Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

recombinaisons génétiques (bactéries)



  1. #1
    elims

    Question recombinaisons génétiques (bactéries)

    Bonjour,

    euh voila j'ai un petit souci de comprehension concernant les recombinaisons génétiques chez les bactéries. Je pensais avoir bien compris le principe jusqu'à ce qu'on nous parle du devenir de l'exogenote. En fait pour moi, la bactérie Hfr intégrait le facteur de fertilité F dans son chromosome par recombinaison homologue, mais les deu brins de l'ADN pour moi étaient intégrés lors de cette recombinaison. Or après on me dit que lorsque ce chromosome de Hfr est transféré dans la bactérie réceptrice F-, il y a ausssi recombinaison homologue, donc la encore pour moi les deu brins sont coupés et le marqueur génétique coupé est intégré. Mais on me dit que l'eogénote à savoir le chromosome qui a été transféré, une fois l'intégration du marqueur faite, est un ADN simple brin. Et la je comprends plus, comment peut il etre simple brin puisque le marqueur a été intégré en double brin? Pour moi il resterait un morceau d'eogénote mais double brin.

    Je sais pas si je suis bien clair , c'est pas evident à epliquer, surtout quand c'est déja pas clair dans ma tête

    Voila si quelqu'un peut m'éclairer la dessus ça m'aiderait beaucoup, parceque tout le reste du cours est basé sur cette idée :s.

    Voila, merci beaucoup.

    -----

    "Il ne faut pas attendre la soif pour tirer l'eau du puits."

  2. Publicité
  3. #2
    Morphine

    Re : recombinaisons génétiques (bactéries)

    Bonsoir,

    Je connais pas trop la recombinaison homologue (RH) bactérienne, mais j'imagine que dans les grandes lignes celle-ci doit se dérouler selon les mêmes étapes que chez les levures.

    En fait, lors d'une RH, il y'a d'abord formation d'une cassure double brin par l'intervention d'une endonucléase.
    Une fois le double brin sectionné, chacune des deux brins subit une étape de maturation par une exonucléase qui digère l'ADN de facon à libérer des extrémités 3'OH simple brin.

    Bref, je te passe des détails, mais en gros, c'est à partir des ces extrémités simple brin 3' que va s'effectuer l'étape d'invasion de brin.

    Ton simple brin va reconnaitre sa séquence homologue chez l'autre molécule d'ADN et y être intégré par recombinaison (crossing over?).

    Il y a donc échange de simple brin entre chacune des molécules double brin d'ADN.

    Bon, j'espère ne pas avoir trop mal expliquer la chose. Un petit schéma aurait pu être utile mais je n'ai pas eu le temps d'en chercher un.

  4. #3
    foxdie

    Exclamation Re : recombinaisons génétiques (bactéries)

    Salut
    je vait abregé pour etre claire je le croit si c est pas le cas faitez moi savoir alors
    le EXOGENOTE
    Elément informationnel ajouté au génome résident d'une cellule. A l'origine terme utilisé pour caractériser les éléments transmis par conjugaison chez les bactéries.
    et LA RECOMBINAISON HOMOLOGUE


    En méiose, les chromosomes paternels et maternels qui viennent de se répliquer sont appariés sur la plaque métaphasique : au polymorphisme près leurs séquences sont identiques. A ce stade chaque chromosome a donné naissance à deux chromatides mais la région centromérique n'est pas encore répliquée. On peut avoir à ce moment des échanges de brins d’ADN entre une chromatide paternelle et une chromatide maternelle. La fréquence des crossing-overs (CO) est mesurée par le pourcentage de recombinants obtenus.
    Chez l’humain on peut obtenir une trentaine de CO par méiose ; comme il y a 23 paires de chromosomes on peut donc observer des doubles CO.

    Chez la sauterelle et grâce au microscope électronique on a pu voir les points de cassure et les échanges de brin. On marque les chromosomes à la bromo-déoxyuridine (BrDU) qui s’incorpore à la place de la déoxythimidine dans le brin nouvellement synthétisé. On observe les plaques métaphasiques dans la lignée germinale en révélant le BrDU par un colorant fluorescent; on observe alors des “ chromosomes arlequins ” qui présentent au niveau des chiasmas des structures en croix avec échange entre un brin sombre et un brin fluorescent.


    Modèle de Holliday (1964)

    Il permet d’expliquer le crossing-over et la conversion génique. Divers raffinements de ce modèle ont été proposé pour rendre compte de phénomènes de recombinaison très rares.
    Etapes :

    coupure par une endonucléase de deux brins de même polarité, appartenant à des chromatides différentes et à des positions homologues;
    migration des extrémités 5’ libres à la recherche d’homologie sur le brin intact de l’autre chromatide et ligature ; il y a donc rupture de liaisons H et réassociation par hybridation avec migration du point de branchement ; rotation de l’un des chromosomes à 180°, les centromères s’écartent en donnant une structure en croix visible au microscope électronique ;
    la résolution de la jonction se fait par deux nouvelles coupures de simples brins ; suivant la position de ces coupures on aura ou non échange de marqueurs flanquants. S’il y a coupure et raboutage des deux brins qui ont subi l’échange il n’y aura pas de CO visible, seul un très petit fragment est échangé, sur un seul brin. En revanche si les deux coupures ont lieu sur les deux brins qui n’ont pas subi l’échange, le CO se verra par échange des marqueurs flanquants. le schema s explique
    aprés ça que pencez vous car la problimatique n 'est pas trés claire @+
    Images attachées Images attachées

  5. #4
    elims

    Re : recombinaisons génétiques (bactéries)

    salut!

    merci pour vos réponses.
    Je dois avouer que je n'y vois tours pas très clair.
    1) est ce que je me trompe lorsque je dis que le chromosome de la bactérie donnatrice ayant intégré le facteur F est transféré en double brin dans la réceptrice, ou bien est ce que le transfert est simple brin?
    2) Ensuite si le transfert est bien double brin , vous me dites dons qu'il y a un echange simple brin entre les deu molécules d'an double brin, c'est ça?
    Mais amettons qu'on ait un échange de marqueur lac+/lac- et que par ex lac + : 5'--AACT--3'
    3'--TTGA--5'

    et lac- : 5'--AATC--3'
    3'--TTAG--5'
    Comment peut on avoir échange simple brin entre ces deu genes ou marqueurs ouble brin?
    J'avoue que je ne vois pas bien le processus :s
    "Il ne faut pas attendre la soif pour tirer l'eau du puits."

  6. #5
    ninio213

    Re : recombinaisons génétiques (bactéries)

    Vous auriez pu formuler votre requête dans une seule discussion préexistante, ceci peut être assimilé à un doublon de message. J'ai donc déplacé votre message dans la discussion recombinaison bactérienne

    Pour la modération,

    Greg
    Dernière modification par LXR ; 29/04/2009 à 15h43. Motif: Doublon de message

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. TPE BACTéRIES -->bactéries dans l'alimentation --> yaourts
    Par joey1411 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 18
    Dernier message: 25/10/2007, 14h32
  2. marqueurs genetiques
    Par phoebs dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/05/2007, 17h19
  3. maladies génétiques
    Par caroline dans le forum Biologie
    Réponses: 34
    Dernier message: 08/09/2006, 14h50
  4. exercices génétiques
    Par arkalice dans le forum Biologie
    Réponses: 17
    Dernier message: 30/12/2004, 16h34
  5. Manipulations génétiques
    Par Prgmeur Fou dans le forum Biologie
    Réponses: 11
    Dernier message: 22/06/2004, 14h45