Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Mort d'un "Nobel"



  1. #1
    Damon

    http://www.lesoir.be/articles/a_03F783.asp

    Décès à 86 ans du prix Nobel de chimie belge Ilya Prigogine

    Ilya Prigogine est décédé mercredi à l'âge de 86 ans à l'hôpital Erasme, indique mercredi l'Université Libre de Bruxelles (ULB). Né à Moscou le 25 janvier 1917, le scientifique de nationalité belge devint licencié en Sciences chimiques et en Sciences physiques de l'ULB en 1939, puis Docteur en Sciences chimiques en 1941, avant d'entrer dans le corps professoral de l'ULB en 1947.

    Il devint Professeur ordinaire de la Faculté des Sciences de cette université en 1951. Il obtint le Prix Nobel de chimie en 1977. Ilya Prigogine fut également Professeur à l'Université d'Austin au Texas et Directeur des Instituts internationaux de Physique et de Chimie, fondés par Ernest Solvay. Il remporta encore de nombreux prix internationaux (Médaille d'Or Swante Arrhenius décernée par l'Académie Royale des Sciences suédoise, Centennial Fellow de l'American Chemical Society, Rumford Gold Medal décernée par la Royal Society de Londres, notamment), ainsi que 41 titres de Docteurs Honoris Causa. Il fut également membre de 58 académies et sociétés savantes ("Foreign Associate" de la National Academy of Sciences de Washington, Membre étranger de l'Académie des Sciences de l'URSS, Membre d'Honneur de la Society for Studies on Entropy du Japon, notamment).

    L'homme fut également honoré de diverses manières par des Etats : Ordres nationaux de Léopold et Léopold II, Mérite et Légion d'honneur en France, Soleil Levant au Japon. Le Roi lui avait accordé en 1989 le titre de Vicomte. Ilya Prigogine a travaillé durant des décennies à la thermodynamique des systèmes éloignés de l'équilibre. Il a construit les notions de fluctuation amplifiée, de bifurcation, de seuil de stabilité, de structure dissipative, d'auto-organisation, d'apparition spontanée de cohérence. Elles ont changé le visage de la physique. La flèche du temps a également habité sa carrière scientifique pendant près d'un demi-siècle. «La Nouvelle Alliance» (1979), «Le Temps et l'Eternité» (1988) et «La Fin des Certitudes» (1996) comptent parmi ses publications scientifiques multiples.

    L'ULB rappelle dans un communiqué qu'alors qu'il était encore étudiant, Ilya Prigogine eut un jour ces mots: Sans doute les solutions que nous proposerons, solutions inspirées par les théories physiques actuelles sont-elles périssables comme ces dernières. Mais devons-nous nous en affliger? A la base de l'activité scientifique se trouve une foi profonde dans le progrès. Cet optimisme est celui de la vie. Il éclate aussi bien dans la fleur épanouie de l'été que dans la feuille de l'automne, toutes les deux entraînées par l'éternel devenir vers des rivages inconnus.

    Belga
    Damon

    -----
    Un EeePc ça change la vie !

  2. #2
    Chocolat

    J'étais au courant: c'est vrai que c'set un peu dommage mais on meurt tous un jour ou l'autre... ops:

Discussions similaires

  1. Actu - Le Prix Nobel de médecine 2007 récompense la technique du "ciblage de gènes"
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/10/2007, 13h30
  2. "Vie et mort" d'un photon en direct
    Par Gwyddon dans le forum Actualités
    Réponses: 47
    Dernier message: 29/03/2007, 08h01