Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 40

Retraite des Archéologues



  1. #1
    Dragonidae

    Retraite des Archéologues


    ------

    Bonjour,

    La question est simple:

    - quel est l'âge légal du départ à la retraite des archéologues?

    Merci de vos réponses.

    P.S.: un individu qui escompte bien pouvoir exercer jusqu'à 90 ans sans pour autant contraindre les autres à faire de même...

    P.P.S.: Nucléoclastiquement votre!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Brisecous

    Re : Retraite des Archéologues

    Je suppose que c'est 62 ans comme les autres. Non ?

    J'espère bien durer jusqu'à 90 ans moi aussi, mais vu que je fais du préventif pour le moment je ne sais pas si je tiendrai au-delà de 50 ans en tant que technicien de fouilles !

  4. #3
    Dragonidae

    Re : Retraite des Archéologues

    Citation Envoyé par Brisecous Voir le message
    Je suppose que c'est 62 ans comme les autres. Non ?

    J'espère bien durer jusqu'à 90 ans moi aussi, mais vu que je fais du préventif pour le moment je ne sais pas si je tiendrai au-delà de 50 ans en tant que technicien de fouilles !
    En tant que simple technicien d'opération, je ne suis même pas sûr que l'espérance de vie aille au delà de 45 ans!!!

    Il n'y a qu'à regarder les pyramides des âges des personnels de l'INRAP par exemple! Passé 45ans, le nombre d'employés font comme neige au soleil! Et c'est pareil ailleurs...

    Autrement il me semble que l'âge légal pour les archéologues est différent s'il s'agit de "personnel qualifié" (62 ans) ou d'enseignant-chercheur (65 ans voire plus)...

    Ce sont ces détails justement que je cherche à éclaircir...

  5. #4
    didierv

    Re : Retraite des Archéologues

    Et ils font quoi aprés les + de 45 ans?
    Vous savez?
    Didier

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Lokelani

    Re : Retraite des Archéologues

    Après 45 ans, peut-être plus d'"administratif", de la gestion du mobilier, des activités moins physiques je pense. Enfin, y a quand même pas mal de techniciens qui ont la cinquantaine voire plus, faut pas exagérer. Par contre de là à dire qu'ils sont tous encore très efficaces "physiquement", je sais pas ...
    Les parcours peuvent être tous très différents, selon les gens, à partir d'un certain âge, c'est pourquoi, à mon humble avis, c'est difficile de faire rentrer les "seniors" en archéologie dans des cases.

  8. #6
    Dragonidae

    Re : Retraite des Archéologues

    Bonsoir,

    Pas plus de réaction ! ?

    J'espérai que le débat susciterait un peu plus d'enthousiasme!

    Cordialement.

    Dragonidae.

  9. Publicité
  10. #7
    Dragonidae

    Re : Retraite des Archéologues

    Donc ce sujet n'intéresse vraiment personne... Tout le monde s'en F....!

  11. #8
    Lokelani

    Re : Retraite des Archéologues

    Ben non, on s'en fout pas ! mais personnellement j'ai aucune info sur le sujet. Y a bien quelques archéologues à la retraite ici, non ?

  12. #9
    Rome135

    Re : Retraite des Archéologues

    Personnellement, ma préoccupation première serait plutôt tournée vers le fait de trouver un emploi dans ce domaine; la retraite c'est bien loin pour moi.

  13. #10
    Dragonidae

    Re : Retraite des Archéologues

    Bonsoir Rome135,

    Bien entendu, c'est le cas de pas mal de gens et de jeunes surtout...

    Avec le "turn over" actuel et le "Papyboom", je suis assez certains que beaucoup d'entre nous trouverons un poste prochainement! Il ne faut pas désespérer!

    N'en reste pas moins posée la question de l'âge légal du départ en retraite des archéologues en tous genres.

    Aussi je voulais savoir s'il existait une ou des convention collectives régissant cette question pour les archéologues, enseignants-chercheurs et autres Maître de conférence par exemple...

    Merci de vos réponses.

    Cordialement,

    Dragonidae.

  14. #11
    Brisecous

    Re : Retraite des Archéologues

    Citation Envoyé par Dragonidae Voir le message
    Donc ce sujet n'intéresse vraiment personne... Tout le monde s'en F....!
    Tu demandes l'âge de la retraite. Je vois pas comment débattre d'une question dont on a ou pas la réponse, et ça s'arrête là.

    Personnellement je n'ai pas la réponse, donc partant de là, c'est pas que je m'en fous, c'est que j'en sais rien

    Idem que Rome135 : Je suis en début de professionnalisation (même si j'ai la chance d'avoir trouvé du boulot) et la retraite me paraît un peu loin pour y penser. A tort, peut-être.

  15. #12
    Lokelani

    Re : Retraite des Archéologues

    De mon côté, je n'ai même pas trouvé à quelle convention collective se rattache le statut d'archéologue, la honte
    Je pense que tout dépend du secteur (public ou privé). La convention est également différente en associations (par exemple : convention de l'animation, même si il s'agit d'un travail d'archéologue rémunéré).

  16. Publicité
  17. #13
    cherallier
    Animateur archéologie

    Re : Retraite des Archéologues

    Citation Envoyé par Dragonidae Voir le message
    Donc ce sujet n'intéresse vraiment personne... Tout le monde s'en F....!
    Bonsoir Dragonidae,
    Je ne suis pas au fait du sujet mais c'est d'actualité : Celui qui décroche un doctorat à 26 ou 27 ans et qui est d'une génération pour laquelle il devra cotiser 43 ou 44 annuités, et s'il n'a pas cotisé avant, il pourra bosser (si rien ne change) jusqu'à 70 ans pour une retraite à taux plein ou s'il part avant il y aura une décote. Enfin j'ai appris ça ce soir à la TV, celui qui aura un métier reconnu pénible devra avoir une invalidité d'au moins 20% pour prétendre à partir à 60 ans sans décote.
    En résumé tu bosses jusqu'à 70 ans ou jusqu'à être handicapé !!! Dans les 2 cas le cadeau de départ à la retraite est tout trouvé : un fauteuil roulant!
    Je plaisante, il faut espérer que cela se passe différemment.

  18. #14
    Dragonidae

    Re : Retraite des Archéologues

    Merci cheralllier...

    ... Les choses sont un peu plus claires pour moi maintenant!

    Cordialement!

  19. #15
    Bonegnawer

    Re : Retraite des Archéologues

    il me semble que pour le moment il n'est pas prévu de classer le métier d'archéologue comme "pénible"

  20. #16
    seb1976

    Re : Retraite des Archéologues

    La limite d'âge pour les enseignants-chercheurs était de 65 ans avec un bonus de 2 ans pour les émérites mais maintenant je ne sais pas.

    On peut racheter les cotisations d'un certain nombre d'années d'étude pour partir un peu plus tôt que les 42 ans.

    Les régimes de retraite des archéologues préventifs dépendent de leur statut: fonctionnaire dans les collectivités, privé ou semi-privé pour les autres.

  21. #17
    Rome135

    Re : Retraite des Archéologues

    Citation Envoyé par Bonegnawer Voir le message
    il me semble que pour le moment il n'est pas prévu de classer le métier d'archéologue comme "pénible"
    Apparemment, selon la nouvelle réforme, la pénibilité ne serait plus liée à des métiers (régimes spéciaux) mais à un taux d'handicap.

  22. #18
    Lokelani

    Re : Retraite des Archéologues

    Apparemment, selon la nouvelle réforme, la pénibilité ne serait plus liée à des métiers (régimes spéciaux) mais à un taux d'handicap.
    Ah ben génial, en gros faut être handicapé pour être reconnu comme ayant un métier pénible. Pas de prévention quoi. C'est un peu ce que disait Cherallier finalement ...

  23. Publicité
  24. #19
    Dragonidae

    Re : Retraite des Archéologues

    Et oui... Encore un paradoxe criant de la législation française...

  25. #20
    Bibi36

    Re : Retraite des Archéologues

    Le problème surtout, c'est qu'archéologue n'est pas un métier reconnu en tant que tel. Que l'on bosse dans le privé, le public, au ministère, en fac, en assoc', il y'a quasiment autant de réalités que de personnes. Même dans le préventif, où aucune convention collective n'existe comme dans les boites du BTP.

    surtout si l'on prend en compte l'histoire différente de chaque personne : le parcours pro des thésard sortis de l'université à 27-28 ans et celle des vieux de l'AFAN embauchés à tout age sans diplome n'est pas franchement comparable. Sans parler des profs et du CNRS.

    Ce qui est sur, c'est que pour le préventif, les cadences de travail et les conditions vont laisser des traces. Quand on voit l'état de quelques anciens qui après 20 ans d'AFAN sont HS et relégués dans les bases, on ose même pas imaginer ce que ça donnera sur les plus jeunes qui se taperont plus de 40 ans de terrain, à faire des diags pourris en hiver et en été et quelques fouilles par-ci par-là avec des temps de post-fouilles souvent ridicules.

    Sans même parler de retraite, si les patrons de l'archéo préventive (Etat et privés) ne veulent pas se retrouver avec une armée de vieux-avant-l'âge accidentés du travail, va falloir qu'ils repensent sacrément l'organisation du travail : alternance de temps de fouille et de post-fouille, des conditions de travail à la hauteur, une limitation des fouilles l'hiver etc..

    C'est mal barré !

  26. #21
    Dragonidae

    Re : Retraite des Archéologues

    Citation Envoyé par Bibi36 Voir le message
    Le problème surtout, c'est qu'archéologue n'est pas un métier reconnu en tant que tel. Que l'on bosse dans le privé, le public, au ministère, en fac, en assoc', il y'a quasiment autant de réalités que de personnes. Même dans le préventif, où aucune convention collective n'existe comme dans les boites du BTP.

    surtout si l'on prend en compte l'histoire différente de chaque personne : le parcours pro des thésard sortis de l'université à 27-28 ans et celle des vieux de l'AFAN embauchés à tout age sans diplome n'est pas franchement comparable. Sans parler des profs et du CNRS.

    Ce qui est sur, c'est que pour le préventif, les cadences de travail et les conditions vont laisser des traces. Quand on voit l'état de quelques anciens qui après 20 ans d'AFAN sont HS et relégués dans les bases, on ose même pas imaginer ce que ça donnera sur les plus jeunes qui se taperont plus de 40 ans de terrain, à faire des diags pourris en hiver et en été et quelques fouilles par-ci par-là avec des temps de post-fouilles souvent ridicules.

    Sans même parler de retraite, si les patrons de l'archéo préventive (Etat et privés) ne veulent pas se retrouver avec une armée de vieux-avant-l'âge accidentés du travail, va falloir qu'ils repensent sacrément l'organisation du travail : alternance de temps de fouille et de post-fouille, des conditions de travail à la hauteur, une limitation des fouilles l'hiver etc..

    C'est mal barré !
    Merci Bibi36 pour cette réaction bien vive et réaliste...

    P.S.: je sais par expérience qu'il est dur de faire bouger les choses!

  27. #22
    Lokelani

    Re : Retraite des Archéologues

    Bravo Bibi pour ta réponse très pertinente, cernant réellement la réalité de la situation. Tu résumes parfaitement la complexité du débat. En effet, beaucoup de cas différents, et de problèmes à résoudre.
    Concernant l'alternance terrain/post-fouille, peut-être une lègère avancée pour 2011 dans mon inter-région où doit se dérouler un chantier de plus d'un an (où j'espère être prise je l'avoue ), pour lequel il est justement prévu que l'équipe tourne régulièrement entre le terrain et la base. Une bonne idée ma foi, qui devrait effectivement se généraliser !

  28. #23
    Dragonidae

    Re : Retraite des Archéologues

    Voilà une solution à proposer aux R.O. et D.R.H.!

  29. #24
    Brisecous

    Re : Retraite des Archéologues

    Sans même parler de retraite, si les patrons de l'archéo préventive (Etat et privés) ne veulent pas se retrouver avec une armée de vieux-avant-l'âge accidentés du travail, va falloir qu'ils repensent sacrément l'organisation du travail : alternance de temps de fouille et de post-fouille, des conditions de travail à la hauteur, une limitation des fouilles l'hiver etc..
    Ils s'en foutent. A part quelques heureux élus, la plupart ne trouveront pas de CDI, uniquement des CDD longs. Et du coup, quand ils ne pourront plus bosser, on les éjectera. Ni vu, ni connu.

    De toute façon, les techniciens de fouilles représentent 80% de la masse salariale et on ne pourra pas en reclasser la moitié. D'autant plus que je pense qu'à l'avenir il va y avoir un gros transfert en terme de masse salariale de l'INRAP vers privé/collectivités. Et ce qui s'en ressentira c'est les conditions de travail des techniciens.

    Je précise que je n'ai pas de visée "politisée" en tenant ces propos, ça me semble simplement l'évolution la plus probable, indépendamment de mes préférences personnelles.
    Dernière modification par Brisecous ; 25/10/2010 à 20h20.

  30. Publicité
  31. #25
    Bonegnawer

    Re : Retraite des Archéologues

    la plupart ne trouveront pas de CDI, uniquement des CDD longs
    même ça je trouve ça optimiste .... je pense plutôt à une cohorte de CDA ...

  32. #26
    Bibi36

    Re : Retraite des Archéologues

    Citation Envoyé par Brisecous Voir le message
    Ils s'en foutent. A part quelques heureux élus, la plupart ne trouveront pas de CDI, uniquement des CDD longs. Et du coup, quand ils ne pourront plus bosser, on les éjectera. Ni vu, ni connu.

    De toute façon, les techniciens de fouilles représentent 80% de la masse salariale et on ne pourra pas en reclasser la moitié. D'autant plus que je pense qu'à l'avenir il va y avoir un gros transfert en terme de masse salariale de l'INRAP vers privé/collectivités. Et ce qui s'en ressentira c'est les conditions de travail des techniciens.

    Je précise que je n'ai pas de visée "politisée" en tenant ces propos, ça me semble simplement l'évolution la plus probable, indépendamment de mes préférences personnelles.
    Ah ça évidemment qu'ils s'en foutent ! Après, il y'a à l'INRAP près de 2000 CDI, et pas mal avec moins de 10 ans dans les jambes (les 350 CDisés de 2005 par exemple). Pour ceux qui arrivent après, le problème est le même qui revient cycliquement depuis les débuts de l'AFAN et d'une manière un peu différente depuis l'arrivée de la concurrence : comment trouver un boulot fixe !

    Et là faut pas rêver, à l'INRAP ça passe par ce qui a toujours été fait : la GREVE et les démarches devant les tribunaux administratifs et prudhommaux. Rendez-vous dans pas longtemps contre le CDA ! Pour les autres structures, notamment privées, les responsables des boites parlent de plus en plus entre eux d'une convention collective de l'ensemble du secteur privé (comme en Espagne). Et là faudra se tenir près collectivement pour imposer les exigences des salariés, notamment sur la question de la précarité...

    Y'a effectivement rien à espérer de l'Etat qui fait tout depuis 2003 pour que l'INRAP finissent en boite à diag avec un bon service com, en coupant les financements et en organisant la concurrence... Quant aux patrons des boites privées, bah... c'est des patrons !

  33. #27
    Brisecous

    Re : Retraite des Archéologues

    A mon avis l'INRAP est cuit. Et là encore je parle de prospectives (même si je peux me tromper), pas de mon opinion concernant l'INRAP (que je garderai pour moi).

    Il est avéré que créer des services de collectivités territoriales est très rentable, notamment pour les Conseils généraux. De plus en plus de services de collectivités notamment de Conseils généraux se montent. Dans certains départements, l'INRAP ne met déjà plus les pieds (plus de fouille, plus de diags). En effet plus la structure est petite plus elle est prioritaire sur les diags : L'INRAP fait donc ce que les autres ne veulent/peuvent pas faire. Et pour ce qui concerne la fouille, il est de notoriété publique que l'INRAP est bien plus cher.

    Entre des collectivités qui se généralisent et des privés "agressifs" qui se redéploient sur tout le territoire, je vois difficilement comment l'INRAP pourrait garder autant de personnel. A mon avis, ils ne vont pas renouveller les effectifs et à terme l'INRAP sera une petite équipe (enfin petite en comparaison avec maintenant) qui sera chargée de faire les fouilles que personne d'autre ne peut/veut faire.

    Bref, ce n'est pas l'INRAP qui va déterminer les retraites des futurs archéologues selon moi, vu que ce n'est pas lui qui recrutera. D'ailleurs, ce sont les privés et les collectivités qui m'ont donné du travail jusqu'à présent.

    Par contre, pour ce qui est des CDD longs, je ne me fais pas trop de souci. C'est facile de trouver du travail en archéologie préventive (du moins je n'ai pas eu de problèmes), il faut cependant être prêt à bouger, certes. Il y a du travail, à condition qu'on ait les compétences requises. Et même se former pour les acquérir ces compétences, c'est tout à fait faisable si on réfléchit la chose et en s'en donnant la peine.

  34. #28
    Bonegnawer

    Re : Retraite des Archéologues

    Par contre, pour ce qui est des CDD longs, je ne me fais pas trop de souci
    pour la fonction publique (collectivités incluses) rien n'indique qu'à terme les CDD ne seront pas remplacés par des CDA, ce qui va changer profondément les modes de recrutement, les conditions de travail et la gestion des périodes de chômage.

  35. #29
    Lokelani

    Re : Retraite des Archéologues

    En effet il y a plus de chances d'avoir un CDI dans le privé à l'heure actuelle qu'au sein de l'Inrap (CCD ou de plus en plus CDA) ou qu'au sein des collectivités (CDD ou contrats de un à trois ans renouvelables).
    Certains s'en contentent pour le moment, mais je peux comprendre que d'autres soient frustrés de ne pas avoir de CDI, sachant que maintenant, pour des choses toutes bêtes comme "acheter" dans l'immobilier par exemple, ou parfois même juste louer un logement, sans CDI, cela diminue fortement les chances. Donc pour le coup, ça implique encore plus de choses que juste une stabilité dans le travail.
    Ensuite, concernant les CDI dans le privé, il y a certes une question de compétences (avoir une spécialité est plus que bienvenu), mais aussi de relations.
    Voilà, donc tout dépend de ce que chacun souhaite aussi dans sa vie.

    ce qui va changer profondément les modes de recrutement, les conditions de travail et la gestion des périodes de chômage.
    Pour les modes de recrutement, ce qui m'embête, c'est qu'on nous a rabâché qu'il fallait un certain niveau d'étude en archéologie, cependant, même pour un simple poste de technicien, les plans de recrutement dans le public ne demandent désormais que le Bac (là je parle de l'Inrap). Pourtant, on sait très bien qu'avec juste le Bac, on a peu de chance, donc c'est hypocrite.
    En ce qui concerne le chômage, sans vouloir rentrer dans la polémique ou la délation, je peux juste dire que je ne vous souhaite pas de vous retrouver sans emploi, vos indemnités devant être prises en charge par le public (un certain institut), car là, outre la lourdeur des démarches, le processus est plus que lent et les méthodes parfois douteuses. Attendre ses indemnités durant 6 mois, quand on a des frais (loyer etc) peut poser de réels problèmes, mais je m'arrêterai là. Affaire à suivre.

  36. #30
    Brisecous

    Re : Retraite des Archéologues

    Le CDA, c'est une hérésie. Faire un boulot pénible et usant pour un salaire dérisoire au regard du niveau d'études/de compétences, si en plus mon employeur ne m'offre aucune garantie (notamment garantie de durée), alors toute la passion du monde ne suffira pas à faire taire ce que je pense de ce genre de procédés. Soit on a besoin de quelqu'un pour la durée de la fouille et dans ce cas autant lui proposer un CDD, soit on ne le recrute pas. J'ai la chance d'être toujours étudiant et de pouvoir refuser des contrats...

    Le CDA, c'est du foutage de gueule. Si on cherche à m'imposer le CDA comme seule alternative, alors il est possible que je change de métier. Le "métier de passion" ne justifie pas tout.

    Au final, je me demande si la généralisation éventuelle du CDA aux collectivités ne risque pas simplement de faire fuir toutes les personnes compétentes vers le privé. Car quand on commence à avoir de l'expérience, de l'ancienneté, on a plus de propositions et on peut ainsi choisir pour qui on travaille. Entre un CDA et un CDD, je n'hésite pas longtemps.

    Je ne sais pas comment tout ça va évoluer, mais j'espère sincèrement que le CDA va disparaître...

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Pyramide des âges des archéologues
    Par Dragonidae dans le forum Archéologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 04/09/2009, 20h15
  2. Archéologues spécialisés les plus demandés ...
    Par Geoffreydu10 dans le forum Archéologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/07/2009, 18h32
  3. Retraite des navettes
    Par Osiris70 dans le forum Astronautique
    Réponses: 14
    Dernier message: 13/05/2009, 20h50
  4. Actu - Barack Obama retardera-t-il la retraite des navettes spatiales ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/01/2009, 16h35
  5. blague pour des archéologues
    Par P-plum dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 4
    Dernier message: 16/09/2004, 12h12