Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Naissance et centre d'une galaxie, ma probabilité...



  1. #1
    Amon GAIA

    Naissance et centre d'une galaxie, ma probabilité...


    ------

    Pourrait-on imaginer qu'un dans un amas d'étoile naissant, deux étoiles se percutent...et l'énergie provoquée par cette collision (la 1er dans le tas) provoque une attraction assez intense pour faire tournoyer les autres étoiles autour du crash.... Qui aurait la conséquence d'attirer les autres étoiles en même temps et donnerait naissance à un centre où les étoiles se crashant ou étant absorbée raviverait le foyer.... ??

    OU alors que ce serait deux amas d'étoiles qui se rencontrerait, et dont le choc provoquerait le même événement décris ici plus haut ?
    Ce qui pourrait avoir comme effet (dans mon imagination) que les étoiles se rencontreraient sur une épaisseur, mais laissant un "haut" et un "bas" vide... Les spirales seraient donc l'attraction du foyer du centre mais aussi le mélange des deux amas ...

    Est-ce possible ? si non Pourquoi ?

    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Tofix

    Re : Naissance et centre d'une galaxie, ma probabilité...

    Bonjour d'abord, tu verra c'est pas grand chose

    Je ne vole pas haut ici, mais là je ne comprend rien à ce que tu dis désolé. Et vu le temps qu'on met à te répondre...

    Recommence, en un peu plus clair, ici les "à peu près" ça ne marche pas, sois plus précis.

    Cordialement.
    Amicalement, Christophe.

  4. #3
    Amon GAIA

    Re : Naissance et centre d'une galaxie, ma probabilité...

    oui salut....

    Je me demande juste si le centre d'une galaxie ne serait pas juste le croisement de deux étoiles qui se crachent l'une sur l'autre; mais que ce serait le 1er crash soit entre deux amas d'étoiles ou soit deux étoiles dans un amas.
    L'énergie du crash attirerait d'autres étoiles et formeraient un foyer, et un centre...

  5. #4
    Tofix

    Re : Naissance et centre d'une galaxie, ma probabilité...

    Citation Envoyé par Amon GAIA Voir le message
    oui salut....

    Je me demande juste si le centre d'une galaxie ne serait pas juste le croisement de deux étoiles qui se crachent l'une sur l'autre; mais que ce serait le 1er crash soit entre deux amas d'étoiles ou soit deux étoiles dans un amas.
    L'énergie du crash attirerait d'autres étoiles et formeraient un foyer, et un centre...
    OK, ok, non le centre d'une galaxie n'est pas juste deux étoiles proches. En fait, dans une galaxie comme la notre on dénombre approximativement cent milliards d'étoiles. Donc imaginer seulement deux étoiles qui "s'amusent" et définissent à elles seules le centre de la galaxie ne parait pas très crédible. En fait, on observe un trou noir au centre des galaxies. Tu n'a sans doute pas conscience des échelles de grandeurs (d'energie, de distances...) qui sied au sein des galaxies, les étoiles ne sont qu'une partie infime du "bouzin".

    Cordialement.
    Amicalement, Christophe.

  6. #5
    Amon GAIA

    Re : Naissance et centre d'une galaxie, ma probabilité...

    oui...
    mais imagine lorsque l'amas est jeune... je parle des deux premires étoiles c'est vrai MAIS qui avec l'attrction de leur crash et l'énergie émise, rapproche les autres étoiles qui se retrouvent alros aussi dans le centre. Donc il n'y a pas deux étoiles, mais toutes celles qui sont attirées...
    Les deux étoiles c'était pour débuter... faut bien un début à tout !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    physeb

    Re : Naissance et centre d'une galaxie, ma probabilité...

    Je serais moins sévère que Tofix, car si tu parles de la première perturbation qui engendrerait la suite et donc le trou noir massif central, alors je dis pourquoi pas on en sait rien pour l'instant.

    Pour la collision entre deux amas globulaires c'est très certainement ça car nous savons aujourd'hui que les premières structures qui ont étés formées dans l'univers sont ces amas d'étoile (sans parler de qui est né le premier: l'amas qui s'est fragmenté, ce qui est certainement le cas, ou les étoiles qui se sont assemblées en amas). Le scénario actuel dit "Bottom-Up" considère justement que se sont des collisions d'amas globulaires qui ont données les galaxies naines puis la collision de gallaxies naines pour former des galaxies plus grandes et ainsi de suite.

    Maintenant, le problème de la formation des galaxies reste entier.

  9. Publicité
  10. #7
    Amon GAIA

    Re : Naissance et centre d'une galaxie, ma probabilité...

    on est vraiment sûr du trou noir ?
    Si l'on prend comme deux galette d'étoiles ayant donc une épaisseur...la rencontre entre les deux feraient que les étoiles des extémintés se rejoindraient sur l'épaisseur de la galette, donc laissant le haut et la bas libre, comme l'on constate généralement sur les photos
    Les spirales étant l'enchevêtrement des deux amas dans un sens et de l'attraction du crash dans l'autre sens ...D'où la drole impression des spirales...

  11. #8
    GalaxieA440

    Re : Naissance et centre d'une galaxie, ma probabilité...

    Disons qu'on est pas sur a 100% des trous noirs, mais il faut bien expliquer l'atraction par quelque chose, et un trou noir est super approprié à cela, d'autant plus qu'on en a observer indirectement au centre de milliers de galaxie (la notre comprise)...

    Ensuite le dilem reste quand même : qui des galaxies ou des étoiles sont apparues en premier, même si la tendance est fortement en faveur des étoiles.

    Les quasars sont surement une explications interessantes, supposant qu'il y ait un trou noir super massif absorbant la matière des corps alentours et se créant un disque d'accrétion : la parfaite proto-galaxie.....

  12. #9
    Gilgamesh

    Re : Naissance et centre d'une galaxie, ma probabilité...

    La naissance des galaxies c'est encore très discuté mais en tout cas, l'ingrédient principal c'est la matière noire. Aucun modèle ne peut en faire l'économie.

    On part d'inhomogénéités dans la répartition de la matière classique au moment du découplage (émission du CMB), avec un matière noire qui a commencé de se rassembler bien avant, dès les premiers instants (depuis peut être le découplage neutrino-matière, vers 10 milliard de K)

    Un petit résumé ici :
    http://www.ias.u-psud.fr/lagache/GALAXIESIR.html

    Aujourd’hui, un scénario cohérent se dessine, qui permet de relier le modèle cosmologique du Big Bang à l’apparence des galaxies. Tout commence une fraction de seconde après le Big Bang, par la création de fluctuations primordiales de densité dans la plasma chaud qui emplit l’Univers. Ces fluctuations, initialement très faibles (de l’ordre d’une partie pour 100 000) sont amplifiées par la force de gravité toujours attractive : un grumeau de plasma aussi faible soit-il, a tendance à s’effondrer sur lui même et à attirer d’avantage de matière dans son environnement. À certains endroits, se forment des structures stables, plus ou moins sphériques, que les cosmologistes nomment «halos». Environ 90 pour cent de la masse de ces halos est constituée de «matière sombre non-baryonique», une composante exotique de l’Univers dont on n’a détecté que les effets gravitationnels et qui semble incapable d’émettre un quelconque rayonnement, au contraire des dix pour cent de « matière ordinaire » (dont l’essentiel de la masse est constitué de baryons, c’est-à-dire surtout des protons et des neutrons).

    L’équilibre des halos est déterminé par l’action de la gravité, qui tend à les faire s’effondrer, et celle de la pression thermique due à l’échauffement de la matière comprimée. Il se produit alors une différentiation entre matière noire et matière ordinaire : la matière ordinaire évacue son énergie sous la forme de rayonnement – ce que la matière noire ne peut faire – et s’effondre d’avantage. Ainsi, le gaz chaud se refroidit, puis s’écoule vers le centre des halos. En tombant, la matière ordinaire entre en rotation rapide en vertu de la conservation du moment cinétique, de sorte que sous l’effet de la force centrifuge, le gaz prend la forme d’un disque stable, perpendiculaire à l’axe de rotation initial du halo. À l’intérieur de ce disque, le gaz se fragmente en nuages qui vont donner naissance aux premières étoiles. À la fin de leur évolution, les étoiles les plus massives de ces premières générations explosent et rejettent dans l’espace des éléments lourds, synthétisés dans leur cœur, qui donneront naissance aux premières poussières interstellaires. Ainsi se forment les protogalaxies.
    Parcours Etranges

Discussions similaires

  1. Qu'est-ce qu'il y a au centre de la galaxie ?
    Par manu_erwin dans le forum Archives
    Réponses: 22
    Dernier message: 03/10/2007, 16h02
  2. Actu - En vidéo : preuve directe d'un trou noir au centre de notre Galaxie
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 7
    Dernier message: 26/06/2007, 12h31
  3. le centre de notre galaxie!
    Par extra-terrestre dans le forum Archives
    Réponses: 27
    Dernier message: 13/05/2006, 08h48
  4. Probabilité du sexe à la naissance
    Par fabdouze dans le forum Biologie
    Réponses: 15
    Dernier message: 24/07/2005, 13h40
  5. le centre de galaxie d'andromède
    Par mickdrums dans le forum Archives
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/12/2004, 09h18