Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

[Techniques Archéo] Micro-détection radar dans une fouille



  1. #1
    paleosphere

    Question [Techniques Archéo] Micro-détection radar dans une fouille


    ------

    Existe t-il un appareil de micro-détection radar pour préciser après traitement informatique la présence d'élément métalliques ou non dans une fouille?
    Dans le cas par exemple d'un choix sur une zone à fouiller pour une question de délai.
    Dans le cas ou cet appareil existe, à t'il une taille réduite pour une utilisation en cavité?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    chromite98

    Re : micro-detection radar dans une fouille

    Il existe des géoradars (GPR ou Ground Penetrating radar) qui permettent d'obtenir des profils du meme type que ceux obtenus en prospection sismique. Ces radars sont plutot utilisés pour detecter des cavités souterraines. Pour la detection d'objets metalliques c'est peut etre possible mais cela depend de leur taille. La profondeur d'investigation de tels outils est généralement au maximum de 50 m, mais à de telles profondeurs la résolution est très mauvaise. En utilisant des antennes différentes (5 m de large : donc pas très pratique en cavité) on peut avoir une meilleure résolution (et donc voir de petits objets), mais la profondeur d'investigation sera alors très faible (environ 5m).

  4. #3
    paleosphere

    Re : micro-detection radar dans une fouille

    je te remercie de ta reponse
    la raison qui me pouse à poser cette question est la suivante:
    ayant pratiqué sur des appareils comme l'em31 ,appareil qui permet de comparer des points de mesure à des profondeurs allant jusqu'à 6m, (appareil d'une largeur de 4,5m et formé de deux barres) je me demandait si il n'etait pas possible d'imaginer un appareil plus compact pour une détection peut être moins profonde mais qui donnerais des indications sur des ordres de grandeurs voire une vue après traitement informatique sur des objets enterrés donc, avant un plan de fouille.
    Une sorte de quadrillage réalisé par des émeteurs-récepteurs miniatures installés sur une plaque d'environ 50cm sur 50cm.
    Ce type de méthode ,je la pratique dans le cadre de reconnaissance de sols mais à échelle métrique.
    Je pense que cela pourrais donner des indications sur des zones prioritaire à fouiller dans le cadre d'un budjet restreint ,ce qui est assez frequent je crois...

  5. #4
    Prolagus

    Re : micro-detection radar dans une fouille

    Pourquoi pas au magnétomètre-gradiomètre ? ça marche plutôt pas mal pour les structures à faible profondeur (~1m), métalliques ou non...

    Surface couverte en une après-midi :
    Péteux de caillasse en exil.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    paleosphere

    Re : micro-detection radar dans une fouille

    et ou peut on se procurer cet appareil?

  8. #6
    Prolagus

    Re : micro-detection radar dans une fouille

    2ème résultat de google:
    www.abem-france.com/Location.htm
    Péteux de caillasse en exil.

  9. Publicité
  10. #7
    extracom0

    Re : micro-detection radar dans une fouille

    bonjour
    je me permet de vous contacter suite à votre email indiquant votre utilisation de l'em31 afin de connaitre votre avis sur son utilisation pratique mais aussi pour catographier/délimiter sur du medieval : des murs ; des zones d'habitats denses en tuiles/poteries/clous ; voute comblée ou non.
    Un ami me dit que cet appareil peut convenir pour l'ensemble de ces recherches en prennant compte soit la conductivité positive ou négative en fonction de ce que l'on souhaite identifier. pâr contre, un autre me dit qu'il faut mieux utiliser des appareils dédiés à la recherche souhaitée.
    Les budgets étant ce qu'ils sont... que me conseillez vous d'après votre expérience ?
    par ailleur, quel logiciel avez vous utilisez pour l'exploitation de vos mesures ?
    merci

  11. #8
    paleosphere

    Re : micro-detection radar dans une fouille

    j'ai eu un cas à étudier sur un site potentiellement archeo et possedant des galeries.
    L'em 31 à deux mesures de profondeurs : jusqu'a 3m et jusqu'à 6 mètres.
    Suivant la position de l'appareil (inclinée d'un quart de tour) on peut obtenir deux lignes superposées.
    La méthode employée était de quadriller une zone de 50m sur 35m
    Chaque depart et fin de ligne pointée à l'avance sur le terrain.
    Un enregistreur de terrain, le polycordeur enregistre chaque seconde une valeur en micro siemens.
    Il suffit de parcourir en marchant à allure régulière les lignes tracées et d'en noter sur le polycordeur le numéro de départ et de fin ,ceci afin d'eliminer ensuite par traitement informatique les numéros ne correspondant qu'au déplacement de l'opérateur d'une fin de ligne au départ de l'autre.car je te conseille de ne pas arreter l'em31 entre deux lignes à cause d'une deviance des valeurs.
    Ces valeurs sont alors reportées les une à coté des autres sur excel via un fichier.dat
    Ensuite transformer ces valeurs en altitude sur un logiciel comme autocad 3D ou surfer afin de visualiser les anomalies de terrain et sur donc deux epaisseurs différentes.
    Seul hic, la ferraille, elle trouble l'appareil. en effet une cloture peut fausser cle mesures.
    En quadrillant une zone tu trouvera à coup sur des murs et autre restes plus profond.
    Il detectera aussi les zones humides et la nature du terrain par comparaison des mesures.
    Le temps entre le quadrillage et le passage compte 1 journée.
    par contre en informatique cela depend du specialiste et de son aptitude à maitriser les logiciels.

  12. #9
    extracom0

    Re : micro-detection radar dans une fouille

    merci pour ta reponse plus que rapide !

    le terrain sur lequel j'effectuerai l'étude comporte 3 zones à étudier :
    une parcelle plane 10m x 20m
    une parcelle en legère pente 15m x 20 m
    un monticule /butte de terre 15m x 20m de 8m de hauteur

    les lignes à suivre (prévues et bien sur reperées sur les zones à etudier) seraient d'un espacement de 50cm à 1m.
    J'ai bien compris le fait de garder l'enregistrement des mesures en continu (alors que je pensais faire un enregistrement tout les 50cm ou 1m).
    par contre pour le monticule de terre, cela va être plus compliqué dans la mesure où la base va être plus ou moins plane et de faible hauteur , alors que la traversée par le milieu sera forcément plus longue en distance et temps (à moins de courrir !!).
    Quel est votre opinion ?

    De même que pour la prise de mesure : que pensez vous de les prendre en mesure ponctuelle et non en continue (ceci pour eviter tout changement de vitesse de marche) ?
    En S : partir du début d'une ligne ; arriver en fin de celle ci puis enchainer par la fin de la deuxieme ... et ainsi de suite ; pour le traitement , il suffirait d'inverser informatiquement les mesure d'une ligne sur deux pour avoir une mesure cohérente ... et un balayage de la zone plus rapide.

    Tu indiques le fait d'avoir 2 lignes de mesures : 0 à 3 m et de 3 à 6 m ; cela peut il être obtenu simultanément en 1 seul passage ?

    les 3 zones à étudier sont heureusement sans clotures ou pylone edf. la seule féraille serait les clous, fer à boeuf et autres objets contemporains ou d'époque de faible taille : le risque de perturbation reste t il présent ?

    Enfin et pour finir, tu ne fais pas mention de localisation de concentration de tuiles/poteries ; dois je en deduire que cet equipement n'aide en rien pour ce type de recherche ?

    Encore merci !

  13. #10
    paleosphere

    Re : micro-detection radar dans une fouille

    la methode en s est celle que j'ai utilisée ,certe est présente l'avantage de racourcir le temps de la mesure sur le terrain mais elle représente un surcroit de travail en repport informatique ainsi qu'une possibilité d'erreurs.
    la principale difficulté est le talus.
    je te propose une solution.
    Plutot que de faire des lignes fait donc le tour de ce monticule en descendant.comme un escalier en colimaçon.en suivant une ficelle au sol par exemple.
    parce que le petit problème en que l'em31 est assez encombrant :4,5m de long.
    Quant au deux mesures elle se font l'une après l'autre en inclinant l'appareil d'un quart de tour.
    Le principe de l'appareil étant quant la periode de temps entre l'emission et la reception correspond à la distance parcourue en 1 sec environ.
    Si tu le pose au sol tu aura un angle de mesure plus grand et donc moins précis.

  14. #11
    paleosphere

    Re : micro-detection radar dans une fouille

    pour ce qui s'agit des tuiles, si leur présence est effective tu devrait voir une difference dans les valeurs à caude des vides entre celles-ci.
    Pour tout objets metalliques fins, la mesure ne devrait pas etre perturbée.
    Si des murs sont présents tu doit les retrouver sur plusieurs lignes une fois les mesures depouillées .

  15. #12
    gucci

    Question Re : micro-detection radar dans une fouille

    Bonjour,

    SI j'ai bien compris, le but de cette prospection au géo-radar est une aide à la détermination de zones de fouille.

    Le problème de la géo-détection est qu'on enregistre des "anomalies". Que représentent-t-elles ? A moins d'ouvrir, je ne vois pas comment déterminer si les "anomalies" sont ou non des structures archéologiques. Donc ne serait-il pas plus judicieux d'effectuer un sondage du terrain, avec une mini-pelle. Car peut-être que le budget pour la géo-détection est le même (ou supérieur) que celui de la location d'une mini-pelle ?
    Et du point de vue pratique, les données des sondages sont claires. La caractérisation, la datation des structures trouvées ne sera pas entachés de doutes. Et je crois que l'expérience prouve qu'il y a un gain de temps (terrain, traitement des données) avec un sondage.

    Enfin, c'est une réflexion sur l'utilité ou non d'une géo-détection en archéologie.

    qu'en pensez-vous

  16. Publicité
  17. #13
    chromite98

    Re : micro-detection radar dans une fouille

    Effectivement, le géoradar ne va pas identifier précisement tous les objets archéologiques mais peut reveler la localisation de niveaux archéologiques. Ceux ci sont reconnaisables sur les profils radar à leur granulométrie, et porosité, différentes de celles des couches avoisinantes.
    Un sondage ne donne de l'information que très localisée, alors que les niveaux archéologiques peuvent constituer des 'ilôts', qui seront repérables à condition d'avoir une maille de sondages ressérée.
    D'où l'utilité d'utiliser une méthode géophysique avant la phase de fouille ou sondage à la pelle : définir des cibles que l'on va prospecter par d'autres méthodes. A l'aide des profils radars on sait par exemple que l'on peut creuser jusqu'à la profondeur x sans craindre de bouleverser des vestiges.
    Dernière modification par chromite98 ; 11/09/2005 à 23h28.

  18. #14
    PMD812

    Re : micro-detection radar dans une fouille

    Voir le site www.terranova-archeo.fr ?

  19. #15
    paleosphere

    Re : micro-detection radar dans une fouille

    le site que tu propose est une societe
    effectivement elle est specialisée dans la cartographie
    ...interessant

Discussions similaires

  1. [Techniques Archéo] Logiciel archéo et remontage de céramique
    Par majortom24 dans le forum Archéologie
    Réponses: 49
    Dernier message: 04/05/2010, 15h53
  2. Réponses: 53
    Dernier message: 04/01/2008, 19h26
  3. [Techniques Archéo] Nettoyer une amphore
    Par VaSya dans le forum Archéologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 22/05/2007, 10h26
  4. [Techniques Archéo] Bases de données archéo
    Par choubi dans le forum Archéologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/01/2006, 13h45
  5. Réponses: 6
    Dernier message: 17/01/2006, 13h43