Discussion fermée
Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 116

tourisme spatial



  1. #1
    titijoy3

    tourisme spatial


    ------

    Qui pourrait évaluer (voire même chiffrer) l'intérêt/les dangers pour le bien être de l'humanité à laisser se développer le tourisme spatial ?

    -----
    Maaaagnifiiiiique ! tout ça n'a aucune importance..

  2. Publicité
  3. #2
    Liet Kynes

    Re : tourisme spatial

    Le Disneyland spatial peut avoir un effet psychologique sur les voyageurs, beaucoup d’astronautes ont témoigné d’une prise de conscience de la "petitesse" et de la fragilité de la planète à leur retour.

    Si les personnes très fortunées qui se paient le tour de manège, développent à l'issus une conscience du caractère plus que précieux de notre habiitat, avec leur moyens très supérieurs au terrien moyen. Elles orienteront peut-être leurs investissements vers de la recherche et du développement pour sauvegarder l'équilibre de la planète?
    Et l'effet de bord serait leur néo-militantisme dans ce sens pour influencer vers l'ensemble de la société.. bon le risque serait aussi une radicalisation pathologique

    En fonction des projets de tourisme il faut envisager le séjour long qui demandera soit un vaisseau capable de préserver l'intégrité physiologique des touristes soit une action médicale sur les touristes.
    Une variante étant le surf sur la collapsologie et la nécessité de trouver un ailleurs, la promotion du transhumanisme (comme solution technique) est présente dans cette démarche. Bien/pas bien? Le grand rêve de l'humanité c'est l'immortalité et cela c'est un secteur avec beaucoup de demande

    Tout cela se développe en contre champs d'une situation très délicate pour la planète, un effet potentiellemnt négatif pour les populations désargentées pourait être l'interprétation que seuls ceux qui ont conduit le navire dans l'iceberg auront une place dans les cannots de sauvetage (il y a des films de SF dans ce thème) et l'effet de bord induit pourait être une non acceptation des comportements individuels à adopter en masse pour ne pas dégrader plus la situation..

    Bref quantifier le bien-pas bien c'est pas gagné d'avance, on ne peut qu'observer, l'histoire ne s'écrit qu'après s'être jouée.
    Dernière modification par Liet Kynes ; 20/09/2021 à 18h49.
    Sans questions il n'y a que des problèmes sans réponses.

  4. #3
    GBo

    Re : tourisme spatial

    Citation Envoyé par titijoy3 Voir le message
    Qui pourrait évaluer (voire même chiffrer) l'intérêt/les dangers pour le bien être de l'humanité à laisser se développer le tourisme spatial ?
    Pour moi c'est mort, SpaceX a mis la barre trop haut depuis septembre 2021 avec Inspiration4, en permettant à ses touristes de voir la Terre dans son entièreté (encore plus spectaculaire que depuis ISS donc), depuis une orbite d'apogée à 585 km. Ils ont tué du même coup le tourisme "sous-spatial", celui de proposé par Blue Origin ou Virgin Galactic pour moins cher, mais beaucoup trop cher pour ce que c'est devenu (d'autant que pour connaitre l'impesanteur, il suffit de vols paraboliques à 6000 dols). Le saut de puce à 80-100 km est devenu ringard.

    Et pour un vol orbital, aucune piste n'existe aujourd'hui pour envisager que le prix du billet puisse passer un jour en deça de 10 millions de dollars le siège, puisque deux éléments sur 3 sont déjà récupérés: le 1er étage de Falcon 9 et la capsule Crew Dragon (ce sont bien sûr les plus onéreux). La récupération (hypothétique) du 2ieme étage, ne permettra que peu d'économie supplémentaire.

    Un vol orbital nécessite de plus une sélection / entrainement de 6 mois, que peu de touristes milliardaires pourront mener à bien.

    Donc pas de souci à se faire.
    Dernière modification par GBo ; 20/09/2021 à 19h42.

  5. #4
    Anathorn

    Re : tourisme spatial

    Citation Envoyé par GBo
    Pour moi c'est mort, SpaceX a mis la barre trop haut depuis septembre 2021 avec Inspiration4
    Essayer de comparer Insiration4 avec New Shepard, c'est comme comparer un tour dans une petite citadine et un tour dans une formule 1.
    Ca n'a pas de vraie comparaison.
    New shepard, c'est 15 mn de vol, 3 minutes d'impesanteur, $250 000 le siège, un stage d'une journée de préparation.
    Inspiration4, c'est 3 jours de vol, 3 jours d'impesanteur, $50 000 000 le siège, 6 mois d'entrainements, vols paraboliques en avion inclus.

    Ils n'ont pas du tout tué le sub-orbital, Insipration4 va être rapidement oublié, et le manège géant New shepard (je suis plus sceptique sur le Virgin pour plusieurs raisons...) sera, lui, toujours disponible à des gens fortunés, pas simplement à des milliardaires.

    New shepard a un potentiel de plusieurs dizaines de milliers de clients, plusieurs centaines de vols pourraient être réalisés, c'est un modèle économique exploitable.
    Sans rapporter des milliards, mais sans en perdre et qui peut faire plaisir à l'égo son propriétaire multi-milliardaire (pour son image entre autre), fan d'espace.
    Bezos ne compte pas sur New Shepard pour faire une partie de sa fortune, il "comptait" (?) plus sur New Glenn pour ça.

    Crew Dragon type inspiration4, c'est un "one shot" financé de façon très bizzare, surtout subventionné par un milliardaire à hauteur de $200 millions qui n'a pas vocation à être reproduit.
    N'oublions pas non plus que Tito a été le premier touriste spatial il y a déjà 20 ans, pendant 8 jours dans l'ISS.
    Il avait payé $ 20 millions, en $ courants et non constants bien entendu.

    Je ne dis pas que New Shepard va attirer des foules, je ne sais pas si le public va répondre à l'appel de ce nouveau besoin marketing créé de toutes pièces.
    L'histoire montre que ce genre de nouveautés peut mettre du temps a se trouver son public, mais que ça peut ensuite bien rouler par la suite.
    L'experience est quand même fabuleuse, je ne doute pas qu'il y ait déjà du monde dans le carnet de commande.
    Dernière modification par Anathorn ; 21/09/2021 à 13h20.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    GBo

    Re : tourisme spatial

    Citation Envoyé par Anathorn Voir le message
    Essayer de comparer Insiration4 avec New Shepard, c'est comme comparer un tour dans une petite citadine et un tour dans une formule 1.
    Ca n'a pas de vraie comparaison.
    New shepard, c'est 15 mn de vol, 3 minutes d'impesanteur, $250 000 le siège, un stage d'une journée de préparation.
    Inspiration4, c'est 3 jours de vol, 3 jours d'impesanteur, $50 000 000 le siège, 6 mois d'entrainements, vols paraboliques en avion inclus.

    Ils n'ont pas du tout tué le sub-orbital, Insipration4 va être rapidement oublié, et le manège géant New shepard (je suis plus sceptique sur le Virgin pour plusieurs raisons...) sera, lui, toujours disponible à des gens fortunés, pas simplement à des milliardaires.
    Ce que je dis c'est que SpaceX avec Inspiration4 et les suivants prévus avec escale privée dans ISS*, a ringardisé d'un seul coup le saut de puce de Bezos.
    C'est comme se vanter d'avoir traversé la manche à l'heure des transatlantiques, Branson et Bezos arrivent trop tard.
    Ce n'est que mon avis, hein, je me trompe peut-être.

    (*)
    https://en.wikipedia.org/wiki/Axiom_Mission_1
    https://en.wikipedia.org/wiki/Axiom_Mission_2
    Le mélange de vrai et de faux est énormément plus toxique que le faux pur - Paul Valéry

  8. #6
    Anathorn

    Re : tourisme spatial

    Citation Envoyé par titijoy3
    Qui pourrait évaluer (voire même chiffrer) l'intérêt/les dangers pour le bien être de l'humanité à laisser se développer le tourisme spatial ?
    dans le désordre :

    Les points positifs :
    Ça produit de l'eau (à partir de LH2/LOX), donc cool pour l'atmosphère... sauf que ça nécessite beaucoup d'hydrogène qui, lui, n'est pas neutre à produire.
    Ça permet de développer des technologies qui permettent de familiariser Mr Lambda avec l'environnement "semi" spatial (qu'il ne se cogne pas partout, qu'il évite de gerber partout etc... )
    C'est une bonne base pour penser à faire du 1er étage réutilisable (le plus de fois possible) sur des fusées orbitales.

    L'intérêt c'est évidemment de faire le trip de sa vie.
    The most intense and frightning trip of your life !
    conseil : faire popo avant

    Le négatif :
    Ça fait enrager les jaloux qui n'ont pas les moyens (genre... moi )
    Ça fait enrager (ha non je l'ai déjà dit... )
    De bout en bout, ça fait quand même un paquet de pollution par passager pour un vol de 15mn... mais c'est pas comme si la moitié de la planète pouvait se le payer, et c'est rien en comparaison d'un Inspiration4.

    Mais au global, pas de quoi fouetter un chat sur les inconvénients.
    Si les riches ont envie de s'éclater, ça permettra de démocratiser progressivement le truc.
    Sans esperer de miracle non plus avec la propulsion chimique...
    Même en le réutilisant des centaines de fois, on ne descendra pas des masses plus bas en gamme de prix.
    Peut-être un jour à $100 000... là, il y aurait probablement un public ciblé considérablement plus important !
    Mais bon, là c'est $250 000 (à mes dernières nouvelles qui datent un peu).

  9. Publicité
  10. #7
    Anathorn

    Re : tourisme spatial

    Citation Envoyé par GBo
    Ce que je dis c'est que SpaceX avec Inspiration4 et les suivants prévus avec escale privée dans ISS*, a ringardisé d'un seul coup le saut de puce de Bezos.
    C'est comme se vanter d'avoir traversé la manche à l'heure des transatlantiques, Branson et Bezos arrivent trop tard.
    Pour moi, ça ne s'adresse pas du tout à la même clientèle.
    Un millionnaire (ils sont des milliers de fois plus nombreux que les milliardaires) ne s’intéresse pas a ce qui lui est inaccessible.
    Lui ne va pas voir une ringardisation, il va surtout voir un nouveau truc qui lui devient accessible financièrement, alors qu'il ne l'était pas avant, et très facile d'accès en plus (pas de longue préparation).
    L'énorme différence c'est la taille sans comparaison des publics concernés.
    Si un effet de mode s'en mêle, ça peut cartonner.
    Attention à l'incident par contre.
    Une des (nombreuses) raisons qui mettent des bâtons dans les roues de Virgin.
    Sans compter que pour le même prix, le mode "fusée" et l'altitude supérieure, mettent une bonne claque marketing a Virgin aussi.
    J'ai du mal a voir deux concurrents sur un secteur qui n'existe même pas encore...
    Surtout quand l'un des deux propose des prestations assez supérieures à l'autre, pour le même tarif.

  11. #8
    dextroy

    Re : tourisme spatial

    Hello, existe-t-il des terraplatistes milliardaires ? Bon, je sors…

  12. #9
    Dakitess

    Re : tourisme spatial

    J'avoue qu'à choisir, je préfèrerai nettement la config BO que Virgin, mais j'ai pas l'impression que ce soit le cas de la majorité, dans mon entourage de SpaceGeeks, qui tendent à préférer l'expérience de Virgin. J'sais pas ce que ça donne à plus grande échelle, aussi bien auprès de ceux qui pourront se le permettre que des autres qui ne peuvent que rêver.

    En soit, le form factor est peut être suffisamment différent justement pour que les deux puissent coexister... Mais ça va surtout se jouer à la disponibilité et la sécurité avérée / perçue.

  13. #10
    Liet Kynes

    Re : tourisme spatial

    Une petite réflexion très stupide :
    Je joint mes deux pieds, je saute et quitte le sol, j'ai fait un voyage dans l'espace, j'ai été en impesanteur

    Si on considère la distance par rapport à la terre et le temps de non contact à celle ci, il ne va s'agir que d'une course aux records pour proposer un produit + par rapport à la concurence.
    Dans ce sens il devrait être logique de voir ce construire le projet d'hotels orbitaux autour de la terre ou la lune bien que pour cette dernière le +++ serait de placer l'hotel sur la lune.
    Les réductions de coûts nécessaires pour rendre ce genre de tourisme valable sont innenvisageables avec les sources d'energies actuelles donc quelque part le marché concurentiel des simples allers/retours vers nul part peut vite sombrer dans un désintéret lié au caractère banal de l'activité.

    Il est peut-être possible que cette actualité fasse autant de bruit que le décollage d'une fusée mais que la durée du bruit ne soit pas non plus très longue
    Sans questions il n'y a que des problèmes sans réponses.

  14. #11
    GBo

    Re : tourisme spatial

    Citation Envoyé par Liet Kynes Voir le message
    Une petite réflexion très stupide :
    Je joint mes deux pieds, je saute et quitte le sol, j'ai fait un voyage dans l'espace, j'ai été en impesanteur
    C'est le voyage dans l'espace qui vendu, il commence à 100 km d'altitude (ce que Virgin n'arrive pas atteindre d'ailleurs, faute de puissance).

    https://en.wikipedia.org/wiki/K%C3%A1rm%C3%A1n_line

  15. #12
    Liet Kynes

    Re : tourisme spatial

    Citation Envoyé par GBo Voir le message
    C'est le voyage dans l'espace qui vendu, il commence à 100 km d'altitude (ce que Virgin n'arrive pas atteindre d'ailleurs, faute de puissance).
    Il s'agit d'une limite arbitraire, c'est pour cela que je me permet cette idée stupide. La vision Terra centrée de l'espace pourait aussi être de le définir comme l'endroit ou il n'est plus possible d'avoir un quelconque lien avec la terre.. je te laisse calculer la distance pour ce qui est du lien visuel
    Sans questions il n'y a que des problèmes sans réponses.

  16. Publicité
  17. #13
    GBo

    Re : tourisme spatial

    Pas si arbitraire que ça, c'est expliqué dans le lien wiki plus haut, juste un peu datée (car sujette à des ajustements suivant les technos avioniques):
    In 1956, von Kármán presented a paper in which he discussed aerothermal limits to flight. The faster aircraft fly, the more heat they would generate due to aerodynamic heating from friction with the atmosphere and adiabatic processes. Based on the current state of the art, he calculated the speeds and altitudes at which continuous flight was possible -- fast enough that enough lift would be generated and slow enough that the vehicle would not overheat. The chart included an inflection point at around 275,000 feet (52.08 mi; 83.82 km), above which the minimum speed would place the vehicle into orbit.
    Dernière modification par GBo ; 21/09/2021 à 19h56.

  18. #14
    Liet Kynes

    Re : tourisme spatial

    Citation Envoyé par GBo Voir le message
    Pas si arbitraire que ça, c'est expliqué dans le lien wiki plus haut, juste un peu datée (car sujette à des ajustements suivant les technos avioniques):
    Avec le raisonnement suivant:

    La terre est dans l'espace, je suis sur la terre donc je suis aussi dans l'espace. En étant sur terre, il y a en dans mon environnement la gravité terrestre et l'atmosphère terrestre.
    Dire que l'espace se situe au delà d'une limite atmosphérique ou gravitationelle est une vision terra centré ou plus généralement matière-centrée (ce qui est au delà d'un corps celeste) qui est la défintion réductrice de cette partie de l'univers https://fr.wikipedia.org/wiki/Espace_(cosmologie).
    Et donc la reflexion "stupide" #10 prends son sens dans une défintion plus large de ce qu'est l'espace https://fr.wikipedia.org/wiki/Espace_(notion).
    Sans questions il n'y a que des problèmes sans réponses.

  19. #15
    pm42

    Re : tourisme spatial

    Citation Envoyé par Liet Kynes Voir le message
    Avec le raisonnement suivant:
    Ce n'est pas un raisonnement, c'est du nawak complet pour remettre en cause les conventions largement acceptées dans un domaine que tu ne connais pas mais que tu vas expliquer quand même, comme d'hab.

    Réussir à dire "oui mais c'est terra-centré" alors qu'on parle de décollage de fusée depuis la Terre justement est typique du troll : quand on n'a rien à dire sur un sujet, on balance le peu qui passe par sa tête pour occuper le terrain et pourrir les fils.
    Dernière modification par pm42 ; 22/09/2021 à 07h24.

  20. #16
    Gwinver

    Re : tourisme spatial

    Bonjour.

    Pour revenir à la question du primo posteur:

    Qui pourrait évaluer (voire même chiffrer) l'intérêt/les dangers pour le bien être de l'humanité à laisser se développer le tourisme spatial ?
    Voici un élément de réponse relatif à la pollution associée.

    https://www.ouest-france.fr/ledition...5-109ea6e19145

  21. #17
    GBo

    Re : tourisme spatial

    Citation Envoyé par Gwinver Voir le message
    Bonjour.

    Pour revenir à la question du primo posteur:



    Voici un élément de réponse relatif à la pollution associée.

    https://www.ouest-france.fr/ledition...5-109ea6e19145
    Je lis:
    "On peut estimer que le vol de la navette Spaceship 2, de la société Virgin Galactic de Richard Branson a représenté à lui seul une émission de l’ordre de 27,2 tonnes de CO2, indique France Info."

    Ca représentent quelle % des vols commerciaux mondiaux ?
    Les vols commerciaux mondiaux sont-ils exempts de touristes ?
    Dernière modification par GBo ; 22/09/2021 à 08h11.

  22. #18
    Deedee81
    Modérateur

    Re : tourisme spatial

    Salut,

    Citation Envoyé par pm42 Voir le message
    Ce n'est pas un raisonnement, c'est du nawak complet pour remettre en cause les conventions largement acceptées dans un domaine que tu ne connais pas mais que tu vas expliquer quand même, comme d'hab.
    Réussir à dire "oui mais c'est terra-centré" alors qu'on parle de décollage de fusée depuis la Terre justement est typique du troll : quand on n'a rien à dire sur un sujet, on balance le peu qui passe par sa tête pour occuper le terrain et pourrir les fils.
    Bon, là, j'ai failli réagir aussi.... de la même manière.
    Keep it simple stupid

  23. Publicité
  24. #19
    Gwinver

    Re : tourisme spatial


  25. #20
    Deedee81
    Modérateur

    Re : tourisme spatial

    Citation Envoyé par Gwinver Voir le message
    Et un autre article :
    Merci.

    Note que ce problème n'est pas caractéristique du tourisme spatial. Suffit de voir la situation générale : on fait des efforts (parfois non négligeables) pour diminuer le CO2 et pourtant ça continue à augmenter. C'est la lute de Don Quichote.

    Ce qui serait utile ici c'est des projections plausibles sur le tourisme spatial (je doute que ça devienne aussi important que les transhumances d'été !!!!) et l'impact qui en découle. J'ai l'impression que ça restera marginal mais je peux me tromper.
    Keep it simple stupid

  26. #21
    GBo

    Re : tourisme spatial

    Citation Envoyé par Gwinver Voir le message
    Et toujours pas de réponse à ma question du post #17, la part du tourisme spatial effectif / prévu par rapport aux vols des compagnies aériennes y compris des charters de touristes en partance pour les "all-inclusive" de République Dominicaine. C'est du mauvais travail d'investigation.
    Le mélange de vrai et de faux est énormément plus toxique que le faux pur - Paul Valéry

  27. #22
    Deedee81
    Modérateur

    Re : tourisme spatial

    Citation Envoyé par GBo Voir le message
    Et toujours pas de réponse à ma question du post #17, la part du tourisme spatial effectif / prévu par rapport aux vols des compagnies aériennes y compris des charters de touristes en partance pour les "all-inclusive" de République Dominicaine. C'est du mauvais travail d'investigation.
    c'est tout à fait ce que je pointais ci-dessus. Sans projection on parle dans le vide (spatial)

    J'imagine mal que cela se développe "tant que ça". C'est pas comme aller à la mer tous les ans ! Donc j'imagine déjà que cela ne concernera qu'une élite (friquée) ou certaines entreprises (envoi de cadres comme j'en ai vu en "stage de survie" pour renforcer la cohésion et tout ça par exemple) pour quelques voyages max. Donc j'imagine bien quelques centaines ou milliers de touristes par an. Mais j'ai du mal à imaginer des millions par an. Et donc un impact vraiment marginal.

    EDIT et donc il est clair que ce genre de question doit s'envisager dans un cadre plus large de TOUTES les consommations de fossiles. Sinon ça n'a absolument aucun intérêt. Enfin, c'est ce que je pense
    Dernière modification par Deedee81 ; 22/09/2021 à 08h56.
    Keep it simple stupid

  28. #23
    yves95210

    Re : tourisme spatial

    Citation Envoyé par GBo Voir le message
    Je lis:
    "On peut estimer que le vol de la navette Spaceship 2, de la société Virgin Galactic de Richard Branson a représenté à lui seul une émission de l’ordre de 27,2 tonnes de CO2, indique France Info."

    Ca représentent quelle % des vols commerciaux mondiaux ?
    Les vols commerciaux mondiaux sont-ils exempts de touristes ?
    27 tonnes / 660 millions de tonnes. Il faudrait donc un million de vols de Spaceship 2 pour que ça commence à représenter un pourcentage significatif (~4%) des émissions de CO2 de l'aviation civile.

    Autre comparaison : rien qu'en France, le secteur des transports émet 135 Mt de CO2 par an, dont 70 Mt pour les voitures particulières et seulement 5,4 Mt pour le transport aérien (données 2019).

  29. #24
    GBo

    Re : tourisme spatial

    Voilà... merci Yves.

  30. Publicité
  31. #25
    Deedee81
    Modérateur

    Re : tourisme spatial

    Merci aussi. C'est très édifiant comme chiffres
    Keep it simple stupid

  32. #26
    pm42

    Re : tourisme spatial

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Merci aussi. C'est très édifiant comme chiffres
    Et assez facile à trouver. Malheureusement, 90% de ce qu'on lit dans la presse grand public et hélas parfois ici est centré sur le "shaming" autour de l'avion et d'activités de "luxe" alors que l'impact est minimal.
    Je suppose qu'outre la jalousie, c'est une bonne façon de se dédouaner personnellement tout en s'enfermant dans une forme de déni.

  33. #27
    Deedee81
    Modérateur

    Re : tourisme spatial

    Citation Envoyé par pm42 Voir le message
    Et assez facile à trouver. Malheureusement, 90% de ce qu'on lit dans la presse grand public et hélas parfois ici est centré sur le "shaming" autour de l'avion et d'activités de "luxe" alors que l'impact est minimal.
    Je suppose qu'outre la jalousie, c'est une bonne façon de se dédouaner personnellement tout en s'enfermant dans une forme de déni.
    Personnellement je pense qu'il y a peut-être un peu de cela mais surtout :
    - surfer sur une mode (le climat c'est actuel et le tourisme spatial récent)
    - chercher le spectaculaire, ça fait vendre
    - on ne vérifie plus, on ne recoupe plus (on sait que c'est devenu une plaie de l'actualité sur internet, royaume du copier-coller)
    Keep it simple stupid

  34. #28
    yves95210

    Re : tourisme spatial

    Et 27 tonnes par vol, ça représente 4,5 tonnes par passager. L'équivalent par exemple des émissions par passager de 4 vols allers-retours Paris/La Réunion ou de 18 allers-retours Paris/Lisbonne selon https://eco-calculateur.dta.aviation-civile.gouv.fr.

    Même en supposant que le prix d'une place sur un vol Spaceship 2 soit divisé par 10, ça restera encore ~10 fois (en classe affaire) à ~50 fois (en classe éco) plus cher qu'un aller-retour en avion sur un vol long-courrier. Ce n'est pas demain qu'il y aura des millions de passagers par an sur Spaceship 2, à comparer aux 4 milliards de passagers du transport aérien dans le monde...
    Et si un jour ce prix était divisé par 100, devenant accessible à un touriste (spatial) moyen, il faut tenir compte du fait que ce touriste fera éventuellement l'expérience une fois dans sa vie, alors qu'il prend peut-être l'avion une fois par an pour un vol long-courrier (vacances) ou plusieurs fois pour des vols moyen-courrier (week-ends).

    Bref, avant que les émissions de CO2 des vols spatiaux touristiques soient comparables à celles du tourisme aérien (qui ne représentent que quelques % des émissions du secteur des transports), les poules auront des dents

  35. #29
    Gwinver

    Re : tourisme spatial

    Bonjour.

    Bref, avant que les émissions de CO2 des vols spatiaux touristiques soient comparables à celles du tourisme aérien (qui ne représentent que quelques % des émissions du secteur des transports), les poules auront des dents
    Tout à fait et on arrive à une question de société relative à la répartition des efforts pour réduire la pollution.
    Le tout un chacun peut très bien dire qu'il est inutile qu'il fasse des efforts vu que sa contribution est insignifiante en absolu et très faible en regard de celle de certains autres. Et ce, d'autant plus que cette réduction de pollution va se traduire par des mesures contraignantes.

  36. #30
    Deedee81
    Modérateur

    Re : tourisme spatial

    Houlà non, désolé mais c'est totalement différent.

    D'un coté c'est "porter les efforts sur les sources les plus polluantes/émettrice de CO2/ou autre"
    D'autre part "convaincre que chacun peut apporter sa petite pierre"

    Ceci dit, le tourisme spatial pourrait être une vitrine (reste à inventer la fusée électrique )
    Keep it simple stupid

Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Le tourisme spatial
    Par Sax Russel dans le forum Planètes et Exobiologie
    Réponses: 182
    Dernier message: 17/06/2011, 19h59
  2. Tourisme spatial
    Par kerr² dans le forum Astronautique
    Réponses: 11
    Dernier message: 04/02/2009, 17h29
  3. tourisme spatial (again²)
    Par kerr² dans le forum Astronautique
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/01/2007, 14h25
  4. tourisme spatial (again)
    Par kerr² dans le forum Astronautique
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/01/2007, 14h04
  5. Tourisme Spatial
    Par Julien59 dans le forum Astronautique
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/01/2005, 15h31