Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 48

Univers électrogravitationnel



  1. #1
    andres

    Univers électrogravitationnel


    ------

    La théorie du Big ban telle qu´elle est envisagée actuellement c´est une erreur monumentale,car elle ne considère pas le troisième postulat de la dynamique de Newton,d´après lequel à toute action s´oppose une réaction égale et de sens inverse. C´est à dire, à la Grande explosion s´oppose une Grande implosion simultanée ( Big ban Big crunch synchroniques ).
    Celle-ci est une théorie électrogravitationnelle de l´Univers que je vais développer si il y a intérêt à la connaître.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    deep_turtle

    Re : Univers électrogravitationnel

    Salut,

    c´est une erreur monumentale,car elle ne considère pas le troisième postulat de la dynamique de Newton,d´après lequel à toute action s´oppose une réaction égale et de sens inverse
    Ah ben zut alors, c'est aussi le cas de l'électromagnétisme classique ! A la poubelle aussi. Je me demande bien comment du coup tu vas faire pour la partie "électro-" de ta théorie ! ;!
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  4. #3
    Coincoin

    Re : Univers électrogravitationnel

    Salut,
    Le Big Bang se fiche de la dynamique newtonienne. Figure-toi qu'on a trouvé mieux il y a une centaine d'années...
    Encore une victoire de Canard !

  5. #4
    Calvert

    Re : Univers électrogravitationnel

    Bonjour!

    Celle-ci est une théorie électrogravitationnelle de l´Univers que je vais développer si il y a intérêt à la connaître.
    A mon avis, que je partage, l'intérêt est entre faible et inexistant...

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    RVmappeurCS

    Re : Univers électrogravitationnel

    Non, ne dis pas cela, ça peut être très distrayant. Je me rappelle d'un forumeur qui comptait développer sur ce forum une théorie de son invention à l'aide de pseudos mathématiques.
    Eh bien, je me rappelle qu'en lisant son topic j'étais mort de rire .
    Toutes les trois lignes on tombait sur une aberration et les mathématiques déployées était du niveau CM2.
    Donc vas-y Andres, donne-t-en à coeur joie.

    Je dis juste que ça part mal, puisque par définition, le big bang n'est pas newtonien.

  8. #6
    Gwyddon

    Re : Univers électrogravitationnel

    Ceci dit, tu peux toujours nous dire quelques unes de tes idées, pour que l'on puisse te montrer où tu (très vraisemblablement) te trompe
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  9. Publicité
  10. #7
    michelc687

    Re : Univers électrogravitationnel

    Effectivement, présenté comme cela c'est assez déroutant.
    Vous ne m'en voudrez donc pas si je ne vous soumet pas tout de suite la mienne de théorie.

  11. #8
    hopi

    Re : Univers électrogravitationnel

    Moi, la théorie du "Big ban" d'andres m'intéresse beaucoup.
    Ca fait longtemps qu'on n'a pas eu de prix Nobel de physique (G.Charpak le dernier).
    De plus, P.G de Gennes est hélas décédé, il nous en faudrait un nouveau.
    Vas-y dédé....

  12. #9
    nissart7831

    Re : Univers électrogravitationnel

    Citation Envoyé par hopi Voir le message
    Moi, la théorie du "Big ban" d'andres m'intéresse beaucoup.
    Ca fait longtemps qu'on n'a pas eu de prix Nobel de physique (G.Charpak le dernier).
    De plus, P.G de Gennes est hélas décédé, il nous en faudrait un nouveau.
    Vas-y dédé....
    Bonjour,

    rectification : le dernier prix Nobel de physique français est Claude Cohen-Tannoudji en 1997 (Charpak en 1992)

    Sinon, comme le suggérait Gwyddon, je pense que c'est intéressant que andres expose les idées directrices et les justifications de sa théorie. Cela permettra aux spécialistes de critiquer, donc de faire évoluer andres. Et pour les autres (dans lesquels je me comprends), cela permettra de mieux appréhender les subtilités du modèle du big bang et de mieux comprendre ses points forts et les justifications de sa cohérence (ainsi que ses points faibles) qui en font actuellement le modèle standard.

    Par contre, je suis plus réservé sur le fait de se payer uniquement une bonne partie de rigolade, comme suggérait RVMappeurCS. La discussion ne doit pas se résumer exclusivement à cela, sinon on s'eloigne de l'objectif de démarche scientifique du forum. Comme expliqué plus haut, il faut que cela reste quand même un échange scientifique sur le fond, que j'espère enrichissant et pas que ça parte vite fait en sucette (comme beaucoup trop d'autres).

    De toute manière, si la discussion tourne au n'importe quoi, les modérateurs se feront un plaisir d'y mettre fin.

    Donc, en attendant, andres, à toi la parole ... et aux spécialistes à avoir l'oeil aiguisé (pour ne pas dire acéré )

  13. #10
    RVmappeurCS

    Re : Univers électrogravitationnel

    Je n'évoquait que la bonne partie de rigolade parce que le topic commençait presque exactement comme un qui avait "tourné au drame" pour les modos et qui m'avait fait marré. Ceci dit, si andres apporte 3 pages de calculs Latex, là, je prendrai un peu plus au sérieux la discussion, mais si c'est pour présenter une pseudo théorie à base de raisonnements qualitatifs et en raisonnant par analogie, ça ne risque pas d'aller bien loin.

  14. #11
    deep_turtle

    Re : Univers électrogravitationnel

    Ceci dit, si andres apporte 3 pages de calculs Latex, là, je prendrai un peu plus au sérieux la discussion
    Pas besoin de trois pages, ni de latex... Une bonne idée tient parfois en une phrase !
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  15. #12
    nissart7831

    Re : Univers électrogravitationnel

    Citation Envoyé par RVmappeurCS Voir le message
    Je n'évoquait que la bonne partie de rigolade parce que le topic commençait presque exactement comme un qui avait "tourné au drame" pour les modos et qui m'avait fait marré. Ceci dit, si andres apporte 3 pages de calculs Latex, là, je prendrai un peu plus au sérieux la discussion, mais si c'est pour présenter une pseudo théorie à base de raisonnements qualitatifs et en raisonnant par analogie, ça ne risque pas d'aller bien loin.
    Ok, on est bien d'accord alors.

  16. Publicité
  17. #13
    andres

    Re : Univers électrogravitationnel

    Salut á tous!
    Je vois qu´au moins on peut échanger des opinions sur le thème.À propos.Newton a été surpassé mais jamais nié ou contredit.

    Je vais exposer ma dissertation avec des exemples très faciles qui vont nous emmener premièrement à la température régnant à la première seconde de l´Univers;juste après nous allons trouver les dimensions de celui-ci, nous faisant comprendre pourquoi l´Univers se dilate en accélérant son mouvement.
    Finalement on va trouver le rayon des atomes,à même temps nous verrons que ceux-ci décélèrent dans sa chute implosive.Les forces électromagnétiques
    augmentent avec le carré des distances et les forces gravitatoires diminuent
    avec le carré des distances à partir de la gran explosion-implosion.

    Commençons, et merci pour votre patience.
    Supposons que nous allumons une allumette et après d´une seconde nous l´éteignons,par la suite nous attendons jusqu´à la seconde huitième.Nous avons maintenant une sphère lumineuse de huit secondes de rayon et d´une seconde de grosseur.
    Nous imaginons en ce moment qu´il y a un être intelligent dans une particule électromagnétique de cette sphère lumineuse,s´il veut regarder le centre de la sphère,il ne pourra le faire si ce n´est qu´à travers la seconde lumineuse de grosseur. En un mot,il ignore la quatrième dimension! Le vide qui s´est formé à l´interieur de cette sphère sans aucune particule lumineuse de l´allumette. Et c´est le rayon de ce vide qu´on va découvrir à partir de la transformation des forces composant cette sphère.
    Nous supposons maintenant que la sphère électromagnétique d´une seconde est une sphère électrogravitationnelle et qu´à la première seconde il y a rupture des forces électromagnétiques et gravitatoires à partir d´une force commune. On va prendre pour l´exemple une force de 60 newtons.
    Quand se produit la rupture se produisent deux forces de 30 newtons,l´une électromagnétique ou explosive qui conforme l´Univers des ondes électromagnétiques et qui suit les nombres entiers:l´autre gravitatoire ou implosive et qui forme les atomes dont la compactation conforme la matière,ceux-ci suivent les nombres inverses.

    Exemple:

    Commencement : Force unitaire de 60 newtons
    Rupture en 2 forces égales de 30 newtons a la première seconde

    Pour l´onde explosive :
    8 secondes/lumière après
    Comme la force électromagnétique augmente avec le carré des distances:
    8^2*30 nw = 1920 nw...force électromagnétique dans la sphère explosive de 8 sec./lum.

    Pour l´onde implosive :
    Inverse de 8 sec. / lum. = 0,125 sec. / lum.
    Comme la force gravitatoire diminue avec le carré des distances :
    force grav. = 0,125^2*30 nw = 0,46875 nw

    Comme se trouve le rayon de l´onde explosive :
    Racine quatrième du quotient des forces électr. et grav. =
    Racine quatrième de 1920 nw / 0,46875 nw = 8sec./ lum.

    Forces élémentales de l´Univers,électromagnétique et gravitatoire
    ( sistème international ( S. I. )

    A) Force électromagnétique élémentale :
    Deux protons distant d´un mètre ont une force de répulsion électrostatique
    égale à :

    F = k*q*q / r^2

    Force = (9*10^9)*( 1,6021892*10^-19 )^2 / 1^2 = 2,3103092*10^-28 nw

    B) Force gravitatoire élémentale :
    Ces deux protons situés à la même distance ont une force de gravitation
    égale à :

    F = G*m*m / r^2

    F=(6,672*10^-11)*(1,6605655*10^-27)^2 / 1^2=1,8397892*10^-64 nw

    Rayon de la sphère électromagnétique = Racine quatrième de F.electr./F. grav

    Rayon= Racine quatrième de
    (2,3103092*10^-28 nw)/(1,8397892*10^-64 nw)=1,0585845^9 sec./lum.

    Rayon de la sphère électromagnétique = 1,0585845^9 secondes/lumière

    Temperature dans la première seconde de l´Univers :
    Comme l´énergie diminue avec le carré des distances et l´énergie actuelle de l´Univers est de 3º kelvin,pour savoir quelle temperature régnait dans la première seconde de l´Univers il faut aller en sens enverse,cést-à-dire augmentant l´énergie avec le carré des distances,et comme le rayon laissé par l´Univers dans son expansion est de 1,0585845*10^9 sec./lumière

    (1,0585845*10^9 sec./lum.)^2*3ºk = 3.3618034*10^18º kelvin

    Temperature dans la pemière seconde de l´Univers =3,3618034*10^18º kelvin

    Selon la documentation que j´ai l´oscillation fut de 10^25º kelvin (quelques centimètrs de rayon)et 10^13º kelvin ( une seconde de rayon )

    Mes données sont entre les deux.

  18. #14
    Gwyddon

    Re : Univers électrogravitationnel

    Bonsoir,

    Je ne doute pas que deep va passer ici et fera un argumentaire plus développé que le mien.

    Ceci dit, je note une contradiction chez vous (au moins une... ) :

    Comme la force électromagnétique augmente avec le carré des distances:
    8^2*30 nw = 1920 nw...force électromagnétique dans la sphère explosive de 8 sec./lum.
    A) Force électromagnétique élémentale :
    Deux protons distant d´un mètre ont une force de répulsion électrostatique
    égale à :

    F = k*q*q / r^2
    Alors, augmente ou diminue avec le carré des distances ?

    Cordialement,

    G.

    PS : au fait, comment expliquez vous que le nombres de pétales sur les pâquerettes est toujours un nombre premier ? La réponse à cette question devrait découler logiquement de votre théorie...
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  19. #15
    shamrock

    Re : Univers électrogravitationnel

    Bonjour

    Rapidement,

    Pourquoi la brisure de la force électrogravitationnelle se fait en deux parts égales ?

    Apparemment vous êtes faché avec les unités, vous avez des :
    longueur^2 * Newton qui donne des Newton
    longueur^-2 * Newton qui donne des Newton
    (Newton/Newton)^(1/4) qui donne une longueur
    longueur^2 * Kelvin qui donne des Kelvin

    Je comprends pas votre calcul de la température, vous avez calculé votre rayon avec les données du proton et vous réinjectez ça pour calculer la température de l'Univers ? proton-Univers, c'est pas tout à fait la même chose.

    Et enfin, votre formule ne fonctionne qu'avec 3°K, si on fait une mesure de la température dans quelques milliards d'années, celle-ci aura baissé à cause de l'expansion de l'Univers et en reprenant le calcul, on trouvera un résultat différent pour la température de la première seconde de l'Univers. Bizarre non ?

  20. #16
    Coincoin

    Re : Univers électrogravitationnel

    Newton a été surpassé mais jamais nié ou contredit.
    Faux. La relativité nie la dynamique galiléenne à la base de la théorie de Newton, la valeur de la déviation d'un rayon lumineux par une masse (l'expérience confirmant la valeur relativiste), ...
    De plus, si vous voulez parler de cosmologie primordiale, il faudrait peut-être vous renseigner sur les autres interactions du modèle standard (interactions forte et faible).

    Enfin, comme le soulignent les réponses qui m'ont précédé, vous ne maîtriser même pas ce que vous dites. Il faudrait peut-être dépasser le niveau du lycée pour essayer de révolutionner la cosmologie primordiale.
    Encore une victoire de Canard !

  21. #17
    andres

    Re : Univers électrogravitationnel

    Bonne après midi à tous

    Mon intention n´est pas de rivaliser contre les mathématiciens,physiciens ou astronomes,loin de mon esprit;je ne suis qu´un être penseur qui croit avoir trouvé les dimensions de l´Univers,le rayon des atomes et la température au principe par mon prope chemin et qui veux vérifier ces pensées avec des personnes compétentes dans la matière.

    Merci

    Je crois que je peux démontrer á Shamrock que quand la température aura baissée à cause de l´expansion,la température dans la première seconde n´aura pas changée.

    Prend le rayon de la sphère électromagnétique :
    1,0585845*10^9 sec./lum. = 3º kelvin
    Et comme ont le double, la température aura baissée avec le carré des distances,c´est à dire 2^2
    3º k / 2^2 =0,75º kelvin
    Et la température a la première seconde sera de :
    On double le rayon de la sphère électromagnétique
    (1,0585845*10^9)*2 = 2,117169*10^9
    Et comme la température augmente avec le carré des distances vers le centre de l´Univers :
    Température a la première seconde =
    (2,117169*10^9)^2 * 0,75º k = 3,3618034*10^18º kelvin

    Elle n´a pas changée !

    Sur les accélérations temporelles sur la surface de la sphère électromagnétique on parlera plus bas s´il y a lieu

    Merci

  22. #18
    RVmappeurCS

    Re : Univers électrogravitationnel

    Bon, j'avoue que je n'ai pas tout compris et j'attend les commentaires complémentaires de Mtheory, Deepturtle et les autres.

    En fait, je n'ai pas compris grand chose à l'enchaînement des calculs. Je ne vois pas la logique, la démarche derrière le raisonnement. A un moment vous parlez des protons. Je veux bien, mais pourquoi parler des protons en omettant toutes les dizaines d'autres particules (en plus, même dans le modèle standard qui est peut être bancale, les protons ne sont pas considérés comme élémentaires). Dans la même logique, on pourrait prendre comme référence l'intéraction électromagnétique entre deux pommes de terre.

    Ensuite la "force dans la sphère" je ne vois pas bien ce que ça représente. Une tentative de bilan de puissance ?

    Puis comme l'a souligné Shamrock, vous avez des problèmes d'unités. Et à partir de là, vous pouvez avoir à peu près le résultat que vous voulez avoir, sans aucune logique derrière .

    Si vous tenez à votre démonstration et si ceci est clair dans votre esprit, pourriez vous réexposer plus clairement votre théorie (pour les calculs vous avez une option Latex durant la rédaction de votre message). Et surtout le raisonnement qu'il y a derrière... parce là pour l'instant ça ne veut pas dire grand chose (Attention : expliquer plus clairement ne signifie absolument pas simplifier le raisonnement. Des raisonnements très complexes avec des calculs à peine lisibles peuvent être très clairs si l'on prend le temps de les décortiquer. Donc il est nécessaire d'écrire 1 page de calculs pour que cela soit clair, n'hésitez pas.)

    Et puis vous savez, vous avez d'autres outils que les quatre opérations et les puissances (l'intégration, la dérivation, les tenseurs, les torseurs, le calcul vectoriel et pleins d'autres encore... ), parce que pour l'instant c'est un peu pauvre.

    P.S : Comme je l'avais pressenti, la démonstration était à peu près du même niveau que le topic dont je parlai précédemment. Apparemment y'a beaucoup de gens qui ont des problèmes d'unités...

  23. Publicité
  24. #19
    shamrock

    Re : Univers électrogravitationnel

    J'ai déjà souligné que votre "théorie" manquait de rigueur avec vos formules non-homogènes, mais ça continue :

    Message #13 :
    vous calculez votre "Force électromagnétique élémentale", votre "Force gravitatoire élémentale" et vous en déduisez votre "Rayon de la sphère électromagnétique", bon déjà le sens de tout ça m'échappe un peu mais passons. Cependant, question :
    A quel moment, ces calculs dépendent de la température de l'Univers ? à aucun

    et pourtant

    Message #17 :
    Le rayon de la sphère électromagnétique du message précédent correspond à une température de l'Univers de 3°K, pourquoi ? mystère et vous sortez un nouveau calcul qui donne un nouveau rayon électromagnétique pour une température de 0.75°K

    Si vous me dites que le rayon calculé au message #13 dépend bien de la température, moi je vais me demander comment ? je regarde le détail du calcul... c'est la masse du proton qui varie avec la température ? c'est sa charge électrique ?

    Vous savez, les nombres, on peut leur faire dit ce qu'on veut. Si je divise ma taille (en cm) par mon poids, je retrouve

  25. #20
    hopi

    Re : Univers électrogravitationnel

    Citation Envoyé par shamrock Voir le message
    Vous savez, les nombres, on peut leur faire dit ce qu'on veut. Si je divise ma taille (en cm) par mon poids, je retrouve
    Donc en connaissant votre IMC, on peut en déduire votre taille et votre poid..

  26. #21
    RVmappeurCS

    Re : Univers électrogravitationnel

    J'ai déjà souligné que votre "théorie" manquait de rigueur avec vos formules non-homogènes
    A ce niveau là ce n'est pas de la rigueur. Le manque de rigueur c'est à la limite oublier un signe lors d'un calcul. Mais écrire des trucs non homogènes c'est du non sens complet. Cela signifie que l'on ne comprend pas les objets que l'on manipule et par conséquent qu'il n'y a pas de logique derrière. On applique des formules toutes faites à n'importe quoi sans même chercher à comprendre. C'est un peu comme multiplier des carottes par des choux pour obtenir des pixels.m^-2.

    Andres vérifiez vos formules.
    Exemple, si vous n'avez jamais appris à vérifier l'homogénéité de quelque chose :
    Vous dites :
    Rayon de la sphère électromagnétique = Racine quatrième de F.electr./F. grav
    Selon vous on a :

    Plaçons nous dans le système international.
    est un rayon par conséquent il doit être en .
    Or et sont des forces et s'expriment en .
    Par conséquent est sans unité.
    Donc vous égalisez une longueur et une constante sans unité. Cela est absurde car cela signifierai que quel que soit le système d'unité choisi, serait toujours égal à la même constante. On pourrait avoir par exemple, .

    Voilà, j'ai bien décrit cela, car si andres n'a jamais appris à vérifier l'homogénéité de ses formules, il serait temps qu'il s'y mette.

  27. #22
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Univers électrogravitationnel

    Citation Envoyé par andres Voir le message
    Celle-ci est une théorie électrogravitationnelle de l´Univers que je vais développer si il y a intérêt à la connaître.
    En fait, non, il n'y a pas le moindre intérêt. Ni pour nous, ni pour vous.

    Si la physique vous intéresse, pourquoi ne pas vous y mettre ?


    a+
    Parcours Etranges

  28. #23
    nissart7831

    Re : Univers électrogravitationnel

    Maintenant, je suis d'accord avec toi RVMappeurCS, cela part très mal comme "théorie" (mais il faut laisser la chance quand même ).
    Le discours n'est pas clair et il n'y aucune idée clairement exprimée. Avant de se lancer dans des calculs, il faudrait peut-être exprimer clairement les idées sur lesquelles on s'appuie, le raisonnement et les justifications.
    Finalement, Gilgamesh résume bien les choses

  29. #24
    michelc687

    Re : Univers électrogravitationnel

    Bonjour,

    Avant de se lancer dans des calculs, il faudrait peut-être exprimer clairement les idées sur lesquelles on s'appuie, le raisonnement et les justifications.
    C'est bien là le gros problème des "nouvelles théories".
    Soit ce sont l'expression claire des idées sur lesquelles on s'appuie, le raisonnement et les justifications. Et à ce moment là la question est "mais sur quels calcules vous basez vous ?"
    Soit le même cas de figure mais avec des calcules. Et à ce moment là tous le monde cherche à démontrer la fausseté des calcules sans tenir compte de la description.
    Soit il y à des calcules sans une grande description. Et à ce moment là la citation ci-dessus prévaut.
    Soit la description correspond aux calcules, les deux sont justes mais il reste la question subsidiaire : "Sur quelles expérimentations pouvez-vous vous baser pour affirmer cela ?"

    Il n'y à pas de théorie prête à l'emploi lors de sa formulation.

  30. Publicité
  31. #25
    Gwyddon

    Re : Univers électrogravitationnel

    Au passage, qu'est ce que la sphère électromagnétique ? Vous n'avez pas défini clairement ce terme.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  32. #26
    andres

    Re : Univers électrogravitationnel

    Bonjour tous
    Les questions s´accumulent et je ne sais pas taper la machine, pour répondre à tout le monde en un temps bref,je vais m´appliquer nonobstant à le faire peu à peu, à même temps que je développe ma proposition, puisque beaucoup de questions vont être éclaircies avec le progrès de celle-ci

    L´atome

    J ai pris le Système Internacional ( S.I. ) puisque j¨utilise des neutons,des mètres et des secondes;ainsi que la seconde lumière,pour rendre plus faciles les calculs.Je sais que les distances dans ce système sont exprimées en mètres,mais la racine quatrième de F.elec/ F.grav nous donne des secondes,et dans ce cas particulier ce sont des secondes lumières,par conséquent une distance.

    On va faire un autre exercice pour consolider ce qui a été exposé.

    Imaginons un ballon d´une seconde lumière de rayon,l´air à l´intérieur et à l´exterieur du ballon sont les espace-temps qui n´existent pas encore;la matière du ballon est l´Univers qui n´´ existe pas non plus.En un moment donné il y a une oscillation électrogravitationnelle.

    Et l¨Univers part !!!

    Explosion électromagnétique!!!-----Implosion gravitatoire!!!


    Une seconde après l´Univers a 2 secondes lumière de rayon,à l´ìnterieur et à l´exterieur de la sphère,vide total,sans aucune particule electr. ou grav.,le rayon de 2 secondes lumière est la quatrième dimension,la peau du ballon est une mer de particules èlectromagnétiques,et dedans de cette peau les centres des implosions gravitatoires(centres des particules gravitatoires).Les implosions gravitatoires ont 0,5 seconde lumière, à l´intérieur des quelles vide total,étant leurs rayons la cinquième dimension,à l´exterieur une mer de particules électromagnétiques.

    4 sec./lum. électr.!!!------------0,25 sec./lum. grav.!!!

    8 sec./lum. électr.!!!------------0,125 sec./lum. grav.!!!

    16 sec./lum. électr.!!!-----------0,0625 sec./lum. grav.!!!

    Toujours ses inverses!!!

    Suppossons qu´à la première seconde il y a une température de 256º kelvin,à la seizième seconde/lumière après il y a une température,dans la sphère électromagnétique de 256ºk / 16^2 = 1º kelvin.

    Suppossons maintenant que la force unitaire à la première seconde est de 500 nw.
    1) Rupture en deux forces égales

    a) F électr. = 250 nw
    b) F.gr. = 250 nw

    2) Comme la force électr. augmente avec le carré des distances,à partir de la première seconde/lumière

    F électr. à 16 sec./lum. =
    (16 sec/lum.)^2 * 250 nw = 64000 nw

    3) Comme la force grav. diminue avec le carré des distances à partir de la première seconde/lumière

    F.grav. à 0,0625 sec./lum. =
    (0,0625 sec./lum.)^2 * 250 = 0,9765625 nw

    Pour trouver le rayon en sec./lum. de l´onde électromagnétique nous faisons la racine quatrième de :
    64000/0,9765625 = 16 sec./lum.

    Temperature à la première seconde,sachant que la température augmente avec le carré des distances lorsque nous nous dirigeons vers le centre de la sphère électr. :
    (16)^2 *1 = 256º k

    Et voilà comme j´ai trouvé la température à la première seconde de l´Univers!!

    Maintenant on va dévoiler le secret interne de l´acélération temporelle pour
    découvrir le rayon des atomes.

    Formule : s = 1/2 a * t^2 s=1/2 *10 * 3^2 = 45

    Nouvelle Formule : s = 1/2 t^2 * v s=1/2 * 3^2 * 10 = 45

    Dans le premier cas l´accélération est spaciale étant les intervalles temporels identiques.
    Dans le deuxième cas c´est le temps qui s´accélère étant les intervalles spacials identiques,
    si vous appliquez les 2 formules vous verrez que les espaces parcourus sont pareils.

    Dans ll´Univers se produisent des accélérations temporelles dans la partie explosive et deans la partie implosive se produisent des décélérations temporelles.

    rayon de l´atome:
    Comme à l´onde explosive s´oppose l´onde implosive,prend l´inverse de
    1,0585845*10^9 sec./lum. = 9,446577*10^-10 sec./lum.
    que c´est le rayon vide de particules ou cinquième dimension étant la surface de cette sphère la particule gravitatoire.Et comme dans cette surface il y a décélération temporelle :

    s= 1/2 t^2 * c ---- la vitesse ( v ) est la vitesse de la lumière(c)

    s=(9,446577*10^-10 sec/lum)^2 *(3*10^10 cm/sec =1,3385673*10^-8 cm

    Et voilà l´atome!!!!!

    Pour la seconde fois je me suis mis au milieu des paramètres utilisés par les scientifiques :

    Les temperatures à la première seconde
    Les rayons des atomes

    Amicalement

    Andres

  33. #27
    Coincoin

    Re : Univers électrogravitationnel

    mais la racine quatrième de F.elec/ F.grav nous donne des secondes,et dans ce cas particulier ce sont des secondes lumières,par conséquent une distance.
    Dans la même phrase, tu arrives à dire qu'un nombre sans dimension est égal à un temps qui n'est rien d'autre qu'une distance ! C'est comme si tu disais "j'ajoute des navets, ce qui nous donne des carottes, qui peuvent être considérées comme des patates". Ca donne pas envie de venir goûter ta soupe !

    Imaginons un ballon d´une seconde lumière de rayon,l´air à l´intérieur et à l´exterieur du ballon sont les espace-temps qui n´existent pas encore;la matière du ballon est l´Univers qui n´´ existe pas non plus.
    Pour imaginer un ballon, j'ai besoin d'un espace. Comment je fais si l'espace-temps n'existe pas ?

    En un moment donné il y a une oscillation électrogravitationnelle.
    Ca veut dire quoi "électrogravitationnel" ?

    4 sec./lum. électr.!!!------------0,25 sec./lum. grav.!!!
    Pourquoi tu fais l'inverse ? Et sache que l'inverse des secondes, ce ne sont pas des secondes. Refais tes calculs en minutes, et tu vas avoir des surprises (4s = 1/15 min ->15 min ce qui est différent de 0,25 s). La physique se contre-fiche de ton choix d'unités.

    Suppossons maintenant que la force unitaire à la première seconde est de 500 nw.
    Le watt est une unité de puissance, pas de force. Et on peut mettre le chiffre qu'on veut ? Ou c'est juste trafiqué pour ne pas donner (trop) n'importe quoi à la fin ?

    Comme la force électr. augmente avec le carré des distances
    Pourquoi ? Tu connais la loi de Coulomb (niveau 1ère S) ?

    (16)^2 *1 = 256º k
    Quand on élève des secondes au carré, ça donné des kelvin ? Et quand on multiplie des navets par des carottes, ça donne des topinambours ?

    s = 1/2 a * t^2
    Tiens, tu connais une autre formule de physique. Je te mets au défi de me dire d'où elle vient. (Ca te permettre de voir qu'elle n'a rien à faire là).

    La suite, c'est encore du charabia pseudo-technique teinté de numérologie.

    Sinon, je sais pas d'où tu sors ton chiffre de 256 K que tu veux à tout prix retrouver, mais il est clair que ça ne correspond pas du tout à la température de l'univers au bout de la première seconde. Au bout de 300 000 ans, il en était encore à quelques milliers de degrés....

    Va falloir retrafiquer tous tes chiffres, rajouter un peu de pi par ci et de constante de Planck par là....
    Encore une victoire de Canard !

  34. #28
    Gwyddon

    Re : Univers électrogravitationnel

    Citation Envoyé par andres Voir le message
    J ai pris le Système Internacional ( S.I. ) puisque j¨utilise des neutons,des mètres et des secondes
    Je ne connais pas l'unité "neutrons"

    On va faire un autre exercice pour consolider ce qui a été exposé.
    Avant de faire des "exercices", il faut avoir quelque chose d'exploitable. Pour l'instant on a une bouillie de mots, bouillie sans aucun sens..

    Cordialement,

    G.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  35. #29
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Univers électrogravitationnel

    Citation Envoyé par andres Voir le message
    Bonjour tous
    Les questions s´accumulent et je ne sais pas taper la machine, pour répondre à tout le monde en un temps bref,je vais m´appliquer nonobstant à le faire peu à peu, à même temps que je développe ma proposition, puisque beaucoup de questions vont être éclaircies avec le progrès de celle-ci
    Je vais être le troisième à la dire, mais, non. Tu arrêtes. Tu n'as aucune base et tout ce que tu peux produire ce sera une bouillie informe de n'importe quoi, sans utilité et sans intelligence.

    Si tu t'intéresse à la physique, pourquoi tu ne commencerais pas à apprendre de la physique ? Tu vas tomber de haut, mais je te promet quand à moi de te recevoir en douceur. Il n'y a aucune animosité à craindre. Tu n'y connais rien, même pas les bases. Tu verras simplement qu'en maitrisant les bases, genre l'équation aux dimensions, tu vas trouver le monde nettement plus solide et beau que ce que tes réflexions échevelées ont pu te souffler. Stop and go.

    a+
    Parcours Etranges

  36. #30
    Quintilio

    Re : Univers électrogravitationnel

    Bonsoir
    Citation Envoyé par andres Voir le message
    Bonjour tous
    Les questions s´accumulent et je ne sais pas taper la machine



    Citation Envoyé par andres Voir le message
    J ai pris le Système Internacional ( S.I. ) puisque j¨utilise des neutons...
    Pauvre Isaac


    Citation Envoyé par andres Voir le message
    Je sais que les distances dans ce système sont exprimées en mètres,mais la racine quatrième de F.elec/ F.grav nous donne des secondes,et dans ce cas particulier ce sont des secondes lumières,par conséquent une distance.
    T'es sur que tu n'as pas oublie de diviser par la vitesse de rotation de la distance Terre-Lune.


    Citation Envoyé par andres Voir le message
    Imaginons un ballon d´une seconde lumière de rayon,l´air à l´intérieur et à l´exterieur du ballon sont les espace-temps qui n´existent pas encore;la matière du ballon est l´Univers qui n´´ existe pas non plus.
    Il nous reste plus grand chose a imaginer quand meme... Mais ca explique bien sur quoi se base ta theorie... du vide


    Citation Envoyé par andres Voir le message
    Explosion électromagnétique!!!-----Implosion gravitatoire!!!
    Ca veux pas dire grand chose mais ce sonne bien...


    Citation Envoyé par andres Voir le message
    Une seconde après l´Univers a 2 secondes lumière de rayon [...] Les implosions gravitatoires ont 0,5 seconde lumière
    T'as encore oublie la vitesse de rotation de la distance Terre-Lune!!!


    Citation Envoyé par andres Voir le message
    Suppossons qu´à la première seconde il y a une température de 256º kelvin,à la seizième seconde/lumière après il y a une température,dans la sphère électromagnétique de 256ºk / 16^2 = 1º kelvin.
    La par contre rien a redire... Logique implacable


    Citation Envoyé par andres Voir le message
    Suppossons maintenant que la force unitaire à la première seconde est de 500 nw.
    C'est pas des watts... C'est des neutons


    Citation Envoyé par andres Voir le message
    Et voilà comme j´ai trouvé la température à la première seconde de l´Univers!!
    Il suffisait d'y penser... Et dire que certains perdent leur temps a etudier


    Citation Envoyé par andres Voir le message
    Maintenant on va dévoiler le secret interne de l´acélération temporelle pour découvrir le rayon des atomes.
    Bon... si t'insiste...


    Citation Envoyé par andres Voir le message
    Dans ll´Univers se produisent des accélérations temporelles dans la partie explosive et deans la partie implosive se produisent des décélérations temporelles.
    Ca doit pas etre facile d'etre a l'heure


    Citation Envoyé par andres Voir le message
    rayon de l´atome:
    Comme à l´onde explosive s´oppose l´onde implosive,prend l´inverse de
    1,0585845*10^9 sec./lum. = 9,446577*10^-10 sec./lum.
    que c´est le rayon vide de particules ou cinquième dimension étant la surface de cette sphère la particule gravitatoire.Et comme dans cette surface il y a décélération temporelle :
    Heureusement que la rigeur scientifique y ai sinon on n'y comprendrais plus rien.



    Citation Envoyé par andres Voir le message
    Pour la seconde fois je me suis mis au milieu des paramètres utilisés par les scientifiques :
    C'etait important de le preciser... Certains autaient pu en douter


    Citation Envoyé par andres Voir le message
    Amicalement
    De meme
    "Toute nouvelle vérité naît malgré l'évidence." Gaston Bachelard

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Réponses: 101
    Dernier message: 18/08/2014, 10h03
  2. univers???
    Par quetzal dans le forum Archives
    Réponses: 36
    Dernier message: 05/11/2007, 17h52
  3. univers
    Par shanabi dans le forum Astronautique
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/04/2006, 17h33
  4. univers
    Par shanabi dans le forum Astronautique
    Réponses: 6
    Dernier message: 15/04/2006, 00h55