Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 16 à 20 sur 20

Inceste frère soeur et ses conséquences

  1. gerardgiraud

    Date d'inscription
    mars 2014
    Localisation
    Marseille
    Messages
    5

    Re : Inceste frère soeur et ses conséquences

    Merci de vos réponses très argumentées.
    Sachant que le Paul a fait faire les tests nécessaires et qu’il se trouve être sûr à 90% que son ex-épouse est sa sœur, je résumé ainsi ce qui été dit :

    1/ Il n’est pas nécessaire de faire faire un caryotype aux enfants sachant qu’ils apparaissent comme normaux (à 29 et 32 ans on peut à priori en être sûr)

    2/ Il n’est pas nécessaire de leur déconseiller d’avoir des enfants (Amanuensis)

    3/ Le mariage des enfants est soumis aux mêmes « interdits » que des personnes ordinaires à savoir éviter les cousins germains, le risque étant majoré dans notre cas (1/8 dans le cas de parents non issus d’une consanguinité, 1/4 dans notre cas).

    Cela règle pour moi le côté « technique » enfin médical du problème posé.
    Reste le côté psychologique « dire ou ne pas dire telle est la (vrai) question » et la seule vraiment romanesque au fond.
    Ne rien dire revient à tuer le poussin dans l’œuf à savoir que la seule parole possible dans ce cas est celle, intérieure, de Paul.
    Le dire c’est faire réagir les autres : les enfants, l’épouse ; c’est « enrichir » la situation psychologique et multiplie les possibilités de paroles, d’échanges voire de disputes…

    J’ai lu dans un site proposant des tests ADN la chose suivante « Les résultats d'un test ADN fraternité donneront un index de fraternité combiné qui indique la probabilité génétique en faveur, ou contre, une relation frères/sœurs. A cause de la complexité des tests, les résultats ne sont pas aussi définitifs que ceux des tests ADN sur les autres relations familiales, tels que les tests de paternité ou de maternité. »
    D’après vous c’est quoi un « index combiné » des pourcentages appariés du genre : pour 90% ± 5%, contre 10% ± 2% ?

    -----

     


    • Publicité



  2. myoper

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    27 986

    Re : Inceste frère soeur et ses conséquences

    Comme rebondissement, on peut imaginer qu'en testant ses enfants, le héros s'aperçoive qu'ils ne sont pas de lui (suivant mes lectures, le taux varie, en France, de 8 à 10% environ)...

    Sinon, je pense que dans les tests de fraternité, il est fait allusion aux combinaisons possibles des chromosomes dont la moitié provient de chacun des parents.
     

  3. toothpick-charlie

    Date d'inscription
    juillet 2012
    Messages
    2 678

    Re : Inceste frère soeur et ses conséquences

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Comme rebondissement, on peut imaginer qu'en testant ses enfants, le héros s'aperçoive qu'ils ne sont pas de lui (suivant mes lectures, le taux varie, en France, de 8 à 10% environ)...
    ou que sa soeur n'est finalement pas sa soeur...
     

  4. Amanuensis

    Date d'inscription
    septembre 2010
    Messages
    21 593

    Re : Inceste frère soeur et ses conséquences

    Citation Envoyé par toothpick-charlie Voir le message
    Au fait, ces calculs de proportion d'homozygotie donnent juste des moyennes théoriques, pour une population hypothétique, ils ne tiennent pas compte du polymorphisme réel d'une population donnée.
    C'est ce qui était indiqué, indirectement ("probabilité" et "traçable").
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.
     

  5. mh34

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    17 259

    Re : Inceste frère soeur et ses conséquences

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Par ailleurs un caryotype ne donne pas vraiment d'information pertinente au cas considéré!
    La seule motivation dans les caryotypes effectués à-priori, si pas de données cliniques particulières, c'est la recherche de translocations équilibrées, qui sont relativement fréquentes ; 1/2000 je crois. Mais je suis d'accord que dans le cas d'espèce, il n'y a pas plus de raison de les rechercher que dans la population standard.
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς
     


    • Publicité




    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Explication & définition BIOLOGIQUE de l'inceste
    Par Matrix_fr dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 06/12/2011, 09h00
  2. [Génétique] frere soeur ? tache naissance
    Par louloudel dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/03/2009, 21h19
  3. [Génétique] Ma soeur est-elle bien ma soeur ?
    Par mich70 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/10/2008, 18h02
  4. soeur math et soeur logique
    Par ado dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 17
    Dernier message: 03/08/2004, 11h18