Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Quand les chinois fusionnent !



  1. #1
    Démostène

    Talking Quand les chinois fusionnent !

    Salut,
    Il semble que la Chine va de plus en plus nous étonner :
    http://www.bulletins-electroniques.c...ites/39921.htm

    @+

    -----

    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  2. Publicité
  3. #2
    Cécile

    Re : Quant les chinois fusionnent !

    Le problème des infos de l'Adit, c'est qu'elles sont émises par les ambassades, et sont totalement invérifiables (pas de publication à referee derrière). Donc je m'en méfie toujours.

  4. #3
    Démostène

    Re : Quant les chinois fusionnent !

    Salut,
    Je suppose qu'ils ne racontent pas n'importe quoi :
    " L'instrument de fusion expérimental avancé Tokamak (EAST), surnommé le "soleil artificiel", a été testé à l'Institut de physique des plasmas dépendant de l'Académie des Sciences de Chine à Hefei, capitale provinciale de l'Anhui (est). "
    Extrait de :
    http://www.french.xinhuanet.com/fren...ent_323307.htm
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  5. #4
    pracede2005

    Re : Quant les chinois fusionnent !

    Moi je pense que c'est normale et pas étonnant que la chine avance autant si l'information est réelle. Car vu le nombre qu'ils sont (6 x population des USA)! Ils devraient faire plus.

  6. #5
    Cécile

    Re : Quant les chinois fusionnent !

    Il est évident que les Chinois font de gros progrès en recherche scientifique, ils y mettent beaucoup de moyens, leur nombre de scientifiques est déjà impressionnant.
    Mais concernant cette info, j'avoue qu'elle est assez vague :
    Test d'un nouveau réacteur reproduisant la fusion solaire

    http://www.bulletins-electroniques.c...ites/39921.htm

    Des scientifiques de l'Institut de Physique des Plasmas de l'Académie des Sciences de Chine (Hefei, capitale de la province de l'Anhui) ont réalisé le confinement magnétique d'un plasma à très haute température grâce à un réacteur de fusion expérimental surnommé "soleil artificiel".
    Ca fait des années que ça se fait : le Jet britannique, Tore Supra à Cadarache, le JT-60 japonais ou le TFTR aux Etats-Unis ont été conçus pour ça. Et les premiers tokamaks datent des années 60 !

    De son vrai nom EAST (pour Tokamak Supraconducteur Avancé Expérimental), ce réacteur reproduit le processus de fusion solaire, sans émission de gaz a effet de serre et émettant peu de déchets radioactifs par rapport aux réacteurs classiques qui "cassent" les atomes entre eux. Cette expérience est une avancée intéressante vers la production d'énergie à partir de la fusion des atomes, principe du projet international ITER dont la Chine fait partie. D'après les scientifiques, cette énergie bon marché et inépuisable pourrait ouvrir d'intéressantes perspectives alternatives aux énergies fossiles.
    Très vague : quelles sont les avancées par rapport aux installations existantes ? Quelle est la durée de vie de leur plasma ? Quelle est sa température ? etc.

    Il ne s'agit pas de "ne pas raconter n'importe quoi", il s'agit juste de raconter quelque chose de suffisamment précis pour qu'on puisse voir si c'est intéressant.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    b1a2s3a4l5t6e7

    Re : Quant les chinois fusionnent !

    Salut.Donc on a déja réalisé la fusion nucléaire controlée.
    Jusqu'a maintenant elle n'était pas controlée et selon cette article rien ne parait qui laisse supposée qu'elle n'est pas controlée.Bravo au Chinois.
    Comme ils participent au programme Iter et que ce grand projet est en phase de construction et que les premieres expériences devrait se faire que dans plusieurs années,il n'est pas surprenant qu'ils ont eu l'intention de
    devancer cette échéance,cela leurs a été possible avec
    les connaissances qu'ils ont appris.
    Il ne reste plus que la phase commercial et j'espere que la confirmation sera bientot faite.
    Merci de votre attention et de votre intérêt.

  9. Publicité
  10. #7
    Coincoin

    Re : Quant les chinois fusionnent !

    Salut,
    Comme le dit Cécile, sans informations supplémentaires, y a rien de révolutionnaire.

    On a déjà fait de la fusion contrôlée. Certaines équipes arrivent à avoir des rendements supérieurs à 1, d'autres arrivent à tenir pendant plusieurs dizaines de secondes. Ce que ITER va faire et qui sera révolutionnaire, c'est de concilier les deux, et des les améliorer.

    Personnellement, l'actu me dit juste que les Chinois s'y mettent et rattrapent leur retard.
    Encore une victoire de Canard !

  11. #8
    Futura

    Re : Quant les chinois fusionnent !

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Le problème des infos de l'Adit, c'est qu'elles sont émises par les ambassades, et sont totalement invérifiables (pas de publication à referee derrière). Donc je m'en méfie toujours.
    Tu sais c'est comme sur FS, il faut se donner le mal de regarder les liens complémentaires

    L'ADIT propose bien au contraire de plus en plus de liens vers les publis / études.
    Just do it !

  12. #9
    Cécile

    Re : Quand les chinois fusionnent !

    Pour FS, ça y est, j'ai repéré les liens supplémentaires.
    Pour cette info de l'ADIT, je n'ai pas vu la moindre info en plus, et je ne vois donc pas ce qui est nouveau.

    Pour b1a2s3a4l5t6e7 : oui, on arrive à faire de la fusion, de manière contrôlée. Mais pour l'instant, on injecte plus d'énergie qu'on peut en récupérer (faire le plasma est très coûteux en énergie, car il faut confiner et chauffer formidablement une matière qui ne demande qu'à s'échapper). Le but d'Iter est de montrer qu'on peut maintenir un plasma plusieurs minutes, et récupérer bien plus d'énergie qu'on en injecte. Le but est aussi de tester les matériaux, notamment leur résistance au bombardement des neutrons rapides créés par la fusion.
    Si Iter marche (ce qui n'est pas certain), il faudra ensuite construire un prototype industriel, à l'échelle 1, pour vérifier la faisabilité industrielle de la fusion (notamment son coût !). Ensuite seulement, on pourra espérer avoir des réacteurs commerciaux de fusion. Pas avant 2050 selon les spécialistes, mais certains penchent plutôt pour 2100.

  13. #10
    b1a2s3a4l5t6e7

    Re : Quand les chinois fusionnent !

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Pour b1a2s3a4l5t6e7 : oui, on arrive à faire de la fusion, de manière contrôlée. Mais pour l'instant, on injecte plus d'énergie qu'on peut en récupérer (faire le plasma est très coûteux en énergie, car il faut confiner et chauffer formidablement une matière qui ne demande qu'à s'échapper).
    Salut.Si c'est bien le cas ce que vous écrivez vous et Coincoin alors je suis maintenant persuadez qu'on
    parviendra a produire plus d'énergie que l'énergie injecté.
    La démonstration est simple (et j'ai déja suggéré d'ailleurs de grossir le volume du plasma);
    la surface par unitée de volume(S/V) varie comme
    1/R R étant le rayon d'une sphere par exemple,donc la
    chaleur et certaine particule utile comme les neutrons
    seront émise plus faiblement par unitée de volume,pour les plus grand volume.
    Merci de votre attention et de votre intérêt.

  14. #11
    b1a2s3a4l5t6e7

    Re : Quand les chinois fusionnent !

    Citation Envoyé par b1a2s3a4l5t6e7 Voir le message
    la surface par unitée de volume(S/V) varie comme
    1/R R étant le rayon d'une sphere par exemple,donc la
    chaleur et certaine particule utile comme les neutrons
    seront émise plus faiblement par unitée de volume,pour les plus grand volume.
    Donc on peut savoir si le volume du plasma d'ITER
    sera suffisant,par le simple rapport suivant:
    comme il a des modeles réduit de ITER qui ont été
    expérimenté alors:
    (R de ITER)/(R modele réduit) supérieur au rapport de
    (l'énergie injectée)/(l'énergie produite) du modele réduit.
    Je suis confiant que les concepteurs d'ITER ont utilisé
    cette formule pour connaitre le volume minimal de son plasma.
    Merci de votre attention et de votre intérêt.

  15. #12
    felixchat

    Re : Quand les chinois fusionnent !

    Bonjour, je n'ai pas de grde connaissance ,mais vu les température à obtenir et l'énergie qui devrait etre dégagée pour avoir un rapport de 1,la capacitée à maintenir le confinement devra etre phénoménale (l'énergie en courant et les métaux mis en oeuvre).Ce qui veut dire que cela aura un cout et des risques de la meme echelle .On a juste déplacée le problème de la fission à la fusion

  16. Publicité
  17. #13
    b1a2s3a4l5t6e7

    Re : Quand les chinois fusionnent !

    Citation Envoyé par felixchat Voir le message
    Bonjour, je n'ai pas de grde connaissance ,mais vu les température à obtenir et l'énergie qui devrait etre dégagée pour avoir un rapport de 1,la capacitée à maintenir le confinement devra etre phénoménale (l'énergie en courant et les métaux mis en oeuvre).Ce qui veut dire que cela aura un cout et des risques de la meme echelle .On a juste déplacée le problème de la fission à la fusion
    Salut.Le genre de risque a mon avis est lié a la fiabilitée
    du systeme et pour les gens dans un environnement tres proche,le risque de pollution lié a une possible défaillance est a toute fin pratique nulle comparer a celle d'une centrale classique fontionant grace a la fission.
    Pour le rendement de 1,j'ai vérifié les données pour ITER et ce rendement devrait etre atteint,donc la capacitée a maintenir le confinement n'a pas besoin
    d'etre supérieur a celui d'ITER,et pour les modeles commerciale ils n'auront peut-etre pas besoin d'avoir une capacitée supérieur a celle d'ITER pour maintenir le confinement.
    Merci de votre attention et de votre intérêt.

  18. #14
    vicky_annie

    Re : Quand les chinois fusionnent !

    Je suis chinoise.
    Cette info ne m'etonne pas.
    Un peu de francais connaitent bien la Chine.
    Vous ne connaissez que la capital de chine est Pekin,la ville la plus grande est Shanghai,c'est tout.

    Like American people,they dont know china well,why?Because they think their country is the most powerful in this world,they are the controller of the world,they needn't know china,because china is an ordinary countyr like the others,we dont have the sharp technology,we dont have the perfect economic system,we still have some problems with Taiwan,china is whatever counrty,that's all.They never saw our progress!

  19. #15
    Thémistocle

    Re : Quand les chinois fusionnent !

    Bonjour,

    " émettant peu de déchets radioactifs par rapport aux réacteurs classiques "

    De mon côté, j'aurais bien aimé avoir des précisions chiffrées sur ce passage.

    Ce serait bien aussi si quelqu'un pouvait comparer la performance obtenue par rapport à ce qui a été déjà fait dans ce domaine, que je connais mal je l'avoue.

    D'avance merci.

  20. #16
    ammoniacnh3

    Post Re : Quand les chinois fusionnent !

    Citation Envoyé par Thémistocle Voir le message
    Bonjour,

    " émettant peu de déchets radioactifs par rapport aux réacteurs classiques "

    De mon côté, j'aurais bien aimé avoir des précisions chiffrées sur ce passage.
    salut
    la nature des dechets produits en elle meme change, les dechets produits par la fission sont au coeur du processus, c'est la fission elle meme qui les produits.
    C'est different avec la fusion:la fusion va emettre des neutrons qui vont percuter la couverture tritigene et fissionner le silicium pour donner du tritium qui est l'un des reactifs et qui va "bruler" dans le plasma .les dechets quand a eu sont le fruit de la collision entre un neutron et un autre element et ne poseront probleme qu'a l'etape de demantelement de la centrale.
    un autre probleme se pose pour le stockage du tritium: il est radioactif et sa quantite diminue de moitie tous les onze ans.son obtention peut se faire par bombardement de silicium par un faisceau neutronique ,mais une autre voie en cours de recherche est la sonoluminescence .la fusion entre hydrogene et deuterim pourrait en effet avoir lieu dans des bulles produites par le passage d'une onde ultrasonore dans un fluide.
    a+

  21. #17
    ~DuF~

    Re : Quand les chinois fusionnent !

    Citation Envoyé par Thémistocle Voir le message
    Bonjour,

    " émettant peu de déchets radioactifs par rapport aux réacteurs classiques "

    De mon côté, j'aurais bien aimé avoir des précisions chiffrées sur ce passage.

    Ce serait bien aussi si quelqu'un pouvait comparer la performance obtenue par rapport à ce qui a été déjà fait dans ce domaine, que je connais mal je l'avoue.

    D'avance merci.
    A peu près toutes tes réponses ici : http://www-fusion-magnetique.cea.fr/index.html

  22. #18
    ~DuF~

    Re : Quand les chinois fusionnent !

    Plus précisemment ici : http://www-fusion-magnetique.cea.fr/...rete01.htm#ch1

    1 - L’absence de risque d’emballement de la réaction

    Les conditions d’entretien de la réaction de fusion imposent l’utilisation d’un plasma très peu dense (quelques grammes de combustible dans un volume de plusieurs centaines de m3), très pur et à très haute température. La quantité de combustible présente dans la chambre de combustion pendant la réaction est donc toujours très faible. La moindre perturbation non contrôlée de ce milieu entraîne son refroidissement rapide et l’arrêt automatique des réactions de fusion. L’emballement de la réaction est par conséquent intrinsèquement impossible. Après l'arrêt du plasma, l'énergie résiduelle est faible. Aucune détérioration majeure d'origine accidentelle portant sur les structures ne peut se produire. Il en résulte que la fonction principale de sûreté à assurer est le confinement (pour un réacteur à fission, il faut ajouter le contrôle de la réaction et l’évacuation de la puissance résiduelle). La stratégie de confinement fait l'objet d'un soin particulier à cause de la présence de tritium qui se caractérise par une diffusion élevée dans la plupart des matériaux. Cependant, il faut souligner que des techniques éprouvées et qualifiées dans plusieurs installations au monde ont montré leur efficacité concernant la gestion du tritium. Des études détaillées ont montré qu’un dimensionnement adéquat permet d’éviter l’évacuation des populations même en cas d’accident majeur.


    2 - L’absence de déchet radioactif à vie longue

    Les combustibles utilisés dans un réacteur de fusion sont abondants, également répartis à travers le monde et de grande densité énergétique. Le deutérium est extrait de l’eau de mer et les réserves sont estimées à plusieurs millions d’années. Dans un réacteur de fusion, le tritium sera fabriqué in-situ à partir du lithium qui est très abondant dans la croûte terrestre et les océans. Par conséquent, aucun des combustibles de base, le deutérium et le lithium, pas plus que le produit de la réaction, l’hélium (un gaz neutre), ne sont radioactifs. Si l’on excepte le premier démarrage qui nécessite une charge initiale en tritium, un réacteur de fusion ne demandera pas de transport de matière radioactive.

    A la fin de la vie du réacteur de fusion, les matériaux entourant le plasma et constituant la structure du réacteur seront activés. Sur le plan de l'impact environnemental, le choix pour ces éléments de structure de matériaux à faible activation (ou plus exactement à temps de décroissance rapide) permet de minimiser les quantités de déchets radioactifs. Après une période de 100 ans suivant l'arrêt définitif du réacteur, la majorité (voire la totalité) des matériaux peut être soit considéré comme des déchets de très faible activité (satisfaisant aux normes de déclassification des déchets nucléaires définies par l'AIEA et recommandées par la Commission Européenne) soit recyclé dans la filière nucléaire.

    Cette qualité peut être illustrée par une image forte (figure 1) : en moyenne après 100 ans de décroissance, la radioactivité moyenne des matériaux d'un réacteur de fusion est plus faible que celle des cendres du charbon qui aurait produit la même quantité d'énergie[1]. L'élimination des déchets de fusion par la génération qui a contribué à les créer est un objectif tout à fait réalisable.

    [1] Le charbon contient toujours à l'état de traces du thorium et de l'uranium.


    3 - Le très faible impact global sur l’environnement

    Toute activité humaine agit directement ou indirectement sur l'environnement. La sensibilisation croissante des opinions publiques aux questions environnementales a conduit à s'interroger sur une méthode permettant de mesurer les impacts environnementaux de l'utilisation de l'énergie. L'Union européenne étudie dans le cadre du programme ExternE (Externalities of Energy) la notion d’externalité associée à la production d’énergie. Toute conséquence (négative ou positive) d’une activité qui n’est pas prise en compte dans le coût de cette activité génère une externalité (ou un coût externe). Les externalités peuvent être assimilées à une unité de mesure permettant de quantifier l'impact sur l'environnement d'une activité : une faible externalité indique un faible impact sur l'environnement. Sommairement, la méthodologie d’évaluation des externalités d’un système de production d’énergie est basée sur l’identification des émissions dues à ce système, puis sur l'étude du transfert des polluants dans l’environnement et enfin sur l'évaluation et la quantification en terme de coûts des impacts sur l’environnement et la santé. Cette analyse est menée à tous les stades de la filière considérée (extraction du combustible, construction de la centrale, exploitation, accident, démantèlement…). Cette analyse permet par exemple la prise en compte des effets néfastes sur la santé de l'exploitation minière ou de la pollution liée à l'utilisation des énergie fossiles (problèmes respiratoires,...).

    Le résultats provenant d’une part de l’étude ExternE , et d’autre part des études socio-économiques réalisées au sein du programme fusion montrent que les externalités de la filière fusion sont les plus basses de toutes les filières considérées (figure 2). L'énergie de fusion est la filière énergétique présentant les impacts sur l'environnement les plus faibles. Ceci est la conséquence des avantages inhérents de la fusion : pas de pollution atmosphérique en fonctionnement, filière produisant le moins de CO2, ....

  23. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Pourquoi les chinois vivent plus longtemps ?
    Par farah123 dans le forum Actualités
    Réponses: 20
    Dernier message: 01/10/2007, 08h56
  2. l'holographie par les chinois???
    Par leurne dans le forum Technologies
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/05/2007, 20h38
  3. Second vol habité pour les Chinois
    Par Yantar dans le forum Astronautique
    Réponses: 23
    Dernier message: 21/10/2005, 12h43
  4. Pourquoi les chinois n'ont pas découvert les Amériques ?
    Par JPA dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 6
    Dernier message: 05/04/2005, 10h56