Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 24 sur 24

Voyage dans le temps



  1. #1
    -Kratos-

    Voyage dans le temps


    ------

    Bonjour ou bonsoir ou peut-être même bonne après midi je sais pas quand vous lirez ceci ^^

    J'ai appris récemment que si on voyage à la vitesse de la lumière , on voyage dans le temps . C'est à dire que plus on est loin plus on voit le passé , du moins c'est ainsi que je l'ai compris .

    ( Pour moi , si nous nous trouvons a un point A et que nous allons au point B qui se trouve a 300 00Km du A , du point B nous verrone le point A avec une sec dans le futur . C'est bien ça ? )

    Mais ma question ne concerne pas ça . Je me suis demandé si on envoie un robot sur Mars , lorsqu'il est sur Mars , se trouve-t-il dans le passé ou dans le présent ?

    Même s'il ne voyage pas a la vitesse de la lumière , il y a un décalage temporel quand même non ? ( Même si il est en µsec ... )

    Merci de me répondre car cette question me casse bien la tête =)

    Ps : Je ne sais pas si j'ai poster ma question au bon endroit , je m'escuse d'avance si se n'est pas le cas .

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Sax Russel

    Re : Voyage dans le temps

    Citation Envoyé par -Kratos- Voir le message
    J'ai appris récemment que si on voyage à la vitesse de la lumière , on voyage dans le temps .
    D'abord, on ne peut pas voyager à la vitesse de la lumière. On peut en théorie s'en approcher, sans l'atteindre.
    Le phénomène que tu évoques est sans doute celui de la dilatation du temps en fonction de la vitesse, où le temps passe moins vite pour l'objet en mouvement, et donné par la formule:
    t=t'/√[1-(v²/c²)]
    où t est le temps sur le référentiel considéré fixe (la terre par ex) et t' celui de l'objet en mouvement (un vaisseau spatial par ex), v, la vitesse de l'objet, et c la vitesse de la lumière.
    Tu observeras que plus v est important, plus t l'est également, ce qui veut dire que pour un même temps passé pour l'objet, le temps passé pour le référentiel sera d'autant plus long que l'objet va vite.
    On voit aussi pourquoi v ne peut pas égaler c, car alors on a une division par 0, ce qui est impossible.

    Citation Envoyé par -Kratos- Voir le message
    C'est à dire que plus on est loin plus on voit le passé , du moins c'est ainsi que je l'ai compris .
    (...)
    Je me suis demandé si on envoie un robot sur Mars , lorsqu'il est sur Mars , se trouve-t-il dans le passé ou dans le présent ?
    Il est dans le présent. C'est le signal que tu reçoit qui est du passé dans la mesure où il lui a fallu du temps pour arriver. C'est la même chose pour les étoiles que l'on observe à une époque de plus en plus ancienne plus elles sont loin, sauf que là, ça se compte directement en années, jusqu'à plusieurs Mds.
    Citation Envoyé par -Kratos- Voir le message
    Même s'il ne voyage pas a la vitesse de la lumière , il y a un décalage temporel quand même non ? ( Même si il est en µsec ... )
    En théorie, oui, mais c'est négligeable, car il faut des vitesses proches de la lumière pour que le phénomène devienne sensible, extrêmement loin de ce que l'on peut atteindre avec nos systèmes de propulsion.
    Dernière modification par Sax Russel ; 15/01/2009 à 20h18.

  4. #3
    -Kratos-

    Re : Voyage dans le temps

    Wow et bien tout d'abord merci beaucoup d'avoir pris autant de temps pour me répondre

    Je ne connaissais pas la formule merci de l'avoir précisée =)

    Et pourquoi c'est justement la vitesse de la lumière qui est considéré comme une vitesse " permettant de voyager dans le temps " . Parce que c'est la plus rapide que l'on connaisse ?

    Et dernière question , si jamais on arrive a une vitesse identique a celle de la lumière . A l'échelle temporel ou se trouverais ou ? Dans le passé ou dans le futur ??

    Ps : Ou as-tu appris toute ces choses sans indiscrétions ^^

    Merci encore de ta réponse .

  5. #4
    Sax Russel

    Re : Voyage dans le temps

    Attention! On ne peut pas atteindre la vitesse de la lumière "c."(Et encre moins la dépasser.Cf post précédent.)
    Si on s'en rapproche très près (ce qui est bien sûr aujourd'hui impossible en pratique), le temps du reste de l'univers semble accélérer, ce qui correspond, si tu veux, à un voyage dans le futur.
    Mais pas de retour dans le passé.
    C'est le fameux "paradoxe des jumeaux de Langevin":
    Un des jumeau va dans une fusée capable d'approcher "c", l'autre reste sur terre. Il revient un an après, et son frère est un vieillard alors qu'il est encore un jeune homme...

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    -Kratos-

    Re : Voyage dans le temps

    Merci pour ces précisions =)

  8. #6
    diabludo

    Re : Voyage dans le temps

    Bonjour à tous,

    Sur le paradoxe des fameux jumeaux, je n'arrive pas à m'expliquer ce décalage car je n'arrive pas à comprendre cette notion de distortion du temps (temps qui passe moins vite pour l'objet en mouvement). Existe t-il des expériences simples qui permettent d'imager cela ?

    Ensuite, à l'unanimité, je lis que la vitesse de la lumière ne peut être dépassée voire égalée. Je me pose donc la question de savoir pourquoi c représente une limite infranchissable en physique ?

    Je crois avoir lu que certains particules "jumelles" présentent des formes de réactions instantanées de l'une si l'on stimule l'autre. L'instantané me semble la vitesse la plus rapide, comment expliquer ce phénomène ?

    Merci d'avance.

  9. Publicité
  10. #7
    invité576543
    Invité

    Re : Voyage dans le temps

    Citation Envoyé par diabludo Voir le message
    Sur le paradoxe des fameux jumeaux, je n'arrive pas à m'expliquer ce décalage car je n'arrive pas à comprendre cette notion de distortion du temps
    Tu n'es pas le seul, vu la profusion de discussions sur le sujet.

    (temps qui passe moins vite pour l'objet en mouvement).
    Le temps passe exactement de la même façon pour l'objet en mouvement. Par contre, l'observateur fixe ne pas faire "coller" son temps à lui et le temps de l'objet en mouvement. (Ce n'est pas plus facile à comprendre comme cela, mais au moins cela fait prendre la question par le bon bout!)

    Existe t-il des expériences simples qui permettent d'imager cela ?
    Imaginer?

    Des expériences permettant de le montrer, il y en a plein, mais elles ne sont pas "simples". Les vitesses relativistes ne font pas partie de notre "simple" vie courante.

    Ensuite, à l'unanimité, je lis que la vitesse de la lumière ne peut être dépassée voire égalée. Je me pose donc la question de savoir pourquoi c représente une limite infranchissable en physique ?
    C'est un constat pour le moment. Et à partir de ce constat, on a bâtit toute une théorie qui marche bien, ce qui renforce l'idée que ce qu'on a constaté est représentatif.

    Comme tout en science, il suffira d'une observation d'un phénomène de transmission d'information plus rapide que c pour que le statut de limite infranchissable disparaisse.

    Je crois avoir lu que certains particules "jumelles" présentent des formes de réactions instantanées de l'une si l'on stimule l'autre. L'instantané me semble la vitesse la plus rapide, comment expliquer ce phénomène ?
    Ces expériences ne permettent pas la transmission d'information (genre envoyer un message) à une vitesse supérieure à c.

    La notion de "réaction instantanée" dont il est question est une interprétation, une manière de décrire l'expérience. Il semble assez vraisemblable que "l'explication" soit dans la mauvaise perspective prise dans cette description.

    Quitte à répéter : la limite porte sur la transmission d'énergie et d'information (d'un message effectif, choisi par l'émetteur), pas sur une notion de vitesse quelconque. Et les expériences évoquées ne contredisent pas cette notion de limite là.

    Cordialement,

  11. #8
    diabludo

    Re : Voyage dans le temps

    "Le temps passe exactement de la même façon pour l'objet en mouvement. Par contre, l'observateur fixe ne pas faire "coller" son temps à lui et le temps de l'objet en mouvement. (Ce n'est pas plus facile à comprendre comme cela, mais au moins cela fait prendre la question par le bon bout!)"

    Justement, c'est là que mon intellect bloque, je ne vois pas en quoi un type dans un vaisseau qui voyage aux environs de c ne peut pas faire coller "son temps" à celui qui est sur terre. Donc je ne comprends pas en quoi sa vitesse influe sur l'observateur qui est sur terre. L'explication me semble plausible pour l'arrivée des images de celui qui est dans le vaisseau par rapport à celui qui est sur terre, si le vaisseau s'éloigne, l'observateur sur terre recevra les images de son homologue dans l'espace bien après que ce dernier ai fait ceci ou cela mais de là à dire que l'autre n'aura que très peu vieilli par rapport à son homologue, pour moi il y a un fossé ....

    "Des expériences permettant de le montrer, il y en a plein, mais elles ne sont pas "simples". Les vitesses relativistes ne font pas partie de notre "simple" vie courante."

    C'est dommage car une expérience m'aurait peu-être permis d'avancer dans ma réflexion

    "C'est un constat pour le moment. Et à partir de ce constat, on a bâtit toute une théorie qui marche bien, ce qui renforce l'idée que ce qu'on a constaté est représentatif.

    Comme tout en science, il suffira d'une observation d'un phénomène de transmission d'information plus rapide que c pour que le statut de limite infranchissable disparaisse."

    Cette réponse est très concluante à mes yeux. Le fait de reconnaître que, pour l'instant, ces données sont en phases avec nos connaissances mais qu'elles sont peut-être erronées prouvent pour moi une grande maturité d'esprit. Je ne pense pas que nos cerveaux soient plus évolués que ceux des gens de 1850, seuls la progression de la science a permis de découvrir de nouveaux éléments qui nous ont permis de progresser. Je pense cependant qu'il faut garder à l'esprit que dans 10 - 20 - 50 ou 100 ans , tout cela peut être bouleversé comme tu le laisse entendre.

    Enfin merci pour le dernier paragraphe qui concerne la transmission d'énergie ou d'informations. c paraît donc , au jour d'aujourd'hui la vitesse la plus rapide. Y a t-il des scientifiques crédibles qui ont induis un bémol à cette théorie ??

    Merci encore pour le temps que vous prenez à expliquer et réexpliquer souvent plusieurs fois les mêmes choses aux nouveaux arrivants dont je fais partie

  12. #9
    Carcharodon

    Re : Voyage dans le temps

    Citation Envoyé par diabludo Voir le message
    c paraît donc , au jour d'aujourd'hui la vitesse la plus rapide. Y a t-il des scientifiques crédibles qui ont induis un bémol à cette théorie ??
    Salut,

    En fait il faut que tu admettes un postulat que tu es incapable de comprendre sans un bagage scientifique poussé, mais qui est incontournable => aucune information ne peut se déplacer plus vite que la vitesse de la lumière dans le vide.
    Ni toi ni moi ne sommes en mesure de démontrer pourquoi, mais les spécialistes l'ont d'abord théorisé, puis vérifié expérimentalement, a chaque fois, partout ou ils regardent, c'est la même histoire, de l'infiniment petit a l'infiniment grand = rien ne peut voyager plus vite que c dans le vide.

    Pour propulser un seul proton a cette vitesse magique, l'energie entière de l'univers observable ne suffirait pas.
    On peut s'en approcher de très près, de très très près, en fournissant des énergies colossales dans des accélérateurs (l'energie necessaire au LHC suffirait a alimenter une ville de 100.000 habitants).
    Mais jamais on ne pourra faire voyager un proton a la vitesse d'un photon dans le vide.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  13. #10
    invité576543
    Invité

    Re : Voyage dans le temps

    Citation Envoyé par diabludo Voir le message
    Justement, c'est là que mon intellect bloque, je ne vois pas en quoi un type dans un vaisseau qui voyage aux environs de c ne peut pas faire coller "son temps" à celui qui est sur terre.
    Là encore, c'est d'abord un constat, un fait d'expérience.

    Le point important à intégrer c'est que c'est un effet en liaison avec la distance. La notion d'événements simultanés est parfaitement définie si les deux événements sont au même endroit. les effets "bizarres" apparaissent quand on cherche à parler d'événements distants simultanés.

    La vitesse intervient parce qu'elle correspond, par définition, à un changement de distance, qui amène à essayer de mettre en concordance temporelle des événements avec des distances variables.

    Les deux observateurs établissent chacun un calendrier et ils constatent que la durée entre deux paires d'événements simultanés au sens fort (A et B au même endroit, une première rencontre par exemple; C et D au même endroit, une deuxième rencontre) n'est pas la même pour eux. C'est le paradoxe des jumeaux.

    Ensuite, quand bien même il se trouverait que la durée soit la même (cela peut arriver!) ils constatent qu'ils ne peuvent pas se mettre d'accord sur une chronologie précise d'événements se passant à des endroits différents, ne serait-ce que les tics de leurs horloges respectives. (Par contre ils sont d'accord sur l'ordre quand il est causal, le désaccord porte sur la mesure des durées d'une part, et sur l'ordre entre événements distants non reliés causalement.)

    La RR propose un modèle clair de ces interactions entre durées et distances, c'est à dire entre espace et temps.

    Donc je ne comprends pas en quoi sa vitesse influe sur l'observateur qui est sur terre.
    Il n'y a aucune influence sur l'observateur terrestre. C'est simplement que la vitesse modifie les distances (par définition!), et donc modifie les "perspectives" des deux observateurs. Et cela a pour conséquence qu'ils ne peuvent pas avoir la même notion de simultanéité entre événements distants. Ils sont par contre d'accord sur la notion de simultanéité d'événements colocalisés.

    L'explication me semble plausible pour l'arrivée des images de celui qui est dans le vaisseau par rapport à celui qui est sur terre, si le vaisseau s'éloigne, l'observateur sur terre recevra les images de son homologue dans l'espace bien après que ce dernier ai fait ceci ou cela mais de là à dire que l'autre n'aura que très peu vieilli par rapport à son homologue, pour moi il y a un fossé ....
    Non. La transmission d'information est juste une méthode pour tenter de mettre en correspondance les calendriers, méthode vouée à l'échec. Cet échec est un symptôme, pas la cause du problème.

    Il y a moyen de proposer des "paradoxes" où toutes les transmissions sont quasi instantanées.

    Le fond du problème est l'influence de la distance sur la notion de simultanéité, qui n'est en fait bien définie que pour des événements très proches les uns des autres, ce qui est la situation de la vie courante.

    Je pense cependant qu'il faut garder à l'esprit que dans 10 - 20 - 50 ou 100 ans , tout cela peut être bouleversé comme tu le laisse entendre.
    Ce n'est pas ce que je voulais dire. Je pense extrêmement peu vraisemblable que cela soit bouleversé dans un futur quelconque.

    Je dis juste qu'il n'est pas scientifique de parler de postulat d'une vitesse limite, d'une certitude.

    La vitesse limite décrit parfaitement ce qu'on observe et ce qu'on a observé. Même si on découvrait un phénomène nouveau, cela changerait l'aspect "absolu" de la notion de vitesse limite, mais cela ne changerait en rien le constat de base, et l'utilité du modèle avec vitesse limite. Ce ne serait pas un bouleversement, on passerait de l'idée d'absolu, trop souvent (et à tort) présentée, à "c'est un modèle qui marche dans l'écrasante majorité des cas, mais il y a des sortes d'exception".

    En d'autres termes, je n'aime pas trop présenter la physique comme des maths, à partir de "postulats", de "principes". Mais cela ne veut pas dire que je considère les hypothèses correspondantes comme "faibles", "mal assurées", et vouées à la mise à la poubelle dans le futur. La vitesse limite est certes une hypothèse, mais extrêmement solide, quelque chose sur laquelle on peut s'appuyer sans crainte sérieuse que cela casse.

    Cordialement,
    Dernière modification par invité576543 ; 05/03/2009 à 21h12.

  14. #11
    Vador59

    Re : Voyage dans le temps

    Salut à tous!

    Attention! On ne peut pas atteindre la vitesse de la lumière "c."(Et encre moins la dépasser.Cf post précédent.)
    Précisons bien (comme le fait Carcharodon d'ailleurs) DANS LE VIDE.
    Car des particules qui dépassent c dans un milieu matériel, ça existe tous les jours, dans les centrales nucléaires: la lueur bleutée dans laquelle baignent certains réacteurs à fission plongé dans l'eau est le résultat du dépassement de c par des particules dans cette eau (effet Cerenkhov); c'est un peu l'équivalent du franchissement du mur du son...

    Je crois avoir lu que certains particules "jumelles" présentent des formes de réactions instantanées de l'une si l'on stimule l'autre. L'instantané me semble la vitesse la plus rapide, comment expliquer ce phénomène ?
    Je suppose que tu fais référence à des expériences dites de "téléportation"??
    ça fait très Star Trek...mais la réalité est à la fois plus complexe et moins magique qu'il n'y paraît. Il ne s'agit pas de téléporter de la matière d'abord mais de l'information...Et encore! Pas n'importe quelle information, puisqu'on emploie pas de la "matière ordinaire", mais des "particules spéciales" appelées paires EPR (Einstein-Podolski-Rosen). Ces particules ont dites intriquées, et lorsque l'on change les caractéristiques de l'une (comme sa rotation appelée spin), instantanément la caractéristique se transfère sur l'autre...

    En réalité, comme l'a dit Michel, c'est un peu une illusion, car cette paire EPR doit être vue, non pas comme deux particules distinctes, mais comme un système unique...

    Bonne soirée à tous!
    Zeiss Telementor, AS 100/1000, Zeiss Asalumen E 110/1300 (1907), Zeiss E 130/1950 (1923)

  15. #12
    invité576543
    Invité

    Re : Voyage dans le temps

    Citation Envoyé par Vador59 Voir le message
    Car des particules qui dépassent c dans un milieu matériel, ça existe tous les jours
    Ceci est incorrect. c n'est pas la vitesse de la lumière, c'est la vitesse limite de la RR. c ne dépend pas du milieu, c'est une donnée universelle.

    Cordialement,

  16. Publicité
  17. #13
    Vador59

    Re : Voyage dans le temps

    Salut à tous!

    Effectivement Michel et merci, autant pour moi, c'est un abus de langage de ma part...!

    Dans un milieu transparent d'indice n, la vitesse de la lumière est égale à c/n (ce qui veut dire qu'elle est plus petite que c). Quand une particule de vitesse v<c, mais v>(c/n) pénètre dans ce milieu, elle laisse derrière elle une "onde de choc", associée à l'émission d'une lumière bleutée...

    D'ailleurs, cette lumière Cerenkov est également traquée par des télescopes au sol, elle est produite par des particules cosmiques à haute énergie lorsqu'elles entrent en collision avec les particules de l'atmosphère terrestre...

    Bonne journée à tous!
    Zeiss Telementor, AS 100/1000, Zeiss Asalumen E 110/1300 (1907), Zeiss E 130/1950 (1923)

  18. #14
    diabludo

    Re : Voyage dans le temps

    non vador, je na faisais pas référence à la téléportation comme dans star trek comme tu le cites Je pense que dématérialiser quoi que ce soit et le rematérialiser instantanément à un autre endroit relève effectivement de la science fiction bien que la théorie des "trous de ver" prend cette tendance si je ne me trompe pas. Ou alors de compresser le temps à un tel point qu'on dépasserait cette vitesse de c !

    ce qui m'amène à cette question, que pensez vous des trous de ver, et existe t'il selon vous des "raccourcis temporels" dans notre univers qui permettraient de gommer cette limite de c ?

  19. #15
    Carcharodon

    Re : Voyage dans le temps

    Ben c'est pas comme ça que ça marche, diabludo.
    On a pas a "penser" que c'est comme ci ou comme ça, on a a s'informer de comment la science les voit, car celle ci est le fruit et l'aboutissement actuel de tout ce que les gens RELLEMENT informés ont "pensé" auparavant, avant de le matérialiser sous forme de théorie (... si je puis dire !)

    le quidam moyen, dont tu et dont je fais partie n'a pas a penser que c'est comme ci ou comme ça. La seule et unique reaction intelligente qu'il peut avoir, c'est d'apprendre au lieu d'emettre des théories forcément extrêmement douteuses et toujours d'une naïveté deconcertante devant la faiblesse du bagage intellectuel sur ces sujets.

    Pour en revenir aux trous de vers, ceux ci passeront peut-être (rien n'est moins sûr) de la totale science fiction a un semblant de réalité LE JOUR OU on aura au moins la preuve qu'ils existent, si c'est le cas.

    Pour l'instant, les trous de vers, c'est du pipeau absolu, comme les trous blanc. Seuls les trous noirs existent et ont été observés.
    les trous blanc et de vers ne se retrouvent que dans des expressions marginales de certaine théories physiques exotiques.
    Point barre.
    Cela ne leur donne strictement aucune légitimité existentielle.
    Faire des hypothèses fumeuses sur des trucs qui n'existent pas, C'EST SEULEMENT de la science fiction.

    Donc tu peux carrément oublier tes présuppositions a ce sujet, et donc toute idée d'un voyage dans le temps ou dans l'espace a une vitesse supérieure a c.

    Je veux pas te taper sur les doigt en disant ça, mais simplement te rappeler qu'avant que tu n'oses élaborer des théories, il serait bon que tu comprennes correctement les lois existantes, et là t'en as déjà pour toute ta vie, sans jamais arriver a la cheville des spécialistes.

    Alors proposer des nouvelles théories ... soyons sérieux !
    par contre, ne perds pas ton enthousiasme, ça aide énormément a apprendre.

    ce qui m'amène à cette question, que pensez vous des trous de ver, et existe t'il selon vous des "raccourcis temporels" dans notre univers qui permettraient de gommer cette limite de c ?
    Tu vois, là c'est un bon exemple du fait que tu n'as pas pigé ce qu'est c, mais que tu cherches quand même un moyen de le "depasser" sans avoir compris pour quelles raisons ce n'est pas depassable.

    Il est impossible définitivement et depuis toujours, d'avoir une information qui pourrait être transmise a une vitesse supérieure a c.
    réussir a transmettre une information basique (disons binaire) au delà de cette vitesse demande plus d'énergie qu'il n'en existe a disposition dans l'univers observable.

    même si les trous de vers existaient, de toute façon il ne violeraient pas c, car il utiliserait une modification de l'espace temps, un changement provisoire de topologie, a l'intérieur duquel c elle même ne serait pas violée.
    comme replier une feuille pour mettre en contact deux de ses points normalement éloignés : c'est l'espace temps qui est modifié, pas les constantes fondamentales.

    Et donc c'est ça l'histoire : ce qu'il faut piger dans l'immuabilité de c en tant que vitesse limite, c'est que cette limite est constante et partout valable. Même dans des espaces temps considérablement déformés, comme ceux des trous noirs, le seul truc qui reste identique, c'est toujours c en tant que vitesse limite.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  20. #16
    Vador59

    Re : Voyage dans le temps

    Salut à tous!

    Ou alors de compresser le temps à un tel point qu'on dépasserait cette vitesse de c !
    Compresser le temps, non...mais compresser (je me demande d'ailleurs si on ne doit pas dire plutôt comprimer..) l'espace peut-être, mais il s'agit d'une théorie très fumeuse basée sur la relativité générale (celle là pas fumeuse du tout) et celle des cordes (pas vérifiée et pour l'instant encore invérifiable). Cette théorie propose, ni plus ni moins, la création d'un "moteur à distorsion"...et on est reparti pour Star Trek!!!

    Cette théorie a déjà été discutée ici (http://forums.futura-sciences.com/as...5eme-6eme.html), mais c'est du très hypothétique.

    Désolé Diabludo, mais tes rêves d'excès de vitesse cosmiques ne sont pas réalisables dans l'immédiat...

    Attention aux radars intersidéraux!!!

    Bonne journée à tous!
    Zeiss Telementor, AS 100/1000, Zeiss Asalumen E 110/1300 (1907), Zeiss E 130/1950 (1923)

  21. #17
    diabludo

    Re : Voyage dans le temps

    Bon tout d'abord, merci pour vos réponses qui sont parfois aussi enflammées que mes questions

    rassurez vous mes rêves ne sont pas brisés, je ne basai rien sur ces théories plus ou moins diffusées mais je tenais à obtenir l'avis de gens sérieux et informés sur ce domaine.

    Il ressort donc qu'à l'heure actuelle et non "DEFINITIVEMENT" (gardons l'esprit ouvert, c'est la base) comme j'ai pu le lire, que c soit la limite et je le conçois tout à fait.

    je me plis volontiers à vos avis car effectivement, je ne suis pas en mesure d'analyser des formules mathématiques de très haut niveau !

    Non pas que mon QI soit bas mais je l'ai mit à profit dans un tout autre domaine que je maîtrise bien plus que tout ce qui touche à la question que je vous ai posée.

    Concernant les "trous de ver", je pensai que la théorie était sérieuse et non farfelue. Mais je vois que non, en même temps, comme on me l'a dit ça reviendrai à plier une feuille en deux et non à dépasser C.

    Donc voilà, je repars moins ignorant que je suis arrivé sur le forum et c'était mon but.

    Je vous embêterai tout de même de temps en temps dès qu'une question me trottera dans l'esprit.

    Merci à vous et à très bientôt sur un sujet du même genre ^^

  22. #18
    Carcharodon

    Re : Voyage dans le temps

    Citation Envoyé par diabludo Voir le message
    Donc voilà, je repars moins ignorant que je suis arrivé sur le forum et c'était mon but.
    Ça m'arrive aussi très souvent ici
    Bienvenue au club !

    Citation Envoyé par diabludo Voir le message
    Je vous embêterai tout de même de temps en temps dès qu'une question me trottera dans l'esprit.

    J'espère bien, faut pas hésiter, ne te formalise pas trop, comme tu l'as fait, des réponses enflammées, comme tu dis.
    On ne demande qu'a échanger, mais sur des bases scientifiques, prenant donc en compte nos propres limitations, donc en excluant totalement les théories sorties de son propre chapeau.

    Savoir apprendre c'est avoir compris ce que signifie le terme humilité envers la science.
    On peut demander des explications, mais jamais formuler rien de personnel, sauf a être un des 10 meilleurs mondiaux et disposer de dizaines, centaines de millions, voir milliards d'€ de matériel pour prouver ses dires.
    Y a déjà largement assez de matière a ingérer pour plusieurs vie, juste a comprendre l'état de l'art.
    Et la jubilation est bien plus grande quand elle est fondée sur des faits et non sur des présomptions personnelles, toujours foireuses.

    So, welcome, diabludo, parmi les gens qui veulent apprendre.


    ... et y pas d'âge pour ça.
    c'est un état d'esprit.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  23. Publicité
  24. #19
    WOPR

    Re : Voyage dans le temps

    Citation Envoyé par diabludo Voir le message

    "Des expériences permettant de le montrer, il y en a plein, mais elles ne sont pas "simples". Les vitesses relativistes ne font pas partie de notre "simple" vie courante."

    C'est dommage car une expérience m'aurait peu-être permis d'avancer dans ma réflexion

    Des expériences ont été réalisées en 1971 et 1976 avec des horloges atomiques pour démontrer le "décalage de temps" et confirmer la théorie .

    Cherche du côté de "Hafele et Keating" et "Vessot et Levine " .

  25. #20
    Carcharodon

    Re : Voyage dans le temps

    Une des vérifications, qui illustre bien dans notre quotidien (et même de plus en plus), c'est la géolocalisation avec les satellites.
    le système GPS.
    l'espace temps dans lequel existent les satellites n'est pas exactement le même que celui de nous autres, pauvres rampants.
    Le temps ne passe pas a la même vitesse selon que l'on est en orbite terrestre ou bien les pieds sur terre !
    Car la déformation de l'espace temps n'est pas exactement la même entre un objet posé à la surface d'une planète (grosse masse générant de la gravitation) avec une vitesse nulle, et un autre objet un peu plus éloigné du centre de gravité et possédant une vitesse de 7.5 a 8 kms.

    Si cette différence n'était pas prise en compte, le GPS serait faux de plusieurs mètres de plus chaque jour, car les horloges très précises qui servent au processus de géo-localisation (par multiples triangularisations, en mesurant le temps de reception du signal) ne tournent pas à la même vitesse au sol et en orbite !

    La relativité d'Einstein, l'avait prévu avant qu'on ne le vérifie et qu'on ne l'exploite.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  26. #21
    cioran

    Re : Voyage dans le temps

    C'es qoui ca??
    Le temps passe exactement de la même façon pour l'objet en mouvement. Par contre, l'observateur fixe ne pas faire "coller" son temps à lui et le temps de l'objet en mouvement.[/U][/I] (Ce n'est pas plus facile à comprendre comme cela, mais au moins cela fait prendre la question par le bon bout!)

  27. #22
    invite64321

    Re : Voyage dans le temps

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Si cette différence n'était pas prise en compte, le GPS serait faux de plusieurs mètres de plus chaque jour, car les horloges très précises qui servent au processus de géo-localisation (par multiples triangularisations, en mesurant le temps de reception du signal) ne tournent pas à la même vitesse au sol et en orbite !
    La "différence temporelle" est infime entre le satellite en orbite et l'objet au sol. Si ce n'était pas le cas, on aurait constaté le décalage du vieillissement des astronautes de MIR (restés très longtemps en orbite) par rapport aux gens restés sur Terre...

    Cette "différence temporelle" ne pourrait donc pas influer de manière significative sur les résultats des GPS.

    Sachant que l'univers tout entier est en mouvement (planètes qui tournent en orbite ; systèmes planètaires tournant dans les bras des galaxies et galaxies en mouvement dans de nombreux cas), le temps doit s'écouler de manière inégale selon les endroits.
    Dernière modification par invite64321 ; 15/03/2009 à 12h35.

  28. #23
    invité576543
    Invité

    Re : Voyage dans le temps

    Citation Envoyé par ik4itb Voir le message
    La "différence temporelle" est infime entre le satellite en orbite et l'objet au sol. Si ce n'était pas le cas, on aurait constaté le décalage du vieillissement des astronautes de MIR (restés très longtemps en orbite) par rapport aux gens restés sur Terre...
    C'est une question de précision relative. Pour 1 an en orbite, une différence de 10-6 correspond à 30 secondes (ce n'est pas la bonne valeur, c'est bien moins). Saurait-on constater un vieillissement différentiel de cette valeur? Non.

    Cette "différence temporelle" ne pourrait donc pas influer de manière significative sur les résultats des GPS.
    Pour un trajet de 20000 km (la distance entre le satellite et le point de la Terre qui est en-dessous), une différence de 10-6 correspond à 20 m, ce qui est trop.

    En fait, la précision requise sur les horloges est meilleure que cela, le principe n'étant pas aussi simple qu'une mesure de distance.

    C'est juste pour illustrer qu'une erreur infime peut être sans conséquence pratique dans certains cas, mais entraîner une erreur significative dans d'autres. Le GPS est un cas où la précision de la localisation est significativement influencée par la précision des horloges.

    Sachant que l'univers tout entier est en mouvement (planètes qui tournent en orbite ; systèmes planètaires tournant dans les bras des galaxies et galaxies en mouvement dans de nombreux cas), le temps doit s'écouler de manière inégale selon les endroits.
    C'est bien ce que prédisent les théories de la relativité (et qu'on confirme par des expériences précises): qu'on ne peut pas mettre simplement en concordance toutes les horloges de l'Univers. Qu'un observateur donné ne peut rendre compte de ce qu'il observe sur les autres horloges que la sienne autrement qu'en prenant en compte la vitesse relative (y compris transverse) et la différence de potentiel gravitationnel.

    Cordialement,

  29. #24
    phys4

    Cool Re : Voyage dans le temps

    Bonjour à vous,

    Si vous êtes toujours à l’écoute, je vais vous donner quelques éléments complémentaires :
    Les vitesses que nous pouvons atteindre donnent des décalages temporels très faibles, mais ils sont parfaitement mesurables avec les moyens actuels. Les horloges atomiques emportées par les missions lunaires, indiquaient plusieurs µs de décalage au retour.
    Sue les GPS, la précision des horloges embarquées permettent d’atteindre une précision relative de 10-13 . Le signal transmis est volontairement décalé de manière à correspondre à l’échelle de temps à la surface de la Terre.

    A la prochaine, j’espère.

  30. Publicité

Discussions similaires

  1. Voyage dans le temps
    Par ABN84 dans le forum Physique
    Réponses: 43
    Dernier message: 24/06/2016, 20h14
  2. Voyage dans le temps
    Par clinon dans le forum Physique
    Réponses: 79
    Dernier message: 03/10/2011, 09h27
  3. voyage dans le temps
    Par johnnyy dans le forum Physique
    Réponses: 22
    Dernier message: 29/11/2007, 10h39
  4. Le voyage dans le temps
    Par Hamster dans le forum Archives
    Réponses: 75
    Dernier message: 28/11/2006, 14h23
  5. Le voyage dans le temps...
    Par invite78632345678 dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 19
    Dernier message: 31/08/2004, 21h04