Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

fin et suite du seti



  1. #1
    halman

    La fin du projet SETI@Home dans sa forme actuelle est prévue pour le début de l'année prochaine. Cependant, nous travaillons sur de nouveaux projets qui continueront d'utiliser la puissance des processeurs de millions de volontaires pour aider SETI et d'autres recherches scientifiques. Nos projets sont les suivants :

    • BOINC -Berkeley Open Infrastructure for Network Computing

    • SETI@home - recherche dans l'hémisphère Sud

    • Astropulse - détection de signaux d'origine astronomique.




    BOINC - technologie de calcul distribué pour SETI et plus...
    SETI@home est constitué de nombreux programmes interconnectés - écran de veille, serveur de données, scripts sur le Web,... Ce logiciel nous a remarquablement bien servi mais, au fil du temps, d'importantes limitations et des défauts dans son concept sont apparues. Pour le développement de nos futurs projets, nous sommes en train de concevoir une infrastructure open-source pour le calcul distribué (BOINC). Comme le premier projet SETI@Home, BOINC est constitué d’un programme client et un serveur de distribution des données, alimenté par une base de données. Cependant BOINC n’est pas un programme spécifique à une application. C’est une plate-forme qui peut fonctionner avec de nombreuses applications différentes. Cela nous permettra de lancer plusieurs projets simultanément plus facilement – par exemple AstroPulse et notre recherche dans l’hémisphère sud – et de sortir de nouvelles versions de ces applications sans vous obliger à télécharger et installer les applications manuellement.

    Encore plus important, BOINC est un système ouvert. D’autres projets scientifiques peuvent créer leur propre calcul distribué utilisant BOINC. Vous choisissez les projets auxquels vous voulez participer et vous décidez quel pourcentage de vos ressources ira à chaque projet. Votre PC pourra chercher des Extra-terrestres, étudier le réchauffement climatique et faire de la recherche biologique, tout cela en même temps. Il y a plusieurs avantages à partager les ressources de cette manière. Supposons par exemple que le radiotélescope de SETI@Home soit éteint pour des réparations et que nous soyons par conséquent temporairement à cours de données à analyser. Avec BOINC, la puissance de calcul de votre processeur sera redirigée vers d’autres projets, que vous sélectionnerez et contrôlerez malgré tout.


    Comparé à SETI@Home, BOINC aura beaucoup de nouvelles possibilités :
    • Un cache de données configurable : le client pourra télécharger plusieurs unités de données à la fois.

    • Graphismes en OpenGL : nous essayons de refaire les graphismes de SETI@Home en véritable 3D.

    • Plus de possibilités de configuration : vous aurez le contrôle complet sur le pourcentage de ressources utilisées (utilisation processeur, espace disque, bande passante réseau). Ces choix pourront être faits via une interface Web afin de faciliter la gestion de plusieurs ordinateurs.

    • Choix de configurations spécifiques aux applications : cela vous permettra, par exemple, de vous donner le choix des couleurs à utiliser dans les graphiques de SETI@Home.

    • Stockage chez les utilisateurs : les projets auront la possibilité d’utiliser les capacités de stockage des utilisateurs, tout comme actuellement les capacités de calcul du CPU (dans des limites spécifiées par les utilisateurs). Cela permettra par exemple à SETI@Home d’enregistrer ses données radio sur les disques durs d’utilisateurs plutôt que d’utiliser des bandes de stockage.

    • Un classement unifié : BOINC aura un système de classement prévu pour éviter la triche et qui reflètera le travail réellement effectué (et non plus un simple compte des données traitées, qui peuvent avoir des tailles très variables).

    • Open source : BOINC est Open source (même si les applications l’utilisant ne le seront pas forcément). Si vous voulez modifier votre client, ou corriger un bug à l’intérieur de celui-ci, maintenant vous le pouvez. La partie serveur de BOINC utilise d’autres logiciels Open source comme Apache, PHP et MySQL.

    BOINC est actuellement en développement et en cours de test dans notre laboratoire. Nous espérons l’utiliser pour un projet en condition réelle (certainement Astropulse) d’ici la fin 2002.


    Recherche dans l’hémisphère austral – améliorer la couverture du ciel de SETI@Home
    Le radiotélescope d’Arecibo à Porto Rico reçoit des informations provenant d’à peu près un tiers du ciel, seulement dans l’hémisphère nord. Mais si E.T. nous envoyait des messages dans les cieux observables de l'émisphère sud ? Le télescope de Parkes en Australie est le plus grand radiotélescope au sud de l’équateur et peut observer tout l’hémisphère austral. Heureusement, nos collègues de SETI Australie ont donné leur accord pour collaborer avec SETI@Home et héberger un nouvel enregistreur de données à Parkes.

    Le travail sur ce nouvel enregistreur de données est en bonne voie. Le nouvel instrument enregistrera des données provenant de 13 endroits différents du ciel simultanément grâce à l’observation de treize « rayons » simultanément, comparé à un seul « rayon » à Arecibo. Nous essayons de trouver des fonds pour conduire ces observations de l’hémisphère sud pour SETI@Home. Si les finances le permettent, nous espérons avoir le nouvel enregistreur installé et prêt à fonctionner à Parkes début 2003. Pour plus d’informations sur les plans de recherche dans l’hémisphère australe de SETI@Home, suivez ce lien : "SETI@home Gearing to Expand the Search" sur le site de la Planetary Society.


    Astropulse – la recherche de pulsars, d’extra-terrestres et de trous noirs
    Une des premières applications à utiliser la nouvelle plateforme de calcul distribué BOINC est un projet que nous appelons Astropulse. Ce projet réexaminera les données déjà existantes de SETI@Home pour chercher de nouvelles impulsions radios qui durent moins d’une microseconde. Ce type de signal est différent de ceux qui auraient été remarqués par SETI@Home. Etant donné que les impulsions sont si courtes, ce sont des signaux qui prennent toute la bande passante. Nous avons besoin de la bande passante des 2,5 MHz en une seule partie pour une sensibilité maximum alors que SETI@Home fragmentait cette bande de fréquence en 256 sous parties de 10 kHz chacune. Ainsi les impulsions traversant le vide interstellaire (en fait un gaz très peu dense remplissant l’espace entre les astres) sont « dispersées » ou déformées dans le temps. Nous pouvons corriger ce problème grâce à un algorithme spécialisé (connu sous le nom de dé-dispersion cohérente), mais il est très gourmand en calculs et c’est pourquoi c’est un bon projet pour le calcul distribué.

    Il y a de nombreuses sources possibles pour des signaux de ce type. Une source possible qui est d’ors et déjà connue est appelée pulsar. C’est une étoile à neutron tournant rapidement sur elle-même et qui émet des rayons vers nous à chaque rotation. Notre recherche permettrait de découvrir de nouveaux pulsars étant donné que personne n’a jamais cherché de pulsars aussi rapides pour l’instant. Une autre possibilité est celle de civilisations extra-terrestres – une série d’impulsions pouvant être un signal facilement reconnaissable, et une impulsion avec une dispersion négative serait forcément artificielle (la dispersion naturelle fait toujours arriver les fréquences les plus rapide en premier). Une troisième possibilité est un trou noir s’évaporant. D’après des calculs théoriques, un trou noir qui s’évaporerait complètement enverrait une courte impulsion radio à la fin de sa vie, mais personne n’a encore vu ce phénomène. Notre recherche sera au moins 100 fois plus sensible que les essais précédents.

    Nous sommes actuellement en train de tester dans notre laboratoire le système Astropulse/BOINC. Une version bêta devrait être prête d’ici la fin 2002, et une version finale devrait suivre peu de temps après au début 2003.


    http://forum.clubic.com/forum2.php3?...ash=&subcat=68

    http://www.boinc-fr.net/
    http://maggie.ssl.berkeley.edu/ap/index.php
    http://www.aspenleaf.com/distributed...-projects.html

    Cela veut dire aussi que boinc incluera les projet bio contre le cancer genre ud et folding.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    [RV]

    lut,

    avec l'équipe de futura on a décidé de travailler pour folding@home

    lis ce fil si tu veux en savoir plus

    http://forums.futura-sciences.com/viewtopic.php?t=1091

    a bientot

  4. #3
    Zarck

    Programme à télécharger ici ->

    http://www.childhooddiseases.org/dOL...tructions.html

    @+
    *_*

    Ps: Plus d'infos en français sur cette maladie ici -> http://www.afsgt-tourette-france.org/quesrep.html

  5. #4
    Zarck


  6. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. suite et fin de la pendule
    Par turquier dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/06/2007, 11h17
  2. C5H8 et isomèrie suite et fin
    Par sorciere66270 dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 06/04/2007, 16h39
  3. suite et fin 16F876
    Par souffrepic dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/07/2005, 21h51