Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 34

La plus lointaine planete extra solaire



  1. #1
    Yoyo
    Bonjour,

    elle viens d'etre decouverte a 5000 annees lumieres de nous! Elle est legerement plus petite que Jupiter, et tourne autour de son soleil en 29 jours (contre 1 an pour la terre). la distance qui la separe de son soleil correspond a 1/50 eme de la distance terre-soleil.

    Enfin et ce n'est pas la moindre de ses caracteristique, il y pleut du fer! les nuages sont gorges de fer!...

    et les "images" qu'on en a datent de 5000 ans! je me demande bien a quoi elle ressemble maintenant!

    Yoyo

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    pyrrhoss
    Encore une exoplanete decidément il faut croire qu'elles existaient même avant que l'on est les instruments assez performant pour les voir....
    5000 années lumiere n'est pas énorme même à notre échelle galactique,à noter que actuellement nous ne sommes capables de percevoir que les exoplanetes gazeuses,l'èspoir est permis de croire que des satellites naturels tournent autour.
    Si sa distance à son étoile est de 1\50eme celle de la terre au soleil il est logique que sa révolution soit beaucoup plus courte ici de 29jours.Souvenons nous de l'une des trois lois de Kepler qui dit que plus la planète est proche de son étoile plus sa vitesse en orbite est grande(pour vulgariser).
    Qu'il y pleuve du fer ne me surprends pas rien que dans notre système solaire on est allé de surprise en surprise....
    La chaleur plus la pression des gaz ont du suffir à faire fondre en gouttellettes.
    Maintenant à quoi elle ressemble aujourd'hui,je dirai sans me mouiller à ce qu'elle était il y a 5000ans.5000années dans la vie d'une planète est trop peu pour y deceler des changements majeur qu'elle soit tellurique ou ici gazeuse.
    Cette fois j'arrête vraiment si je dors pas je deviens.....je préfère même pas le dire.Bonne nuit

  4. #3
    lucky
    juste pour Info un site anglosaxon sue les exoplanetes et leurs classifications :http://www.extrasolar.net/mainframes.html
    De quoi se laisser aller à "rever" un instant a ces "nouvelles planétes" qui nous sont offertes....en attendant la première exoplanéte tellurique !!!

    Salutations
    lucky , d'humeur spatiale...

  5. #4
    lucky
    Pour completer ma contribution ,...une info toute récente
    - La Nasa lancera à la mi-avril un nouveau télescope spatial d'étude du rayonnement infrarouge qui pourra permettre de découvrir des objets célestes trop froids, éloignés ou noyés dans la poussière pour être détectés par les télescopes actuels.......
    Les chercheurs utiliseront le nouveau télescope pour l'étude de planètes et fragments stellaires entourant certaines étoiles, dans l'espoir de trouver une planète ressemblant à la Terre, où la vie aurait pu se développer.

    Bon alors ?? c'est pour quand la premiere exoplanete tellurique ???

    Salutations
    Lucky , d'humeur réveuse ....

  6. #5
    moidibe
    Pour completer les information dite precedemment je me permait d'ajouter ces quelques lignes:
    Je pense que c'est le satellite Kepler. il permettra durant ces 4 années de fonctionnement d'observer pres de 10 000 étoile constamment, et deceler normalement des planètes de la taille de la terre.
    Il ne faut pas oublier qu'en 5 ans nous avons decouvert une cinquantaine de ces planete extrasolaire sans avoir reellement de materiel concu specialement pour cette occasion alors que ce satellite nous permettra de faire des observations exceptionnels.

    De plus, il me semble qu'en 2001 nous avons decouvert un systeme de 3 planetes gazeuse possedant une orbite quasi-circulaire. Cette exemple nous montre que nos systeme de planete avec une faible excentricité est sans doute assez repandu ce qui laisse de l'espoir à la futur decouverte d'une "planète jumelle de la terre".

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    lucky
    C'est en fait bien plus d'une centaine d 'exoplanetes qui ont ete découvertes et confirmées ...et le protocole de recherche est maintenant bien rodé ...il me semble de mémoire que la dernière détectée date du 26 mars 2003 répondant au doux nom de OGLE-TR-56b
    Pour plus de précision faites un tour sur le site de l'astronaume jean schneider http://cfa-www.harvard.edu/planets/catalog.html

    En attendant les prochaines .....

    lucky , d'humeur cosmique !!

  9. Publicité
  10. #7
    lucky
    Des nouvelles du satellite Infrarouge de la NASA ,baptisé SIRFT (Space Infrared Telescope Facility),...un nouveau report du lancement de 4 mois au moins . Un problème dû au lanceur ,une fusée Boeing-Delta II ,dont l'un des 9 moteurs est defectueux .
    Pour rappel le nouveau télescope doit servir à l'étude de planètes et fragments stellaires entourant certaines étoiles, dans l'espoir de découvrir une planète tellurique

    A bon entendeur .....
    lucky ,....d'humeur XRED

  11. #8
    lucky
    Amis des exoplanètes BONJOUR...
    Heureuse nouvelle venue du CNES ,le projet COROT (Convection, Rotation et Transits planétaires), dont les objectifs sont l'observation spatiale de la sismologie stellaire et de la recherche de planètes extra-solaires telluriques ,est maintenu ...Enfin un projet unique , et une première mondiale ...Ha petites étoiles vibrées , chantées sous la bienveillance de COROT. Grâce à son photomètre (100 fois meilleur que ceux des observatoires terrestres ) capable de détecter les "trantits" à nous les "petites planètes" !!! Les "trantits" ne sont en fait que l'affaiblissement de la lumière en provenance de l'étoile parente lorsqu'une planete de petite taille passe devant le disque stellaire .Le projet COROT prévoit la détection d'une centaine de systèmes planétaires , et 10 à 30 petites planètes .
    Tous les espoirs sont permis ...et la découverte des premières planetes telluriques est bientôt à notre portée ...la prochaine étape la détection d'une atmosphère sur une petite planète.
    La durée de vie minimum de la mission scientifique de COROT est de 2,5 ans.
    J'ai trouvé une documentation au format pdf sur le site dédié à COROT par le CNES
    http://corot-mission.cnes.fr
    Bonne lecture...

    Cordialement vôtre

    lucky,d'humeur .....stellaire

  12. #9
    lucky
    Une petite info de ces planetes chaque njour un peu moins lointaines , un peu plus reelles!!!


    citation : PARIS, 3 juil (AFP) - Une nouvelle planète extra-solaire, semblable, par la masse et l'orbite, à la planète Jupiter, a été découverte par une équipe anglo-américaine associée à une étoile située à quelque 90 années-lumière de la Terre, a annoncé, jeudi à Paris, un des chercheurs de l'équipe, Hugh Jones, de l'Université John Moores à Liverpool.

    Cette détection, qui fera prochainement l'objet, sous la direction de Chris McCarthy, de la Carnegie Institution à Washington, d'une publication dans la revue Astrophysical Journal Letters, a été présentée lors de la conférence sur les planètes extra-solaires organisée depuis lundi à l'Institut d'Astrophysique (IAP, du CNRS).

    Elle porte à 117 le nombre de corps de masse inférieure à treize fois celle de Jupiter (limite très arbitraire au-delà de laquelle ils sont actuellement classés naines brunes) découverts à ce jour autour d'étoiles autres que le Soleil, ce depuis l'été 1995. Cette année-là, en effet, deux astronomes suisses de l'Observatoire de Genève, Michel Mayor et Didier Queloz, annonçaient avoir détecté une planète en orbite autour de 51 Pegasi (51 Peg), étoile de la constellation de Pégase à peine plus vieille que le Soleilmilliards d'années, contre 5 pour notre étoile), située à 40 années-lumière.

    Depuis cette "première", plus de cent planètes extra-solaires (ou exoplanètes) ont été décelées, toutes indirectement, sauf une, via la méthode dite "des vitesses radiales", qui consiste à détecter dans le spectre d'une étoile les perturbations causées par la présence autour d'elle d'un corps céleste. Une telle planète perturbe en effet le mouvement de son étoile, qui semble animée d'un va-et-vient. Les raies spectrales de l'étoile sont décalées vers les courtes longueurs d'onde (vers le bleu) lorsque l'étoile se rapproche de nous, et décalées vers les plus longues lorsqu'elle s'éloigne (effet Doppler-Fizeau).

    C'est de cette façon que l'équipe anglo-américaine vient de mettre en évidence, avec le Télescope anglo-australien (AAT), en Nouvelle-Galles du Sud (Australie), l'existence, autour d'une étoile de type solaire de la constellation australe de la Poupe, HD 70642, d'une planète de masse égale aux trois cinquièmes de celle de Jupiter et à l'orbite quasi circulaire, semblable donc à celles des planètes du système solaire.

    Selon les scientifiques, cette exoplanète effectue une révolution autour de son étoile en six jours, à une distance égale à 3,3 fois la distance Terre-Soleil (de 150 millions de kilomètres). C'est à ce jour la planète extra-solaire la plus proche de son étoile jamais détectée.

    Son orbite quasi circulaire en fait aussi une rareté (mais non une exception). Les exoplanètes découvertes jusqu'ici sont en effet pour la plupart irrégulières, avec des orbites parfois très elliptiques et très proches de leur étoile, mais on connaissait déjà des planètes à l'orbite quasi circulaire : les deux qui tournent autour de 47 Ursae Majoris (étoile de la constellation de la Grande Ourse).

    Bon voyage parmis les étoiles

    Lucky ,d'humeur planetaire puissance 117

    [/code]

  13. #10
    DonPanic

    L'équipe qui a trouvé cette planète est satisfaite
    parce que la plupart des exoplanètes découvertes
    sont des géantes gazeuses orbitant près de leur étoile,
    et cela forme un système qui éjecterait toute planète secondaire.

    Dans le cas mentionné précédemment,
    1) L'étoile a et une masse et un âge proches de ceux du Soleil,
    2) La position de la géante gazeuse et sa masse
    permettent à d'éventuelles planètes secondaires
    d'avoir des orbites stables,
    et au cas où il y en aurait de telluriques,
    d'évoluer dans une zone propice à des conditions de vie "terrienne"

  14. #11
    lucky
    une ptite info pour les Fans d'exoplanetes


    PARIS (AFP), le 2 décembre 2003

    Il existerait un système planétaire ressemblant à notre système solaire autour de Véga, étoile principale de la constellation de la Lyre, ont annoncé des astronomes britanniques dans l'Astrophysical Journal.

    Distante seulement de 25 années-lumière du soleil et trois fois plus grande que lui, reconnaissable grâce à sa couleur bleutée, Véga émet une lumière 58 fois plus intense que l'astre du jour, ce qui en fait la cinquième étoile la plus brillante du ciel.

    Selon Mark Wyatt, de l'Observatoire royal d'Edimbourg, et ses collègues, le vaste disque de poussière très froide qui entoure cette étoile pourrait avoir engendré la formation de petites planètes telluriques semblables à la Terre.
    Ces planètes n'ont cependant pas pu être observées directement. Leur existence a été déduite de la modélisation numérique effectuée à partir d'images obtenues à l'aide de la caméra submillimétrique SCUBA (Sub-Millimeter Common User Bolometer Array), qui équipe le télescope James Clerk Maxwell (JCMT) installé au sommet de Mauna Kea (Hawaï). Les images obtenues révèlent que ce disque d'accrétion a une forme irrégulière, indice qu'il est susceptible de contenir des planètes, ont expliqué les scientifiques.

    La centaine de planètes découvertes en orbite autour d'autres étoiles sont sans exception de très grands objets gazeux, comparables à Jupiter, la plus grosse et la plus massive des planètes du système solaire.

    La modélisation du système de Véga suggère une jeune planète gazeuse géante, comparable à Neptune et qui, par rapport à Véga, se trouve sur une distance également assez proche de la distance Neptune-Soleil.

    "C'est exactement le même processus qui a dû, pense-t-on, se produire dans notre système solaire", commence Mark Wyatt.

    Neptune a été "repoussé" du Soleil par la présence de Jupiter, évoluant à l'intérieur du système. Ainsi, à partir du moment où elle possède une planète comparable à Neptune, Véga peut également avoir, sur une orbite plus rapprochée, une voisine plus massive, du type Jupiter, concluent les chercheurs dans leur article publié dans revue de la Société américaine d'astronomie.

    selon une dépêche de l'AFP

    bien cordialement , lucky , toujours d'humeur planetaire ...
    ça plane bien merci

  15. #12
    TeTeC°
    Bonjour,

    Je me posais une petite question... On pense souvent trouver des planètes telluriques autour d'autres étoiles, afin d'y découvrir un havre de vie ou un futur refuge pour l'humanité... Pourtant j'avoue ne pas saisir pourquoi il ne serait pas possible d'habiter sur une planète plus massive? Si l'on prend l'exemple de notre système, la question est vite réglée, mais nous n'avons que peu de connaissances sur les fameuses planètes de type joviennes orbitant autour d'autres étoiles... L'existence d'une planète du diamètre de Jupiter comportant une atmosphère de type terrestre située à bonne distance ne serait-elle pas propice à la vie? Bien sûr la masse de la planète intervient, mais l'on exclut pas la présence extraterrestre, qui possède tout de même son intêret certain... De plus, même si la spectroscopie permet bien des merveilles dans la détermination de la composition atmosphérique de la planète, elle n'agit que dans le cas d'un transit planétaire, non ?

    Un éclairement s'impose...

    A+

    TeTeC, néophyte en exoplanétologie.

  16. Publicité
  17. #13
    Coincoin
    Le grand avantage des planétes telluriques, c'est qu'il y a un sol!!! Les planétes géantes sont des planétes gazeuses avec peut-être un coeur solide soumis à des pressions faramineuses. La vie telle qu'on peut l'imaginer ne peut donc se développer que sur une planète tellurique... Mais pourquoi après tout ne pas imaginer des formes de vie flottant dans une planète gazeuse...

  18. #14
    TeTeC°
    Citation Envoyé par Coincoin
    Le grand avantage des planétes telluriques, c'est qu'il y a un sol!!! Les planétes géantes sont des planétes gazeuses avec peut-être un coeur solide soumis à des pressions faramineuses. La vie telle qu'on peut l'imaginer ne peut donc se développer que sur une planète tellurique...
    Oui, tout à fait d'accord, mais je parlais de planètes telluriques géantes Désolé pour la confusion...

    Citation Envoyé par Coincoin
    Mais pourquoi après tout ne pas imaginer des formes de vie flottant dans une planète gazeuse...
    Oui, pourquoi pas, on ne sait pas encore jusqu'où peut aller la vie...

    A+

    TeTeC

  19. #15
    Narduccio
    Une planète tellurique géante aurait une telle force d'attraction qui doit se répercuté sur tout l'écosystème et sur les formes vivantes. Sont-elles compatibles?
    Le cycle de l'eau doit y être différent, les nuages peuvent-ils monter en altitude? L'hudrogène ne pourrais surement pas s'en échapper, peut-on espérer voir des liaisons carbone-oxygène en présence d'un fort pourcentage d'hydrogène?

  20. #16
    Jeremy
    Plus la planète est grosse, plus la pression y est élevé car elle retient d'avantage de gaz et ce gaz pese plus lourd.

    Mais en fait peut-on avoir suffisament de matière solide pour faire une planète tellurique géante ... hors les matières "solides" (lourds) sont bcp moins abondantes que les gaz (H et He ...) et autres éléments "légers" dans l'univers (et donc dans un système stellaire.

    Si elle est tellurique, elle est bcp plus dense qu'une gazeuse, donc nécessairement moins grande à masse égale.

    Donc qu'est ce que tu appelle planète géante tellurique ?

  21. #17
    TeTeC°
    D'après ce que je viens de lire, je vais essayer de reformuler le problème autrement : apparemment, l'existence d'une planète aussi dense que la Terre et du diamètre de Jupiter n'est pas vivable : attraction, pression,...

    J'aimerais donc savoir jusqu'à quelle diamètre une planète ayant une composition similaire aux planètes telluriques par exemple pourrait accueillir la vie? Je ne sais pas si cela est possible à determiner...

    Je l'avoue c'est un peu différent de la question initiale... mais j'adapte.

    Merci,

    A+

    TeTeC

  22. #18
    Jeremy
    Si on suppose que les facteurs limitant sont la pression et l'attraction ...

    Alors la masse varie comme le cube du rayon, l'attraction à la surface GM/R²=G(4/3*Pi*R^3*densite)/r²=4*Pi*G*R*densite, donc l'attraction varie comme R.

    Pour la pression il faut savoir que la vie se développe d'abord dans l'eau, et sur Terre la pression des profondeurs n'apparait pas comme limitant (c'est surtout le manque d'énergie à ces profondeurs, sauf apport géothermique par exemple).

    Sur la terre la gravité joue plus, et peu poser problème aux organismes qui vont "sortir de l'eau", par exemple les exosquelettes (lourds) vont être plus encore plus pénalisés.
    La pression de l'air n'est pas trop pénalisante je pense, mais il faut voire les concentrations d'oxygène !

    Il est claire que pour une gravité élevée il faut un squelette plus résistant, des muscles plus puissants (ne serait ce que pour le coeur par exemple)).

    Mais si on regarde une fourmis par exemple, qui est extremement forte pour son poids, elle s'adapterait surement (à confirmer) à ce genre de milieu ...

  23. Publicité
  24. #19
    DonPanic
    S'lu
    Soit une planète géante tellurique (que je ne crois pas possible)
    on suppose sa composition à peu près identique en proportion à la Terre
    La forte vitesse de libération lui garde une atmosphère épaisse,
    la chaleur d'accrétion additionnée à celle de la radioactivité
    va lui assurrer une terrifiante chaleur interne,
    on peut penser que cette planète va avoir une forte énergie calorique à dissiper,
    l'épaisseur de l'atmosphère va faire isolant thermique
    de sorte qu'il est permis de penser que l'atmosphère et la surface de cette planète
    vont mettre des milliards d'années à se refroidir suffisamment pour être à une température favorable à la vie,
    (sachant qu'à mi-vie du Soleil, le coeur de la Terre est à 6000 K)
    Si le Soleil de cette planète massive est plus massif que le nôtre,
    sa durée de vie sera plus brève,
    je crains fort que dans ces conditions, les conditions favorables à la vie
    n'apparaissent que fort tard, et qu'il y reste très peu de temps
    pour que la vie n'y évolue avant l'agonie de son soleil...
    Il faudrait donc que cette planète géante soit satellite d'une étoile naine

  25. #20
    DonPanic
    S'lu
    XKZZEZ, G oublié, plus une planète est massive,
    plus le rapport Masse/Surface est élevé,
    et plus son refroidissement sera lent...

  26. #21
    TeTeC°
    Merci à tous pour vos réponses, je semble avoir compris le phénomène... Même si je suis encore un peu sceptique...

    A+

    TeTeC

  27. #22
    Jeremy
    Donc plus une planète est massive, plus elle peut être loin de son soleil à cause d'un effet de serre plus important et de l'apport de chaleur "interne", donc ne pourait elle pas avoir des températures "acceptables" en recevant moins d'énergie de son soleil ?

  28. #23
    lucky
    Hello !! Une petite info sur nos amies les exoplanetes

    WASHINGTON (AFP) - Le télescope spatial américain Hubble a permis pour la première fois de localiser une planète en dehors du système solaire dont l'atmosphère contient de l'oxygène et du carbone, ont annoncé lundi les auteurs de la découverte.

    Ces résultats sont jugés prometteurs par les scientifiques car ils démontrent la possibilité de mesurer la composition chimique de l'atmosphère de planètes situées à des années-lumière de la Terre, ce qui pourrait un jour permettre de localiser une planète aux conditions atmosphériques favorables à la vie.

    La présence d'oxygène et de carbone a été établie autour d'un géant gazeux, une planète extra-solaire (HD 209458b) située à 150 années lumière de la Terre. Cette planète est en orbite autour d'une étoile similaire au Soleil, dont elle est éloignée de sept millions de km, selon les chercheurs.

    L'équipe ayant réalisé la découverte était dirigée par Alfred Vidal-Madjar, de l'Institut d'Astrophysique de Paris (CNRS) et ses résultats seront publiés dans la revue américaine Astrophysical Journal Letters.

    Cette planète également appelée Osiris est la première planète extra-solaire où l'existence d'une atmosphère avait été établie, la première à avoir une atmosphère contenant de l'hydrogène en évaporation, et désormais la première dont l'atmosphère contient de l'oxygène et du carbone.

    L'astronome français estime que l'existence d'oxygène n'est pas surprenante dans l'atmosphère d'une aussi grosse planète puisque l'atmosphère de planètes géantes de notre système solaire, telles que Jupiter et Saturne, en contient aussi.

    En revanche, il est plus surpris de trouver des atomes de carbone et d'oxygène dans les couches supérieures de l'atmosphère d'une planète extra-solaire, alors que sur Saturne ou Jupiter, l'oxygène et le carbone sont toujours observés en combinaison avec du méthane ou de l'eau, dans les couches inférieures de l'atmosphère.

    Dans le cas d'Osiris, la planète connaît une forte perte en carbone et oxygène. Les gaz paraissent soufflés à travers son atmosphère vers l'espace, à la vitesse de 35.000 km/heure. Ce constat permet à un autre chercheur de l'équipe, Alain Lecavelier des Etangs, de spéculer que même des éléments plus lourds comme le fer sont soufflés vers les couches supérieures de l'atmosphère de la planète.
    En attendant le prochain programme de recherche d exoplanete COROT

    Astronomiquement votre

    lucky

  29. #24
    lucky
    Hello !!

    Pour ceux qui font preuve de curiosité sur le programme COROT , aller sur le site COROT http://www.astrsp-mrs.fr/projets/corot/
    Et vivement 2006 !!!

    Astronomiquement Vôtre

    lucky

  30. Publicité
  31. #25
    lucky
    Hello

    La liste des exoplanetes s'allonge un peu plus chaque année... regardez donc le site de l'observatoire de Genève

    http://obswww.unige.ch/~udry/planet/planet.html


    Et encore quelques liens utiles mais en anglais sur ces "nouvelles" planètes ...
    http://obswww.unige.ch/~udry/planet/link_exoplanet.html

    Si 2 petits Rovers se baladent sur notre proche cousine ,à quand une promenade sur une exoplanete tellurique !!! Un jour ...un jour ...

    Futurasiennement votre,

    lucky [/url]

  32. #26
    lucky

    Thumbs up Re : La plus lointaine planete extra solaire

    Hello amis des exoplanetes ...!!

    Toujours plus loin dans la découverte des planetes extra-terrestres... et surtout la prochaine étape ...qui fera palpiter plus d'un Terrien ...la découverte prochaine des premieres "TERRE"s ,des planetes telluriques à taille humaine si je puis dire ,
    allez voir par là...c'est pour bientôt ...

    http://planetquest.jpl.nasa.gov/TPF/...hitectures.cfm

    Bon en attendant de rever les planetes en bleu...

    Planétisimalement vôtre

    lucky

  33. #27
    lucky

    Thumbs up Re : La plus lointaine planete extra solaire

    Hello !!

    Vivement la prochaine génération d'instruments capable de détecter des "LIKE-EARTH"...En tout cas le programme COROT suit son cours...En ce moment par exemple:

    http://www.daesl.com/corot/scipro.htm

    And so Far Away....

    Futurasiennement Vôtre

    lucky

  34. #28
    montmein69

    Detection planetes extra solaires telluriques

    Citation Envoyé par lucky
    Hello !!

    Vivement la prochaine génération d'instruments capable de détecter des "LIKE-EARTH"...En tout cas le programme COROT suit son cours...En ce moment par exemple:

    http://www.daesl.com/corot/scipro.htm

    Ce programme (et tous ceux lies aux exo-planetes) est enthousiasmant.

    On trouve d'autres infos sur Corot :
    http://smsc.cnes.fr/COROT/Fr/

    Ne pas oublier que Hubble, s'il est remis en etat (question ouverte sur une mission automatisee ou une mission navette .... La demission il y a quelques jours du DG de la Nasa est peut-etre liee a cela) sera peut-etre a meme de "voir mieux" ce type d'objets.

    Meme chose pour le New Generation Space Telescope (baptise James Webb) qui est une collaboration NASA-ESA (mais cherchez pas sur les sites americains .... l'ESA n'y existe pas !!! Cela ecorcherait leur Bush d'en parler.)

    Regardez plutot à

    http://www.stecf.org/jwst/intro.html

    Et n'oublions pas les telescopes terrestres (L'equipe suisse travaille dans le cadre de l'ESO, et si les quatre 8 m de Paranal travaillent en correction atmospherique et en interferometrie, les telescopes satellises n'ont qu'a bien se tenir ....)

    Enfin, n'oublions pas le visionnaire
    Antoine Labeyrie (inventeur des telescopes interferometriques)
    et son projet colossal : l'hypertelescope

    http://durance.oamp.fr/lise/seminair...eSchneider.pdf

    Esperons que nous vivrons assez longtemps pour voir tout cela.


  35. #29
    eklipse

    Re : Detection planetes extra solaires telluriques

    salut! il me semble avoir lu quelque part que le V L T serait capable de detecter des planetes extra solaires de type tellurique mais depuis plus de nouvelles!

  36. #30
    KarmaStuff

    Re : La plus lointaine planete extra solaire

    Salut

    C'est vrai, ça fait rêver... Mais plutôt que songer à construire un instrument comme un nouveau télescope spatial (JWST) de 6 mètres de diamètre, pour le remplacer quelques années plus tard par un plus grand, ou des télescopes terrestres de plusieurs centaines de mètres, pourquoi ne pas brûler directement les étapes ?

    Je sais que cette technologie coûte extrêmement cher, mais il faudrait que les pays leaders ou pas dans ce domaine rassemblent une fois pour toutes leurs efforts et deniers pour élaborer LE télescope dès aujourd'hui, celui qui n'aura pas d'équivalent avant très longtemps.

    On dépense des fortunes dans des outils qui demandent rapidement une amélioration ou une nouvelle génération...

    "Ah, on voit enfin directement un point qui ressemblerait à une planète tellurique de type terrestre. Bon, attendons 10 ans et on pourra mieux la voir !"

    10 ans plus tard : "Ah, on voit la couleur cette fois ! Bleue, intéressante cette planète ! Attendons 10 ans de plus, on verra peut-être les continents !" Etc...

    Au lieu de penser à un télescope spatial de 6 mètres, faisons un petit effort et construisons-en une dizaine de ce type, tant pis pour les frais (on dépensera un peu moins pour l'armement), et plaçons-les en interférométrie. Ou bien un télescope géant sur la Lune... On aurait enfin "THE" instrument d'une puissance phénoménale...
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. 10 ème planète du système solaire
    Par Gabriel dans le forum Archives
    Réponses: 11
    Dernier message: 14/10/2011, 10h44
  2. Une planète supplémentaire dans le système solaire!
    Par Nemesis 12 dans le forum Archives
    Réponses: 8
    Dernier message: 30/07/2007, 17h45
  3. Xena : l'énigme de la dixième planète du système solaire
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/05/2006, 05h49
  4. 10ème planète du système solaire
    Par MagStellon dans le forum Archives
    Réponses: 23
    Dernier message: 11/01/2006, 07h43
  5. Réponses: 37
    Dernier message: 04/08/2005, 13h23