Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

fréquence d'allèle dans les générations..



  1. #1
    marre des maths

    fréquence d'allèle dans les générations..

    voila j'adore la bio et je voudrait vraiment comprendre un exo...
    on me dit: ce modèle mathématique présente l'évolution de la fréquence p d'un allèle, de générations en générations.
    l'allèle étudié est l'allèle recessif "w1". On attribue a chacun des trois génotypes une "valeur sélective" qui traduit limportance relative de la contribution de ces génotypes a la formation de la génération suivante
    W22= homozygote dominant.Phénotype présentant un avantage selectif, chois d'une valeur selective élevée(1.2 ou 1.1)
    W12=hétérozygote. Meme phénotype que l'homozygote dominant donc valeur selective forte (1.2)
    W11=homozygote récessif. Phénotype présentant un désavantage.Choix d'une valeur sélective plus faible (0.8)

    dans les deux cas la fréquence p de l'allèle "W1" a été arbitrairement fixé au départ a 0.5.


    si vous ne voyez pas les lignes du haut cela représente ce que je viens d'écrire c'est a dire sur la première ligne (fluo jaune): p=0.5 W11=0.8 W12=1.2 W22=1.2

    seconde ligne (fluo orange)
    p=0.5 W11=0.8 W12=1.2 W22=1.1

    est ce que quelqu'un pourrais m'expliquer ce que ca représente ?? je n'arrive pas a comprendre..
    merci d'avance pour votre patiente!

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    La grenouille

    Re : fréquence d'allele dans les générations..

    Bonjour,

    je vais essayer de t'expliquer un peu en étant claire.

    Pour vous montrer le devenir d'un allèle muté dans la population il utilise un modèle mathématique (il faut pas avoir peur du mot ) qui permet de regarder la fréquence de l'allèle muté dans la population si sa valeur sélective est moins bonne que celle de l'allèle "normal".
    Donc à chaque génération, la fréquence de l'allèle mutée à la génération précédante est obtenue en additionnant la part d'allèle venant des hétérozygotes (1/2 de leur fréquence *1.2) et celle des homozygotes récessifs (fréquence * 0.8). Donc à chaque génération il y a diminution des individus homozygotes qui ont un désavantage, ce qui fait que sur ton graph tu vois la courbe diminué dans le temps. Au final l'allèle est éliminé. Cela montre que les allèles très néfastes ne peuvent pas s'installer dans une population.
    Dans le cas, où la valeur sélective de l'hétérozygote est meilleure que celle de l'homozygote normale, on parle de superdominance. (c'est l'exemple du Paludisme et de la malaria si tu en as entendu parlé). Le gène va perdurer dans la population du fait que les hétéorygotes ont plus de chance de survivre que les "normaux".

    j'espère que ça va et que tu as compris sinon redemande

  4. #3
    marre des maths

    Re : fréquence d'allele dans les générations..

    mais je ne comprend pas vraiment a quoi correspond W1, W11 ,W12 et W22 et pourqoi le fait de mettre une valeur selective un tout petit peu plus élevé pour W22fait chuté la fréquence..je suis désolé mais aimerais vraiment comprendre..
    en tout cas merci de m'avoir répondu ca m'éclaire un peu !

  5. #4
    kinette

    Re : fréquence d'allele dans les générations..

    Citation Envoyé par marre des maths Voir le message
    mais je ne comprend pas vraiment a quoi correspond W1, W11 ,W12 et W22 et pourqoi le fait de mettre une valeur selective un tout petit peu plus élevé pour W22fait chuté la fréquence..je suis désolé mais aimerais vraiment comprendre..
    en tout cas merci de m'avoir répondu ca m'éclaire un peu !
    On va reprendre les choses:
    Tu as deux allèles possibles, auxquels on a donné les noms barbares de w1 et w2 mais ça pourrait très bien être l'allèle toto et l'allèle zozo...
    Les organismes chez qui tout se passe sont diploïdes... donc ils ont deux paires de chaque chromosome (chromosomes sexuels exceptés...), donc pour un gène ils vont avoir deux exemplaires = deux allèles.
    Bon, comme on a deux allèles possibles, on peut avoir soit deux fois l'allèle w1, soit deux fois l'allèle w2, soit un de chaque.
    Pour se "simplifier la vie" (même si ça te la complique pour ton exercice) les généticiens on trouvé bon de noter W11 le génotype de celui qui a deux allèles 1, W22 le génotype de celui qui a deux allèls w2, et W12 celui qui a un de chaque.

    Or, tu as dû le voir en cours, selon le génotype, on peut être plus ou moins avantagé pour la survie et la reproduction.
    Dans ton "histoire", dans le premier cas, les W22 et les hétérozygotes W12 s'en sortent bien, mais à chaque génération, les W11 s'en sortent mal.
    Dans le second cas, ce sont les W12 qui s'en sortent le mieux.
    Essaie de réfléchir à ce qui se passe à chaque génération: tout d'abord tu as augmentation de ceux qui s'en sortent le mieux par rapport à ceux qui s'en sortent le moins bien. Ensuite tu as reproduction (donc on remélange tous les allèles au hasard), et puis après tu auras à nouveau sélection...

    Est-ce que les résultats de ton exercice te paraissent plus clairs?
    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  6. #5
    La grenouille

    Re : fréquence d'allèle dans les générations..

    Si les hétérozygotes survivent "plus" que les homozygotes (W hétéro > W homo normal) cela augmente leur chance de transmettre leurs gènes et donc l'allèle recessif muté reste présent à la génération suivante.
    Le W traduit la valeur de la mutation en terme de chance de survie, d'impact sur la fitness. Si tu avais un W = 0 cela signifierait que tous les porteurs de la mutation meurent et donc tu ne la retrouveras pas à la génération suivante.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    marre des maths

    Re : fréquence d'allèle dans les générations..

    merci!c'est vrai que ce n'était pas très clair dans ma tete!voulez vous lire la réponse a la question que je propose pour vérifier que ce ne soit pas un hors sujet??

    la question était:
    étudiez les paramètres fixés pour chacunes des deux simulations.comparez les. comment évolue la fréquence de l'allele de génération en génération? expliquez les différences constatés.

    est ce que ca va si je metour l'études des paramètres c'est ce que vous m'avez expliqués. on remarque cependant que lorsque le génotype homozygote dominant a une valeur selective plus élevé, sa fréquence diminue petit a petit au cours du temps jusqu'a la disparition de l'allèle W1.
    en revanche, si le génotype dominant a une valeur séléctive un peu plus faible on remarque que la fréquence diminue puis stagne au cours des générations.

    mais je n'arrive toujours pas a comprendre comment cela se fait que dans un cas l'allèle w1 disparait et pas dans l'autre..les autres document parlent du paludisme et drépanocytose..est ce que cela peut m'aider??

    je suis désolé de ne pas comprendre..

  9. Publicité
  10. #7
    marre des maths

    Re : fréquence d'allèle dans les générations..

    peut etre aurais je compris! mdr!

    dans le second cas, comme c'est les hétérozygotes qui ont la plus grande valeur sélective cela veut dire que l'allèle recessif va se transmettre de génération en génération et persisté

    alors que dans le premier cas, comme l'homozygote dominant w22 est aussi fort que w12 cela signifie qu'il y a moins de chance que l'allèle soit transmise a la génération suivante et disparait au bout d'un moment (phenomène aléatoire ??)

    est ce bien cela ? et est ce que je répond a la question ??
    merci encore de m'avoir expliquer!

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Microbiologie] Générations dites spontanées
    Par lumiére é vie dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 01/10/2007, 11h43
  2. Générations d'étoiles
    Par Youp'titou dans le forum Archives
    Réponses: 10
    Dernier message: 26/06/2007, 17h32
  3. Réponses: 9
    Dernier message: 17/04/2007, 17h30
  4. variations de fréquence dans le système solaire
    Par JMB dans le forum Archives
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/08/2005, 12h38
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 24/04/2005, 20h36