Affichage des résultats 1 à 19 sur 19

Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?



  1. #1
    Lord Predator

    Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?


    ------

    Bonjour a tous,
    Est-ce qu'a partir de nos connaissances actuels, peut-on conclure que l'univers est voués a n'avoir plus aucune source d'énergie exploitable a cause de la Thermodynamique qui voue toute énergie a être inéluctablement transformer en chaleur, qui disparait, elle même par l'interaction entre le chaud et le froid.
    Ai-je mal compris ? Que peut-on faire ? La gravitation peut-elle être une source d'énergie perpétuel ? et les trou noir ? Comment remédier a cette fatalité ?

    J'ai conscience de la lourdeur de ma question, alors même qu'on rencontre des difficultés liés a l'énergie dés aujourd'hui. Que l'on ne sais presque rien sur l'univers et que donc une tel question n'est pas censer et qu'avant que toute forme d'énergie et de matiére se transforme en chaleur, on a le temps.
    Mais tous de même, je serai trés curieux d'en apprendre plus sur ce domaine dont j'ai du mal a comprendre son origine, ses effets, et sa finalité.
    Merci a ceux qui auront le courage de me répondre lol.

    -----
    Pour toute l'humanité ! L.P

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?

    Citation Envoyé par Lord Predator Voir le message
    Bonjour a tous,
    Est-ce qu'a partir de nos connaissances actuels, peut-on conclure que l'univers est voués a n'avoir plus aucune source d'énergie exploitable a cause de la Thermodynamique qui voue toute énergie a être inéluctablement transformer en chaleur, qui disparait, elle même par l'interaction entre le chaud et le froid.
    Ai-je mal compris ? Que peut-on faire ? La gravitation peut-elle être une source d'énergie perpétuel ? et les trou noir ? Comment remédier a cette fatalité ?

    J'ai conscience de la lourdeur de ma question, alors même qu'on rencontre des difficultés liés a l'énergie dés aujourd'hui. Que l'on ne sais presque rien sur l'univers et que donc une tel question n'est pas censer et qu'avant que toute forme d'énergie et de matiére se transforme en chaleur, on a le temps.
    Mais tous de même, je serai trés curieux d'en apprendre plus sur ce domaine dont j'ai du mal a comprendre son origine, ses effets, et sa finalité.
    Merci a ceux qui auront le courage de me répondre lol.

    J'avais lu il y a longtemps un article dans Pour la Science ma dessus où tout était passé en revu, la fin des étoiles (qq milliers de milliards d'année), l'exploitation des trous noirs effectivement, puis leur fusion en un trou noir central dans chaque galaxie isolée ou dans la mega-galaxie fusionnant toutes les autres dans les amas, puis l'évaporation du trou noir central jusqu'au corde cosmique et la décorporisation des intelligence pour les faire fonctionner proche zero absolu Conclusion : Ti crève quand même


    Mais à ce niveau les durée envisagées sont tellement démentes que je ne sais pas si cela a un sens.


    http://www.astronomes.com/c6_univers...vaptnoirs.html
    L'évaporation d'un trou noir s'accompagne de l'émission de photons, donc d'un rayonnement électromagnétique. Ce dernier, comme dans le cas d'un corps noir, permet de définir la température du trou noir. Par exemple, dans le cas d'un résidu stellaire de quelques masses solaires, elle est d'un dix-millionième de kelvin. Cette température est inversement proportionnelle à la masse du trou noir. Ainsi, pour un objet d'un milliard de masses solaires, elle est d'environ 10^-16 kelvins.

    La température a une influence majeure sur l'évaporation. En effet, tout comme un corps chaud n'émet de chaleur que placé dans un milieu plus froid, un trou noir ne peut s'évaporer que lorsque la température du milieu environnant est inférieure. Pour cette raison, aucun trou noir ne s'évapore à l'heure actuelle. Même s'ils étaient complètement isolés dans le vide intergalactique, les trous noirs seraient encore baignés par le rayonnement fossile, à une température d'environ trois kelvins.

    Ce n'est donc que dans un futur très lointain, lorsque le rayonnement fossile aura perdu la plus grande partie de son énergie, que l'évaporation pourra se mettre en place. On estime ainsi que les trous noirs résidus stellaires commenceront à s'évaporer dans 10^20 ans, les trous noirs supermassifs dans 10^35 ans et ceux d'un millier de milliards de masses solaires dans 10^40 ans.

    L'explosion finale

    Bien qu'extrêmement lente, l'évaporation d'un trou noir ne va pas durer éternellement. Avec le temps, la masse diminue, la température augmente, donc également le taux d'évaporation. Lorsque la masse commence à devenir très faible, la température augmente rapidement et l'évaporation atteint une vitesse foudroyante. Finalement, le processus se termine avec une formidable explosion qui marque la disparition du trou noir.

    La durée totale du phénomène d'évaporation dépend de la masse du corps considéré. Plus un trou noir est gros, plus sa température et son taux d'évaporation sont faibles, donc plus sa durée de vie est grande. On estime ainsi que les trous noirs résidus d'étoiles disparaîtront d'ici 10^65 ans, les trous noirs supermassifs dans 10^90 ans et les plus massifs dans 10^100 ans.


    a+
    Parcours Etranges

  5. #3
    mtheory

    Re : Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?

    Freeman Dyson a spéculé sur ce sujet il y a longtemps.


    http://www.aleph.se/Trans/Global/Omega/dyson.txt

    TIME WITHOUT END: PHYSICS AND BIOLOGY IN AN OPEN UNIVERSE (*)

    Freeman J. Dyson
    Institute for Advanced Studies, Princeton New Jersey 08540

    Reviews of Modern Physics, Vol. 51, No. 3, July 1979
    (c) 1979 American Physical Society

    Quantitative estimates are derived for three classes of phenomena that may
    occur in an open cosmological model of Friedmann type. (1) Normal physical
    processes taking place with very long time-scales. (2) Biological processes
    that will result if life adapts itself to low ambient temperatures according
    to a postulated scaling law. (3) Communication by radio between life forms
    existing in different parts of the universe. The general conlusion of the
    analysis is that an open universe need not evolve into a state of permanent
    quiescence. Life and communication can continue for ever, utilizing a finite
    store of energy, if the assumed scaling laws are valid
    .
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  6. #4
    Lord Predator

    Re : Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?

    Peut-être que la peur me rend aveugle car sa me fait vraiement froid dans le dos que l'univers soit voué a trés trés trés long terme, voué a ne avoir le moindre organisme vivant et qu'il soit définitivement mort.
    C'est surment une réaction typiquement humaine parcequ'au final l'univers n'en a rien a faire qu'il y est de la vie ou non, mais tout de même, j'espére qu'on trouvera une solution a cette fataliter (je dis sa mais je ne sais pas combien de temps la civilisation humaine tiendra, mais bon, on peut toujours espérer, en tout cas on va se mettre dans ce contexte)

    Enfaite, ce que je ne comprend pas, et c'est ce qui me fait espérer, c'est que l'énergie ne se créé pas, ne se perd pas mais se transforme, cepandant en se transformant, elle se dégrade, donc l'énergie est une constante...
    Je crois que c'est en se transformant en chaleur, qu'elle est dite irréversible ?
    Mais pourquoi ne peut-on pas récupérer cette énergie ?

    Je sais que le mouvement perpétuel n'existe pas, car violant les 2 principes de la Thermodynamique, cepandant pourrait-on notament grace a la nanotechnologie faire, ou s'approcher du moins d'un rendement de 1 (ce qui exclut toute les perte d'énergie) pour toutes nos consomations énergétique ?

    Ce que je ne comprend pas non plus, c'est qu'on arrive bien a récupérer l'énergie même transformer, le soleil transforme par des réaction nucléaire (donc a partir de la matiére) l'énergie en chaleur et en lumiére, mais avec des capteurs, on arrive bien a la récupérer cette énergie ? Et si c'est capteurs s'approcher d'un rendement de 1, cela voudrais bien dire que toute l'énergie produite par le soleil a été intégralement récupérer par le capteur ?
    Pourrait-on alors faire un circuit fermer ou l'énergie consommer et constament récupérer puisque non perdus ?

    Voila mes grandes questions, veuillez vous montrez tolérant, je ne suis pas expert comme vous l'aurez vite compris
    Pour toute l'humanité ! L.P

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?

    Citation Envoyé par Lord Predator Voir le message
    Peut-être que la peur me rend aveugle car sa me fait vraiement froid dans le dos que l'univers soit voué a trés trés trés long terme, voué a ne avoir le moindre organisme vivant et qu'il soit définitivement mort.
    Je comprends.

    C'est surment une réaction typiquement humaine parcequ'au final l'univers n'en a rien a faire qu'il y est de la vie ou non, mais tout de même, j'espére qu'on trouvera une solution a cette fataliter (je dis sa mais je ne sais pas combien de temps la civilisation humaine tiendra, mais bon, on peut toujours espérer, en tout cas on va se mettre dans ce contexte)
    Tant qu'à faire, réflechissons dans les bons termes. C'est une réaction consciente plus qu'humaine a priori. Nos amis les ET subiront probablement les même sort. L'univers, lui, n'étant pas une personne ne se soucie de rien, pas même de lui même.


    Enfaite, ce que je ne comprend pas, et c'est ce qui me fait espérer, c'est que l'énergie ne se créé pas, ne se perd pas mais se transforme, cepandant en se transformant, elle se dégrade, donc l'énergie est une constante...
    Je crois que c'est en se transformant en chaleur, qu'elle est dite irréversible ?
    Mais pourquoi ne peut-on pas récupérer cette énergie ?
    Vu les échéance de temps en question, on peut tout aussi bien se dire, au titre des raisons d'espérer, que la conscience née de l'Univers pourrait se rendre un jour capable de modifier les lois de l'Univers. Ou d'en créer un autre tout neuf dans lequel elle se transbahutera.
    Parcours Etranges

  9. #6
    mtheory

    Re : Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?

    Dans le cadre de l'inflation éternelle de Linde, le multivers ne meurt jamais. Si un Univers deviens thermodynamiquement inapte à porter de la complexité il y en a toujours un autre qui vient de naitre et qui pourra permettre le développement de la complexité.

    C'est pour ça que Linde parle parfois d'un Univers qui se régénère lui-même "ad vitam eternam"
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  10. Publicité
  11. #7
    Lord Predator

    Re : Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?

    et sa donne quoi en français ? ^^

    Ce que je souhaiterais savoir c'est si nous et la vie en général sommes d'une maniére ou d'une autre condamner par les principes de la Thermodynamique et quels alternatives nous avons ?
    Peut-on pensser qu'a cette échelle de temps il est fort propable que nous ayons régler ce léger soucis ?
    Pour toute l'humanité ! L.P

  12. #8
    mtheory

    Re : Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?

    Citation Envoyé par Lord Predator Voir le message
    et sa donne quoi en français ? ^^

    Ce que je souhaiterais savoir c'est si nous et la vie en général sommes d'une maniére ou d'une autre condamner par les principes de la Thermodynamique et quels alternatives nous avons ?
    Peut-on pensser qu'a cette échelle de temps il est fort propable que nous ayons régler ce léger soucis ?

    En français ça donne que si Dyson a raison, malgrè le second principe de la thermodynamique, dans un Univers ouvert la vie pourrait continuer sans fin bien qu'avec une activité de plus en plus réduite.

    Si il a tort et que Linde a raison, la vie pourrait s'éteindre dans notre Univers mais selon sa théorie cosmologique, le nôtre n'est qu'un Univers parmi une infinité d'autres sans cesse en création dans un multivers.

    Notre Univers serait mortel, pas le multivers.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  13. #9
    Lord Predator

    Re : Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?

    Mais pourquoi ne peut-on pas récupérer cette énergie ?

    Je sais que le mouvement perpétuel n'existe pas, car violant les 2 principes de la Thermodynamique, cepandant pourrait-on notament grace a la nanotechnologie faire, ou s'approcher du moins d'un rendement de 1 (ce qui exclut toute les perte d'énergie) pour toutes nos consomations énergétique ?

    Ce que je ne comprend pas non plus, c'est qu'on arrive bien a récupérer l'énergie même transformer, le soleil transforme par des réaction nucléaire (donc a partir de la matiére) l'énergie en chaleur et en lumiére, mais avec des capteurs, on arrive bien a la récupérer cette énergie ? Et si c'est capteurs s'approcher d'un rendement de 1, cela voudrais bien dire que toute l'énergie produite par le soleil a été intégralement récupérer par le capteur ?
    Pourrait-on alors faire un circuit fermer ou l'énergie consommer et constament récupérer puisque non perdus ?
    Merci de m'avoir indiquer ces 2 nom, j'ai fait des recherche et je me suis vite aperçu de leurs theorie.
    Maintenant, quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi se que je met (ci-dessus) est probablement faux puisque c'est sur sa qu'on a fonder la theorie de la thermodynamique ?
    Mais je crois savoir que le premier principe n'exclurais pas la récupération de l'énergie (ce que j'ai mis donc) et c'est pour cette raisons qu'on a fonder le second principe mais qu'on n'en est pas sur car il est dit que le progrés pourrait le violer par la suite...

    Cepandant se que j'aimerais surtout qu'on m'explique c'est pourquoi se que je dis est faux, car bon sang, je ne voit pas ou est le probléme !
    Pour toute l'humanité ! L.P

  14. #10
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?

    Citation Envoyé par Lord Predator Voir le message

    Enfaite, ce que je ne comprend pas, et c'est ce qui me fait espérer, c'est que l'énergie ne se créé pas, ne se perd pas mais se transforme, cepandant en se transformant, elle se dégrade, donc l'énergie est une constante...
    Je crois que c'est en se transformant en chaleur, qu'elle est dite irréversible ?
    Mais pourquoi ne peut-on pas récupérer cette énergie ?

    Je sais que le mouvement perpétuel n'existe pas, car violant les 2 principes de la Thermodynamique, cepandant pourrait-on notament grace a la nanotechnologie faire, ou s'approcher du moins d'un rendement de 1 (ce qui exclut toute les perte d'énergie) pour toutes nos consomations énergétique ?

    Ce que je ne comprend pas non plus, c'est qu'on arrive bien a récupérer l'énergie même transformer, le soleil transforme par des réaction nucléaire (donc a partir de la matiére) l'énergie en chaleur et en lumiére, mais avec des capteurs, on arrive bien a la récupérer cette énergie ? Et si c'est capteurs s'approcher d'un rendement de 1, cela voudrais bien dire que toute l'énergie produite par le soleil a été intégralement récupérer par le capteur ?
    Pourrait-on alors faire un circuit fermer ou l'énergie consommer et constament récupérer puisque non perdus ?
    Ah, c'est le problème de l'entropie.

    J'essaierais de résumer le pb par un genre de slogan : pour récupérer de l'énergie, encore faut il en être dépourvu ! De l'énergie ou quoi que ce soit.


    Si toutes les parties du monde sont dans le même état, il n'y a pas moyen, fondamentalement, que l'une d'elle transfert son état à une autre sans que l'autre lui transmette à son tour son état. C'est l'état d'équilibre, où se déroulent d'incessants échanges, mais à somme nulle.

    Or la vie est un état de déséquilibre thermodynamique ; son organisation nécessite :

    1/ des contrastes entre compartiments (de concentration chimique essentiellement), ce qui nécessite de faire baisser l'entropie localement

    2/ des échanges entre compartiments, ce qui crée de l'entropie


    Il faut donc une source extérieure pour :

    1/ Accueillir la création d'entropie

    2/ Apporter de l'énergie capable de faire baisser l'entropie


    Pour le 1/ y'a pas de soucis. L'espace est vaste et en expansion en plus. C'est le 2/ qui coince. Quand tout est converti en rayonnement thermique, emplissant de façon homogène l'Univers, y'a plus de contrastes possibles. Le XIXe siècle avait baptisé cela (bien qu'igorant le photon et toutes ces choses comme l'expansion) "la mort tiède" de l'Univers. En l'occurence, le "tiède" est proche du zero absolu, mais l'important c'est le fait que la source du contraste d'énergie (le déséquilibre) capable de contrer l'entropie n'est pas infinie.


    a+
    Parcours Etranges

  15. #11
    Lord Predator

    Re : Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?

    Ah, c'est le problème de l'entropie.

    J'essaierais de résumer le pb par un genre de slogan : pour récupérer de l'énergie, encore faut il en être dépourvu ! De l'énergie ou quoi que ce soit.
    Heu je crois ,qu'il va falloir encore plus vulgariser là ^^

    Si toutes les parties du monde sont dans le même état, il n'y a pas moyen, fondamentalement, que l'une d'elle transfert son état à une autre sans que l'autre lui transmette à son tour son état. C'est l'état d'équilibre, où se déroulent d'incessants échanges, mais à somme nulle.
    La je te suis un peu pres, c'est d'ailleur logique

    Or la vie est un état de déséquilibre thermodynamique ; son organisation nécessite :

    1/ des contrastes entre compartiments (de concentration chimique essentiellement), ce qui nécessite de faire baisser l'entropie localement

    2/ des échanges entre compartiments, ce qui crée de l'entropie

    Il faut donc une source extérieure pour :

    1/ Accueillir la création d'entropie

    2/ Apporter de l'énergie capable de faire baisser l'entropie


    Pour le 1/ y'a pas de soucis. L'espace est vaste et en expansion en plus. C'est le 2/ qui coince. Quand tout est converti en rayonnement thermique, emplissant de façon homogène l'Univers, y'a plus de contrastes possibles. Le XIXe siècle avait baptisé cela (bien qu'igorant le photon et toutes ces choses comme l'expansion) "la mort tiède" de l'Univers. En l'occurence, le "tiède" est proche du zero absolu, mais l'important c'est le fait que la source du contraste d'énergie (le déséquilibre) capable de contrer l'entropie n'est pas infinie.


    a+
    Je te remercie beaucoup de t'es explications.
    Enfaite ce que j'ai pu comprendre, c'est que dans cette "mort thermique" de l'univers, plus rien ne pourrait se transformer puisque qu'il n'existerai plus que des particules identique ?
    Ces particules sont en réaliter un rayonnement thermique appeler aussi Rayonnement électromagnétique.
    Serait-il alors possible de concevoir des panneaux "electromagnétiques" (comme on le fait pour les panneaux solaire) capable de retransformer ce rayonnement en électriciter ?
    D'ailleurs je dis "comme on le fait pour les panneaux solaires mais un rayonnement électromagnétique, ce sont bien des photons ? )
    Pour toute l'humanité ! L.P

  16. #12
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?

    Citation Envoyé par Lord Predator Voir le message
    Heu je crois ,qu'il va falloir encore plus vulgariser là ^^
    Je voulais exposer par la un phénomène très très général : pour qu'il y a ait échange, il faut un contraste, c'est à dire une quantité qui varie selon un gradient. Cette quantité peut être une température, un champs de gravité, uj champs électrique, un écart de concentration entre diverses espèce chimiques. L'intérêt est que tous ceci peut se traduire en une quantité unique le ratio d'une chaleur (une énergie) sur une température Q/T (cad que ça se mesure en Joule par Kelvin), l'entropie.

    Imagine un bidon d'essence. Il contient près d'1 MJ d'énergie chimique potentielle par kg. Mais cette essence je peux la congeler, ainsi que la quantité d'air nécessaire à sa combustion de sorte quantité de chaleur soit très faible, aussi faible que je veux. Ajoute a ceci une quantité "infini" d'air, par exemple l'atmosphère terrestre. J'ajoute un petit dispositif de mise à feu dans le congelo et j'enflamme le mélange.

    Une fois la combustion terminée, j'attends que la chaleur se diffuse jusqu'aux antipodes. Puis je procède à la mesure. La chaleur du système essence+atmosphère a augmenté d'une quantité nette Q. Par contre la température n'a quasiment pas variée. La quantité Q/T a donc globalement augmenté. Donc chaque fois que je diminues un contraste thermique (ici le contraste congélateur-atmosphère), j'augmente le Q/T global, et l'entropie augmente.

    La manière la plus efficace de transformer de l'énergie en entropie c'est de tout convertir en photon à l'équilibre thermique avec les corps qui les entourent. L'entropie de l'Univers se mesure donc avec le ratio rayonnement/matière. Il y a 1 milliard de photon par nucléons dans l'Univers, à 99% issue du découplage qui a donné naissance au fond micro-onde cosmologique. A une époque où la matière et le rayonnement étaient en parfait équilibre thermique !

    L'entropie de l'Univers est donc d'emblée extrêmement élevée, proche d'un maximum et elle a très peu variée (+1%) depuis les origines principalement par l'activité des étoiles qui déversent leur rayonnement dans l'espace.


    Je te remercie beaucoup de t'es explications.
    Enfaite ce que j'ai pu comprendre, c'est que dans cette "mort thermique" de l'univers, plus rien ne pourrait se transformer puisque qu'il n'existerai plus que des particules identique ?
    A très très très long terme, et si les lois de la Physique restent invariables (et vu les durées envisagées ça devient un pari risqué à mon très humble avis) la gravité emporte tout et les seules "particules élémentaires" qui restent sont les trou noirs, qui sont assez comparables à des "méga particules élémentaires" dont la seule charge serait la gravité.

    Ces particules sont en réaliter un rayonnement thermique appeler aussi Rayonnement électromagnétique.
    Serait-il alors possible de concevoir des panneaux "electromagnétiques" (comme on le fait pour les panneaux solaire) capable de retransformer ce rayonnement en électriciter ?
    D'ailleurs je dis "comme on le fait pour les panneaux solaires mais un rayonnement électromagnétique, ce sont bien des photons ? )
    Bien sur que c'est possible, si on est sur une planète autours d'un astre et qu'on dispose de masse à projetter sur cette masse.

    Mais on interroge des durées tellement démentes, qu'a une certaine échéance, il faut prédire que tous les astres auront rayonnés leur énergie gravitationnelle et auront fusionnés dans un unique trou noir. Seule l'expension matiendra une distance entre les méga TN résiduels, les séparant pour jamais dans l'océan des âges [:lamartine]

    C'est pas comme si c'était pour demain, quoi





    a+
    Dernière modification par Gilgamesh ; 09/05/2007 à 21h53.
    Parcours Etranges

  17. Publicité
  18. #13
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?

    Sinon, pour ça plus précisément :
    Serait-il alors possible de concevoir des panneaux "electromagnétiques" (comme on le fait pour les panneaux solaire) capable de retransformer ce rayonnement en électriciter ?
    D'ailleurs je dis "comme on le fait pour les panneaux solaires mais un rayonnement électromagnétique, ce sont bien des photons ? )
    Oui, théoriquement, mais de moins en moins efficacement quand la fréquence du rayonnement diminue. Un panneau solaire ça marche très bien avec des UV, moins bien avec de l'infra rouge, et alors avec les ondes radio...

    POur qu'il y ait un gain, il faut encore une fois un écart entre la température de rayonnement de la surface collectrice et la source de rayonnement. Pour les panneau photovoltaique on dispose d'un rayonnement à 5800 K (la surface du Soleil) dont ça marche assez bien.

    Mais la température du fond radio de l'Univers est à 2,7 K, ce qui n'est déjà pas bien chaud, et elle ne cesse de baisser. Il faudrait des panneaux PV plus froids que l'univers pour qu'il puisse y avoir un gain d'énergie possible. Donc un dispositif de refroidissement, qui consommerait au final plus d'énergie que les panneaux refroidis seraient capable d'en recueillir.

    Dura lex, sed lex


    a+
    Dernière modification par Gilgamesh ; 09/05/2007 à 22h15.
    Parcours Etranges

  19. #14
    Lord Predator

    Re : Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?

    Dac, donc c'est theoriquement possible de retransformer ce rayonnement thermique en énergie exploitable, je m'en doutais quelque part.
    Sinon question performance, le probléme que tu fait resurgir, qui est un vrai probléme il est vrai, mais bon sa fait une trentaine d'année qu'on fait des panneaux qui exploite tous ces rayonnement, comme tu la si bien signifier, les durée sont tellement immense qu'on a le temps d'ici la de rendre ces panneaux un poil plus perfomant ^^
    Donc pour résumer, toutes l'énergie des étoiles (elles même former de matiére) sont transformer en rayonnement électromagnétique, lorsque ces étoiles auront utiliser tous le combustible explotable de l'univers, se sera au tour des trou noir de s'évaporer (selon le rayonnement de hawking je crois) et aprés, avec un poil d'espoir on peut imaginer qu'une civilisation intelligente, a défaut d'être celle des êtres humain puisse exploiter le rayonnement (qui équivaudrait donc a la totaliter de l'énergie de l'univers ? ) qui baigne dans celui-ci pour tirer son énergie a partir de capteur.
    Si le rayonnement ne fait que baisser, c'est a cause de l'expansion de l'univers non ?

    Theoriquement, ce scenarios et donc possible ?

    Mais bon, a cette échelle de temps et d'espace, la meilleur des choses a faire serait surment de relativiser.

    L'avenir nous le dira !
    Dernière modification par Lord Predator ; 09/05/2007 à 23h26.
    Pour toute l'humanité ! L.P

  20. #15
    Coincoin

    Re : Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?

    Dac, donc c'est theoriquement possible de retransformer ce rayonnement thermique en énergie exploitable, je m'en doutais quelque part.
    Lis mieux ce qu'a dit Gilgamesh : c'est possible à condition de dépenser plus d'énergie qu'on ne peut en gagner. C'est pas très intéressant : ça ne fait qu'accélérer la mort thermique de l'univers en exploitant le peu d'énergie qu'il reste.
    Encore une victoire de Canard !

  21. #16
    Lord Predator

    Re : Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?

    Citation Envoyé par Coincoin Voir le message
    Lis mieux ce qu'a dit Gilgamesh : c'est possible à condition de dépenser plus d'énergie qu'on ne peut en gagner. C'est pas très intéressant : ça ne fait qu'accélérer la mort thermique de l'univers en exploitant le peu d'énergie qu'il reste.
    Et c'est là que je ne comprend plus ...
    Cette "mort thermique" est un rayonnement électromagnétique qui baignerait un peu pres uniformement dans l'univers, et qui représenterait alors la totaliter de l'énergie de celui-ci, on est bien d'accord ?

    Si on mettait un de ces immense capteur capable de capter ce rayonnement dans l'espace, il capterai alors toutes les particules électromagnétique qui y taperai et ceux sans dépensser d'énergie ?
    Et il retransformerai alors sa en électriciter ?
    Alors même si le rendement est infenitésimale, et que même avec des kilométre carrés de capteur on ne pourrait recueillir suffisament d'énergie pour faire fonctionner une ampoule, il y a tous de même quelque chose a creuser là ?
    Pourquoi devrait forcement y avoir difference de température pour qu'il y est gain ?
    Pourquoi ce rayonnement ne pourrait-il pas être capter ?
    Existe-t-il une theorie qui l'expliquerai ?

    J'ai une autre question, tous se que nos telescope reçoivent, spitzer, hubble et compagnie, ce sont donc des rayonnement électromagnétiques ? Sa ne peut être que sa ?
    Pour toute l'humanité ! L.P

  22. #17
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?

    En résumé, après la fin des étoiles, une première phase extrement longue conduit chaque galaxies puis amas de galaxie à s'effondrer en un unique trou noir, en principe, en rayonnant son énergie gravitationnelle.

    Puis les trous noirs s'evaporent... (genre en 1010 000 ans)
    et il ne reste plus alors plus alors dans l'univers qu'un gaz hyperarefié et du rayonnement dont la température décroit assymptotiquement vers zero a cause de l'expansion. Donc non, a termes plus d'énergie disponible.

    a+
    Parcours Etranges

  23. #18
    Lord Predator

    Re : Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?

    Et c'est là que je ne comprend plus ...
    Cette "mort thermique" est un rayonnement électromagnétique qui baignerait un peu pres uniformement dans l'univers, et qui représenterait alors la totaliter de l'énergie de celui-ci, on est bien d'accord ?

    Si on mettait un de ces immense capteur capable de capter ce rayonnement dans l'espace, il capterai alors toutes les particules électromagnétique qui y taperai et ceux sans dépensser d'énergie ?
    Et il retransformerai alors sa en électriciter ?
    Alors même si le rendement est infenitésimale, et que même avec des kilométre carrés de capteur on ne pourrait recueillir suffisament d'énergie pour faire fonctionner une ampoule, il y a tous de même quelque chose a creuser là ?
    Pourquoi devrait forcement y avoir difference de température pour qu'il y est gain ?
    Pourquoi ce rayonnement ne pourrait-il pas être capter ?
    Existe-t-il une theorie qui l'expliquerai ?

    J'ai une autre question, tous se que nos telescope reçoivent, spitzer, hubble et compagnie, ce sont donc des rayonnement électromagnétiques ? Sa ne peut être que sa ?
    Tous le probléme se pose ici, comment y répondre ?
    Pour toute l'humanité ! L.P

  24. Publicité
  25. #19
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Que peut-on espérer de la Thermodynamique et de l'avenir énergétique ?

    Citation Envoyé par Lord Predator Voir le message
    Tous le probléme se pose ici, comment y répondre ?
    Oui, et ça, plus exactement :

    Pourquoi devrait forcement y avoir difference de température pour qu'il y est gain ?
    Pourquoi ce rayonnement ne pourrait-il pas être capter ?
    Existe-t-il une theorie qui l'expliquerai ?

    Quand un photon percute un électron, il l'amène sur un niveau d'énergie supérieur. Concrètement, il le délocalise, c'est à dire que l'électron se retrouve membre de plein droit du club des surfeurs de la mer d'électron qui circulent entre les atomes sans être liés à l'un plutôt qu'à l'autre. Cette circulation de charge permet une propagation de la tension dans un sens donné si on impose une tension au capteur, c'est à dire en fait un mouvement d'ensemble des surfeur sur la vague qui traverse le conducteur.

    Seulement, en fonction de la température, les ions (le coeur de l'atome) agitent eux même l'eau, c'est à dire que par leur mouvement ils perturbent le mouvement d'ensemble et le "thermalisent" c'est à dire qu'ils transforment le mouvement d'ensemble en un clapotis en tout sens. La tension se transforme en chaleur. Il faut donc que les ions soient plus froids que le rayonnement (ie que l'énergie fournie aux électron individuellement par leur impact avec un photon) pour que le mouvement d'ensemble puisse se propager.

    a+
    Parcours Etranges

Discussions similaires

  1. comment espérer se connaître soi-même?
    Par Lorine300 dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 4
    Dernier message: 13/12/2007, 01h19
  2. Moteur : qui peut le plus peut le moins ?
    Par hypermecanix dans le forum Technologies
    Réponses: 12
    Dernier message: 30/11/2006, 17h45
  3. métier de l'avenir
    Par tennis dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 20
    Dernier message: 03/10/2006, 09h04
  4. l'avenir
    Par Astro boy dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/10/2005, 18h37
  5. L'avenir du Soleil
    Par Kelly1 dans le forum Archives
    Réponses: 20
    Dernier message: 27/07/2004, 15h16