Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 21 sur 21

L’ANSM met fin à un essai clinique mené sans autorisation.



  1. #1
    yoda1234

    L’ANSM met fin à un essai clinique mené sans autorisation.


    ------

    Bonjour,

    Un essai clinique sauvage effectué dans une abbaye (!) a été stoppé par l'ANSM (Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé). Cet essai était conduit par le "fond josepha" dirigé par l’inénarrable Henri Joyeux et Jean-Bernard Fourtillan.
    D'après Bernard Celli (directeur à l'inspection de L'ANSM) :

    C'est une atteinte grave au code de la santé publique et au code pénal.
    On est aux confins du charlatanisme
    Source : https://www.ansm.sante.fr/S-informer...-d-Information
    et
    https://www.sciencesetavenir.fr/sant...zheimer_137420

    (Comme j'aurais aimé retrouver cette info sur FS au lieu pub et de titres putaclics)

    -----
    Dernière modification par archeos ; 26/09/2019 à 12h45.
    Là où l'ignorance est un bienfait, c'est de la folie d'être sage (Thomas Gray).

  2. #2
    albanxiii
    Modérateur

    Re : L’ANSM interdit un essai clinique mené sans autorisation

    Bonjour,

    Vu ce matin sur franceinfo, ils en ont parlé dans la matinale.
    https://www.francetvinfo.fr/sante/un...t_3624487.html
    Not only is it not right, it's not even wrong!

  3. #3
    minushabens

    Re : L’ANSM interdit un essai clinique mené sans autorisation

    C'est assez incroyable qu'on puisse imaginer faire ça aujourd'hui. D'une part c'est illégal et d'autre part les résultats, si résultats il y a, seraient impubliables.

    Et je me demande comment ils ont fait pour recruter secrètement 350 personnes.

  4. #4
    mh34
    Responsable des forums

    Re : L’ANSM interdit un essai clinique mené sans autorisation

    Citation Envoyé par minushabens Voir le message

    Et je me demande comment ils ont fait pour recruter secrètement 350 personnes.
    Oh ça a pas dû être très compliqué ; le bouche-à-oreilles parmi les "aficionados"...

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    penthode

    Re : L’ANSM interdit un essai clinique mené sans autorisation

    Citation Envoyé par minushabens Voir le message
    C'est assez incroyable qu'on puisse imaginer faire ça aujourd'hui. D'une part c'est illégal et d'autre part les résultats, si résultats il y a, seraient impubliables.

    Et je me demande comment ils ont fait pour recruter secrètement 350 personnes.
    la crédulité de nos concitoyens est sans fond !

    médocs miracles , placements à 20 %...... etc

    et les mêmes votent...
    [b]le bon sens est un fardeau, car il faut s'entendre avec ceux qui ne l'ont pas [/b]

  7. #6
    yoda1234

    Re : L’ANSM interdit un essai clinique mené sans autorisation

    Citation Envoyé par penthode Voir le message
    la crédulité de nos concitoyens est sans fond !

    médocs miracles , placements à 20 %...... etc

    et les mêmes votent...
    Oui mais enfin, il ne faut pas oublier que ce sont des personnes vulnérables atteintes de maladies graves et dans certain cas pouvant affecter leur capacité de jugement. Il ne faut pas juger ces gens (à mon sens), mais les médicastres.
    Là où l'ignorance est un bienfait, c'est de la folie d'être sage (Thomas Gray).

  8. #7
    penthode

    Re : L’ANSM interdit un essai clinique mené sans autorisation

    mon avis était d'ordre général.....
    [b]le bon sens est un fardeau, car il faut s'entendre avec ceux qui ne l'ont pas [/b]

  9. #8
    yoda1234

    Re : L’ANSM interdit un essai clinique mené sans autorisation

    En plus, il semblerait que le "bon docteur" réclamait un "don" de 1000€ à ses victimes. Il n'y a pas de petit profit.
    https://www.lci.fr/sante/essais-clin...s-2132776.html
    Là où l'ignorance est un bienfait, c'est de la folie d'être sage (Thomas Gray).

  10. #9
    yoda1234

    Re : L’ANSM interdit un essai clinique mené sans autorisation

    Quelques précisions : https://www.jim.fr/medecin/actualite...actu_pro.phtml

    Plus qu’une découverte scientifique, la Valentonine est présentée par le professeur Fourtillan comme une révélation divine « dévoilée » « un beau jour du mois d’avril 1994 ».
    Autre élément qui suggère le lien entre cette affaire et une dérive de type sectaire, le Pr Philippe Damier du CHU de Lyon rapporte que les patients devaient faire un don au Fonds Josefa pour pouvoir participer à cet essai, devaient promettre de ne rien dire à leur neurologue habituel et enfin arrêter leurs traitements.
    Pourquoi le triste sire Joyeux (en tenant compte de son parcours) n'est-il pas radié ? Que fait l'ordre des médecins ?
    Là où l'ignorance est un bienfait, c'est de la folie d'être sage (Thomas Gray).

  11. #10
    mh34
    Responsable des forums

    Re : L’ANSM interdit un essai clinique mené sans autorisation

    Citation Envoyé par yoda1234 Voir le message
    Tu es sûr qu'il est en accès libre? j'avais le lien mais n'ai pas voulu le mettre parce que j'étais persuadée qu'il fallait être inscrit sur le site...
    Pourquoi le triste sire Joyeux (en tenant compte de son parcours) n'est-il pas radié ? Que fait l'ordre des médecins ?
    je crois qu'il avait été radié puis ré-intégré...va falloir recommencer la procédure...et en profiter pour radier Fourtillan de l'ordre des pharmaciens, au passage...

  12. #11
    yoda1234

    Re : L’ANSM interdit un essai clinique mené sans autorisation

    Bonjour,

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Tu es sûr qu'il est en accès libre? j'avais le lien mais n'ai pas voulu le mettre parce que j'étais persuadée qu'il fallait être inscrit sur le site....

    oui je n'ai pas de compte et pas d'accès privilégié sur ce site. Je n'ai pas, non plus, utilisé des méthodes anti-paywall.
    Dernière modification par yoda1234 ; 24/09/2019 à 13h15.
    Là où l'ignorance est un bienfait, c'est de la folie d'être sage (Thomas Gray).

  13. #12
    mh34
    Responsable des forums

    Re : L’ANSM interdit un essai clinique mené sans autorisation

    OK. Ben merci alors de l'avoir fait.

  14. #13
    yoda1234

    Re : L’ANSM interdit un essai clinique mené sans autorisation

    Admirez la pirouette de Fourtillan :

    « Les patchs, qui délivrent deux hormones naturelles, ne sont pas, pour l'instant, des médicaments, explique Jean-Bernard Fourtillan dans sa mise au point. L'essai de ces patchs n'est pas un essai clinique, au sens réglementaire du terme, qui doit être soumis à l'aval de l'ANSM, parce qu'il n'est pas effectué avec un médicament. Le fabricant du patch mentionne sur l'emballage des patchs : « Technical sample. Not for human use », ce qui signifie que ce n'est pas un « médicament » et que son utilisation est de l'unique responsabilité des 402 personnes. »

    Il ajoute que ces dernières ont librement décidé de se soigner, comme le Pr Joyeux et lui-même atteints d'une des affections. « Les reproches formulés par l'ANSM sont sans fondement, martèle-t-il. Le test en question est effectué en toute légalité. »
    Lien direct vers la lettre : https://gloria.tv/article/r1hhsixAkAyH1VFKXzT8iusUh

    Bref, à mon sens ces deux pieds nickelés ont allègrement piétiné la loi Jardé.
    Les spécialistes me corrigeront si je me plante.
    Là où l'ignorance est un bienfait, c'est de la folie d'être sage (Thomas Gray).

  15. #14
    Flyingbike
    Modérateur*

    Re : L’ANSM interdit un essai clinique mené sans autorisation

    «*Pas un médicament*»

    Comme toutes les substances à l’essai avant qu’elles aient une AMM en fait....
    La vie trouve toujours un chemin

  16. #15
    Anathorn

    Re : L’ANSM interdit un essai clinique mené sans autorisation

    Un essai clinique ?
    et d'où ?
    Un essai clinique se fait avec un protocole et des substances dont on connait les effets.
    Ça c'est une arnaque, qui ne mérite certainement pas le qualificatif d'essai clinique !
    Avec association de malfaiteurs, mise en danger de la vie d'autrui, donc les assises et des peines lourdes.
    Sans compter l'interdiction d'exercer.

  17. #16
    polo974

    Re : L’ANSM met fin à un essai clinique mené sans autorisation

    Citation Envoyé par Flyingbike Voir le message
    «*Pas un médicament*»

    Comme toutes les substances à l’essai avant qu’elles aient une AMM en fait....
    définition légale (Code de la Santé publique (article L.5111-1)) du médicament:
    On entend par médicament toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives à l'égard des maladies humaines ou animales, ainsi que toute substance ou composition pouvant être utilisée chez l'homme ou chez l'animal ou pouvant leur être administrée, en vue d'établir un diagnostic médical ou de restaurer, corriger ou modifier leurs fonctions physiologiques en exerçant une action pharmacologique, immunologique ou métabolique.

    Sont notamment considérés comme des médicaments les produits diététiques qui renferment dans leur composition des substances chimiques ou biologiques ne constituant pas elles-mêmes des aliments, mais dont la présence confère à ces produits, soit des propriétés spéciales recherchées en thérapeutique diététique, soit des propriétés de repas d'épreuve.

    Les produits utilisés pour la désinfection des locaux et pour la prothèse dentaire ne sont pas considérés comme des médicaments.

    Lorsque, eu égard à l'ensemble de ses caractéristiques, un produit est susceptible de répondre à la fois à la définition du médicament prévue au premier alinéa et à celle d'autres catégories de produits régies par le droit communautaire ou national, il est, en cas de doute, considéré comme un médicament.
    Bref, un médicament peut être non encore autorisé, ou retiré, c'est quand même un médicament.

    Sinon, pour le titre du fil: L’ANSM interdit un essai clinique mené sans autorisation
    en fait, non, L’ANSM n'interdit pas, vu que c'est à priori interdit (il faut une autorisation).
    L’ANSM met fin à un essai clinique mené sans autorisation.
    Jusqu'ici tout va bien...

  18. #17
    yoda1234

    Re : L’ANSM met fin à un essai clinique mené sans autorisation

    Citation Envoyé par polo974 Voir le message

    Sinon, pour le titre du fil: L’ANSM interdit un essai clinique mené sans autorisation
    en fait, non, L’ANSM n'interdit pas, vu que c'est à priori interdit (il faut une autorisation).
    L’ANSM met fin à un essai clinique mené sans autorisation.
    Effectivement, j'aurais dû être plus vigilant…
    S'il plait à la modération, elle peut modifier ce titre.
    Là où l'ignorance est un bienfait, c'est de la folie d'être sage (Thomas Gray).

  19. #18
    yoda1234

    Re : L’ANSM met fin à un essai clinique mené sans autorisation

    Là où l'ignorance est un bienfait, c'est de la folie d'être sage (Thomas Gray).

  20. #19
    albanxiii
    Modérateur

    Re : L’ANSM met fin à un essai clinique mené sans autorisation

    Les substances utilisées dans les patchs semblent plus ou moins sorties du chapeau.

    « Technical sample. Not for human use », ce qui signifie que ce n'est pas un « médicament »
    fait penser à la problématique des nouveaux produits de synthèse et le flou juridique qui les entoure. Ou je me gourre ?
    Not only is it not right, it's not even wrong!

  21. #20
    yoda1234

    Re : L’ANSM met fin à un essai clinique mené sans autorisation

    Citation Envoyé par albanxiii Voir le message

    fait penser à la problématique des nouveaux produits de synthèse et le flou juridique qui les entoure. Ou je me gourre ?
    Faudrait un médecin pour te répondre …
    Un résumé de tout le fil fait par un journaliste : https://france3-regions.francetvinfo...t-1729261.html
    Là où l'ignorance est un bienfait, c'est de la folie d'être sage (Thomas Gray).

  22. #21
    polo974

    Re : L’ANSM met fin à un essai clinique mené sans autorisation.

    Le fabricant du patch [la SODEVAL, une entreprise gérée par…le Pr Fourtillan NDLR] mentionne sur l’emballage : "Technical sample. Not for human use"
    Encore une infraction: le mode d'emploi et la notice doivent être en Français.

    Sans parler du fait que ce n'est pas ce qu'il y a sur la boite qui défini le médicament, mais le code de la santé.

    Dans le cadre de cette étude, nous avons constaté que dans le groupe des 140 personnes atteintes de la maladie de Parkinson, tous avaient reçu des métaux lourds : aluminium, mercure, plomb...
    Classer l'alu dans les métaux lourd, ça c'est du lourd ! ! !

    Tous les autres patients, les plus âgés, ont reçu du mercure sous forme de plombages dentaires.
    Comme tout le monde qui a eu droit à un "plombage" il y a quelques années. ça en fait du monde...
    Jusqu'ici tout va bien...

Discussions similaires

  1. Actu - L'ANSM interdit des plantes et des substances amaigrissantes
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/05/2012, 08h40
  2. Volontaire sain, essai clinique
    Par basecreme dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 54
    Dernier message: 18/03/2010, 21h19
  3. Vaccin contre le virus H5N1 : premier essai clinique sans agent infectieux
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/01/2007, 12h04
  4. Définition - Essai clinique
    Par V5bot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/08/2005, 11h33