Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 29 sur 29

La chasse en France



  1. #1
    kinette
    Bonjour,
    A l'écart des débats passionnés sur les dates de chasse, des déclarations formidables de notre ministre de l'environnement (ex: "quand la chasse avance c'est Mc-Do qui recule)...
    Donc loin de tout ceci, des individus d'une intelligence qui à mon avis frise le zéro absolu se permettent de massacrer en toute impunité des espèces protégées...

    Je conseille à tous de visiter au moins une fois un centre de soin de la faune sauvage... nombre d'oiseaux plombés (rapaces, cigognes...), espèces qu'on ne peut confondre avec des espèces gibiers.

    Comment ne pas en avoir ras-le-bol?
    Et pourquoi dans d'autres pays d'Europe n'a-t-on pas ce genre de "problème"?
    D'où vient cette spécificité française? (question subsidiaire: la France peut-elle réellement s'enorgueillir de sa "tradition de chasse" tant que persistent de tels actes?)

    Et voici encore un nouvel exemple du pouvoir de nuisance de personnes qui ne devraient pas avoir un fusil entre les mains:

    Communiqué de la LPO PACA:
    Une Spatule blanche abattue près de Saint-Jean-le-Vieux

    Mardi 14 octobre, un promeneur a découvert cet oiseau encore vivant sur les collines au nord de Saint-Jean-Le-Vieux (Pyrénées-Atlantiques). Touché par des plombs de chasse au pigeon, l'oiseau avait les deux pattes ainsi que l'aile droite fracturées. Il a du être euthanasié. L'absence de migration des palombes ne saurait expliquer un tel acte volontaire. Organbidexka Col Libre va porter plainte.

    La Spatule blanche, espèce protégée, ne peut être confondue avec aucune espèce chassable. C'est en effet, une sorte de petit héron blanc d'environ 1,30 m d'enverguredont le bec à la forme d'une spatule, d'où son nom. Il s'agit donc d'un acte délibéré et inexcusable.

    La Spatule blanche est un oiseau dont les effectifs européens sont très réduits. L'espèce est considérée comme en danger. On trouve des populations nicheuses au Pays-Bas (env. 500 couples), en France (<10 couples), en Espagne (675 couples), au Portugal (env 5 couples), en République tchèque (<5 couples), en Grèce (env. 175 couples) et en Italie (env. 10 couples) pour ce qui concerne l'Europe occidentale. C'est une espèce migratrice dont le couloir de migration passse habituellement par la côte atlantique pour la population occidentale. Des haltes migratoires importantes sont connues aux Marais d'Orx (Landes) ou dans la Ria d'Urdaibai près de Guernica (Biscaye). Sa présence en Pays basque intérieur est donc exceptionnelle. L'espèce se nourrit principalement de petits crustacés capturés en filtrant l'eau.
    K.onsternée

    -----

    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  2. Publicité
  3. #2
    dteuz
    'llo
    des individus d'une intelligence qui à mon avis frise le zéro absolu se permettent de massacrer en toute impunité des espèces protégées...
    --------
    un autre exemple tout neuf
    http://www.24heures.ch/home/divers/c...rique=Communes

    zero absolu çà fait moins combien ?

  4. #3
    kinette
    Bonjour,
    Pour ce qui est des accidents de chasse en France les chasseurs au gros gibier sont maintenant équipés de "jolis" gilet fluos, qui devraient éviter de tels accidents.

    Une remarque aussi certains accidents arrivent aussi par ricochets des balles sur l'animal ou des arbres, pierres... et là le comportement du chasseur lui-même n'est pas à mettre en cause.

    Par contre apparemment pour un des derniers accidents de chasse en France (une automobiliste blessée à la tête) c'est vraiment une faute de la part du chasseur.

    Sinon je ne comprends pas pourquoi alors que ça semble être du bon sens il n'y a pas d'interdiction de boire de l'alcool lorsqu'on chasse et pas de contrôles de taux d'alcoolémie après des accidents...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  5. #4
    kinette
    Bon, juste pour donner une idée de la gravité de la situation en France:
    sur une liste de discussion d'ornithologues, un petit bilan des oiseaux plombés récupérés par une personne du côté de Marseille:

    Bondrée apivore, 15/09/2003, Samena, Marseille, hémorragie pulmonaire,
    chasse
    Epervier d'Europe, 09/10/2003, Carnoux, fracture humerus ouverte, chasse
    Faucon crécerelle, 11/10/2003, la Ciotat, fracture cubitus, chasse
    Faucon crécerelle, 12/10/2003, Château-Gombert, 13013 Marseille, fracture
    métatarse, chasse
    Faucon crécerelle, 15/10/2003, femelle, le Beausset, fracture alaire,
    cataracte oil droit, chasse
    Faucon hobereau, 20/10/2003, juv., Saint-Marcel, Marseille, chasse
    Busard des roseaux, 21/10/2003, fem.ad., , Ginasservis-83, fracture poignet,
    chasse
    Buse variable, 22/10/2003, ad., Calanque de Morgiou, Marseille, fracture
    cubitus, chasse

    Encore une fois, impossible de confondre ces oiseaux avec des oiseaux chassables... ce sont donc des actes délibérés.

    (NB: la personne qui a récupéré ces oiseaux a besoin de façon urgente de bonnes volonté capables de convoyer des oiseaux blessés vers l'un des centres de soins du coin, sités en Camargue, dans le Lubéron ou à Aix. Si des forumeurs peuvent aider je transmets. Les centres de soins ont généralement besoin d'aide de bénévoles cf. http://www.lahulotte.fr/html/centres.php3 )
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  6. #5
    alex 51
    Bonjours a tous !

    APrès avoir lu ces derniers articles je suis un peu choqué de certain d'entre eux. En effet il est question d'actes inadmissibles dont on dvris plus entendre parlé. Ce sont des chasseurs indifférent des problèmes liés aux extinctions d'espèces protégées. MAIS BON C'EST COMME PARTOUT ET DANS TOUTES PRATIQUES, IL Y A DE BON CHASSEURS ET DE MAUVAIS. On sera quand meme obligé de remarquer que tous ces actes ont été condamnés par la féderation de la chasse. Enfin juste une remarque: La justices fait beaucoup plus vite et mieux sont travail lorsque trois ou quatres chasseur tuent "quelques" oiseaux que lorsque des entreprises internationnales en tues des milliers.... A méditer...

    De meme lors d'un accident de chasse aussi regrettable qu'il soit les média s'en empare tous de suite et en profite pour faire passer les chasseurs pour des barbars incontient des dangers qu'ils encourent et des soit disant dangers qu'ils font encourrir aux autres. Pour info il est très rare que le nombres d'accidents mortels liés à la chasse dépassent 50 par ans. On peut comparer ce chiffres aux nombres de mort sur la route dus à l'alcool et la survitesse .Et là on est forcé de remarqué qu'on ne parle pas de tout les accidents mortels se produisant les samedi soir liés à l'alcool....


    Enfin juste c petit article pour essayé de faire changer l'opinion qu'on les gens des chasseurs....

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    kinette
    Bonjour,
    Personnellement je ne suis pas contre la chasse (j'ai déjà pas mal parlé sur ce forum à ce sujet).
    Toutefois:

    On sera quand meme obligé de remarquer que tous ces actes ont été condamnés par la féderation de la chasse. Enfin juste une remarque: La justices fait beaucoup plus vite et mieux sont travail lorsque trois ou quatres chasseur tuent "quelques" oiseaux que lorsque des entreprises internationnales en tues des milliers.... A méditer...
    Ceci n'est pas totalement vrai.
    Je doute qu'en Camargue par exemple la fédé de chasse ait condamné les tirs de rapaces et autres espèces protégées, de même que dans le médoc ala fédération n'a pas condamné (à ce que je sache) le braconnage printannier de la tourterelle des bois.
    Les fédérations de chasse n'ont pas toutes la même politique...

    Localement on sait très souvent "qui a fait le coup" (généralement entre chasseurs on sait bien qui chasse où...), mais personne n'ira dénoncer le "copain" qui a fait la connerie.

    Théoriquement après renseignement à la fédé de ma région, les chasseurs devraient signaler à la Fédération où ils chassent et quand...
    Or lorsqu'il y a un problème comme par hasard on ne sait pas qui c'est...
    (combien de condamnations pour tirs d'oiseaux protégés par rapport au nombre abattu???)

    Il y a des dysfonctionnements dans le monde de la chasse et malheureusement les chasseurs qui osent essayer de faire bouger les choses se font souvent remettre à leur place par les autres.

    Enfin juste une remarque: La justices fait beaucoup plus vite et mieux sont travail lorsque trois ou quatres chasseur tuent "quelques" oiseaux que lorsque des entreprises internationnales en tues des milliers.... A méditer...
    Désolée mais ça n'est pas parce qu'il y a des problèmes ailleurs qu'on doit fermer les yeux...
    Quelques oiseaux? L'exemple que j'ai donné ne suffit pas?
    Sur une toute petite surface et en si peu de temps autant de rapaces dégommés? Et combien qu'on ne retrouve pas?
    Tu sais combien d'oiseaux sont chassés en Camargue chaque année?

    De meme lors d'un accident de chasse aussi regrettable qu'il soit les média s'en empare tous de suite et en profite pour faire passer les chasseurs pour des barbars incontient des dangers qu'ils encourent et des soit disant dangers qu'ils font encourrir aux autres. Pour info il est très rare que le nombres d'accidents mortels liés à la chasse dépassent 50 par ans. On peut comparer ce chiffres aux nombres de mort sur la route dus à l'alcool et la survitesse .Et là on est forcé de remarqué qu'on ne parle pas de tout les accidents mortels se produisant les samedi soir liés à l'alcool....
    Encore une fois ça n'est pas parce qu'il y a des problèmes ailleurs qu'il ne faut pas regarder du côté de la chasse... trop de personnes ont retrouvé des plombs dans leur mur, ou se sont fait pointer au fusil par des chasseurs peu commodes (désolée mais il y a des coins où il vaut mieux ne pas porter des jumelles...).

    Ca ne sert à rien de se voiler la face.

    Heureusement le monde de la chasse semble évoluer, mais avec un retard énorme par rapport à d'autres pays.
    Je comprends que ça ne soit pas drôle pour les chasseurs qui respectent les lois, et pour qui la chasse est un loisir et une passion de voir renvoyer une telle image de leur loisir.
    La chasse n'est pas QUE ça, heureusement... (oui la chasse et les chasseurs peuvent contribuer à la protection des milieux naturels, oui certains ont une très bonne connaissance des espèces sauvages...).

    Mais personnellement ça me fait mal au coeur que des chasseurs se comportent comme de parfaits ***
    Pour prendre une image, est-ce parce que la majorité des automobilistes conduisent correctement qu'on ne doit pas parler des chauffards?
    Serait-ce normal que les autres conducteurs prennent partie pour les chauffards?

    .Et là on est forcé de remarqué qu'on ne parle pas de tout les accidents mortels se produisant les samedi soir liés à l'alcool....
    Totalement faux de dire qu'on n'en parle pas...
    C'est un autre problème...

    K. rabine
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  9. Publicité
  10. #7
    Damon
    ou se sont fait pointer au fusil par des chasseurs peu commodes
    Dans mon cas ce fut par des braconniers (la chasse est interdite de nuit en Belgique) et sans la centaine de copains qui sont arrivés dans les minutes qui suivirent, je ne suis pas sûr que je serais encore là pour en parler.

    Damon
    Un EeePc ça change la vie !

  11. #8
    John78
    D'abord une petite disgression :

    Citation Envoyé par kinette
    Mardi 14 octobre, un promeneur a découvert cet oiseau encore vivant sur les collines au nord de Saint-Jean-Le-Vieux (Pyrénées-Atlantiques). Touché par des plombs de chasse au pigeon, l'oiseau avait les deux pattes ainsi que l'aile droite fracturées. Il a du être euthanasié. L'absence de migration des palombes ne saurait expliquer un tel acte volontaire. Organbidexka Col Libre va porter plainte.
    Je vous conseille d'aller taper un oeil sur le site web du groupuscule sus-nommé :

    http://www.organbidexka.org/

    Sous couvert "d'étude", il s'agit d'une de ses associations qui milittent contre la chasse, pour son interdiction et qui n'ont jamais participé à la moindre étude scientifique sur les oiseaux migrateurs. Si vous voulez vraiment découvrir une association a but scientifique regroupant des chasseurs, des naturalistes et des scientifiques acadèmiques pour l'étude des oiseaux migrateurs je donne le site d'Avifauna :

    http://www.avifauna.asso.fr/

    Appréciez la différence de ton et de language. Vous découvrirez un autre visage de la chasse, j'allais dire le vrai, mais on ne peut etre juge et partie, je l'admet. Faites votre propre opinion.

    Sur le sujet initial, je tiens juste à dire que depuis les mesures de protections intégrales dont bénéficie les rapaces leurs populations ont vraiment explosé (a quelques exeptions pret). Des espéces ont même été réintroduite avec un succes certains, ex : vautour). Ce fait objectif indique que leur protection est trés très bien respectée contrairement à ce que dit Kinette. Encore faut il avoir des sources qui ne sont pas douteuses. On pourra toujours enfoncer des portes ouvertes en disant que parmis les chasseurs il y a des irresponsables, mais la chasse n'en détient surement pas le monopole... Cette faible minorité d'imbéciles me désole, et les gens qui utilisent à des fins idèologiques les exactions de ces premiers pour dénigrer la grande majorité des chasseurs me désole encore plus.

    A+
    John

  12. #9
    dom's
    Citation Envoyé par John78
    Appréciez la différence de ton et de language. Vous découvrirez un autre visage de la chasse, j'allais dire le vrai, mais on ne peut etre juge et partie, je l'admet. Faites votre propre opinion.


    Salut John,

    je suis allé voir le site. C'est évidemment ce qu'on aimerait voir d'une manière plus générale sur le terrain.
    Malheureusement c'est loin d'être le cas. Là aussi, ce n'est qu'une minorité. Et une minorité (à mon sens) sans commune mesure avec l'"autre minorité".

    Ce n'est pas qu'une question de connaissance des espèces chassées et de respect des espèces non chassables..

    ..mais aussi de comportement. Des plombs dans des habitations, j'en ai vus aussi... des oiseaux plombés (rapaces surtout), j'en récupère tous les hivers... les douilles et les bouteilles de vin vides trouvées en randonnant, je les ai pas inventées... je veux bien croire que ce n'est une (toute petite ?) minorité, n'empêche que c'est là.
    Et ça suffit pour donner une très mauvaise image à l'activité toute entière.

    J'ai pas l'impression que les fédés de chasse fassent grand chose pour y remédier. Je suis de ceux qui sont optimistes et pensent que ça ira en s'arrangeant avec le tps..

    ..mais pour l'instant, c'est pas encore ça.

    Dom


    PS. si on pouvait m'indiquer les différentes démarches pour répondre, parce que j'ai pas l'impression de tout maitriser ici.
    Merci.

    correction de la balise, Damon

  13. #10
    kinette
    Ce fait objectif indique que leur protection est trés très bien respectée contrairement à ce que dit Kinette.
    Aucun naturaliste ne pourra approuver ceci...
    Malheureusement on a tous trouvé des rapaces plombés...
    J'ai même discuté avec un chasseur (qui se disait aussi ornitho et adhérent de la LPO!) qui m'a avoué tirer de temps en temps sur les buses...
    Si les buses et faucons crécerelle ne se portent pas trop mal, c'est effectivement en partie grâce aux mesures de protection, mais aussi parce que les populations importantes qu'on voit en hiver viennent du Nord (cf. cours de dynamique des pops...).
    Mais vois-tu tellement d'éperviers, d'autours, d'aigles de Bonelli, de busards des roseaux?
    Et au niveau de la chasse il y a des régions "sinistrées"... C'est bien joli de donner des exemples de régions où ça ne se passe pas trop mal...
    Mais il se passe quoi en Camargue?
    Et dans les Pyrénées?

    Orgambidexka ne fait pas d'études?
    Ah bon? Pas de comptages de passage en migration peut-être???
    (et peut-être que les chasseur basques en font aussi??? va essayer de leur parler de faire des comptages d'autres oiseaux que ceux qu'ils chassent, de laisser des rigolos avec des jumelles venir compter à côté d'eux... moi je rigole à l'avance du résultat d'une telle démarche... enfin non ça ne me fait qu'à moitié rigoler...).
    Et où as-tu vu qu'Orgambi était "contre la chasse"???
    Ils mettent le doigt sur le problème des populations migratrices de ramier qui sont indéniablement en diminution, et demandent des mesures de conservation. C'est trop demander?
    Ils demandent que sur le couloir de migration des Pyrrénées il soit ménagé quelques cols sans chasse, est-ce vraiment trop?

    Si Orgambideska a une attitude parfois extrême qu'on peut rejeter (et encore faudrait prouver ici en quoi cette attitude est "extrême et anti-chasse"), il faut aussi connaître l'histoire de l'installation du site de suivi des migrations dans le coin: agressions répétées de la part des chasseurs, menaces, matériel abîmé (cf. aussi tout ce qui se passe en Camargue).

    Il ne fait pas bon se promener dans certains coins avec une paire de jumelles autour du cou, ou laisser une voiture garée avec des autocollants "écolo"...
    Si tu ne le crois pas essaie, tu verras bien (je décline toute responsabilité en cas de pneus crevés...).

    Alors bien sûr on dira encore: mais les chasseurs se défendent, c'est parce qu'on les provoque, parce qu'on porte atteinte à leurs loisirs...
    Se défendre, est-ce retourner la voiture d'un chercheur qui étudie les populations d'oiseaux sans emmerder personne (et qui de plus, ironie de l'histoire, n'est pas anti-chasse)?
    Est-ce venir emmerder l'asso qui fait une conférence sur les migrations des oiseaux (qui n'avait pour but que de l'information du public, et n'abordait même pas le problème de la chasse) en essayant de pourrir le débat après la projection en monopolisant la parole et en étant agressif (désolée je garde un très mauvais souvenirs de cette histoire)?

    Cette faible minorité d'imbéciles me désole, et les gens qui utilisent à des fins idèologiques les exactions de ces premiers pour dénigrer la grande majorité des chasseurs me désole encore plus.
    Est-ce que j'ai dit que je dénigrais la majorité des chasseurs?
    Il se trouve que malheureusement dans certaines régions ce n'est pas une "minorité d'imbéciles" malheureusement...
    Ou alors ceux qui ferment leur gueule dans ces régions et laissent les mouvements de chasseur défendre les viandards ou les braconniers (chasse de printemps = braconnage non?) sont des couards, et ça n'est pas bien mieux.

    Une initiative intéressante: http://www.oncfs.gouv.fr/events/poin...it/Bro2003.pdf

    Tu sais que je suis pour le dialogue, mais je pense que tu sais aussi bien que moi combien certains pourrissent le dialogue et protègent des pratiques inacceptables pour des raisons "politiques".

    Désolée si ça te blesse que je mette en évidence la connerie de certains...
    Parce que même s'ils sont "minoritaires", que des chasseurs s'amusent à tirer sur des espèces qu'on ne peut pas raisonnablement confondre avec une espèce gibier, et qui ne sont pas chassable, voire sont protégées, oui ça me met en colère.

    Enfin je me demande (mais je n'ai pas la réponse) à quel point le tir sur rapaces est quelque chose de minoritaire chez les chasseurs...


    K.
    PS: le pouvoir de nuisance de quelques imbéciles est malheureusement grand
    http://alsace.nature.free.fr/ani41/rapaces.htm
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  14. #11
    John78
    Mais vois-tu tellement d'éperviers, d'autours, d'aigles de Bonelli, de busards des roseaux?

    On ne doit pas aller dans les mêmes endroits. Des éperviers, des buses, des bondrées, du crecerelle, du milan noir, il y en a partout et en abondance. Malgrés les hordes de canardeurs. Alors le sois disant grand massacre de ces oiseaux, je ne comprends pas. Ils doivent avoir une sacrée vitalité démographique... L'explication, tu la connais aussi bien que moi. Il s'agit d'espece de rapace rustique, qui s'alimente sur des proies encore présente en abondance malgrè les ravages de l'agriculture productiviste. Si d'autre espèce de rapace ne connaisse pas cet essor c'est parcequ'ils sont plus exigeant sur le biotope et leurs proies. La chasse n'a strictement rien a voir la dedans.


    Citation Envoyé par kinette
    Orgambidexka ne fait pas d'études?
    Ah bon? Pas de comptages de passage en migration peut-être???
    (et peut-être que les chasseur basques en font aussi??? va essayer de leur parler de faire des comptages d'autres oiseaux que ceux qu'ils chassent, de laisser des rigolos avec des jumelles venir compter à côté d'eux... moi je rigole à l'avance du résultat d'une telle démarche... enfin non ça ne me fait qu'à moitié rigoler...).
    Et où as-tu vu qu'Orgambi était "contre la chasse"???
    Ils mettent le doigt sur le problème des populations migratrices de ramier qui sont indéniablement en diminution, et demandent des mesures de conservation. C'est trop demander?
    Ils demandent que sur le couloir de migration des Pyrrénées il soit ménagé quelques cols sans chasse, est-ce vraiment trop?


    En fermant un col, on empeche des gens de chasser. Des gens qui ne demande rien à personne et qui font vivre une tradition qui se transmet depuis des générations. Qui ne sont responsable en rien de la situation. Des gens qui demande juste à vivre leurs passions. "Fermer boutique et faites du tricot". C'est honteux. Vous n'avez aucun respect de ces hommes, c'est ca le plus grave. Et vous attendez d'eux qu'ils se couchent, Et vous vous étonnez qu'ils deviennent agressif.

    La bonne démarche, c'est d'expliquer et de faire comprendre a ces gens qu'il faut se limiter (quota). Il faut que les postes remplissent leurs carnets de prises et transmette les donnèes aux scientifiques. Les mentalités progresse malgré les attaques et les tentatives pour empécher ces gens de monter sur les cols.

    Je rappelle que si moins de ramiers passent c'est un problème agricole qui en dévellopant les cultures automnales (ex: maïs) sédentarise les oiseaux. Les chasseurs n'ont aucune responsabilité dans ce problème. Mais qui donc se retrouve sur la sellette, les agricultureurs productivistes ???? Ben non. Les chasseurs bien sur.


    Est-ce que j'ai dit que je dénigrais la majorité des chasseurs?
    Il se trouve que malheureusement dans certaines régions ce n'est pas une "minorité d'imbéciles" malheureusement...
    Ou alors ceux qui ferment leur gueule dans ces régions et laissent les mouvements de chasseur défendre les viandards ou les braconniers (chasse de printemps = braconnage non?) sont des couards, et ça n'est pas bien mieux.

    Entre les anti-chasses d'un coté, l'extrème chasse de l'autre, c'est un sale temps pour un jeune chasseur qui souhaite l'évolution et le changement. Tu sais c'est comme une partie de pinpong, tu es au milieu et tu passes ton temps à éviter la balle. Pour sortir de ce jeu pourris, il faut un moment enterrer la hache de guerre et plutot que de dénoncer sans arret les abus et les dérives des uns et des autres, on devrait parler de ce qui nous réunis. Il faut expliquer et convaincre, pas agresser. Dire les problèmes, ne pas les exagérer comme tu le fais. Proposer des solutions acceptable, pas des "mettez vous au tricot". Donner des chiffres objectifs, pas des supputations et des on-dit sur des sois disant massacre qui n'existe pas. C'est si révolutionnaire ce que je dis ?

    A+
    John

  15. #12
    JPL
    Oup !
    Où est passé mon message signalant l'existence de l'Association Nationale pour une Chasse Ecologiquement responsable ? je l'ai mis dans un mauvais forum ou il s'est évaporé ?

    http://assoc.wanadoo.fr/ancer/


    Cette association très minoritaire et mal vue des chasseurs classiques doit beaucoup à mon collègue Simon Charbonneau, M de C spécialiste nationalement reconnu du droit de l'environnement, chasseur et écologiste militant.
    Bon moi je suis contre la chasse mais je suis tolérant, surtout quand il s'agit de chasseurs intelligents.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  16. Publicité
  17. #13
    JPL
    Des espéces ont même été réintroduite avec un succes certains, ex : vautour).
    Je dois rappeler que le vautour fauve des Pyrénées a failli disparaître essentiellement à cause de l'usage des insecticides organo-chlorés, aujourd'hui interdits, donc c'est normal que la population se rétablisse. Ceci étant dit il est assez difficile de confondre un vautour fauve avec une palombe.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  18. #14
    kinette
    En fermant un col, on empeche des gens de chasser. Des gens qui ne demande rien à personne et qui font vivre une tradition qui se transmet depuis des générations. Qui ne sont responsable en rien de la situation. Des gens qui demande juste à vivre leurs passions. "Fermer boutique et faites du tricot". C'est honteux. Vous n'avez aucun respect de ces hommes, c'est ca le plus grave. Et vous attendez d'eux qu'ils se couchent, Et vous vous étonnez qu'ils deviennent agressif.
    Je trouve étrange que tu ne saches pas la façon dont se passe la location des cols en Pyrrénés... (cf. pas donné du tout, et les chasseurs payent pour ça). Orgambidexka n'a fait que louer un col, col sur lequel évidemment il n'y a du coup pas de chasse.
    Est-ce réellement contestable?
    A te lire, ce ne serait pas normal d'arrêter la chasse sur quelques zones, il faudrait chasser partout parce que c'est la tradition...
    Il y a des étangs dans des zones d'hivernage et de migration où il n'y a pas de chasse (choix des propriétaires, réserves naturelles ou de chasse). Cette situation est-elle tellement insupportable?

    Des éperviers, des buses, des bondrées, du crecerelle, du milan noir, il y en a partout et en abondance.
    Des bondrées et éperviers en abondance?
    Hum hum hum...
    Personnellement je ne parlerais pas d'abondance pour de telles espèces...

    Si d'autre espèce de rapace ne connaisse pas cet essor c'est parcequ'ils sont plus exigeant sur le biotope et leurs proies. La chasse n'a strictement rien a voir la dedans.
    C'est facile de dire celà (et pour parler d'essor, je trouve que tu vas un peu vite, les populations de buses et crécerelle sont stabilisées depuis un moment il me semble!!! quand aux éperviers et bondrées, franchement je ne pense pas qu'on puisse parler d'essor)...
    seulement si on assume qu'il y a un prélèvement des rapaces par les chasseurs (malheureusement il semble que ce soit le cas... on trouve toutes les espèces dans la liste des plombés... on trouve même des spatules alors...), on peut émettre l'hypothèse que celui-ci est homogène sur les populations des rapaces... or quand une espèce est déjà menacée, un prélèvement supplémentaire est-il réellement une bonne chose pour sa conservation?
    (les populations de busards cendrés et St Martin ne sont pas au mieux de leur forme par exemple... mais ces "sales voleurs de poule" sont courament pointés du doigt par les chasseurs, il suffit de lire un peu la presse spécialisée, car ils seraient des décimeurs de gibier, malgré les démentis des différentes études scientifiques menées.).

    Et bon sang même si ces canardages soit-disant marginaux ne mettent pas en danger une population, doit-on pour autant les ignorer, considérer que bon, ça n'est pas grave? (comportement actuel du monde de la chasse non?).
    Comment des soit-disant protecteurs de la nature, qui prétendent réguler les populations de façon raisonnée peuvent-ils assumer de tels actes???

    Je rappelle que si moins de ramiers passent c'est un problème agricole qui en dévellopant les cultures automnales (ex: maïs) sédentarise les oiseaux. Les chasseurs n'ont aucune responsabilité dans ce problème. Mais qui donc se retrouve sur la sellette, les agricultureurs productivistes ???? Ben non. Les chasseurs bien sur.
    Je pense que ceci demande plus de réflexion et d'études...
    Le comportement migratoire a souvent une base génétique. Les populations migratrices ne sont apparemment pas les mêmes que les populations résidentes. Si on réfléchit un peu à la façon dont fonctionne la sélection naturelle, on comprend que cette sélection se fait par rapport aux taux de survie relatifs des populations... Or, je ne pense pas que ce soit contestable, les prélèvements effectués sur le couloir de migration passant par les Pyrrénés sont très loin d'être négligeables (d'ailleurs on peut aussi contester le fait que ce soit une "tradition" cf. l'évolution des armes, et l'apparition du congélateur qui fait que certains effectuent de prélèvements certainement plus importants que ce qui ne se faisait avant...)...
    OK il y a souvent d'autres facteurs qui jouent dans la préservation des espèces, mais je trouve quand même si facile le discours classique des chasseurs "on n'y est pour rien, notre action ne change rien"...
    Et pour parler d'un autre sujet qui fâche: les chasseurs n'ont-il rien à voir avec l'évolution des populations de tourterelles des bois?

    Pour sortir de ce jeu pourris, il faut un moment enterrer la hache de guerre et plutot que de dénoncer sans arret les abus et les dérives des uns et des autres, on devrait parler de ce qui nous réunis. Il faut expliquer et convaincre, pas agresser. Dire les problèmes, ne pas les exagérer comme tu le fais. Proposer des solutions acceptable, pas des "mettez vous au tricot". Donner des chiffres objectifs, pas des supputations et des on-dit sur des sois disant massacre qui n'existe pas. C'est si révolutionnaire ce que je dis ?
    Personnellement je pense qu'on ne peut pas fermer les yeux sur certaines choses (on a vu ce que ce genre de comportement pouvait donner en politique). Je ne vois pas en quoi ceci est une agression: je condamne des actes. Je ne pense pas exagérer (il suffit d'aller faire un tour dans un centre de soin ou d'en consulter les statistiques pour voir que je n'exagère pas).
    Et ce que je dénonce par rapport au monde de la chasse en général est cette malheureuse volonté de minimiser ceci, et de protéger les personnes qui agissent ainsi (heureusement ça évolue, il faut le souligner).
    Si j'ai posté au départ le premier message c'est parce que la personne qui relatait ce qu'elle avait trouvé comme oiseaux plombés demandait de l'aide (convoyage d'oiseaux). (malheureusement le lieu où tous ces oiseaux ont été plombés est la Camargue, et là j'ai peur qu'on ne puisse pas parler de "soit-disant massacres", cf. les études menées par des biologistes sur l'importance des prélèvements...).

    K.récerelle
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  19. #15
    JPL
    Des gens qui ne demande rien à personne et qui font vivre une tradition qui se transmet depuis des générations.
    Je suis heureux que les chasseurs fassent vivre quelque chose
    Il fut un temps où la chasse avait une justification alimentaire. Actuellement c'est uniquement un passe-temps. Mon opinion négative sur la chasse est la même que celle qui m'a fait abandonner la pêche à la ligne que j'ai beaucoup pratiquée quand j'étais jeune : c'est tuer pour se distraire.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  20. #16
    Steph
    Si les chasseurs veulent faire avancer les choses, et pour leur bien, ils doivent eux-mêmes faire des règles strictes et s'y tenir. Ils doivent eux-mêmes empêcher les cons d'exercer leur vice et permettre aux chasseurs "utiles" d'exercer leur passion intelligeamment.
    Ca ne sert à rien d'agresser les écologistes, ou mêmes les "anti-chasseurs", ils doivent se contrôler eux-mêmes.
    Comment?
    En regardant comment ca se passe ailleurs, où ca se passe bien.

    Moi je connais la région de Cologne, assez boisée (donc pas la chasse aux oiseaux mais au gibier quadripède). Voici les règles:
    D'abord il faut passer un examen et c'est pas tellement évident. Ca s'appelle un permis de chasse et ca coûte de l'argent.
    La chasse doit être planifiée avec la garde-chasse, qui dira au chasseur quand, où et quoi chasser. C'est le garde-chasse qui est responsables des quotas d'animaux et qui décide ce qu'on peut tirer. Ca s'appelle la gestion du cheptel. C'est la seule raison encore valable de chasser: maintenir des populations sauvages dans des limites raisonnables. C'est votre dernière raison d'exister, chasseurs, défendez-là!!
    Quand et si un gibier est tiré, le chasseur doit rendre la bête au garde-chasse qui en déterminera le prix à payer...par le chasseur. Ca décourage ceux qui tirent sur n'importe quoi: un cerf adulte est quasiment hors de prix!
    Pour décourager les contrevenants, les amendes sont très lourdes et généralement associées au retrait du permis. A bon entendeur...

    Stéphane

  21. #17
    Narduccio
    La boutade préférée d'un de mes voisins chasseurs est: "Pour faire certaines choses, il faut du avoir coeur. Pour être chasseur avoir un bon foie est primordial."

  22. #18
    DonPanic
    S'lu
    MAIS BON C'EST COMME PARTOUT ET DANS TOUTES PRATIQUES, IL Y A DE BON CHASSEURS ET DE MAUVAIS.
    Oui mais le bon est malade à l'hopital

  23. Publicité
  24. #19
    John78
    Salut

    Citation Envoyé par kinette
    Je trouve étrange que tu ne saches pas la façon dont se passe la location des cols en Pyrrénés... (cf. pas donné du tout, et les chasseurs payent pour ça). Orgambidexka n'a fait que louer un col, col sur lequel évidemment il n'y a du coup pas de chasse.
    Est-ce réellement contestable?


    Oui parceque c'est ressentis comme une provocation. Pour faire changer les choses dans le monde de la chasse, il faut arretter celà et discuter. La meilleure façon d'agir c'est d'expliquer et de faire participer les chasseurs à la gestion de l'espèce. Pour une espèce en régression, le but n'est pas de chasser moins, c'est de tuer moins et surtout mieux. L'exemple du grand gibier est illustratif : quand on explique et qu'on implique les gens, les résultats sont là. Les densités de chevreuils et de sangliers ont explosé au point qu'il y en a trop. Il faut appliquer cette règle aux gibiers migrateurs. Mais ça tout les exités anti-chasse, ils comprennent pas.


    A te lire, ce ne serait pas normal d'arrêter la chasse sur quelques zones, il faudrait chasser partout parce que c'est la tradition...
    Il y a des étangs dans des zones d'hivernage et de migration où il n'y a pas de chasse (choix des propriétaires, réserves naturelles ou de chasse). Cette situation est-elle tellement insupportable?

    Tout dépends des contextes locaux. Il faut respecter les gens. Il y a toujours des solutions négociées possibles. Les problèmes arrivent quand on méprise et qu'on écrase. Je ne suis pas dupe des intentions de beaucoup d'écolos, leur volonté est de supprimer la chasse, rien d'autre (et la peche, les activités sportives diverses et variées type moto verte etc etc...).





    seulement si on assume qu'il y a un prélèvement des rapaces par les chasseurs (malheureusement il semble que ce soit le cas... on trouve toutes les espèces dans la liste des plombés... on trouve même des spatules alors...), on peut émettre l'hypothèse que celui-ci est homogène sur les populations des rapaces... or quand une espèce est déjà menacée, un prélèvement supplémentaire est-il réellement une bonne chose pour sa conservation?


    Les gens qui tirent volontairement des rapaces sont des braconniers, aux pouvoirs publics de sanctionner et de retirer le permis à ces irresponsables. C'est pas à nous de faire la police, c'est pas le far-west la chasse, on ne fait pas ici comme ailleurs, justice sois même.



    Je pense que ceci demande plus de réflexion et d'études...
    Le comportement migratoire a souvent une base génétique.
    Les populations migratrices ne sont apparemment pas les mêmes que les populations résidentes. Si on réfléchit un peu à la façon dont fonctionne la sélection naturelle, on comprend que cette sélection se fait par rapport aux taux de survie relatifs des populations...

    C'est pour celà qu'il faut que les chasseurs envoie leurs carnets de prélèvements et les bagues éventuellement trouvées. Seul un suivis global et sur le long terme permettera de bien comprendre le phénomène. Bien sur il faut impliquer tout le monde, organisme de recherche public et association naturaliste progressiste comprise.



    Or, je ne pense pas que ce soit contestable, les prélèvements effectués sur le couloir de migration passant par les Pyrrénés sont très loin d'être négligeables

    En effet, mais je n'ai pas dis le contraire.


    Et pour parler d'un autre sujet qui fâche: les chasseurs n'ont-il rien à voir avec l'évolution des populations de tourterelles des bois?

    Pour quand même tordre le coup à la propagande savament orchestrée par la LPO et autres groupements naturalistes, il n'y a que quelque dizaine d'exité qui continue de braconner la tourterelle des bois en mai dans le Médoc. Evidemment c'est intolérable, mais le prélèvement demeure très faible. La tourterrelle des bois nous quitte fin-aout/début septembre et reviens en mai, donc hormis dans le Sud, le prélèvement chasse est très faible. Mais c'est devenu en l'espèce une affaire d'honneur entre la fédération de chasse qui ne veut pas capituler et les associations naturalistes qui en remmette une couche chaque année. L'exemple de se qu'il ne faut pas faire. Si au lieu de ce cinéma médiatique les gens s'étaient expliqué calmement il n'y aurait plus aucun pilone en activité en 2003.

    Malheureusement il existe une autre espèce de colombidé en grand danger dont personne ne se préoccupe : le pigeon colombin. Population migratrice quasiment éradiquée, et populations sédentaire en grand danger. Cette espèce reste chassable, c'est une imbécilité bien que beaucoup d'entre nous ne le tire plus (quand on en voit, perso 2 observations seulement !). Il faut des mesures de protections, mais rien ne vient. Ni des chasseurs ni des écolos...

    A+
    John

  25. #20
    kinette
    Oui parceque c'est ressentis comme une provocation.
    Je pense qu'il y a ici un réel problème...
    Dès qu'on demande aux chasseurs de ne pas chasser sur un site, ou de décaller des dates (avec des raisons valables) c'est une provocation.
    La personne qui demande à ce qu'on ne chasse pas chez elle (même si c'est son droit) provoque...
    La personne qui demande qu'on ne chasse pas dans son pré où sont des vaches ou des juments pleines provoque (véridique...).
    De toute façon il suffit hélas parfois de passer avec des jumelles pour "provoquer".
    Je ne vois pas trop comment les naturalistes des Pyrrénées auraient pu débarquer sur les cols en disant "bonjour, on vient compter les oiseaux tandis que vous chassez"... (la vérité est qu'ils se sont fait sortir et agresser dans ces coins est que c'est aussi ceci qui les a poussé à louer un col).

    La création dans ma région d'une réserve naturelle était aussi de la provocation (alors que les limites de la réserves sont quasiment celles de la réserve de chasse qui préexistait!)...

    L'exemple du grand gibier est illustratif : quand on explique et qu'on implique les gens, les résultats sont là. Les densités de chevreuils et de sangliers ont explosé au point qu'il y en a trop. Il faut appliquer cette règle aux gibiers migrateurs. Mais ça tout les exités anti-chasse, ils comprennent pas.
    Malheureusement, la gestion au grand gibier est un succès parce que ça se passe au niveau local, et les chasseurs impliqués voient directement les résultats... pour les migrateurs c'est nettement moins simple (j'ai ouvert le Chasseur Français, ou un autre magazine de chasse, je ne suis plus sûre, dans un kiosque, et dans le Courrier des lecteurs un chasseur écrivait pour expliquer que dans un reportage, il trouvait quand même fort qu'un chasseur se vante d'avoir tué une vingtaine de canards en un jour, parce que lui personnellement ne s'autorisait que des prélèvements bien plus faibles... ce genre de réaction est heureux et encourageant pour la suite... mais montre aussi à quel point pour certains chasseurs la "gestion du gibier" reste en dehors de leur préoccupation).


    Tout dépends des contextes locaux. Il faut respecter les gens. Il y a toujours des solutions négociées possibles. Les problèmes arrivent quand on méprise et qu'on écrase. Je ne suis pas dupe des intentions de beaucoup d'écolos, leur volonté est de supprimer la chasse, rien d'autre (et la peche, les activités sportives diverses et variées type moto verte etc etc...).
    Il faut peut-être aussi un peu arrêter la parano (ça me rappelle un intervenant d'une liste de discussion cette réaction... ).
    Cf. l'adresse de l'étude sur les relation chasseurs non-chasseur que j'ai donnée: pourquoi même les scientifiques qui demandent des études et des prélèvements plus raisonnés et mieux contrôlés se font-ils agresser et taxer systématiquement d'anti-chasse? (même l'ONC ne peut souvent pas travailler correctement).
    Pourquoi dès qu'une étude pointe du doigt un problème ceci devient-il une affreuse machination? (cf. les erreurs d'identification lors des reprises de bagues).

    Les gens qui tirent volontairement des rapaces sont des braconniers, aux pouvoirs publics de sanctionner et de retirer le permis à ces irresponsables. C'est pas à nous de faire la police, c'est pas le far-west la chasse, on ne fait pas ici comme ailleurs, justice sois même.
    Encore heureux... mais localement on a souvent malheureusement l'impression que les gens se couvrent les uns les autres (et s'arrangent pour ne pas se faire coincer... renseignements pris auprès de la fédé de mon coin, les chasseurs devraient y déclarer où ils chassent et quand... malheureusement en pratique...).

    qui tirent volontairement des rapaces
    Euh... on peut tirer des rapaces involontairement?

    C'est pour celà qu'il faut que les chasseurs envoie leurs carnets de prélèvements et les bagues éventuellement trouvées. Seul un suivis global et sur le long terme permettera de bien comprendre le phénomène. Bien sur il faut impliquer tout le monde, organisme de recherche public et association naturaliste progressiste comprise.
    Totalement d'accord... mais on en est où pour l'instant?
    Les carnets de prélèvement sont-ils obligatoires? (il me semble que ce ne l'est que pour certaines espèces...). A quel point les chasseurs les remplissent-ils sérieusement? (le mec qui fait un véritable carton en un jour aura-t-il l'honnêteté de le déclarer?).
    Et un chasseur qui a commis une erreur (tir d'espèce non chassable) le déclarera-t-il???

    il n'y a que quelque dizaine d'exité qui continue de braconner la tourterelle des bois en mai dans le Médoc. Evidemment c'est intolérable, mais le prélèvement demeure très faible. La tourterrelle des bois nous quitte fin-aout/début septembre et reviens en mai, donc hormis dans le Sud, le prélèvement chasse est très faible. Mais c'est devenu en l'espèce une affaire d'honneur entre la fédération de chasse qui ne veut pas capituler et les associations naturalistes qui en remmette une couche chaque année. L'exemple de se qu'il ne faut pas faire.
    Le prélèvement de cette "chasse traditionnelle" (qui n'en est pas une) est maintenant faible faute de gibier... il a apparemment autrefois atteint des chiffres peu honorables...
    Je pense que l'ANCER donne des explications assez claires et pas trop orientées: http://assoc.wanadoo.fr/ancer/pages/tourter.html
    C'est dommage que la fédé locale ait ce genre d'attitude, et aussi dommage que pas mal de personnes du monde de la chasse se croient intelligent de défendre ceci parce que c'est "contre les écolos".
    Dommage aussi peut-être que les asso naturalistes en profitent médiatiquement. Mais par contre, je pense que c'est normal qu'elles ne lâchent pas le morceau en ce qui concerne la bataille juridique.
    Je pense que ce qui a aussi pas mal fait "monter la sauce" au niveau médiatique est le soutien local de la part des politiques et administrations, qui trouvaient très avantageux de ne pas agir, de faire comme si de rien...

    Si au lieu de ce cinéma médiatique les gens s'étaient expliqué calmement il n'y aurait plus aucun pilone en activité en 2003
    Ca je n'en jetterais pas ma main au feu...

    Malheureusement il existe une autre espèce de colombidé en grand danger dont personne ne se préoccupe : le pigeon colombin. Population migratrice quasiment éradiquée, et populations sédentaire en grand danger. Cette espèce reste chassable, c'est une imbécilité bien que beaucoup d'entre nous ne le tire plus (quand on en voit, perso 2 observations seulement !). Il faut des mesures de protections, mais rien ne vient. Ni des chasseurs ni des écolos...
    Manifestement les chasseurs, en 2001, continaient sans problème à chasser ce pigeon, et malheureusement apparemment le taux de confusion à l'identification oiseau en main est loin d'être négligeable (cf la thèse dont je mets l'adresse dessous)!
    Je ne jetterai pas ma main au feu que les naturalistes et chercheurs aient négligé l'évolution des population... (le tant décrié rapport Lefeuvre en parlait par exemple...)
    Voir aussi:
    http://mrw.wallonie.be/cgi/dgrne/sib...=Columba_oenas

    Adresse d'une thèse réalisée sur le pigeon colombin
    http://wwwbibli.vet-nantes.fr/theses..._97/frame.html

    Je vous laisse lire un beau discours au Sénat...
    http://www.senat.fr/grp/soc/carrerechasse.html

    K.olombe
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  26. #21
    John78
    [
    Euh... on peut tirer des rapaces involontairement?

    Oui c'est possible en confondant. Je vais pas te convaincre je sais. Mais oui ca arrive et pas qu'au autre. Un hiboux des marais et une bécasse par ex.


    Totalement d'accord... mais on en est où pour l'instant?
    Les carnets de prélèvement sont-ils obligatoires? (il me semble que ce ne l'est que pour certaines espèces...).

    Dans certains départements, le PMA (prélevement maxi obligatoire) et le carnet est imposé pour les anséridaes. Au niveau national, je ne sais pas si c'est en projet.
    On peut espérer son instauration pour la bécasse au niveau national en 2005. C'est lent, trop lent, mais mieux que rien.



    Manifestement les chasseurs, en 2001, continaient sans problème à chasser ce pigeon, et malheureusement apparemment le taux de confusion à l'identification oiseau en main est loin d'être négligeable (cf la thèse dont je mets l'adresse dessous)!

    En vol c'est très difficile de discriminer un biset d'un colombin, si tu n'es pas sensibilisé, c'est dur. Surtout que du biset domestique, y en a de toutes les formes, tailles et couleurs. Donc, importance de l'éducation et de l'explication, encore une fois.

    A+
    John

  27. #22
    John78
    J'avais "raté" cette contrib de Steph :


    Citation Envoyé par Steph
    D'abord il faut passer un examen et c'est pas tellement évident. Ca s'appelle un permis de chasse et ca coûte de l'argent.

    Idem en France avec examen théorique et pratique. Peut etre un peu moins difficile et moins cher.


    Citation Envoyé par Steph
    La chasse doit être planifiée avec la garde-chasse, qui dira au chasseur quand, où et quoi chasser. C'est le garde-chasse qui est responsables des quotas d'animaux et qui décide ce qu'on peut tirer. Ca s'appelle la gestion du cheptel. C'est la seule raison encore valable de chasser: maintenir des populations sauvages dans des limites raisonnables. C'est votre dernière raison d'exister, chasseurs, défendez-là!!

    Mais c'est exactement ce qui se passe en France et plutôt bien d'ailleurs puisque le grand gibier prolifère.

    Voir l'extrait d'un article du monde là :

    http://www.lemonde.fr/web/recherche_...-828893,0.html

    Evidemment ceci gène beaucoup de monde car il démontre noir sur blanc que la chasse est capable de très bien "gérer", au niveau local et national et sur le long terme.


    Citation Envoyé par Steph
    Quand et si un gibier est tiré, le chasseur doit rendre la bête au garde-chasse qui en déterminera le prix à payer...par le chasseur. Ca décourage ceux qui tirent sur n'importe quoi: un cerf adulte est quasiment hors de prix!
    Pour décourager les contrevenants, les amendes sont très lourdes et généralement associées au retrait du permis. A bon entendeur...
    Stéphane

    En France les tarifs sont beaucoup plus démocratique car cuturellement la chasse est un loisir populaire en France, a la différence des pays anglo-saxon ou la chasse, et singulièrement celle des grands gibiers, est un loisir réservé aux gens aisés.

    A+
    John

  28. #23
    Steph
    Salut,

    Merci John pour tes réponses.
    En ce qui concerne la chasse aux migrateurs, dont le controle est certainement plus difficile que celle au gros gibier, je pense là encore que les efforts doivent venir des chasseurs. Comme pour tous les autres gibiers, en cas de doute il convient de s'abstenir.
    Je veux dire que si le chasseur a un doute quand à l'espèce qu'il va abattre, il doit attendre un spécimen plus facilement identifiable. Ca c'est la théorie.
    En pratique, il est évident qu'il restera toujours des gens sans conscience mais les organisations de chasseurs devraient se faire un honneur de défendre de telles règles de chasse et, entre eux, les chasseurs devraient dénoncer des pratiques "irrégulières" car j'imagine que ce sont toujours les mêmes qui font les cons.

    Stéphane

  29. #24
    Quisit
    citation "MAIS BON C'EST COMME PARTOUT ET DANS TOUTES PRATIQUES, IL Y A DE BON CHASSEURS ET DE MAUVAIS. "

    comme disaient les inconnus :

    le mauvais chasseur il voit quelquechose qui bouge, bon, il prend son fusil et il tire...alors que le bon chasseur lui, il voit quelquechose qui bouge, hop, il prend son fusil et...et il tire, mais c'est un bon chasseur !

  30. Publicité
  31. #25
    Arnaud Salomé
    Citation Envoyé par Steph
    En ce qui concerne la chasse aux migrateurs, dont le controle est certainement plus difficile que celle au gros gibier, je pense là encore que les efforts doivent venir des chasseurs. Comme pour tous les autres gibiers, en cas de doute il convient de s'abstenir.
    Je veux dire que si le chasseur a un doute quand à l'espèce qu'il va abattre, il doit attendre un spécimen plus facilement identifiable. Ca c'est la théorie.
    Si seulement tous les chasseurs pensaient comme toi!

    Il faut quand même savoir qu'en France, il est possible de chasser en pleine nuit (dans 27 départements), notamment des oiseaux migrateurs!
    Même avec un équipement sophistiqué, il est bien impossible de reconnaître en pleine nuit n'importe quel oiseau posé devant une hutte...

    D'ailleurs, des enquêtes effectuées par le Muséum d'Histoire Naturelle de Paris ont montré que le chasseurs faisaient 5 à 70% d'erreur lorsqu'on leur demandait ce qu'ils avaient tué! (sondage effectués à la lumière du jour...)

    Quelques chiffres bien utiles: en France, il y a 6 fois plus de chasseurs qu'en Allemagne et 12 fois plus qu'aux Pays-Bas (en tenant compte des différences de population). Pour certaines espèces, il y a d'ailleurs plus de chasseurs de gibier d'eau que d'oiseaux qui traversent le pays.

    Autres records peu glorieux: en France, il est possible de tuer 64 espèces d'oiseaux, dont 8/10 sont migrateurs (la moitié des migrateurs chassés en France est classée en mauvais étét de conservation); la chasse aux canards est ouverte quant à elle 7 mois et demie, soit 2 à 4 mois de plus que les autres pays européens.

    On pourrait aussi s'insurger contre les députés qui sont capables d'avaler n'importe quelle fable du moment où elle sort de la bouche des chasseurs, mais cela risquerait de nous entraîner un peu loin...

  32. #26
    DonPanic
    S'lu
    Citation Envoyé par John78
    [quote:c7c7db35ae="Steph"]La chasse doit être planifiée avec la garde-chasse, qui dira au chasseur quand, où et quoi chasser. C'est le garde-chasse qui est responsables des quotas d'animaux et qui décide ce qu'on peut tirer. Ca s'appelle la gestion du cheptel. C'est la seule raison encore valable de chasser: maintenir des populations sauvages dans des limites raisonnables. C'est votre dernière raison d'exister, chasseurs, défendez-là!!
    Mais c'est exactement ce qui se passe en France et plutôt bien d'ailleurs puisque le grand gibier prolifère.
    John[/quote:c7c7db35ae]
    Ben justement non, quand tu as des populations aussi erratiques que celles des chevreuils,
    les quotas bien communaux du garde chasse, s'agissant de sangliers qui seraient pas nomadisants, ça marche encore,
    mais s'agissant de chevreuils, ses quotas, il peut se les jouer aux dés,
    et apparemment si la chasse la freine, elle se montre incapable d'enrayer la prolifération des chevreuils,
    et ça c'est mauvais point pour les chasseurs

  33. #27
    DonPanic
    S'lu
    Et le seul bon chasseur, celui qui s'abstient de tirer tant qu'il n'est pas sûr que son tir
    va foudroyer l'animal en lui assurant une fin sans agonie
    il va bientôt prendre sa retraite

  34. #28
    John78
    Citation Envoyé par PatPanic
    Ben justement non, quand tu as des populations aussi erratiques que celles des chevreuils,
    les quotas bien communaux du garde chasse, s'agissant de sangliers qui seraient pas nomadisants, ça marche encore,
    mais s'agissant de chevreuils, ses quotas, il peut se les jouer aux dés,
    et apparemment si la chasse la freine, elle se montre incapable d'enrayer la prolifération des chevreuils,
    et ça c'est mauvais point pour les chasseurs

    Je vais encore faire l'effort d'expliquer calmement comment celà se passe pour éviter ce genre de jugement à l'emporte pièce qui reflette plus la méconnaissance qu'autre chose.
    Le chevreuil est soumis à un plan de chasse. C'est le propriaitaire des terrains qui le demande aux autorités. Les structures scientifiques de la chasse (ONCFS et Fédération de chasse par ex.) établisse un comptage du nombre d'animaux présent. Une commission regroupant chasseurs, forestier, agriculteur, etc etc... se réunis ensuite et fixe un chiffre pour contenter tout le monde. Le nombre d'animaux à tuer est alors attribué entre les différentes associations de chasseurs.
    C'est un fonctionnement EXEMPLAIRE car il est basé sur le dialogue et l'établissement de fait objectif par des techniciens. D'ailleurs les résultats sont là. Et entre nous, je me félicite qu'il aie plein plein de chevreuil en France !

    A+
    John

  35. #29
    DonPanic
    Citation Envoyé par John78
    Et entre nous, je me félicite qu'il aie plein plein de chevreuil en France ! John
    Tu te félicites,
    bien sûr, ça fait du gibier à tirer !
    mais en Aquitaine, et de plus en plus ailleurs aussi
    des dizaines de milliers d'habitants qui voient régulièrement
    leur petit jardin floral où leur potager anéantis par la bande de cheuvreuils
    qui leur a fait visite la nuit
    ne se félicitent pas, eux
    Sont pas toujours des gens qui ont les moyens ou l'envie d'édifier une cloture de 3m de haut autour de chez eux.
    Et pis c'est pas la chasse que je n'aime pas, elle est parfois d'utilité publique,
    actuellement, c'est les chasseurs, surtout lorsqu'ils sont en bandes

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. La chasse en France
    Par John78 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 118
    Dernier message: 21/01/2009, 22h14
  2. DADVSI : copie privée de DVD interdite et P2P chassé de France ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 36
    Dernier message: 10/08/2008, 16h38