Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

La source du bonheur



  1. #1
    Paul_UTT

    Question La source du bonheur


    ------

    Bonjour,

    j'ai trouvé cette question à propos du bonheur mais je dois dire qu'elle n'est pas très parlante à mes yeux !
    Merci de m'orienter vers quelques axes de développement


    L'omniprésence de l'absence d'assise et de substance universelle n'est-elle pas la source du bonheur ?


    .

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Paul_UTT

    Re : La source du bonheur

    Déjà, "l'omniprésence de l'absence" ça ne veut rien dire d'autre que l'absence donc je ne vois pas pourquoi la philosophie cherche toujours à compliquer les choses !

  4. #3
    coco

    Re : La source du bonheur

    Bonjour,
    ça veut dire... le bonheur c'est de ne pas se casser la tête!

  5. #4
    Paul_UTT

    Re : La source du bonheur

    Merci de me rassurer coco, c'est bien ce que je me dis quand je lis de telles questions !

    Mais bon je n'en dis pas plus, ça peut aller très loin...

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    bardamu

    Re : La source du bonheur

    Il me semble que ça parle de la contingence de toute chose qui rend les choses légères : si rien n'a de nécessité, si rien ne tient à rien, on est libre et c'est la clé du bonheur.
    "l'omniprésence de l'absence" permet de marquer la différence entre une absence ontologique, un véritable Vide, Néant, Mort et l'absence commune qui est l'absence d'une chose toujours existante. On s'oppose ainsi aux courants philosophiques basés sur la plénitude où il n'y a pas de véritable absence, où le bonheur est dans le contact direct avec le vrai fond des choses.
    Le fait qu'ici on nie une substance universelle renvoie à un monde plutôt fictionnel, de mise en scène du monde, idée qu'on peut trouver notamment chez Nietzsche bien que chez lui la distinction même entre réel et fiction ait tendance à disparaître.
    Au final, tout ça pourrait se rapprocher de la philosophie de l'absurde des existentialistes : Camus, Sartre...

    On peut savoir d'où ça vient ?

  8. #6
    Paul_UTT

    Re : La source du bonheur

    "l'omniprésence de l'absence" permet de marquer la différence entre une absence ontologique, un véritable Vide, Néant, Mort et l'absence commune qui est l'absence d'une chose toujours existante.
    Je saisi désormais mieux le sens et la présence de ce terme qui me parraissait jusqu'alors inutile, cependant pourquoi l'absence d'une chose toujours existante (l'absence commune) se distinguerait-elle d'un Néant, d'un Vide, puisque dans les deux cas il n'y a rien ?


    Il me semble que ça parle de la contingence de toute chose qui rend les choses légères : si rien n'a de nécessité, si rien ne tient à rien, on est libre et c'est la clé du bonheur.
    Le bonheur serait donc la conséquence de la présence d'un détachement total d'une chose à tout ce qui pourrait la gouverner, telles les lois politiques ou physiques ? Cependant si quelqu'un n'est soumis à rien d'autre qu'à ses envies, ses désirs, il risque fort de devenir débauché et c'est là le paradoxe : le débauché est-il heureux ? En se saoulant et en abusant de tout (alcool, femmes etc.) ne risque-t-il pas plutôt de s'imaginer un bonheur différent de ce qu'il rêvait lorsqu'il était dirigé par un ensemble de lois ? Et alors même qu'il se retrouve uniquement gouverné par ses instincts, il redescend à l'état d'animal, ce qui est aussi en contradiction puisqu'un animal n'a pas de conscience donc pas d' "idée" du bonheur.


    On peut savoir d'où ça vient ?
    J'ai trouvé cette question au hasard d'une page Internet de révision du baccalauréat.

  9. Publicité
  10. #7
    Fulcanelli

    Re : La source du bonheur

    Citation Envoyé par Paul_UTT
    Bonjour,

    j'ai trouvé cette question à propos du bonheur mais je dois dire qu'elle n'est pas très parlante à mes yeux !
    Merci de m'orienter vers quelques axes de développement


    L'omniprésence de l'absence d'assise et de substance universelle n'est-elle pas la source du bonheur ?


    .
    Il me semble que cette question renvoie à la thèse de l'énaction du cogniticien Varela. Son idée est que la science montrant que le Sujet philosophique moderne (qui possède assise et fondement) n'est plus qu'une fiction et donc qu'il faut apprendre à nous penser sans fondement ce qui, dans la perspective bouddhique du petit véhicule, peut devenir un moyen de parvenir au bonheur ou du moins, à la tranquillité de l'âme.

  11. #8
    Fulcanelli

    Re : La source du bonheur

    la référence : Varela, Thompson, Rosch, l'inscription corporelle de l'esprit, seuil, 1993

    (c'est peut-être disponible en poche, à voir)

Discussions similaires

  1. Pilule du bonheur
    Par Martini Blanc dans le forum Éthique des sciences (archives)
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/12/2007, 19h06
  2. demain le bonheur ???????
    Par stevegourdon dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 13
    Dernier message: 16/10/2006, 08h13
  3. transformer une source de courant en source de tension
    Par lyrah dans le forum Électronique
    Réponses: 8
    Dernier message: 29/09/2006, 13h34
  4. Logiciel de graphiques source libre (open source)
    Par Cephas dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/07/2006, 16h36
  5. le bonheur
    Par kalhan dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/10/2004, 17h24