Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Orientation véto/ingénieur

  1. Che1304

    Date d'inscription
    novembre 2015
    Messages
    6

    Orientation véto/ingénieur

    Bonjour,
    Je suis en terminale S spé maths et j’aimerais faire véto ou ingénieur (de production pourquoi pas) mais la case prépa me fait vraiment peur. Je ne pense pas être capable de faire une croix sur ma vie sociale, de subir autant de pression etc. C’est Pourquoi j’aimerais savoir quelles sont les chances d’integrer une école de vétérinaire ou d’ingénieurs après une license scientifique. Ou y a-t-il d’autres moyens de contourner la prépa?

    Merci d’avance

    -----

     


    • Publicité



  2. albanxiii

    Date d'inscription
    novembre 2010
    Localisation
    92
    Âge
    43
    Messages
    10 070

    Re : Orientation véto/ingénieur

    Bonjour,

    Vous vous êtes fait intoxiquer par le bad buzz autour des prépas. La réalité est bien plus nuancée que cela. Faite une recherche sur le forum, on en a déjà parlé de nombreuses fois.
    Vous pouvez aussi aller faire un tour du côté du forum de prepas.org.
    Not only is it not right, it's not even wrong!
     

  3. Hermillon73

    Date d'inscription
    mars 2010
    Messages
    495

    Re : Orientation véto/ingénieur

    Bonjour,

    Quand je vois les résultats d'étudiants plutôt bons au lycée (avec un bon % de notes au bac >16 en maths / physique) une fois rendu en fac, j'ai plutôt l'impression que c'est le passage par l'université qui devrait faire peur, pour pas mal de raisons déjà données mais que je vous redonne:

    - la fac vous demandera une autonomie qui est rarement utilisée à bon escient par les étudiants, ex-lycéens qui n'ont en général jamais vraiment eu besoin de travailler pour obtenir des résultats très corrects.
    - le volume horaire très restreint, comparativement aux prépas, pour un programme pas si différent, ni tellement allégé. Ce qui oblige souvent à se passer de cours (on vous donne un polycopié que vous bosserez chez vous), ou à réduire fortement les TD (à charge pour vous de vous entrainer avec des exercices trouvés dans les livres / internet).
    - Même si pas mal d'université ont adopté un semestre / une année d'adaptation (vous restez en petit groupe type lycée, le contrôle continu reste présent), il y a moins de suivi, donc moins "d'alertes" quand vous commencez à décrocher : il n'est pas rare de voir des étudiants relativement serein quant à leur niveau chuter assez lourdement aux examens terminaux. Et c'est trop tard. Se planter lors d'un contrôle, où même de plusieurs, n'a pas la même signification en prépa.
    - Les enseignants sont plus ou moins accessibles : un enseignant de prépa est payé pour enseigner. Un enseignant-chercheur peut très bien revenir de mission à 8h du matin après une nuit blanche et n'avoir pas très envie de s'attarder en cours dans la matinée qui suit. Ou avoir un meeting juste après votre cours, et ne pas avoir le temps de vous répondre. Ou tout autre contrainte qui réduit son "accessibilité" par rapport à un enseignant de prépa. Si certains font de sérieux efforts envers leurs étudiants, d'autres cultivent cette inaccessibilité, vous aurez tous les cas de figures.
    - Personne ne vous pousse : il peut paraitre facile de valider son année aux alentours de 10-11, en accumulant lacunes diverses et multiples. Cela ferment ensuite pas mal de porte, voire vous emmène à l'échec en L3 ou en M1. Il est désespérant de voir des étudiants échouer à bac+3/4 (= rien ou quasi d'exploitable sur le marché du travail).

    Certains arguments peuvent être retournés (par exemple l'autonomie, si bien comprise, est un plus par rapport à la prépa. L'accès à des enseignants chercheurs, qui enseignent potentiellement aussi dans des écoles d'ingénieurs et sont au contact des industriels aussi), mais à l'usage, en "moyenne", j'ai quand même l'impression que pour vos générations être encadré un peu plus longtemps dans un mode rassurant proche du lycée est favorable. (quitte à revenir à l'université après deux ans de prépa). Après, à titre individuel, personne ne peut savoir mieux que vous ce qui vous conviendra.

    Je ne veux pas faire du fac-bashing (le post pourrait donner cette impression, ce n'est pas le but), mais c'est pour vous mettre en garde par rapport à prépa = enfer, fac = plus facile, discours que l'on entend trop et dont les futurs étudiants devraient apprendre à se méfier.

    Cordialement.
     

  4. ansset

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    57
    Messages
    24 030

    Re : Orientation véto/ingénieur

    Citation Envoyé par Che1304 Voir le message
    C’est Pourquoi j’aimerais savoir quelles sont les chances d’integrer une école de vétérinaire ou d’ingénieurs après une license scientifique. Ou y a-t-il d’autres moyens de contourner la prépa?
    bjr,
    elles sont bien évidemment plus grandes en passant par la case prépa.
    ( dont on rabâche à tord que c'est l'enfer, comme il bien expliqué au dessus )
    un des points importants est ton niveau actuel.
    s'il est bon ou très bon, je te conseille vivement de faire une prépa, ou tu trouveras ( en % ) beaucoup plus de camarades motivés , ce qui un stimulus de plus.
    en revanche ( surtout avec la sur-évaluation actuelle des notes de lycée ) , si tu rames déjà, par exemple en "vitesse", tu risques en petit choc avec le rythme de la prépa.
    par ailleurs, en cas de difficulté en prépa, un retour en fac est facile et tu n'aura pas "perdu" ton année.
    dans le sens inverse ce n'est pas possible.
    cela étant, la fac peut t'amener à un cursus d'ingé, mais beaucoup moins facilement pour les bonnes écoles.
    cordialement.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !
     

  5. FARfadet00

    Date d'inscription
    août 2009
    Âge
    25
    Messages
    536

    Re : Orientation véto/ingénieur

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Che1304 Voir le message
    Je ne pense pas être capable de faire une croix sur ma vie sociale, de subir autant de pression etc.
    Je ne reviens pas sur ce qui a été dit et avec quoi je suis d'accord : la prépa ce n'est pas le bagne. J'aimerais cependant ajouter que vous devriez peut-être vous renseigner sur les métiers d'ingénieur et de véto. Ce ne sont pas de professions où on travaille 35h par semaine. Ce sont des métiers souvent (pas toujours, certes, mais souvent) très prenants et potentiellement stressants. C'est particulièrement vrai pour les vétos qui assurent des gardes, etc. Vous mentionnez le métier d'ingénieur production : ça comprend souvent du travail de nuit et de week-end, soyez prévenu.

    La prépa n'est pas inhumaine, mais il est vrai aussi qu'il y a des moments parfois un peu difficiles. C'est aussi une bonne façon d'apprendre à gérer son temps, la fatigue et la pression : situations qui ne sont pas rares dans le monde professionnel.

    Cordialement
     


    • Publicité



  6. ansset

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    57
    Messages
    24 030

    Re : Orientation véto/ingénieur

    je ne rajoute qu'un dernier point concernant les ingés.
    ce n'est pas tant le métier ou le diplôme qui induit forcement un rythme élevé de travail, mais bien d'avantage la nature de la société ou de la structure dans laquelle on travaille.
    Cordialement.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !
     

  7. aro31

    Date d'inscription
    mars 2015
    Messages
    4 685

    Re : Orientation véto/ingénieur

    ingénieur en bio par la fac...c'est bien le plus mauvais chemin. même à essayer de sortir du lot après la L2 (très très peu d'écoles recrutent en L3) très très peu de chances d'y arriver.
     

  8. vpharmaco

    Date d'inscription
    septembre 2008
    Âge
    37
    Messages
    2 251

    Re : Orientation véto/ingénieur

    ingénieur en bio par la fac...c'est bien le plus mauvais chemin. même à essayer de sortir du lot après la L2 (très très peu d'écoles recrutent en L3) très très peu de chances d'y arriver.
    Je ne suis pas d'accord avec ce qui est écrit au-dessus. Les écoles d'agro intégrables après L3 sur le concours B sont les mêmes qu'après BCPST (concours A - Agro Bio) et les statistiques d'intégration (chances de réussite au concours) sont également sensiblement les mêmes. (NB: ce n'est pas le cas pour les ENV où les taux de réussite au concours A sont bien meilleurs)
    L'année dernière, sur les 241 élèves de L3 qui ont tenté le concours B, 16% ont intégré AgroParisTech, ce qui est tout de même pas mal du tout !
    https://www.concours-agro-veto.net/I...oursB_2017.pdf
    https://www.concours-agro-veto.net/I..._session-2.pdf

    Hermillon a très bien expliqué les difficultés associées au parcours universitaire. Elles sont encore plus vraies pour les étudiants qui souhaitent passer le concours des écoles d'agro, puisque sauf à intégrer un parcours dédié, la majeure partie du programme du concours (physique et maths) n'est traité dans les licences "normales".
    Sachant cela, chacun est libre de choisir le parcours le plus adapté à son profil d'étudiant...
    Dernière modification par vpharmaco ; 30/12/2017 à 00h46.
     

  9. aro31

    Date d'inscription
    mars 2015
    Messages
    4 685

    Re : Orientation véto/ingénieur

    les ecoles d'agro ont leur concours, effectivement dans ce cas ce n'est pas une mauvaise voie. pour les autres ecoles d'ingénieurs, la part des L2 est extrèmement faible.
    de plus pour preparer le concours B des écoles d'agro, il faut intégrer un parcours dédié après la L1 ou après la L2, selon les universités et en plus le parcours dédié concours veto est souvent différent du parcours dédié ecoles d'agro
     

  10. Lokaloka

    Date d'inscription
    décembre 2014
    Messages
    64

    Re : Orientation véto/ingénieur

    Salut !

    Je suis en première année d'école véto, je sors de 2 ans de prépa BCPST ! Et comme l'ont déjà dit les autres, c'est loin d'être aussi horrible qu'on le dit. Après oui il y a du travail, oui il faut s'accrocher et oui il faut y consacrer du temps. Pour ma part j'ai mis ma vie sociale de côté pendant deux ans MAIS c'était un choix, certains ne l'ont pas fait et ont quand même intégré l'école qu'ils voulait donc...

    Pour ce qui concerne la FAC si je peux rajouter quelque chose c'est que dans ma promo la grande (très grande) majorité de ceux qui sont rentrés avec le concours B (par la fac donc) avait fait deux ans de prépa avant et avait donc déjà de solides connaissances et une méthode de travail que l'on a pas en sortant du BAC...

    Et une autre voie pour contourner la prépa BCPST, c'est le concours C : tu fais 2 ans en IUT biologie / BTS agricole puis 1 an de prépa ATS pour passer le concours. Et il faut faire attention aux chiffres : OUI il y a moins de places offertes MAIS surtout beaucoup moins de candidats. En terme de proportion d'admis c'est à peu près équivalent au concours A sans oublier que le niveau est généralement plus accessible. C'est vraiment une voie que je conseillerais maintenant et surtout j'aurais aimé qu'on m'en parle plus quand j'étais en Terminale au lieu de me pousser à tout prix vers la prépa...
     

  11. aro31

    Date d'inscription
    mars 2015
    Messages
    4 685

    Re : Orientation véto/ingénieur

    attention au concours C: la seléction est aussi AVANT le concours.
    il faut d'abord entrer en IUT GB et c'est l'IUT qui recrute le plus haut, quelque fois plus haut que les BCPST.
    ensuite il faut sortir en tete de promo : il y a deux soucis, bcp d'étudiants avec le même objectif et il faut quand même accepter d'etre technicien pour faire un bon IUT
    après il faut être admis en prepa ATS : bcp d'amateurs... et les ATS recrutent des candidats à tous les concours, pas question d'avoir 100% de candidats veto et 0% de candidats agro. c'est là que l'on s'appercoit que l'IUT GB n'était pas la seule porte d'entrée...
    enfin il faut réussir son ATS et en fin d'année il y a encore des candidats potentiels qui se sont perdus.

    pour le concours B, c'est un peu moins vrai et surtout ce sera un peu moins vrai pour les prochaines années. les universités proposent des L2+L3 ou des L3 spéciales pour preparer les concours (soit veto, soit agro) et ces sections ne sont pas accessibles de l'extérieur. il faut etre déjà à la fac.
    Dernière modification par aro31 ; 31/12/2017 à 09h29.
     


    • Publicité







Sur le même thème :


    301 Moved Permanently

    301 Moved Permanently


    nginx/1.2.1



 

Discussions similaires

  1. J'ai 22 ans mais j'hésite... Ingénieur ? Médecine ? Véto? Dentaire?
    Par Mei14000 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 7
    Dernier message: 15/08/2017, 03h52
  2. Orientation Ingénieur
    Par Spiritirank dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 5
    Dernier message: 28/03/2015, 19h24
  3. Orientation Ingénieur
    Par Spiritirank dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/01/2015, 13h45
  4. Orientation Ingénieur
    Par alexbig44 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 5
    Dernier message: 09/12/2012, 19h05
  5. Orientation Ingénieur en IA
    Par FoxTrot89 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/08/2007, 10h45