Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Une forte exposition aux radiations solaires contamine-t-elle le vivant comme un accident nucléaire?



  1. #1
    magicopaco

    Une forte exposition aux radiations solaires contamine-t-elle le vivant comme un accident nucléaire?


    ------

    Bonjour à tous,

    Très novice en la matière, je me posais une question concernant les effets d'une puissante irradiation solaire sur une plante ou un animal. Cette irradiation favoriserait bien évidemment les cancers chez les animaux mais je me pose la question suivante :
    Cette forme d'irradiation contamine-t-elle à moyen ou long terme le vivant comme le ferait un accident nucléaire type Tchernobyl ou une explosion nucléaire ? La question essentielle étant de savoir si une fois la période d'exposition accidentelle terminée, plantes et animaux pourraient à nouveau être consommés par l'homme malgré les radiations solaires subies ?

    En vous remerciant par avance de l'intérêt que vous pourrez porter à ma question
    Cordialement

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Ygo

    Re : Une forte exposition aux radiations solaires contamine-t-elle le vivant comme un accident nuclé

    Bonjour

    Avant tout, je crois qu'il faut bien distinguer :
    - "irradiation" = exposition d'un objet ou d'un organisme (pendant une durée déterminée) à un flux de rayonnement(s) déterminé(s)
    - "contamination" = processus par lequel un objet ou un organisme absorbe (nutrition, respiration : contamination interne) des poussières, des gaz, des atomes ou des molécules contenant des éléments radioactifs, ou bien par lequel cet objet ou cet organisme se trouve "saupoudré" de poussières radioactives (contamination externe).

    La contamination entraine une irradiation progressive, pouvant s'étaler sur de longues durées, et particulièrement néfaste quand les organismes sont atteints "de l'intérieur" (exemple : iode radioactif fixé par la glande thyroïde, césium radioactif fixé par le squelette)

    Un accident (Tchernobyl) ou une explosion nucléaire "militaire" (Hiroshima, Nagasaki) vont
    - d'une part, irradier "immédiatement" tout organisme et tout objet proche du lieu de l'explosion
    - d'autre part, pulvériser dans l'atmosphère une énorme quantité d'atomes et de poussières radioactifs qui vont "voyager" et contaminer tout ce qui se trouvera sur leur route. Il en résulte une irradiation "différée" dangereuse pour les êtres vivants, et qui peut durer des dizaines ou des centaines d'années, en diminuant lentement.

    Pour en revenir à la question posée, une irradiation solaire ne rend pas les objets radioactifs, et ne les "contamine" pas, ni à court ni à moyen ni à long terme !
    Par conséquent, toute comparaison avec Tchernobyl ou Hiroshima est à manier avec précautions...

    En particulier, il n'y a aucun problème pour la consommation d'aliments qui ont pris un bon coup de soleil, sauf peut-être pour l'aspect extérieur...

    Le problème de l'augmentation du nombre de cancers de la peau corrélée à l'exposition au Soleil est nettement différent. Le mécanisme (mal connu) est lié aux altérations des cellules sous l'effet des rayonnement ultra-violets. Et il s'agit d'un "facteur de risque", et non d'un processus déterministe.

    Cordialement

  4. #3
    magicopaco

    Re : Une forte exposition aux radiations solaires contamine-t-elle le vivant comme un accident nuclé

    Merci beaucoup pour cette explication claire et intéressante. En effet je suis assez ignare dans le domaine je l'avoue.

    J'aurais juste voulu aller plus loin dans le cas des radiations solaire, car je parlais surtout d'une éventualité ou ces radiations solaires seraient bien au delà de la normale à ce que nous connaissons : c'est à dire dans le cas où le champ magnétique de la terre disparaitrait par exemple provoquant une exposition beaucoup plus dangereuse pour les être vivants

    En vous remerciant encore pour votre réponse.
    Cordialement

  5. #4
    Ygo

    Re : Une forte exposition aux radiations solaires contamine-t-elle le vivant comme un accident nuclé

    Re-bonjour

    Il ne faut surtout pas avoir honte de ne pas tout connaitre ! Tout ceux qui ont eu la chance de beaucoup apprendre ont aussi découvert l'étendue de leurs lacunes... et pour moi, je peux dire que ça ne va pas en s'arrangeant avec l'âge.

    Citation Envoyé par magicopaco Voir le message
    (...) je parlais surtout d'une éventualité ou ces radiations solaires seraient bien au delà de la normale à ce que nous connaissons : c'est à dire dans le cas où le champ magnétique de la terre disparaitrait par exemple provoquant une exposition beaucoup plus dangereuse pour les être vivants (...)
    Si le champ magnétique de la Terre disparaissait... ça ne changerait pas grand-chose pour les êtres vivants. D'ailleurs, le fait s'est déjà produit plusieurs fois, et il n'y a aucune corrélation avec les "extinctions" d'espèces vivantes, que ce soit celle des dinosaures ou d'autres.

    En effet l'atmosphère terrestre est un "bouclier" autrement plus efficace que le champ magnétique pour nous protéger des rayonnements énergétiques provenant de l'espace (et pas seulement du Soleil).

    Actuellement, ce sont les ultra-violets qui sont potentiellement les plus dangereux pour les cellules vivantes. Et c'est l'atmosphère qui les absorbe (en particulier : l'ozone) et non le champ magnétique...

    Evidemment, en cas de très forte éruption solaire, la Terre reçoit en quantité beaucoup plus importante que d'habitude des rayons X, des protons et des électrons rapides. Mais tout ça est totalement absorbé par l'atmosphère (d'où de belles "aurores" boréales et australes).

    Par contre, des astronautes (ISS ou future expédition vers Mars) subiraient effectivement une forte irradiation à cause de ces protons rapides... et les effets pourraient bien être dangereux. Mais les passionnés de conquête spatiale oublient généralement ce "détail" !

    Est-ce que je réponds mieux à la question ?

    A bientôt.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    magicopaco

    Re : Une forte exposition aux radiations solaires contamine-t-elle le vivant comme un accident nuclé

    Oui, merci beaucoup pour toutes ces informations.
    Cordialement,

  8. #6
    Carcharodon

    Re : Une forte exposition aux radiations solaires contamine-t-elle le vivant comme un accident nuclé

    Salut,

    Citation Envoyé par Ygo Voir le message
    Si le champ magnétique de la Terre disparaissait... ça ne changerait pas grand-chose pour les êtres vivants. D'ailleurs, le fait s'est déjà produit plusieurs fois, et il n'y a aucune corrélation avec les "extinctions" d'espèces vivantes, que ce soit celle des dinosaures ou d'autres.
    Ouch ... tu t'avances beaucoup là, Ygo !
    Il ne faut pas confondre recombinaison du champ magnétique avec interruption de celui-ci.
    Le fait que la terre ait déjà changé de nombreuses fois de polarité n'implique pas que le champ se soit arrêté dans les phases de transition : la dynamo terrestre ne s'est pas arrêtée.

    Il est fort probable que l'arrêt instantané du champ magnétique (chose impossible par ailleurs) provoque la fin de la vie terrestre assez rapidement.
    Sauf, peut-être, pour les formes vivantes des abysses océaniques.
    Tout le reste s'éteindrait plus ou moins vite sous l'effet du bombardement et des mutations dégénératives, ces protons accélérés étant très destructifs pour le matériel génétique.
    Peut-être certaines bactéries réussiraient-elles a s'y adapter (grâce à leur rapidité de reproduction qui est gage d'une capacité évolutive bien supérieure), mais je doute fort que le moindre macro-organisme puisse pérenniser une descendance dans ces conditions.
    En effet l'atmosphère terrestre est un "bouclier" autrement plus efficace que le champ magnétique pour nous protéger des rayonnements énergétiques provenant de l'espace (et pas seulement du Soleil).
    Je dirais complémentaire en évitant de comparer l'un a l'autre.
    Car si l'un des deux manque, ça ne fonctionne plus.
    Actuellement, ce sont les ultra-violets qui sont potentiellement les plus dangereux pour les cellules vivantes. Et c'est l'atmosphère qui les absorbe (en particulier : l'ozone) et non le champ magnétique...
    Parce que le rayonnement le plus énergétique et destructif (flux de protons) du soleil ne peut nous atteindre grâce à la ceinture de Van Allen.
    Retire la, et le problème viendrait alors du flux de proton et non plus des UV qui serait insignifiant en comparaison.
    Evidemment, en cas de très forte éruption solaire, la Terre reçoit en quantité beaucoup plus importante que d'habitude des rayons X, des protons et des électrons rapides. Mais tout ça est totalement absorbé par l'atmosphère (d'où de belles "aurores" boréales et australes).
    Ici aussi je mettrais un bémol : pourquoi ces aurores sont boréales et australes, car seule une petite partie de ce flux arrive jusqu'à la terre, le reste étant dévié par la ceinture, et dont une très faible partie atteint le sol en suivant les lignes du champ magnétique, donc ~ aux pôles terrestres.
    Et on voit bien, justement, ici, que l'atmosphère n'arrive même pas a stopper ce flux résiduel !
    Ce qui est quand même un sacré contre exemple !
    Par contre, des astronautes (ISS ou future expédition vers Mars) subiraient effectivement une forte irradiation à cause de ces protons rapides... et les effets pourraient bien être dangereux. Mais les passionnés de conquête spatiale oublient généralement ce "détail" !
    Ça dépend lesquels (de passionnés)
    De nombreuses discussions ont eu lieu a ce sujet, sur ces forums.
    Comme tu viens de le préciser, dès qu'on sort de la bulle protectrice terrestre, le plus dangereux, c'est avant tout les particules qui sont arrêtées, plutôt déviés, par la ceinture de Van Allen, ce qui prouve bien le caractère absolument indispensable de cette protection pour la terre.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  9. Publicité
  10. #7
    Ygo

    Re : Une forte exposition aux radiations solaires contamine-t-elle le vivant comme un accident nuclé

    Bonsoir

    J'admets volontiers que je me suis "avancé" rapidement... et que j'ai pu me tromper sur certains points. Sur d'autres points, il y a matière à discussion.
    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    (...) Il ne faut pas confondre recombinaison du champ magnétique avec interruption de celui-ci.
    Le fait que la terre ait déjà changé de nombreuses fois de polarité n'implique pas que le champ se soit arrêté dans les phases de transition : la dynamo terrestre ne s'est pas arrêtée.(...).
    D'accord, le changement de polarité (clairement établi par le paléomagnétisme mesuré au voisinage de la dorsale médio-atlantique par exemple) n'implique pas nécessairement une annulation temporaire du champ.
    Il ne l'exclut pas non plus, d'ailleurs... L'affirmation "la dynamo terrestre ne s'est pas arrêtée" est peut-être exacte, mais les connaissances sur le fonctionnement de cette dynamo sont encore plutôt minces.
    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    (...)Il est fort probable que l'arrêt instantané du champ magnétique (chose impossible par ailleurs) provoque la fin de la vie terrestre assez rapidement.(...)
    "Tu t'avances beaucoup là, Carcharodon !"
    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    (...)Sauf, peut-être, pour les formes vivantes des abysses océaniques.
    Tout le reste s'éteindrait plus ou moins vite sous l'effet du bombardement et des mutations dégénératives, ces protons accélérés étant très destructifs pour le matériel génétique. (...) je doute fort que le moindre macro-organisme puisse pérenniser une descendance dans ces conditions.(...)
    Là, je discute... et je maintiens que l'atmosphère est un "bouclier" particulièrement efficace pour arrêter des protons, même si leur énergie est par exemple de plusieurs dizaines de Méga-électronvolts (ce qui est le cas lors des fortes éruptions solaires)

    En effet, pour une "cible" placée au sol, l'écran atmosphérique correspond à environ 1 kg.cm-2, ce qui équivaut à 10 mètres d'eau, ou à 9 cm de plomb... C'est bien plus qu'il n'en faut pour arrêter des protons, fussent-ils "musclés".

    Même si le champ magnétique ne déviait/piégeait pas les protons, ils n'atteindraient pas le sol... à moins que l'atmosphère ne disparaisse aussi par magie.

    Pour effectuer des calculs précis avec les données du NIST concernant les protons voir http://physics.nist.gov/PhysRefData/...ext/PSTAR.html
    (il suffit de donner une énergie en Mev pour avoir le "stopping power" en grammes par cm²)
    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    (...) Parce que le rayonnement le plus énergétique et destructif (flux de protons) du soleil ne peut nous atteindre grâce à la ceinture de Van Allen.(...).
    Cette affirmation me semble très discutable. Les ceintures de van Allen sont des zones dans lesquelles un grand nombre de particules chargées spiralent autour du champ magnétique. Elles n'existeraient pas si le champ était absent, certes... et les protons atteindraient librement l'atmosphère -> voir paragraphe précédent.

    A propos des aurores australes et boréales, tu dis :
    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    (...) seule une petite partie de ce flux arrive jusqu'à la terre, le reste étant dévié par la ceinture, et dont une très faible partie atteint le sol en suivant les lignes du champ magnétique, donc ~ aux pôles terrestres.
    Et on voit bien, justement, ici, que l'atmosphère n'arrive même pas a stopper ce flux résiduel !
    Ce qui est quand même un sacré contre exemple !
    (...).
    Le flux de particules chargées n'atteint pas le sol ! Les magnifiques "draperies" caractéristiques de ce phénomène sont situées entre 100 et 150 km d'altitude !
    Voir entre autres : http://www.meteo.org/phenomen/aurore.htm

    Au lieu d'un contre-exemple, c'est une confirmation de ce que je dis... A cette altitude, l'atmosphère est extrêmement peu dense, et cela suffit pourtant à fournir les conditions d'une interaction qui dissipe efficacement l'énergie.

    Evidemment, si le champ magnétique disparaissait, les "aurores" seraint visibles à toutes les latitudes, et les astrams auraient peut-être du mal à voir les étoiles ou les objets du ciel profond. Mais pour ça, pas besoin d'attendre... il suffit d'inventer l'éclairage public.

    Bon ciel à tous !

Discussions similaires

  1. Une centrale à fusion nucléaire peut-elle explosée?
    Par drobert dans le forum Physique
    Réponses: 14
    Dernier message: 25/03/2010, 08h25
  2. Le vivant répond-il aux mêmes lois de la physique que le non-vivant?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 18
    Dernier message: 16/11/2009, 19h22
  3. Estimation Radiations solaires Pays moyen orient ?
    Par Waldoo dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/07/2009, 10h20
  4. Accident nucléaire
    Par bolltt dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 9
    Dernier message: 09/04/2009, 23h38
  5. les radiations solaires
    Par legibbon dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/02/2005, 19h54