Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

solution ontologique ou legislative




  1. #1
    papyneo

    solution ontologique ou legislative

    Bonjour,

    dernièrement, j’écoutais une conférence d’Étienne Klein et dans cette conférence, il disait que lorsque l'on avait une différence entre les lois physiques et les observations, on pouvait le résoudre de 2 manières:

    1. la solution ontologique: on suppose qu'il existe un phénomène que l'on ne connaît pas qui intervient et qui pourrait expliquer les calculs et on cherche à le mettre en évidence.

    2. la solution législative: on ne trouve pas de phénomène non connu qui explique les calculs et on en déduit qu'il faut changer les lois et donc appliquer d'autres formules.

    Pour la matière noire et l'énergie sombre que l'on ne parvient toujours pas à mettre en évidence, à partir de quand va-t-on dire qu'il faut changer les lois?

    Autrement dit, comment va-t-on se rendre compte qu'il ne faut plus les chercher mais changer les lois?

    Merci pour vos éclaircissements

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    ansset

    Re : solution ontologique ou legislative

    Citation Envoyé par papyneo Voir le message
    Pour la matière noire et l'énergie sombre que l'on ne parvient toujours pas à mettre en évidence, à partir de quand va-t-on dire qu'il faut changer les lois?
    Autrement dit, comment va-t-on se rendre compte qu'il ne faut plus les chercher mais changer les lois?
    Concernant les "mises en évidence" est sont réelles et observationnelles.
    concernant les "lois ", il faudrait savoir desquelles tu parles !
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  4. #3
    Tryss2

    Re : solution ontologique ou legislative

    L'énergie sombre a déjà une solution "législative" : c'est juste une constante dans les équations.

    Quand à la matière noire, certains scientifiques cherchent à modifier la théorie de la gravitation pour pouvoir s'en passer, sauf que pour l'instant, leurs modèles sont moins bon que le modèle standard.


  5. #4
    ansset

    Re : solution ontologique ou legislative

    Citation Envoyé par Tryss2 Voir le message
    Quand à la matière noire, certains scientifiques cherchent à modifier la théorie de la gravitation pour pouvoir s'en passer, sauf que pour l'instant, leurs modèles sont moins bon que le modèle standard.
    a l'heure actuelle, il ne me semble pas que ce soit la piste la plus privilégiée, mais il ne faut jamais insulter l'avenir.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  6. #5
    papyneo

    Re : solution ontologique ou legislative

    J'avais compris que la matière noire et l'énergie sombre n'étaient pas encore identifiées par des observations.

    Pour les lois, je ne parle d'aucunes en particulier. Je voulais simplement dire qu'à partir du moment où on ne peut mettre en évidence ce que l'on cherche, il faut bien chercher dans une autre direction et donc envisager de modifier les lois. Dans la conférence, Klein parlait de la différence entre le calcul du périhélie de mercure et les observations qui donnait une légère variation selon les lois de newton et c'est Einstein qui a expliqué cette différence en développant la relativité générale donc en modifiant les lois de la gravitaion de newton en celle d'Einstein.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Matmat

    Re : solution ontologique ou legislative

    Citation Envoyé par papyneo Voir le message
    Autrement dit, comment va-t-on se rendre compte qu'il ne faut plus les chercher mais changer les lois?
    Il n'y a pas d'autorité qui dit "il faut" faire 1 ou 2 , certaines équipes cherchent 1 d'autres 2.

  9. #7
    bernarddo

    Re : solution ontologique ou legislative

    Le propos de Klein est, comme souvent, fumeux.

    En fait il n'existe qu'une vraie méthode scientifique (pour une discipline de la physique dont les lois expliquent la plupart des phénomènes observables.)
    C'est de trouver un prolongement à cette discipline qui englobe les lois validées en en faisant un sous-ensemble (valable dans son domaine) du nouveau corpus de lois, et qui permettra d'expliquer des (idéalement toutes les) observations non comprises jusque là, sans créer de problème sur toutes les observations déjà intégrées.

    Et, si possible, en déduire des observations nouvelles (possibles) dérivant directement de cet apport, dont l'observation (sans contre-exemple) validée permettrait d'affirmer, pas même qu'il s'agit de la bonne, mais d'un progrès.

    Si on revient à E Klein ( dont les connaissances sont aussi bien faciles à cerner que si on les avait enfermées dans la bouteille qui porte son nom ) ceci veut dire qu'il n'existe que la solution ontologique.
    Le "phénomène" inconnu étant du type "relation" ou "composant" inconnu.

    La solution "législative" est une vaste blague.

    Le problème est qu'avec la puissance d calcul associée à chaque chercheur, il est possible de pousser très loin chacune des "pistes" de travail.

    Et au fond, la cosmologie moderne, vue avec un peu de recul, et pas mal d'humour, ressemble à un dessin de Dubout, avec plein de machines géniales, mais, si personne n'empêche le format du dessin de grandir, c'est le nombre de traits qui va dépasser les exponentielles soixante et plus, pour un résultat forcément négatif, car personne ne sera capable de trier là-dedans!

    Vivement la panne informatique pour les théoriciens, qu'on revienne à Baignol & Farjon !

  10. Publicité
  11. #8
    Gilgamesh

    Re : solution ontologique ou legislative

    Citation Envoyé par papyneo Voir le message
    J'avais compris que la matière noire et l'énergie sombre n'étaient pas encore identifiées par des observations.

    Pour les lois, je ne parle d'aucunes en particulier. Je voulais simplement dire qu'à partir du moment où on ne peut mettre en évidence ce que l'on cherche, il faut bien chercher dans une autre direction et donc envisager de modifier les lois.
    C'est déjà envisagé. Mais ça ne fonctionne que localement pour expliquer les courbes de rotation des galaxie, ça ne marche pas à l'échelle cosmologique. Au plan théorique, ça rajoute une constante dans l'univers (un nouveau champs), et ça met un bazar pas possible dans les équations de la gravité, dont l'action ne ressemble plus à rien. Donc pour l'instant, bof, bof.
    Parcours Etranges

  12. #9
    mh34

    Re : solution ontologique ou legislative

    Citation Envoyé par bernarddo Voir le message

    Vivement la panne informatique pour les théoriciens, qu'on revienne à Baignol & Farjon !
    Mais c'est déjà le cas. Vous n'êtes jamais rentré dans un laboratoire de physique théorique apparemment...sinon vous sauriez que c'est tableaux noirs couverts d'équations écrites à la main ( et à la craie) partout.
    Ce genre ; https://www.ihes.fr/wp-content/theme...evenements.jpg
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς

Discussions similaires

  1. Différence être - étant, ontologique - ontique
    Par TalkingJay dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 6
    Dernier message: 12/04/2014, 09h58
  2. Définition ontologique du vivant
    Par Fgordon dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 29
    Dernier message: 16/11/2011, 14h46
  3. une avancee legislative majeure
    Par phil12 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 18
    Dernier message: 23/09/2009, 08h22
  4. Preuve ontologique de Gödel..
    Par Ptitseb dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 6
    Dernier message: 15/03/2005, 14h22
  5. [Illustrations Paléo] Peinture paléontologique
    Par charlie dans le forum Paléontologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 20/07/2004, 10h26