Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 50

[questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...



  1. #1
    Alzen McCAW

    [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...


    ------

    bonjour,

    question issue de nos blablas d'ouvriers du bâtiment, durant le casse-croute du midi ; oui, désolé on s'intéresse... mais comme nous sommes "vulgaires", faut nous parler pareil :

    est-ce que, quand vous parlez d'expansion de l'Univers , çà ressemble à une Homothétie comme dans une éponge qui gonfle ?


    milles excuses à ceux que çà gonfle, mais j'ai mis un panneau où y a marqué "questions d'ouvrier", fallait pas s'attendre à mieux
    merci à tous,
    Alzen

    -----
    Attention, vivre c'est mortel...

  2. #2
    Texanito

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    En général, la représentation utilisée (mais d'une manière extrêmement grossière) c'est celle du gâteau aux raisin dans le four.

    Tu remarquera que en gonflant, la distance entre les raison s'allonge tandis que les raisins restent de la même taille.

    Donc c'est l'espace qui grandit.

  3. #3
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    Citation Envoyé par Alzen McCAW Voir le message
    bonjour,

    question issue de nos blablas d'ouvriers du bâtiment, durant le casse-croute du midi ; oui, désolé on s'intéresse... mais comme nous sommes "vulgaires", faut nous parler pareil :

    est-ce que, quand vous parlez d'expansion de l'Univers , çà ressemble à une Homothétie comme dans une éponge qui gonfle ?


    milles excuses à ceux que çà gonfle, mais j'ai mis un panneau où y a marqué "questions d'ouvrier", fallait pas s'attendre à mieux
    merci à tous,
    Alzen
    C'est pas trop mal comme image, une d'homothétie mais il faut préciser que c'est une homothétie de l'espace et non de son contenant. Les galaxies ne grandissent pas à l'échelle ni aucune structure gravitationnellement liée (la gravitation étant la seule force agissant à grande échelle, mais ça concerne aussi évidemment les corps liés par les forces atomiques et nucléaires).

    Et comme ça concerne l'espace lui même, ce n'est donc pas un grandissement DANS l'espace, dans un espace préexistant. Ce sont les distances entre les objets qui croissent d'un certain facteur, ce qui effectivement rend la chose assez homothétique. Pour renforcer cette image, on pourrait dire en guise de fiction pédagogique que l'univers est composé d'un nombre fixe de "petits cubes d'espace" dont l'arrête grandit, à partir d'une taille initiale nulle.

    a+
    Parcours Etranges

  4. #4
    Alzen McCAW

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    Citation Envoyé par Gilgamesh;
    ... il faut préciser que c'est une homothétie de l'espace et non de son contenant. Les galaxies ne grandissent pas à l'échelle ni aucune structure gravitationnellement liée
    tant mieux, on finirait par se diluer, ...enfin, on n'existerai même pas , trève...
    sur les chantiers, quand on parle de "l'Univers et tout çà", le mot espace comme je le lis (entend, comprend) dans ta phrase est synonyme de vide intersidéral, c'est bon ou pas ?
    Attention, vivre c'est mortel...

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Seirios

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    Bonjour,

    sur les chantiers, quand on parle de "l'Univers et tout çà", le mot espace comme je le lis (entend, comprend) dans ta phrase est synonyme de vide intersidéral, c'est bon ou pas ?
    Je ne pense pas ; il s'agirait plutôt ici de l'espace en tant que dimensions.
    If your method does not solve the problem, change the problem.

  7. #6
    Coincoin

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    Salut,
    Il faut voir l'espace comme une toile de fond. Tu peux y mettre ce que tu veux. En pratique, l'espace est rempli de vide (), mais l'espace n'est pas le vide.
    Encore une victoire de Canard !

  8. #7
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    Oui, je dirais que l'espace est une notion de mathématique et le vide une notion de physique.

    Pour décrire l'espace, on n'utilise que des concepts géométriques (longueur, courbure...). Pour décrire le vide, il faut tout l'arsenal de la théorie des champs. Le vide est un objet complexe.

    a+
    Dernière modification par Gilgamesh ; 25/07/2008 à 12h19.
    Parcours Etranges

  9. #8
    quetzal

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    espace (longueur, hauteur, profondeur)
    temps ( ce qui permet de s'apercevoir que tout évolue)
    vide ( c'est que qui n'est pas plein, (entre les planète donc, ou entre les atome)

    l'espace contient du vide et des etoiles, du gaz et plein d'autre truc, tous fait(en gros) d'atomes, le tout qui évolue dans le temps

  10. #9
    invité576543
    Invité

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    Ou encore :

    Le temps = tous les moments possibles

    L'espace = tous les lieux, tous les endroits possibles

    C'est le sens de ces mots en physique, pas nécessairement bien en ligne avec l'usage de ces mots dans le langage commun.

    Quand on parle d'expansion, on prend en compte non seulement "tous les endroits possibles", mais aussi la notion de distance. A savoir, combien de km (mm, années-lumière, ...) entre deux endroits donnés.

    Si on prend l'image d'une éponge qui gonfle (gâteau, ballon, selon les goûts), l'ensemble des endroits possibles ne change pas, mais leurs distances changent. L'espace n'augmente pas, au sens où il n'y a pas d'endroits en plus, mais les distances augmentent.

    Cordialement,

  11. #10
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    Citation Envoyé par Michel (mmy) Voir le message
    l'ensemble des endroits possibles ne change pas, mais leurs distances changent.
    J'aime bien cette façon.


    a+
    Parcours Etranges

  12. #11
    Alzen McCAW

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    merci,

    je venais de là : "univers chaud contre univers froids", ...et voulais affiné vulgairement par ce présent post.

    Je m'apprêtais à continuer mais tombé là-dessus:
    "vitesse de l'expansion de l'univers" et "la lune et l'expansion de l'univers"
    ... la digestion va se faire lentement,

    amicalement,
    Alzen émerveillé.
    Attention, vivre c'est mortel...

  13. #12
    nicolasm03

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    je m'insurge contre le titre. Il n'existe pas de questions d'ouvriers, seulement des questions d'amateurs

    bon je suis un peu hors sujet mais il fallait que ça se sache
    La viande c'est bon ! mangez des vaches

  14. #13
    Alzen McCAW

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    Je suis réellement un ouvrier, professionnel et pas amateur, et mes copains aussi , mais on veut s'élever. Si tu veux t'insurger fait le contre moi par MP ; c'est du trolling ; j'espère qu'un gentil modo effacera nos deux messages.

    Non mais...!!!

    Alzen
    Dernière modification par Alzen McCAW ; 27/07/2008 à 11h04.
    Attention, vivre c'est mortel...

  15. #14
    Coincoin

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    D'un côté, quand je vois "question d'ouvrier", c'est moi qui ai honte de la question : elle montre qu'un ouvrier peut avoir une très bonne vision de l'expansion de l'Univers, alors qu'en tant que cosmologiste je suis très loin d'avoir une bonne vision du travail d'ouvrier en bâtiment. Quand je vois mes talents de bricoleur, je me dis que la cosmologie est quand même plus simple...
    Encore une victoire de Canard !

  16. #15
    nicolasm03

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    Citation Envoyé par Alzen McCAW Voir le message
    Je suis réellement un ouvrier, professionnel et pas amateur, et mes copains aussi , mais on veut s'élever. Si tu veux t'insurger fait le contre moi par MP ; c'est du trolling ; j'espère qu'un gentil modo effacera nos deux messages.

    Non mais...!!!

    Alzen
    ok...amateur sans doute, mais alors apparement dénuné humour... (oui oui c'était de l'humour aucunement méchant...tant pis raté)

    du coup, ton conseil pour eviter les troll tu te les gardes (et un conseil de professionnel, ne conjuge pas un verbe anglais que l'on francise. en particulier pour troll, ou alors francise le à la francaise "troller" voilou...
    Dernière modification par nicolasm03 ; 27/07/2008 à 12h44.
    La viande c'est bon ! mangez des vaches

  17. #16
    Alzen McCAW

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    ragh, lovely, ... but no more please, dear friend coincoin
    bonjour,
    dans "une autre manière de voir l'expansion (posted by deep_turtle)", quand "j'utilise le truc comobile" pour regarder la forme de l'espace çà fait bizarre, y comme des anamorphes partout ; va mesurer qu'que chose la dedans, toi(moi) après (et çà c'est pas d'l'humour? nico stop troll please)
    Dernière modification par Alzen McCAW ; 27/07/2008 à 12h46.
    Attention, vivre c'est mortel...

  18. #17
    Alzen McCAW

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    Citation Envoyé par Coincoin Voir le message
    ... en tant que cosmologiste je suis très loin d'avoir une bonne vision du travail d'ouvrier en bâtiment...
    ...on aura vraisemblablement tous les deux l'idée finale d'une étagère horizontale sur un mur, avec les même outils de "mesure"; le seul truc que tu vois mal, c'est comment et avec quoi l'accrocher, suivant la nature du mur et de l'étagère.
    Ce qui m'intéresse dans Votre travail (les cosmologistes et les quantistes) c'est la géométrie. Nous autres, on travail une géométrie locale (Euclidienne? ...c'est bon?) entre les deux votres, et on cherche les bornes qui les séparent.
    Attention, vivre c'est mortel...

  19. #18
    Alzen McCAW

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    bonjour,
    je présente mes excuses sincères et respectueuses à nicolasm03 (et à quiconque interloqué par mon esprit étriqué !!!) ; je voulais le faire publiquement, même si ça pollue (ça troll? ) ce post ; je suis un bourrin et c'est dur d'évoluer. Je te demande humblement de venir nous rejoindre à nouveaux, si tu désirais nous apporter ton aide, à nous autres petites gens, pour comprendre vulgairement "l'espace-la matière-le temps-...".

    edit #16 : "..., il y a comme des anamorphoses dans ma ligne de visée (dans la direction où je regarde);..."
    Attention, vivre c'est mortel...

  20. #19
    Alzen McCAW

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    bonsoir,


    ai-je compris, vulgairement mais conformement, le mots espace et ses formes langoureuses:
    • il y a de l'espace en tout point... de l'espace. Mais l'espace ne s'exprime pas de la même manière suivant l'endroit et l'échelle à laquelle on regarde ?
    • l'espace s'expand beaucoup dans les zones où il n'y a que très très peu de matière, tout au plus quelques fluctuations quantiques, loin de grands champs gravitationnels ?
    • il s'expand (peu ou définitivement...) pas du tout, dans les zones où il y a une certaine concentration de matière (densité ?).
      1. dans une telle zone, les grains de matière, très très amoureux les uns des autres, l'exprime avec gravité (), se serrent de plus en plus fort, en essayant de remplir le plus de vide possible (chassant "l'expression du vide"? vers l'extérieur de cette densité ?) ?
      2. la matière devient tellement dense qu'elle projette vers l'extérieur l'expression de cette gravité formant un champ gravitationnel.
      3. du coup l'espace qui baigne localement dans ce champ est induit d'une force qui le déforme ?
      4. cette déformation locale offre une métrique plus "stable" ; en ce sens ou si l'on mesure un volume "4 points_4plans_6 arètes" avec un étalon, il y a de bonne chance pour que l'on refasse sans cesse la même mesure en fonction du temps,
      5. tant que le volume ne se déplace pas à une vitesse relativiste, dans ce même espace ?
    comme je maitrise pas du tout le vocabulaire, j'ai fait un petits crobart, est-ce que çà colle à peu près avec l'idée d'expansion?
    les points F,G,L,R,X sont liés "gravitationnellement"...
    Images attachées Images attachées  
    Attention, vivre c'est mortel...

  21. #20
    Seirios

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    l'espace s'expand beaucoup dans les zones où il n'y a que très très peu de matière, tout au plus quelques fluctuations quantiques, loin de grands champs gravitationnels ?
    L'expansion se fait indépendemment de la nature de la zone, qu'elle soit vide ou emplie de matière. Néanmoins, le taux d'expansion est trop faible pour avoir une incidence directement sur la matière à petite échelle, car les liaisons qu'elle forme sont bien trop fortes. Cependant, à une échelle plus grande, je pense par exemple entre deux galaxies, l'expansion aura des effets visibles.
    If your method does not solve the problem, change the problem.

  22. #21
    Alzen McCAW

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    Oh oui, merci beaucoup Phys2,

    j'avais mal intégré la notion (de génération d'espace dans un repère ?) comobile ; du coup la dernière figure est totalement fausse !!! Le résultat est bien plus simple (et complexe) que cela ...
    Attention, vivre c'est mortel...

  23. #22
    Alzen McCAW

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    Citation Envoyé par Alzen McCAW Voir le message
    Oh oui, merci beaucoup Phys2,

    j'avais mal intégré la notion (de génération d'espace dans un repère ?) comobile ; du coup la dernière figure est totalement fausse !!! Le résultat est bien plus simple (et complexe) que cela ...
    ben voyons...j'avais totalement perdu le controle, mais gardé la faculté de dire n'importe quoi...... désormais moins visqueux du mou, peut-on éclaircir plus sérieusement SVP ? (en restant néanmoins vulgaire)

    Qui de patient et courageux pédagogue aurait la gentillesse de corriger en biffant les erreurs du post 19 dans son intégralité ? Cela me permettrai peut-être d'avancer ?

    Sinon Phys2, est-ce que c'est mieux comme cela ?
    # l'espace s'expand beaucoup dans les zones où il n'y a que très très peu de matière, tout au plus quelques fluctuations quantiques, loin de grands champs gravitationnels
    # il s'expand peu, dans les zones où il y a une certaine concentration de matière (densité ?).
    Attention, vivre c'est mortel...

  24. #23
    Seirios

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    Sinon Phys2, est-ce que c'est mieux comme cela ?
    # l'espace s'expand beaucoup dans les zones où il n'y a que très très peu de matière, tout au plus quelques fluctuations quantiques, loin de grands champs gravitationnels
    # il s'expand peu, dans les zones où il y a une certaine concentration de matière (densité ?).
    Qu'il y ait beaucoup ou peu de matière, l'univers s'expand, mais ce sont les effets visibles de cette expansion qui vont dépendre de l'échelle d'observation. Par exemple, si on considère un électron autour d'un noyau, il ne va pas s'éloigner du noyau, car la force qui l'y lie est trop importante par rapport à l'expansion. Cependant, pour deux galaxies éloignées, l'expansion fera varier la distance entre celles-ci. L'expansion a véritablement lieu partout.
    If your method does not solve the problem, change the problem.

  25. #24
    Alzen McCAW

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    apparement je mélange le mot distance et espace (?)
    quelles sont les bonnes propositions ? :
    1. la distance entre deux galaxies "gravitationellement" liées ne subit pas l'expansion...
    2. la distance entre deux galaxies non-liées"gravitationellement" subit l'expansion...
    3. l'Espace entre deux galaxies "gravitationellement" liées subit l'expansion...
    4. l'Espace entre noyau et electron, subit l'expansion...
    5. les galaxies ou les particules ne sont pas "accrochées" à la "trame de l'espace" ; l'espace se créé partout ...? Ah oui ?!? indépendamment de se qui s'y touve ?
    Attention, vivre c'est mortel...

  26. #25
    invité576543
    Invité

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    Il y a bien un problème entre espace et distance.

    L'espace est un ensemble de points. La première notion qu'on peut y ajouter est juste une notion de proximité, de voisinage entre points, sans mesure, sans qu'on puisse parler de distance en termes de nombres. On peut parler de points, de ligne, dire que trois points A, B, C sur une même ligne infinie sont dans tel ordre, mais pas dire si la ligne est droite, ou quelle valeur donner au rapport de la distance entre A et B et la distance entre B et C. Pas de distance, pas de ligne droite, pas d'angle.

    Une telle notion de l'espace permet de faire un peu de physique. Et sur ces seules bases, il n'y a pas de notion d'expansion de l'espace.

    C'est comme une feuille blanche sans quadrillage, pas de notion d'échelle, pas de notion même de ligne droite, pas d'expansion.

    Il faut rajouter quelque chose pour pouvoir parler de lignes droites, et une autre pour parler de distance. On va faire un lot : il faut rajouter un quadrillage qui définit tout ça.

    La question suivante devrait être : comment est défini le quadrillage? En gros à partir du comportement de la lumière. Les trajectoires lumineuses définissent les lignes droites de l'espace, les temps de parcours vont définir les distances. L'universalité de la vitesse de la lumière sert de première référence pour tout ramener une notion de distance locale universelle. La vitesse de la lumière n'est pas la seule donnée universelle. Elle ne suffirait pas, c'est une vitesse, pas une distance. On peut prendre comme distance universelle par exemple la distance entre noyaux dans la molécule H2. Avec cela, on peut définir en tout point une distance unité universelle (une maille du quadrillage) et cela permet de "dessiner" le quadrillage et de parler de distance.

    D'une certaine manière, ce qui s'expand, c'est le quadrillage (la métrique en jargon), pas l'espace "non mesuré" (sans métrique). Ce qui s'expand sont les grandes distances, ce qui n'est pas exactement la même chose que l'espace.

    Les petites distances ne s'expandent pas, puisqu'elles servent de référence! Une molécule d'hydrogène est considérée comme invariante dans le temps, sa taille servant de référence est universelle. (En fait l'invariant "idéal" est infinitésimal, donc plus petit... Mais H2 en est une bonne approximation.)

    Comment les grandes distances peuvent-elles s'expandre mais pas les petites? C'est là qu'intervient la notion de courbure. En espace euclidien usuel avec un temps indépendant, les grandes distances se déduisent directement des petites. Pas en espace courbe. C'est un peu comme la différence entre la taille d'une corde d'un cercle et celle de l'arc correspondant : si l'arc est tout petit, c'est la même chose. Mais plus l'arc grandit, plus c'est différent. On ne peut pas trouver la taille de la corde en additionnant les tailles des cordes microscopiques : ce qu'on obtient, c'est la taille de l'arc, pas celui de la corde. Autrement dit, sur un cercle, une sphère, la longueur de la corde AC n'est pas égale à la somme de la longueur de la corde AB plus celle de BC, avec B un point de la "ligne droite" (un arc) AC.

    C'est comme ça par exemple qu'on obtient des trajets de la lumière plus grand (en années-lumière) que la différence d'âge (en années) : en chaque point ça va bien à c (l'arc et la corde se confondent à l'échelle infinitésimale), mais le temps revient à prendre la corde et la distance l'arc : à grande distance, ce n'est plus la même chose...

    Cordialement,
    Dernière modification par invité576543 ; 15/11/2008 à 18h18.

  27. #26
    Alzen McCAW

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    Citation Envoyé par Michel (mmy) Voir le message
    Il y a bien un problème entre espace et distance.
    Aaaah!.....

    L'espace est un ensemble de points. La première notion qu'on peut y ajouter est juste une notion de proximité, de voisinage entre points, sans mesure, sans qu'on puisse parler de distance en termes de nombres. On peut parler de points, de ligne, dire que trois points A, B, C sur une même ligne infinie sont dans tel ordre, mais pas dire si la ligne est droite, ou quelle valeur donner au rapport de la distance entre A et B et la distance entre B et C. Pas de distance, pas de ligne droite, pas d'angle.
    Un Espace tel que je le voyais (voit encore) quand je faisais "les Ensembles" à la maternelle : des colliers, ouverts ou fermés, "longueur finie ou infinie, enfilant des points, qui ont de ce fait un ordre. Ca colle ? (chais pas pour la cédille du C)

    Une telle notion de l'espace permet de faire un peu de physique. "Et" sur ces seules bases, il n'y a pas de notion d'expansion de l'espace.
    on peut remplacer par "Mais"?

    C'est comme une feuille blanche sans quadrillage, pas de notion d'échelle, pas de notion même de ligne droite, pas d'expansion.
    Il faut rajouter quelque chose pour pouvoir parler de lignes droites, et une autre pour parler de distance. On va faire un lot : il faut rajouter un quadrillage qui définit tout ça.
    jusque là je crois pas de soucis... ; j'ai une urgence, je reviendrai pour le reste, qui m'a l'air à un autre étage .

    Vraiment patients les gars, merci.
    Respectueusement,
    Alzen
    Attention, vivre c'est mortel...

  28. #27
    invité576543
    Invité

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    Citation Envoyé par Alzen McCAW Voir le message
    on peut remplacer par "Mais"?
    Oui.

    Cdlt,......

  29. #28
    Alzen McCAW

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    euh, là c'est moins facile à aborder, vaut mieux y aller par petits morceaux
    Citation Envoyé par Michel (mmy) Voir le message
    ...La question suivante devrait être : comment est défini le quadrillage?
    En gros à partir du comportement de la lumière.
    Les trajectoires lumineuses définissent les lignes droites de l'espace...
    ...espace-temps(?),


    les durées(?)...
    ...de parcours vont définir les distances. L'universalité de la vitesse de la lumière sert de première référence pour tout ramener à une notion de distance locale universelle. La vitesse de la lumière n'est pas la seule donnée universelle. Elle ne suffirait pas, c'est une vitesse, pas une distance. On peut prendre comme distance universelle par exemple la distance entre noyaux dans la molécule H2. Avec cela, on peut définir en tout point une distance unité universelle (une maille du quadrillage) et cela permet de "dessiner" le quadrillage et de parler de distance.
    question stupide:
    Les trajectoires lumineuses définissent les lignes droites...
    je connais les lignes droites avec un niveau seconde (probablement jusqu'en terminale...), tu parle des mêmes ? J'ai cru voir dans certains post que cette notion pose un problème à des personnes qui sont en fac...

    ...déjà çà...
    Attention, vivre c'est mortel...

  30. #29
    invité576543
    Invité

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    Citation Envoyé par Alzen McCAW Voir le message
    ...espace-temps(?),
    Oui. Je pensais avoir mis une note, bizarre...

    Tu vois la différence entre trajectoire dans l'espace et trajectoire dans l'espace-temps, très bien!

    les durées(?)...
    Je suis pris à faire ce qui m'arrive de critiquer...

    question stupide: je connais les lignes droites avec un niveau seconde (probablement jusqu'en terminale...), tu parle des mêmes ? J'ai cru voir dans certains post que cette notion pose un problème à des personnes qui sont en fac...
    Les mêmes, oui et non. Non, parce que ce ne sont pas des droites de l'espace euclidien, donc elles n'ont pas toutes les propriétés auxquelles l'apprentissage initial de la géométrie nous a habitué, parallélisme en particulier.

    Oui, parce que la notion de droite usuelle en est un cas particulier, et aussi parce qu'en pratique la seule manière que l'on a de vérifier que quelque chose est droit est la lumière! Se poser la question de comment s'assurer qu'une règle est droite est un excellent exercice, qui, si fait sérieusement, fait passer de la réaction initiale type "question idiote" à la perplexité la plus totale.

    Donc, ce qu'on appelle "lignes droites" dans l'espace-temps ce sont des géodésiques, qui peuvent être, à nos yeux euclidiens, très courbes une fois projetée sur l'espace. Le concept est celui de ligne droite au sens "se déplacer toujours dans la même direction par rapport à soi-même". Par exemple, un avion qui "va tout droit par rapport à lui-même" suit un arc de grand cercle autour de la Terre (en considérant l'effet du vent nul). Dans le vide, la lumière "va tout droit" dans le vide, et ce même quand on la considère comme déviée près du Soleil.

    Et ce sont ces géodésiques, seules références claires pour "quadriller" l'espace-temps et de là l'espace, qui "s'expandent", qui présentent cette sorte de non-parallélisme dans l'espace-temps qu'on appelle l'expansion.

    Cordialement,

  31. #30
    Alzen McCAW

    Re : [questions d'ouvrier] expansion, métrique, G et Cie...

    ôh Michel, chuis qu'une bille, tu veux bien nous faire un petit crobart ?
    L'enjeu est de taille, si j'arrive à comprendre, c'est à la portée du premier venu
    Citation Envoyé par Michel (mmy) Voir le message
    ... C'est un peu comme la différence entre la taille d'une corde d'un cercle et celle de l'arc correspondant : si l'arc est tout petit, c'est la même chose. Mais plus l'arc grandit, plus c'est différent. On ne peut pas trouver la taille de la corde en additionnant les tailles des cordes microscopiques : ce qu'on obtient, c'est la taille de l'arc, pas celui de la corde. Autrement dit, sur un cercle, une sphère, la longueur de la corde AC n'est pas égale à la somme de la longueur de la corde AB plus celle de BC, avec B un point de la "ligne droite" (un arc) AC. ...
    merci
    Attention, vivre c'est mortel...

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Saut et Cie
    Par Rammstein43 dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 25
    Dernier message: 04/08/2007, 16h11
  2. Sonogashira et Cie
    Par damskaia dans le forum Chimie
    Réponses: 10
    Dernier message: 13/04/2007, 14h17
  3. adresse IP et cie
    Par kikiboo dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 12
    Dernier message: 03/12/2005, 09h37
  4. Mitochondries & Cie
    Par MagAxX dans le forum Biologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 25/11/2005, 19h16