Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 31

Et si la terre sortait de son orbite ?



  1. #1
    casserole

    Et si la terre sortait de son orbite ?

    Amis physiciens bonjour,

    Voilà, moi et un ami nous nous posions une question en apparence très simple mais qui mérite sans doute votre avis et votre savoir :

    Que se passerait-il exactement sur Terre si cette dernière était déviée de son orbite ?

    Nous aimerions avoir, si possible, un déroulement logique des évènements, même si ce n'est pas tout à fait certifié ce n'est pas vraiment grave. En effet, cette question ne tient pas de notre simple curiosité mais aura pour but de rendre plus réaliste un monde pour le support d'une histoire de science-fiction.

    Merci de votre attention et de vos futures réponses.

    casserole.

    -----

    Dernière modification par casserole ; 04/11/2006 à 16h14.

  2. Publicité
  3. #2
    casserole

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    PS : La planète s'éloigne progressivement du soleil, on avait donc pensé que la température diminuait de façon régulière mais on ne sait pas exactement jusqu'à combien. Eventuellement quelques accidents climatiques probables.

    Merci.

  4. #3
    GillesH38a

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    La température d'équilibre en K (= °C + 273 environ) varie à peu près proportionnellement à où d est la distance au soleil.

    Sans tenir compte des subtilités de l'effet de serre, la température d'équilibre serait à peu près
    °C (prenons 285 K = 12°C actuellement en moyenne), où d est la distance exprimée en unité astronomique (la distance actuelle de la Terre au Soleil).

    Tout dépend de ce que vous lui faites à cette pauvre Terre ! si elle se rapproche, d diminue. LA température s'élève; elle atteint en moyenne 100 °C = 373 K à d = (285/373)^2 = 0,58 d, à peu près la distance de Vénus, mais l'effet de serre risque d'emballer la température beaucoup plus vite !
    si elle s'éloigne, elle se refroidit progressivement. Elle se couvre de glace à d = (285/273)^2 = 1,09 soit moins de 10 % de plus que la distance actuelle....

    si elle s'éloigne à l'infini, sa température tend vers la température moyenne de l'Univers, fixée par le rayonnement cosmologique venant du Big Bang, à 2,7 K au dessus du zéro absolu. C'est un peu plus qu'un "accident climatique", c'est la congélation absolue de toute forme de vie à la surface ..

  5. #4
    casserole

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    Premièrement nous te remercions vivement de la promptitude de tes propos.

    Cela dit nous pensons qu'il est nécessaire d'en dire un peu plus sur notre projet littéraire, voilà le topo, dans notre monde fictif la terre est déviée par l'impact d'une météorite. D'où plusieurs questions fondamentales :

    - Est-ce seulement possible que l'impact d'une météorite puisse dévier la Terre ?
    - Serait-il envisageable d'admettre que la météorite écarte la terre de l'astre solaire d'environ 10 % (les fameux 10 % de ta réponse) ?
    - L'impact de la météorite provoquerait-il une augmentation temporaire de la température (recouvrement du ciel d'un nuage de poussière et donc augmentation de l'effet de serre, comme pour les dinosaures en gros) ? Si oui de combien la température pourrait-elle raisonnablement augmenter pour pouvoir détruire presque toute forme de vie en surface ?
    - Combien de temps le nuage resterait-il et conserverait-il la chaleur due à l'effet de serre ?

    Dans notre récit, les gens se réfugient dans la croute terrestre afin d'y trouver la chaleur nécessaire à la vie.

    Merci de vos réponses et de votre attention,

    Amicalement, casserole.

  6. #5
    ABN84

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    bonsoir,
    desolé de te briser ton reve, mais aucune personne du forum ne pourra repondre à ta question. pour repondre à un e telle question, il faut user d'outils informatiques. si tu sais utiliser matlab ou scilab, tu peux modeliser ton systeme solaire et calculer ce qui va se passer avec un impact de meteorite. et là encore le calcul serait quand meme grossier. une liste (potentiellement extensible) des paramertres mis en jeu: matieres, nature du choc, angle du choc, geometrie de l'asteroide, gravitation universelle (interaction des autres astres du systeme solaire), modification de la geometrie de la terre, changement de la magnetosphere... et j'en oublie

    PS: voilà ce dont tu parlais, Pierre de Quebec
    "Engineering is the art of making what you want from what you get"

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    casserole

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    Heu... Merci beaucoup de ta réponse mais je ne pense pas que ce soit nécessaire de faire des tests exhaustifs, on voulait juste que vous nous éclairiez - pauvre mortels que nous sommes - sur des hypothèses probables à propos des questions ci-dessus. Si ce n'est pas tout à fait certifié ce n'est pas grave, cela reste une recherche faite pour un roman de science fiction.

    Merci beaucoup de votre attention.

  9. Publicité
  10. #7
    wizz

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    Tu as 20 ans, donc tu dois être capable de le faire par toi même. C'est le niveau terminale (scientifique).
    Pour un satelite par rapport à la Terre, tu sais que la vitesse et l'orbite sont liées. Pour placer le satelite à une orbite plus éloignée, tu sais donc quelle est la nouvelle vitesse le satelite doit possèder.
    A une autre échelle, la Terre est un satelite du soleil.

    Concernant la variation de la vitesse de la Terre après l'impact d'un astéroide:
    Avant l'impact, tu as 2 corps définis par leur masse et leur vecteur vitesse.
    Après l'impact, ils ne forment plus qu'un seul corps. A l'aide du théorème de la conservation de la quantité de mouvement, tu peux donc savoir la vitesse de l'ensemble.

    - tu connais les variables concernant la Terre (position, masse, vitesse)
    - tu connais la nouvelle position de la Terre, et donc sa nouvelle vitesse
    -> à toi de calculer la masse et la vitesse de l'astéroide nécéssaire pour amener la Terre à son nouveau orbite

  11. #8
    GillesH38a

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    non Einstein, dans l'approximation à deux corps c'est assez facile de répondre ! .

    Si la météorite se "colle" dans la Terre, elle va lui transmettre sa quantité de mouvement, pratiquement instantanément. En théorie on peut partir des conditions après le choc pour recalculer les paramètres de l'orbite. Malheureusement pour votre roman, l'effet sera très certainement négligeable, et bien moins important que l'énergie dégagée par le choc !

    on estime qu'une météorite de 10 km de diamètre serait suffisante pour provoquer une catastrophe planétaire comparable à l'extinction des dinosaures (celle des dinosaures devait faire environ 30 km). Mais sa quantité de mouvement serait minuscule, environ (10/6400)^3 = moins d'un cent millionième de celle de la Terre. Cependant l'énergie dégagée par le choc serait supérieure à des milliers de bombes thermonucléaires. L'effet à la surface serait donc sans commune mesure avec la perturbation de l'orbite !

    d'autre part, la perturbation, si elle etait mesurable, ne modifierait que l'ellipticité de l'orbite : la Terre ne pourrait pas s'éloigner toujours car elle devrait repasser indéfiniment par son point de départ : elle ne pourrait qu'osciller de part et d'autre de son orbite initiale.

  12. #9
    ABN84

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    je trompe peut etre. mais le changement de trajectoire varie celon l'ongle d'impact et la direction dont vient l'asteroide (deux inconnues). ensuite la geometrie, la matieres mises en collision et encore une fois l'ongle d'impact influencent influencent la nuvelle geometrie de la terre et sa magnetosphére (4 inconnues). le changement de magnetosphere modifie l'influence des vents solaire (1 inconnue). et la nuvelle geometrie et la nouvelle tragectoire modifient les forces gravitationnelles de tous le systeme solaire (2 inconnues).
    9 inconnues au total.
    je vois mal comment ca peut etre un probleme simple à resoudre
    "Engineering is the art of making what you want from what you get"

  13. #10
    Gilgamesh

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    Citation Envoyé par casserole Voir le message

    - Est-ce seulement possible que l'impact d'une météorite puisse dévier la Terre ?
    - Serait-il envisageable d'admettre que la météorite écarte la terre de l'astre solaire d'environ 10 % (les fameux 10 % de ta réponse) ?
    - L'impact de la météorite provoquerait-il une augmentation temporaire de la température
    Quelques éléments de calculs.

    La Terre, d'une masse m=6e24 kg, suit une orbite à la vitesse de v=3e4 m/s (30 km/s). Ca représente une énergie cinétique orbitale :
    Ec=mv²/2
    Ec=2,7e33 Joules.

    L'énergie qui relie chaque atomes de la Terre avec son voisin est de l'ordre de 1 eV (1,6e-19 J). Si on prend une masse atomique moyenne d'environ 20 (Oxygène : 16, Silicium : 28), l'énergie de liaison de la Terre est de 3e31 J soit en première approximation 90 fois plus faible que son énergie cinétique orbitale.

    Ca signifie qu'en s'y prenant de manière brutale (un choc), c'est comme pour la Lune (la question concernant la Lune a fait l'objet de l'interrogation symétrique y'a qq jours) : changer de manière conséquente (de plus de 1%) la vitesse orbitale de la Terre nécessite d'abord de la vaporiser completement. Ca peut être un peu gênant dans la cadre d'une intrigue .

    a+
    Dernière modification par Gilgamesh ; 04/11/2006 à 18h15.

  14. #11
    casserole

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    Quelques éléments de calculs.

    La Terre, d'une masse m=6e24 kg, suit une orbite à la vitesse de v=3e4 m/s (30 km/s). Ca représente une énergie cinétique orbitale :
    Ec=mv²/2
    Ec=2,7e33 Joules.

    L'énergie qui relie chaque atomes de la Terre avec son voisin est de l'ordre de 1 eV (1,6e-19 J). Si on prend une masse atomique moyenne d'environ 20 (Oxygène : 16, Silicium : 28), l'énergie de liaison de la Terre est de 3e31 J soit en première approximation 90 fois plus faible que son énergie cinétique orbitale.

    Ca signifie qu'en s'y prenant de manière brutale (un choc), c'est comme pour la Lune (la question concernant la Lune a fait l'objet de l'interrogation symétrique y'a qq jours) : changer de manière conséquente (de plus de 1%) la vitesse orbitale de la Terre nécessite d'abord de la vaporiser completement. Ca peut être un peu gênant dans la cadre d'une intrigue .

    a+
    Oui en effet, merci de toutes vos réponses, nous n'avons pas vraiment le temps de faire des calculs très complèxes et nous vous remercions vivement de nous aider... De plus nous ne sommes pas des scientifiques aguerris et même si nous comprenons globalement les aboutissants de vos éléments d'explications, nous n'en saisissons pas vraiment les tenants.

    Ce que tu essayes donc de nous dire c'est qu'il est strictement impossible de vouloir déplacer la terre par un moyen mécanique. Nous avons donc repris notre sujet sous un angle différent : afin que la terre s'écarte de son orbite (c'est le but) et qu'elle se congèle (c'est le but sous-jacent), serait-il possible d'imaginer que c'est le soleil qui s'effondre et qui n'exerce donc plus de force gravitationnelle sur la terre ?

    Dans ce cas, la terre se mettrait en orbite avec un autre astre ou dériverait au hasard dans la galaxie jusqu'à ce qu'elle se fixe à un autre astre plus important qu'elle ? Tout ceci est-il plausible ou complètement irréaliste ?

    Merci beaucoup de votre attention,
    Casserole.

  15. #12
    GillesH38a

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    pour le Soleil, non ça ne marche pas non plus, sa masse resterait constante même si il s'effondrait et l'orbite de la Terre serait inchangée (evidemment si sa luminosité baissait brusquement ça aurait pour effet de refroidir la Terre, mais je ne vois pas comment il pourrait le faire en quelques années !).

    Eventuellement, une planète isolée provenant du milieu interstellaire qui passerait très près de la Terre et devierait sa trajectoire... pas très plausible mais deja plus correct physiquement pour votre roman ! .

  16. Publicité
  17. #13
    Gilgamesh

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    Citation Envoyé par casserole Voir le message
    Ce que tu essayes donc de nous dire c'est qu'il est strictement impossible de vouloir déplacer la terre par un moyen mécanique. Nous avons donc repris notre sujet sous un angle différent : afin que la terre s'écarte de son orbite (c'est le but) et qu'elle se congèle (c'est le but sous-jacent), serait-il possible d'imaginer que c'est le soleil qui s'effondre et qui n'exerce donc plus de force gravitationnelle sur la terre ?

    Dans ce cas, la terre se mettrait en orbite avec un autre astre ou dériverait au hasard dans la galaxie jusqu'à ce qu'elle se fixe à un autre astre plus important qu'elle ? Tout ceci est-il plausible ou complètement irréaliste ?
    Pfouyaya... Complètement irréaliste. Comme précisé par Gilles un Soleil qui s'effondre ne perds pas un gramme, s'il s'effondrait en trou noir par exemple (ce qui est impossible mais en imaginant) il ne ferait plus que 3 km de diamètre au lieu de 1,4 millions actuellement mais l'attraction gravitationnelle serait la même.

    Ensuite, s'il s'effondrait il libererait son énergie gravitationnelle (de même que quand tu laisses tomber de l'eau dans un barrage ça libere de l'énergie) et celle ci est de l'ordre de GM²/R, G le cte de gravitation (6,6e-11), M la masse (2e30 kg) R le rayon (7e8 m). Le total représente 30 millions d'années de production d'énergie au rythme actuel. Ce qui veux dire que s'il s'effondrait en 10 ans par exemple, il deviendrait 3 millions de fois plus brillant et on serait un petit peu grillés .

    Bon, quant à trouver un autre port d'attache faut pas y compter. Le Soleil est séparé de 10 millions de fois son diamètre des étoiles les plus proches. Ca veut dire que si tu imagines un Soleil d'1,4 m de diamètre, et la Terre grosse comme une bille (échelle 1/1 000 000 000e), les plus proches étoiles sont à 10 000 km de là. Dans une sphère grande comme l'orbite de la Lune, à cette échelle, tu aurais qqchose comme 500 étoiles a peine. La vitesse de déplacement (240 km/s, la vitesse orbitale du Soleil dans la Galaxie) ramené à cette échelle serait de 0,2 mm/s. Motivé, motivé !

    Un truc qui pourrait marcher c'est genre de croiser un vieux trou noir solitaire, tapis dans le noir de l'espace, indétectable et orbitant en sens contraire, donc à une vitesse relative de 450 km/s. Ca peut exister sur le papier. La probabilité d'en croiser un ça doit être comme de mettre dans le mille en tirant aux fléchettes depuis la Lune mébon .

    On pourrait prendre un bestiau de taille moyenne, genre 25 masses solaires et le faire mais alors frôler le Soleil. La vitesse de mise en orbite est de racine(GM/R) ou M est la masse additionnée du Soleil et du TN et R la distance qui les sépare. A une distance d'0,1 UA (unité astronomique, la distance Terre-Soleil, soit 150 millions de km) ça nous donne une vitesse de 480 km/s, en ordre de grandeur ça colle (vitesse relative < vitesse de satellisation). On imagine une orbite très elliptique qui croise l'orbite terrestre. Ensuite par des effet de transfert d'énergie orbitale, la Terre pourrait par effet de fronde être éjectée sur une orbite plus externe.

    voila voila, j'espère que ça t'aideras.

    a+

  18. #14
    GillesH38a

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    avec le petit bémol que si on a une rencontre unique, l'interaction dure un temps très court par rapport à la période de l'orbite et donc la terre se retrouve sur une nouvelle orbite passant pratiquement par le point ou elle était avant, donc ça ne peut etre qu'une ellipse avec un aphélie plus loin qu'une ua et un périhélie plus près : la Terre passerait par 6 mois d'hiver glacial et 6 mois d'été torride !

    ou alors il faut que la Terre rencontre une nouvelle fois le trou noir alors qu'elle est proche de son aphélie et qu'il la resatellise sur une orbite quasi-circulaire à plus grande distance...

  19. #15
    casserole

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    Merci de vos réponses, vous êtes vraiment très sympathique de vous intéresser à notre projet.

    Je pense que nous allons retenir l'option du trou noir qui frôle le soleil et qui resatelise la terre sur une ellipse.

    Ainsi l'univers de la terre serait complètement glaciaire pendant plus de 6 mois (puisque à sa périhélie la terre à une vitesse moins élevée qu'à son aphélie) et complètement brûlé pendant moins de 6 mois.

    Les explications quant au phénomène de resatélisation n'étaient pas claires pour nous, pauvre littéraires que nous sommes, vous seriez vraiment aimable si vous nous donniez plus d'informations quant au phénomène qui dévie la terre (où passe le trou noir exactement ?).

    Cela étant, voici ce que nous avons mis en place :
    La terre est déviée de son acte donc il y a deux types de climats : brûlant ou congelé. Par conséquent il est absolument impossible de vivre en surface. Les humains ont donc creusé la terre et créé une ville souterraine en forme de cylindre aplatit, l'air proviendrait de dehors et serait filtré à l'intérieur de grand tubes qui relierait la surface et la ville imaginaire.

    Ensuite l'air "usé" ou pollué, serait extrait de la ville par d'autre tubes du même type.

    Est-ce envisageable où absolument suréaliste ? Auriez-vous des remarques et des choses à dire sur le côté scientifique de la fiction ?

    Merci d'avance, casserole.

  20. #16
    ABN84

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    Je pense que nous allons retenir l'option du trou noir qui frôle le soleil et qui resatelise la terre sur une ellipse.
    et vous trouvez ça plausible?
    "Engineering is the art of making what you want from what you get"

  21. #17
    GillesH38a

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    pour un roman ça suffira .

    un trou noir a une masse de plusieurs fois celle du soleil, il risque de chambouler toutes les orbites pas seulement celle de la Terre ! Effectivemen faudrait faire des simulations informatiques pour préddire le résultat....

    ce pourrait etre sympa de vous mettre en contact avec des astronomes qui pourraient proposer ca en stage pour des étudiants, vous habitez ou?

  22. #18
    Gilgamesh

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    avec le petit bémol que si on a une rencontre unique, l'interaction dure un temps très court par rapport à la période de l'orbite et donc la terre se retrouve sur une nouvelle orbite passant pratiquement par le point ou elle était avant, donc ça ne peut etre qu'une ellipse avec un aphélie plus loin qu'une ua et un périhélie plus près : la Terre passerait par 6 mois d'hiver glacial et 6 mois d'été torride !

    ou alors il faut que la Terre rencontre une nouvelle fois le trou noir alors qu'elle est proche de son aphélie et qu'il la resatellise sur une orbite quasi-circulaire à plus grande distance...
    Dans mon idée le TN frolait de suffisemment près le Soleil pour qu'il y ait capture (du Soleil par le TN plutôt que le contraire), avec un periastre à 0,1 UA. Du coup les planètes tourneraient autours du centre de gravité commun ouh c'est compliqué quand même

    a+

  23. Publicité
  24. #19
    casserole

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    Nous habitons vers Clermont-ferrand, dans le 63.
    Encore merci de tout ces renseignements.

    Pour ce qui est de cette citation qui semble sans aucun doute très claire pour vous mais qui reste pour nous très obscure, pourriez-vous nous expliquer un petit peu plus ce qu'il se passerait exactement ? Les calculs ne sont pas forcément nécessaires, juste une vue d'ensemble, vulgarisée.

    Merci beaucoup à tous.

  25. #20
    Gilgamesh

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    Citation Envoyé par casserole Voir le message
    Merci de vos réponses, vous êtes vraiment très sympathique de vous intéresser à notre projet.

    Je pense que nous allons retenir l'option du trou noir qui frôle le soleil et qui resatelise la terre sur une ellipse.

    Ainsi l'univers de la terre serait complètement glaciaire pendant plus de 6 mois (puisque à sa périhélie la terre à une vitesse moins élevée qu'à son aphélie) et complètement brûlé pendant moins de 6 mois.
    C'est pas mal ça.

    Les explications quant au phénomène de resatélisation n'étaient pas claires pour nous, pauvre littéraires que nous sommes, vous seriez vraiment aimable si vous nous donniez plus d'informations quant au phénomène qui dévie la terre (où passe le trou noir exactement ?).
    Le plan du Système solaire est en première approximation perpendiculaire à la vitesse du Soleil dans la Galaxie, donc a priori le TN arrive quasi "à la verticale" si on prend l'ecliptique (le plan de l'orbite terrestre et grosso modo de toutes les planètes à qq degré près) pour l'horizontal.

    Après je reconnais que je calle quelque peu pour savoir s'il peut y avoir des solutions orbitales stables pour les planètes avec un zigoto de 25 ms dedans


    Cela étant, voici ce que nous avons mis en place :
    La terre est déviée de son acte donc il y a deux types de climats : brûlant ou congelé. Par conséquent il est absolument impossible de vivre en surface. Les humains ont donc creusé la terre et créé une ville souterraine en forme de cylindre aplatit, l'air proviendrait de dehors et serait filtré à l'intérieur de grand tubes qui relierait la surface et la ville imaginaire.

    Ensuite l'air "usé" ou pollué, serait extrait de la ville par d'autre tubes du même type.

    Est-ce envisageable où absolument suréaliste ? Auriez-vous des remarques et des choses à dire sur le côté scientifique de la fiction ?
    Sur les villes enterrées ma foi, rien à dire. Faut prévoir de le faire dans les zones asismiques (bassin sédimentaire type parisien, boucliers granitiques continentaux canadien ou australien...). L'avantage des sédiments c'est que c'est moins radioactif. Et puis c'est en général plus tendre et ça peut se creuser pour partie par dissolutions chimiques (injection d'acide pour les couches carbonatées ou simplement d'eau pour les évaporites : NaCl, gypse...). Nan paske il va falloir en creuser des cavernes

    Après un truc sympa c'est d'imaginer un énorme cycle de vaporisation et de condensation des océans qui pourrait servir à créer de l'énergie. Pendant une breve saison, l'atmosphère completement saturée en H2O (d'où un effet de serre maousse costaud) se condenserait en pluies diluviennes, et en créant des bassins de retenue on pourrait en tirer de l'energie hydroélectrique. De même lors de la débâcle, au "printemps". Sinon t'as la géothermie aussi.


    a+

  26. #21
    Septentrion

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    Il y a le scénario du roman "Helliconia", de Brian Aldiss : une étoile plutôt froide, avec son système planétaire, dont une planète habitée par des êtres intelligents, est capturée par une étoile géante bleue, sur une orbite elliptique d'une période de 2000 ans, ce qui fait passer cycliquement la planète d'une ère glacière à un climat torride, mais en restant compatible avec la vie, d'où les "saisons" d'Helliconia, qui durent plusieurs siècles.

    PS: au fait, l'hypothèse "Némésis" a-t-elle toujours des supporters ? Celà m'a un peu surpris, mais j'ai lu qu'il était tout à fait possible qu'il y ait une étoile de type naine rouge plus proche que Proxima Centauri, et lié au soleil.

  27. #22
    casserole

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    L'écriture du scénario est déjà bien avancée, on a retenu l'hypothèse du trou noir (nommé Agatha) qui frôle le soleil et fusionne sa masse avec lui. Déviant de ce fait l'intégralité des astres du système solaire.

    Je vous remercie de tous ces renseignements, je vous tiendrai au courant de l'avancement de notre projet.

    D'ailleurs en réalité, ce n'est pas vraiment un roman mais l'histoire support d'un jeu que l'on appelle "Jeu de Rôle". Si vous voulez en savoir plus là dessus je vous laisse un lien sur l'association française du JdR :

    http://www.ffjdr.org/

    Merci encore...

  28. #23
    Gilgamesh

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    Très joli, Agatha.

    A priori faite le débouler de la constellation d'Hercule, c'est là que se trouve l'apex solaire (ascension droite : 18h, élevation : +30°), c'est à dire le point sur la voûte celeste vers lequel pointe le vecteur vitesse du Soleil.

    Pas très loin (sur la voûte s'entend) se trouve alpha-Herculis (qui n'est pas l'étoile la plus brillante de la constellation mais qui est censé représenter la tête d'Hercule) qui a un joli petit nom : Rasalgethi, "la Tête du suppliant", une géante rouge distante de 430 al de nous. Et à côté lambda-Herculis aka Maasym "le carpe, l'os du poigner". Tu as aussi bêta-Herculi, Kornephoros ("le porteur de massue")

    Tous sur Hercule :
    http://www.arikah.net/encyclopedie-francaise/Constellation_d'Hercule

  29. #24
    GillesH38a

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    ca me gene un peu de faire fusionner un trou noir avec le Soleil ...
    le trou noir avalerait la masse du Soleil en libérant une énergie gravitationnelle énorme (ça se passe dans les binaires X ) et ferait un astre des centaines de milliers de fois plus brillant que le Soleil, libérant de plus énormément de rayonnement de haute énergie (rayons X). Ca brulerait irrémédiablement toute vie à la surface dde la Terre.
    Il me parait plus sage de ne pas toucher au Soleil et de faire une simple perturbation gravitationnelle par un passage du trou noir à travers le système solaire, mais il repartirait illico. C'est plus prudent...

    Cordialement

    Gilles

  30. Publicité
  31. #25
    Gilgamesh

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    ca me gene un peu de faire fusionner un trou noir avec le Soleil ...
    le trou noir avalerait la masse du Soleil en libérant une énergie gravitationnelle énorme (ça se passe dans les binaires X ) et ferait un astre des centaines de milliers de fois plus brillant que le Soleil, libérant de plus énormément de rayonnement de haute énergie (rayons X). Ca brulerait irrémédiablement toute vie à la surface dde la Terre.
    Il me parait plus sage de ne pas toucher au Soleil et de faire une simple perturbation gravitationnelle par un passage du trou noir à travers le système solaire, mais il repartirait illico. C'est plus prudent...

    Cordialement

    Gilles
    Salut Gilles

    Pour qu'il y ai transfert de masse (et donc binaire X avec tous les inconvénients du type barbecue géant) il faut que le Soleil déborde son lobe de Roche.

    Soit deux astre i=1 et i=2 séparé d'une distance d. Le rayon Ri du lobe de chacun est donné par :

    Ri ~ 0,5d[Mi/(M1+M2)]0,44

    Pour une distance TN - Soleil d=0,1 UA, le lobe de Roche du Soleil fait 1,8 millions de km. Le Soleil faisant 700 000 km de diamètre, effectivement on est pas loin de la limite, surtout que le TN va déformer le Soleil. Mais bon, on va dire que ça passe, en tout cas c'est pas ridicule.

    a+

  32. #26
    Gilgamesh

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    En tout cas Rincevent serait content, c'est quand même serré comme binaire, y'aurait surement moyen d'observer des ondes gravitationnelles

    a+

  33. #27
    acropole

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    tiens un ami rôliste

    Si ton but est de geler la terre, pourquoi ne pas faire comme dans "la compagnie des glaces" ?

    Dans ce monde la lune est une décharge nucléaire qui finit par exploser répendant une épaisse couche de pussière autour de la terre et bloquant ainsi les rayons deu soleil. La température déscend en moyen à -50°c. Le même phénomène (plus réaliste a mon sens) serait la collision de la lune avec un gros asteroïde.

    Pas besoin de trou noir ni de dévier la terre de son orbite ni de faire péter la lune a coup de déchets nucléaires.


    Pour la suite, pense à la lutte entre les différentes cités survivantes pour s'approprier les "bon coins" genre prés des volcans.

    PS : excellent "helliconia" de brian aldiss, je recommande. "Croisière sans escale" aussi, du même auteur.

  34. #28
    casserole

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    Salutation, le projet avance... en grande partie grâce à vous.

    Merci à vous de tout ces renseignements, nous sommes en train de nous concerter pour voir quelle option sera définitivement retenue, nous aimons bien la version de Gillamesh avec le trou noir qui frôle le Soleil, les renseignements peuvent donner un aspect presque réaliste du phénomène.

    Un ami m'a fait la proposition suivante, et si le trou noir frôlait plutôt la périphérie du système solaire ? Que ce passerait-il ? Serait-ce plus probable ?

    De toute façon on voudrait conserver les changements brutaux de température entre un hiver glaciaire et un été infernal afin de créer et d'utiliser sur terre une espèce de dynamo thermodynamique. D'autre part, pourquoi un choc avec la Lune provoquerait un hiver terrible et définitif sur Terre ?

    Merci à vous de votre attention...

  35. #29
    Gilgamesh

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    Citation Envoyé par casserole Voir le message
    Un ami m'a fait la proposition suivante, et si le trou noir frôlait plutôt la périphérie du système solaire ? Que ce passerait-il ? Serait-ce plus probable ?
    Forcément ! Si la cible est plus large la probabilité augmente.

    Mais par contre la probabilité de capture diminue. Il faut que la vitesse relative des deux corps (Soleil et TN) au point de "rendez-vous" soit inférieur à la vitesse de satellisation (1e vitesse cosmique). Pour la vitesse de RV ont est assez contraint : c'est la vitesse orbitale keplerienne d'un astre dans les bras galactique. Par ailleur la vitesse de satellisation se calcule comme :



    avec MS et MTN la masse du Soleil (2e30 kg) et celle du trou noir (une inconnue).

    Si tu passes de 0,1 à 100 UA soit une distance ×1000 par rapport à l'hypothèse initiale (Pluton est à 40 UA du Soleil, donc "la périphérie du système solaire, c'est genre 100 UA), il faut multiplier la somme des masses par soit un TN de 750 Ms (30×25). Ça devient un bon gros pépère , mais après tout, on fait ce qu'on veut...


    De toute façon on voudrait conserver les changements brutaux de température entre un hiver glaciaire et un été infernal afin de créer et d'utiliser sur terre une espèce de dynamo thermodynamique. D'autre part, pourquoi un choc avec la Lune provoquerait un hiver terrible et définitif sur Terre ?
    Ca pourrait provoquer un hiver mais il sera bref (tout fini par retomber, soit sur la Terre soit sur la Lune) et en plus tu perds le contraste thermique.

    a+

  36. #30
    Gilgamesh

    Re : Et si la terre sortait de son orbite ?

    Oups...


    Nan faut multiplier par 1000 tout bêtement, soit 25 000 Ms, outch...

    Pourquoi pas...

    a+

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Parcours terre sur son orbite
    Par f6bes dans le forum Archives
    Réponses: 13
    Dernier message: 08/05/2012, 18h10
  2. Réponses: 19
    Dernier message: 06/05/2009, 22h31
  3. Synchronisation en orbite et sur terre
    Par Pascal57 dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/10/2006, 16h47
  4. Propre vent, orbite de la terre
    Par vae- dans le forum Physique
    Réponses: 14
    Dernier message: 23/07/2006, 18h45
  5. La sonde Venus Express a réussi son insertion en orbite
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/04/2006, 12h24