Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

processeur neuromorphique, neurones en silicium, mieux que CPU/GPU ?



  1. #1
    Bounoume

    processeur neuromorphique, neurones en silicium, mieux que CPU/GPU ?


    ------

    bonjour.....
    Habituellement soit on émule des réseaux de neurones formels dotés de l' architecture souhaitée, soit on exécute le comportement souhaité par des calcules matriciels linéaires -et des calculs non-linéaires- ......
    maintenant Intel développe une architecture en Si (configurable....) identique aux représentations classiques de ANN....
    https://www.msn.com/fr-fr/lifestyle/...eau/ar-AAP1PTT
    Vous en pensez quoi?

    -----
    ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés (les animaux malades de la peste)!

  2. Publicité
  3. #2
    sliders_alpha

    Re : processeur neuromorphique, neurones en silicium, mieux que CPU/GPU ?

    Dans le domaine neuromorphique, on s’inspire effectivement du monde biologique, mais on ne cherche pas à répliquer exactement le fonctionnement du cerveau. C’est un piège dans lequel on ne veut pas tomber. On pourrait faire plus proche de la nature, mais ce ne serait pas aussi efficace
    moi je comprend pas pourquoi on dis neuromorphique si c'est pas pour reproduire. car leur fonctionnement est tellement different des vrai que je me demande si on peut vraiment dire qu'on s'en est inspiré.
    ok on a des noeuds branché les un entre les autre comme le cerveau, mais il ne communique pas de la meme façon, il ne marche pas de la meme façon, le schema est fixe alors qu'il se recable dans le cerveau.

    l'article dis bien "Des puces qui apprennent en temps réel"

    Mais comment ça? a ma connaissance un reseaux ça s'entraine et apres il est figé.

    Et sinon par rapport au titre, l'article indique bien que ce genre de techno sera plus performent sur certaine tache specialisé, ce n'est pas mieux qu'un CPU ou GPU, ça vien le complementer.
    Dernière modification par sliders_alpha ; 13/10/2021 à 15h29.

  4. #3
    Bounoume

    Re : processeur neuromorphique, neurones en silicium, mieux que CPU/GPU ?

    Citation Envoyé par sliders_alpha Voir le message
    moi je comprend pas pourquoi on dis neuromorphique si c'est pas pour reproduire. car leur fonctionnement est tellement different des vrai que je me demande si on peut vraiment dire qu'on s'en est inspiré.
    ok on a des noeuds branché les un entre les autre comme le cerveau, mais il ne communique pas de la meme façon, il ne marche pas de la meme façon, le schema est fixe alors qu'il se recable dans le cerveau.
    ce n' est qu' une une simulation de quelques propriétés qui paraissent importantes/utiles aux concepteurs du circuit.....mais lesquelles?
    Évidemment ce n' est pas l' émulation complète du cerveau.......
    Citation Envoyé par sliders_alpha Voir le message
    l'article dis bien "Des puces qui apprennent en temps réel"
    Mais comment ça? a ma connaissance un reseaux ça s'entraine et apres il est figé.
    Mystère.... Quelle architecture? Quelles sont les fonctions (méthodes) affectées à chaque noeud? Sa mémorisation interne? Les accès depuis l' interface de programmation/de commande externe ? Quels processus d' apprentissage sont prévus?
    On voudrait effectivement savoir....
    ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés (les animaux malades de la peste)!

  5. #4
    sliders_alpha

    Re : processeur neuromorphique, neurones en silicium, mieux que CPU/GPU ?

    ce n' est qu' une une simulation de quelques propriétés qui paraissent importantes/utiles aux concepteurs du circuit.....mais lesquelles?
    Évidemment ce n' est pas l' émulation complète du cerveau.......
    c'est pas juste utiliser quelque proprietés du cerveau, c'est surtout utiliser un fonctionnement totalement different.

    Un reseau de neuronne artificiel est mis a jour du neuronne 1 au dernier, tour par tour et on a finit -> alors que dans un vrai cerveau chaque neuronnes tourne en parallele, le neurone 3 pourrais changer d'etat alors que le neuronne 7 aussi.
    dans un reseau artificiel on transfere des valeur entre 0 et 1 alors que les neuronne biologique transfere des 1 ou 0, ironique que les neuronne naturel soit numerique alors que les artificiel soit analogique.
    les vrai neuronnes on un temps de pause apres chaque declenchement, alors que les artificiel non, d'ailleur il ne pourrais pas en avoir vu qu'on ne les evalue qu'une fois.

    On est pas du tout sur une emulation partielle du cerveau, mais sur quelque chose d'autre.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    pm42

    Re : processeur neuromorphique, neurones en silicium, mieux que CPU/GPU ?

    Citation Envoyé par sliders_alpha Voir le message
    l'article dis bien "Des puces qui apprennent en temps réel"
    Mais comment ça? a ma connaissance un reseaux ça s'entraine et apres il est figé.
    L'idée est justement de dépasser cela parce que précisément, le cerveau humain est capable de s'adapter à des situations qui changent tout comme il sait faire de l'apprentissage à partir de peu d'exemples puis de progresser au fur et à mesure du temps sans forcément se figer après une phase initiale.

    L'article suivant est plutôt pas mal et permet de mieux percevoir les gains attendus alors qu'effectivement, le plus gros de ce qu'on lit a du mal à être précis voire compréhensible tellement c'est écrit à coup de métaphores peu convaincantes.

    https://www.hpe.com/us/en/insights/a...bout-2105.html

  8. #6
    GBo

    Re : processeur neuromorphique, neurones en silicium, mieux que CPU/GPU ?

    Citation Envoyé par Bounoume Voir le message
    bonjour.....
    maintenant Intel développe une architecture en Si (configurable....) identique aux représentations classiques de ANN....
    https://www.msn.com/fr-fr/lifestyle/...eau/ar-AAP1PTT
    Vous en pensez quoi?
    Bonjour,
    Ce que ne disent pas les articles ci-dessus (ou comment louper l'essentiel), c'est que Loihi et Loihi 2 d'Intel implémentent en fait un type particulier d'ANN (Artificial Neural Network) qui s'appelle SNN (Spiking Neural Network).
    Ce type est décrit ici (en français), bien lire tout l'article pour apprécier les différences avec les autres types d'ANN plus connus comme les CNNs:

    "Réseau de neurones à impulsions"
    https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A...%A0_impulsions

    Sans savoir ça, on ne comprend pas comment on arrive à gagner un facteur 1000 en consommation vs. une GPU pour une tache comparable: ce n'est pas juste un changement "hard" (ex. avec des unités de calculs directement dans la mémoire pour économiser des temps de transfert) mais aussi de principe, en tout cas j'en suis là dans ma compréhension, que pm42 n'hésite pas à me tancer si erreur.
    Dernière modification par GBo ; 14/10/2021 à 05h59.
    Le mélange de vrai et de faux est énormément plus toxique que le faux pur - Paul Valéry

  9. Publicité
  10. #7
    GBo

    Re : processeur neuromorphique, neurones en silicium, mieux que CPU/GPU ?

    Par contre j'ai beau relire les articles, je ne comprends pas pourquoi ces implémentations de réseau de type SNN (dont le concept est vieux de 40 ans je crois) dont on parle dans ce fil sont toujours un domaine de recherche sans application industrielle et commerciale à ce jour ? Quel est le souci ?

  11. #8
    Yann94600

    Re : processeur neuromorphique, neurones en silicium, mieux que CPU/GPU ?

    Je crois qu'un cerveau humain ne sera jamais l'égal d'un cerveau artificiel, mais que cherche-t-on au juste ? Je trouve que l'intelligence artificielle a beaucoup progressé et est capable de faire de plus en plus de choses, quelles sont les limites ? Si on parvient à fabriquer des ordinateurs quantiques, il y aura plein de choses que nous ne pourrons expliquer. Pour fabriquer une IA, il ne s'agit pas de ranger les rayons d'une bibliothèque, mais de donner une véritable autonomie via une capacité de décision à un cerveau artificiel. (certains drones sont déjà capables de faire feu sans consulter l'humain). Y a-t-il un danger pour l'humain ? On en revient toujours à cette question. (merci Isaac Asimov)
    Cela dit, je souhaite aller plus loin, c'est-à-dire que malgré le nombre important de personnes qui se mêlent des capacités des puces électroniques, n'est-il pas absurde de constater que beaucoup utilisent des ordinateurs, des tablettes et des téléphones portables sans rien savoir de comment ça fonctionne à l'intérieur... en clair, c'est de la magie pour la grande majorité des utilisateurs à qui on demande d'avoir une confiance aveugle dans la science. Si un réseau Internet tombe régulièrement en panne, on essaie de trouver mieux en changeant de serveur. Bref il me semble y avoir un énorme décalage entre ce que font les meilleures puces scientifiques et l'humain moyen.
    Le souci, dites-vous ? A mon avis la situation de gens comme Bill Gates, Elon Musk ou Jeff Bezos qui sont tellement au-dessus de nous grâce à la vague des technologies nouvelles pose problème. Combien avons-nous laissé de gens au bord de la route (et d'ailleurs ne le sommes-nous pas nous-mêmes dans bien des domaines).

    Si on part d'un point de vue Asimovien pour dire qu'on a pas encore inventé le robot intelligent, il n'y a aucun souci.

  12. #9
    GBo

    Re : processeur neuromorphique, neurones en silicium, mieux que CPU/GPU ?

    La réalité de l'IA en 2021, c'est des voitures autonomes pourtant pas nombreuses qui buggent à 50 par jour dans la même impasse:
    https://www.theverge.com/2021/10/14/...cisco-dead-end
    https://sanfrancisco.cbslocal.com/20...ery-5-minutes/

    Donc ça fait peur, oui, mais pas pour les raisons asimoviennes
    Dernière modification par GBo ; 17/10/2021 à 15h13.

  13. #10
    pm42

    Re : processeur neuromorphique, neurones en silicium, mieux que CPU/GPU ?

    Citation Envoyé par Yann94600 Voir le message
    Je crois qu'un cerveau humain ne sera jamais l'égal d'un cerveau artificiel
    C'est dans l'autre sens pour le moment sauf aux échecs.

    Citation Envoyé par Yann94600 Voir le message
    Si on parvient à fabriquer des ordinateurs quantiques, il y aura plein de choses que nous ne pourrons expliquer.
    Totalement faux.

    Citation Envoyé par Yann94600 Voir le message
    Pour fabriquer une IA, il ne s'agit pas de ranger les rayons d'une bibliothèque, mais de donner une véritable autonomie via une capacité de décision à un cerveau artificiel.
    C'est faux également ou simpliste parce que la définition de IA est très large.

    Citation Envoyé par Yann94600 Voir le message
    (certains drones sont déjà capables de faire feu sans consulter l'humain). Y a-t-il un danger pour l'humain ? On en revient toujours à cette question. (merci Isaac Asimov)
    Asimov n'est absolument pas pertinent déjà parce que c'est juste de la vieille SF et qu'il avait totalement évacué la question sur le base de règles pas du tout réalistes et d'un modèle de "robot" qui est sans rapport avec ce qu'on fait.


    Citation Envoyé par Yann94600 Voir le message
    en clair, c'est de la magie pour la grande majorité des utilisateurs
    C'est vrai pour toute technologie depuis le début de la technologie et c'est pour ça que les débats ont en général lieu entre personnes qui s'y connaissent et pas au café du coin.

    Citation Envoyé par Yann94600 Voir le message
    Si un réseau Internet tombe régulièrement en panne, on essaie de trouver mieux en changeant de serveur.
    Il ne tombe pratiquement jamais en panne, il y a juste des dysfonctionnements localisés. Et "changer de serveur" n'a rien à voir avec les solutions.

    Citation Envoyé par Yann94600 Voir le message
    Bref il me semble y avoir un énorme décalage entre ce que font les meilleures puces scientifiques et l'humain moyen.
    "Les meilleures puces scientifiques" ? Cela veut dire quoi ?


    Citation Envoyé par Yann94600 Voir le message
    A mon avis la situation de gens comme Bill Gates, Elon Musk ou Jeff Bezos qui sont tellement au-dessus de nous grâce à la vague des technologies nouvelles pose problème. Combien avons-nous laissé de gens au bord de la route (et d'ailleurs ne le sommes-nous pas nous-mêmes dans bien des domaines).
    C'est du discours politique à 2 balles qui n'a rien à faire ici et qui est tellement n'importe quoi que ça fait peur. Cela confond techno et richesse déjà... Et c'est le moindre des problèmes.

Discussions similaires

  1. Actu - Cette puce neuromorphique détecte les produits chimiques dangereux
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/03/2020, 15h40
  2. Actu - Intel dévoile Loihi, son processeur neuromorphique
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/09/2017, 14h00
  3. Réponses: 16
    Dernier message: 20/06/2015, 09h57
  4. Réponses: 17
    Dernier message: 19/09/2014, 21h41
  5. Actu - Le semi-conducteur au graphène fait mieux que le silicium
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 18
    Dernier message: 12/12/2007, 18h42