Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Etoile: supernovae de type II



  1. #1
    domano

    Etoile: supernovae de type II


    ------

    Bonjour à tous,

    J'ai plusieurs questions concernant les étoiles.
    Lorsque la masse de l'étoile dépasse 8 à 9 masses solaires, toutes les réactions de fusion jusq'au fer se produisent, ensuite l'étoile "explose" pour donner une supernovae de type II et produire des éléments plus lourds que le fer.

    • Est-ce qu'une étoile qui produit du fer va obligatoirement "exploser" pour devenir une supernovae ?
    • Si une étoile ne produit pas de fer mais s'arrete au manganèse, que devient-elle?
    • Et enfin, est-il possible pour une seule étoile de produire tous les éléments allant de l'hélium au manganèse?

    merci d'avance pour les réponses à toutes ces questions

    -----

  2. #2
    Calvert

    Re : Etoile: supernovae de type II

    Salut !

    Quelques rapides éléments de réponse :

    Lorsque la masse de l'étoile dépasse 8 à 9 masses solaires, toutes les réactions de fusion jusq'au fer se produisent, ensuite l'étoile "explose" pour donner une supernovae de type II
    Oui, ou une supernova de type Ib ou Ic.

    Est-ce qu'une étoile qui produit du fer va obligatoirement "exploser" pour devenir une supernovae ?
    Oui : les forces gravitationnelles sont trop intenses pour que quoi que ce soit s'oppose à l'effondrement du coeur.

    Si une étoile ne produit pas de fer mais s'arrete au manganèse, que devient-elle?
    Le manganèse n'est pas un élément de combustion principal pour une étoile. Le fer est produit par fusion du silicium 28. Le manganèse est produit soit par processus s dans les étoiles, soit par processus r pendant l'explosion de la SN (je ne sais pas). Mais une étoile qui commence de brûler son carbone suivra toute la chaîne carbone-néon-oxygène-silicium-fer.

    Et enfin, est-il possible pour une seule étoile de produire tous les éléments allant de l'hélium au manganèse?
    Non. Certains éléments sont produits seulement dans certaines étoiles plus petite, par des processus différents.

  3. #3
    domano

    Re : Etoile: supernovae de type II

    Merci Calvert pour ces réponses.

    Mais une étoile qui commence de brûler son carbone suivra toute la chaîne carbone-néon-oxygène-silicium-fer.
    Une dernière petite question:Une étoile qui commence à bruler son carbone ne peut pas s'arreter au silicium ?
    Dernière modification par domano ; 12/06/2009 à 10h26. Motif: oubli de mot

  4. #4
    Calvert

    Re : Etoile: supernovae de type II

    Non. Si elle est capable de brûler son oxygène en silicium, alors elle sera capable de brûler son silicium en fer.

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    SK69202

    Re : Etoile: supernovae de type II

    Bonjour,

    Q:
    Est-ce qu'une étoile qui produit du fer va obligatoirement "exploser" pour devenir une supernovae ?
    R:
    Oui : les forces gravitationnelles sont trop intenses pour que quoi que ce soit s'oppose à l'effondrement du coeur.
    Cela m'amène la question suivante:

    Y a t-il une possibilité qu'il existe des étoiles donc la production de fer puisse ne pas amener le coeur à la masse nécessaire à l'implosion ?
    On aurait temporairement un résidu ayant un coeur de fer et les résidus de combustion des couches périphériques, la stabilité de ce résidu n'étant pas assuré à cause de la masse total qui dépasserait sans doute celle de Chandrasekhar.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  7. #6
    Calvert

    Re : Etoile: supernovae de type II

    La seule chose qui puisse s'opposer à l'implosion, c'est la pression de dégénerescence des électrons. Mais si elle intervient, c'est au moment de la contraction du coeur de carbone-oxygène à la fin de la combustion de l'hélium. Si elle est vaincue à ce moment-là, le cycle de réaction se poursuit, et l'équilibre est assuré en grande partie par la pression de radiation lors des phases de combustion. Entre celles-ci, le coeur se contracte et s'échauffe sans que rien ne puisse l'arrêter. Lorsque l'étoile en arrive au fer, il n'y a plus de réactions possibles (exothermique, s'entend). Donc, le coeur s'effondre jusqu'à l'étoile à neutrons ou le trou noir.

  8. #7
    SK69202

    Re : Etoile: supernovae de type II

    Bonsoir,

    Vu, d'où la limite 8-9 masses solaires

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  9. #8
    murgiama

    Re : Etoile: supernovae de type II

    Je viens de relire un passage de Cicéron (La République, chapitres XI à XV) où il écrit (en 54 avant JC):

    Scipion me demandait, dit Philus, ce que je pensais de l'apparition incontestable d'un second soleil. (Philus quaesierat ex me Scipio quidnam sentirem de hoc quod duo soles uisos esse constaret)

    Quelqu'un a-t-il entendu parler de l'apparition dans le ciel de ce second soleil (vraisemblablement une supernova)?

  10. #9
    alain_r

    Re : Etoile: supernovae de type II

    Citation Envoyé par murgiama Voir le message
    Je viens de relire un passage de Cicéron (La République, chapitres XI à XV) où il écrit (en 54 avant JC):

    Scipion me demandait, dit Philus, ce que je pensais de l'apparition incontestable d'un second soleil. (Philus quaesierat ex me Scipio quidnam sentirem de hoc quod duo soles uisos esse constaret)

    Quelqu'un a-t-il entendu parler de l'apparition dans le ciel de ce second soleil (vraisemblablement une supernova)?
    Pourquoi "vraisemblablement" ?

    Il y a des gens sérieux qui ont exhumé nombre de témoignages historiques anciens pour y chercher des récits d'observations de supernovae. Aucun témoingnage du premier siècle avant notre ère ne fait partie de ceux-là (le plus ancien relativement avéré date de l'an 185). Il est statistiquement bien plus probable que, si ce témoignage historique se réfère à l'apparition d'un astre fixe dans le ciel (ce que strictement rien ne permet d'affirmer), ce soit une nova et non une supernova. Cela pourrait aussi être une comète. Comme on parle de second soleil, cela des chances d'être un événement diurne. Dans ce cas, une parhélie est infiniment plus plausible qu'une supernova.

    Bref, ne soyez pas trop optimiste, et ne voyez pas des supernovae partout.

Discussions similaires

  1. supernovae
    Par pierre9156 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/03/2009, 18h03
  2. Actu - Altaïr : première image de la surface d'une étoile de type solaire
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/06/2007, 21h41
  3. Supernovae
    Par Space 11 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 36
    Dernier message: 28/09/2006, 11h38
  4. TPE ; vitesse de rotation d'une étoile et masse d'une étoile
    Par nenel dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 7
    Dernier message: 20/02/2006, 19h00
  5. Questions sur les supernovae de type 1a pour exposé
    Par theclear dans le forum Archives
    Réponses: 14
    Dernier message: 10/04/2005, 14h30