Question sur le temps cosmologique
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Question sur le temps cosmologique



  1. #1
    invite1ab59cc3

    Question sur le temps cosmologique


    ------

    Bonjour

    Sachant que l'univers est en expansion, et que la densité d'énergie diminue à très grande échelle, ne devons-nous pas en déduire un ralentissement du temps cosmologique ? Et donc une expansion qui tend asymptotiquement vers un état quasi-stationnaire ?

    Cordialement,
    Mumyo

    -----

  2. #2
    invite1ab59cc3

    Re : Question sur le temps cosmologique

    Sachant que l'univers est en expansion, et que la densité d'énergie diminue à très grande échelle, ne devons-nous pas en déduire un ralentissement du temps cosmologique ? Et donc une expansion qui tend asymptotiquement vers un état quasi-stationnaire ?
    Oups je me suis emmêlé les pinceaux avec l'espace-temps... C'est le mécanisme contraire qui se produit, donc je reformule ma question :

    Si l'univers est en expansion, sa densité de matière diminue et de fait le temps cosmologique devrait s'accélérer . Donc l'expansion devrait aller en s'accélérant avec la diminution de la densité de matière...Cela a-t-il un lien avec la période inflationniste ?

    Réciproquement peu après le Big Bang le temps cosmologique devait s'écouler très lentement, du fait de l'extrême densité de matière.

    Et d'après la Relativité générale, plus on se projette à un instant proche du Big Bang, plus l'écoulement du temps cosmologique devrait ralentir...

    Est-ce correct ? Le paradoxe étant que plus la densité de matière augmente, plus le temps ralentit, et donc théoriquement on atteint jamais le point origine du Big Bang...

    Cordialement,

    Mumyo

  3. #3
    GillesH38a

    Re : Question sur le temps cosmologique

    qu'est ce que tu appelles une "accélération du temps cosmique"? par rapport à quel autre étalon?

  4. #4
    invite1ab59cc3

    Re : Question sur le temps cosmologique

    A mon sens il n'y a pas d'étalon, lorsque l'on parle du temps cosmologique.Mais différentes phases de développement de différentes densité d'énergie, et donc s'il s'agit d'un big bang relativiste, une forte densité de départ implique nécessairement un écoulement de temps plus lent que celui que nous connaissons actuellement.

    Cordialement,

    Mumyo

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Carcharodon

    Re : Question sur le temps cosmologique

    Cela a-t-il un lien avec la période inflationniste ?
    l'inflation n'a rien a voir avec l'expansion.
    c'est une période très brêve qui a eu lieu au tout début de l'Univers, pendant laquelle l'univers s'est "révélé", comme si il était pré-éxistant et qu'un changement de phase avait soudainement rendu apparent un espace/temps "potentiel" existant.
    c'est en fait très compliqué, voici le dossier de futura sur le sujet =>
    http://www.futura-sciences.com/fr/co..._18/c3/221/p1/

    pour en revenir a l'expansion :
    Il faut comprendre que l'expansion n'agit qu'entre les amas de galaxies, a des distances absolument gigantesques.
    cette expansion ne fait s'éloigner que les amas de galaxies les unes des autres, même pas les galaxies au sein d'un même amas (sauf peut-etre pour les plus étendus, les super amas)
    Elle n'a strictement aucun effet au sein d'une seule galaxie comme la notre, entre les étoiles qui la compose.
    Dès lors, tu comprends instantanément qu'aucune modification de la structure locale de l'espace temps ne peut être induite par l'expansion que subit notre univers.
    Il n'y a donc aucun ralentissement du temps induit par l'expansion.

  7. #6
    Carcharodon

    Re : Question sur le temps cosmologique

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    l'inflation n'a rien a voir avec l'expansion.
    Il n'y a donc aucun ralentissement du temps induit par l'expansion.
    il n'y a donc aucune acceleration du temps induit par l'expansion, désolé de m'être emmellé les pinceaux ... (comme toi d'ailleurs ! )

    du coup je continue un poil : les choses seraient cependant différentes si l'Univers était en contraction, et un ralentissement du temps finirait par avoir lieu lorsque de très grosses masses seraient arrivées a une certaine promiscuité.
    Tout ça finirait d'ailleurs très mal dans un trou noir final ou le temps finirait même par s'arrêter, une fois tout absorbé.
    Mais vu que l'expansion s'accélère, ça ne pourra jamais arriver.

  8. #7
    invite1ab59cc3

    Re : Question sur le temps cosmologique

    l n'y a donc aucune acceleration du temps induit par l'expansion, désolé de m'être emmellé les pinceaux ... (comme toi d'ailleurs ! )

    du coup je continue un poil : les choses seraient cependant différentes si l'Univers était en contraction, et un ralentissement du temps finirait par avoir lieu lorsque de très grosses masses seraient arrivées a une certaine promiscuité.
    Tout ça finirait d'ailleurs très mal dans un trou noir final ou le temps finirait même par s'arrêter, une fois tout absorbé.
    Mais vu que l'expansion s'accélère, ça ne pourra jamais arriver.
    Mais au moment du Big Bang la densité d'énergie n'était-elle pas trés élevée ?
    Cela ne doit-il pas impliquer un ralentissement du temps cosmologique au fur et mesure qu'on se raproche du BB et accélère au fur et a mesure qu'on s'en éloigne ?

  9. #8
    invité576543
    Invité

    Re : Question sur le temps cosmologique

    Citation Envoyé par Mumyo Voir le message
    Mais au moment du Big Bang la densité d'énergie n'était-elle pas trés élevée ?
    Le "moment du Big Bang" n'est pas une notion bien définie. L'utiliser amène nécessairement à des phrases sans sens.


    Cela ne doit-il pas impliquer un ralentissement du temps cosmologique au fur et mesure qu'on se raproche du BB et accélère au fur et a mesure qu'on s'en éloigne ?
    Non.

    On peut remplacer "se rapprocher du BB" par "remonter le passé", ce qui est bien plus clair et mieux défini.

    Mais même alors, "ralentir" ou "accélérer" n'a pas de sens, sauf à dire "par rapport à ". Et c'est par rapport à quoi? (La question a été posée plusieurs fois, sans réponse.)

    Cordialement,

  10. #9
    GillesH38a

    Re : Question sur le temps cosmologique

    Citation Envoyé par Mumyo Voir le message
    A mon sens il n'y a pas d'étalon, lorsque l'on parle du temps cosmologique.Mais différentes phases de développement de différentes densité d'énergie, et donc s'il s'agit d'un big bang relativiste, une forte densité de départ implique nécessairement un écoulement de temps plus lent que celui que nous connaissons actuellement.

    Cordialement,

    Mumyo
    il est impossible de "mesurer" une "vitesse d'écoulement" du temps, puisque une vitesse est deja une dérivée par rapport au temps. Il n'y a pas d'autre étalon que le temps cosmique par rapport auquel tu peux dériver, et donc la vitesse d'écoulement est trivialement ... 1 seconde/seconde ! (en fait 1 sans dimension ).

    Le ralentissement du temps en RG, comme la vitesse en RR, est toujours RELATIVE A DEUX OBSERVATEURS. Il faut deux observateurs munis d'instrument de mesure de leurs temps propres t1 et t2 pour comparer les indications. Dans ce cas, il est possible que ce qui sera exprimé comme un "ralentissement" d'un temps par rapport à un autre.

    Mais le temps cosmique étant un étalon moyen universel, tu ne peux pas mesurer son écoulement absolu. En revanche le temps ralentit localement dans un puits de potentiel resultant d'une inhomogeneité de densité, par rapport au temps moyen cosmique. Mais tu ne peux pas faire le meme raisonnement "globalement".

    Cordialement

    Gilles

  11. #10
    Karibou Blanc

    Re : Question sur le temps cosmologique

    sa densité de matière diminue et de fait le temps cosmologique devrait s'accélérer
    La, tu fais référence à phénomène de contraction (et/ou dilatation) du temps en relativité restreinte. Il me semble bon de te rappeler que cela est simplement du au fait que tu observes le meme système depuis des référentiels différents. Lorsqu'on étudie l'évolution de l'univers, on reste toujours dans le meme référentiel, le temps cosmologique n'est donc en rien affecté par l'évolution des densités d'énergies. C'est exactement comme si tu disais, regardant une route, sans bouger, que lorsqu'il y a moins de voiture qui passent ton temps s'accélère. Dans ce cas, tout comme dans l'autre, ca n'a aucun sens.
    Well, life is tough and then you graduate !

Discussions similaires

  1. question sur l'emploie du temps en dut genie chimique
    Par invite246fe9ea dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/06/2008, 20h29
  2. Petite question sur l'espace-temps
    Par invite4facf870 dans le forum Archives
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/02/2007, 15h08
  3. Réponses: 27
    Dernier message: 14/08/2006, 12h34
  4. tache froide sur le fond diffus cosmologique
    Par Niels Adribohr dans le forum Archives
    Réponses: 65
    Dernier message: 12/08/2006, 10h15
  5. question d'enfance sur le temps et les fuseaux horaires
    Par invited539ea6f dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/04/2005, 09h10