Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

VIH et séronégativité.



  1. #1
    coco

    VIH et séronégativité.


    ------

    Bonjour,
    Je viens de lire un document montrant que certains individus exposés au VIH restent séronégatifs.
    Une protéine membranaire CCR5, impliquée dans la fixation du virus précédant son entrée dans la cellule serait impliquée. Cette protéine a subi une modification suite à une mutation sur le gène concerné.
    Les individus mutés homozygotes restent séronégatifs dans une population à risque, les hétérozygotes sont également un peu protégés...
    Le fait que ces individus restent séronégatifs, doit signifier qu'ils se débarassent rapidement du virus circulant...
    Avez-vous des informations plus complètes sur ce sujet? merci...

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    charlie

    Re : VIH et séronégativité.

    Bonjour,

    je ne connaissaient pas le principe physiologique des résistances au VIH...
    je sais juste que chez certains sujets en tri-thérapie, le taux de virus descends tellement qu'ils deviennent négatifs aux tests (tout en restant porteurs... et contaminants).
    Il y a toujours des résistances chez certaines populations mais c'est de l'ordre du % (donc ne pas partir de ce genre d'infos pour faire n'importe quoi...), il me semble que c'est en afrique de l'est et du sud (où le taux de séropositivité est monstrueux ) qu'on a mis en évidence des résistances pour la première fois.

    C
    Soon, oh soon the light, ours to shape for all time, ours the right; the sun will lead us.

  4. #3
    coco

    Re : VIH et séronégativité.

    Oui, il est sûr que cette résistance ne doit concerner qu'une infime partie de la population... qui doit être inférieure à 1% puisque il s'agit d'une mutation...
    Mais celle-ci pourrait être sélectionnée dans les régions à fort taux de séropositfs...

  5. #4
    Meningo

    Re : VIH et séronégativité.

    Bonjour,

    La protéine CCR5 qui sert de co-récepteur au VIH est indispensable à l'adhésion du virus sur les cellules cibles, donc en cas de mutation le virus ne peut pas infecter la cellule.
    Il y a des cas de personnes 'naturellement' résistantes au VIH suite à ces mutations (groupe de prostituées en asie du sud-est).
    La protéine est un récepteur aux chimiokines (physiologiquement), je ne sais pas s'il y a des perturbations des signaux cellulaires lorsque CCR5 est mutée.

  6. #5
    coco

    Re : VIH et séronégativité.

    Bonjour et merci pour cette réponse qui tend à confirmer cette information...

    Citation Envoyé par Meningo
    La protéine est un récepteur aux chimiokines (physiologiquement), je ne sais pas s'il y a des perturbations des signaux cellulaires lorsque CCR5 est mutée.
    Je n'ai pas compris...
    Est-ce que cela signifie que la protéine CCR5 est un récepteur aux interleukines??? je pensais que ces récepteurs n'apparaissaient que lorsque les lymphocytes avaient été en contact avec l'antigène spécifique... mais c'est certainement un peu (beaucoup) réducteur...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    fox

    Re : VIH et séronégativité.

    Cette mutation a été découverte notamment sur des études sur des prostituées Africaines qui après plusieurs années d'activités dans des zones ou la quasi totalité des personnes sont porteuses du virus, étaient séronégatives .

    En très simple , le VIH utilise en fait 2 récepteurs simultanément pour infecter les cellules humaines : les protéines CCR5 et CD4.

    Dans le cas d'une hypothétique décimation des populations mondiales par une variante de VIH ingérable , il restera toujours une poignée de personne pour assurer la survie de l'espèce...

  9. Publicité
  10. #7
    Meningo

    Re : VIH et séronégativité.

    CCr5 est un récepteur aux cytokines chimiotactiques (=chimiokines)Les recepteurs aux cytokines sont constamment présents mais à des niveaux d'expression variables; meme en dehors d'une stimulation antigenique (excepté le recepteur à l'IL 2)
    Concernant les prostituées qui ont une mutation du récepteur, oupss j'me suis trompé (elles sont africaines)

  11. #8
    coco

    Re : VIH et séronégativité.

    Merci...
    OK pour les récepteurs... mais c'est quoi un niveau d'expression variable???

    Je penserai aux prostituées africaines...

  12. #9
    Yoyo

    Re : VIH et séronégativité.

    Bonsoir,

    Je me permets juste de vous signaler une serie de trois infos publiees par Futura-Sciences a l'occasion du sidaction.
    Vous devriez y trouver en plus d'un rappel historique sur la maladie, pas mal d;informations sur le mecanisme d'action du VIH et de son entree dans la cellule. Ainsi d'ailleurs que les molecules actuellement en test ou disponibles pour lutter contre sa replication.

    Decouverte du virus il y a 21 ans.
    http://www.futura-sciences.com/sinformer/n/news3517.php

    Comment se proteger du VIH ?
    http://www.futura-sciences.com/sinformer/n/news3532.php

    Les traitements disponibles et en test:
    http://www.futura-sciences.com/sinformer/n/news3533.php

    Yoyo

  13. #10
    Meningo

    Re : VIH et séronégativité.

    Ce que j'entendais par niveau d'expression variable est que les cytokines et leurs récepteurs n'obéissent pas à la loi du tout ou rien. Il y a de nombreuses régulations qui font qu'un récepteur va être plus ou moins exprimé selon les interleukines circulantes....

  14. #11
    coco

    Re : VIH et séronégativité.

    Bien... merci beaucoup à tous!

  15. #12
    seb

    Re : VIH et séronégativité.

    De mémoire,
    La mutation du récepteur CCR5 (C-terminal tronqué) est présente principalement dans la population caucasienne (1% d'homozygotie pour la mutation). Il est également interressant de noter que ces individus présentent une meilleure tolérance à la greffe d'organe (40% de rejet en moins à 5ans).
    A+
    seb

  16. Publicité
  17. #13
    coco

    Re : VIH et séronégativité.

    Citation Envoyé par seb
    Il est également interessant de noter que ces individus présentent une meilleure tolérance à la greffe d'organe (40% de rejet en moins à 5ans).
    Comment explique-t-on cela?

    Si j'ai bien compris, la protéine CCR5 est un récepteur aux interleukines... cela signifie que les L.T possédant cette protéine dérivant du gène muté, sont moins bien stimulés, et la réponse immunitaire est plus faible...

    Mais alors ces individus plus tolérants à la greffe d'organe, sont aussi moins bien protégés contre les infections microbiennes???

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. vih
    Par titi13 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 8
    Dernier message: 13/06/2012, 13h04
  2. Vih
    Par Rayclav dans le forum MST : SIDA, syphilis, hépatite...
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/08/2007, 00h28
  3. Vaccin VIH
    Par coco dans le forum Biologie
    Réponses: 16
    Dernier message: 21/04/2007, 23h37
  4. Réplication du VIH
    Par leparo dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/01/2007, 23h45
  5. Vih
    Par lefebvre dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/05/2006, 23h24