Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 112

Vitesse "propre"



  1. #1
    Garion

    Vitesse "propre"


    ------

    Bonjour,

    La vitesse (dans un cadre relativiste) est souvent exprimée en % de C.
    On parle pour des accélérateurs de particules de vitesses de 0.99.... de c ou d'énergie en eV.
    Mais pourquoi ne parle t'ont pas de vitesse "propre", c'est à dire la distance vue de l'objet avant qu'il ne se mette en mouvement divisé par le temps propre qu'il va mettre pour atteindre l'objet.
    Par exemple, je vois une étoile à 10 années lumières, et je m'approche de la vitesse de la lumière pour l'atteindre. Au final, je vais mettre par exemple 5 ans en temps propre pour y arriver. Ma vitesse moyenne "propre" sera donc de 2 * c.
    Ce serait quand même plus visuel et pratique que de parler de 0.999.... c.
    Est-ce qu'une telle échelle de vitesse existe déjà ? Est-ce qu'elle a un nom ?

    Merci d'avance pour vos réponses.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Gloubiscrapule

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par Garion Voir le message
    Par exemple, je vois une étoile à 10 années lumières, et je m'approche de la vitesse de la lumière pour l'atteindre. Au final, je vais mettre par exemple 5 ans en temps propre pour y arriver. Ma vitesse moyenne "propre" sera donc de 2 * c.
    Contraction des longueurs: le voyageur verra la distance divisée par 2 et donc sa vitesse reste bornée à c toujours!

    Cependant il y a une quantité qui devrait t'intéresser: la rapidité.
    Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt...

  4. #3
    Garion

    Re : Vitesse "propre"

    Je connais la contraction des longueurs pour le voyageur. Mais ce que je cherchais c'était le nom d'une quantité qui représenterait la distance vue avant de le déplacement divisé par le temps propre pour l'atteindre.
    Et ce que j'appelais vitesse "propre" correspond exactement à ce que tu m'as proposé: la rapidité.
    Merci beaucoup pour ta réponse, en revanche, il y a une ligne dans l'article de Wikipedia que j'ai du mal à comprendre. C'est celle-ci :

    "La rapidité est rarement utilisée car elle est moins pratique que la quadri-vitesse dans les formules d'invariance de l'impulsion, et surtout cette simplicité n'est valable que dans le cas du parallélisme des vitesses."

    En langage compréhensible par un bête physicien amateur qui s'attache plus à comprendre les concepts que les équations, ça veut dire quoi ?

  5. #4
    phys4

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par Garion Voir le message
    "La rapidité est rarement utilisée car elle est moins pratique que la quadri-vitesse dans les formules d'invariance de l'impulsion, et surtout cette simplicité n'est valable que dans le cas du parallélisme des vitesses."
    Bonjour à vous,
    J'ai utilisé ce concept de vitesse propre dans le cadre d'une discussion de science fiction :
    dans l'exemple d'un vaisseau spatial de SF je considère trois vitesses :
    1 - l'intégrale de l'accélération prise par le vaisseau c'est le prolongement de la vitesse classique, celle que mesurerait un accéléromètre. On l’appelle aussi rapidité, la rapidité réduite est le rapport
    2- la vitesse mesurée, c'est la vitesse que mesurerai un observateur voyant passer le vaisseau, c'est la vitesse usuelle, elle s'écrit en fonction de la précédente :

    Elle ne peut dépasser c.
    3- la vitesse "propre" ou efficace, qui est la distance de l'espace (considéré avant accélération) qui parcourt le vaisseau à chacune de ses secondes.
    Cette troisième vitesse est plus grande que les deux précédentes est s'écrit :

    En comparant aux notations usuelles:
    avec
    Comprendre c'est être capable de faire.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Mailou75

    Re : Vitesse "propre"

    Salut,

    La définition de la rapidité () n'est pas la même mais on retrouve ici les mêmes égalités, je ne comprend pas le pourquoi des fonctions hyperboliques
    Toujours la même figure ...

    A quel moment commence la SF stp, je suis un peu perdu ?

    Merci
    Mailou
    Images attachées Images attachées  
    Dernière modification par Mailou75 ; 17/05/2012 à 05h34.

  8. #6
    phys4

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par Mailou75 Voir le message
    A quel moment commence la SF stp, je suis un peu perdu ?
    Salut,
    La SF commence lorsque l'on considère un vaisseau capable d'approcher la vitesse de la lumière, cela suppose un tas d'inventions qui n'existe pas encore.
    Il n'existe pas deux définitions de la rapidité, simplement ses propriétés ne sont pas toujours citées.

    Je trouve intéressant de noter que la relativité ne freine pas un vaisseau spatial, au contraire, elle l'accélère.
    Prenons un exemple chiffré pour illustrer cela :
    Un vaisseau accélère de 1 g pendant presque 5 ans, les accéléromètres du bord qui font l'intégrale de l'accélération indique que le vaisseau se déplace à 5 fois la vitesse de la lumière (interprétation classique de )

    Un astéroïde passe à proximité du vaisseau, un observateur mesure sa vitesse et en déduit que la vitesse du vaisseau est de 99,99% de la vitesse de la lumière(valeur de ).

    Un astronome vérifie les étoiles autour du vaisseau, compare à la carte du ciel et en déduit que la vitesse du vaisseau est de 74 fois la vitesse de la lumière .
    Avez vous reconnu les 3 vitesses ?

    Résultat le vaisseau effectue son voyage à près de 15 fois la vitesse donnée par la mécanique classique.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  9. Publicité
  10. #7
    papy-alain

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message
    ...le vaisseau se déplace à 5 fois la vitesse de la lumière...
    ...la vitesse du vaisseau est de 99,99% de la vitesse de la lumière...
    ...la vitesse du vaisseau est de 74 fois la vitesse de la lumière...
    ...le vaisseau effectue son voyage à près de 15 fois la vitesse donnée par la mécanique classique.
    Pas de doute : la relativité est bien une notion toute relative.
    Les météorites ne peuvent exister car il n'y a pas de pierres dans le ciel. Lavoisier.

  11. #8
    invite87654323
    Invité

    Re : Vitesse "propre"

    Bonjour,

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message

    Avez vous reconnu les 3 vitesses ?

    Résultat le vaisseau effectue son voyage à près de 15 fois la vitesse donnée par la mécanique classique.
    Je tente ma chance (en tout çà fait 4 vitesses )

    - 5*C : c'est la vitesse qu'aurait le vaisseau à accélération constante, si la relativité n'existait pas (Newton)

    - 99,99 %C : c'est la vitesse du vaisseau mesurée par la station sur Terre, ou par tout observateur immobile par rapport à la Terre

    - 74*C : c'est la vitesse "apparente" (fausse) compte tenu du facteur de Lorentz (relativité) et de la mécanique classique (Newton) (15*5=75...ou 74)

    - 15*C : c'est la vitesse du vaisseau déduite par les astronautes, compte tenu qu'il ont parcouru environ 5 années lumières en seulement 4 de leurs mois.


    Je ne suis pas sûr de mon explication au point -3/ (facteur 74)

    Merci à phys4 pour cet exposé très intéressant et merci de corriger mes erreurs

  12. #9
    invite87654323
    Invité

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message
    Un vaisseau accélère de 1 g pendant presque 5 ans
    heu..pendant 5 ans pour qui, pour la Terre je présume ? Sinon, si c'est 5 ans pour les astronautes, çà nous mène très très très loin dans l'espace et dans le temps, non ?

  13. #10
    Gloubiscrapule

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par hubert36 Voir le message
    Je tente ma chance (en tout çà fait 4 vitesses )
    Non seulement 3:

    - 5c déduit de l'accélération en mécanique classique
    - 0.9999c c'est la vitesse par rapport à la Terre
    - 74c: c'est la vitesse "apparente" compte tenu du facteur de Lorentz (ce qui correspond à 15 fois 5c la vitesse en mécanique classique numéro 1).

    En réalité la 1 elle est basé sur un calcul faux. Et la 3 n'est qu'apparente à cause de la dilatation du temps (ou contraction des longueurs).
    Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt...

  14. #11
    invite87654323
    Invité

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par Gloubiscrapule Voir le message
    Non seulement 3:

    - 5c déduit de l'accélération en mécanique classique
    - 0.9999c c'est la vitesse par rapport à la Terre
    - 74c: c'est la vitesse "apparente" compte tenu du facteur de Lorentz (ce qui correspond à 15 fois 5c la vitesse en mécanique classique numéro 1).

    En réalité la 1 elle est basé sur un calcul faux. Et la 3 n'est qu'apparente à cause de la dilatation du temps (ou contraction des longueurs).
    Oui pardon 3, en lisant 15 fois la vitesse en mécanique classique, mon esprit a fait 15C.
    En fait 15 représente le facteur (virtuel) qui permet à la relativité "d'accélérer le vaisseau" dans les termes décrits par phys4.

    Donc en résumé, pour les astronautes, les 5 années lumières parcourues dans l'univers (un peu moins), ont été parcourues en moins d'un mois (temps à bord du vaisseau).
    Là où je coince, c'est niveau accélération :
    1g, c'est l'accélération "ressentie" dans le vaisseau (la balance de l'astronaute lui indique son "poids" comme elle le ferait sur Terre.
    Par contre, l'accélération "virtuelle" (5 années lumière en moins d'un mois !) c'est hyper balèze non ?
    C'est normal ?
    Vu de la Terre, cette accélération est de 1g au début du voyage et tend vers 0 quand V tend vers C non ?

    Attendez çà colle pas : avec 1g, en 1 mois, on est toujours dans le classique avec a=10m/s², on v=a.t=10.(3600.24.31)=26784000 m/s = 26784 km/s !
    On peut encore appliquer Newton dans le vaisseau et dehors

    Donc c'est 1g dans le vaisseau pendant 5 ans mesurés dans le vaisseau.
    Donc, compte tenu de la vitesse apparente, 74C, ça fait des centaines d'années lumière de parcourues pendant des centaines d'années depuis la Terre.
    74C, c'est la vitesse maxi, faudrait voir combien çà fait en vitesse moyenne, à peu près la moitié comme en mécanique classique non ?

  15. #12
    phys4

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par hubert36 Voir le message
    Donc en résumé, pour les astronautes, les 5 années lumières parcourues dans l'univers (un peu moins), ont été parcourues en moins d'un mois (temps à bord du vaisseau).

    Donc c'est 1g dans le vaisseau pendant 5 ans mesurés dans le vaisseau.
    Donc, compte tenu de la vitesse apparente, 74C, ça fait des centaines d'années lumière de parcourues pendant des centaines d'années depuis la Terre.
    74C, c'est la vitesse maxi, faudrait voir combien çà fait en vitesse moyenne, à peu près la moitié comme en mécanique classique non ?
    En effet, toutes les références ont été prises dans le vaisseau. Vous avez retrouvé tout seul que les 5 années sont comptées à bord du vaisseau.
    Cela fera des centaines d'années sur Terre s'il essaie de revenir. Sinon la correspondance de temps n'a pas de sens.

    La relativité n'interdit pas à un humain d'aller visiter la galaxie voisine pendant sa durée de vie, ce sont les moyens techniques qui manquent.

    Ce ne sera pas la peine de revenir sur Terre ensuite, il ne se reconnaitrait plus.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  16. Publicité
  17. #13
    invite87654323
    Invité

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message
    En effet, toutes les références ont été prises dans le vaisseau. Vous avez retrouvé tout seul que les 5 années sont comptées à bord du vaisseau.
    Cela fera des centaines d'années sur Terre s'il essaie de revenir. Sinon la correspondance de temps n'a pas de sens.
    Effectivement, j'oubliais que la correspondance n'a pas de sens tant qu'il n'y a pas de retrouvailles, puisqu'il y a réciprocité entre les deux référentiels (réciprocité probablement à l'origine du terme "paradoxe" associé à tort aux jumeaux de Langevin ).

    Ce qui est remarquable, c'est que si la vitesse est limitée à C, la rapidité elle est sans limite (en théorie).

  18. #14
    phys4

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par hubert36 Voir le message
    Ce qui est remarquable, c'est que si la vitesse est limitée à C, la rapidité elle est sans limite (en théorie).
    Seule la vitesse mesurée est limitée à c.
    A propose de la troisième vitesse, que Garion a appelé vitesse "propre", la plus élevée des 3, personne n'a remarqué, qu'il s'agissait de l'impulsion, ou plutôt de la densité d'impulsion par unité de masse.

    L'impulsion s'écrit et la vitesse "propre"

    Et nous savons que rien n'empêche l'impulsion de croitre indéfiniment.

    Nous avons donc la relation Impulsion = "masse propre" x vitesse"propre"

    Relation qui rappelle la mécanique classique, pour cette raison, j'avais penser l'appeler vitesse "propre".
    Mais ces dénominations vont me valoir les foudres des puristes.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  19. #15
    Mailou75

    Re : Vitesse "propre"

    Salut,

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message
    Salut,
    La SF commence lorsque l'on considère un vaisseau capable d'approcher la vitesse de la lumière, cela suppose un tas d'inventions qui n'existe pas encore.
    ne te moques pas de moi !

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message
    (...)personne n'a remarqué, qu'il s'agissait de l'impulsion, ou plutôt de la densité d'impulsion par unité de masse.
    L'impulsion s'écrit et la vitesse "propre"
    Ça c'est croustillant tu parles du p de E2=m2c4 + pc2 ?
    Sinon existe-t-il une correspondance avec celui ci ?

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message
    Cette troisième vitesse est plus grande que les deux précédentes est s'écrit :

    En comparant aux notations usuelles:
    avec
    Citation Envoyé par Gloubiscrapule Voir le message
    - 74c: c'est la vitesse "apparente" compte tenu du facteur de Lorentz (ce qui correspond à 15 fois 5c la vitesse en mécanique classique numéro 1).
    Pourrait-on en savoir un peu plus sur cette fameuse vitesse "apparente" V/c=? ça m’intéresse beaucoup
    Est-ce seulement une valeur déduite directement de v/c ? Influence-t-elle certaines mesures ?
    Pourquoi ce terme : "apparente", ça semble plutôt mal choisi ? vitesse "propre" ? impulsion ?...
    C'est très proche de ce que je cherche à illustrer ici : http://forums.futura-sciences.com/as...z-vitesse.html

    Une relation intéressante : quand v>0.99, a un ordre de grandeur supérieur à 10, quand tend vers 1 et tend vers ça coutait rien de la dire
    Ce qui dans le cas qui nous intéresse donne v/c = 0.9999 V/c=74 =74 (en arrondi)

    Je vais essayer de raisonner vous me direz si c'est juste...
    Supposons donc qu'on envoie un voyageur à 0,9999c sur un objet à 300.000km, globalement il met 1s à y aller et la lumière 1s à me revenir
    Je suis donc au courant de l'arrivée à destination du voyageur au bout de 2s, et sans trop m'avancer je dirais qu'au bout d'une seconde je le vois à mi parcours soit à 150.000km
    Le facteur de Lorentz nous dit que pour lui, ce trajet n'a pris que 1/=1/74=0.0135s, au bout d'une seconde je le vois donc âgé de la moitié (1/148s)
    Donc en résumé quand un objet s'éloigne de moi à 0,9999c, je le vois à mi parcours et 148 fois plus jeune (et redshifté z+1=148)
    Par extension, au bout de 5 ans je le verrai à 2,5 années lumières âgé de 12jours !
    Quant au voyageur, au bout de 5ans (pour lui), il se trouvera à une distance de 5x=5x74=370AL
    Correct ?

    Merci à vous
    Mailou

  20. #16
    Mailou75

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par Mailou75 Voir le message
    Par extension, au bout de 5 ans je le verrai à 2,5 années lumières âgé de 12jours !
    Je viens de tilter pour "apparente"... 12jours à 74c ça fait bien 2,5AL

  21. #17
    Mailou75

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par Mailou75 Voir le message
    Donc en résumé quand un objet s'éloigne de moi à 0,9999c, je le vois à mi parcours et 148 fois plus jeune (et redshifté z+1=148)
    Car pour v/c>0,99 on a en arrondi z+1=2

  22. #18
    Amanuensis

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message
    Relation qui rappelle la mécanique classique, pour cette raison, j'avais penser l'appeler vitesse "propre".
    Mais ces dénominations vont me valoir les foudres des puristes.
    La quantité indiquée est relative, elle dépend du référentiel (elle est nulle si on choisit le référentiel tangent). Parler de "propre" pour quelque chose qui dépend du référentiel détruit ce qui est propre au terme "propre".


    Il existe bien une notion de "vitesse" qui soit indépendante de tout système de coordonnées, c'est la 4-vitesse. Elle me semble un bon candidat pour être la "vitesse propre".

    De fait, des considérations de symétrie limitent les notions "propres" à être des scalaire (masse, temps propre), des 4-vecteurs (4-vitesse, accélération propre) ou des tenseurs 4D d'ordre supérieur. L'accélération propre se présente en pratique en 3D, mais est en fait 4D, de la forme (0, ax, ay, az) dans un système de coordonnées particulier avec (ax, ay, az) l'accélération propre 3D.


    ----

    L'intégrale de l'accélération propre est une notion intéressante. Là, assis sur ma chaise, mon accélération propre est de 9,81 m/s². Chaque année l'intégrale en question augmente d'environ 1 c. Quelle peut bien être la signification physique d'une telle quantité ?
    Dernière modification par Amanuensis ; 18/05/2012 à 09h19.

  23. Publicité
  24. #19
    papy-alain

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    L'intégrale de l'accélération propre est une notion intéressante. Là, assis sur ma chaise, mon accélération propre est de 9,81 m/s². Chaque année l'intégrale en question augmente d'environ 1 c. Quelle peut bien être la signification physique d'une telle quantité ?
    Ca permet de mesurer l'énergie nécessaire dépensée pour ne pas tomber de sa chaise pendant un an.
    Les météorites ne peuvent exister car il n'y a pas de pierres dans le ciel. Lavoisier.

  25. #20
    Mailou75

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par Mailou75 Voir le message
    Je vais essayer de raisonner vous me direz si c'est juste...
    Supposons donc qu'on envoie un voyageur à 0,9999c sur un objet à 300.000km, globalement il met 1s à y aller et la lumière 1s à me revenir
    Je suis donc au courant de l'arrivée à destination du voyageur au bout de 2s, et sans trop m'avancer je dirais qu'au bout d'une seconde je le vois à mi parcours soit à 150.000km
    Le facteur de Lorentz nous dit que pour lui, ce trajet n'a pris que 1/=1/74=0.0135s, au bout d'une seconde je le vois donc âgé de la moitié (1/148s)
    Donc en résumé quand un objet s'éloigne de moi à 0,9999c, je le vois à mi parcours et 148 fois plus jeune (et redshifté z+1=148)
    Par extension, au bout de 5 ans je le verrai à 2,5 années lumières âgé de 12jours !
    (...) "apparente"... 12jours à 74c ça fait bien 2,5AL
    Svp j'aimerais bcp savoir si ce raisonnement est juste, et sinon où pèche-t-il ?

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    L'intégrale de l'accélération propre est une notion intéressante. Là, assis sur ma chaise, mon accélération propre est de 9,81 m/s². Chaque année l'intégrale en question augmente d'environ 1 c. Quelle peut bien être la signification physique d'une telle quantité ?

  26. #21
    phys4

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par Mailou75 Voir le message
    Salut,

    Ça c'est croustillant tu parles du p de E2=m2c4 + pc2 ?
    Sinon existe-t-il une correspondance avec celui ci ?
    Bonjour,
    Il n'existe pas plusieurs impulsions, oui c'est bien l'impulsion qui se trouve dans la formule corrigée :
    E2 = m2c4 + p2c2

    Pas d'objection pour l'exemple développé, sauf que je n'avais pas considéré une accélération infinie.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  27. #22
    Mailou75

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message
    Bonjour,
    Il n'existe pas plusieurs impulsions, oui c'est bien l'impulsion qui se trouve dans la formule corrigée :
    E2 = m2c4 + p2c2
    T'as parlé de "densité d'impulsion par unité de masse", j'ai eu un doute...
    Merci et pour la correction aussi (p'tit oubli)

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message
    Pas d'objection pour l'exemple développé, sauf que je n'avais pas considéré une accélération infinie.
    Merci pour la réponse en tout cas ça valide beaucoup de choses pour moi (la plupart de mes derniers schémas en fait...)

    Pour le coté pratique, on peut accélérer le voyageur dans le LHC avant de l'éjecter à t0 de l’expérience, pas d'accélération infinie
    Par contre il est réduit en bouillie par la force centrifuge puis explose au contact de l’atmosphère... des candidats ?

    Encore merci
    Mailou

  28. #23
    LoicM

    Re : Vitesse "propre"

    Je découvre ce fil de discussion un peu tard, mais cette vitesse "propre" évoquée ici, n'est-ce pas la "proper velocity" des ouvrages anglo-saxons, c'est à dire la variation de distance (vue du point de vue de l'observateur terrestre dans le cas présent) par rapport au temps propre du voyageur?

    http://en.wikipedia.org/wiki/Proper_velocity

  29. #24
    phys4

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par LoicM Voir le message
    Je découvre ce fil de discussion un peu tard, mais cette vitesse "propre" évoquée ici, n'est-ce pas la "proper velocity" des ouvrages anglo-saxons, c'est à dire la variation de distance (vue du point de vue de l'observateur terrestre dans le cas présent) par rapport au temps propre du voyageur?

    http://en.wikipedia.org/wiki/Proper_velocity
    Tout à fait exact, dans cet article nous retrouvons en une seule formule les trois quantités dont nous avons discuté ici.
    Merci, je me sens moins seul.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  30. Publicité
  31. #25
    Mailou75

    Re : Vitesse "propre"

    Merci pour le lien

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message
    Tout à fait exact, dans cet article nous retrouvons en une seule formule les trois quantités dont nous avons discuté ici.
    Merci, je me sens moins seul.
    Quatre même avec p=wm, et on a enfin le nom exact de w/c : vitesse "propre" !

    On a donc une fois la "rapidité" définie :
    sinh=w/c
    tanh=v/c
    cosh=

    Mais je maintiens qu'on peut définir un tel que:
    tan=w/c
    sin=v/c
    cos=1/

    A partir du moment où ne représente rien en soi pourquoi est-ce qu'on se trimbale des fonctions hyperboliques ? C'est pour effrayer le quidam ?

  32. #26
    Zefram Cochrane

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    La quantité indiquée est relative, elle dépend du référentiel (elle est nulle si on choisit le référentiel tangent). Parler de "propre" pour quelque chose qui dépend du référentiel détruit ce qui est propre au terme "propre".


    Il existe bien une notion de "vitesse" qui soit indépendante de tout système de coordonnées, c'est la 4-vitesse. Elle me semble un bon candidat pour être la "vitesse propre".

    De fait, des considérations de symétrie limitent les notions "propres" à être des scalaire (masse, temps propre), des 4-vecteurs (4-vitesse, accélération propre) ou des tenseurs 4D d'ordre supérieur. L'accélération propre se présente en pratique en 3D, mais est en fait 4D, de la forme (0, ax, ay, az) dans un système de coordonnées particulier avec (ax, ay, az) l'accélération propre 3D.


    ----

    L'intégrale de l'accélération propre est une notion intéressante. Là, assis sur ma chaise, mon accélération propre est de 9,81 m/s². Chaque année l'intégrale en question augmente d'environ 1 c. Quelle peut bien être la signification physique d'une telle quantité ?
    bonjour Amanuensis,
    C'est le genre de résultat étrange qui me ferait penser qu'il n'y a pas coîncidence. pourrais-tu nous poster les calculs STP?
    je dirai qu'il doit avoir une sorte de relation constante entre G et C. Et que si je suis sur une chaise à la surface de la Lune, vu que l'accélération gravitationnelle est plus faible, mais que le rapport aux longueurs n'est pas le même que sur Terre, en faisant ton intégrale tu trouvera peut être aussi C. Sinon, j'imagine que tu utilise
    ; que cela donne t'il avec la relation ?
    Fatal Bazooka : Fous ta cagoule!

  33. #27
    phys4

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par Mailou75 Voir le message

    Mais je maintiens qu'on peut définir un tel que:
    tan=w/c
    sin=v/c
    cos=1/

    A partir du moment où ne représente rien en soi pourquoi est-ce qu'on se trimbale des fonctions hyperboliques ? C'est pour effrayer le quidam ?
    Les relations trigonométriques sont exactes aussi, le défaut c'est que l'angle ainsi défini, n'a pas d'autre propriété, il appartient à l'intervalle ]-pi/2,pi/2[ et n'a pas de sens physique.
    Au contraire, avec les fonctions hyperboliques, l'argument prend n'importe quelle valeur réelle, il est additif suivant une direction donnée et la conséquence est qu'il représente l'intégrale de l'accélération. C'est donc l'un des prolongements de la vitesse classique. Enfin il simplifie beaucoup les opérations sur la TL.
    Comment écrire la composition des vitesses avec la représentation trigo ?

    Après c'est une question d'habitude, les fonctions hyperboliques ne sont pas plus difficiles à manipuler que les fonction trigonométriques.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  34. #28
    Zefram Cochrane

    Re : Vitesse "propre"

    Pour Amanuensis,
    si je fais 299 792 458 /(3600*24*365.25) = 9.5m/s²
    je suppose qu'en tenant compte de la relativité, toute accélération constante au delà de 9.5m/s² pendant un an donne une vitesse proche de c.
    mais je suis quand même intéressé par les calculs.
    cordialement,
    Zefram
    Fatal Bazooka : Fous ta cagoule!

  35. #29
    phys4

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    Pour Amanuensis,
    si je fais 299 792 458 /(3600*24*365.25) = 9.5m/s²
    je suppose qu'en tenant compte de la relativité, toute accélération constante au delà de 9.5m/s² pendant un an donne une vitesse proche de c.
    mais je suis quand même intéressé par les calculs.
    cordialement,
    Zefram
    Bonjour, il n'y a pas d'autres calculs que celui que vous faites, la conclusion est correcte, sinon attention à la significations de la vitesse obtenue :
    vous obtenez ainsi le paramètre cher à Mailou, et non la vitesse mesurée.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  36. #30
    Zefram Cochrane

    Re : Vitesse "propre"

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message
    Bonjour, il n'y a pas d'autres calculs que celui que vous faites, la conclusion est correcte, sinon attention à la significations de la vitesse obtenue :
    vous obtenez ainsi le paramètre cher à Mailou, et non la vitesse mesurée.
    Si j'ai bien compris
    or la vitesse étant : on a

    quel est le sens physique de la rapidité?
    Dernière modification par Zefram Cochrane ; 22/05/2012 à 12h49.
    Fatal Bazooka : Fous ta cagoule!

Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Mise à la terre "propre" dans salle d opération
    Par phil de ghlin dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 11
    Dernier message: 23/11/2009, 20h30