Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 58

Le film Sunshine : les incohérences



  1. #1
    sliders_alpha

    sunshine


    ------

    plop.
    vous avez vu le nouveau film catastrophe? sunshine

    bon deja pas la peine de parler du cas typique "ça marche plus, vite on lui fout une bombe nucleaire ça va le reparer"

    la phrase qui caracterise le film est "chaque secondes un soleil meurt un jours ça sera le notre"

    chaque seconde l'univers n'existe pas depuis quelque milliard d'année? ça ne fait pas heuuuu....
    BEAUCOUP =D de seconde? il y aurait encore des etoile a ce rythme?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    deep_turtle

    Re : sunshine

    Salut,

    Les étoiles existent depuis une dizaine de milliards d'années, soit environ 1013 secondes.

    Une galaxie contient environ 1010 étoiles, et l'Univers visible contient plusieurs milliards de galaxies, soit 1019 étoiles.

    Au ryhtme d'une disparition par seconde, on a encore beauuuuucoup de marge !
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  4. #3
    Tofix

    Re : sunshine

    Bonjour!

    Citation Envoyé par sliders_alpha Voir le message
    plop.
    vous avez vu le nouveau film catastrophe? sunshine

    bon deja pas la peine de parler du cas typique "ça marche plus, vite on lui fout une bombe nucleaire ça va le reparer"

    la phrase qui caracterise le film est "chaque secondes un soleil meurt un jours ça sera le notre"

    chaque seconde l'univers n'existe pas depuis quelque milliard d'année? ça ne fait pas heuuuu....
    BEAUCOUP =D de seconde? il y aurait encore des etoile a ce rythme?
    Pour moi il y a largement plus d'étoiles dans l'univers actuellement que de secondes qui nous sépare de sa naissance. Un rapide calcul te permettra de le vérifier...Pour le reste de tes propos, j'ai rien compris...

    Cordialement.

    Edit: Oups! un télescopage dans les règles, désolé Deep.
    Amicalement, Christophe.

  5. #4
    Char Aznable

    Re : sunshine

    Pour ceux qui veulent voir des films sur l'espace "réalistes" , comme moi , passez votre chemin !

    Déja le moyen pour "rallumer" le Soleil est ridicule . Comment peut-on croire qu'une ogive nucléaire pourrait relancer l'acitivité du Soleil ? Complètement absurde , voire débile .

    C'est bien un film où l'anthropocentrisme est maitre : Les hommes peuvent maitriser l'activité des étoiles Non , je préfère revoir mes épisodes de Star Trek ...

  6. #5
    deep_turtle

    Re : sunshine

    Bonjour,

    Petit rappel à l'ordre de la modération, ça vire au tchat...

    (un peu de ménage en passant)
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Coincoin

    Re : sunshine

    Salut,
    C'est gênant d'être scientifique : on ne peut même plus apprécier un gros blockbuster américain sans relever toutes les incohérences !
    Encore une victoire de Canard !

  9. Publicité
  10. #7
    megami

    Re : sunshine

    Hello, visiblement, c'est donc "possible" qu'une étoile meurre toutes les secondes. Mais est-ce qu'on a des données pour savoir si c'est vrai ?

  11. #8
    sliders_alpha

    Re : sunshine

    Déja le moyen pour "rallumer" le Soleil est ridicule . Comment peut-on croire qu'une ogive nucléaire pourrait relancer l'acitivité du Soleil ? Complètement absurde , voire débile .
    absurde? mais naaaan, ta voiture quand elle est en panne tu met bien du c-4 dedans pour la faire redemmarer non =D

    je n'ai rien compris au reste de tes propo
    je pensais que depuis le temps que l'univers existe si une etoile disparaissait toutes les seconde il n'en aurait plus

    Hello, visiblement, c'est donc "possible" qu'une étoile meurre toutes les secondes. Mais est-ce qu'on a des données pour savoir si c'est vrai ?
    en fait ça doit etre une phrase accrocheuse que les publicitaire français on fait car si on regarde l'affiche americaine ça donne "quelque part dans l'univers des soleil meur, un jour ça sera le notre" donc c'est la faute au français =D

  12. #9
    byeinstein

    Re : sunshine

    "Pour moi il y a largement plus d'étoiles dans l'univers actuellement que de secondes qui nous sépare de sa naissance. Un rapide calcul te permettra de le vérifier..."

    ca voudrait dire qu'a chaque seconde plusieurs etoiles naissent?

  13. #10
    Tofix

    Re : sunshine

    Salut,
    Citation Envoyé par byeinstein Voir le message
    "Pour moi il y a largement plus d'étoiles dans l'univers actuellement que de secondes qui nous sépare de sa naissance. Un rapide calcul te permettra de le vérifier..."

    ca voudrait dire qu'a chaque seconde plusieurs etoiles naissent?
    Je n'ai pas dis ça...
    Amicalement, Christophe.

  14. #11
    Gilgamesh

    Re : sunshine

    Citation Envoyé par byeinstein Voir le message
    "Pour moi il y a largement plus d'étoiles dans l'univers actuellement que de secondes qui nous sépare de sa naissance. Un rapide calcul te permettra de le vérifier..."

    ca voudrait dire qu'a chaque seconde plusieurs etoiles naissent?
    Quelques chose comme 104 par seconde je dirais (1011 grosses galaxies x 1 à 10 étoiles/an). Le temps de cligner de l'oeil (1/10e s), pouf 1000 étoiles de plus

    C'est au moins ça, mais si j'ai le temps je publierais un petit calcul plus précis, très théorique mais donnant à voir en gros le gain net, en tenant compte de la mortalité.



    a+
    Parcours Etranges

  15. #12
    iShadow

    Le film Sunshine : les incohérences

    Bonjour !

    Je viens à l'instant de voir le film Sunshine au cinéma.
    Graphiquement c'est sublime, mais j'ai quelques questions à vous poser sur certains aspects du film qui, selon moi, me paraissent physiquement impossibles.

    Bien sûr, je suis conscient que ce genre de film n'a pas pour but de refléter la réalité et c'est très bien comme ça, mais j'aime bien me poser des questions, aussi bêtes soient-elles !

    On est pas obligé d'avoir vu le film pour y répondre.

    Alors voici les problèmes que je me pose :

    • Tout d'abord quand le vaisseau se déplace, on entend un bruit sourd et grave, sensé reproduire le bruit des réacteurs (la caméra se situe hors du vaisseau).
    Est-ce-que dans la réalité il y aurait du son émis par la propulsion du vaisseau qui se propagerait dans l'espace (à priori ce n'est pas le cas vu qu'il n'y a pas d'air, mais on sait jamais...).

    • Ensuite, on voit à un moment le vaisseau qui se détache de son bouclier solaire. Dans le film, comme les deux sont à la même vitesse, la distance entre les deux reste à peu près constante. Mais en réalité, la vent solaire ne serait pas si intense qu'il frènerait le bouclier, ce qui entraînerait une collision avec le vaisseau qui se situe derrière ?

    • Est-ce-que dans l'espace il peut y avoir des variations de température de l'ordre de 10000°C en seulement quelques mètres ? En effet, dans le film on voit des cosmonautes à quelques mètres du bord du bouclier solaire, celui-ci subissant une température très élevée, sans doute dépassant les 10000°C.

    Je sais bien ce que ce post est quelque peu farfelu, mais je pense qu'il peut être instructif et amusant.

    Si vous voyez encore d'autres incohérences, n'hésitez pas à les signaler !

  16. Publicité
  17. #13
    Tawahi-Kiwi

    Re : Le film Sunshine : les incohérences

    Citation Envoyé par iShadow Voir le message
    • Tout d'abord quand le vaisseau se déplace, on entend un bruit sourd et grave, sensé reproduire le bruit des réacteurs (la caméra se situe hors du vaisseau).
    Je n'ai malheureusement pas vu le film mais le vaisseau qui se deplace avec un bruit sourd qui l'accompagne, c'est present dans tout les films 'spatiaux' que j'ai pu voir.

    La seule exception est peut etre 2001, l'Odyssee de l'Espace, de Kubrick ou les vaisseaux qui passent pres de la camera font un bruit qui ressemble au Danube bleu de R.Strauss, c'est assez inattendu... , enfin la plupart du temps, il s'agit quand meme d'un silence mystique...

    mais bon, c'est des films, un Star Wars sans les hurlements des chasseurs imperiaux ou les Piiooouuu Piiooouuu des lasers....ca deviendrait vite un film muet...

    Cela dit, dans la trainee d'un reacteur plus ou moins classique, il y a surement quand meme un peu de bruit....

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  18. #14
    goel22

    Re : Le film Sunshine : les incohérences

    Bonjour,
    Pour le son c'est une onde sonore qui se déplace dans un milieu, air, eau ...
    Dans le vide il ne peut pas se déplacer.
    Cela dit un film totalement muet ça ferait un peu bizarre.

  19. #15
    iShadow

    Re : Le film Sunshine : les incohérences

    Citation Envoyé par goel22 Voir le message
    Bonjour,
    Pour le son c'est une onde sonore qui se déplace dans un milieu, air, eau ...
    Dans le vide il ne peut pas se déplacer.
    Cela dit un film totalement muet ça ferait un peu bizarre.
    Est-ce-que dans l'espace il y a vraiment un vide complet ? Il me semble qu'il y a des molécules de gaz qui flottent dans l'espace, mais en bien moindre quantité que dans l'atmosphère. Toutefois ce ne serait pas suffisant pour laisser passer certaines ondes longitudinales ?

  20. #16
    Gilgamesh

    Re : sunshine

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    C'est au moins ça, mais si j'ai le temps je publierais un petit calcul plus précis, très théorique mais donnant à voir en gros le gain net, en tenant compte de la mortalité.
    Vala.

    Un petit tableau de démographie stellaire calculé ici :
    http://strangepaths.com/forum/viewtopic.php?p=677#677

    Bien entendu, c'est très théorique . Je donne les hypothèse en exergue et le tableau ne donne que la résultante modélisée de ces hypothèses.

    En tout cas, le chiffre de 1 étoile qui disparait par seconde le semble excéder la réalité d'au moins trois ordres de grandeur.

    a+
    Parcours Etranges

  21. #17
    deep_turtle

    Re : sunshine

    Sinon, si on veut trouver des failles dans la science de ce film, pas la peine d'aller si loin : la scène où la gravité se remanifeste d'un coup quand un sas du vaisseau spatial se repressurise, et où les personnages se mettent à tomber en même temps qu'ils peuvent de nouveau respirer, c'est une perle... (ceci dit perso j'ai adoré ce film ! ).

    La citation suivante vaut aussi son pesant de cacahuètes (de mémoire) :
    Quand la bombe arrivera au niveau du soleil, sa vitesse sera si grande et le champ de gravité sera si fort que le temps et l'espace vont se mélanger. Et à partir de là, on ne peut plus rien dire... (silence profond et méditatif)
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  22. #18
    Gilgamesh

    Re : sunshine

    Citation Envoyé par deep_turtle Voir le message
    Sinon, si on veut trouver des failles dans la science de ce film, pas la peine d'aller si loin : la scène où la gravité se remanifeste d'un coup quand un sas du vaisseau spatial se repressurise, et où les personnages se mettent à tomber en même temps qu'ils peuvent de nouveau respirer, c'est une perle...
    La citation suivante vaut aussi son pesant de cacahuètes (de mémoire) :

    Enorme !





    (ceci dit perso j'ai adoré ce film ! ).
    Y'avait une consigne pour déposer son cerveau à l'entrée ?
    Parcours Etranges

  23. Publicité
  24. #19
    Coincoin

    Re : Le film Sunshine : les incohérences

    Salut,
    Pour le son, même derrière le réacteur, la pression est trop ténue pour entendre quoi que ce soit. Il faut donc être dans le vaisseau pour entendre.

    Ensuite, on voit à un moment le vaisseau qui se détache de son bouclier solaire. Dans le film, comme les deux sont à la même vitesse, la distance entre les deux reste à peu près constante. Mais en réalité, la vent solaire ne serait pas si intense qu'il frènerait le bouclier, ce qui entraînerait une collision avec le vaisseau qui se situe derrière ?
    Pas si le vaisseau éjecte son bouclier avec une certaine vitesse.

    Est-ce-que dans l'espace il peut y avoir des variations de température de l'ordre de 10000°C en seulement quelques mètres ? En effet, dans le film on voit des cosmonautes à quelques mètres du bord du bouclier solaire, celui-ci subissant une température très élevée, sans doute dépassant les 10000°C
    Oui, c'est envisageable. Le vide ne conduit pas la chaleur. Mais, en raison du rayonnement, un corps à 10 000°C devrait être chauffé à blanc et il faut donc ne pas trop traîner à proximité.
    Encore une victoire de Canard !

  25. #20
    deep_turtle

    Re : Le film Sunshine : les incohérences

    Salut,

    Je remets ici mes remarques d'un autre fil, c'est mieux ici:

    - La gravité se remanifeste d'un coup quand un sas du vaisseau spatial se repressurise, et les personnages se mettent à tomber en même temps qu'ils peuvent de nouveau respirer.

    - La citation suivante (de mémoire) d'un personnage du film
    Quand la bombe arrivera au niveau du soleil, sa vitesse sera si grande et le champ de gravité sera si fort que le temps et l'espace vont se mélanger. Et à partir de là, on ne peut plus rien dire... (silence profond et méditatif)
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  26. #21
    kyusu

    Re : Le film Sunshine : les incohérences

    Citation Envoyé par iShadow Voir le message
    Si vous voyez encore d'autres incohérences, n'hésitez pas à les signaler !
    -Le soleil n’est pas sensé mourir comme dans le film (comme une torche qui s’éteint) mais plutôt comme une bombe qui explose...non ? Car le soleil a une masse trop élever pour s’éteindre comme une torche.

    -Et même si c’étais le cas je ne vois pas en quoi une bombe pourrais le rallumer..
    l'homme est comme un dipole RL;il s'oppose à tous changement.

  27. #22
    kyusu

    Re : Le film Sunshine : les incohérences

    Citation Envoyé par kyusu Voir le message
    -Le soleil n’est pas sensé mourir comme dans le film (comme une torche qui s’éteint) mais plutôt comme une bombe qui explose...non ? Car le soleil a une masse trop élever pour s’éteindre comme une torche.
    .
    Apres recherche ce n’est pas vrai, DÉSOLÉ.
    Le soleil va grossir jusqu’à l’envelopper la terre et ensuite devenir une naine blanche.
    l'homme est comme un dipole RL;il s'oppose à tous changement.

  28. #23
    Gilgamesh

    Re : Le film Sunshine : les incohérences

    Citation Envoyé par kyusu Voir le message
    Apres recherche ce n’est pas vrai, DÉSOLÉ.
    Le soleil va grossir jusqu’à l’envelopper la terre et ensuite devenir une naine blanche.

    Pour plus de détail, je remet ici le lien vers l'article sur les géantes rouges
    que j'ai posté sur le fil "pourquoi le soleil n'est pas une bombe".

    a+
    Parcours Etranges

  29. #24
    Nana_o

    Re : Le film Sunshine : les incohérences

    Il me semble que la surface du soleil ne fait "que" 6000 degrés, donc ça dépasse pas les 10000 degrés à mon avis...

    Par contre (bon je vous préviens jy connais pas grand chose en astrophysique alors soyez indulgent lol!!) à un moment les astronautes ils sont lachés dans l'espace et il fait -273 degrés.

    Yen a un qua une combinaison speciale alors pas de pb mais deux autres se sont emmitouflés comme il pouvait pour traverser 20 mètres jusqua leur vaisseau, par -273 degrés.

    1_ Ils sont sensés être assez proches du soleil pourquoi fait il si froid?

    2_ Passer d'une température "normale" à -273 degrés d'un coup c'est pas sensé arrêter le coeur tt net ?

    Merci !

  30. Publicité
  31. #25
    iShadow

    Re : Le film Sunshine : les incohérences

    Tu as raison j'ai peut être amplifié pour le 10000 °C, mais je parlais de l'ordre de grandeur.
    Pour le fait qu'il fasse si froid, c'est parce qu'ils sont à l'ombre du bouclier et donc, comme dit plus haut, la température varie brusquement.

    Par contre je ne sais pas si c'est possible de sortir sans combinaison comme ils le font... À priori, comme ils s'enroulent dans des revêtement spéciaux, peut-être que c'est suffisant pour conserver quelques secondes la température corporelle...
    Avis aux experts !

  32. #26
    Nana_o

    Re : Le film Sunshine : les incohérences

    Ok merci bcp

  33. #27
    Nana_o

    Re : sunshine

    Non c'est vrai que ce film était super chouette

    Je m'attendais au gros truc de bourrin et en fait c'est un peu plus fin que ça.

    C'est un film de cinéma : plein de sensations fortes (perso jetais super tendue pendant tout le film!), d'émotions, des belles images, quelques envolées métaphysiques (pas du tout assez développées mais bon cest lintention qui compte...lol)

    Bref c'est vrai que ce film est franchement sympa, très divertissant !

    Bien sur faut pas s'attacher aux vérités scientifiques du film..au fond c'est pas le propos..et vu qu'il ne se présente pas comme un documentaire on a rien a lui reprocher de ce coté la, c'est pas son rôle

    Bref je vous le conseille ! (N'oubliez pas qd meme de laisser tout ce que vous avez appris sur l'espace de côté hein )

  34. #28
    deep_turtle

    Re : Le film Sunshine : les incohérences

    Citation Envoyé par Nana_o
    Par contre (bon je vous préviens jy connais pas grand chose en astrophysique alors soyez indulgent lol!!) à un moment les astronautes ils sont lachés dans l'espace et il fait -273 degrés.
    On peut discuter la notion de température de l'espace, mais même sans ça, je ne pense pas que le froid soit vraiment un problème : dans l'espace on n'est pas en contact avec un superglaçon très froid, c'est du vide. Les seules pertes se font par rayonnement ça veut dire que le rayonnement thermique émis par notre corps est perdu, mais ça ne représente pas de quoi geler très vite (d'ailleurs dans les bouteilles thermos on met du vide, justement pour ralentir le refroidissement).

    La scène où un des gars perdus dans l'espace devient tout solide à cause du froid me semble donc complètement débile (mais je n'y connais rien, mon raisonnement est peut-être faux ?).
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  35. #29
    TheBudyMan

    Re : Le film Sunshine : les incohérences

    C'est vrai que cette sortie dans l'espace sans combi m'a un peu fait sourire aussi ... surtout que la scène est plus longue que quelques secondes et que les mecs sont enroulés dans des couvertures de survie ... franchement c'est quand même fort tiré par les cheveux ... ou du moins, ça ne paraît vraiment pas crédible du tout ...

    Comparons cette scène à celle du film "Mission to Mars" ... là il détache à peine son casque qu'on le voit geler comme un gros frisko ... va falloir qu'ils se mettent d'accord hein

    Sinon, j'en profite pour passer un avis perso sur le film ... belles images mais franchement soporifique dans l'ensemble ... un peu déçu quoi
    Dernière modification par TheBudyMan ; 25/04/2007 à 19h30.

  36. #30
    martini_bird

    Re : Le film Sunshine : les incohérences

    Salut,

    Citation Envoyé par deep_turtle
    La scène où un des gars perdus dans l'espace devient tout solide à cause du froid me semble donc complètement débile (mais je n'y connais rien, mon raisonnement est peut-être faux ?).
    Je m'y connais encore moins et je n'ai pas vu le film.

    Mais si la scène se déroule pas trop loin du soleil, ce dernier pourrait même compenser les déperditions caloriques voire plus, non ? (en tout cas du côté exposé au rayonnement)

    Pour ce qui est de la pression, le sang ne doit faire qu'un tour.

    Cordialement.
    « Angle éternel, la terre et le ciel, pour bissectrice, le vent. » Garcia Lorca

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. "Que sait-on vraiment de la réalité ?", les mensonges du film !
    Par mtheory dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 65
    Dernier message: 28/11/2012, 10h40
  2. Big-bang = incohérences
    Par _Goel_ dans le forum Archives
    Réponses: 6
    Dernier message: 16/11/2007, 17h43
  3. Actu - En bref : survol de Japet, après les photos, le film !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/10/2007, 17h40