Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

moteurs à effet hall



  1. #1
    XtAtic

    moteurs à effet hall


    ------

    Bonjour,
    En lisant un article sur les moteurs à effet Hall, je me suis demandé comment le champs électrique était créé. Il était écrit : "Les ions sont accélérés par le champ électrique apparaissant en raison d'une baisse de mobilité des électrons due à la barrière magnétique."
    Mais je ne comprend pas comment la mobilité des électons intervient dans la création d'un champ électrique.
    A moins qu'il y ait accumulation des électrons jusqu'à un certain seuil à l'entrée du canal...? Si quelqu'un pouvait m'éclairer svp...
    Merci

    -----

  2. #2
    Lambda0

    Re : moteurs à effet hall

    Salut

    Voici une thèse complète décrivant le fonctionnement du moteur plasmique à effet Hall (400 pages, 10 Mo).
    http://gltrs.grc.nasa.gov/reports/20...004-213099.pdf
    voir chapitre 3
    Les électrons émis par la cathode (émetteur thermoionique) pénètrent dans la chambre d'ionisation dans laquelle règle un champ magnétique radial qui a également un gradient axial. Cette combinaison réduit la mobilité axiale des électrons qui se mettent à décrire des trajectoires hélicoidales et forment le courant Hall qui va ioniser le xénon. La diminution de mobilité axiale engendre bien un champ électrique self-consistant, dont le profil suit approximativement celui du champ magnétique.
    Pour la petite histoire, le problème du calcul de la mobilité des électons dans ce moteur résiste aux théoriciens depuis plus de 30 ans : la valeur théorique est fausse d'un rapport 10 par rapport à l'expérience. Le moteur a été conçu et optimisé par les russes avec des lois empiriques basés sur l'expérience, et est utilisé depuis les années 1970.
    J'ai vu une thèse un peu plus récente, qui semblait conclure que la mobilité des électrons était essentiellement déterminée par des interactions avec les parois.

    Bon courage...

    A+

    PS: tu trouveras aussi la définition rigoureuse de l'impulsion spécifique, qui est une intégrale de la poussée, à une normalisation près.

  3. #3
    XtAtic

    Re : moteurs à effet hall

    Merci!
    Et bien je crois que je peux abandonner mon idée de modéliser le moteur à plasma
    Je vais me concentrer sur le moteur à grilles, ça sera deja bien
    En tout cas, encore merci.

  4. #4
    Lambda0

    Re : moteurs à effet hall

    Citation Envoyé par XtAtic
    Merci!
    Et bien je crois que je peux abandonner mon idée de modéliser le moteur à plasma
    Je vais me concentrer sur le moteur à grilles, ça sera deja bien
    En tout cas, encore merci.
    Salut
    Pour le moteur ionique à grille, je pense qu'il est jouable de faire un modèle physique pas trop faux.
    Maintenant, si tu cherches juste à modéliser les performances globales d'un vaisseau propulsé par un moteur plasmique, sans descendre dans le détail de la physique du moteur, ça se fait aussi très bien : il suffit de connaitre la puissance électrique, le débit massique, et toute la physique est regroupée dans un facteur de rendement, qui est de l'ordre de 70% pour un moteur à effet Hall, et dans une valeur d'impulsion spécifique, de l'ordre de 1600 s pour les moteurs russes d'origine (la NASA a bien amélioré ce moteur et a atteint des Isp supérieures à 3000 s en labo).

    A+

Discussions similaires

  1. recherche capteur effet hall
    Par Djludo dans le forum Électronique
    Réponses: 19
    Dernier message: 14/11/2009, 13h59
  2. Capteur à effet Hall
    Par begue dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/03/2006, 21h53
  3. Propulseur à effet Hall
    Par MikeyMaverick dans le forum Astronautique
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/07/2005, 15h11
  4. effet hall
    Par bendesarts dans le forum Physique
    Réponses: 11
    Dernier message: 06/07/2004, 21h28
  5. TIPE effet Hall
    Par pat2 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/06/2004, 11h40