Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

Disparition des oiseaux en Europe



  1. #1
    shmikkki

    Disparition des oiseaux en Europe


    ------

    Bonjour à tous,

    Je ne sais pas si FS va relayer l'info, mais je la trouve suffisamment importante pour la relever ici:
    Près de 400 millions d'oiseaux ont disparu en Europe en seulement 30 ans.
    L'originalité de l'étude tient dans le fait qu'elle montre que les plus touchés sont les espèces les plus communes.

    Petit article du Monde ici: http://www.lemonde.fr/planete/articl...6884_3244.html
    Article paru dans Ecology Letters ici: http://onlinelibrary.wiley.com/doi/1.../ele.12387/pdf

    Cordialement,

    Shmikkki.

    -----
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

  2. Publicité
  3. #2
    WizardOfLinn

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Je ne saurais dire s'il y a moins d'oiseaux globalement, mais j'avais bien noté des changements de composition de population sur une douzaine d'années, en quelques endroits précis à Lille et communes limitrophes :
    - nettement moins de petits oiseaux, en particulier de moineaux
    - les pigeons se portent toujours bien
    - prolifération des pies, j'ai l'impression d'en voir partout
    - apparitions de mouettes, j'ai déjà vu des vols entiers en pleine ville
    - il y a toujours des échassiers, plutôt en périphérie
    Cela n'a rien de mesures systématiques, ce sont juste des observations informelles, qui me reviennent à l'esprit avec cet article.

  4. #3
    noir_ecaille

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    J'ai une question...

    Pourquoi mettre en cause l'agriculture uniquement ? Ces dernières années on fait face à pas mal de perturbations climatiques qui justement perturbe notre agriculture. Il serait étonnant que ça ne perturbe pas des espèces ne faisant l'objet d'aucune mesure de favoritisme.

    Je ne dis pas qu'améliorer l'agriculture n'apporterait rien, juste qu'elle n'est pas forcément "coupable" comme certains fustigent. On a la même agriculture depuis presque 70 ans, et même on a améliorer certains aspects éthiques et écologiques. Donc ces pertubations de population en trente ans doivent avoir d'autres causes, éventuellement conjuguées.
    Dernière modification par noir_ecaille ; 04/11/2014 à 22h21.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  5. #4
    jenf

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Bonjour,
    Ce chiffre est hallucinant ! Merci de partager cette information. C’est une preuve que nous ne gérons pas très bien les problèmes qui sont liés à l’environnement. Maintenant que je prends le temps de réfléchir, on ne voit plus des moineaux ou des perdrix comme autrefois. La seule espèce qui ne semble pas menacée, c’est les pigeons !

  6. #5
    Amanuensis

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    400 millions d'oiseaux en moins, 40 millions d'humains en plus.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Camillys

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Ben c'est simple, tout est bétonné en ville, les espaces verts sont converties en parking, ou en Espace dépouillé d'arbre pour economiser sur l'entretien ...
    Conséquence, la nature n'a pas encore équipé les oiseaux de marteau piqueur pour aller chercher leur nourriture, donc ils fuient les villes!! Et comme on s'est arrangé pour polluer nos campagnes à coup de pesticides, pour détruire les insectes, ennemies de l'agriculture (agressive) intensive! Ben du coup, de moins en moins d'oiseau!

    Et qu'elle impacte sur le reste de la chaîne animale?

  9. Publicité
  10. #7
    noir_ecaille

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Et ça démontre une totale méconnaissance de l'écologie, qu'elle soit urbaine ou campagnarde

    Bon nombre d'espèces sont commensales de l'humain, et en particulier nos villes connaissent un assaut croissant de lapins et renards qui défoncent par exemple les abords du boulevard périphérique parisen, ou obligent même à faire des battues dans les aéroports pour préserver les pistes qui s'effondrent très localement mais suffisamment pour créer des problèmes aux avions.

    Le béton n'a donc pas grand chose à voir, surtout que certaines espèces comme les hirondelles ne nichent que sur des bâtisses humaines ou à flanc de falaise -- et des falaises, il n'y en a pas des masse dans la Bausse française par exemple.

    C'est plus complexe qu'une simple histoire de pesticide aussi, puisque les espèces rares auparavant ont au contraire repris du poil de la bête -- alors que s'il s'agissait vraiment d'une cause généralisée et indiscriminante comme les pesticides, même/surtout ces espèces en pâtiraient.


    Bref. Au lieu de balancer des préjugés gratuits, ce serait bien de commencer par lire l'article en entier et correctement
    Dernière modification par noir_ecaille ; 14/11/2014 à 15h35.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  11. #8
    Camillys

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    En effet je n'avais pas lu l'article, mais je suis plutot contente parce que finalement il va plutot dans mon sens!

  12. #9
    noir_ecaille

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Et en quoi cela abonde dans votre méconnaissance ? Surtout relativement à cette inversion de rareté entre les différents groupes ?

    J'ai l'impression que vous avez survolé ou pas tout compris.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  13. #10
    Camillys

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Kné?! Pas compris ... "Surtout relativement à cette inversion de rareté entre les différents groupes ?"

  14. #11
    noir_ecaille

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    C'est là où on voit ceux qui lisent vraiment l'étude scientifique... ou qui ne lisent/comprennent pas

    Dans l'étude (pas dans l'article du Monde, bien trop tronqué pour être fiable), il est fait état que certaines espèces auparavant rares le sont désormais beaucoup moins, ayant connu des augmentations (très ?) significatives. Au contraire d'espèces jugées jusqu'ici communes. Il y a une baisse des effectifs aviens mais paradoxalement on assiste à une explosion de diversité spécifique.
    Dernière modification par noir_ecaille ; 14/11/2014 à 18h34.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  15. #12
    Camillys

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Oui, mais augmentation (localisé, et en zone conservée apriori) de certaine espèce d'oiseau rare contre les 400 millions d'oiseau disparu en 30 ans, cela pèse bien peu dans la balance!! Et il précise bien aussi dans l'article en anglais, que ça serait la détérioration de la qualité des sols dû à l'agriculture intensive et au manque d'espace vert en ville ...

    Donc je vois pas pourquoi tu me dis tout ça!!

    J'avais vu, il y a quelques mois, un documentaire très intéressant, sur la culture du raisin dans le sud de la france, où un agriculteur bio montrait la différence entre un sol traité et pas traité! Et bien, c'était incroyable de voir ca! Il n'y avait plus rien de vivant dans les sols traités (ou presque bien sûr). La terre du côté bio ressemblait à du terreau, la terre côté traité ressemblait à des grains gris, comme du sable, etc... Afin, je suis pas experte en la matière, et il y a peut être d'autre raisons, mais ça m'étonne moyennement vu ce qu'on inflige à la nature...

    Pareil, les abeilles disparaissent, il faudrait peut être commencer à s'inquiéter ...

  16. Publicité
  17. #13
    vincent66

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Bonsoir,
    Par ici l'essartage de haies et ronciers dans les champs ont causé une vraie catastrophe pas forcément irréversible...
    En milieu urbain les minets sont montrés du doigt...
    Les pigeons et corneilles se portent plutôt bien...
    Et on se retrouve avec des goélands et cormorans sur le lac de Neuchâtel...

    Vincent
    Leonardo était ingénieur "sans papier", et moi diplômé juste...technicien...

  18. #14
    noir_ecaille

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Il serait bon de citer le passage de l'étude, car je n'ai pas souvenir d'avoir lu ne serait-ce qu'une évocation de la déterrioration des sols, etc.


    Quant au BioTM qui prône l'utilisation d'horreur comme la bouillie bordelaise et de fait pollue les sols, je ne trouve pas ça une référence sérieuse

    Les aux histoires que les sols "traités" ne seraient pas "vivants", ça me fait doucement marrer car les légumineuses se portent pourtant très bien avec des traitements conventionnels (donc non estampillés "Bio") -- preuve s'il en est que les rhizobactériums du sol continuent de coloniser les racines.
    Dernière modification par noir_ecaille ; 14/11/2014 à 19h35.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  19. #15
    Camillys

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Si si ils le disent à la fin de l'article noir_écaille

    "One possible clue to the declines in the most abundant species is that, almost by definition, common species are widespread and their numbers are linked to the deterioration of the quality of the environment on a landscape scale (Gaston & Fuller 2007). Conservation management tends to be targeted locally to increase the abundance of rare species,"

  20. #16
    kinette

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    J'ai une question...

    Pourquoi mettre en cause l'agriculture uniquement ? Ces dernières années on fait face à pas mal de perturbations climatiques qui justement perturbe notre agriculture. Il serait étonnant que ça ne perturbe pas des espèces ne faisant l'objet d'aucune mesure de favoritisme.

    Je ne dis pas qu'améliorer l'agriculture n'apporterait rien, juste qu'elle n'est pas forcément "coupable" comme certains fustigent. On a la même agriculture depuis presque 70 ans, et même on a améliorer certains aspects éthiques et écologiques. Donc ces pertubations de population en trente ans doivent avoir d'autres causes, éventuellement conjuguées.
    L'article analyse pourtant bien ces résultats en parlant clairement des changements dans les paysages et l'agriculture.
    Et, non, nous n'avons pas la même agriculture depuis 70ans: la proportion de maïs a fortement changé, et les prairies sont de plus en plus drainées et semées (franchement, c'est frappant quand on va dans des régions comme le Jura...).
    J'ai vu des changements très insidieux affecter les paysages de bocage que je connais bien: les "jeunes" agriculteurs (et je ne leur jette pas la pierre, ils ont appris des méthodes différentes, et il faut bien qu'ils vivent...) coupent les haies ou les réduisent (la taille mécanique change beaucoup de choses). Ils ne plantent plus d'arbres dans les haies ni dans les champs (les vieux pensaient au bois de chauffage, aux fruitiers, et aussi à avoir un abri pour leurs bêtes).
    Les changements sont lents... ici c'est une haie qui devient plus mince, là c'est une prairie retournée-drainée-semée, là c'est un arbre qui meurt et ne sera pas remplacé.

    Si l'on prend l'exemple de Notre-Dame-des-Landes: les terres à l'origine prévues pour l'installation de l'aéroport n'avaient absolument rien d'original à l'époque... rien de différent de ce que l'on trouvait autour. Sauf que le "gel" entraîné par la prévision de l'aéroport a permis de conserver une belle zone de bocage quand tout autour on passait à une agriculture plus intensive... ce qui fait que, relativement à ce qu'il y a autour, la zone a pris de la valeur écologique...

    Personnellement, je dirais que les changements sont visibles (voire frappants et déprimants) à une échelle d'une bonne vingtaine d'années dans les coins que je connais depuis que je m'intéresse à la nature. Ceci ne frappera pas celui qui se contente d'apprécier un paysage dans sa globalité (entre une haie de 3 mètres d'épaisseur et une haie d'un mètre d'épaisseur, avec un peu moins d'arbres, peu feront attention).
    Il serait intéressant de voir une évolution de la surface moyenne des exploitations en fonction des années...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  21. #17
    noir_ecaille

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Est-ce que vous savez ce que signifie "clue" ? De même "possible" ? C'est une des pistes possible (donc à confirmer/étudier), mais ce n'est pas LA raison, l'explication -- uniquement une suspicion jusqu'à plus ample informé/investigué.

    Je ne vois donc toujours pas ce qui a justifié votre post #6, qui passe davantage pour un "coup de gueule" à tendance pavlovienne qu'une quelconque forme de raisonnement, si possible scientifique
    Dernière modification par noir_ecaille ; 14/11/2014 à 20h25.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  22. #18
    noir_ecaille

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Grillée par Kinette


    Concernant les changements paysagés, il est possible que je manque de recul sur une période aussi longue, encore que les forêts n'ont paraît-il de cesse de s'étendre, avec un problème épineux de risque incendie car pas entretenues et pleines de broussailles. Restent les zones marécageuses qui s'amoindrissent, mais à ce niveau est-ce seulement l'agriculture et l'urbanisme ou aussi le climat ?

    Je pense que c'est bien plus multifactorielle qu'un amoindrissement des bocages.
    Dernière modification par noir_ecaille ; 14/11/2014 à 20h32.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  23. Publicité
  24. #19
    Camillys

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    ...

  25. #20
    KLASS

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Les chats sont partout et trop nombreux et empêchent le nichage des oiseaux.Pour les espèces aquatiques c'est un autre problème.

  26. #21
    noir_ecaille

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Les chats ne sont pas capables de dénicher tous les oiseaux, surtout les petits nichant sur des branches trop fragiles pour qu'un chat s'y aventure, ou dans des endroits difficiles d'accès comme un feu rouge à un carrefour très fréquenté, etc. Par ailleurs un mâle à plume bien combatif peut se montrer très convaincant, surtout en visant vite et bien les yeux. Un chat n'a donc un réel avantage qu'en chassant à l'affût.

    D'ailleurs, les rares zones d'où on avait éradiqué les chats, ayant par conséquent perdu leur régulateur, avaient été envahi de rats et d'insectes nuisibles. Il a donc fallu les réintroduire. Le chat n'est qu'un facteur environnemental parmi d'autres, et il serait simpliste de croire que son élimination aiderait à quoi que ce soit.

    Par ailleurs, un effort notoire a été fait en Europe à direction des régulateurs (oiseaux de proies, chat sauvage [à différencier du chat de haret], serpents...). Ils ne sont encore une fois qu'un facteur environnemental de plus dans l'équation.

    On a aussi l'arrivée d'envahisseurs comme le fameux frelon asiatique, lequel n'hésite pas à menacer qui occupe déjà une place d'intérêt pour avoir des petits ou une colonie.

    Un autre envahisseur bien plus mignon mais carrément plus dangereux que les chat : l'écureuil gris est un invétéré mangeur d'œufs et d'oisillons, qui remplace sournoisement mais irrésistiblement au fil des ans son cousin l'écureuil roux. C'est tellement préoccupant que certains commencent à l'appeler le rat des arbres
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  27. #22
    noir_ecaille

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Dans les facteurs qui n'arrangent pas les choses : http://forums.futura-sciences.com/co...n8-europe.html

    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  28. #23
    Bluedeep

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Citation Envoyé par KLASS Voir le message
    Les chats sont partout et trop nombreux et empêchent le nichage des oiseaux.Pour les espèces aquatiques c'est un autre problème.
    Grotesque;les chats sont moins nombreux que les humains.

  29. #24
    minushabens

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Citation Envoyé par Bluedeep Voir le message
    Grotesque;les chats sont moins nombreux que les humains.
    mais les humains installent des nichoirs dans leurs jardins et les chats auraient plutôt tendance à dévorer les oiseaux.

    Bon, c'était de l'humour, je ne pense pas que les chats soient la cause principale de la diminution du nombre d'oiseaux.

    Plus que le chiffre de 400 millions, c'est la proportion que je trouve inquiétante : 20% de baisse d'effectif. Si on lit l'érticle en détail, ce que j'ai fait, on apprend qu'en fait seules quelques espèces ont été suivies, et qu'ensuite des modèles statistiques ont permis d'extrapoler à l'ensemble des espèces. Et encore ne s'agit-il que d'espèces qui nichent en Europe.

  30. Publicité
  31. #25
    Bluedeep

    Re : Disparition des oiseaux en Europe

    Citation Envoyé par minushabens Voir le message
    mais les humains installent des nichoirs dans leurs jardins et les chats auraient plutôt tendance à dévorer les oiseaux..
    C'est vrai, mes nichoirs sont d'ailleurs pourvus de diverses protections pour empêcher les chats (y inclus les miens) d'y accéder.

Discussions similaires

  1. Actu - Papillons, libellules et scarabés sont menacés de disparition en Europe
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/03/2010, 17h45
  2. Disparition petits oiseaux.
    Par Castelcerf dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/08/2009, 18h15
  3. [Brun] ---disparition de tf1---
    Par squale2310 dans le forum Dépannage
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/04/2009, 14h25
  4. Disparition des TPE
    Par Eric78 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/11/2004, 11h10