Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 39

[Formation] Concours de conservateur du patrimoine



  1. #1
    aurignacien

    [Formation] Concours de conservateur du patrimoine


    ------

    Bonjour à tous amis de l'archéologie et de l'Histoire. J'aurais besoin de vos conseils avisés en matière de concours de conservateur du patrimoine (si certains peuvent m'aider ). Pour vous résumer l'affaire : je suis passionné de préhistoire et d'archéologie depuis longtemps, mais pour des raisons pratiques j'ai dû m'orienter vers le métier d'enseignant. Cela fait 8 ans maintenant que j'enseigne et j'attendais d'avoir 7 années effectives de fonction publique pour passer le concours de conservateur, sans avoir vu que les modalités du concours avaient changées (en effet c'est 4 ans maintenant). Bref, je me suis inscrit au concours pour la première fois pour la session 2008 ( spécialisation paléolithique ). A l'issu des épreuves écrites j'ai été admissible, je suis donc allé à l'oral et ...patatra, ce fut un échec !

    Après un moment de déprime passagère, je me suis pencher sur mon échec et deux questions me sont venues qui me turlupinent.

    La première concerne l’épreuve de note sur dossier. J’ai eu 09 /20 à cette épreuve mais j’ai eu du mal à en cerner la forme et j’ai peiné pour faire un plan. Y a-t-il des plans types comme en Histoire ou en Géographie par exemple, qu’on puisse adapter selon le sujet ? Ou à défaut une démarche à respecter dans la progression du devoir ?

    Ma seconde question concerne le grand oral ou l’épreuve d’entretien avec le jury. Il semble, d’après les rapports, que le commentaire des documents ne doit pas se faire document par document, comme dans l’épreuve de spécialisation écrite, mais en liant les documents entre eux par une problématique, mais doit-on négliger pour autant d’approfondir les documents ? Quelqu’un pourrait-il m’en dire plus sur la démarche ?

    Enfin, je voudrais votre avis (peut-être pour me rassurer…), certains me disent que je n’ai pas le profil pour être reçu. En effet, je n’ai qu’une licence d’Histoire (tous les autres candidats avaient au minimum un DEA !) et je n’ai fait que quelques fouilles en bénévole. Il est clair qu’à l’oral, la discussion ne pouvait pas s’orienter vers mes travaux scientifiques et qu’entre un candidat titulaire d’une thèse et moi, le choix était vite vu ! Je dis cela parce que j’avais eu 15 / 20 à l’épreuve écrite de spécialisation, ce qui me donnait avance non négligeable, que j’ai perdue à l’oral en obtenant une note qui me faisait échouer de peu. Bref, il est probable que la commission d’harmonisation des notes a fait barrage en baissant ma note d’oral.

    Selon vous, n’ai-je vraiment pas le profil ? Faut-il que je reprenne les études ? Ou faut-il que je sois tout simplement excellent à toutes les épreuves ?
    Tous vos conseils seront les bienvenus, je ne crains pas la franchise. Merci à tous.

    M.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Dennis the malice

    Re : concours de conservateur du patrimoine

    c'est pas une question de profil selon moi, c'est juste une question de capacité a reussir un concours. Je connais des gros naze qui ne sont pas archéologues du tout et qui ont le concours, parce qu'ils savent faire du bourrage du crane ets'ne mettre plein la tete.
    Apres c'est une question de méthodologie surtout pour lesépreuves.

    Pour ton dossier, je ne sais pas quel plan tu as adopté, ni quel type de sujet tu as eu, mais la aussi c'est variable en fontion de la spécialité. TU ne traiteras pas de la meme maniere un thème portant sur la céramique que sur le lithique...

    Au vu des notes que tu as eu, je pense que tu peux le reussir. Il serait bien dans un sens que tu reprennes pourquoi pas un DEA ca te permettrait de te mettre dans le bain de la recherche notamment et acquérir de la méthodo au niveau archéo. Ce la ne pourrait etre que bénéfique dans un sens mais ce n'est pas une obligation; certains conservateurs se sont arreté à la maitrise et n'iont pas fait de DEA. donc l'histoire des diplomes ne veut rien dire.
    Vu que tu es dans l'enseignement, tu as du serieusement en baver pour le CAPES et/ou l'agreg, et dans un sens c'est un avantage car tu es imprégné du principe du concours national et de toute la rigueur que cela demande!!c'est que positif.

    pour finir concernant l'oral, il est vrai que si tu avais un domaine de prédilection, ce serait la aussi un point non négligeable devant le jury, c'estpourquoi si tu peux reprendre un DEA, proftes en ca te permettra de développer une spécialisation.
    JE sais que cette année je pense tenter les différents concours du CNFPT (enfin...Ceux qui restent!!) et je pense passer le concours de conservateur, mais tu vois certes l'a&vantage par rapport a toi, c'est que j'ai une spécialisation, en reveanche, au niveau méthodo et maitrise des concours, je suis une quiche, et je pense et ca n'engage que moi) que la plupart des gents ont beau avoir un DEA ou une these, ils n'ont pas cet avantage que tu as qui est l'expérience d'un concours très difficile. DOnc reste confiant, et boss!!!!
    LA bière est mon ennemi....
    ....fuir son ennemi est lâche....

  4. #3
    aurignacien

    Re : concours de conservateur du patrimoine

    Merci Denis pour ta réponse sympa. En consultant les gens autour de moi, je suis arrivé à la même conclusion. Je me suis pointé à l'oral comme un bourrin sans analyser finement ce qu'ils recherchaient. J'étais déjà à côté de la plaque avant même de commencer. Bref je vais essayer de revoir ça, à conditions qu'il y ait des postes au concours cette année, bien sûr. Tu as raison sur certains candidats reçus qui sont vraiment limite; j'en ai connu un que j'ai mené sur un site romain que j'avais trouvé alors que j'étais encore étudiant. Il croyait que c'était un canular, parce que les tessons de tegulae était en nombre important, il était persuadé qu'en milieu montagnard les tuiles gelaient et se délitaient jusqu'à disparaître totalement. Sans commentaire. C'est vrai que tout se joue sur le grand oral, là j'ai manqué de connaissances et de répondant, c'est sûr qu'une spécialisation m'aurait aidé.Tu es mieux servi que moi sur ce coup-là, mais tu ne devrais pas t'en faire pour l'écrit en lui-même. Le tout est d'être clair et de poser les bonnes questions. Il faut se mettre à la place du correcteur qui n'a pas envie de chercher les arguments dans la copie, qui veut voir les idées clairement exposées en réponse à un problème posé. Ce que je veux dire, c'est qu'il ya aussi un souci de la forme : faire une introduction claire présentant les différents aspects de la problématique et y répondre avec un plan bien construit est un aspect essentiel, tout comme savoir faire du "bourrage de crânes" à l'oral. Egalement, un aspect important à gérer le jour des épreuves est le stress. Sachant que le résulat de ton devoir va être grandement basé sur le travail que tu auras fait pendant la première heure, il vaut mieux être très concentré dès le début des épreuves et ne pas s'emballer. Une fois que tu es parti sur un mauvais plan il est difficile de rectifier le tir, et ensuite tu t'en veux tellement que tu ne recommences plus. Merci pour tes conseils et n'hésites pas à me contacter si tu veux qu'on échangent des idées sur le concours.@+
    Manu

  5. #4
    Dennis the malice

    Re : concours de conservateur du patrimoine

    volontiers volontiers,c ar moi ce n'est pas vraiement l'oral qui me fait peur, je n'ai jamais eu de souci a l 'oral; et meme en général, j'y arri e nettement mieux qu'a l'ecrit. C'est rediger qui me fait le plus de défaut. Je progresse, par exemeple l'an passé j'ai passé le concours d'assistant de conservation mention archives (y a pas archéo) et c'est la seul spécialité pour laquelle la quantité de travail a fournir est encore raisonnable quand on est pas de la partie, ben je suis pas mécontent, car j'ai eu 9 a la dissert sur les archives electroniques, alors que je n'y connaissais rien mais alors iren du tout. J4ai simplement refléchis avec le peu de connaissance que je savais , et je suis assez fier de ca.

    Pour info , je connasi un conservateur qui n'y connais rien en archologie , et quand il vient sur le chantier de fouille on dirait un japonais a PAris, a prendre des fotos de tout a ne rien comprendre a ce que l'on fouille.....quand à ses idées, n'en parlons meme pas, il faut faire du beau...il faut faire de l'esthétique selon lui....on sent qu'il a jamais mis les mains dans la terre mais bon.

    Je serais vraiement heureux si tu avais des pistes qui pourraitent m'aider d'une part a savoir mieux rediger (pas tant construire un plan, quoique....lol). eSt ce que le plan joue vraiement sur la methode deredaction, si c'est le cas, je pense savoir ou est le souci...lol. Ou meme des pistes biblio.

    D'ailleurs autre question. Sais tu pourquoi cette année il n'y a pas de concours cat. A en attaché territorial de conservation? D'avance merci
    LA bière est mon ennemi....
    ....fuir son ennemi est lâche....

  6. #5
    aurignacien

    Re : concours de conservateur du patrimoine

    Salut Denis, bien sûr je peux t'aider un peu, si tu as des choses que tu as écrites je pourrais voir .Le plan a une énorme importance, car il va développer ta réflexion et dégager les aspects essentiels du sujet, même si parfois il n'est apparent il existe forcément. Pour ce qui est de la rédaction, je ne sais pas si c'est tellement ça le problème ou plutôt le fait d'organiser tes idées ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Dennis the malice

    Re : concours de conservateur du patrimoine

    je pense que c'est une question d'organisation des idées, et aussi d'expression.
    LA je suis sur un raaport de fouille, assez délicat, ou y a enromement a dire, et les différentes données es recoupant c'est assez délicat, mais il est vrai que j'ai remarqué que si' j'avais un plan très détaillé avec la plupart des idéees de rédigées j'arrivais a m'en sortir, mais apres faut que je laisse mariner ca ca quelques temps pour pouvoir relire et remananier un peu les trucs qui ne sont pas clair, mais c'esrt vrai que c'est assez délicat comme exercice.
    LA bière est mon ennemi....
    ....fuir son ennemi est lâche....

  9. Publicité
  10. #7
    aurignacien

    Re : concours de conservateur du patrimoine

    c'est là qu'est le problème, il faut pouvoir être opérationnel tout de suite. Il faut pouvoir organiser ses idées en un plan, sans trop développer sur le brouillon. Sinon tu perds ton temps et aussi ton énergie. Au fur et à mesure que tu t'investis dans l'épreuve, tes forces mentales s'amenuisent. Si tu as déjà tout dit sur ton brouillon, il ne te reste qu'à recopier, mais tu n'en auras pas le temps. Alors que si tu dégages tout de suite les grands axes de la question, il ne te reste plus qu'à laisser ta verve combler les trous, avec parfois le risque d'un oubli, c'est vrai. Mais il vaut mieux ça que de sécher en plein milieu d'un paragraphe parce que tu ne parviens plus à écrire. Le fait de s'alimenter pendant l'épreuve, avant d'avoir faim, n'est pas négligeable. Quand tu commences à avoir faim, tu perds des forces, l'épreuve dure tout de même un moment. Egalement, le stress te fait douter et le doute te fait stresser. Insurmontable si tu ne te décides pas à te lancer. Ce qu'il te faut probablement c'est de l'entraînement qui te donnera confiance en toi. Faire des plans en proposant des problématiques et en discuter avec d'autres...

  11. #8
    Dennis the malice

    Re : concours de conservateur du patrimoine

    ben pour faire des plans ca va, meme en cas d'exams, la dessus ca va j'arrive encore a m'en sortir pas trop trop mal...enfin, selon les sujets bien entendu! Apres j'ai bien reflechi, et je pense que c'est un probleme d'expression, de tournure de phrase et de vocabulaire un peu repetitif. ETant toute la jouréne sur mon rapport, je me suis endu compte recemment que j'employais souvent les memes tournures de phrase et donc que mon vocabulaire n'etait pas assez varié.L....mais j'y trvaille lol!!
    LA bière est mon ennemi....
    ....fuir son ennemi est lâche....

  12. #9
    aurignacien

    Re : concours de conservateur du patrimoine

    Oui, l'expression, ça se travaille aussi, le conseil que je donne à mes élèves est de lire, c'est en effet la seule solution pour enrichir leur vocabulaire, ce qu'ils font rarement. Tu peux consulter aussi de bons livres scolaires de Français, du type "Français, méthodes et techniques" chez Nathan, destiné à un public lycéen (terminale), mais un bon récapitulatif des méthodes d'argumentation avec les tournures courantes, si tu penses que tu n'es pas au point là-dessus.
    Je ne sais pas comment tu te prépares, si tu es inscrit dans un organisme ou que tu prépares seul, mais si tu a un sujet du concours dont tu veux qu'on discute en comparant nos analyses, ce peut être une bonne option également. A toi de voir, rien ne presse, quelle est ta spécialité ?

  13. #10
    Dennis the malice

    Re : concours de conservateur du patrimoine

    je suis spécialisé en archéologie funéraire mais plus particulièrement en anthropologei physique, mon truc c'est surtout les pratiques funériares et leur évolution entre l'antiquité tardive et l'époque moderne!!
    Merci pour les références
    Pour bouquiner je bouquine pas mal depuis pas mal d'année, mais je dois dire que ca a un peu de mal arentrer
    Pour les concours, ben je me prepare tout seul a vrai dire, et cette année je vais pouvoir passer les concours en interne comme j'ai 4 ans d'experience dans la FPT.
    Aurais tu des infos sur le concours d'attaché de conservation catégorie A donc, car a priori cette année encore une fois il n'estpas organisé!MERci
    LA bière est mon ennemi....
    ....fuir son ennemi est lâche....

  14. #11
    aurignacien

    Re : concours de conservateur du patrimoine

    C'est effectivement une spécialisation qui te donnes un bon avantage. Pour l'expression, il ne reste qu'à enrichir ton vocabulaire, à toi de trouver la bonne méthode. Non, je ne sais pas à propos du concours d'attaché. Pour ce qui est de celui de conservateur, ce n'est même pas sûr qu'il y ait des places en archéo ou en musée, comme ç'a été le cas en 2007 je crois...

  15. #12
    Dennis the malice

    Re : concours de conservateur du patrimoine

    ca ne me surprend pas , en plus avecles réformes a venir...y a ura de moins en moins de fonctionnaires..Et on sait parfaitement que la culture morfle ne premier dans ces cas la!!!!
    LA bière est mon ennemi....
    ....fuir son ennemi est lâche....

  16. Publicité
  17. #13
    aurignacien

    Re : concours de conservateur du patrimoine

    Certains considèrent la culture comme source de dépenses inutiles, mais le côté obscure de la Force ne triomphera pas toujours ! lol

  18. #14
    Dennis the malice

    Re : concours de conservateur du patrimoine

    non on l'aura le coté obscur de la Force!!ma boss m'appelle pas padawan pour ien,j'aibien 'lintentiond e devenir un jedi!!!
    LA bière est mon ennemi....
    ....fuir son ennemi est lâche....

  19. #15
    laetitiaroa

    Re : [Formation] Concours de conservateur du patrimoine

    Bonjour à tous les deux,

    Je me permets d'intervenir dans cette discussion car je réfléchis en ce moment à la possibilité pour moi de tenter ce concours en 2009.
    Jusqu'ici je comptais passer uniquement les concours de grade inférieur, celui d'assistant qualifié et celui d'attaché.

    A ce propos, j'ai une info assez fraîche, le prochain concours d'attaché aura bien lieu en 2010. Quant aux raisons de la suspension de la session 2009, je pense qu'il faut les chercher du côté de la liste impressionnante de lauréats qui n'ont pas trouvé de poste ... Pas besoin de réorganiser un concours s'il n'y a aucun poste à pourvoir dans les collectivités...

    Avant de me lancer dans la préparation de ce concours très difficile, j'essaie d'évaluer mes chances de l'obtenir, car je pourrais à la place prendre de l'avance dans mes révisions des concours organisés en 2010.
    Je m'interroge notamment sur nos chances de réussite (je dis "nos", car comme moi vous ne préparez pas ce concours par le biais de la classe préparatoire de l'école du Louvre, celle de l'INHA ou après un cursus à l'ENS). En effet, vous avez certainement dû vous renseigner sur la nature des épreuves et le contenu du programme limitatif concernant la première épreuve de dissertation, à savoir "La transformation des matières premières" et "L'eau" cette année.
    Les élèves de l'école du Louvre et consorts vont bénéficier de cours sur le sujet dispensés par les meilleurs spécialistes, alors que du côté des candidats qui préparent le concours seuls, la délimitation même du programme est un travail en soit...

    Quelle méthode de travail avez-vous adopté pour couvrir ce programme? Avez-vous d'autres infos que ces quelques mots de cadrage (j'ai cherché en vain le contenu des cours dispensés par l'école de Louvre etc.)?

    Ma seconde question s'adresse plus particulièrement à toi Aurignacien : concernant l'oral d'admission, ne penses-tu pas que tu as pu être pénalisé aussi par le fait que tu ne sortais pas de ces écoles et formations prestigieuses? Le jury t'a forcément interrogé sur ton parcours, et je me demande s'il n'y a pas un léger favoritisme pour les personnes qui ont suivi LE cursus exemplaire.

    Merci d'avance et bo courage

  20. #16
    aurignacien

    Thumbs down Re : [Formation] Concours de conservateur du patrimoine

    "Quelle méthode de travail avez-vous adopté pour couvrir ce programme? Avez-vous d'autres infos que ces quelques mots de cadrage (j'ai cherché en vain le contenu des cours dispensés par l'école de Louvre etc.)?"


    Salut Laetitia, pour la méthode de travail, chacun a la sienne. Ce qui me semble toutefois indispensable est de cerner d'abord la question avec un ou plusieurs ouvrages généraux, puis d'approfondir chaque problématique. As-tu pensé à relever les noms des enseignants de la formation et à vérifier leur bibliographie sur google ou sur des sites de librairies en ligne ?

    "Ma seconde question s'adresse plus particulièrement à toi Aurignacien : concernant l'oral d'admission, ne penses-tu pas que tu as pu être pénalisé aussi par le fait que tu ne sortais pas de ces écoles et formations prestigieuses? Le jury t'a forcément interrogé sur ton parcours, et je me demande s'il n'y a pas un léger favoritisme pour les personnes qui ont suivi LE cursus exemplaire."

    Possible, sinon probable. Tout comme pour celles qui ont un master fait sous la direction d'un grand nom de l'archéologie ou qui ont travaillé en équipe sur un site ou un projet pendant des années, ou encore qui font partie du milieu associatif et y ont une influence, ayant l'habitude de cotoyer le conservateur régional, les archéologues, les élus etc. Bref, à mon avis il n'y a pas de pédigrée typique, il faut avoir des bagages. C'est bien là mon problème.

  21. #17
    Dennis the malice

    Re : [Formation] Concours de conservateur du patrimoine

    alors la je suis pas d'accord arretons de penser que sous pretexte qu'on ne sort pas d'une pseudo grande école on a pas de chance d'avoir l'oral. Ca c'est du flanc, et ca me fout en rogne meme!!!
    C'est purement des conneries, navré mais y ap as d'autres mots. Je connais ddes tas de gens qui ont eu ces concours et aucun d'eux n'est passé par l'ecole du Louvre ou je ne sais quelle grande école. Ca ce sont des bobards. LE seul avantage qu'ils avaient c'est d'avoir fait pas mal de terrain et avaient une spécialité en archéo. J'en ai deja parlé& avec Mr Aurignacien, et je penseque c'est le fait de pas avoir de spécialité qui est plus à l'origine de son échec. Les "grandes" ecoles ce sont un "plus", certes, mais ca n'a aboslument rien de déterminant!!!
    LA bière est mon ennemi....
    ....fuir son ennemi est lâche....

  22. #18
    laetitiaroa

    Re : [Formation] Concours de conservateur du patrimoine

    Bonjour,

    Merci Aurignacien pour ces pistes auxquelles je n'avais pas pensé en effet. Mais les sites des formations concernées sont avares en information, même pour ce type de renseignements.

    Désolée d'avoir déchaîné ta colère Dennis, mais je ne fais que relayer ce qu'un grand ponte de l'archéologie m'a confié, et il est bien placé pour le savoir... Selon lui, les plus sérieux candidats sont même les élèves de l'ENS, qui n'est pas l'école la plus orientée vers ce débouché tu en conviendras. Laissons de côté l'oral, et si tu penses Dennis que tous les candidats ont la même chance à profil équivalent devant un jury, quelle que soit leur origine, tu as le droit d'avoir ton opinion. Pour ma part je suis assez d'accord avec la vision d'Aurignacien à ce sujet, certains candidats sont plus "connus" que d'autres des élus, des conservateurs etc ...Mais je dis bien à profil équivalent, dans le cas d'Aurignacien c'est probablement aussi une question de manque de spécialité et de pratique.

    Je parlais surtout de la préparation aux épreuves écrites, car ces candidats là ont des colles régulières qui leur permettent de s'entraîner à ce type de devoirs, alors que des candidats comme nous ont au mieux des devoirs corrigés à renvoyer au CNED, ce qui n'est pas tout à fait la même chose...Pour ma part étant en recherche d'emploi et sans le sou, je ne peux même pas me les offrir cette année.
    Leur préparation leur permet aussi d'avoir une vision très précise du contenu du programme limitatif et de tous ses enjeux, et ils n'auront qu'à assimiler les cours qui leur seront dispensés, alors que nous nous devrons en quelque sorte les construire nous-mêmes avant de les assimiler.

    Je n'écris pas ce post pour casser le moral, même si je peux sembler un peu amère, mais parce que je me demande réellement s'il est possible d'obtenir ce concours avec tous ces handicaps de départ.

    Dennis, tu dis que tu connais plein de personnes qui ont eu ces concours, tu veux parler précisément de celui de conservateur, ou des concours du patrimoine d'autres grades, par ce que là je te rejoins et je connais moi-même beaucoup de personnes qui ont eu ceux d'assistant, assistant qualifié et attaché. Mais le concours de conservateur, avec un nombre de lauréats très réduit, je ne peux invoquer que des connaissances de connaissances (en tout cas ceux qui l'ont obtenu récemment, parce que les conservateurs d'un certain âge n'ont pas eu à passer ce concours à l'époque).
    Pour les concours d'attaché et d'assistant, je pense comme toi qu'il n'y a pas besoin d'avoir fait une grande école et je connais plein de gens qui ont réussi en les préparant seuls (ce que je compte bien faire de mon côté, d'où mon interrogation : est-c utopique de tenter ce concours de conservateur, est-ce que je ne ferais pas mieux de m'en tenir aux autres concours, même s'ils n'ont lieu qu'en 2010?)

  23. Publicité
  24. #19
    Dennis the malice

    Re : [Formation] Concours de conservateur du patrimoine

    pas de souci, tinquiete pas
    Pour le concours de ocnservateur, je suis convaincu qu'on peut tous l'avoir, c'est la conjonction de plaine de choses qui font qu'on peut l'avoir. La chance joue énormément , il suffit du bon sujet pour qu'on cartonne .

    APres passer ce genre de concours, ce n'est jamais une synécure de toute façon. Beaucoup de monde et pas de chaises. JE pense qu'il ne faut pas hésiter a passer plusieurs concours en meme temps quelque soit la catégorie. LE principal est de pouvoir rentrer dans la fonction publique, apres il sera possibl de les passer en interne et en 3e voie, ce qui est pas plus facil mais moins difficile.
    SI je peux me permettre un conseil, essaie de bosser dans la fonction publique en parallèle pour te faire de l'expérience. Moi ca fait 5 ans que j'enchaine des contrats un peu partout, des collectivités territoriales à l'éducation nationale. Et je sais que je vais en baver mais j'ai une thèse a faire, un boulot a gerer et il faut que je prépare les concours, le tout est de pouvoir s'organiser, et surtout pas s'en faire, rares sont ceux qui ont ce genre de concours dès la première année!!
    LA bière est mon ennemi....
    ....fuir son ennemi est lâche....

  25. #20
    laetitiaroa

    Re : [Formation] Concours de conservateur du patrimoine

    Je vais certainement passer tous les concours du patrimoine, comme tu dis il suffit d'un peu (beaucoup) de chance, et on sait jamais, on peut tomber sur sa spécialité. Mais je n'y crois pas trop, j'en ai déjà passé un sans aucune préparation et après 2h de sommeil (pire moment au boulot, retard énorme sur les délais), résultat, j'étais tellement peu entraînée au type d'exercice demandé que je n'ai pas fini le devoir dans le temps imparti et je ne me suis même pas présentée à la 2e épreuve.
    Sans préparation spécifique, c'est un peu comme jouer au loto... D'un autre côté, chaque préparation de concours est un énorme investissement en temps, temps qui pourrait être bien mieux utilisé en se concentrant sur un objectif unique, même éloigné. Donc les passer, oui, mais peut-être pas tous les préparer sérieusement, et les réussir...

    Bien sûr je cherche à travailler dans les collectivités, je ne demande que ça depuis que j'ai achevé ma dernière activité.
    Mais en parallèle de ma recherche d'emploi, je comptais commencer déjà à préparer un concours, tant que je dispose de temps libre. Malheureusement celui de conservateur se déroule déjà en août, ce qui fait un peu juste pour débuter des révisions avec tous les obstacles que j'ai déjà évoqués. Je pense que je vais m'en tenir aux concours de 2010, assistant qualifié et attaché. Plus on est préparé, mieux c'est de toute façon.
    Je ne veux pas que mon parcours d'accès à un emploi stable s'éternise, j'ai déjà pas mal galéré ces dernières années et je commence à me faire vieille...

  26. #21
    emmaJ

    Re : [Formation] Concours de conservateur du patrimoine

    Bonjour à tous les 3,
    je suis à peu près dans le même cas que vous, je compte passer le concours de conservateur cette année et prendre 2 mois pour réviser (je suis en thèse et compte soutenir l'année prochaine). le métier de conservateur ne m'emballe pas des masses pour le connaitre un peu, mais le peu de débouchés possibles en archéo vue ma spécialité (analyses spatiales, archéo médiévale et moderne) m'engage à tenter ce concours qui en soit ne me rebute pas sur le principe.. (l'oral un peu plus, vu les retours auour de moi !). avant d'arriver à l'oral, voyons l'écrit : est-ce que vous savez quel sujet est tombé l'année dernière pour l'archéologie des périodes historiques (gallo jusqu'au 18e s) ? car je ferais bien l'impasse sur un des sujets... stt que le sujet "matières premières" m'inspire peu !
    merci pour vos infos et bon courage pour la suite !

  27. #22
    laetitiaroa

    Re : [Formation] Concours de conservateur du patrimoine

    Bonjour Emma,

    Les rapports du jury pour la session 2008 ne seront communiqués qu'au mois d'avril. Je ne sais pas quel sujet est tombé, et je ne connais personne a priori qui l'a tenté en externe l'année dernière.

    Par contre, sujet de 2007 2e épreuve écrite :

    Option 3 : Archéologie historique de la France de l’époque gallo-romaine jusqu’à la fin du XVIIIe siècle

    Doc. 1 : Théâtre du Bois l’Abbé à Eu (Seine-Maritime)
    a) plan du théâtre ; b) croquis de situation des blocs de l’inscription ; c) restitution graphique de l’inscription.
    Doc. 2 : Technique d’attelage
    a) passe-guides découvert dans l’Yonne ; b) proposition de restitution ; c) détail d’un relief gallo-romain.
    Doc. 3 : Dendrochronologie des bois du coffrage des voûtes de la nef de la cathédrale de Chartres (Eure et loir)
    Doc. 4 : Maison paysanne d’Artolsheim (Bas-Rhin) construite en 1561

  28. #23
    emmaJ

    Smile Re : [Formation] Concours de conservateur du patrimoine

    Merci beaucoup pour votre réponse. Oui en fait c'est un appel aux personnes ayant passé le concours l'année dernière ! Racontez-nous svp !

  29. #24
    andesina52

    Re : [Formation] Concours de conservateur du patrimoine

    Bonjour,
    je me permets d'intervenir pour évoquer mon cas (atypique) et si possible vous remonter le moral, j'ai obtenu il y a quelques années le concours de conservateur en externe (territorial) avec une licence d'archéologie après un deug histoire de l'art et archéologie obtenu par équivalence... et, je le jure, sans connaître le programme de l'écrit (en fait je ne savais pas qu'il y avait un programme). J'ai eu c'est sûr de la chance. J'avais quand même fait autre chose avant (agreg de lettres et enseignement), et j'ai passé le concours de conservateur pour m'entraîner à celui d'attaché (qui se passait presque en même temps) : les qualités de rédaction et de construction d'une dissert + une bonne culture générale + la chance de connaître un certain nombre de documents qui recoupaient la licence m'ont fait avoir l'écrit. Pour l'oral, c'est une autre histoire, je l'ai vraiment travaillé, avec des boules quies pour ne pas être déconcentrée par les bavardages de ma fille qui avait 4 ans, et je travaillais aussi à plein temps en lycée... grosse période de stress sans doute productive, il y a plein d'heures la nuit pour bosser !
    Les personnes du jury (certainement des personnalités que je connaissais pas du tout) ont été très étonnées à l'entretien de mon parcours, mais ils ont apprécié ma volonté de faire autre chose, et je ne crois pas qu'ils soient si élitistes que cela. Dans la promo (pour l'archéo) 3 étaient étudiants école du louvre(dont 1 qui passait le concours pour la 3ème fois), on était 2 à avoir un profil très différent (avec un boulot, des gamins, etc.) à l'avoir eu du premier coup. Il est certain qu'un quota non écrit d'étudiants d'école du louvre seront pris, mais quelques autres ont leur chance, seulement il faut se faire sa place (avoir du bol aussi comme tout concours !).
    Pour le dossier, il faut effectivement avoir l'esprit de synthèse tout en étant capable de détailler un document qui le mérite, et même si j'ai dit plein de bêtises, ils ont apprécié ma capacité à ne pas me planter dans la chronologie du mobilier présenté (j'en avais "mangé" de l'histoire de l'art !).
    J'ai eu encore plus de chance en trouvant relativement vite (1 an) un poste en collectivité territoriale qui me convient très bien et qui fait que je n'ai aucun regret... le seul "prix" à payer était un déménagement de toute ma petite famille, ce qui n'est pas si facile même quand on est tout seul.
    Je reconnais que mes connaissances en archéo étaient surtout livresques (reproches faits parfois à certains conservateurs) mais j'ai appris depuis, et je continue : je suis responsable de fouille, ce que je n'aurais même pas rêvé comme possible. Mais quand il faut faire le rapport, c'est autant de boulot que pour le concours en gros, pour être sûr d'être à la hauteur.
    Tout cela pour vous souhaiter bon courage, et surtout accrochez-vous : pour en avoir maintenant passé plusieurs, je suis convaincue que le système du concours est celui qui donne vraiment sa chance à tout le monde, mais à l'oral, il faut se battre, montrer qu'on en veut + les connaissances obligées.

  30. Publicité
  31. #25
    emmaJ

    Re : [Formation] Concours de conservateur du patrimoine

    merci andesina52, oui c rassurant d'entendre ça surtout que pour ma part aussi, mon parcours est émaillé d'expériences diverses, apparemment c un bon point !!!
    tu peux nous dire quels genre de questions sont posées à l'oral ? des questions de réglementation, de mise en situation (genre comment prescrireriez si vous étiez dans tel cas ?) ou autre ? et pour le parcours perso, est-ce que tu avais préparé quelque chose ou tu t'es lancée le jour J ? et pour ce qui est des langues, à l'écrit et l'oral, est-ce que cela est orienté archéo ou pas du tout ?
    Merci beaucoup pour tes réponses !

  32. #26
    andesina52

    Re : [Formation] Concours de conservateur du patrimoine

    L'oral a très vite tourné à la discussion avec les personnes du jury, donc c'était très informel. J'avais préparé quelque chose de sommaire en me disant qu'après on verrait bien ce qu'ils demanderaient, je suppose qu'il faut aussi pouvoir être spontané et pas totalement perdu face à une question qu'on n'aurait pas anticipé. Je me présentais personnellement en expliquant mon parcours, mes motivations, ce dans quoi je me voyais bien travailler. J'ai cherché à valoriser tout ce que j'avais fait touchant à l'archéo pour compenser mon manque d'expérience (fouilles bénévoles, stage, etc.) et aussi à mettre en avant mes qualités personnelles, de dire en quelque sorte "ok ça ne je ne sais pas faire, mais je peux l'apprendre vite". Dans mon souvenir, je me suis vraiment projetée en fonction en disant "c'est ce côté là qui me plaît parce que...". On a aussi pas mal digressé sur mes fonctions d'enseignante à l'époque. Attention cependant, ce que je dis n'est qu'un exemple, d'autres ont peut-être été harcelés de questions...
    Pour les langues, c'était vraiment plus histoire de l'art que archéo (je devais avoir un texte sur la restitution des oeuvres d'art ou quelque chose d'approchant), à l'écrit j'avais pris latin, alors... Un conseil de préparation : la glace ou la caméra, en se faisant des questions-réponses : on est beaucoup plus convaincant quand on s'est déjà projeté dans la situation.
    Bonne chance !

  33. #27
    emmaJ

    Re : [Formation] Concours de conservateur du patrimoine

    Merci beaucoup, mais j'aurais encore une question andesina52 : quelle différence entre le statut de conservateur territorial et celui d'Etat finalement ? on ne peut pas postuler sur le poste de l'un si on a pas le statut adéquat ? par ex si je suis conservateur d'Etat, je ne pourrais jamais travailler en collectivité territoriale ? j'avoue que ces 2 statuts me laissent perplexe et je ne sais vraiment pas auquel attribué ma préférence lors de l'inscription au concours (mais je m'inscrirai aux 2 évidemment)...

  34. #28
    Lena03

    Smile Re : [Formation] Concours de conservateur du patrimoine

    Bonjour

    Je prépare moi aussi le concours en vue de le passer cette année. Le sujet de dissertation en 2008 était : "Construire : la terre dans tous ses états" (je n'ai pas passé le concours l'année dernière mais j'avais trouvé l'info).
    Je vais choisir la spécialité Egyptologie et l'allemand à l'écrit. Si certains souhaitent discuter de la préparation, je suis partante !

  35. #29
    emmaJ

    Re : [Formation] Concours de conservateur du patrimoine

    Merci pour l'info Lena03 ! ça permet de mieux cibler le sujet de cette année... Pour ma part, je prendrai la spécialité archéo historique et anglais. Est-ce que tu te prépares toute seule ou via des cours de prépa ?

  36. #30
    Lena03

    Re : [Formation] Concours de conservateur du patrimoine

    Bonjour emmaJ,

    Je prépare le concours seule. Je me suis notamment procurée les derniers rapports du jury.

    Sinon, pour répondre à ta précédente question, la principale différence entre le concours d'Etat et le territorial, c'est qu'à l'Etat la personne est affectée directement à la sortie de la formation. En tant que conservateur territorial, elle est inscrite sur liste d'aptitude et c'est à elle de se faire recruter par une collectivité.

    Donc si tu veux par exemple rester dans une certaine région, en étant conservateur territorial, tu pourras cibler ta recherche de poste. Quant à la possibilité de changer de poste par la suite, il existe des passerelles entre l'Etat et la FPT (le détachement notamment). Voilà, à ma connaissance !

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [métier] Conservateur du patrimoine
    Par paleolisou dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 26
    Dernier message: 15/11/2008, 17h09
  2. [Formation] Métiers du patrimoine
    Par anubis57 dans le forum Archéologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 05/06/2006, 20h07