Affichage des résultats 1 à 23 sur 23

sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo



  1. #1
    acx01b

    sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo


    ------

    voici le sujet:
    en quoi la déclaration des droits de l'homme ne résume - t - elle pas toutes les questions philosophiques que l'on peut se poser ???

    et voici comment j'ai eu envi de poser ce sujet:

    j'ai eu mon bac avec 0 en philo car je me suis barré au bout d'une heure (pendant cette heure j'ai fait de dessins)

    ai-je perdu des choses en n'allant pas en cours de philo???

    (je penses souvent que ce sont les autres qui ont perdu des occasions de faire des choses interessantes en faisant de la philo)

    je pourrais même dire: les seuls intêrets que je trouves à la philo sont: cela entraine à s'exprimer en francais, cela entraine à taper sur un clavier ou à écrire avec sa main, à se servir de ses yeux pour lire, cela entraine à pratiquer l'orthographe,
    mais pour le reste!!!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Coincoin

    Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    C'est vrai ça, à quoi ça sert de réfléchir ? Après on risque de devenir intelligent...

  4. #3
    acx01b

    Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    heuuuu

    je préfères me renseigner au sujet des problèmes politiques actuels, me renseigner sur les situations sociales de il y a 100 ou 1000ans, sur les situations sociales et économiques de certains pays....

    que de discuter de sujets de philo de terminale ou de prépa!!!
    ()

    exemple: quel est la différence entre un Homme et un Animal

    à part dire que certains hommes se conduisent comme des animaux,
    et donner des exemples d'espèces qui ont des comportements sociaux et intelligents,

    je préfères parler un peu de psychatrie, puis un peu de zoologie!!
    Dernière modification par acx01b ; 02/05/2004 à 20h15.

  5. #4
    acx01b

    Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    exemple suivant: Si il existe une beauté naturelle rend-elle l'art inutile?

    alors la je vois vraiment pas ce qu'il y a d'interessant à dire...

    dire des choses sur ce sujet c'est le contraire de réfléchir pour moi!!!

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Neutrino

    Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    Je pensais que le 0 était éliminatoire dans tout examen universitaire dont le baccalauréat.
    La philo est là point barre. Vu le niveau culturel de ma classe de terminale S, dont certains ne savaient toujours pas écrire sans faire de fautes et encore moins formuler de phrases non-plates, la philo était là pour tempérer des absurdités notatoires par exemple le cas invraisemblable de quelqu'un qui aurait une mention au bac sans savoir parler le français correctement.

  8. #6
    Damon

    Exclamation Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    heuuuu
    je préfères me renseigner au sujet des problèmes politiques actuels, me renseigner sur les situations sociales de il y a 100 ou 1000ans, sur les situations sociales et économiques de certains pays....
    que de discuter de sujets de philo de terminale ou de prépa!!!
    ()
    exemple: quel est la différence entre un Homme et un Animal
    à part dire que certains hommes se conduisent comme des animaux,
    et donner des exemples d'espèces qui ont des comportements sociaux et intelligents,
    je préfères parler un peu de psychatrie, puis un peu de zoologie!!
    exemple suivant: Si il existe une beauté naturelle rend-elle l'art inutile?
    alors la je vois vraiment pas ce qu'il y a d'interessant à dire...
    dire des choses sur ce sujet c'est le contraire de réfléchir pour moi!!!
    MESSAGE DE LA MODÉRATION

    Si ces sujets ne t'intéressent pas, libre à toi de ne pas y participer et même de ne pas les consulter, mais libre aux autres de le faire !
    Et libre à l'équipe de modération de choisir des sanctions contre la façon dont tu as pollué ces sujets par tes remarques déplacées.

    Les forums de Futura-Sciences sont en consultation et participation libre et gratuite, mais dans les limites de la loi, de la charte, de la bienséance et du respect d'autrui.
    Vu que tu as déjà manqué à chacun de ces aspects, je pense qu'il serait préférable que tu réfléchisse un peu plus avant de poster ton prochain message, ce dans l'intérêt de tous, y compris le tien.

    Pour la modération,
    Damon
    Dernière modification par Damon ; 02/05/2004 à 20h33.
    Un EeePc ça change la vie !

  9. Publicité
  10. #7
    acx01b

    Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    je pensais lancer un sujet de philo comme un autre en disant qu'il y a des gens (comme moi par exemple) qui refusent totalement de faire de la philo, tout en ne refusant pas l'idée de réfléchir....

    c'est dans le titre!!

    si vous me virez du site: pourriez vous me faire un zip où vous auriez regroupé les différentes discussions où j'ai participé ? merci d'avance car je me suis quand même fait chier à taper pas mal de lignes

    neutrino: merci de ta réponse: elle va un peu dans le même sens que ce que j'ai dis au début!!! (s'entrainer à pratiquer l'orthographe, la grammaire...l'expression..... hihihi ça va en énerver certains....)
    Dernière modification par acx01b ; 02/05/2004 à 21h16.

  11. #8
    Yoyo

    Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    si vous me virez du site:
    A aucune moment il n'a été question de cela, deplus la remarque ne concerne pas cette discussion.

    merci d'avance car je me suis quand même fait chier à taper pas mal de lignes
    Si tu ne participes pas pour le plaisir d'echanger, alors ca m'echappe... pourtant personne ne te force a ecrire

    Yoyo

  12. #9
    Neutrino

    Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    Je pense que supprimer la philo serait un bon pas en avant de plus dans la logique actuelle des gens qui affirment que "l'enseignant ne doit pas être un référant pour l'apprenant" (phrase qui représente l'antithèse de l'intelligence selon moi), les idéologues qui réclament une école où on n'apprend rien car le savoir est élitiste - ces idéologues qui veulent une école où on apprend aux enfants à "détester le libéralisme capitaliste international" dixit le fondateur des IUFM.

    Comme par exemple ces scientistes de l'éducation qui croient que l'enfant sait lire de façon innée et qu'il n'est nul besoin de leur apprendre par coeur l'alphabet. Qu'il ne sert à rien d'apprendre l'ordre des lettres dans un mot qu'on n'écrit jamais usuellement (ornythorinque par exemple) car on sera toujours en mesure de le lire si par hasard il apparait aux détours d'un "livre savant".

    Tout cela s'inscrit dans une contre-poussée générale en occident contre les propres développements de la culture occidentale : haine de la science , haine de l'art, haine de la philosophie, du savoir, de l'écriture, mais aussi volonté de revenir sur certains acquis sociaux et législatifs, etc, etc.

  13. #10
    Narduccio

    Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    Tout cela s'inscrit dans une contre-poussée générale en occident contre les propres développements de la culture occidentale : haine de la science , haine de l'art, haine de la philosophie, du savoir, de l'écriture, mais aussi volonté de revenir sur certains acquis sociaux et législatifs, etc, etc.
    Ca me rappelle une discussion lors d'une réunion parents professeurs au collégue. Une maman ne comprenait pas que l'on ne remplace pas l'heure de musique par une heure d'informatique. "Vous comprenez, une heure de musique cela ne leur sert à rien. Tandis que l'informatique, ils en auront dans leur métier. Maintenant, dans tous les métiers, il font de l'informatique. Tandis que la musique..."
    Il a fallut que le fondu d'informatique que je suis intervienne pour rappeller que:
    1°) Dans leurs métiers pour la plupart il ne feront pratiquement pas d'informatique, mais qu'ils seront des utilisateurs de l'informatique.
    2°) Que vu la vitesse ou évolue le matériel et les logiciels, ce que les élèves auraient appris à cette heure en plus n'aurait pas servi à grand chose.
    3°) Que la musique était assez importante pour leur développement personnel et que le but de l'école était d'un faire de honnètes citoyens et non seulement de bons ouvriers.
    Ceux qui ne comprennent pas l'allusion aux "honnètes citoyen" n'ont qu'à lire ou relire la guerre des boutons.

  14. #11
    JPL
    Responsable des forums

    Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    ornythorinque
    Piégé, Neutrino, c'est ornithorynque. Il n'empêche que tu écris bien mieux que beaucoup d'autres et que j'apprécie ce que tu écris. Toutefois, ce message, c'est un peu caricatural et un peu réac, non ?
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  15. #12
    quetzal

    Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    ben, disons que la philosophie est une manière de pensée, une façon d'intérroger de le monde et de tenté de répondre a ces question via un processus logique, et rationel...

    l'interet de la philosophie est de pouvoir faire la différence entre ce qui est vrai et vérifiable et ce qui ne l'est pas.. car bien souvant, la pensée humaine, ne procède pas toujours avec logique et raison, mais plus d'une manière annalogique, en faisant des vérité avec ce qui n'est que de la ressemblance... cette faculté naturelle qui fait beaucoup appel a l'imaginaire dans l'obtention de ce qui est vrai... cette façon de penser naturellement est très valable car elle nous a permit de nous débrouiller bon-an mal-an pendant des centaines de milliers d'années...

    la philosophie introduit le critère de recherche de du vrai a travers un raisonement logique et non annalogique...

    c'est ainsi que descarte a procédé pour trouver "le cogito ergo sum" la pierre angulaire de sa philosophie.. il est passer par une méthode de recherhce logique, le doute hyperbolique, l'amenant a douter de tout... c'est ainsi qu'il eut l'intuition de sa propre pensée en action a travers le doute...

    tu peux aussi parler de Kant qui dans la critique de la raison pure finit par exclure la métaphysique de la pensée possible puisque celle-ci inclut l'imaginaire comme source de preuve dans la pensée rationelle..

    bref la philosophie est une façon logique de pensée le monde... et c'est somme tout très utile, la philosphie doit-etre comprise comme un outil pour avoir un accès au monde...
    disons que c'est comme apprendre a ce servir de linux ou de Macos après avoir été sur windows pendant les 18 premières années de sa vie... tout devient plus simple, et plus compréhensible une fois qu'on a intégré les principes formels de cette forme de pensée... la seule chose qui soient difficile, c'est l'apprentissage de cet outils et de bien le configurer(ce qui prend beaucoup de temps, vu le nombre de concept qu'il faut intégré pour avoir une idée générale du monde selon un procéssus logique et non annalogique)...

    voila, bien sur libre a toi de croire que c'est un truc prise de tete, qui ne sert a rien, et qui te met de mauvaise note au bac.... perso, après quelques années de pratique(intensive) ben mon environement, l'univers, la société, ce que je suis, les autres, m'apparait beaucoup plus clairement...

    pour ma part je crois vraiment qu'il est bon que tout un chacun est au moins une idée de cette possibilité de raisonement, et que cette méthode peut-etre apprise si on le souhaite...

    quand a répondre a la question que ton prof ta posée, je dirais que les droits de l'hommes, la république et la démocratie, ne sont que la partie immergé de l'iceberg de la pensée philosphique... puisqu'en soit la philosophie est une tendence universelle... et englobe tout le le champs du pensable... mais de manière logique...

    ainsi, la civilisation occidentale technologique repose toute entière sur cette forme de pensée... de la simple petite cuillère en métale, au ordinateur les plus complexe, en passant par l'organisation politique de la société, en passant par les sciences, la médecine, et la culture... notre civilisation de bien-etre, de recherche du bonheur ici et maintenant, comme le voulais epicure, et non dans un au-dela indeterminé comme le disent certainne religion, notre civilisation toute entière est du a cette forme de pensée, mellant une recherhce du bonheur et d'une certainne vérité qui ne soit pas que du vent...

  16. Publicité
  17. #13
    acx01b

    Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    d'une certaine manière je suis d'accord avec vous.

    en tout cas sur le fond..

    je prends plaisir à lire et à réfléchir sur ce que vous avez écrit, mais je suis incapable de faire une sujet de philo.

    j'ai un problème avec la philo car c'est encore une fois mettre en avant les érudits du 19ième siècle et d'avant, ce qu'ils ont écrit, ce qui n'est pas ininteressant, mais si on prend le temps de s'interesser à ces textes qui n'ont rien de fondamentaux, pourquoi ne pas prendre le temps de s'interesser à des sujets plus actuels de santé, de psychatrie, d'économie, de politique, d'éthique scientifique, et pourquoi ne pas remplacer la philo par une matière plus générale ....

    la philo de terminale c'est un peu rétro comme manière de réfléchir sur le monde et sur soi non?

    disons que je suis capable de faire un sujet de philo par an, mais un par semaine je peux pas.

  18. #14
    shokin

    Talking Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    Salut toutes et tous,

    pour moi, la philosophie, c'est un art, l'art de penser. Comme c'est un art, chacun pense comme il veut (déjà penser, c'est un art), se sent libre (ma liberté de penser, florent pagny et le droit), exprime sa pensée, et crée son propre style, sa manière de penser.

    pour ce qui est de l'utilité, ben, je dirais comme pour les autres domaines, rien ne se vaut s'il n'est pas lié aux autres. C'est vrai qu'au début, je trouvais ça intéressant, puis ça a commencé à me prendre la tête (quand ça allait pour moi trop loin), mais maintenant, je dois dire que quand je me pose des questions pas forcément philosophiques, mes réflexions prennent parfois une tournure philosophique.

    C'est surtout quand je me pose des questions sur les religions et sur le droit que je fais détour philosophique. Mais comme tout est lié... m'arrive même parfois : je suis étudiant en économie et ce qui m'intéresse le plus, c'est la consommation, tout ce qui influence le choix du consommateur. Vous vous demandez sûrment ce que vient faire la philo ici. Ben les consommateurs, ils pensent avant de choisir, même s'ils sont influencés par divers facteurs. Pour ce qui est des facteurs, citons-en quelques-uns : revenu, statut social, situation familiale, ..., religion, appartenances sociales, culture, ..., régime et climat (géographique, politique, juridique...), ..., goûts, opinions, convictions, ..., vécu, intérêts, ambitions... tout ce à quoi l'homme, l'individu ne pense pas toujours dans ses choix et décisions, et à quoi il lui arrive de penser parfois.

    Quand même ! je pense donc je suis. Pour prendre une attitude plus pragmatique : pensons un jour comme-ci, raisonnons un autre jour comme ça... pour comprendre notre place dans le monde, notre signification.

    Mais je rappelle que la philosophie (comme tout le reste) n'est rien si elle ne collabore pas avec le reste.
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  19. #15
    quetzal

    Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    Citation Envoyé par acx01b
    d'une certaine manière je suis d'accord avec vous.

    en tout cas sur le fond..

    je prends plaisir à lire et à réfléchir sur ce que vous avez écrit, mais je suis incapable de faire une sujet de philo.

    j'ai un problème avec la philo car c'est encore une fois mettre en avant les érudits du 19ième siècle et d'avant, ce qu'ils ont écrit, ce qui n'est pas ininteressant, mais si on prend le temps de s'interesser à ces textes qui n'ont rien de fondamentaux, pourquoi ne pas prendre le temps de s'interesser à des sujets plus actuels de santé, de psychatrie, d'économie, de politique, d'éthique scientifique, et pourquoi ne pas remplacer la philo par une matière plus générale ....

    la philo de terminale c'est un peu rétro comme manière de réfléchir sur le monde et sur soi non?

    disons que je suis capable de faire un sujet de philo par an, mais un par semaine je peux pas.
    en fait tu n'est pas d'accord sur la méthode d'enseignement choisie pour cette discipline... ben tu vois que tu sais en faire de la philosophie... puisque tu critiques... a raison ou a tort, mais c'est un des principe de la philosophie.. remettre en cause ce qui est, pour tenter de trouver quelque chose de meilleur, de plus adéquat...

    en fait, la philosphie de terminale n'est qu'une initiation a la pensée philosphique et ce fait via des textes, des concepts, et des idées générale, la liberté, autrui, la conscience... c'est une manière de proceder, et permet d'acquerir rapidement des notions de philosophie.. pour ma part je préfererais que l'on étudie d'abord l'histoire de la philosophie, des concepts, et les principaux auteur...
    cela donnerais un cadre général, une idée générale de la philosphie...

    mais il est vrai que cela ne donne pas a penser, mais donne une bonne structure a une discipline qui qu'en on la prend du coté des concepts n'a pas de début ni de fin, puisque tout est questionement et n'offre pas de réponse absolue... ce qu'a dit aristote peu toujours etre commenté aujourd'hui, idem pour platon, anaxagore, ou hegel...il ne font dans l'ensemble que traiter des même sujet, et ce plus ou moinsprofondement en fonction de leur position dans l'histoire de la philosophie...

    le problème que tu rencontres, est celui de toute personne devant acquérir des bases d'une discipline ancienne, les bases ont été traité il y a bien longtemps.. un peu comme en mathématique, ou l'on accède en terminale a ce que des mathématiciens du XVIIIème ont decouvert.. le calcul différenciel de leibnitz par exemple.. mais en math cela se voit moins a cause du language utilisé qui lui est spécifique...

  20. #16
    Ethan de Riva

    Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    Bon j'ai voulu lancer un nouveau sujet pour ma question mais c'est un peu inutile parcequ'il rejoint un peu ce topic. Pourquoi la philosophie, mais aussi, quand?
    Je vais étaler un peu ma vie perso sur le topic, ne m'en veuillez pas trop c'est dans l'intérêt de la question . La philosophie est un sujet qui m'attire depuis un an, et je me suis vraiment mis à lire qu'il y a trois mois: cinq leçons sur la psychanalyse, Sur le rêve (Freud), Discours de la methode et Méditations métaphysique (Descartes) et d'autres, sans compter les essais philosophique d'auteurs contemporains. Mais plus je pense, plus je m'embrouille, plus mes opinions diffèrent de leur commencement. Plus je cherche la vérité, plus je la sens éloignée. De plus, je n'ai que 15 ans, et dans mon environnement, ça se répercute. Des proches me considèrent comme fou (et ouais...), et j'ai eu le droit à de nombreuses remarques comme "La philo c'est un piège qui va se refermer doucement sur toi, allez déconne un peu arrête de penser". Ce qui se referme le plus sur moi, c'est cette image qu'ils ont de moi, qui me pèse de plus en plus et à laquelle je m'y résous peu à peu. J'ai toujours eu l'intime conviction que la philo m'apporterais beaucoup, et que j'y trouverais un trés grande satisfaction. Ce que les autres pensent, c'est que je vais finir par être complètement dingue.
    Alors je voudrais votre opinion, vous qui savez philosophez, ne suis-je pas un peu jeune? Est-ce que ce n'est pas un peu trop pour mon jeune esprit ou avec le temps ça ira mieux? et vous, à quel âge avez-vous commencé la philo?

    Sinon un dernière question un peu HS, la philo commence en première chez les L ?

    @ pluche

  21. #17
    quetzal

    Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    houla oui, je vois.. c'est normal tu ne prend pas la philosphie par le bon bout... la tu rentre dans un grand labthyrinthe... et sans fils d'arianne tu risques de ne rien comprendre... ou de perdre beaucoup de temps...

    1) trouve une histoire de la philosophie, comme "le monde de sophie" par exemple qui est bon début car c'est une approche historique de l'evolution de la pensée philosophique... cela te donneras un fil historique pour descendre dans le puit de la vérité ;o)
    2) achète, un dictionaire de philosophie, concept, et auteur, pa trop épais pour te familliariser avec le vocabulaire...
    3) puis je te conseille de lire "Notions de philosphie" I,II,III(trois tomes) folio essais...qui te présenterons assez simplement tout ce qui se pense actullement en philosophie, environ 8 a dix grand concept sont devellopé par tomes... attention c'est parfois très ardue... mais cela guideras ta pensée, et la nourrira de la meilleure façon qui soit...

    4) vas-y mollo, évite les auteurs au début, généralement ils ne savent pas ecrire, ou bien ecrive en language machine, "l'etre de l'etre du non-etre conceptualisé dans l'etre du néant se transcende aisément dans l'idealisme kantien", quand bien sur il ne s'exprime pas dans une langue devenue completement inusité... après tout, c'est d'abort ce qu'il pense et non la manière dont ils l'ont écrit qui importe...
    bref, pour commencer il est préférable de prendre de bonne traduction/résumé pour accéder rapidement a l'éssentiel de la pensée d'un auteur... cela permet de cadrer cette pensée plus rapidement parmit les autres philosophies... certains le font très bien...la finesse et la profondeur de compréhension viendrons plus tard, avec des etudes de philosphie plus poussée... et selon ton interet...

    l'etude et la lecture auteur par auteur, ne peux se faire qu'une fois que tu as une idée générale de la pensée philosophique, et une idée d'ou tu met les pieds...
    là la lecture des auteurs devient autrement plus intérréssante, car tu peux facilement relativisé ce que l'auteur dit... et d'avoir un leger recul sur ce qui est dit...

    sache que ce faire une idée de la philosphie demande quand un effort, surtout au début, car la façon de penser peut parraitre parfois déroutante... mais il ne faut pas se décourager, car c'est vraiment une discipline riche et pronfonde... sans doute le meilleur remede contre ceux qui veulent faire de toi un gentil mouton de parnurge... la philosophie permet de liberer l'esprit, en éveillant et en educant ton esprit critique...

  22. #18
    duvid00

    Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    bojour
    je me souviens d'un truc, en terminale, j'ai découvert que je philosophais depuis presque toujours ( comme quasi tout le monde excepté les abonnés de france1 / france6 )
    ...
    si, si,
    si j' en reste à "philosopher c'est douter" , je remarque que remettre en cause l'utilitée de la philo, revient à la légitimer.

    tant que le "mais" se perpétu, + le combats des "bêêêê" continue(duv00)

  23. Publicité
  24. #19
    acx01b

    Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    moi je ne considères pas la philosophie comme une discipline, mais simplement comme un concept qui participe à la notion d'intelligence.

    alors je considères que le concept de philosophie est présent dans l'éthique scientifique, la psychologie dans les relations sociales, la politique bien sur, la psychatrie....

    mais je trouves vraiment dommage la façon dont sont abordés les sujets de philosophie au lycée et en prépa (sujets que je trouves la plupart du temps soit barbants soit carrément cons) et je préférerais largement aborder la philosophie par des questions plus actuelles et plus sujètes à DEBAT à plusieurs qu'à être juste argumentées (seul devant sa copie ou son bouquin)...

  25. #20
    bardamu

    Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    La philosophie se trouve plus chez les philosophes que dans les devoirs de terminale. En terminale, on apprend seulement à présenter proprement une pensée, n'importe quelle pensée. C'est un simple exercice de style, du sophisme.
    La véritable philosophie crée des mondes.
    Par exemple, les notions de temps et d'espace utilisés en science classique doivent beaucoup à Kant mais se retrouvent aujourd'hui mis à mal par l'espace-temps d'Einstein. Et là, on pourrait croire qu'il va falloir inventer mais dans les philosophes pré-kantien on trouve des trésors permettant de penser un univers où le temps et l'espace sont indissociables de leur contenu.
    De même, en quantique, les notions classiques de causalité ou même d'objet (qu'est-ce qu'un objet quand on ne peut plus séparer l'instrument de mesure de ce qui est mesuré ?) sont difficiles à débrouiller. Ce sont des épistémologues, des philosophes spécialistes des sciences, qui étudient les conséquences conceptuelles générales de la quantique et qui peuvent par exemple conclure que celle-ci est une méta-logique pour les expériences contextualistes, quand le contexte de mesure influence le résultat.
    Les conséquences de tels travaux sont entre autre de donner des vues d'ensemble du domaine, de faire apparaître ses a priori méthodologiques ou théoriques et parfois de les démythifier afin d'éviter qu'on parle de pouvoirs psychiques influant sur la matière comme ont hésité à le faire de grands scientifiques confrontés à des expériences qui engageaient la définition même des choses, l'ontologie.
    La philosophie démythifie beaucoup.
    Un philosophe contemporain la définissait comme la discipline qui crée des concepts : non pas des fonctions et des mises en relations comme les sciences, non pas des émotions et des affects comme les arts, mais des idées qui traversent les différents domaines et les articule pour créer un monde, une forme globale.
    Tous les sujets peuvent être aborder scientifiquement, artistiquement ou philosophiquement (etc... il n'y a pas de limite a priori aux modes de pensée), les moyens et les résultats seront différents. Un physicien n'aura pas la même chose à dire sur le blanc qu'un peintre ou un philosophe mais l'un n'interdit pas l'autre.

    Conseil de lecture : "Qu'est-ce que la philosophie ?" par Gilles Deleuze et Félix Guattari, Editions de Minuit, 1991.
    Dernière modification par bardamu ; 13/05/2004 à 23h19.

  26. #21
    Yoann

    Smile Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    Je rejoins l'analyse de Bardamu: la philosophie est une réflexion différente des autres sciences... elle est autonome et pourtant elle est liée aux sciences qui l'entoure.
    La philosophie permet d'avoir une reflexion plus posée selon moi. En effet, les autres sciences sont souvent préssées par le temps... la philosophie ne se préoccupe pas des contraintes temporelles et elle explore le plus profond des problematiques sans pour autant prétendre à l'exhausitivité. Le monde des idées que constitue la philosphie est immense et on ne peut prétendre en faire le tour!

    Pour autant, la philosophie n'est pas exlusive. Je pense que l'on peut "faire" de la philo et s'intéresser à l'économie, la sociologie, la littérature... au contraire s'intéresser à ces différentes matières permet de mieux "philospher" et d'approfondir sa réflexion philosophique.
    Maintenant, la philosophie n'est pas non plus un sujet de conversation banal que l'on a avec son voisin par dessus la haie... au contraire de sujets tels ceux de l'acualité... la philo demande plus de réflexion, c'est certes contraignant mais c'est on ne peut plus satisfaisant et stimulant pour l'esprit.
    La philosphie etant une manière d'appréhender le réel et les idées, elle contribue grandement à ce qu'on appelle l'intelligence...

    Enfin, la philosphie peut se "pratiquer" seul, à condition d'avoir les bases d'une culture philosphique que l'on acqiert en cours, ou par les livres, comme pour toute discipline. Ensuite, avec ses bases, on peut avoir sa propre réflexion que l'on peut confronter à ses bases voire à d'autres opinions contemporaines...

    Yoann
    Pensée fait la grandeur de l'homme
    Pascal

    Car le mot, qu'on le sache, est un être vivant.
    Hugo

  27. #22
    koumbasara

    Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    Pour ma part je m'interesse à la philosophie en autodidacte depuis peu. Je garde très peu de choses des cours de terminale.

    Je voudrais exprimer une critique par rapport aux ouvrages d'initiation à la philosophie.

    Je trouve que trop souvent, on nous explique ce que tels et tels auteurs pensent ou ont pensé. En revanche, très peu d'ouvrage nous indiquent comment ces auteur produisent leur discours et comment penser de façon philosophique.

    Je veux dire par là qu'on trouve très peu de discours sur la méthodologie, ou plutôt sur les méthodologies propres à l'approche philosophique.

  28. #23
    ptitedeb

    Arrow Re : sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo

    Bonjour,

    Ton post m'a donné envie de m'inscrire sur ce forum. En effet, si tu te demande "pourquoi la philosophie ?". C'est parce que sans doute tu n'as jamais réussi à problématiser un sujet. Et excuse-moi si cela peut te paraître méchant, mais tu ne sais pas ce qu'est une problématique.

    En effet, il n'y a pas qu'en philosophie où ce genre de travail est important : on te demande de problématiser un sujet en français, en histoire, en économie, en sociologie, en épistémologie .... et j'en passe. Dès qu'il y a rédaction, on nous demande ce genre de travail réfléxif. C'est ausssi comme cela que l'on enseigne la philo en France, et c'est pour cela que l'on tombe sur ce genre de sujets.

    Les sujets peuvent paraître évidents au premier abord, et puis si tu refléchis un peu, si tu essaies de voir en quoi tes arguments peuvent être contredis et en quoi ils sont fragiles, tu te rends compte que cela entraine plein de problèmes, plein d'apories ! Des questions sans réponses, en gros.

    La philosophie, selon cette approche, c'est apprendre à réflechir non pas sur du vide, mais apprendre à se dépasser et à sortir de ses préjugés. Mais si tu penses que tu sais tout .... alors pas la peine de progresser, tu peux rester dans ton monde.

Discussions similaires

  1. Helppp!!!sujet de philo sur l'inconnu
    Par rikku dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 4
    Dernier message: 16/01/2005, 23h12
  2. Sujet de philo. Help Me
    Par Orer dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/10/2004, 21h24