Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

transmission de données dans l'espace



  1. #1
    Mangaf

    transmission de données dans l'espace

    Salut tout le monde.
    J'ai essayé d'imaginer comment les chercheurs font pour recevoir les images et les données envoyées par des satellites en chemin dans l'espace depuis des dizaines d'années ou en orbite sur des planètes à plusieurs milliers de killomètres...mais je ne vois vraiment pas.
    J'ai pensé à la transmission infrarouge ou autres transmissions à distance , mais il faudrait une grande précision et vu que l'espace est assez librement espacée () je ne mise pas trés fort que ça tombe sur des recepteurs terrestres à tous les coups.
    j'ai aussi pensé à une chaine de satellite se transmettant à tour de rôle les infos des plus lointains aux plus proches, mais j'ai jamais entendu parler d'un système pareil et je ne trouve pas celà trés pratique vu qu'il faudra toujours plus de satellite au fur et à mesure que les satellite "nomades" progressent...

    bon si vous en savez quelque chose éclairez moi svp^^

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Coincoin

    Re : transmission de données dans l'espace

    Salut,
    Les données sont transmises par ondes radio. Il n'y a pas besoin de vraiment viser, le problème est plutôt inverse : les faisceaux sont énormes lorsqu'ils arrivent, et donc très faibles.
    Il me semble que des transmissions par laser sont en développement.
    Encore une victoire de Canard !

  4. #3
    f6bes

    Re : transmission de données dans l'espace

    BJr Mangaf..
    On sait diriger les ondes de satellites là ou on le désire.
    De plus le rayonnement se DISPERSE au fur et à mesure que l'on s'éloigne de la source qui l'a produit (mais la puissance baisse aussi du fait de cet éloignement et de cette DISERSION).
    Prends une lampe de poche.Le "rayonnement" de départ à la taille de l'ampoule (on va dire 1 cm). Braque ta lampe sur un mur à 1m. Tu vas avoir une tache lulmineuse, on va dire de 30 cms, mais la luminosité sera déjà plus faible qu'au départ.Eloigne encore de qq métres, la tache s'agrandit et devient encore moins lumineuse.
    C'est donc en forme "d'entonnoir" (à l'envers) que s'effectue le rayonnement.
    Ta lumiére issue de ta lampe , n'est ni plus ni moins qu'un rayonnement électromagnétique.
    Tu vois donc qu'il n'est pas trés difficile de toucher les RECEPTEURS au sol.
    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  5. #4
    invite64321

    Re : transmission de données dans l'espace

    Aux dernières nouvelles, on a choisi de passer aux communications digitales entre la Terre et les sondes spatiales. Les informations sont numérisées et transportées dorénavant grâce à TCP/IP (la même pile protocolaire utilisée pour internet...) Les ondes radio portent des millions de bits (suite de 0 et de 1) en lieu et place des signaux vidéos et autres.

    Avantage : de plus gros volumes d'information transmis plus vite, avec moins de perte. Par exemple, des images non parasitées (du moins, en théorie).

    En pratique, des intérférences radio peuvent brouiller le signal, et des trames (groupe de bits transportant l'information) peuvent être avariées ; et, en TCP/IP v4, une trame incomplète est supprimée par le récépteur. Le résultat, ce serait une instruction incomplète qu'il faudra redemander/retransmettre, et une image avec un chtit carré noir (ou blanc) quelque part. Mais, on a toujours eu des images entières même avec les premières sondes (qui transmettaient des signaux vidéo de type TV analogique), donc je ne pense pas qu'on aura des problèmes avec la transmision sur TCP/IP.

  6. #5
    invité576543
    Invité

    Re : transmission de données dans l'espace

    Citation Envoyé par ik4itb Voir le message
    Aux dernières nouvelles, on a choisi de passer aux communications digitales entre la Terre et les sondes spatiales(...) donc je ne pense pas qu'on aura des problèmes avec la transmision sur TCP/IP.
    Ca fait quand même pas mal de temps que c'est numérique (Voyager 1, lancé en 1977, transmet en numérique par exemple, voir pour tout plein de détails. Et ça ne doit pas être le premier...)! La difficulté technique n'est pas au niveau IP ou au-dessus, mais à celui de la (dé)modulation et de la correction d'erreur. Et vu les délais, on n'utilise pas les protocoles de correction par détection et demande de répétition. On utilise quasi uniquement du FEC (Forward Error Correction), des ajouts de redondance sophistiqués.

    Et, à modulation identique, l'usage de TCP/IP réduit plutôt le volume de données qu'autre chose! L'avantage principal est surtout le réemploi de matériel et de logiciel. Quand on cherche vraiment l'efficacité, des protocoles spécifiques sont développés application par application, avec les inconvénients des développements spécifiques.

    Cordialement,

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    invite64321

    Re : transmission de données dans l'espace

    C'est vrai qu'on communique en numérique depuis un bout de temps. Mais, n'est que tout récement (il y a quelques années) qu'on a décidé de communiquer en TCP/IP avec les sondes spatiales. L'info m'a marqué, tu verras pourquoi... quelques lignes plus loin.

    Côté volume de données, tu as raison de me corriger en disant qu'il y a plutôt réduction : TCP/IP peut encapsuler un nombre limité de bits par trame. Ce que je voulais dire (et que j'ai exprimé, là aussi, d'une façon pas très claire) c'est qu'à mon avis il y a moins de perte de données avec cette pile protocolaire, quitte à faire des transmissions plus longues pour la même masse de données. Je ne suis pas spécialiste des transmissions radio mais des réseaux informatiques (TCP/IP).

  9. Publicité
  10. #7
    invité576543
    Invité

    Re : transmission de données dans l'espace

    Citation Envoyé par ik4itb Voir le message
    il y a moins de perte de données avec cette pile protocolaire, quitte à faire des transmissions plus longues pour la même masse de données.
    N'importe quel protocole ARQ permet d'obtenir un taux de perte de données désiré en y mettant le temps. TCP n'a rien de particulier dans ce domaine comparé aux autres protocoles ARQ. Et des protocoles ARQ étaient utilisés avant TCP/IP.

    Pour les gros volume de données, les délais aller-retour importants et des taux de perte couches basses élevés, il y a des techniques de protocoles ARQ plus performantes que celle employée par TCP.

    Je ne suis pas spécialiste des transmissions radio mais des réseaux informatiques (TCP/IP).
    Mon cas est différent...

    Cordialement,

  11. #8
    hle

    Re : transmission de données dans l'espace

    Citation Envoyé par Coincoin Voir le message
    Il me semble que des transmissions par laser sont en développement.
    Bonjour,

    C'est exact, un exemple au niveau civil (et sans aller loin ) : http://www.futura-sciences.com/fr/si...et-spot-4_217/

    Depuis Artemis a atteint son orbite de travail.

    A+

  12. #9
    invite64321

    Re : transmission de données dans l'espace

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    N'importe quel protocole ARQ permet d'obtenir un taux de perte de données désiré en y mettant le temps. TCP n'a rien de particulier dans ce domaine comparé aux autres protocoles ARQ. Et des protocoles ARQ étaient utilisés avant TCP/IP.

    Pour les gros volume de données, les délais aller-retour importants et des taux de perte couches basses élevés, il y a des techniques de protocoles ARQ plus performantes que celle employée par TCP.
    Justement, je me demande pourquoi l'on est passés des protocoles ARQ (dont j'ignore tout) à TCP/IP : il doit bien y avoir un avantage, sinon à quoi bon ? Et surtout, je me demande quelle version a été choisie : nos FAI se sont déjà mis à IPv6 encapsulé dans du v4 (Noos et Orange, par exemple) ; la NASA n'a aucunément besoin d'encapsuler le v6 pour les transmissions avec les sondes. Quitte à encapsuler ensuite dans du v4 pour la compatibilité avec son LAN. Le seul inconvenient du v6, c'est que les informatichiens doivent se remettre à la numération hexadécimale

  13. #10
    invité576543
    Invité

    Re : transmission de données dans l'espace

    Citation Envoyé par ik4itb Voir le message
    Justement, je me demande pourquoi l'on est passés des protocoles ARQ (dont j'ignore tout) à TCP/IP : il doit bien y avoir un avantage, sinon à quoi bon ?
    Diverses explications, selon la personne qui te répondra. Je suis un ancien, j'ai appris le métier à l'époque de la naissance de TCP/IP, à une époque donc où son importance future était totalement inconnue.

    Faut distinguer IP du reste. Au début des 80's le débat faisait rage entre les techniques à circuit virtuel, dont X.25 est le chef de file, et les techniques à datagrammes, dont IP est devenu plus tard le chef de file. Le succès de IP vient en grande partie des avantages des datagrammes, avantages qui sont liés à la possibilité de faire des commutateurs puissants et rapides simples à réaliser quand la microélectronique eut fait les progrès nécessaires.

    TCP allait avec, il a suivi le succès de IP. Et l'uniformisation des techniques présente de gros avantages économiques avec des protocoles assez basiques bons à tout faire. Les protocoles plus performants mais plus complexes se trouvent limités aux situations où l'efficacité prime, en trans radio en particulier.

    Et surtout, je me demande quelle version a été choisie : nos FAI se sont déjà mis à IPv6 encapsulé dans du v4 (Noos et Orange, par exemple) ; la NASA n'a aucunément besoin d'encapsuler le v6 pour les transmissions avec les sondes. Quitte à encapsuler ensuite dans du v4 pour la compatibilité avec son LAN. Le seul inconvenient du v6, c'est que les informatichiens doivent se remettre à la numération hexadécimale
    Je ne pense pas que cela soit si simple. Dans le domaine qui est le mien, ça fait un paquet d'années qu'on parle de IPv6, mais il y a eu pas mal d'arguments pour en retarder l'utilisation. Faudrait voir en détail leurs problèmes et argumentaires, pas de raison que ce ne soit pas réfléchi...

    Cordialement,

  14. #11
    invite64321

    Re : transmission de données dans l'espace

    IPv6 a plein d'avantages (autoconfiguration, sécurité, simplification du plan d'adressage des réseaux, et j'en passe et de meilleures). L'inconvénient majeur, c'est le coût de déploiement, et de migration pour les réseaux en V4.
    Mes collègues pensent qu'un passage obligatoire à v6 générerait dans le métier un boom à celui des années 1998-2001.

    Trêve de hors-topic, on est toujours dans l'inconnu concernant la version choisie par la NASA, et les raisons du choix...

  15. #12
    Mangaf

    Re : transmission de données dans l'espace

    Hum........................... .
    je vois qu'il est donc tout à fait possible que ces transmissions à distance se fassent...
    Mais j'ai surtout compris qu'il va me falloir prendre des cours de télécom si je veux pouvoir discuter de ce genre de sujet ici.
    En effet, il ya plein de physiciens, mathématiciens, ingénieurs ou autres dans ce forum, et quand ils sont pris dans leur discussion, les petits nouveaux bachaliers (comme moi qui n'en savent pas plus que les lois de Laplace, la règle du bonhomme d'Ampère ou encore le théorème d'Euler) sont littéralement hors-jeu, exclus, ils n'y comprennent rien aux termes utilisés...
    Mais bon, on ne peut en vouloir à personne et de toute façon, ce n'est que partie remise car je compte bien me venger aprés mon doctorat .
    Vous avez interet à ne pas choper alzeimer entre temps, je serais sans pitié

  16. Publicité
  17. #13
    invité576543
    Invité

    Re : transmission de données dans l'espace

    Citation Envoyé par Mangaf Voir le message
    les petits nouveaux bachaliers (...) sont littéralement hors-jeu, exclus, ils n'y comprennent rien aux termes utilisés...
    Faut pas te laisser faire! Si tu interviens en posant des questions, il te sera répondu directement, et si la réponse contient des termes que tu comprends pas, demande des explications!

    Je comprends que ça peut paraître intimidant quand une partie de la discussion part en chandelle, mais faut justement pas se laisser intimider et ne pas hésiter à intervenir pour garder une partie de la discussion plus près du sol!

    Cordialement,

  18. #14
    f6bes

    Re : transmission de données dans l'espace

    Bjr Mangaf...
    Ben oui, la question est SOUVENT simple au départ (néophyte),mais hop
    3 posts plus tard, les "cadors" s'expliquent entre eux pour se mettre d'accord
    sur le "déphasage temporel de l'onde inertielle et sa recombinaison dans le format quantique de l'évenement supposé ".
    Comme dit MMY faut venir pousser un "coup de gueule" et RECADRER le débat !!


    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  19. #15
    invite64321

    Re : transmission de données dans l'espace

    Citation Envoyé par Mangaf Voir le message
    je vois qu'il est donc tout à fait possible que ces transmissions à distance se fassent...
    On communique encore avec les sondes spatiales Voyager arrivées dans la Ceinture de Kuiper... La preuve que c'est possible !

    Citation Envoyé par Mangaf Voir le message
    Mais j'ai surtout compris qu'il va me falloir prendre des cours de télécom si je veux pouvoir discuter de ce genre de sujet ici.
    Pas la peine de prendre des cours, tu peux trouver des infos sur le web (il y a plein de sites de formation plus ou moins "légère" aux réseaux informatiques et aux télécoms : http://www.commentcamarche.net/trans...ransintro.php3
    par exemple...)

  20. #16
    Mangaf

    Re : transmission de données dans l'espace

    Vous avez bien raison mmy et f6bes^^
    D'ailleurs j'y songeais mais ça risquerait de finir par des surcharges de questions.

    Il faut avouer que jusque là, le lycée ne m'a jamais réellement permis de comprendre les phénomènes comme il se doit, (on se concentre plus sur les formules, sans pour autant comprendre leurs origines ou leurs histoires).
    Mais je pense qu'avec des liens comme celui que ik4itb m'a filé je pourrais mieux me repérer dans vos discussions de pro.

    Je veux juste dire que je suis 100% ok pour revendiquer des explications, mais tout de même il me faut une meilleure compréhension des phénomènes basiques de la physique comme les champs magnétiques, l'électricité, les interférences lumineuses, etc...

    Et d'aprés un ami, ce n'est surement pas les livres du lycée qui vont m'y aider mais plutôt les livres scientifiques de la bibliothèque universitaire qui sont souvent rédigés par des scientifiques ayant effectué leurs propres recherches donc offrant une plus grande possibilité de compréhension.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. transmission des données
    Par hnayna dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/04/2007, 10h40
  2. Laser et transmission de données
    Par karistote dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/04/2007, 17h24
  3. TIPE : transmission de données avec fil / sans fil
    Par Vincent62 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/01/2006, 20h09
  4. Réponses: 4
    Dernier message: 11/09/2005, 22h11
  5. transmission de donnees par radio
    Par pobs dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/11/2003, 09h07