Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Théorie corpusculaires de la lumière !



  1. #1
    invite23876543123
    Invité

    Lightbulb Théorie corpusculaires de la lumière !


    ------

    Salut à toutes et tous !

    Puisqu'on ne peut voir un rayon lumineux que lorsque l'on le détecte, pourquoi ne pas tout simplement dire que le photon n'apparaît qu'à l'interface matière/lumière ? (1ère question)
    De plus comme il excite un électron celui-ci à plus de chance de briser ou former une liaison donc défaut ou surplus de masse ne pourrait-ce in fine être cette fameuse matière noire tant recherchée ? (2ème question)

    Voilà j'hésitais à placer ce sujet en Physique alors je l'ai mis en Astrophysique, parce que je parle de MN !

    Merci d'y voir plus clair,

    @ +

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    invite23876543123
    Invité

    Re : Théorie corpusculaires de la lumière !

    Citation Envoyé par grosmentic Voir le message
    Salut à toutes et tous !

    Puisqu'on ne peut voir un rayon lumineux que lorsque l'on le détecte, pourquoi ne pas tout simplement dire que le photon n'apparaît qu'à l'interface matière/lumière ? (1ère question)
    De plus comme il excite un électron celui-ci à plus de chance de briser ou former une liaison donc défaut ou surplus de masse ne pourrait-ce in fine être cette fameuse matière noire tant recherchée ? (2ème question)

    Voilà j'hésitais à placer ce sujet en Physique alors je l'ai mis en Astrophysique, parce que je parle de MN !

    Merci d'y voir plus clair,

    @ +
    Bon, je me dois d'expliquer plus clairement :
    Un photon n'est pas, tant qu'on ne le détecte pas, ... par exemple un rayon laser s'il n'intéragit pas avec les poussières de l'atmosphère ne se voit pas ! Tout comme on ne perçoit la lumière que si elle frappe notre rétine. Donc le photon ou quantum de lumière n'admet que pour seul paramètre la matière baryonique !
    Un photon n'a d'existence car c'est bien de cela qu'il s'agit et non plus d'un pauvre petit modèle que son apparence dans l'absorption matière/lumière.
    Voilà donc le ou les photons n'existent (noté la négation car on ne peut prouver l'inexistence) qu'à travers la matière baryonique !
    Ce que je veux dire c'est que les ondes sont la propagation et les photons la réception !!!

    Voilà et surtout si les photons quantum d'énergie n'apparaissent que dans la matière alors c'est que celle-ci s'agite (température ou énergie cinétique) !
    Donc comme une liaison est un défaut de masse, peut-etre qu'une rupture de liaison (liaison : une énergie négative) est un surplus de masse (une énergie positive) et comme les rayonnements sont partout alors il serait probable que la matière noire ne soit qu'un artefact de la matière noire perceptions entre galaxies ; à cause de la lumière m***e !
    Je fais référence ici à la chromodynamique quantique qui dit que la masse des protons/neutrons est dues à leurs énergies de liaisons avec les gluons sans masses !

    Voilà ...

  4. #3
    Amanuensis

    Re : Théorie corpusculaires de la lumière !

    Citation Envoyé par grosmentic Voir le message
    Puisqu'on ne peut voir un rayon lumineux que lorsque l'on le détecte, pourquoi ne pas tout simplement dire que le photon n'apparaît qu'à l'interface matière/lumière ? (1ère question)
    Il y a transfert d'énergie, de quantité de mouvement et de moment cinétique, et on aime bien que cela vienne de quelque part.

    Il n'est pas nécessairement faux de dire que le photon "n"apparaît que", ce qu'on modélise en parlant de photon dans le cas d'un absorption est l'échange entre le champs électro-magnétique et la matière d'énergie, de quantité de mouvement et de moment cinétique, et ce tel que ΔE²=Δp²c² et ΔM²=hbar². Cette contrainte fait que l'échange se fait "par paquet", et on choisit d'appeler "photon" ce genre de paquet.

    La question de "l'existence" préalable du "photon" n'a pas grand intérêt en physique : quitte à chercher ce qui pourrait "exister", le
    candidat évident est le champ électro-magnétique. C'est ce dernier qui interagit avec la matière.

    [Un détail : le champ interagit avec toute particule chargée, pas seulement avec la matière baryonique.]

    [Le reste ne vaut pas qu'on y réponde, ce sont juste des théories personnelles sans base.]
    Dernière modification par Amanuensis ; 06/02/2013 à 05h54.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  5. #4
    Deedee81

    Re : Théorie corpusculaires de la lumière !

    Salut,

    Citation Envoyé par grosmentic Voir le message
    Je fais référence ici à la chromodynamique quantique qui dit que la masse des protons/neutrons est dues à leurs énergies de liaisons avec les gluons sans masses !
    Hé bien justement, ça ne peut pas être quelque chose comme ça car la masse de la matière, on la connait (quelle qu'en soit l'origine : Higgs, énergies de liaison, énergies cinétiques,.... que ce soit du aux gluons, aux photons ou autre). On observe un bilan global.

    Et la matière noire est un écart par rapport à ça.

    Donc, la cause est autre.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  6. #5
    invite23876543123
    Invité

    Re : Théorie corpusculaires de la lumière !

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Il y a transfert d'énergie, de quantité de mouvement et de moment cinétique, et on aime bien que cela vienne de quelque part.

    Il n'est pas nécessairement faux de dire que le photon "n"apparaît que", ce qu'on modélise en parlant de photon dans le cas d'un absorption est l'échange entre le champs électro-magnétique et la matière d'énergie, de quantité de mouvement et de moment cinétique, et ce tel que ΔE²=Δp²c² et ΔM²=hbar². Cette contrainte fait que l'échange se fait "par paquet", et on choisit d'appeler "photon" ce genre de paquet.

    La question de "l'existence" préalable du "photon" n'a pas grand intérêt en physique : quitte à chercher ce qui pourrait "exister", le
    candidat évident est le champ électro-magnétique. C'est ce dernier qui interagit avec la matière.

    [Un détail : le champ interagit avec toute particule chargée, pas seulement avec la matière baryonique.]

    [Le reste ne vaut pas qu'on y réponde, ce sont juste des théories personnelles sans base.]
    Donc la TQC, et cite moi voir de la matière non-baryonique chargée (pas l'antimatière je l'y incluait ni un trou noir de Nordström) [désolé pour l'orthographe] enfin j'aurais du m'arrêter au 1er paragraphe ! Merci !

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    ...
    Donc, la cause est autre.
    Merci !

    @ +
    Dernière modification par Philou67 ; 07/02/2013 à 10h15. Motif: Citations raccourcies

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Nebukad

    Re : Théorie corpusculaires de la lumière !

    L'antimatière n'est pas de la matière baryonique ?
    Chuck Norris a déjà compté jusqu'à l'infini, 2 fois.

  9. Publicité
  10. #7
    Amanuensis

    Re : Théorie corpusculaires de la lumière !

    Citation Envoyé par grosmentic Voir le message
    de la matière non-baryonique
    Je n'ai pas trop l'habitude de répondre à des ordres. Pour une fois :

    Manifestement vous ne savez pas ce que signifie "baryon". Il y a des dictionnaires et des encyclopédie...

    (On s'en doutait d'ailleurs, puisque l'exemple pris dans un message précédent était un lepton !)

    Notons au passage qu'il y a des bosons de charge électrique non nulle.
    Dernière modification par Amanuensis ; 08/02/2013 à 13h31.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  11. #8
    Deedee81

    Re : Théorie corpusculaires de la lumière !

    Citation Envoyé par Nebukad Voir le message
    L'antimatière n'est pas de la matière baryonique ?
    Oui, enfin, du moins l'antimatière des baryons (un antiproton par exemple).

    Les neutrinos et les électrons sont des leptons. Donc les antineutrinos et positrons ne sont pas des baryons.

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Notons au passage qu'il y a des bosons de charge électrique non nulle.
    Pour les bosons de jauge, les W+- (non sensibles à l'interaction forte), et dans les mésons (qui sont des bosons et des baryons) il y en a tout un tas.

    Grosmentic, Nebukad,

    Pourquoi ne pas aller voir dans Wikipedia ?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Particu...%C3%A9mentaire
    Vous avez des tableaux étou étou,
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  12. #9
    Deedee81

    Re : Théorie corpusculaires de la lumière !

    J'ai dit une bêtise : les mésons ne sont pas des baryons (mais il en existe bien des chargés, comme les mésons pi+-).
    Et il existe des baryons autres que les nucléons.

    Bon, tout ça ce n'est jamais que des classement par catégories en fonction des propriétés. Mais autant employer les noms corrects si on veut se comprendre
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  13. #10
    Nebukad

    Re : Théorie corpusculaires de la lumière !

    Je connais le tableau des particules du modèle standard, mais ne l'ayant pas appris par coeur et ne l'ayant pas tjrs sous le coude, je me mélange souvent les pinceaux...

    Quand on parle de baryon, on parle donc de Quark (et anti quark), c'est bien cela ?
    Dernière modification par Nebukad ; 08/02/2013 à 15h20.
    Chuck Norris a déjà compté jusqu'à l'infini, 2 fois.

  14. #11
    invite23876543123
    Invité

    Re : Théorie corpusculaires de la lumière !

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Je n'ai pas trop l'habitude de répondre à des ordres. Pour une fois :

    Manifestement vous ne savez pas ce que signifie "baryon". Il y a des dictionnaires et des encyclopédie...

    (On s'en doutait d'ailleurs, puisque l'exemple pris dans un message précédent était un lepton !)

    Notons au passage qu'il y a des bosons de charge électrique non nulle.
    Désolé Amanuensis ... mais comme je suis prémodéré je n'ai pas pu tourner ça autrement !

    Sinon existe-t-il une catégorie englobant toutes les particules de matière connue ?

    @ +

  15. #12
    Deedee81

    Re : Théorie corpusculaires de la lumière !

    Citation Envoyé par Nebukad Voir le message
    je me mélange souvent les pinceaux...
    Tu m'étonnes.... C'est exactement ce qui vient de m'arriver

    Citation Envoyé par Nebukad Voir le message
    Quand on parle de baryon, on parle donc de Quark (et anti quark), c'est bien cela ?
    Baryon = trois quarks (ou trois anti quarks) - de charges de couleurs complémentaires = charge (de couleur) totale = 0 (mais charge électrique pas toujours nulle !)
    Méson = deux quarks (en fait, un quark et antiquark) - de charges de couleurs opposées = charge (de couleur) totale = 0 (mais charge électrique pas toujours nulle !)

    La charge de couleur DOIT être nulle (mécanisme de confinement, lié au caractère "asymptotiquement libre" de l'interaction forte)
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  16. Publicité
  17. #13
    invite23876543123
    Invité

    Re : Théorie corpusculaires de la lumière !

    Citation Envoyé par grosmentic Voir le message
    Sinon existe-t-il une catégorie englobant toutes les particules de matière connue ?
    Peut-être qu'on pourrait les appeler les "massifs" !

  18. #14
    Amanuensis

    Re : Théorie corpusculaires de la lumière !

    Citation Envoyé par grosmentic Voir le message
    Sinon existe-t-il une catégorie englobant toutes les particules de matière connue ?
    Déjà faut distinguer les particules élémentaires (du moins considérées telles) et celles composées. Un quark est élémentaire, un proton est composite.

    La liste des composites est virtuellement infinie, le catalogue des connues (au sens détectées) énorme, et croissante avec l'augmentation des énergies de collision dans les accélérateurs de particules.

    Les particules élémentaires sont en nombre très limité dans le modèle standard : 12 leptons, 12 quarks, 1 photon, 8 gluons, 3 bosons de l'interaction faible, 1 boson de Higgs. (Il peut y avoir des variantes de décompte. Ne sont pas toujours comptés les anti-fermions par exemple.)

    Là encore, encyclo : http://fr.wikipedia.org/wiki/Particu...%C3%A9mentaire
    Dernière modification par Amanuensis ; 08/02/2013 à 17h31.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  19. #15
    vaincent

    Re : Théorie corpusculaires de la lumière !

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    untergehen plutôt.

  20. #16
    Amanuensis

    Re : Théorie corpusculaires de la lumière !

    http://www.gutzitiert.de/zitat_autor...itat_6522.html

    Mais je ne lutterais pas sur le sujet.
    Dernière modification par Amanuensis ; 09/02/2013 à 08h12.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  21. #17
    vaincent

    Re : Théorie corpusculaires de la lumière !

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    http://www.gutzitiert.de/zitat_autor...itat_6522.html

    Mais je ne lutterais pas sur le sujet.
    Moi non plus!

  22. #18
    invite23876543123
    Invité

    Re : Théorie corpusculaires de la lumière !

    Ce que j'entendais par paquet d'énergie photonique :

    photon-onde électro-magnétique absorbée !.JPG

    Voilà le photon n'est là qu'en dernier ressort c'était pour sortir de cette dualité ...

  23. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réponses: 10
    Dernier message: 24/10/2012, 18h33
  2. Une théorie pour aller plus vite que la lumière
    Par Skanvak dans le forum Physique
    Réponses: 18
    Dernier message: 09/08/2011, 07h31
  3. Lumière et théorie de Einstein
    Par thome dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 25/04/2010, 10h42