Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Le remorquage spatial enfin une réalité



  1. #1
    Anathorn

    Le remorquage spatial enfin une réalité


    ------

    Salut,

    Depuis le temps qu'on en parle, après toutes les annonces de promesses qui n'ont jamais été tenues, le remorquage spatial est devenu une réalité depuis la semaine dernière :
    https://www.generation-nt.com/mev-1-...e-1973646.html
    Remorqueur créé par Northrop Grumman et tiré par une Proton Russe.
    Reste a voir combien ça coute, car ça se chiffre quand même en dizaines de millions d'euros de réaliser une telle opération (il faut tirer une fusée avec un remorqueur au bout...).
    La solution retenue est relativement simple (pour un truc spatial...) mais particulièrement performante, puisqu'elle permet, par exemple, de pouvoir s'accrocher à 80% de la flotte GEO.
    Bravo à Northrop Grumman pour cette RÉELLE avancée opérationnelle, après toutes les annonces fumeuses qui ont été faites sur le sujet (ici et ailleurs) depuis beaucoup d'années.
    Il n'est pas exclu de penser que N.G. va pouvoir proposer prochainement un tel service pour s'occuper des satellites problématiques (les épaves de l'espaaaace ), et pas seulement sur l'orbite GEO mais aussi et surtout pour les orbites polaires.

    -----
    Dernière modification par Anathorn ; 02/03/2020 à 12h28.
    Vas-y Greta, défonces les !

  2. Publicité
  3. #2
    arbanais83

    Re : Le remorquage spatial enfin une réalité

    Oui belle prouesse et merci pour ton lien.
    Au début j'avais du mal à comprendre l'efficacité de l'amarrage sur une tuyère mobile pour repositionner le satellite et là sur la simulation on voit que l'amarrage ne se prend pas exactement sur la tuyère inutilisée mais sur le support d'ancrage de la tuyère, c'est pas bête du tout et rigide.
    Bravo, reste à voir la rentabilité économique.

  4. #3
    Anathorn

    Re : Le remorquage spatial enfin une réalité

    Niveau rentabilité pour étendre la durée de vie d'un satellite GEO (voir géosynchrone), j'ai besoin d'en savoir plus.
    Ici, c'est surtout la première démonstration de faisabilité opérationnelle, la vie du satellite "n'est augmentée que" de 5 ans (ce qui est déjà pas mal du tout).
    A l'avenir, en prévoyant ce type d'opérations dès la conception du satellite GEO, néanmoins, ça pourrait être devenir très intéressant financièrement.
    Comme tu as pu le voir, c'est les propres moteurs du tug (remorqueur) qui sont utilisés pour les opérations à venir pendant les 5 ans.
    Et le tug doit forcément couter bien moins cher qu'un satellite GEO tout neuf, c'est sûr (ces trucs valent quelques centaines de millions pièce).
    Mais il y a quand même le coût incompressible de sa mise en orbite, donc d'un tir de fusée.
    Mais N.G. devrait pouvoir aussi obtenir des contrats assez juteux pour débarrasser certaines orbites de leurs vieux satellites cadavres (qui datent d'une époque pas si lointaine où tout le monde s'en foutait de laisser une épave en orbite...).

    En tout cas, ça y est, on est passé d'une série de tentatives toutes plus farfelues les unes que les autres a un truc opérationnel... qui n'a rien a voir avec ce qu'on avait vu avant d'ailleurs, dans les news diverses et variées.
    Moi j'dis : bravo N.G. !

    C'est vraiment un évènement historique ça, attendu depuis plus de 10 ans, c'est pas juste un "truc spatial" de plus.

    Remarquons quand même que le transfert d'ergol en impesanteur n'est toujours pas d'actualité.
    Le transfert d'ergol automatisé à 0g, le truc que Elon Musk tient déjà pour acquis pour son starship (qui a explosé au sol pour la deuxième fois en 3 mois...) alors que personne ne l'a réalisé à ce jour...
    Dernière modification par Anathorn ; 02/03/2020 à 15h25.

  5. #4
    Dakitess

    Re : Le remorquage spatial enfin une réalité

    Superbes images, certaines sont vraiment folles !

    J'espère qu'on parviendra à installer à demeure des contrôles d'attitude, histoire que le remorqueur puisse passer d'une unité à une autre sans devoir attendre la fin de mission de la première. Peut être une petite roue à réaction "collée" sur le côté, lorsque c'est possible ?

    Je ne suis pas sur de l'avoir vu dans l'article ni ailleurs, le spacetug ne fonctionne qu'à la propulsion chimique ?

  6. #5
    Yvan_Delaserge

    Re : Le remorquage spatial enfin une réalité

    Sur la vidéo, ils parlent d'electric thrusters. Le MEV ne semble pas avoir de tuyère sur les images.
    Un civet, un plat de côtes et puis, glissez-moi une petite paupiette avec.( Lino Ventura)

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Anathorn

    Re : Le remorquage spatial enfin une réalité

    Il est fait mention, sur son wiki, d'un système de propulsion a monergol (hydrazine) , mais a mon avis ils ont confondu le contrôle d'attitude avec la propulsion, qui est, elle, assurée par des moteurs ioniques.

    Vous remarquerez que les "journalistes spatiaux" de futura, d'habitude prompt a sauter sur toutes les news de "nouveaux projets de capture de satellites" qui ne fonctionnent pas ou qui ne ressemblent à rien, n'ont pas publié la moindre ligne sur ce projet concret, qui fonctionne déjà en phase commerciale.
    C'est ce qu'on appelle comprendre et cerner son sujet...

  9. Publicité

Discussions similaires

  1. Vidéo - Capture et remorquage d'un astéroïde
    Par V5bot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 10
    Dernier message: 21/07/2013, 20h57
  2. Remorquage d'un objet par un avion
    Par Orion1452 dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 16/02/2013, 10h08
  3. Hôtel spatial : Et si le rêve devenait réalité ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 12
    Dernier message: 29/11/2006, 13h40
  4. Hôtel spatial : Et si le rêve devenait réalité ? MàJ
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/07/2006, 10h46