Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

une tomate transgénique résistante à la sécheresse



  1. #1
    Np81

    une tomate transgénique résistante à la sécheresse


    ------

    Extrait de "Le Monde" - 15/12/2005 :
    Une équipe américaine a mis au point une tomate transgénique résistante à la sécheresse...
    Roberto Gaxiola (Connecticut University) et ses collègues ont transféré à une variété commerciale de tomate un gène issu de l'arabette des dames. Lorsqu'il était surexprimé dans cette plante modèle, le gène APV1 lui conférait une meilleure tolérance au stress hydrique, attribuée à une croissance accrue des racines et à une séquestration du sodium. L'expression d'AVP1 a eu le même effet sur la tomate...
    Un espoir pour l'agriculture de demain ? Un espoir de réconcilier le grand public européen avec les ogm ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    mario_kaolo

    Exclamation Re : une tomate transgénique résistante à la sécheresse

    Bonjour NP81,

    Je crois que tu n'as pas compris pourquoi certaines personnes sont contre les OGM:

    Ce n'est pas une question de performance, tu peux inventer une plante transgénique qui te donne trois cents kilos de tomates par jour, ou un plant de tomates qui résiste à la sécheresse, ou n'importe quelle autre fantaisie, cela n'enlève en rien à ce que sont les OGM, et ce que représente leur industrialisation, leur mise sur le marché et leur dissémination dans l'environnement.

    Un fil a déjà traité de la question: "un milliers d'hectares d'ogm en France".

    Les OGM ne sont pas la solution à la faim dans le monde: l'illusion est grande de croire que l'homme ocidental, par le biais de nouvelles technologies peut se rendre maître de la nature.

    Importer des tomates résistantes dans des pays qui ne cultivent pas de tomates naturellement et historiquement est purement fantaisiste. Il faudrait plutôt collecter et améliorer par sélection toutes les espèces présentes sur place, sans avoir besoin d'un recours aux biotechnologies modernes nécessitant des laboratoires sponsorisés à coup de millions de dollars...

    La véritable question est: suis-je pour ou contre le brevetage du vivant ?

    Malheureusement, aucun gouvernement n'a le courage actuellement de poser cette question à son peuple dans un référendum, par exemple. La France n'a jamais joué autant la langue de bois sur cette question: cela fait des années que des ogm importés de pays d'Amérique du Sud, entre autres, sont donnés dans l'alimentation animale en France. Cela est totalement éludé et nombreux sont ceux qui ne savent pas cela !

    Le gouvernnement suisse récemment a quand même eu le courage de proposer un référendum portant sur la mise sur le marché des ogm sur leur territoire: le vote s'est avéré largement en défaveur des ogm et le report des directives les diffusant dans l'alimentation aussi bien humaine qu'animale;

    A quand donc un référendum, en France par exemple, sur le brevetage oui ou non du vivant ?

    C'est cela la question comme je l'ai dit, et non pas de savoir quelle tomate sera la plus grosse ou résistera à tel ou tel pesticide.

    Salutations,
    Mario_Kaolo



    Citation Envoyé par Np81
    Extrait de "Le Monde" - 15/12/2005 :

    Un espoir pour l'agriculture de demain ? Un espoir de réconcilier le grand public européen avec les ogm ?

  4. #3
    Yoyo

    Re : une tomate transgénique résistante à la sécheresse

    La véritable question est: suis-je pour ou contre le brevetage du vivant ?
    Désolé mais c'est une question différente de celle de savoir si on est pour ou contre certains type d'OGM (encore une fois ne les mettons pas tous dans le meme sac).

    Et quand tu parles de leur industrialisation, as tu conscience que l'agriculture intensive actuelle est deja tres industrialisé et qu'avec ou sans OGM ca ne changera rien: les paysans continueront d'acheter leur semences.

    Yoyo

  5. #4
    jesssounette

    Re : une tomate transgénique résistante à la sécheresse

    Ouais moi j'pense que ca peut etre une bonne chance pour l'agriculture de demain par contre je sais pas si ca va faire changer l'avis des gens qui sont contre les ogm... mais ca peut surement aider!! non?

  6. #5
    Np81

    Re : une tomate transgénique résistante à la sécheresse

    Bonjour Mario_Kaolo,
    La majorité des gens qui n'acceptent pas les ogm le sont d'abord parce qu'ils craignent pour leur santé, ensuite parce qu'ils craignent pour l'environnement. Après, certains comme tu le dis, mais seulement certains le sont par pure idéologie, idéologie qui les aveugle... Comme te le fait remarquer Yoyo, tu es plutôt hors sujet mais je te répondrai brièvement sur le brevet. Qu'entends-tu par "brevetage du vivant" ? Sais-tu ce qu'il y a derrière cette grande peur dont se servent certains comme argument exagéré contre les ogm, profitant de la méconnaissance de la plupart pour les duper ? Bien sûr que tout le monde est contre le brevet du vivant ! Je pense que tu n'as pas compris qu'en ce qui concerne les ogm, c'est une technologie qui est brevetée, une construction génétique artificielle particulière (un "évènement génétique"), qui est introduite dans un organisme. Par exemple : Un gène de la bactérie Bacillus thuringiensis (Bt) modifié introduit dans une variété de maïs qui permet à cette dernière de résister à la pyrale. L'évènement génétique est breveté, non pas la bactérie Bt ni l'espèce maïs. Ce qui est breveté, c'est une invention humaine qui a demandé du temps et de l'argent. Moi ça ne me choque pas, on finance la recherche, ça lui permet d'avancer !
    Revenons à la véritable question, une technologie qui permettrait aux plantes cultivées de consommer moins d'eau, peut-elle encore être rejetée ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    mario_kaolo

    Re : une tomate transgénique résistante à la sécheresse

    Bonjour,

    Je crois que pour comprendre exactement ce qu’il en est dans ce problème des OGM est qu’il ne faut pas se restreindre à la visée uniquement scientifique et technologique de la situation.

    Ce qui est sous-entendu dans cette histoire d’OGM, est que cette technique permet d’inventer des plantes qui amélioreront instantanément ou à terme l’agriculture et la situation alimentaire dans le monde. Voilà les arguments avancés pour soutenir de telles recherches. Car, effectivement, si les OGM n’avaient aucune portée pratique et n’étaient que des distractions, des gadgets techniques résultant de l’ingéniosité humaine, comment pourrions-nous expliquer les sommes énormes d’argent investies de part le monde pour ces recherches ? Le plaisir de la connnaissance uniquement ?

    NP81 nous parle d’un plant de tomates transgénique nécessitant moins d’eau que la normale pour être cultivée. Passons le fait que ce plant soit un plant de tomate. Une plante nécessitant moins d’eau que la normale pour être cultivée et résultant de la transgénèse est-elle une avancée majeure dans le domaine agricole ? Si l’on considère les nombreuses zones arides de part le monde et les grandes difficultés rencontrées par les agriculteurs face à ce problème, nous pouvons être tenté de répondre : oui ! A coup sûr, cela représente une solution extraordinaire pour tous ces pays aux climats difficiles, comme le Sahel ou d’autres parties du monde.

    Maintenant, qu’en est-il réellement ? Quelles peuvent être les raisons des nombreux détracteurs des OGM permettant d’affirmer le contraire ? J’ai lu dans une autre discussion quelqu’un dire que si l’on est contre les OGM, il s’agit uniquement d’un point de vue idéologique résultant d’un choix de société, et que cela n’avait nullement sa place dans un raisonnement scientifique. Est-ce quelque chose de véridique ? Cela reviendrait à dire que la science est seule garante de la justesse des comportements humains, alors qu’elle n’est qu’une partie bien délimitée de la pensée, et que la connaissance qu’elle développe, ne peut se substituer à la globalité de la pensée humaine qui comprend bien d’autres facteurs.

    Jürgen Habermas dans son livre « La technique et la science comme idéologie » explique bien ce retour de chose qui se passe dans les sociétés modernes, celles-ci érigeant la science et la technique comme unique détenteur du pouvoir de décision.

    Yoyo me dit que la question de la brevetabilité du vivant n’est pas la même chose que celle concernant le fait d’être pour ou contre un certain type d’OGM. Effectivement, cette question élude la première qui est pourtant bien plus essentielle. Être pour ou contre un certaine type d’OGM implique que l’on accepte cette technologie dans l’agriculture et donc sa pratique agricole. L’industrialisation des OGM corrélés aux brevets concernant des séquences génétiques ou sur des OGM ne se limite pas aux plants pouvant pousser avec une moindre consommation d’eau. Récemment, un brevet appelé brevet n°EP775212B a été délivré conjointement à Delta & Pine et au Ministère états-unien de l’Agriculture. Ce brevet, qui couvre toutes les productions génétiquement modifiées dont les semences ne germent pas, a été déposé et approuvé en Europe, le 5 octobre 2005, et au Canada, le 11 octobre 2005. Ce brevet a aussi été accepté en Australie, Brésil, Chine, Hong-Kong, Japon, Turquie et Afrique du Sud. La diffusion de pratiques agricoles corrélées à de telles semences dites « Terminator » impliqueraient la faillite de toute la petite agriculture paysanne de part le monde et la dépendance des agriculteurs à quelques multinationales contrôlant l’alimentation humaine globale.
    La réalité est que la réglementation régissant l’autorisation des brevets ne concerne pas seulement un plant de tomates pouvant pousser avec un moindre apport en eau, pas plus que certains événements génétiques traduisant l’effort de chercheurs consciencieux dans leur travail de recherche. Des principes actifs de plantes connus depuis des millénaires dans certains pays pour des utilisations agricoles ou médicinales font actuellement l’objet de brevets par de grandes entreprises, qui, avec leur bagage scientifique, étiquette ces substances et leur attribue un nom en relation avec un processus d’extraction ou de séparation. Les événements génétiques brevetés correspondant à une invention scientifique aboutissent inéluctablement à un produit finalisé, commerciable et utilisable en tant que tel, dépendant directement du brevet. Le poids financier est tel que ces techniques et produits résultants semblent imposés à la fois dans la pratique agricole et dans l’alimentation humaine sans considération aucune pour l’avis des populations concernées.

    Pour revenir à la question particulière du plant de tomate transgénique résistant à la sécheresse : des plants brevetés et dépendants de modèles occidentaux aident-ils les paysans des pays en voie de développement et leur permettent-ils de se développer par eux-mêmes ou les incitent-ils à se plier à un ordre économique globalisant dont ils ne contrôlent rien ? Cela leur permet-il de se construire eux-mêmes en appliquant des méthodes apprises et efficaces ou cela les contraignent à suivre des directives extérieures qui les assujettisent à des organismes détenteurs de richesse qu’ils ne pourront jamais avoir ?

    L’expérience de l’école de formation à l’agro-écologie de Gorom-Gorom au Burkina Faso à l’initative entre autres de Pierre Rabhi, expert désigné par l’ONU en 1997-1998 pour la lutte contre la désertification, s’est révélée être une grande réussite, et elle a été appuyée en plus par une réelle volonté politique. Cette initiative a démontré que les OGM ne sont nullement une solution indispensable à l’agriculture, même dans les situations climatiques les plus extrêmes. Des paysans formés au centre de Gorom-Gorom ont depuis pris la relève avec succès, notamment avec la création du CFFA (Centre de formation agricole pour adultes) de Kamboinsé et de l’ADTAE (Association de développement des techniques agroécologiques) de Kokhologo au Burkina Faso.

    Voi aussi sur la question du Sud, en rapport avec l’utilisation ou non des biotechnologies en agriculture l’article de Patrice Burger du CIEPAD (Carrefour International d'Echanges de Pratiques Appliquées au Développement)

    http://www.agropolis.fr/formation/biblio/burger96.pdf

    Salutations,
    Mario_Kaolo

  9. Publicité
  10. #7
    Quezac

    Thumbs up Re : une tomate transgénique résistante à la sécheresse

    Bonjour,

    Je trouve ton argumentation pertinente et fort bien étayée.

  11. #8
    Np81

    Re : une tomate transgénique résistante à la sécheresse

    De belles paroles mais le tiers des propos qui n'a aucun rapport avec le sujet. C'est très bien de philosopher sur le rôle de la science qui seule ne peut constituer la vérité et justifier les décisions sur les ogm (si j'ai bien compris). Bon ok, merci du rappel, pas franchement utile, je pense, car s’il y a un domaine où la science n’est pas le seul maître en matière de décision en Europe, c’est bien celui des ogm ... Bien sûr que la réflexion éthique est importante, par contre l'idéologie elle ne doit absolument pas avoir sa place dans ce type de débat. On ne peut pas non plus avoir un bon débat en mettant tous les ogm sur le même plan, et en mélangeant tout et n'importe quoi : allez hop une petite pincée de brevet sur les substances naturelles de plantes traditionnelles (au fait Mario pour ce sujet, prend quand même connaissance de la convention de Rio qui limite les excès du brevetage ), une autre pincée de technologie terminator, et enfin on saupoudre le tout avec les diverses expériences de développement dans les pays pauvres dont aucune ne peut se vanter d’être la solution unique...
    Mario-Kaolo nous parle d'un nouveau brevet du type "Terminator" déposé. Très bien, c'est intéressant, j’aurais bien aimé trouver d'autres infos un peu plus précises que celles figurant dans le communiqué du site infogm, qui on le sait est très partial et que Mario reprend texto. Moi j'en suis resté au fait que l'utilisation de cette technologie est interdite car contraire aux principes de sécurité alimentaire. Et c'est très bien comme ça, il ne faut rien changer et s'accrocher à ce principe, si des firmes veulent breveter ce type de système qu'elles le fassent, on s'en f... du moment que ce n'est pas utilisé !
    Bon et mon pauvre plant de tomate qui consomme moins d'eau, il est concerné par tout ça ? A part le brevet de l’évènement génétique en question qui empêche le pillage du travail de son inventeur, pas vraiment ! La question cruciale est de savoir si les moyens seront mis pour rendre cette technologie accessible à ceux qui en ont le plus besoin (dans le cas bien sûr où elle s’avère efficace et transférable à d’autres espèces) : prioritairement les pays dont l'agriculture souffre terriblement du manque d'eau mais aussi les contrées riches et fertiles, parce qu’un maïs qui consommerait moins d’eau, ce ne serait pas du luxe…

  12. #9
    John78

    Re : une tomate transgénique résistante à la sécheresse

    Salut

    Citation Envoyé par Np81
    parce qu’un maïs qui consommerait moins d’eau, ce ne serait pas du luxe…

    Pourquoi veux tu un mais ou une tomate qui consome moins d'eaux ? Aujourd'hui les agriculteurs peuvent pomper presque sans compter dans les cours d'eaux. Il n'y a guere que lors des secheresses historiques que se pose le problème de la production d'eau potable que se pose (localement) des problèmes. Pourquoi donc les agriculteurs iraient ils acheté des variétés résistantes a la secherresse si ils n'ont aucun gain financiers a la clé ? Ce que je veux dire c'est que la problèmétique n'est pas technologique. Moi, la tomate OGM résistante a la secherresse ou le blé OGM qui fixe l'azote atmosphérique je suis pour et mille fois pour. Mais tant qu'on incitera pas les paysans a faire de l'écologiquement responsable, seule une petite fraction d'entre eux le fera spontanément. La question est politique, surement économique aussi mais là je suis un peu dépassé c'est pas mon domaine.

    A+
    John

  13. #10
    Quezac

    Lightbulb Re : une tomate transgénique résistante à la sécheresse

    Citation Envoyé par John78
    Pourquoi veux tu un mais ou une tomate qui consome moins d'eaux ?
    Je crois qu'il est question de pays dans lesquels l'eau fait justement défaut et non de ceux qui, plutôt nantis en la matière, gaspillent à qui mieux mieux.

  14. #11
    mario_kaolo

    Re : une tomate transgénique résistante à la sécheresse

    Pas d'ogm, mais de la musique pour rendre les plants de tomates plus résistants, par stimulation épigénétique :

    http://www.bekkoame.ne.jp/~dr.fuk/TomateSenegalF.html


    Bonne journée,
    Mario_Kaolo

  15. #12
    JPL

    Re : une tomate transgénique résistante à la sécheresse

    Citation Envoyé par mario_kaolo
    Pas d'ogm, mais de la musique pour rendre les plants de tomates plus résistants, par stimulation épigénétique:

    http://www.bekkoame.ne.jp/~dr.fuk/TomateSenegalF.html


    Bonne journée,
    Mario_Kaolo
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  16. Publicité
  17. #13
    mario_kaolo

    Re : une tomate transgénique résistante à la sécheresse

    Bonjour JPL,

    Pourrais-tu écrire avec des mots et de manière argumentée pour exprimer ce que tu penses ?

    Bonne journée,
    Mario_Kaolo

  18. #14
    JPL

    Re : une tomate transgénique résistante à la sécheresse

    Une fois par jour, les plants du jardin musical étaient soumis pendant 3 minutes à la diffusion de la séquence musicale de la protéine TAS14 à l'aide d'un radio-cassette ordinaire du commerce. Après avoir enclenché la cassette, les opérateurs s'éloignaient puis revenaient à la fin de sa diffusion.
    L'homologie de son thème musical avec diverses protéines heat shock et son anti-homologie avec le thème de l'ACTH humaie (asséchante) conduisaient de plus à prévoir sa bonne tolérance par temps chaud chez l'homme en cas d'écoute accidentelle, hormis les contre-indications prévisibles d'oedème ou d'insuffisance rénale.
    La protéine TAS14 existe bien mais la séquence musicale d'une protéine, et l'extrait suivant du même site sont des choses qui me font éclater de rire. Je n'y peut rien, et j'attends qu'on me présente un article écrit dans une bonne revue de biochimie pour m'arrêter de rire.
    Images attachées Images attachées
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  19. #15
    mario_kaolo

    Re : une tomate transgénique résistante à la sécheresse

    Bonsoir JPL,

    Je ne comprends pas pourquoi tu t'arrêtes à cela, c'est tout à fait sérieux et expérimenté.

    Même les pulsars font de la "musique", ne connais-tu pas "le noir de l'étoile" de Gérard Grisey, dirigé par l'astrophysicien Jean-Pierre Luminet et qui est la retranscription de la "musique" de pulsars ?

    Je ne comprends pas non plus, pourquoi l'on parle toujours de "biochimie", et jamais de biophysique, par exemple.

    En raisonnant unilatéralement, il ne peut y avoir que des incomplétudes de raisonnement, il me semble.

    Qu'en penses-tu ?

    Bonne soirée,
    Mario_Kaolo
    Dernière modification par mario_kaolo ; 28/12/2005 à 19h59.

  20. #16
    Thibault123

    Re : une tomate transgénique résistante à la sécheresse

    Salut,
    Moi aussi je suis très scéptique a ce genre d'expérience. En effet, cette "étude" ne ressemble pas vraiment à ce que je pourrai attendre d'un compte rendu:
    "Le 29 juillet, après 11 jours de diffusion, l'accélération de la croissance des plants du JM par rapport au JT était déjà très apparente. " Sa veut dire quoi? Que ce sont les scientifiques qui ont dit a bah regarde elle a l'air plus touffu celle là! Pas la peine de mesurer les yeux sufisent bien!
    "D'autre part, de l'urée fortement concentrée ayant été malencontreusement répandue sur certains pieds, ceux du JT sont morts alors que ceux du JM ont été rapidement revitalisés" Admettons, ils ont refais l'expérience pour voir si c'étais vrai (si ils l'ont fais, je n'ai pas vu qu'ils en parlaient)

    J'aimerai réagir également sur les ogm; On nous présente sa comme une solution miracle à la famine! Très bien, je suis preneur. Mais je voudrai faire l'analogie avec le HIV, les anti viraux existent en france on peut être traité mais en Afrique les gens pauvre ne sont pas traité! En Asie non plus. Alors expliquaient moi pourquoi les ogm ne vont ils pas faire pareil? Cela va encore accentuer non seulement la dépendance des pays pauvres vis a vis des super-puissance américaine, européenne et asiatique mais aussi accroitre les inégalité a l'interieur du pays.
    Sur la dangerosité des ogm il y a eu un reportage dans 90 minutes sur canal + où des chercheurs avaient mis en évidence une dangerosité potentiel mais le gouvernement (italien) avait coupé les subvention a ce laboratoire!
    De plus un tribunal à reconnu l'état de necessité face aux ogm de montsanto ( ceux là même sur lequels travaillaient les chercheurs italien étonnant nan?)

  21. #17
    mario_kaolo

    Re : une tomate transgénique résistante à la sécheresse

    Bonsoir Thibaut,

    Les questions que tu te poses dans la première partie de ton message trouvent leur réponse dans la deuxième partie de ton message:

    Car ce genre de recherches ne bénéficie d'aucune subvention !

    Bonne soirée,
    Mario_Kaolo

Discussions similaires

  1. Une bactérie résistante sème la mort dans les hôpitaux israéliens
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 7
    Dernier message: 28/01/2008, 23h37
  2. [Génétique] Une souris transgenique qui ne craint plus les chats
    Par bioreactor dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 05/12/2007, 21h19
  3. [Biotechnologie] Une grenouille transgénique transparente
    Par bioreactor dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 25/10/2007, 10h50
  4. Une sécheresse a-t-elle eu raison des Mayas ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/01/2007, 09h37