à répondre car je suis en train de refaire toute ma clôture. Et ya du taf.
    Bref, merci encore pour le partage de connaissances, c'est une première pour moi et je suis ravi.
    Je vais tester ca et vous tiendrai au courant.
    Bon courage à vous et bonnes multiples collaborations pour des projets plus ou moins réalisables

  11. #40
    Did67

    Re : Conseil pompe pour un puit

    Je partage avec barda l'aavis de faire attention à l'électricité : voir comment mettre la pompe sous une "tente" étanche ; bien lier le cable électrique et le cable de suspension pour qu'aucun raccord ne risque jamais de tremper dans l'eau ; penser que cela peut gicler ou suinter sur le tuyau de refoulement (celui après la pompe ; pas sur l'autre).

    Je suis 100 % d'accord avec lui sur l'intérêt de rapprocher la pompe le plus possible du niveau de l'eau, sans la tremper. La HMT reste la même ; que ce soit l'aspiration avant la pompe ou le refoulement après, c'est la différence de niveau totale qui compte. Par contre, l'amorçage sera beaucoup plus facile et le risque que ne se crée un vide diminue si la partie "aspiration" est moins haute.

    Ultime conseil en ce qui me concerne : n'hésite pas à enlever le maximum de raccords sur ta pompe, que ce soit à l'entrée ou à la sortie. Le mieux, c'est que les manchons sur lesquels tu fixes les tuyaux soient directement vissés dans le corps de pompe. Sans autre fatras. Un seul coude à l'aspiration et sortie droite au refoulement. Chaque raccord, chaque coude est un "frein" - cela augmente les "pertes de charge".

  12. #41
    Did67

    Re : Conseil pompe pour un puit

    Je revu la photo : à ta place, je déplacerais le coude qui porte le robinet (à supprimer bien sûr) à l'aspiration, orienté vers le bas pour ensuite raccorder le tuyau d'aspiration à la verticale, sans coude supplémentaire.

    Et je sortirai droit, dans le tuyau de refoulement, vers le haut.

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Pompe de puit PAC : l'utiliser en été pour remplir une cuve ?
    Par Vanling67 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 5
    Dernier message: 31/03/2009, 14h25
  2. échange de chaleur et débit d'air , pompe à chaleur, puit canadien ,puit géothermique
    Par enviromed3 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 28/03/2009, 09h19
  3. puit canadien et pompe à chaleur
    Par leperon1 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 19/05/2008, 18h30
  4. [Divers] pompe dans un puit
    Par nicostar dans le forum Dépannage
    Réponses: 10
    Dernier message: 19/05/2008, 16h05
  5. Réponses: 19
    Dernier message: 26/02/2008, 16h51