Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 43

Apparition de la vie sur terre



  1. #1
    Yoyo
    Bonjour,

    Un des modeles actuel de l'apparition de la vie sur terre est que celle-ci serait apparu a la surface des oceans.
    or une nouvelle theorie interessante permettrair d'expliquer beaucoup de choses.
    Des cellules se seraient constituées avant que "la vie" ne s'y introduise. Ces cellules primitives n'étaient pas des cellules vivantes mais des cellules inorganiques faites de sulfure de fer et se formant tout au fond des océans, dans une complète obscurité. La vie aurait été une conséquence chimique des courants de convection traversant la croûte terrestre. Les cellules de sulfure de fer auraient constitué des micro-environnements propices aux réactions chimiques amenant à la vie. Aurait pris part à ces réactions le fluide hydrothermal, riche en hydrogène, monoxyde de carbone, cyanure et sulfure, remontant à partir de la croûte terrestre vers le plancher océanique.

    Une des conséquences de cette théorie est une plus grande probabilité de présence de la vie sur d'autres planètes ou encore sur des lunes telles qu'Europe (satellite de Jupiter).

    c'est une theorie interessante n'est-ce pas?

    Yoyo

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    yoda
    Oui, c'est vraiment intéressant.

  4. #3
    Anonymous
    Salut !
    JE ne comprend pas le terme cellules de sulfure de fer, tu peux expliciter STP ?

    A+

    seb

  5. #4
    Yoyo
    Salut,

    Moi j'ai compris ca comme etant des petites structures "cristallines" (c'est pas le bon terme, mais c'est pour donner une idee. Au sein des quelles les reactions chimiques qui ont engendrees la vie avaient lieu.

    Yoyo

  6. #5
    kinette
    Bonjour,
    Effectivement c'est intéressant mais ne me semble pas si éloigné des théories préexistantes.
    Par exemple:
    "les coacervats d'Oparine.
    Dans un milieu liquide contenant divers monomères et polymères organiques (aminoacides, lipides, polypeptides...), les molécules s'organisent en petites sphères entourées d'une double membrane qui accumulent sélectivement certaines molécules à l'intérieur. Les sphères grossissent, se divisent, de nouvelles molécules sont synthétisées à l'intérieur et cependant ces coacervats ne sont pas vivants."
    (recopié sur le site cité après)

    A mon avis la question restera ouverte tant qu'on n'aura pas réussi à "refabriquer" la vie (ce qu'en fait je ne souhaite pas).
    On a je pense avancé pas mal grâve aux expériences de synthèse de molécules de la vie en labo (exp de Miller, Oparine, Haldane par ex.)
    Un lien qui résume pas trop mal les hypothèses et l'apparition de la vie sur Terre:
    http://www.u-picardie.fr/~beaucham/deug/deug-1.htm

    Pour terminer deux citations

    "Lorsque les sciences dévoilent les secrets de la nature, ce que celle-ci perd de mystérieux, elle le gagne en merveilleux. "
    Paul Carvel (Mots de tête)

    "[..] la science n'est pas plus qu'une tentative d'explication d'un miracle inexplicable et l'art une interprétation de ce miracle."
    (Chroniques martiennes, Ray Bradbury)


    (sites d'origine: http://citationsdumonde.com et http://www.gilles-jobin.org/citation...p?page=accueil)


    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    yoda
    Et la citation de ta signature, tu l'as mise parce que tu te sens concernée ?

    Pourquoi ne souhaites-tu pas qu'on puisse recréer de la vie ? Je pense que ce serait une avancée formidable pour éclaircir le mystère de nos origines. On pourrait de plus avoir une meilleure estimations des conditions nécessaires et donc de la probabilité de voir la vie sur d'autres planètes.
    Je pense qu'il y aura encore du temps avant qu'on puisse recréer des briques de vie, puis prouver qu'une évolution les aurait amenées à devenir la vie que l'on connait... quant à refaire toutes les étapes, il faudrait peut-être des millions d'années d'observation

  9. Publicité
  10. #7
    Yoyo
    Merci Kinette, sur cette interessante description des coacervats . Je ne savais meme pas que ca existait

    faut que je trouve le temps d'aller voir les liens que tu donnes, car ca a l'air vraiment un phenomene etonnant!...il me semblait que la multiplication etait propre a la vie, or ces coacervats se divisent sans etre vivants! je serais curieux de comprendre les mecanismes qui sont derrieres ca!

    Yoyo
    PS/ je cree un autre sujet sur l'interet de recreer la vie?

  11. #8
    kinette
    Bonjour,
    Nous avons dans ce fil parlé des coacervats et de leurs propriétés.
    Je viens de tomber sur un site de biologie très bien fait où est expliqué comment réaliser soit-même des coacervats et étudier leurs propriétés...
    Chouette non?
    http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/ATP/evol1.htm

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  12. #9
    sai
    oohhh ouaisss!!!! c'est delire. j'essairai de faire ca dans mon labo.
    On peut les faire plus petits que 10-15µ ou non?
    Lao Tseu a dit:" quand la riviere coule; les rochers se lavent" .... comprenne qui pourra!

  13. #10
    kinette
    Euh... pour la taille je ne sais pas... j'ai pas essayé... je suppose que ça dépend des produits qu'on utilise pour fabriquer les coacervats...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  14. #11
    seb
    Je suis tombé sur cette page un peu au hasard (en fait il était dans mes favoris depuis un moment), c'est pour faire des coecervats maison :
    http://wwwusers.imaginet.fr/~pol/1orivie.htm#ex

    Kinette en avait déjà posté un mais celui-là me semble plus explicite.

    A+

    seb

  15. #12
    PytheuGore

    Re : Apparition de la vie sur terre

    Bonjour, la question principale est, non pas « quels sont les effets ou arrangements induits par la vie, mais quel est ou quels sont les principes dynamiques de la vie ? ». Autrement posée la question devient « sont-ce certaines spécificités d’arrangements organiques, ou bien, est-ce un « seuil ontologique d’arrangements » qui fait apparaître un état particulier que l’on qualifie de vivant ? ». Autrement posée, elle devient : « Quelle est la différence entre un corps vivant et le même corps, quelques minutes après la mort ? ». Qu’est-ce qui change au moment appelé mort ? Quelque chose de bio-organique, ou quelque chose de .. dynamique ? J’ai vu dans vos profils que vous étiez le plus souvent des Généticiens, Bio Chimistes, et des Bio technologistes.

    Qu’est-ce qui fait avancer une voiture ? La technologie de son moteur, ou … la combustion du [carburant + comburant] qui en fournit l’énergie, donc, qui est le vrai point de départ de la dynamique de l’objet qui permet ainsi de se véhiculer ? Qu’est-ce qui fournit la dynamique vitale à une cellule végétale ou animale ?

    La science ne répond pas ; je vous propose une réponse : « Une différence de potentiels ontologiques », une « ddp », comme en électricité. (Je suis médecin orienté électronique appliquée à la biologie ; mon regard sur la vie est celui d’un électronicien ). Pour moi la vie est un problème de type « électronique ». Où sont les batteries ? Le sang ? à mon avis, non ; l’oxygène, à mon avis, toujours, non. Elles se situent (ce n’est toujours qu’une hypothèse) dans notre système nerveux., que nous ne comprenons que comme un système électro-chimique, alors qu’il est, très probablement, (en plus) de type électronique.

  16. Publicité
  17. #13
    hussein

    Re : Apparition de la vie sur terre

    Salut tout le monde
    sans faire des expériences et perdre du temps pour éclaircir le mystère de nos origines , ou étudier ces coecervats : le fait que quelqu'un meurt par un arrêt cardiaque ( jusqu'à présent y à pas une explication à ce phénomène ) , pourquoi il continue pas à vivre pourtant il a tout les éléments nécessaires pour vivre , et pourquoi il est mort s'il était en bonne santé .........bizarre non !!!!!!

  18. #14
    PytheuGore

    Re : Apparition de la vie sur terre

    [ le fait que quelqu'un meurt par un arrêt cardiaque ( jusqu'à présent y à pas une explication à ce phénomène ) ] Si, .. son « nœud de Keith et Flack et-ou d’Ashoff Tawara (son Pace maker naturel !) ne fonctionne plus. C’est un peu comme les vis platinées des anciennes voitures qui avaient un « delco », vis qui fournissaient, par intermittence, l’électricité aux bougies. Quand les bougies sont « out », il n’y a plus d’étincelle, donc plus d’explosion dans les cylindres, donc, le moteur et la voiture s’arrêtent ; comme le bonhomme qui vient de mourir d’un arrêt cardiaque. Cela ne répond, tout de même pas, à la question posée.

  19. #15
    hussein

    Re : Apparition de la vie sur terre

    Salut
    non , moi j voulais pas répondre à la question , je voulais tout simplement dire que c'est inutile de poser ces genres de questions , parceque on arrivera jamais à trouver la réponse , regarde bien le foetus : au début ce n'est qu'une cellule qui se devise en centaines de cellules qui à leur tour commencent à se différencier , mais elles contiennent aucun signe de vie , ce n'est qu'à partir de 120 jours ( 3 mois ) que la vie commence pour ce foetus ( le coeur commence à battre) ...bizarre non !!!!

  20. #16
    PytheuGore

    Re : Apparition de la vie sur terre

    C’est bien de se poser des questions ; un forum cela sert à ça ! Tu confonds une cellule, et un organisme. Qu’est-ce qui donne l’impulsion vitale à un être humain ? La dynamique fournie par le spermatozoïde du Papa, qui va exciter l’ovule de la maman. Un œuf humain est porteur d’un énorme potentiel de vie, au même titre que les cellules souches embryonnaires, qui sont l’objet des plus grands espoirs de la médecine, sont de véritables sources de vitalité, donc de vie. Grâce à cette énergie vitale on pourra, sans doute, permettre à un tétraplégique de faire re-fonctionner, naturellement, ses membres, mais, si tu as un cancer du foie ou du poumon (sans métastase) on pourra, aussi, te fabriquer un foie, ou un poumon, tout neuf. Tu iras au magasin de ton garage humain, et tu commanderas « une cornée toute neuve », parce que tu fais une cataracte. « Mettez m’en deux, pour le début du moins prochain ! ! Ok ! ! Faites moi un chèque de 10% du montant de la commande. ».

  21. #17
    hussein

    Re : Apparition de la vie sur terre

    Salut
    je suis d accord avec toi , on est juste en train de discuter , de parler , pas plus , mais tu sais c pas la première fois que l'humanité pose cette question et n'a pas toujours la réponse ; et pour l'oeuf fécondé ce n'est pas un être vivant , en fait ce n'est qu'une cellule qu'est programmé pour donné par la suite un amas cellulaire capable de se différencier en plusieurs organes , et je suis d'accord avec toi que la thérapie génique et la greffe des organes ont toujours servi pour guérir des gens mais ce n'est à grande échelle , et je t'ai pas répondu à ton exemple : quand les bougies seront "out" , automatiquement y aura plus d'étincelle qu'est un stimilus pour le coeur ( son noeud fonctionne plus ) , donc , le moteur et la voiture s'arrêtent , est que à ton avis en changeant les bougies de ce bonhommme là on pourrait lui rendre la vie puisque le problème ce n'est que les bougies , comme on le fait grâce à la thérapie génique aux malade cardiaque ...!!!!

  22. #18
    Jean-Luc P

    Re : Apparition de la vie sur terre

    Citation Envoyé par PytheuGore Voir le message
    Autrement posée, elle devient : « Quelle est la différence entre un corps vivant et le même corps, quelques minutes après la mort ? ». Qu’est-ce qui change au moment appelé mort ? Quelque chose de bio-organique, ou quelque chose de .. dynamique ? J
    Bonjour,

    je vous renvoie volontiers à la définition de Schröndinger de la vie qui répond plutôt bien à cette question (même si comme toutes les autres définitions elles est incomplète).
    Jean-Luc
    La violence est le dernier refuge de l'incompétence.
    Salvor Hardin

  23. Publicité
  24. #19
    PytheuGore

    Re : Apparition de la vie sur terre

    Réponse à Hussein. Bonjour, on ne lui rendrait pas la vie. Une fois mort on ne ranime pas (sauf dans les Evangiles). Le « moteur » peut s’arrêter un moment et repartir, le « client » n’est pas tout à fait mort. C’est à cela que sert le choc électrique que les Pompiers envoie avec leur défibrillateur ; ils relancent ou réamorcent, comme tu veux, le noeud de Keith et Flack. Dans un futur, moyen (quelques années) on pourra recréer, d’abord, des cellules cardiaques, pour remplacer les cellules du myocarde détruites par un infarctus. Recréer un cœur complet ; ça ! ! ! je serai mort d’ici là !
    Changer les « bougies », on le fait déjà depuis longtemps quand un patient présente un « bloc auriculo-ventriculaire ». Son nœud d’Ashoff Tawara, situé entre l’oreillette et le ventricule, ne laisse plus passer le courant. Les oreillettes reçoivent le courant (insuffisant) de la bougie du nœud de Keith et flack, elles battent à 80/minute, mais, le ventricule ne reçoit plus ce courant, il bat à 30 – 35/ minute. Le cœur ne pompe plus assez, le malade manque d’oxygène. On envoie une sonde, par le bras, qui va aller placer une électrode dans le coeur pour lui redonner du « jus ». Cette électrode est reliée à un appareil placé sous la peau que l’on appelle un Pace Maker. On lui change la pile, de l’extérieur, sans avoir à replacer la sonde. Le cardiologue peut même suivre les battements du cœur du patient, à distance, par satellite. La thérapie par mise en culture des cellules souches a, sûrement, un très bel avenir.

  25. #20
    PytheuGore

    Re : Apparition de la vie sur terre

    Réponse à Jean Luc, bonjour,
    Bonjour Jean Luc, la conception de Schrondinger est assez moderne, et convient bien au monde scientifique actuel. Si tu as le temps va voir ma conception de ce qu’est la dynamique temporelle (qu’est-ce que le temps ?). Pour moi la vie ne provient pas d’un « ordre seulement quantique, qui s’organise en fonction de son environnement ». Pour, moi, la vie d’un œuf est le résultat du potentiel le plus élevé fourni par le spermatozoïde qui fait une « ddp » avec le potentiel le plus bas, de l’ovule. La vie serait le courant qui passerait entre ces deux potentiels de dynamique, potentiels qui seraient fournis par … la fonction temporelle, source de la dynamique vitale, progressivement, amortie par l’espace. La cause de « l’a-mort-issement » serait, alors la mécanique quantique. Mon optique est à contre courant de celle de Schrondinger.

  26. #21
    hussein

    Re : Apparition de la vie sur terre

    Salut
    tu PytheuGore la vie n'est pas comme tu l'imagine , si on pourrait pas le réanimer , pourquoi on lui enlève son coeur pour le donner à celui qui en avait besoin , ça lui servira pour survivre , donc elle est où la défaillance , et n'oublies pas le coeur est un organe autonome ( je te pose une question entre ces deux parenthèses : pourquoi le coeur s'est arrêté de fonctionner s'il était sain , et pourquoi grâce à ce coeur là notre deuxième bonhomme continuer à survivre ) , et peut être tu confonds entre la crise cardiaque et l'arrêt cardiaque , celui qui meurt d'un arrêt cardiaque , il n'était forcement cardiaque ( je connais des sportifs qui en sont morts) , Donc on est pas prêt pour expliquer l'origine de l'apparition de la vie sur terre .....

  27. #22
    PytheuGore

    Re : Apparition de la vie sur terre

    Tu as peut-être raison ? Mais, là, tu es trop fort pour moi. Il vaut mieux demander à quelqu'un d'autre . Amicalement.

  28. #23
    Jean-Luc P

    Lightbulb Re : Apparition de la vie sur terre

    Citation Envoyé par PytheuGore Voir le message
    Pour, moi, la vie d’un œuf est le résultat du potentiel le plus élevé fourni par le spermatozoïde qui fait une « ddp » avec le potentiel le plus bas, de l’ovule. La vie serait le courant qui passerait entre ces deux potentiels de dynamique, potentiels qui seraient fournis par … la fonction temporelle, source de la dynamique vitale, progressivement, amortie par l’espace. La cause de « l’a-mort-issement » serait, alors la mécanique quantique. Mon optique est à contre courant de celle de Schrondinger.
    Salut,
    j'ai du mal à comprendre ce que tu décris car il manque certaines notions : tu parles de'une différence de potentiel : de quelle grandeur physique/chimique ?

    Quant à la foinction temporelle qu'est-ce qui la remettrait à zéro ?
    Même si on a découvert que les levures ne se divisaient qu'un certain nombre de fois avant de se dégénérer (je parle de la cellule-mère unique identifiée par ses cicatrices), il a été montré exactement la chose inverse chez certaines bactéries : potentiellement certaines bactéries ont plusieurs miullions d'annéees de vie continue.

    Qu'est-ce que la vie ? Je ne sais pas mais c'est vachement subtil, et la frontière n'existe pas entre l'inerte et le vivant...
    Jean-Luc
    La violence est le dernier refuge de l'incompétence.
    Salvor Hardin

  29. #24
    PytheuGore

    Re : Apparition de la vie sur terre

    Bonjour, la réponse à la première question [tu parles d'une différence de potentiel : de quelle grandeur physique/chimique ?] fait l’objet d’une tentative d’explication dans le forum « qu’est-ce que le temps ? ».

    Convenons qu’actuellement aucune théorie permettant de comprendre ce qu’est la vie n’a été scientifiquement établie. Nous ne pouvons nous placer que dans une tentative d’hypothèse qui, espérons le, trouvera peu à peu, des éléments scientifiques de réponse.

    La base du raisonnement auquel je suis arrivé consiste à accepter de remettre en cause l’idée, actuellement acceptée par la Communauté internationale que la constante de Planck serait universelle. La Physique du 19 et 20 èmes siècles ne serait pas universelle, mais, partielle.

    Elle concernerait le « monde dit de la physique » (tout ce qui est régit par les lois de la mécanique quantique, et donc, les Théories de la Relativité Générale).
    L’univers aurait, en potentialité, tout un autre ensemble qui ne serait pas (encore) soumis à la constante de Planck. (Les Astro Physiciens parlent d’un « Trou noir »).

    Entre les deux, il y aurait une frontière : la vitesse de la lumière corpusculaire.

    Cette frontière délimiterait donc deux potentiels :

     Celui qui correspond à « la phase en électricité alternative » serait transplanckien, il ne serait pas corpusculaire, et aurait un potentiel énergétique supérieur à celui d’une particule se déplaçant à 300.000 kms/sec. Il n’est pas « dépendant mathématiquement des bases spatiales, mais de trois bases temporelles ».
     Celui qui correspond « au neutre en électricité alternative » serait cisplanckien, serait corpusculaire – et- vibratoire (d’où la relativité). Il serait donc purement physique et vibrerait en dessous de 300.000 kms/sec. Il est dépendant du système basique relatif du référentiel de Minkowski.

    Le monde « visible et connaissable par la science objective » serait de l’ordre de la physique.
    Les mondes « invisibles par la science seulement objective » seraient de l’ordre de la « méta-physique » ; laquelle se décompose en monde du « psychisme », et en mondes du « méta-psychisme ». (Monde dit de la causalité).

    Pour le moment, la science (qui n’est que « seulement objective », celle des mathématiques qui sous-tendent la mécanique quantique) n’explore (avec les outils de la science objective) que la chimie (minérale et organique), et la physique aristotélicienne et minkowskienne.

    Les mondes du psychismes ne sont pas corpusculaires ; ils ne peuvent donc pas être explorés à partir de la chimie. Ils le peuvent, à mon avis, à partir d’une nouvelle expression scientifique du prolongement de la physique.

    De même que le mur du son était illusoire, je suis convaincu que le mur de Planck (300.000 kms/sec) est tout aussi illusoire. Nous le franchissons à chaque fois que nous pensons. Selon mon hypothèse de base, le mental n’est pas corpusculaire, il est vibratoire, et vibre à un niveau énergétique très supérieur à celui correspondant à un « objet » corpusculaire qui se déplacerait à 300.000 Kms. On ne peut pas écrire « à plus de 300.000 kms/sec », parce que dans ces mondes du psychisme, les trois bases spatiales (dx dy,dz) ont été réduites à un point virtuel ; il n’y a plus d’espace du tout ! Le mental ne serait donc « QUE » vibratoire, (non corpusculaire).

    Comment est-ce possible ?

    La science actuelle ne comprend pas ; ses bases reposent sur le référentiel de Minkowski pour comprendre les phénomènes les plus rapides, donc les plus subtil ; elle ne va pas « au delà ».
    Mais, il est tout à fait envisageable qu’un Mathématicien de génie mette en place un nouveau référentiel de bases qui « intègrerait les bases de la dynamique de la fonction temporelle intégrale ».

    Qu’est-ce qui remplace les trois bases quantiques de l’espace (physique) que nous connaissons dans le monde des phénomènes, lorsque la conscience pénètre dans les mondes des noumènes (psychiques, donc, méta-physiques) ? Trois bases qualitiques du temps. (les rythmes basiques des notes Do-Mi-Sol de l’accord parfait en acoustique, et plus facilement ceux fondamentaus des trois couleurs primaires rouge basique absolu, vert basique absolu, et bleu basique absolu.).

    La fonction temporelle ne peut pas être remise à zéro. Seule sa projection représentée par son l’écoulement sur un axe des « dt », peut atteindre un terme appelé « mort » chez un sujet biologique. Un lac de montagne représente un potentiel. Normalement il dure toute la vie de la Terre. Par contre une ampoule électrique à une durée de vie limitée. Les deux sont pourtant logiquement liés par des différences de potentiels énergétiques. Notre corps est soumis à un « a-mort-issement » temporel ; ce qui anime notre corps (la dynamique vitale), est quasi inépuisable. Quand on veut « allumer » une nouvelle ampoule, on conjoint naturellement, ou in vitro, un spermatozoïde et un ovule, et un nouveau réceptacle peut laisser passer en lui les différences de potentiels entre :

     Le potentiel de niveau élevé (la phase) fournit par la dynamique temporelle intégrale qualitique (de logique pythagoricienne).
     Les potentiels de niveau bas (le neutre et la terre) soumis aux lois de la mécanique quantique.

    Faisons tourner une fronde autours d’un bras muni d’un moteur qui ne s’arrêterait jamais de tourner. Nous avons le potentiel le plus élevé. (Dyamique, ou Primum movens).
    Lâchons la pierre, qui « prend la tangente », nous aurions le potentiel énergétique le plus bas, voué à « l’a-mort-issement » sur l’espace. (Inertie, ou Ultimum moriens »).
    La lien entre le réservoir de la dynamique vitale et l’amortissement de cette dynamique chez un sujet spatialisé, est du même ordre. Il y a écoulement d’énergie potentielle, puis cinétique, entre deux « seuils ». La Biologie ne fonctionne que par … seuils et franchissements de seuils.

    Chez nous les humains, comment fonctionne cette charge de potentialité ? A mon avis, grâce à l’énergie potentielle, puis organique, que nous recevons pendant notre sommeil. La borne négative de la batterie est représentée par notre système nerveux cérébro-spinal, la borne positive est représentée par un système équivalent à celui d’un radar constitué par le quatrième puis le troisième ventricule cérébral, connecté aux centres du sommeil et de l’éveil. La lumière directe « RVB » reçue pendant le sommeil, serait transformée en lumière indirecte « JMC » qui alimenterait la vitalité de notre système nerveux cérébro-spinal, et, (double) sympathique (type coaxial). La logique dynamique de notre centre « sommeil-éveil » correspondrait donc à la mise en rapport « physique-métaphysique » de celle des trous noirs, des Astro-Physiciens. Durant l’éveil la batterie vitale se décharge (JMC), durant le sommeil, elle se charge (RVB).

  30. Publicité
  31. #25
    gorben

    Re : Apparition de la vie sur terre

    Salut,

    Citation Envoyé par hussein Voir le message
    Salut
    ce n'est qu'à partir de 120 jours ( 3 mois ) que la vie commence pour ce foetus ( le coeur commence à battre) ...bizarre non !!!!
    Heu la je suis pas d'accord, le coeur est la premiere chose mise en place lors du developpement du foetus, et il commence a battre au plus tard 3 semaines apres la fecondation (je l'ai vu de mes yeux), et je pense meme bien avant.

    Pour revenir au sujet de depart, oui c'est plutot interessant comme systeme, mais la route reste tres longue avant de pouvoir vraiment comprendre comment la vie est apparue, si toutefois on possede les infos necessaire et juste sur la composition de la terre au moment de l'apparition de la vie.
    Quand a l'interet de ces recherches, un interet tres important (outre l'aspect purement fondamental) serait de ne plus entendre parler de "l'alternative a la theorie de Darwin" dans les ecoles americaines.

    A+

  32. #26
    hussein

    Re : Apparition de la vie sur terre

    Salut

    [QUOTE=gorben;1055974]Salut,


    Heu la je suis pas d'accord, le coeur est la premiere chose mise en place lors du developpement du foetus, et il commence a battre au plus tard 3 semaines apres la fecondation (je l'ai vu de mes yeux), et je pense meme bien avant.

    Ah là peut être t'as raison , et même je te crois , comme tu l'as vu de tes propres yeux , donc c'est indiscutable
    Mais par contre tu nous a ramené une bonne nouvelle à propos de darwin , on va plus entendre parler de ces théorées qui ont une base scientifique , mpeme je l'ai dit au début !ces livres là sont à lire pas à suivre .
    et Cordialement tous
    A+

  33. #27
    PytheuGore

    Re : Apparition de la vie sur terre

    [ un interet tres important (outre l'aspect purement fondamental) serait de ne plus entendre parler de "l'alternative a la theorie de Darwin" dans les ecoles americaines. ]

    Très important ? .. tu peux nous dire pourquoi ? Que Darwin ait complètement raison, raison en partie, ou entièrement tord., cela change quoi, par rapport à (je te recite) « l’aspect purement fondamental » ?

    Prenons comme hypothèse que ces observations aient été justes, et que le mode d’arrangement de l’évolution soit conforme à ses explications. Darwin n’explique pas comment la vie est apparue sur Terre. Il décrit la façon dont ses structures se combinent et se hièrarchisent. Darwin décrit la technologie des supports ou des vecteurs de la vie. Il décrit comment on est passé de l’allumage [ Batterie + Bobine + delco + bougies ] à l’allumage [ batterie + calculateur électronique + bougies ]. Bon, c’est intéressant, mais, …. on en reste toujours à la case départ.

    Les Scientifiques font (trop) souvent comme les Religieux ; quand ils ne comprennent pas quelque chose, ils inventent un concept fumeux qui ne veut, en fait, absolument rien dire, mais qui a le mérite de « faire taire les enfants, qui posent trop de questions ».

    On vient d’avoir l’exemple de « la barrière des règnes », on a celui, encore plus fumeux, de « Big Bang ». Ah, il fallait l’inventer ce « trompe couillons, absolu » !

    La Science a fait de remarquables progrès en thermodynamique. Imaginons une toute petite seconde (qui va nous donner très froid dans le dos) le potentiel d’énergie que représenterait ce « Big Bang » ! ! ! ! ! ! Si quelques kilos de plutonium peuvent détruire une ville entière, vous imaginez la puissance que ce « Big bang » a dû mettre en œuvre.

    Question à 100 balles : « Elle venait d’où cette super puissance » ? Je croyais que la devise des Rationalistes étaient : « Rien ne se perd, rien ne se créé, mais, tout se transforme » !

    Hé, hé, « crack badaboum », tout l’édifice s’effondre ! L’universalité de la constante de Planck ! ! !.. du pipo ! ! !

    En termes juridiques, nous « vendre le Big Bang », (sic) cela s’appelle une « escroquerie » ; c’est pénalement répréhensible. En philosophie, cela s’appelle « une tromperie intellectuelle ».

    Cette super puissance, elle venait, selon moi, (c’est ce que j’essaie de vous expliquer ici sur ces fora), de la « fonction temporelle intégrale ». Le problème est que la science avec ou sans Darwin, ne reconnaît pas la réalité d’un temps intégral ; elle n’en connaît, et surtout, ne reconnaît que son aspect dérivée pénultième (Théories de la relativité), et dérivée ultime (axe d’écoulement temporels constitué d’une somme arithmétique de dt fixes et constants).

    Si le temps n’était pas de l’ordre d’Aristote, soit de l’ordre de l’arithmétique ? A mon avis, … il ne l’est pas ! C’est la puissance potentielle de la « fonction temporelle intégrale » qui a « enfanté le Big Bang ». Cela signifie que le fonction temporelle est « préalable au Big Bang, lequel ne devient plus que « la poussée d’un accouchement ». Ce n’est pas (comme le croit, aujourd’hui, la science) l’enfant qui a engendré sa mère !

    Le Père de la Vie, c’est le temps intégral, la Mère de la Vie, c’est l’espace intégré.

    Les Grecs de l’époque classique disaient que Chronos était le fils d’Ouranos (le ciel), et de Gaïa (La terre). A mon avis ils étaient moins éloignés de la vérité que ne le sont les scientifiques d’aujourd’hui. « Pytheu … gore » !

  34. #28
    PytheuGore

    Re : Apparition de la vie sur terre

    Je viens de me relire. Tout le monde a compris que : "la vie c'est "l'opération", la mise en fonction mathématique de l'intégration de la dynamqiue temporelle dans l'inertie spatiale".

    L'espace est .. inséminé .. "intégré" par la dynamique temporelle, dans un état particulier (un moment individualisé) qui devient une variante de la "fonction primitive".

    A l'époque d'Aristote on parle d'arithmétique temporelle. Décomposons ce mot " "a rythme .. mètr ique". C'est là, qu'est l'illusion aristotélicienne. Le temps authentique n'a absolument rien à voir avec la "métrique". Le temps n'est pas de l'espace ; c'est son "mathématiquement con-joint", selon certaines règles de ce qui devient un référentiel pluri-basique spatio-temporel. Il ya trois bases d'espace, trois bases de temps, donc, sept combinaisons dont les projections sur l'espace représente les sept notes du solfège pythagoricien. Bonjour, mon Ami, Pythagore !

  35. #29
    PytheuGore

    Re : Apparition de la vie sur terre

    Maintenant que nous avons mis en place les éléments basiques, nous pouvons répondre à la question précise posée dans le présent forum : « A quel moment la vie est-elle apparue sur la Terre ? ».

    Elle est apparue au moment où les arrangements basiques spatio-temporels ont fait que le premier élément de ce qui n’était qu’un puzzle de chimie minérale est devenu celui d’un autre puzzle qui allait constituer le système basique de la chimie organique. Ce moment, qui pourrait être daté sur la Terre, correspond au moment où les arrangements basiques temporo-spatiaux, qui n’étaient que du premier ordre différentiel (ordre ontologique du minéral, de l’atomique, ou de l’arithmétique, soit du référentiel aristotélicien), ont muté ou évolué (pour faire plaisir aux Darwinistes), pour se transformer selon les règles des arrangements basiques du second ordre différentiel (ordre ontologique du végétal, des champs électromagnétiques, ou de la relativité, et du référentiel minkowskien).

    A quel moment la première cellule végétale a t-elle mutée ou évoluée vers la première cellule animale ? Pour y répondre il faudra qu’un Mathématicien de génie mette en place le référentiel spécifique à ce troisième ordre d’arrangement basique temporo-spatial. (Einstein, kaput !) Il y a là, un Prix Nobel à prendre ! L’élu devra être …. Pythagoricien. En répondant à cette question, il répondra à la question annexe : « qu’est-ce que la barrière des règnes ? ».

  36. #30
    doubleD

    Re : Apparition de la vie sur terre

    salut

    sauf que tout est pas aussi linéaire. C'est pas une cellule végétale qui a donné une cellule animale en évoluant. Les deux lignées sont paraphylétiques

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. TPE apparition de la vie
    Par Allumeth dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 7
    Dernier message: 19/03/2008, 15h00
  2. apparition de l'eau sur terre
    Par DEVIL_JIN dans le forum Archives
    Réponses: 9
    Dernier message: 03/09/2007, 18h34
  3. Apparition de la vie sur terre
    Par anton dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 58
    Dernier message: 24/03/2007, 12h42
  4. Apparition et formation de l'eau sur Terre !
    Par Titam dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 6
    Dernier message: 22/12/2006, 12h39