Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

[Archéo Médiévale] Archéologie chrétienne médiévale...



  1. #1
    Kalanna

    Talking [Archéo Médiévale] Archéologie chrétienne médiévale...


    ------

    Bonjour à tous ! Je suis une lycéenne de (presque) seize ans, actuellement en seconde option histoire des arts (mais ça n'a aucune espèce d'importance). Je suis une mordue d'histoire et je projete une carrière d'archéologue spécialisée dans la chrétienté au Moyen-Age, et je voudrais savoir s'il est possible d'obtenir quelques informations à ce sujet. J'aimerais savoir, pour commencer, si cette "option" existe bien , et si, en faisant Archéologie-Anthropologie à Oxford cela pourra m'avancer, et si non quelle école m'est conseillée pour poursuivre ma passion?? Je voudrais aussi savoir s'il est possible de faire des stages, et si c'est financièrement accessible. Enfin, toutes les infos à ce sujet seront les bienvenues, je les attends avec impatience et remercie tous d'avance !
    Merci !!!!!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    megami

    Re : Archéologie chrétienne médiévale...

    Bonjour Kalanna,
    Tout d'abord, oui, il est tout à fait possible de se spécialiser en archéologie, donc pourquoi pas dans la chrétienté au Moyen-Âge. À savoir que les cours généraux que tu auras ne concerneront pas UNIQUEMENT la chrétienté au Moye-Âge, mais tous les aspects de la société, archéologie urbaine, archéologie du bâti... C'est à toi, une fois en maîtrise, de définir ton sujet de mémoire, qui aura donc un rapport avec l'aspect religieux médiéval, et de continuer dans cette voie en DEA puis en thèse (oui, je sais, tous ces noms sont obsolètes, mais je suppose que même si les noms changent, le contenu reste à peu près le même et qu'on ne demande pas la rédaction d'un mémoire avant la 4è année de fac...).

    Par contre, je ne connais pas le programme d'archéo d'Oxford, il suffit je suppose d'aller voir sur leur site pour voir si ils proposent une spécialisation en médiéval (je suppose que oui, c'est oxford, quand même...).

    En France, certaines universités sont assez connues pour leur programme d'archéo médiévale.

    En ce qui concerne les stages, si tu penses chantiers de fouille, c'est très possible, voir le post au sujet des chantiers de fouille pour le lien vers le site du ministère de la culture. Certains sites acceptent les gens à partir de 16 ans. Il existe de nombreux "chantiers de jeunes" payants, personnellement, je suis contre le fait de donner de l'argent pour aller creuser et traîner des brouettes pendant 15 jours (même si j'adore ça), donc je te conseille de privilégier les chantiers *normaux* ou la formation est très souvent de la même qualité, voire supérieure car ils n'ont aucune vocation de "camp de vacances pour jeunes" et restent scientifiques.

    Si tu habites une ville au passé médiéval *lourd* rapproche toi de ta DRAC (Direction Régionale des Affaires culturelles, dans toutes les villes-préfectures) ou de ton SRA (Service régional d'Archéologie -?-, un par région), les coordonnées sont disponibles sur les pages jaunes.fr , ils pourront certainement te proposer des stages ou chantiers dans la ville même (plus pratique pour les mineurs...).

    Bref, ton projet n'a rien d'irréalisable. Cependant, un conseil : ne te coupe pas les voies d'accès aux autres périodes, tu pourrais découvrir des choses passionnantes que tu ne soupçonnais pas. J'ai longtemps cru que je me spécialiserai en archéologie antique classique grecque... et finalement, j'étudie *officiellement* le néolithique japonais, avec une très grande passion d'amateur pour le Moyen-Âge du Sud-Ouest de la France...
    Profite du DEUG (pardon, de la "Licence") pour élargir au plus tes horizons. De même lors de ton choix de chantiers de fouille : même si tu privilégies le médiéval (pour la chrétienté : églises, cimetières... Le chantier-école de Provins réouvrira peut-être d'ici à ce que tu sois à la fac : c'est un des sites les plus intéressants que j'aie vus), c'est toujours intéressant d'aller voir ailleurs, en antique ou préhistorique (c'est comme ça que j'ai découvert le néolithique...) : les vacances d'été sont longues.

  4. #3
    Kalanna

    Question L'archéologie est-il un métier à plein temps ?

    Merci beaucoup pour ton aide, Megami, elle m'est précieuse. Pour tout avouer, je m'intéresse aussi énormément à la culture celte ( c'est pas pour rien que mon surnom est d'origine gaëlique et veut dire "plein de combats" ! ) Mais vu que l'on me dit partout que pour faire un métier tel que l'archéologie, je dois vraiment me spécialiser, j'hésite entre les Celtes et le Moyen-Age chrétien. Je voudrais savoir, par ailleurs, si le fait que je prenne une section Littéraire l'année prochaine, avec pour option principale l'HIDA (Histoire des Arts) m'avancera ou m'aidera d'une quelconque manière. De toutes façons, je ne me fais pas d'illusion concernant le métier d'archéologue, je sais qu'il est de plus en plus difficile de trouver des chantiers, etc, et je projette peut-être (si j'y arrive) d'être historienne à la fac en mes "heures perdues". Y aurait-til un petit conseil à me donner à ce sujet ou quelconque autre thème en raport avec l'archéologie médiévale et celte ?
    Toujours en quête d'infos,
    Merci

  5. #4
    formi

    Re : Archéologie chrétienne médiévale...

    ....heuuuu....t'as vraiment 15 ans????.....
    ...hé ho, faut être positif pour l'avenir.....dans un autre sujet du forum quelqu'un a souligné le fait de "l'ouverture" des missions archéo sur notre jolie sol francais...Bientôt, tu pourras pratiquer du "sauvetage" sans être INRAP...et ainsi postuler pour des postes de recherche dans des structures neuves, et avec du bol compétentes....alors.....

  6. #5
    megami

    Re : Archéologie chrétienne médiévale...

    Je pense *vraiment* que la spécialisation du bac ne joue pas beaucoup au niveau des études d'archéologie. Cependant, beaucoup de facs proposent l'archéo comme une mineure du DEUG (donc maintenant licence) histoire de l'art. Dans ce cas, ça peut t'être très utile d'avoir des bases, histoire de moins bosser pendant ta première année de licence... C'est le cas de la fac de Poitiers (où j'ai fait mon DEUG). Par contre, je sais qu'à la fac de Nice, par exemple, on peut faire archéo en licence d'histoire. Bref, ça dépend grandement des facs.
    Cependant, si tu fais un bac L, sache qu'au cours de la licence, quelle que soit ta fac, tu aborderas sûrement des notions d'archéométrie, qui demandent des connaissances (franchement minimes) en physique, électricité, un peu de bio. Franchement, ce n'est vraiment pas compliqué, mais combien de fois ai-je entendu "J'aime pas ça, de toutes manières j'y comprends rien, je suis un littéraire moi, j'ai un bac L". Entre nous, c'est vraiment de la mauvaise foi : les notions abordées sont très simples.
    Par contre, on utilise aussi pas mal de stats, et là, j'avoue que les notions sont plus délicates. De toutes manières, rien qu'un peu de boulot ne puisse surmonter facilement.

    Quand tu dis "historienne" tu veux dire "prof d'histoire" ? Alors sache que ça ne sera pas à "tes heures perdues" : on est prof ou on ne l'est pas. Le nombre d'heure est peut-être moindre qu'en lycée parce qu'on est "enseignant-chercheur", mais le temps qu'on ne passe pas à enseigner, on le passe à chercher (d'où le nom). Si tu deviens prof d'histoire, c'est l'archéologie que tu pratiqueras à tes heures perdues. Ce qui est le cas de pas mal de profs d'histoire, au moins au lycée.

    Sinon, quel genre de conseil veux-tu concernant l'archéologie celte ou médiévale ? (en médiéval, j'adore la castellologie, mais ça a rien à voir avec le christianisme...)

    Sinon² : bien sûr, tu seras amenée à te spécialiser si tu fais un cursus long à la fac. Mais pas avant la troisième année (quatrième pour certaines facs). Et il y a d'autres façon de faire de l'archéo que d'user les bancs d'une fac : entrer à l'INRAP, à la DRAC, au SRA... au départ en tant que technicien de fouille ne demande pas une grande spécialisation dans un domaine particulier.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    archeo-net.com

    Re : Archéologie chrétienne médiévale...

    Une petite chose également à savoir et qui a son importance, c'est qu'en imaginant que tu te sois spécialisée sur les Celtes ou sur les périodes médiévales et qu'en intégrant une structure type INRAP ou autres, tu ne feras pas exclusivement des chantiers de fouilles traitant de ces domaines. Tu feras bon nombre de chantiers sur des périodes qui n'ont rien à voir avec tes sujets de prédilection. Il faut faire un vrai distinguo entre "l'archéologie de terrain en france", "l'archéologie de terrain en mission à l'étranger" et "la recherche". C'est actuellement de plus en plus dur de faire vraiment de la recherche quand on a le statut d'archéologue dans les structures actuelles (sauf peut-etre et sûrment dans le cadre d'un laboratoir du CNRS). L'archéologie en France est une archéologie préventive (anciennement de sauvetage et cela veut bien dire ce que cela veut dire). L'image d'épinal de l'archéologue qui travaille sur un sujet jusqu'à la fin de ses jours, dans un bureau poussiereux, en patalon en velours et mal rasé n'existe plus. Aujourd'hui, si tu veux faire de la recherche (terrain + études + séminaires + etc...) je ne vois que l'intégration dans un laboratoire du CNRS, la participation à des PCR (Projet Collectif de Recherche - où ton organisme te détache quelques jours par an afin de travailler sur un thème précis en collaboration avec d'autres chercheurs d'autres organismes) ou l'Université où tu pourras mettre en chantier des sujets d'études avec tes étudiants etc...
    Bref, ce n'est pas simple mais il est vrai qu'il ne faut passe se décourager...Mon conseil final pour toi serait je pense (pour cumuler toutes les passions) de devenir prof de fac et ayant une vraie implication "archéologique"... Le temps libre (vacances) permet de participer à des chantier (France comme missions étrangères) de monter des projets d'études voir d'intégrer le CNRS.....
    En tout cas bon courage et si tu as 15 ans,...alors Chapeau!

  9. Publicité
  10. #7
    formi

    Re : Archéologie chrétienne médiévale...

    ...bien dit Môsieur archéo.net.......on reconnait les gens de la maison......

  11. #8
    Kalanna

    Re : Archéologie chrétienne médiévale...

    Coucou ! Désolée, ça fait assez longtemps que je ne suis pas passée, mais ça fait plaisir que vous ayez réagit... Par contre, j'ai encore quelques patites questions, particulièrement à propos des ABREVIATIONS ou enfin je sais plus comment ça s'appelle, en bref, ces "LETRES" que vous écrivez... C'est quoi CNRS, INRAP, DRAC, SRA, et tout ce que vous m'avez cité !! Au secours! Je suis passionnée d'archéologie, mais tous ces termes désignants écoles et autres chemins, me sont inconnus, merci de préciser ! Oui, je pense que je serais plutôt enseignnant-chercheur, c'est plus dans mon optique, mais est-il possible d'enseigner l'archéologie à la fac tout en restant un archaologue potentiel, c'est à dire passible d'être convoqué pour participer à un chantire ou une fouille???
    Excusez mon savoir limité !

  12. #9
    archeo-net.com

    Re : Archéologie chrétienne médiévale...

    INRAP : Institut National de Recherche Archéologique Préventive
    DRAC : Direction Régionale de Affaires Culturelles ( Une direction du ministère de la Culture)
    SRA : Service Régional de l'Archéologie (c'està dire un service de la DRAC)
    CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique

  13. #10
    megami

    Re : Archéologie chrétienne médiévale...

    Citation Envoyé par Kalanna
    Excusez mon savoir limité !
    Tu n'as pas à t'excuser, on est tous passés par là. Qui plus est si on est là c'est en partie pour répondre à ce genre de questions.

    Concernant l'enseignement en université, il laisse en effet le "loisir" de participer (et de diriger) des chantiers de fouille (essentiellement de la fouille programmée, mais aussi en sauvetage) : avec le statut d'enseignant-chercheur, la fouille fait partie de la recherche. La plupart des profs dirigent des chantiers (quelquefois des chantiers-école) pendant les vacances universitaires d'été, en France ou à l'étranger.

    Dans les villes avec un lourd passé archéologique, les universités peuvent être amenées à participer à des fouilles de sauvetage en milieu urbain (possible que ça arrive en rase campagne aussi, mais tous les cas que je connais concernent l'archéologie urbaine).

  14. #11
    megami

    Re : Archéologie chrétienne médiévale...

    Et Joyeux Anniversaire.

  15. #12
    Kalanna

    Cool Re : Archéologie chrétienne médiévale...

    Merci merci merci !!!!!!! Est-il possible d'être enseignant-chercheur à la Fac avec un bac L tout en travaillant pour le CNRS? J'hésite encore entre recherche historique et recherche archéologique, disons que j'ai du mal à les différencier, mis à part le fait que l'archéologie demande la participation à des fouilles... Serait-il possible que l'on m'éclaire sur le sujet ? Et y a-t-il des études particulièrement conseillées pour l'un et l'autre métiers que j'ai cités ?
    Re-Merci d'avance !

  16. Publicité
  17. #13
    megami

    Re : Archéologie chrétienne médiévale...

    Bonjour, bonjour,
    Voici le cursus-type à la fac :
    - avoir un bac (en réalité, la série importe peu, ce qu'on voit à la fac, tant en contenu qu'en méthodologie étant assez différent de ce qu'on voit au lycée)
    - licence : diplôme général en 3 ans
    - master (mastère ?) : diplôme spécialisé en 2 ans
    - doctorat (je suppose que le nom n'a pas changé puisque ça s'appelle "LMD") : diplôme spécialisé en 3 ans.
    - stage post-doc : 1 an
    - recrutement en tant que maître de conf, prof, chercheur (à la fac, au CNRS, peut-être bientôt en labo privé...)...

    Je ne suis pas très au courant de la réforme de la fac, vu que je suis en fin de cursus et qu'elle ne s'applique pas vraiment pour moi.

    La licence reste un diplôme *assez* général (c'est à dire qu'on choisit quand même un thème dominant, hein, on fait pas les trouze matières du lycée).
    À l'époque du DEUG (diplôme d'études universitaires générales, 2 ans après le bac, n'existe plus, remplacé par la licence en 3 ans), l'archéo était enseignée généralement en DEUG histoire de l'art, accessible avec n'importe quel bac.
    Je sais qu'à présent, la fac de Nice propose une spécialisation en archéo dès la deuxième année de la licence d'histoire, peut-être que d'autres facs proposent aussi l'archéo associée à l'histoire (ce qui est beaucoup plus logique qu'associée à l'histoire de l'art).

    À l'époque où j'ai changé de fac, j'avais trouvé toutes les adresses des facs qui proposaient archéo au CIO de ma ville (Centre d'Information et d'Orientation). Le CIO m'avait aussi communiqué le programme de la plupart des facs, pour les autres, il suffit de leur écrire.
    Je suppose qu'à présent, il est également possible de faire les recherches par Internet.

    En ce qui me concerne, après un DEUG très général (histoire + histoire de l'art, Antiquité, Moyen-Âge, Moderne, Contemporaine), j'ai pu me spécialiser en Archéologie et Protohistoire en troisième année.

    Je ne sais pas comment se passe le mastère, si on demande de produire un mémoire par an ou un sur 2 ans. Ce qui est sûr, c'est que c'est à ce niveau que commence le vrai travail de recherche : en plus de tes cours, tu devras fournir un mémoire (*livre* de 60 à 200 pages, selon les matières et les profs) sur un sujet de recherche précis (exemple : "la transition entre les civilisation Jomon et Yayoi au Japon : examen des faits archéologiques" ou "les civilisations de la Chine et la Corée au moment de la transition Jomon-Yayoi au Japon").

    Le Doctorat, en 3 ans (en théorie, en pratique, c'est souvent plus), est une suite logique des recherches précédentes, avec écriture d'un mémoire plus gros...

    L'Histoire étudie l'homme, ses activités (...) grâce à l'étude de TEXTES contemporains à l'époque étudiée ou postérieurs (ça fait beaucoup d'études en une seule phrase).
    L'Archéologie étudie la même chose, mais prend en compte les textes, les données de fouilles, les analyses des données de fouilles (analyses chimiques, datations...). On s'intéresse plus à ce que l'homme a laissé (du bâtiment de cent trouze m² au pollen de riz domestique) pour reconstituer son mode de vie qu'à ce qu'il en a écrit (mais on tient compte de ce qu'il a écrit quand même).

    Les historiens te diront que l'archéo est une discipline auxiliaire de l'histoire... Je ne dirai pas ce que j'en pense, je vais être grossière. Disons qu'on étudie la même chose, avec des moyens différents, et que je préfère nos moyens...

    Pour bosser à la fac ou au CNRS, il te faudra un doctorat, que ce soit en histoire ou en archéo.

    Donc la prochaine étape dans tes recherches est à mon avis de faire un tour au CIO de ta ville pour trouver la liste des facs qui proposent histoire et/ou archéo, et leur programme d'enseignement.
    Bon courage.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Archéo Médiévale] Silos à grains
    Par roncalis dans le forum Archéologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 29/08/2011, 08h39
  2. [Archéo Antiquité] Projet en Archéologie Gallo-Romaine
    Par Patrix dans le forum Archéologie
    Réponses: 82
    Dernier message: 01/08/2009, 19h42
  3. Réponses: 11
    Dernier message: 25/01/2006, 12h50
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 04/06/2005, 12h36
  5. [Archéo Médiévale] Les mottes castrales
    Par clodion le chevelu dans le forum Archéologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 10/01/2005, 20h50