Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

chloroplastes et photosynthèse



  1. #1
    MagicFalco

    chloroplastes et photosynthèse

    bonjour tout le monde,

    j'aurais souhaité un renseignement concernant le mécanisme de photosynthèse. Lorsque l'antenne photoréceptrice du photosystème capte l'énergie founie par les photons de la lumière, certaines molécules de chlorophylles sont excités. Puis, cette énergie va être transférée d'une molécule à l'autre jusqu'au centre réactionnel.

    Voila j'aurai voulu savoir si lors du transfert de cette énergie d'une molécule à une aute, les molécules subissaient une oxydation (donc la perte d'un électron) ou si l'énergie était transférée autrement. Et dans le cas ou il y aurait perte d'un électron, quel agent oxydant permettrait de rétablir un état électriquement neutre?

    merci pour vos réponses

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    doubleD

    Re : chloroplastes et photosynthèse

    salut

    oui ce sont des suites de réaction redox (la lumière permet d'arracher un électron).
    L'équilibre se fait grâce à l'arrachage d'électrons à H2O

  4. #3
    nemesis92

    Re : chloroplastes et photosynthèse

    Dans mon cours (TS spé SVT), on voit qu'effectivement, l'électron est pris en charge par des couples oxydant-réducteur

    L'oxydant se fait réduire (rajout d'un électron) puis il cède l'électron qu'il a gagné à un autre couple oxred pour revenir à l'état réduit...

    La chlorophylle qui a reçu initialement les photons "sur la tronche" récupère son (ses) électron qu'elle a perdu grâce à la photolyse de l'eau.

    Certains groupes oxred (qu'on appelle nous T/TH2 mais qui doit avoir un autre nom dans le supérieur...) permettent, non seulement de faire circuler l'électron mais aussi de former le gradient de protons H+ dans l'espace intra-thylakoïdien.

    Et là, ça se finit par l'utilisation du gradient de H+ pour la fabriquation d'ATP nécessaire au fonctionnement du chloroplaste et l'utilisation de l'électron qui se balade depuis le début à la formation de TH2 à partir de T(issu à mon avis de la réduction du CO2 en glucose) + 2 H+ + 2 électrons !

    J'espère t'avoir aidé un peu en abrégeant mon cours

    Si tu ne comprends toujours pas trop, je ferais une photocopie de mon cours si tu le souhaite

  5. #4
    Ecthelion22

    Re : chloroplastes et photosynthèse

    Je vais me contenter de compléter Nemesis92 avec les noms des couples rédox dans le cycle du photosystème quand je les ai.

    Donc le cycle se réalise en 4 étapes autour de la moléule de chlorophylle :
    0) La chorophylle est entourée d'un reducteur faible et d'un oxydant faible.
    1) Avec l'action de la lumière, la chorophylle (toujours entourée par les deux même éléments au même état) devient excitée et réductrice.
    2)Sous l'action du réducteur fort qu'est la chlorophylle excitée, il y a réduction de l'oxydant faible (qui accompagne la chorophylle). Elle devient chargée positivement. Notre chlorophylle est donc maintenant entourée du réducteur faible du début et d'un réducteur fort, la plastoquinone (issue de l'oxydant faible du début).
    3) Il y a oxydation du réducteur faible du début qiu devient un oxydan fort : la protéine Z. Parallèlement il y a une oxydation de la plastoquinone qui redonne l'oxydant faible du début et l'électron est confié à un réducteur fort à côté.
    La chlorophylle est retournée à son état d'origine et se retrouve entourée de l'oxydant faible du début et d'un oxydant fort, la protéine Z.
    4) La protéine Z est réduite par apport d'un électron en provenance de l'eau. On retourne à l'état d'origine 0).

    C'est quand même plus simple quand on dessine ce cycle.
    Cordialement,
    Ecthelion

  6. #5
    nemesis92

    Re : chloroplastes et photosynthèse

    Merci pour ces informations supplémentaires Ecthelion22

    ça me permet à moi de mieux comprendre le phénomène

    C'est vrai qu'un schéma est beaucoup plus simple qu'un texte de 20 lignes pour ce genre de phénomène...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Mr-Tanter29

    Re : chloroplastes et photosynthèse

    Bonjour a tous
    jm'appelle damien et suien term S spé SVT
    on vient de terminer la partie photosynthèse mais la prof n'a pas eu le tp de tt ns expliquer XD dc jai fais des recherches sur internet et jaimerais savoir si j'ai compris les processus de la phase clair uniquement:

    Donc si jai bien compris lorsqu'un rayon lumineux frappe un pigment photosynthéique, ce dernier passe au stade éxité. Cela se traduit par la perte d'un ou pls électrons chargés d'énergie.

    Dans le même, la lumiere provoque l'hydrolise de molécules d'eaux libérant ainsi de l'O2, des électrons et des protons H+ (on parle aussi d'oxydation de l'eau). Les électrons de l'hydrolyse de l'eau vont servir a regénérer les pigments photosynthétiques qui avaient perdu les électrons suite a leur exitation.
    Par la suite, l'électron éxité (rejeté par le pigment photo) va se retrouver dans une chaine de transporteur. En effet, dans la membrane des thylacoides, cet électron va être accepté par transporteur T1 qui se retrouve réduit;puis celui ci cède cet électron(il est donc oxydé)à un T2 pui T3 etc.. jusqu'à ce que cet électron soit accepT une coenzyme naturel: le NADP (appelé aussi réactif de Hill).Ce dernier accepte donc l'électron éxité ainsi que des protons (provenant des phénomènes d'oxydoréduction entre les transporteurs): NADP+2H+2é==> NADP H2(forme réduite).

    Or, dans la membrane du thylakoide, il y a non seulement transport de l'électron éxiTde T1 en T2 etc.. mais aussi transport de protons.De ce fait, on retrouve une quantité bcp plus importante de H+ dans la membrane des thylakoide que dans le stroma. Ce gradient de H+ est une énergie potentiel. En effet, pour équilibré cette diff de H+ entre thyla et stroma, des H+ du thyla vont rejoindre le stroma en passant par l'ATP synthase. C'est ce passage de H+ ds l'ATP synthase qui va permettre à l'ADP et Pi (deja présent ds stroma) de s'associer et former l'ATP.

    voila mais je suis pas sur que se soit bon

    j'espere que vs pourrez rectifier mes erreurs et m'aider à cpd ce phénomène qui m'énerve XD

  9. Publicité
  10. #7
    Guillaume69

    Re : chloroplastes et photosynthèse

    Bonjour

    Je crois que vous avez pas vraiment répondu à la question initiale qui était : "le transfert de l'énergie dans l'antenne collectrice se fait-il avec une chaîne d'oxydoréduction ?"

    D'après mon cours la réponse est non.
    Dans l'antenne collectrice un pigments reçoit de l'énergie lumineuse et il est excité : un electron de la molécule de pigment passe d'une orbitale interne à une orbitale plus externe.
    Cet état est très instable, et en 10-9 seconde, l'électron revient à son état initial.
    Ceci libère à nouveau de l'énergie lumineuse (moindre car une partie est dispersée sous forme de chaleur), et le pigment accessoire voisin subit à nouveau une excitation, etc...

    Au bout d'un moment, l'energie est transmise aux pigments du centre réactionnel qui prend sa forme excité.
    Des électrons se trouvent sur des orbitales plus externes et sont facilement cédés à un accepteur. C'est à ce moment là que se déroule l'oxydation de la chlorophylle, pas avant.
    Il n'y a pas d'oxydation des pigments dans l'antenne collectrice.

    Maintenant je répond à Mr-Tanter29
    Tu es en Terminale et la différence antenne collectrice/centre réactionnelle n'est pas faite (moi on ne m'avait même pas parlé de photosystèmes)
    Donc tu pars de là : La lumière excite la chlorophylle qui cède ses électrons : elle est sous forme oxydée. Elle pourra se réduire grâce à l'oxydation de l'eau, ça tu as compris.
    Les électrons sont pris en charge au sein de la chaîne photosynthétique comme tu l'as expliqué.
    Ensuite il y a un accepteur final qui récupère les électrons.
    Toutes ses réactions sont exergoniques (libération d'énergie), ce qui permet la catalyse de ADP + Pi ---> ATP par l'ATP synthase, réaction endergonique (consommation d'énergie).

    Voilà en gros ce qui est au programme, le reste c'est pour ta culture ^^
    C'est effectivement l'établissement d'un gradient protonique qui va permettre la synthèse de l'ATP. Les H+ sont plus concentrés dans le lumen, et moins concentrés dans le stroma, et vont spontanément (=réaction exergonique, qui libère de l'énergie) rejoindre le lumen.
    Ceci permet, à chaque passage, de modifier la conformation spatiale des ATP synthases enchassées dans la membranes des thylakoides, qui vont libérer les ATP dans le stroma.
    La mise en place du gradient peut se faire grâce grâce à un accepteur de la chaîne photosynthétique, la plastoquinone. Lorsqu'elle cède ses électrons l'accepteur suivant, ses protons sont relâchés dans le stroma.
    De plus, l'oxydation de l'eau fourni des H+ et se fait côté lumen ; la réduction du coenzyme NADP consomme des H+ et se fait côté stroma.

    Voilà ^^

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biologie Cellulaire] Hérédité des chloroplastes et mitochondries
    Par What's on? dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/08/2015, 14h33
  2. [Biologie végétale] Clonage des cell contenant des chloroplastes
    Par raphy50 dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 05/08/2008, 22h27
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 19/02/2007, 01h51
  4. photosynthèse
    Par Chokaolic dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/12/2005, 18h09
  5. L'oignon et les chloroplastes...
    Par jojo13 dans le forum Biologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 16/10/2005, 21h38