Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 22 sur 22

spirit et opportunity pas sur la glace




  1. #1
    carassin
    salut tout le monde

    pourquoi ne pas avoir envoyé un des 2 robots sur le pôle sud de Mars ou l'on soupçonnait la présence de glace en surface ?
    mars express en a d'ailleurs confirmé la présence ...
    cordialement
    carassin

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    ciryll
    ce que je pense, c'est que
    1 - il y avais deja la mission mars polar lander qui etait prevu pour cette mission du pole.. et comme ca a ete un echec

    2 - les missions de cette année ont été planifié avant cet echec..donc impossible de changer comme ca

    3 - les 2 robots ont ete concu de la meme facon..je doute qu'un robot devant explorer le pole soit concu de la meme facon qu'un robot pour un atterissage pres de l'equateur.

    voila, j'espere que ca repond a ta question

  4. #3
    Zed
    Salut !

    Cette calotte polaire a une structure bien différente de ce que nous connaissons de nos banquises terrestres.

    Trop de risques pour un lander type Spirit ou Opportunity. Il doit y avoir des crevasses, un sol très instable....un peu à l'image de nos glaciers sur Terre peut-être....

    Mais c'est vrai que l'étude par des robots de la surface du pôle sud serait passionnant !!!


  5. #4
    Bencepheus
    Salut
    En plus un robot s’il avait des skis pourrait explorer plus de terrain parce-qu’il irait plus vite !!
    Par contre l’arrêt…

  6. #5
    DonPanic
    Slu
    Une partie de l'énergie électrique des panneaux solaires est stockée en batteries
    et sert à maintenir une chaleur minimum dans les parties vitales des robots,
    le matin, les robots ne font rien et attendent une montée en température, avant de se mettre en action.
    Au pôles avec la température,
    l'angle de la lumière sur leurs panneaux solaire qui en baisserait le rendement, les robots seraient simplement gelés;
    en plus, à très faible température, les métaux deviennent cassants,
    difficile de forer des cailloux avec leurs outils.
    Dernière chose, il y a un minimum de coopération entre NASA et l'ESA,
    pour éviter les doublons dans les missions très coûteuses,
    Mars Express survole les pôles, entre autres,
    et les expériences prévues de Beagle 2 étaient fort différentes de celles de Spirit et Opportunity

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Zed
    Re-salut !

    D'où la nécessité d'imaginer un système de chauffage de tous les instruments du robot bien plus efficaces que de simples panneaux solaires.
    En précisant toutefois, un système"propre" sans rique de contamination radioactive pour la planète....donc "exit" les batteries au plutonium ou à l'uranium !

  9. #7
    Narduccio
    N'importe quel moyen de chauffage assez important polluerais de toute façon.

  10. Publicité
  11. #8
    DonPanic
    Slu
    Ça, c'est une exportation tout à fait ridicule et obsessionelle des débats terrestres.
    Quand on parle de ne pas polluer Mars, il s'agit uniquement des expériences destinées à découvrir des traces de vie,
    que ces traces de vie ne soient pas celles de virus ou bactéries apportées accidentellement par les sondes.
    Si des radio éléments pour des piles atomiques devaient être utilisés pour des sondes,
    leur présence ne polluerait pas plus Mars que le présence même de sondes.

  12. #9
    Bencepheus
    Salut
    Je suis d’accord avec toi DonPanic.
    Polluer ça signifie dégrader, alors est-ce qu’on va dégrader Mars en emmenant des batteries au plutonium ?
    On va juste réchauffer un peu la planète(vraiment très peu)…
    Les éléments contribuant à la pollution d’une planète ne sont pas forcément polluant pour une autre planète.
    D’ailleurs nous désignons un élément comme polluant de notre strict point de vue.
    Par exemple des bactéries pourraient se servir de la chaleur dégagée lors de la désintégration d’éléments radioactifs pour se multiplier et pendant ce temps nous ne savons que faire de ces éléments qui nous sont nocifs.
    La radioactivité est d’ailleurs un processus naturel…
    Il ne faut pas mettre des étiquettes trop vites sur ceux-ci…

  13. #10
    Zed
    Salut !

    En fait j'ai dis ceci en me souvenant des protestations qui avaient eu lieu peu avant l'envoi de la sonde Cassini-Huygens.

    Cette sonde contient une batterie au plutonium me semble-t-il.
    Et à l'époque en 1997, certaines personnes s'étaient violemment opposées au départ de cette mission. Beaucoup de gens aux Etats-Unis semblaient craindre en fait qu'il y est un accident au décollage, et ils ne voulaient pas voir le risque que des éléments radioactifs s'échappent dans l'atmosphère terrestre.
    La NASA, depuis semble avoir retenu cette leçon, et pour ne pas paraître impopulaire aux yeux du grand public, elle préfère éviter maintenant l'envoi d'engins spatiaux équipés de batteries radioactives.

    Il faudrait alors trouver un autre système tout aussi efficace que du plutonium ou de l'uranium, mais quoi ?
    Si vous avez quelques idées là-dessus, ce serait le bienvenu !

  14. #11
    Cyrrus
    Ehbien, je ne me souviens plus très bien mais je sais qu'aujourd hui on est en train de developper un nouveau type de moteur, il a d'ailleurs été mis en pratique par une sonde recentes, qui ne se servirait plus de combustibles chimique mais d'un autre genre de combustible. Je ne peux pas l'affirmer mais je crois que son nom est le moteur a plasma. Cela nous permettrait d'aller bien plus loin du fait de ca tres faible consommation. Je sais qu'il existe je l'ai deja vu(d'ailleurs c'est tres beau a voir). Pardon pour le manque d'info précise. Je peux justes vous dire que c'est un nouveau type de moteur qui n'utilise pas de combustible chimique traditionnel.
    Sinon on est entrain de devellopper aussi un autre moyen de propulsion au stade experimentale.......la propulsion par voile.....nonnon ne croyez pas que je sois fou, c'est une voile qui permetrra de tirer la sonde grace a la pression des impacts des photons sur cette voile. La on aurai une autonomie illimitée tant qu'on capte les photons d'une étoile proche, et pour ce qui est de la vitesse on serai boosté : seulement 2 mois pour Mars et quelques semaines pour la lune(chiffre a confirmer). En attendant voila les deux moyens de propulsion les plus en vues en ce moment et qui interessent enormenent les chercheurs.

    Bon ben voila tout ce que je sais, il ya a peut etre des imprecisions pour les chiffres mais le gros y ait :P

  15. #12
    Zed
    C'est l'avenir !!!!

    Merci pour ces infos Cyrrus ! :P

  16. #13
    carassin


    merci à tous pour vos réponses ...

    effectivement le froid polaire de Mars doit être terriblement éprouvant pour un rover quelque soit sa conception .


    @+
    carassin

  17. #14
    DonPanic
    Citation Envoyé par Cyrrus
    Ehbien, je ne me souviens plus très bien mais je sais qu'aujourd hui on est en train de developper un nouveau type de moteur, il a d'ailleurs été mis en pratique par une sonde recente
    La première tâche dévolue à SMART-1 en tant que démonstrateur technologique sera de tester ce nouveau système de propulsion, basé sur l'emploi d'un moteur à faible poussée continue. Celui-ci utilise l'électricité générée par les panneaux solaires pour produire un faisceau de particules chargées qui "poussent" la sonde en avant. Les moteurs de ce type sont communément appelés "moteurs ioniques" et les ingénieurs estiment qu'ils joueront un rôle essentiel dans les futures missions spatiales à long rayon d'action.
    Crédit ESA

  18. #15
    Cyrrus
    Merci donpanic pour l'info plus precise, je me suis effetivement trompé sur le nom, c'est bien moteur ionique(et pas plasma). :P

  19. #16
    Anonymous
    le moteur a plasma ca existe aussi.

    http://www.cybersciences.com/cyber/3.0/N1890.asp

  20. #17
    Cyrrus
    Merci de l'info, j'ai du faire un mixe des deux lol

  21. #18
    Anonymous
    salut,

    deux grands dossier sur la propulsion :

    La propulsion par moteurs fusées à liquides http://www.futura-sciences.com/compr...ssier318-1.php

    et

    Mars : Les moteurs du voyage http://www.futura-sciences.com/compr...ssier318-1.php

  22. #19
    Cyrrus
    Super les dossiers, vraiment tres interressant . Cela nous donne de grandes possibilités, surtout pour ce qui est de la conquete spatiale

  23. #20
    Narduccio
    Citation Envoyé par DonPanic
    Ça, c'est une exportation tout à fait ridicule et obsessionelle des débats terrestres.
    Je repondais a ZED, pour lui signaler que s'il a peur de polluer et ben faut rien envoyer, ni sur Mars, ni ailleurs.

    Citation Envoyé par ZED
    La NASA, depuis semble avoir retenu cette leçon, et pour ne pas paraître impopulaire aux yeux du grand public, elle préfère éviter maintenant l'envoi d'engins spatiaux équipés de batteries radioactives.
    1°) il ne s'agit pas de batteries radioactives, ça n'éxiste pas! Mais de réacteurs nucléaires, couplés à des thermocouples qui transforment la chaleur dégagée par la pile nucléaire en électricité.

    2°) tant qu'on ne mettra pas au point un autre moyen de produire de l'énergie pour les sondes évoluants loin du soleil. Toutes celles qui seront dans ce cas auront une pile nucléaire.

  24. #21
    Zed
    Salut !

    Je n'ai pas peur au contraire ça me fascine Narduccio !

    Sinon moi ça va ! Je suis dans les normes ! ma bagnole est équipée d'un pot catalytique !!

    Plus sérieusement merci pour ces précisions sur ces fameuses piles dites nucléaires.

    Pour te donner mon avis, je me soucie bien plus des sous-marins nucléaires de l'ex-Union Soviétique qui pourrissent en mer Baltique que de l'envoi de ce type d'engins spatiaux équipés de piles nucléaires. Mais visiblement c'est pas le cas de tout le monde, notamment aux Etats-Unis...

  25. #22
    Narduccio
    L'une des methodes préconisés par les spécialistes pour éviter une concentration de retombées radioactives était de mettre des explosifs à l'intérieur des piles. Ainsi en cas d'accident au décollage, la pile est réduite en petits morceaux qui se dispersent sur une plus grande surface réduisant de fait le risque principal de polluer fortement une faible surface.

    Mauvaise idée d'après les spécialistes de la com, peu de personnes sont capables de faire la différence entre une pile prête à s'autodétruire (avant d'avoir fonctionné) et une bombe sale!

Discussions similaires

  1. Actu - En bref : la mission de Spirit et Opportunity prolongée de deux ans
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/10/2007, 11h30
  2. Actu - Mars : Spirit et Opportunity menacés par une tempête de poussière
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/07/2007, 17h14
  3. Spirit et Opportunity indestructibles ?
    Par Sens interdit dans le forum À la conquête de Mars
    Réponses: 31
    Dernier message: 20/07/2007, 20h37
  4. Mars : trois bougies pour Spirit et Opportunity et un nouveau logiciel !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/01/2007, 12h07