Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 32

IMPORTANT: la dictature d'Internet



  1. #1
    Astrocosmos

    Bonjour à tous. Ce que j'ai à vous dire concerne tous les internautes, et même tous les propriétaires d'ordinateur. Il faut que vous soyez avertis de ce qui est déjà démarré depuis quelques mois: tout simplement la dictature, le monopole de tous les ordinteurs et de l'internet par Microsoft.
    Non, ce n'est pas une blague c'est tout à fait sérieux. Ce n'est pas moi qui ait écrit ce qui va suivre et je vous le livre tel quel. Bon courage, attendez d'avoir tout lu avant de paniquer.

    Désolé, il fallait que je poste cela, car c'est pratiquement la chose la plus dégoûtante que j'aie jamais entendue. J'ai lu dessus toute la semaine, et maintenant que j'ai du temps, j'ai pensé que je pouvais écrire quelque chose là-dessus, de façon à ce que tous ceux qui ne lisent pas The Register ou SlashDot puisse entendre parler du dernier projet de la Bête. J'ai pensé que cela était probablement le forum le plus adapté, dans la mesure où cela concerne n'importe qui utilisant un ordinateur, mais sentez-vous libres de le mettre ailleurs. Je voulais juste qu'une partie de cela fusse connu par les masses.

    Et pour ceux qui s'effrayent de longues contributions : ignorez celle-ci, mais à votre péril. J'aimerais aussi lire vos réactions sur cela.

    Plus tôt dans la semaine, Microsoft a esquissé ses plans pour sa prochaine génération de systèmes d'exploitation, nom de code Longhorn / Palladium. Parmi toutes les spécifications qu'ils cherchent à vendre, se trouvaient les fonctions de "réseau sécurisé" offertes par l'OS.

    Premièrement :
    Microsoft prévoit d'implémenter Palladium DRM (Digital Rights Management) sur une puce hadware, initialement implantée sur la carte mère, mais plus tard intégrée au processeur, et utilisant des flux de cryptage matériels. Le but est d'associer un drapeau à chaque fichier sur l'ordinateur, avec une signature numérique informant un serveur distant de sa nature. Si ce fichier est inautorisé, le serveur distant ordonnera à votre ordinateur de ne pas vous laisser l'ouvrir.

    À la base, il s'agit d'une tentative pour mettre un terme à l'échange de MP3 et de warez [1].

    Deuxièmement :
    Avant qu'une application puisse se lancer, elle aussi devra se faire "vérifier" par un autre serveur. Si le code du programme ne correspond à aucun des codes authentifiés, l'ordinateur en refusera l'exécution. Cela, à nouveau, est fait pour empêcher votre ordinateur d'exécuter des applications "inautorisées" - qui pourraient être du warez, ou bien juste un freeware astucieux dont les auteurs ne peuvent pas payer la certification. Microsoft sera en mesure de contrôler précisément ce qui peut ou non tourner sur votre ordinateur.

    Troisièmement :
    Comme la plupart d'entre vous le savent, Microsoft a recours à une stratégie qui consiste à rendre leur logiciel délibérément obsolète - compatibilité ascendante mais pas descendante. Avec les lois de la DMCA, il sera bientôt interdit d'essayer de développer un produit logiciel compatible avec les types de fichiers issus d'un autre programme (par exemple, pensez aux nombreuses applications bureautiques pour Linux qui ont obtenu quelque succès en traduisant leurs formats de fichiers abscons).
    Cela a pour effet de tuer toute concurrence dans l'œuf - dans la mesure ou vous n'êtes pas autorisé à rendre votre nouveau produit compatible avec les autres, personne ne l'utilisera. Et finalement, les gens cesseront d'utiliser des logiciels alternatifs, puisque personne ne pourra relire leurs documents. Le monde entier n'aura plus qu'un choix pour le logiciel - Microsoft.

    Quatrièmement :
    Palladium va efficacement interdire le logiciel gratuit, pas seulement le logiciel gratuit pour Windows, mais aussi pour Linux, Mac, en fait tout ordinateur fondé sur une carte-mère équipée de Palladium. Pourquoi ? Pour autoriser le programme à tourner sur une machine Palladium, vous aurez à payer pour que votre code soit certifié "sûr" par le service d'authentification du logiciel de Microsoft. Et quel esprit sensé ira payer pour un code sur lequel il aura travaillé des heures ? Ça ne vaudrait vraiment pas la peine.

    Les choses deviennent pires quand elles en arrivent aux projets open source, comme Linux et BSD. Ceux d'entre vous qui connaissent savent que les projets open source sont créés par des développeurs indépendants tout autour du globe, qui font des programmes dans leur temps libre et les donnent au reste du monde gratuitement. Beaucoup d'entre eux livrent le code même librement, de façon à ce que, si vous le souhaitez, vous puissiez changer le programme (par exemple pour corriger des bugs, ajouter des fonctionnalités, etc.).
    Ce serait déjà suffisamment grave que le propriétaire ait à payer des frais de certification. Mais CHAQUE MODIFICATION apportée au code source demandera un nouveau certificat séparé. Ceux qui utilisent Linux savent que tant de choses sont mises à jour si rapidement que c'est non seulement peu pratique, mais coûterait aux développeurs open source des millions de Dollars. Argent qu'ils n'ont évidemment pas, et Microsoft le sait.

    Cinquièmement :
    Le "réseau sécurisé". C'est ce qui fait vraiment pencher la balance en faveur de Palladium. Tout d'abord, ils vont le faire de telle façon qu'il sera possible de le contourner au niveau matériel. Mais c'est conçu de manière à ce que, si vous essayez de vous connecter à un serveur web Palladium, vous ne le pourrez pas. Les machines Palladium seront capables de communiquer uniquement avec d'autres machines Palladium, et les machines non-Palladium ne pourront le faire avec aucune machine Palladium.
    À partir de là, si Palladium atteint la masse critique, il y aura des milliers de gens dans le monde qui seront incapables d'accéder à l'internet, ou même travailler sur un réseau avec des machines Palladium, d'où leur obligation de se "mettre à jour" en machines Palladium.

    Sixièmement :
    Ainsi que je l'ai pensé en premier lieu : quel est le problème, cela ne s'appliquera qu'aux machines basées sur une architecture x86 (notamment équipées de puces Athlon et Pentium, dans la mesure où seuls AMD et Intel se sont engagés pour l'instant). donc, je pourrais essayer une autre architecture hardware : comme Mac/PPC, ou le Sparc de Sun, ou toute sorte de processeur.
    Mais j'ai alors compris que même si je faisais ainsi, je ne pourrais accéder au "réseau Palladium", qui pourrait inclure la totalité d'internet si le concept fait suffisamment son chemin. Ce qui fait que vous, tous les Mac users seraient effectivement verrouillés ; vous aussi devriez adopter une machine Palladium si vous voulez que votre ordinateur puisse faire quoi que ce soit.

    Septièmement :
    Palladium va permettre que vos documents puissent être contrôlés à distance. Non, ce n'est pas une plaisanterie. Si Microsoft juge que vous utilisez une version trop vieille d'Office, tout ce qu'ils ont à faire, c'est d'envoyer un message à votre ordinateur, et il ne sera plus capable de lire aucun de vos documents créés par cette application.
    Encore plus sinistre est le fait que si Microsoft juge que n'importe lequel des documents sur votre machine les dérange (cela pourrait être du porno, ou bien un simple document contenant de l'information DeCSS ou anti-Palladium), ils peuvent simplement l'effacer ou l'altérer, non seulement sur votre PC, mais sur toute autre machine Palladium sur le réseau.
    Cela fait remarquablement penser au "Ministère de la Vérité" du "1984" de George Orwell, dans lequel le gouvernement truque en permanence l'information, passée et actuelle, pour le pays entier, afin d'apparaître comme "correct" [2] en toute circonstance.

    Si Palladium se répand suffisamment, ce sera la mort de l'internet tel que nous le connaissons à présent. Plutôt que d'être contrôlé par nous, il le sera par Microsoft, et vous n'aurez d'autre choix que de faire exactement ce qu'ils disent.

    Voilà pourquoi je tiens à dire cela au plus de gens possible avant que l'idée n'en devienne populaire, et que M$ s'arrange pour nous faire croire qu'il s'agit là de la meilleure chose depuis l'invention du pain tranché.
    Bon voilà, j'éspère que vous avez apprécié. En tous vcas, si vous vous retrouvez ruiné, bloqué, ou autre à cause de Palladium, ne venez pas dire que vous n'aurez pas été prévenus. Le malheur c'est que beaucoup de gens encore ignorent ces projets. A nous de les en avertir...

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    mystor_s

    merci je l' avais vu en anglais mais j' avais pas trop compris c' est sur que c' est effrayant

  4. #3
    sai

    AAAArrrggllll!!!!!

    Microsoft va encore nous mettre des batons dans les roues

    Plutot que de vouloir tout controler, ils feraient mieux de reussir a faire fonctionner leurs softs correctement!

    c'est de l'abus
    Lao Tseu a dit:" quand la riviere coule; les rochers se lavent" .... comprenne qui pourra!

  5. #4
    Astrocosmos

    C'est pas que des batons, c'est des batons de dynamite...

    Imaginez en plus si Palladium est autant bourré de bugs que Millénium...
    (envoyez l'hymne funèbre !!!), snif

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    sai



    Enfin, on rigole, on rigole, mùais c'est vachement emmerdant leur truc.... faut tout faire pour pas que ca arrive, sinon, fini la liberté de l'internet, et bonjour à BIG BROTHER!!!
    Lao Tseu a dit:" quand la riviere coule; les rochers se lavent" .... comprenne qui pourra!

  8. #6
    Astrocosmos

    Oui, c'est vrai.
    En fait, j'ai mis ce message ici parce que je sais que ce forum est assez fréquenté. Ce qu'il faut c'est avertir le maximum de gens, parce que quand Palladium sortira, Microsoft va évidemment s'arranger pour le faire passer pour un super programme, et quand les gens se rendront compte de leur dépendance il sera trp tard...
    ce n'est pas chacun pour soi qu'il faut lutter, mais tous ensemnvle; être informé de ces projes alors que tout l'Intrent tombe peu à peu dans les mains pleines de fric de Billou ne servira à rien. Il faut être unis (décidemmnt, je fais des belles phrases moi... :P )
    Mais sérieusement, si vous avez la possibilité d'avertir des gens, de mettre ce post sur d'autres forums...ne vous en privez pas.

  9. Publicité
  10. #7
    sai

    c'est deja fait pour ma part, je l'ai posté dans deux autres forums, en espereants que tout le monde fasse de meme, on pourra peut etre contrer la dictature de M$
    Lao Tseu a dit:" quand la riviere coule; les rochers se lavent" .... comprenne qui pourra!

  11. #8
    Krungorag

    En fait, la partie logicielle de Palladium n'est pas plus inquiétante que ça. Ce pourrait même être la mort de microsoft au profit des OS libres (genre Linux).

    Ce qui est beaucoup (mais alors BEAUCOUP) plus inquiétant c'est que les fabriquants de matériel semblent vouloir se ranger aux côtés de microsoft et implanter toutes sortes de limitations au niveau hardware. Ca c très dangereux .. Ne jetez pas vos vieux PC, ils pourraient bien resservir bientôt

  12. #9
    Bigonoff

    Salut
    -------

    Moi, je pense que c'est du n'importe quoi, comme d'habitude avec Billou.

    D'ailleurs ce projet a été abandonné, si ma mémoire est bonne.

    Si les gens ne peuvent faire ce qu'ils veulent de leur ordi, et bien ils achèteront autre-chose.

    Les amateurs passeront chez Linux, ce sera tant mieux.

    Les constructeurs de matériel, eux, ne pourront franchir le pas si TOUS ne le font pas.

    Or, il y aura toujours bien un petit asiatique qui refusera de jouer, et qui obtiendra tous les marchés.

    Vous en avez vu, vous, des graveurs de CD qui ne copiaient pas les CD protégés? Ils ont disparu des rayons. Les constructeurs ne sont pas fous. A force de jouer les maîtres du monde, Billou va se prendre un bouillon, LOL.

    D'ailleurs, AUCUNE tentative officielle pour lutter contre le piratage n'a jamais abouti. (voyez les derniers CD "incopiables").

    De toute façon, le piratage est le nerf du commerce informatique.
    Sans piratage, le PC n'existerait tout simplement pas, les magasins de PC pourraient fermer leurs portes, c'est toute une économie qui s'écroulerait.

    Et les revues informatiques, qui "crachent" sur les "pirates" oublient de dire que 90% de leurs lecteurs utilisent des logiciels "piratés".

    99% des personnes qui se rendent dans un magasin informatique pour acheter un PC n'ont AUCUN budget pour les logiciels. Ils hurlent déjà si on leur facture Windows, alors, s'ils doivent ajouter 3 fois le prix du PC en commençant, ils reviendront plutôt chez eux avec une PlayStation (piratée) LOL.

    A+
    Bigonoff
    Vive l'Internet libre

  13. #10
    sai

    pour plus de données, voici le lien vers la page officielle de crosoft sur Palladium:
    http://www.microsoft.com/presspass/f...p.asp#solution
    bonne lecture
    Lao Tseu a dit:" quand la riviere coule; les rochers se lavent" .... comprenne qui pourra!

  14. #11
    halman

    Effectivement c'est inquétant.

    Mais je ne pense pas que cela puisse fonctionner.

    D'abord parce que si Microsoft fait cela, les gens vont tous s'équiper autre que Microsoft et intel, c'est à dire mac et linux.

    Donc Microsoft va être obligé de se calmer et de faire machine arrière comme cela c'est passé avec les premiers Pentium 4 qui envoyaient un rapport de chaque machine à Microsoft. Microsoft a été obligé d'abandonner ce projet.

    J'ai personnellement un doute quant à la réelle application de ceci.

  15. #12
    sai

    il est clair qu'il faut esperer que ca marche pas leur trucs...

    mais ce qui est le plus inquitant c'est que tous les constructeurs semblent d'accord pour ce projet.

    Mais logiquement, si un jour ca sort, y'aura plein de moyen de contourner tout ca grace aux pirates ( loin de moi l'idée de faire de la propagande pro piratage, mais c'est un fait )
    Lao Tseu a dit:" quand la riviere coule; les rochers se lavent" .... comprenne qui pourra!

  16. Publicité
  17. #13
    rosebud

    si vous voulez mon avis, peut-être farfelu, mais c'est le commencement de la fin pour microsoft.
    à moins que la capacité de bill gates de sentir avant tout le monde d'ou vient le vent soit toujours présente.

    petit résumé de la situation sur la technologie palladium dans un article du monde

  18. #14
    rosebud

    pan sur la tête j'ai omis de mettre le lien

    http://www.lemonde.fr/article/0,5987...05691-,00.html

  19. #15
    rosebud

    ici http://www.lebars.org/sec/tcpa-faq.fr.html une "FAQ" concernant TCPA/Palladium


  20. #16
    halman

    Ils ont bien essayé avec les premiers pentium IV espions qui renvoyaient toutes les données de l'ordinateur à microsoft à chaque connection, mais ils se sont quand meme fait jetés.

  21. #17
    [RV]

    lut,

    6 mois après, on a les résultats ou du moins le début d'une conclusion,

    http://arstechnica.com/archive/news/1054622716.html

    Qui l'eût cru ? Le "next-generation secure computing base", favorise le piratage par le P2P.... (l'effet inverse de ce qui était prévu)

    C'est en tout cas ce que pensent S.Schechter, Greenstadt, et M.Smith, trois chercheurs de la prestigieuse Université américaine de Harvard. En effet selon eux, les communautés Peer-to-Peer pourraient bien se servir des systèmes d'identification et de sécurisation des échanges de la TCPA pour créer des réseaux performants et sûrs.

    je vous conseille de lire ceci, absolument brillantes. La bataille entre les pirates et l'industrie est passionnante.
    On trouvera l'historique du piratage pour démontrer que la technologie a laissé progresser les copies illégales. Ainsi que l'ensemble des armes utilisées par l'industrie pour lutter contre le P2P...

    Mais selon ces chercheurs, les plateformes du type Palladium permettront au contraire aux communautés de créer des réseaux fermés où toutes les transmissions seront sécurisées, ce qui permettra d'exclure totalement une quelconque surveillance par l'industrie ou les autorités, mais également d'empêcher le spoofing (la diffusion de faux fichiers) ou l'ensemble des autres procédés visant à parasiter les réseaux actuels.

    a suivre...

  22. #18
    pokpokpok

    salut,
    moi, y'a un truc que j'ai pas compris, c'est que pour faire sans arrêt des vérifications avec des serveurs,etc..., faut être connecté nan ? mais tout le monde n'a pas Internet...

  23. Publicité
  24. #19
    Astrocosmos

    Citation Envoyé par pokpokpok
    mais tout le monde n'a pas Internet...

    pour l'instant...

  25. #20
    M. Kiwi Blanc-Jaune

    Hello !
    C'est vrai que c'est inquiétant de se sentir surveillé comme ça. Mais ne pourrait-on pas imaginer de construire une machine "vierge", dénuée de tout système espion, mais pourvue d'un soft paramétrable par l'utilisateur qui émulerait Palladium en "faisant croire" aux serveurs que tout est en règle ?
    Le premier homme qui est mort a dû être drôlement surpris.
    -Pierre Dac-

  26. #21
    Sirius

    C'est vrai que c'est inquiétant de se sentir surveillé comme ça. Mais ne pourrait-on pas imaginer de construire une machine "vierge", dénuée de tout système espion
    Achetes un mac.
    @+ Sirius

  27. #22
    btve

    Nan il faudrait créer un PC en FreeHardWare (FHW) ou du HardWare Libre. (HWL)

  28. #23
    Sirius

    Pourquoi te prendre la tete alors que les produits Apple sont là pour répondre à ton envie.
    @+ Sirius

  29. #24
    vince

    Citation Envoyé par Sirius
    C'est vrai que c'est inquiétant de se sentir surveillé comme ça. Mais ne pourrait-on pas imaginer de construire une machine "vierge", dénuée de tout système espion
    Achetes un mac.
    Enfin une parole sensée... merci


  30. Publicité
  31. #25
    btve

    Euh ouais mais le problème de Mac c'est la compatibilité et la possibilité d'extension limité .. enfin bref les solutions libres me semblent interessantes.
    D'ailleur Sirius tu as un logo dans ta signature qui me dit quelque chose qui est relié au logiciel libre : FreBSD !

  32. #26
    Sirius

    Qui est lié à Mac OS X par la même occasion, Apple a su allié tout les points forts des Unix avec une interface encore jamais égalée. C'est d'une simplicité déconcertante et vraiment éfficace. Pour ce qui est de la partie hardware; le mac n'est pas comme le pc, un mac tu peux le garder pendant de longues années sans avoir à l'upgrader. Si jamais tu veux changer le processeur il existe des kits qui permettent de le faire.

    J'ai un powermac bi-1,25 depuis une semaine, et franchement je regrette pas du tout mon achat.
    @+ Sirius

  33. #27
    [RV]

    allez encore une couche

    [source]
    Citation Envoyé par www.trasnfert.net
    Un général de l'armée française s'inquiète de l'indépendance informatique du pays


    Et compare la libéralisation de la cryptographie à un "écran de fumée"
    Lors de son intervention au cours du premier Symposium sur la sécurité des technologies de l'information et de la communication (SSTIC - Lire : Sécurité informatique : enfin un colloque "sérieux" en France) qui s'est tenu du 10 au 12 juin à Rennes, le général Jean-Louis Desvignes, ancien chef du service central de la sécurité des systèmes d'information et actuel commandant de l'Ecole supérieure et d'application des transmissions (l'ESAT, chargée de former les informaticiens de l'armée), a fait part de ses inquiétudes face à la tendance que suivent certaines technologies de l'information. Il a notamment évoqué la restriction du périmètre de la vie privée, le besoin de recourir plus massivement aux logiciels libres, ainsi que les erreurs commises par l'Etat français en matière de cryptologie.

    "Le périmètre de notre vie privée s'est rétréci comme peau de chagrin, davantage encore depuis le 11 septembre 2001, et ce n'est pas fini", a délaré le général Jean-Louis Desvignes, lors de l'ouverture du symposium. Pour appuyer son propos sur l'ensemble des technologies aujourd'hui mises en place pour nous surveiller, il a brandi une caricature -de son cru- montrant un représentant des forces de l'ordre demandant à un petit vieux "Qui c'est cette Loana à qui tu as offert une montre Cartier de 9350 euros le 23/12/02 à 15h43 (... ) ?", avec ce commentaire sans appel : "Alzheimer peut bien frapper, nous sommes protégés, notre mémoire est externalisée !"

    Levée de boucliers
    Concernant les abus de certaines technologies en matière d'intrusion dans nos vies privées, il a souligné le rôle important de la Commission nationale informatique et libertés (Cnil). "Souvent décriée pour les contraintes qu'elle impose à tous les concepteurs de systèmes informatisés, elle est aussi notre rempart", a-t-il déclaré. Un rempart dont les membres doivent exercer leur vigilance sans relâche. "J'ai personnellement toujours la crainte de changements pouvant survenir à la suite d'une grave crise. Changements qui nous replaceraient dans une situation telle que celle qu'ont connue nos pères. Je préfère qu'on ne facilite par trop la tâche à ceux qui n'auraient pas la même conception que nous de la démocratie".

    Jean-Louis Desvignes a aussi fait part de son inquiétude face à l'arrrivée des futures techniques "anti-piratages" signées par les poids lourds américains Microsoft et Intel.

    Rappelant que le projet de tatouage des microprocesseurs par un identifiant unique avait finalement été abandonné par Intel suite à "une levée de boucliers des mouvements libertaires", le général constate que, depuis le 11 septembre, le procès antitrust contre Microsoft s'est soldé par un "deal" et que "le gendarme du monde ne s'embarrasse plus de scrupules pour assurer sa sécurité".

    C'est dans ce contexte que se profile l'arrivée de nouvelles techniques destinées à lutter contre le piratage sous toutes ses formes, qui visent à contrôler l'utilisation des PC. Parmi ces techniques, les nouvelles puces "Fritz" et le projet d'"alliance pour une informatique de confiance" (Trusted Computing Platform Alliance, en VO), développé par Intel et couplé au logiciel Palladium de Microsoft (logiciel que Microsoft veut incorporer dans les futures versions de Windows et qui s'intallera dans les futures machines TCPA).

    S'appuyant sur l'analyse de Ross Anderson, universitaire anglais mondialement réputé pour ses compétences en matière de sécurité informatique, Jean-Louis Desvignes souligne que "les conséquences de ces innovations peuvent être extrêmement lourdes, autant en termes économiques qu'en termes de souveraineté des Etats ou de libertés individuelles".

    Motif supplémentaire d'inquiétude pour le général : les prises de participation dans Gemplus (lire Les sénateurs communistes demandent une enquête parlementaire sur Gemplus) et les transferts de brevets probablement que cela pourrait entrainer pourraient, avec le déploiement de l'architecture TCPA/Palladium, assécher le marché de la carte à puce, qu'il considère comme "l'élément qui a le meilleur rapport coût/efficacité" en matière de sécurité.

    Ironie de l'histoire : alors que les Américains ont longtemps dénigré cette technologie, la National Security Agency (NSA) avait appelé le général à l'aide, en 1999 : les USA avaient alors décidé de doter d'une carte à puce l'ensemble du personnel du département de la Défense.

    "Vive les logiciels libres !"
    Si la suprématie des américains en matière de technologies de l'information est une réalité tangible, notamment avec la prédominance des logiciels de Microsoft et des processeurs Intel et AMD (qui participe aussi au projet TCPA), il n'en va pas de même dans d'autres secteurs : "Nous avons réussi dans les domaines de l'énergie nucléaire, de l'aéronautique et de l'espace, à gagner notre indépendance, pourquoi ne tenterions-nous pas de conquérir notre autonomie dans les technologies de l'information ?" Pour le général, cette indépendance passe par le recours aux logiciels libres.

    Illustrant ses propos par un autre de ses dessins représentant le général de Gaulle, les bras en V, clamant "Vive les logiciels libres !", Desvignes, qui déclarait déjà, il y a deux ans, que "dans les forces armées, Bill Gates règne aujourd'hui en maître", estime que "pour faire face à ce double problème de monopole et de défiance, une voie existait pourtant, insuffisamment explorée quand il était encore temps de ne pas se livrer corps et âmes à ce cher, très cher Bill ! Celle des logiciels libres".

    S'il reconnaît que nombre des solutions basées sur les logiciels libres exigent "des prestations grassement rémunérées" et qu'elles débouchent sur "des produits propriétaires", le général persiste à penser qu'un recours aux logiciels libres est possible et serait hautement bénéfique, "tant en termes de coût que de confiance".

    Alors que la migration de nombreux ordinateurs militaires vers Windows XP est prévue, Desvignes estime que l'administration devrait justement donner l'exemple, mais aussi que le recours aux logiciels libres "prendrait plus de sens s'il était réellement soutenu à l'échelle de l'Union Européenne".

    Rappelant que l'évaluation des systèmes de sécurité étaient auparavant confié à "une agence de l'OTAN située en fait au sein de la NSA", Desvignes se félicite qu'une première étape ait été franchie il y a peu de temps, avec la prochaine création d'une agence européenne de la sécurité des systèmes d'information.

    Crypto : les vrais problèmes sont ailleurs
    Revenant sur la libéralisation de la cryptologie, à laquelle il s'était opposé, le général regrette d'avoir, "pour simplifier le débat à l'intention des politiques, quelque peu caricaturé la problématique". Jusqu'en 1999, la taille des clefs des outils de cryptographie librement utilisables en France (taille qui conditionne, en partie, la sécurité de ces outils) était limitée de façon à ce que les services de l'Etat soient en mesure de les casser.

    Or, s'il est désormais possible d'utiliser des clefs théoriquement incassables, ce changement ne résoud pas tous les problèmes de sécurité. "Les vrais problèmes étaient ailleurs (...) Pendant que l'on guerroyait entre spécialistes de fraîche date sur la longueur des clefs, d'autres imaginaient comment rester maître des systèmes informatiques".

    Desvignes, lui-même ancien du Chiffre (le service des armées chargé de définir les règles en matière de cryptologie), note que "ce que certains politiques ont pris pour un remède miracle contre les actes de piratage de toutes sortes (rappelez-vous Echelon), s'est en fait traduit par l'arrivée massive de produits de sécurité aussi efficaces qu'un placebo".

    Comparant nombre de modules cryptographiques à "une porte blindée fixée sur des cloisons en placoplâtre", Desvignes dénonce le faux sentiment de sécurité occasionné par la libéralisation de la cryptologie : "A quoi bon s'encombrer d'une clef de 128 bits, si seulement 8 bits sont effectivement utilisés, si votre clef se promène quelque part sur votre ordinateur ou si elle est transmise à votre insu avec vos messages ? A quoi bon s'embêter à chiffrer ses fichiers avant de les envoyer, si ceux-ci sont accessibles lorsqu'ils sont encore disponibles, non cryptés, en utilisant, via Internet, l'une des multiples failles du système d'exploitation devenu le standard mondial dont on ne veut pas nous donner les sources."

    Pour lui, le débat sur la cryptographie n'était qu'un écran de fumée. "S'il était loin d'être secondaire, il n'en a pas moins servi à occulter celui, plus délicat, de la sécurité informatique".

    Heureusement, les mentalités évoluent. Si "une foule de responsables n'a pas encore pris la juste mesure des enjeux (...) certains dirigeants ont saisi que, si nous ne maîtrisons pas nous-même la sécurité des systèmes d'information, il n'y aura pas de véritable indépendance ni de véritable liberté. Souhaitons qu'ils agissent avant qu'il ne soit trop tard". Concluant sur une note optimiste, le général constate ainsi qu'il a "cessé de prêcher dans le désert".

    Jean-Marc Manach

  34. #28
    M. Kiwi Blanc-Jaune

    Récemment le gouvernement japonais a suivi la même démarche et a pris des mesures pour assurer son indépendance face aux américains. J'ai cherché la page qui parlait de ça sur Futura mais je ne l'ai pas trouvée.

    A part ça, quelqu'un a relancé la guéguerre Mac/PC et du coup personne n'a répondu à ma question : alors, intoxiquer Palladium à l'aide d'un soft bien senti en lui faisant croire que tout est OK, ça serait possible ou pas ? Si oui, je ne vois plus trop de raisons de s'inquiéter...
    Le premier homme qui est mort a dû être drôlement surpris.
    -Pierre Dac-

  35. #29
    Sirius

    Etant donné que personne ne connait les spécifications exactes de Palladium je vois pas comment on pourrait te repondre.
    @+ Sirius

  36. #30
    [RV]

    Bonjour,

    Comme le dit Siruis, Palladium est un grand mystère. Mais d'ici quelques semaines, on devrait pouvoir en savoir plus.

    ++

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. De la dictature de l'Impact Factor (*)
    Par Glast dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 29
    Dernier message: 11/03/2009, 19h14
  2. fin d'internet canular ou vérité?
    Par unefilledu33 dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 34
    Dernier message: 13/01/2009, 17h19
  3. Bug dans l'utilisation d'Internet
    Par jozog47 dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 3
    Dernier message: 31/12/2005, 15h56
  4. problème d'internet sous knoppix
    Par pseunanou dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/03/2005, 22h46
  5. Deconnexion d'internet
    Par thesandro dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/01/2004, 20h28