Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

[éthique] animaux:"faits pour etre mangés"?



  1. #1
    terz2

    Unhappy [éthique] animaux:"faits pour etre mangés"?

    salut
    je voudrais poser une question a propos des animaux: j'étais en train de discuter avec une amie puis à un moment elle me dit:" mais les animeux sont FAITS pour ete mangés!" et lors là je dis :mais non mais n'importe quoi!
    qu'est ce que tu me sors là? Mais en rentrant elle m'a fait bien réfléchir: pour moi aucun animal n'est destiné ni fait pour etre mangé, bien que la loi de la jungle dise que...et patati. Et c'est vrai je le sais. L'evolution a fait qu'il y a de autotrophes et nous, les heterotrophes. Je suis vegetarienne mais ça pose quand meme des problemes parceque c'est pas vraiment "naturel" et qu'on a besoin de protéines et tout et tout...Bon J'aurais largement préféré etre autotrophe Nos pauvres amis les animaux ne sont pas condamnés par leur être et à etre soit au début ou à la fin de la chaine alimentaire, dont aparemment nous sommes le sommet...
    vos avis et commentaires svp
    @ plus

    -----

    sw 150/750 toucam pro 3 EOS 1000D

  2. Publicité
  3. #2
    TheBudyMan

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    Comme tu le dis, on a besoin de protéines.

    Personnelement, je ne vois pas l'homme comme faisant partie d'autre chose que du règne animal ... or, je ne pense pas que les autres animaux se posent la question quand ils ont faim et qu'ils ont une proie sous la main.

    Nous sommes tous des prédateurs. La seule différence que je vois c'est le cas de conscience que ça peut apporter à certains hommes et non aux animaux.

  4. #3
    Cococcinelle

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    Bonjour,

    Mon avis est que l'homme est un predateur, au sommet de la chaine alimentaire donc. L'apport proteique nous est indispensable et nous devons pour cela consommer des animaux.
    J'ajouterais neanmoins, que l'homme, qui se dit animal intelligent, devrait faire preuve parfois de plus de compassion envers les animaux que l'on mene a l'abattoir (cf les conditions de transport super stressantes notamment). Mais bon, quand meme, il faut noter aussi que l'elevage constitue deja un pas de geant je trouve vers une consommation de viande "raisonnee", en ce sens ou on a selectionne certaines especes a manger, pour qu'elles produisent plus de viande (donc on tue moins d'animaux), et on laisse ainsi d'autres especes sauvages paitrent gaiement. C'est deja mieux que la chasse sauvage du temps de cro-magnon ou on sautait sur tout ce qui bougeait.
    Bref, faut pas etre cruel ni trop sentimental: j'aime pas la violence mais j'aime la viande! Et effectivement je pense que les veaux, vaches, cochons que l'on eleve sont la pour etre manges... pas tous les animaux pour autant puisque l'elevage existe!

  5. #4
    _Mayou_

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    En effet, l'homme est un prédateur et surtout, il est omnivore. Donc par nature, il mange des aliments de source végétale ET animale.
    Les animaux ne sont pas destinés à être mangés, mais font simplement parti d'une chaîne alimentaire, tout comme l'homme. Plus ils se trouvent bas dans cette chaîne, plus ils ont de chance de finir dans la ventre d'un autre. C'est comme ça.
    Le guépard est un prédateur, et est carnivore. Le lui reproche t-on ?

    Ensuite il y a la question de l'élevage, où là les animaux sont destinés à la consommation humaine ou animale. Où est le problème ?
    De plus, on fait des cultures de plantes. Et ça ne pose problème à personne. Ce sont des êtres vivants également. Sans cerveau certes. Mais alors devrions nous bouder tout ce qui a un cerveau, sous prétexte que c'est "mignon" ?

  6. #5
    terz2

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    merci de toutes vos réponses
    vous avez raison, nous avons une conscience qui nous fait mettre à la place de ces animaux, et parfois c'est dur.

    C'est vrai on mange des vegetaux, en leur otant la vie à la plupart d'entre eux ( du genre radi, carrottes, patates=racines) On peut dire aussi que les seuls "choses" au monde vraiment destinées à etre mangées sans faire des malheureux: c'est les fruits, parceque les plantes qui les créent mettent du sucre pour apater les animaux et nous, pour pouvoit se reproduire. C'est donnant-donnant comme dirait une certiane personne. mmmmm c'est bon les fruits!
    sw 150/750 toucam pro 3 EOS 1000D

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    patdx

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    je me permets une réponse en plusieurs points :

    1. si l'on se place du point de vue du naturaliste, on ne peut pas dire que les "animaux" ou "les plantes" comestibles sont "faits pour" être mangés, tout simplement parce que l'apparition des êtres vivants et leur spéciation ne répond à aucune intentionalité particulière : les espèces apparaissent à la suite de la conjugaison d'un processus aléatoire - les mutations - et de contraintes environnementale - tout aussi aléatoires - causant la sélection naturelle des individus et des espèces les plus aptes à vivre et à se reproduire dans cet environnement. Pas de dessein (intelligent ou non) dans la comestibilité ou la voracité animale, mais simplement une conséquence d'un processus d'évolution aboutissant à l'hétérotrophie chez les espèces incapables de photosynthèse.

    2. parmi ces animaux, l'homo sapiens est un prédateur omnivore dont le développement cérébral le rend apte à une modification intentionnelle de son environnement. Depuis le néolithique, homo sapiens a appris à cultiver des plantes et élever des animaux, pour se constituer des réserves de nourriture. Dans cette mesure, on peut dire qu'il s'est approprié - en les domestiquant - des animaux qui sont dès lors destinés à être mangés. En ce sens, les animaux de ferme ou d'élevage industrielle sont faits (je veux dire élevés, et éventuellement transformé par croisement, sélection artificielle, procédés zootechniques et manipulations génétiques) "pour être mangés".

    3. Si homo sapiens est un animal omnivore, son comportement alimentaire ne répond pas seulement aux besoins physiologiques : l'alimentation est devenu un acte culturel, socialement codifié : goûts et dégoûts, techniques culinaires, tabous alimentaires, rites sont des composantes culturelles de nos comportements alimentaires. Le végétarisme est donc un choix culturel plus qu'une retrouvaille avec un supposé instinct alimentaire. Cela peut être il est vrai un choix rationnel, sur le plan de l'hygiène alimentaire et de l'écologie pour autant que l'on prenne la précaution d'équilibrer ses menus de manière a assurer l'apport adéquat en acides aminés essentiels (que nous ne pouvons pas synthétiser et qui sont inégalement répartis dans les aliments végétaux) en pratique, associer légumineuses - dont le soja - et céréales.

    cordialement,

  9. Publicité
  10. #7
    Démostène

    Exclamation Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    Salut,
    Les seuls qui interviennent très peu dans la chaine du vivant, ce sont les charognards, ils attendent que les animaux soient morts pour les manger !
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  11. #8
    bILLI

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    Ta copine qui visiblement n'a pas la lumière à tous les étages pose la question du caractère "téléologique" du vivant c'est à dire d'une orientation de la vie vers une prédistination. Tout ce que l'on peut dire du phénoméne vivant c'est qu'il s'autorégule pour sa perpétuation , cela se fait sans projection dans l'avenir, d'une façon totalement imprédictible.
    C'est pour cela qu'il ne faut pas dire que l'arbre fait des fruits rouges POUR être mangé par les oiseaux mais formuler autrement par exemple :la couleur rouge des fruits augmentent les capacités à se perpetuer du végétal concerné.....large débat.

  12. #9
    terz2

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    tout à fait d'accord avec toi biLLI, merci à tous pour vos réponses! ça "m'éclaire une bonne fois pour toutes"
    à plus!
    sw 150/750 toucam pro 3 EOS 1000D

  13. #10
    Apus apus

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par terz2 Voir le message
    Nos pauvres amis les animaux ne sont pas condamnés par leur être et à etre soit au début ou à la fin de la chaine alimentaire, dont aparemment nous sommes le sommet...
    vos avis et commentaires svp
    Je pense que les autres forumeurs ont déjà répondu de façon satisfaisante à ta question.

    Je me permets seulement une petite remarque quant à la notion de "chaîne alimentaire". Une chaîne trophique constitue un cycle (plus ou moins complexe), il n'y a donc pas de début ou de fin. On peut commencer le cycle par n'importe lequel des éléments de celui-ci. La notion de "bas" ou de "sommet" ne s'applique que pour le schéma d'une pyramide trophique, et là oui, on peut parler "d'étages". Et dans la pyramide trophique ce sont les producteurs primaires (végétaux donc) qui sont à la base de celle-ci, les animaux sont des consommateurs. L'Homme n'est que l'un des consommateurs finaux, au même titre que d'autres superprédateurs. Mais il serait, me semble-t-il, exagéré (et faux) de le considérer seul au sommet de cette pyramide.

    Schématiquement, si l'on considère le "substrat" qui supporte cette pyramide comme étant le milieu acqueux ou terrestre (là où sera puisée la matière minérale pour être tranformée en matière organique par les producteurs primaires -autotrophes donc), les micro-organismes et autres décomposeurs pourraient être schématisés tout autour de la pyramide (grosso modo, ce sont eux qui recyclent la matière organique et en rejettent une partie sous une forme simplifiée, voire minérale, dans le milieu ou "substrat"). Ainsi, ce schéma de pyramide trophique rejoint celui de chaîne trophique.
    Désolé pour ce petit écart, mais je pense que cette idée d'hégémonie de l'Homme sur la Nature est une grossière erreur (je vous rejoins donc dans ce qui a été dit précédemment). Je précise. Cette erreur de "bas" et de "haut" dans la chaîne trophique est assez fréquente. Et quand bien même l'on parlerait de pyramide trophique, n'allez pas voir Homo sapiens triomphateur en haut de celle-ci. Il n'est pas le seul superprédateur au dernier étage. Cette notion de pyramide n'est qu'un schéma pour montrer l'importance des producteurs primaires pour les consommateurs finaux (dont l'Homme) ainsi que le caractère dépendant et facultatif des consommateurs (hétérotrophes) vis-à-vis des autotrophes (ceux-ci pourraient a priori prospérer et s'auto-réguler sans les hétérotrophes, l'inverse n'est pas possible). Notons aussi que le flux trophique ne s'arrête pas en haut de cette pyramide (qui je le rappelle n'est qu'un schéma!), puisqu'il y a un retour au substrat via les décomposeurs.
    Ainsi pourras-tu dire à ton ami, terz2, que si l'on devait dire que "les animaux sont faits pour être mangés" (sous-entendu par les hommes, je suppose...et l'Homme étant lui-même est un animal... ), alors peut-être devrait-on également ajouter que "les hommes sont faits pour être décomposés" (sous-entendu par les les insectes, champignons, vers, bactéries...). Si l'on remarque l'absurdité de l'une de ces 2 propositions , l'on se doit également de remarquer l'absurdité de l'autre.


    Apus.
    Nothing in Biology makes sense except in the light of Evolution. (T. Dobzhansky)

  14. #11
    Marien 31

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    Citation Envoyé par terz2 Voir le message
    C'est vrai on mange des vegetaux, en leur otant la vie à la plupart d'entre eux ( du genre radi, carrottes, patates=racines)
    Bonsoir, juste une précision sans rapport avec la discussion :

    la patate n'est pas une racine, mais un tubercule, une tige quoi !!

  15. #12
    _Mayou_

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    Bon alors par rapport à la notion de haut et de bas, il y a un haut et un bas. Je n'ai personnellement jamais dit, ni même pensé une seule seconde que l'homme était seul au sommet. Bien sûr qu'il ne l'est pas. De plus il y a un sommet dans chaque environnement si je puis dire.
    Si on jette une homme blessé à la mer, il se fera vite croquer par un requin. (pas que je veuille els diaboliser, surtout que le requin ne mangerai surement pas l'homme, mais risque de simplement le goûter)
    Si on met un homme seul au milieu de lions, il ne sera pas non plus au sommet.

    Il y a bien une notion de haut et de bas, puisque le plancton ne sera jamais tout en haut, et un lion ne sera jamais tout en bas.
    Mais ôh jamais l'homme n'est le seul en haut !

  16. Publicité
  17. #13
    Apus apus

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    Bonsoir _Mayou_,

    Citation Envoyé par _Mayou_ Voir le message
    De plus il y a un sommet dans chaque environnement si je puis dire.
    Si on jette une homme blessé à la mer, il se fera vite croquer par un requin. (pas que je veuille els diaboliser, surtout que le requin ne mangerai surement pas l'homme, mais risque de simplement le goûter)
    Si on met un homme seul au milieu de lions, il ne sera pas non plus au sommet.
    Il faut préciser les choses lorsque tu parles de "sommet", encore une fois, cette notion ne s'applique que pour le schéma d'une pyramide trophique mais pas pour celui d'une chaîne trophique... et n'oublions pas qu'il ne s'agit là que de schémas.


    Citation Envoyé par _Mayou_ Voir le message
    Il y a bien une notion de haut et de bas, puisque le plancton ne sera jamais tout en haut, et un lion ne sera jamais tout en bas.
    Mais ôh jamais l'homme n'est le seul en haut !
    Bon, prenons l'écosystème marin. Dans la chaîne trophique, nous pouvons très bien commencer le cycle par les requins. Qu'advient-il des requins? Lorsqu'ils meurent (et mis à part qu'ils se fassent sûrement mangés par des nécrophages ou autres opportunistes), ceux-ci sont décomposés par les bactéries (ces dernières agissent tout au long de la chaîne trophique en fait, recyclent la matière organique et vont ensuite rejeter des sels minéraux). Les sels nutritifs qui résultent de la décomposition des requins par les bactéries (avec le CO2 dissout dans les océans) vont servir au phytoplancton pour que celui-ci fabrique sa matière organique. Le phytoplancton sera mangé par le zooplancton et ainsi de suite... jusqu'à revenir de nouveau au phytoplancton (en passant bien sûr par les requins et les bactéries).
    Nous avons commencer par les requins pour entamer la chaîne trophique et le phytoplancton a suivi après, mais il n'y a pas de concept de "haut" ou de "bas" dans un cycle, mais seulement un sens du flux trophique.
    On peut, dans un écosystème terrestre, changer les requins par les hommes (le phytoplancton par les végétaux en général, le zooplancton par les herbivores etc.), et là encore, l'Homme dans la chaîne trophique n'en est qu'un maillon (certes, bien encombrant pour le reste du vivant ) mais ne se situe à aucun étage particulier puisqu'il n'y a pas d'étage.
    Comme je l'ai déjà dit, même dans le schéma d'une pyramide trophique, dire que l'Homme s'y trouve au sommet (seul ou parmi d'autres espèces) est une vision erronée (une vision avec sans doute quelque relent anthropocentrique) si l'on croit y voir une domination sur le reste du vivant. La pyramide trophique n'indique que l'importance en production de matière organique de chaque étage par rapport à l'étage suivant ainsi que le peu de rendement trophique entre chaque étage. Les producteurs primaires (les végétaux) sont plus important en masse produite (pas forcément à un instant t, mais au moins dans le bilan énergétique global) que les consommateurs primaires, eux-mêmes moins important en masse que les consommateurs secondaires et ainsi de suite. C'est cela que représente la pyramide trophique et non pas quelque "domination" (qu'il faudrait définir d'ailleurs) des uns sur les autres.

    Je sens que je suis là... désolé! Mais bon, puisque l'on parlait d'animaux mangés par l'homme, l'explicitation de la notion de chaîne et de pyramide trophique n'était peut-être pas si superflue, non?

    Apus.
    Nothing in Biology makes sense except in the light of Evolution. (T. Dobzhansky)

  18. #14
    _Mayou_

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    Je ne pense pas qu'il y avait lieu de faire un plat pour quelque chose comme ça.. bien sûr qu'après la décomposition... ça refait un cycle. Je trouve ça même absurde de penser que j'aurai pu ne pas le comprendre.

    Toujours en est il qu'en tant qu'êtres VIVANTS, nous nous situons au dessus de la plupart des animaux. Et non, parler de "haut" et de "dessus" ne veut pas dire que je place l'homme au dessus de tout. Alors la seule différence entre la pyramide et le cycle, est que le cycle prend en compte la matière morte et décomposée. Or cela n'a absolument rien à faire dans ce thème là, puisque nous parlons du besoin de manger des animaux.

  19. #15
    Apus apus

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par _Mayou_ Voir le message
    Toujours en est il qu'en tant qu'êtres VIVANTS, nous nous situons au dessus de la plupart des animaux.
    Pourrais-tu préciser ce point de vue? Ou alors reprendre cet ancien fil de discussion sur ce genre d'opinion : http://forums.futura-sciences.com/sh...e+de+l%27homme

    Citation Envoyé par _Mayou_=1108600
    Alors la seule différence entre la pyramide et le cycle, est que le cycle prend en compte la matière morte et décomposée. Or cela n'a absolument rien à faire dans ce thème là, puisque nous parlons du besoin de manger des animaux.
    Par rapport à la première phrase, désolé , mais je ne suis pas bien sûr que tu ais bien saisi ces 2 concepts...
    Dans la discussion de départ de ce fil, terz2 demandait des commentaires et avis sur son message (le #1) qui parlait d'autotrophie, d'hétérotrophie, de début et de fin de chaîne alimentaire et de "sommet", je répondais donc avec justesse à sa requête finalement .(bon, après je ne dis pas forcément que j'ai raison dans mes explicitations... ) . Expliciter les termes et certaines notions scientifiques est crucial, sinon la discussion ne serait plus scientifique et l'on se limiterait à une discussion de comptoir, or nous sommes sur un forum scientifique. Et au vue des amalgames qui ont été formulés, je pense encore une fois qu'expliciter des concepts scientifiques n'est pas superflu du tout!
    Aussi, ne sais-je pas pourquoi tu prends les choses de façon si personnelle dans le message #12, à moins que j'ai raté un épisode, personne ne t'a attribué les propos contre lesquels tu te défends dans celui-ci, si? (en tout cas, je n'en suis pas responsable ).

    Cordialement,

    Apus.
    Nothing in Biology makes sense except in the light of Evolution. (T. Dobzhansky)

  20. #16
    _Mayou_

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    Oula...je vois que tu ne veux que comprendre ton truc et n'essaie même pas de comprendre ce que je te dis. Nous parlons de 2 choses différentes.
    Et que je me souvienne le 1er post ne parlait en rien d'autotrophie ni de chaine alimentaire mais de "les animaux sont il destinés à être mangés" qui sous entendait un "il faut être végétarien"..

    Un cycle comprend le recyclage de la matière morte. Or cela n'a rien à voir avec la question posée qui parle finalement de prédation. Alors oui en parlant de ça, je trouve qu'il est plus adapté de parler de pyramide que de cycle.

    Mais tu n'as pas l'air de vouloir sortir de ton point de vue pour essayer de comprendre le mien. Et rassure toi j'ai très bien compris le tien, je le trouve juste inaproprié par rapport au sujet.

  21. #17
    Apus apus

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    Citation Envoyé par _Mayou_ Voir le message
    Et que je me souvienne le 1er post ne parlait en rien d'autotrophie ni de chaine alimentaire mais de "les animaux sont il destinés à être mangés" qui sous entendait un "il faut être végétarien"..
    [...]Mais tu n'as pas l'air de vouloir sortir de ton point de vue pour essayer de comprendre le mien. Et rassure toi j'ai très bien compris le tien, je le trouve juste inaproprié par rapport au sujet.
    Ne te limite pas au titre du fil de dsicussion, relis le message#1 :


    Citation Envoyé par terz2 Voir le message
    [...]L'evolution a fait qu'il y a de autotrophes et nous, les heterotrophes. Je suis vegetarienne mais ça pose quand meme des problemes parceque c'est pas vraiment "naturel" et qu'on a besoin de protéines et tout et tout...Bon J'aurais largement préféré etre autotrophe Nos pauvres amis les animaux ne sont pas condamnés par leur être et à etre soit au début ou à la fin de la chaine alimentaire, dont aparemment nous sommes le sommet...
    vos avis et commentaires svp
    @ plus
    Nothing in Biology makes sense except in the light of Evolution. (T. Dobzhansky)

  22. #18
    _Mayou_

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    Oui les mots sont présents dans le sujet, mais je ne pense pas que le but était de parler de l'autotrophie et de l'hétérotrophie, franchement. Ni même réellement de la chaîne alimentaire.
    La question était sur la prédestination ou pas des animaux à être consommés par l'homme. Le reste n'était que des phrases autour pour expliquer.

    Que l'auteur du message me dise si je me trompe..

  23. Publicité
  24. #19
    terz2

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    non mayou tu ne te trompes pas, je ne parlais pas trop de l'autotrophie et d'heterotrophie, ni de supposée chaine alimentaire; je voulais juste parler de la prédestination des différents animaux. C'est pas la peine de vous chamailler!
    allez salut!
    sw 150/750 toucam pro 3 EOS 1000D

  25. #20
    Skoll

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    Citation Envoyé par patdx Voir le message
    1. si l'on se place du point de vue du naturaliste, on ne peut pas dire que les "animaux" ou "les plantes" comestibles sont "faits pour" être mangés, tout simplement parce que l'apparition des êtres vivants et leur spéciation ne répond à aucune intentionalité particulière : les espèces apparaissent à la suite de la conjugaison d'un processus aléatoire - les mutations - et de contraintes environnementale - tout aussi aléatoires - causant la sélection naturelle des individus et des espèces les plus aptes à vivre et à se reproduire dans cet environnement. Pas de dessein (intelligent ou non) dans la comestibilité ou la voracité animale, mais simplement une conséquence d'un processus d'évolution aboutissant à l'hétérotrophie chez les espèces incapables de photosynthèse.
    En fait, le malentendu repose sur la phraséologie utilisée:
    les animaux ne sont pas fait pour être mangé mais nous sommes fait (adaptés) pour manger les animaux (mais aussi des fruits, des tubercules et autres créatures innocentes ) comme cela a été rappelé.

    Notez que certains animaux sont élevés dans un but pratique (chevaux, chiens) mais qui sont consommés dans d'autres cultures. Par exemple: les chiens en Extrême-Orient, les chevaux en Europe jusqu'il y a peu, où la viande chevaline était un luxe inouï, l'animal étant bien trop utile pour être sacrifié.

  26. #21
    Apus apus

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par terz2 Voir le message
    non mayou tu ne te trompes pas, je ne parlais pas trop de l'autotrophie et d'heterotrophie, ni de supposée chaine alimentaire; je voulais juste parler de la prédestination des différents animaux. C'est pas la peine de vous chamailler!
    Ne t'inquiètes pas terz2, nous ne nous chamaillions pas! Nous en avons certainement passé l'âge! C'est un forum de discussion, nous discutions donc, simplement.
    Quant à l'utilité de mes commentaires, je vais devoir la justifier de nouveau (désolé pour ma lourdeur, mais je crois sincèrement qu'il faut savoir de quoi nous parlons, cf message #15).

    Je crois que si terz2 a eu besoin de remettre sa question dans son contexte de "débat" avec son amie dans son message initial, ce n'était pas pour rien. La remarque en elle-même, sans aucun contexte aurait pu être commentée dans toutes les directions possibles et inimaginables.
    Désolé, terz2, si mes commentaires ne correspondent pas à tes attentes, mais étant sur un forum, les discussions sont ouvertes (dans la limite du sujet relaté).

    Or l'argument de la chaîne alimentaire (notion souvent amalgamée avec celle de pyramide) est souvent utilisé (je l'ai souvent entendu, et l'entends encore) comme pretexte à une certaine supériorité des hommes sur le reste du vivant, comme si l'homme disposait de la nature. Dans la question "est-ce que les animaux sont faits pour être mangés", il y a effectivement cette idée de (pré)destination des animaux, évoquée par terz2 dans son dernier message. Si je ne m'abuse, il s'agit de bien d'animaux "destinés" à être mangés par l'homme. Que vous le vouliez ou non, cette façon de considérer la nature par rapport à l'homme (la première étant à la disposition du second) est on ne peut plus empreinte d'anthropocentrisme. En l'occurence, l'idée de sommet de la pyramide a été énoncé. Si j'ai explicité cette notion, c'était justement pour montrer que cette notion scientifique ne dénotait et ne cautionnait en aucun cas quelque supériorité des espèces les unes par rapport aux autres. Aussi, ces notions trophiques ont été utiliséés plusieurs fois au cours de ce fil de discussions (et pas seulement au 1er message) avant ma 1ère intervention (d'où celle-ci d'ailleurs).

    Discuter sur les termes utilisé n'est pas superflu (je deviens gaga à force de répéter ça! ). patdx en fait d'ailleurs la remarque avec l'expression "fait pour" et dénonce l'erreur téléologique (que bILLI a également commenté et expressément cité). Je précisais les notions trophiques pour dénoncer l'écueil anthropocentrique (qui, je l'ai bien compris, n'est pas la position des différents intervenants de ce fil ).

    Cordialement,

    Apus.
    Nothing in Biology makes sense except in the light of Evolution. (T. Dobzhansky)

  27. #22
    _Mayou_

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    Je pense Apus Apus que tu deviens limite parano ! Ne prend pas ça méchamment, ce n'est pas mon intention, c'est juste que je n'ai pas trouvé d'autres mots moins forts pour le dire (bien que j'ai cherché, je t'assure).

    Je m'explique : je crois que personne ici n'a insinué que l'homme était au dessus de tout et avait tous les droits. Mais pourtant, tu n'arrêtes pas de revenir là dessus. Dire que l'homme mange d'autres animaux, et que c'est dans sa nature ne signifie en rien que l'on place l'homme au centre de tout.

    Ce n'est pas parce que l'on parle de pyramide qu'on parle de supériorité. Il n'y a pas d'animal supérieur à l'autre. Mais il faut reconnaître qu'ils sont organisés dans un certain ordre, et qu'il y a des prédateurs qui sont au dessus dans la "chaîne" trophique lorsqu'on coupe celle ci en prenant les microorganismes à la base, et les plus grands prédateurs au sommet.

    Tu classes bien tes dossiers d'une certaine façon, non ? Si je met la biochimie avant la physiologie, ça ne veut pas dire qu'elle est plus importante. Juste que B vient avant P dans l'alphabet.
    Tu vois ce que je veux dire ?

  28. #23
    asmahan

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    waaaaaaawww........ Beaucoup de bruits pour rien .......n'empêche que le sujet est assez intéressant. Mon avis sur la chose est assez simple: du moment que tout être vivat est destinée à mourir un jour (homme, animal, végétal, micro-organisme....tout) mais les derniers des derniers qui se régalent c'est bien les bactéries et autres micro-organismes du sol..........je crois alors qu'ils sont au sommet "sans trop me prendre la tête avec quel sommet et pourquoi et comment et quelle est sa définition"...
    Sinon un autre avis encore plus simple mais trop personnelle c'est que l'homme a été crée pour obéir au bon dieu et de ce fait obéir à la loi de la nature qu'il a crée pour son confort.....ceci dis tout est sous le control et à la merci du bon dieu ...
    Pensez y

  29. #24
    wolfgangouille

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    l'homme a été crée pour obéir au bon dieu et de ce fait obéir à la loi de la nature qu'il a crée pour son confort.....ceci dis tout est sous le control et à la merci du bon dieu ...
    Pensez y
    amen

    Désolé mais c'était pour détendre l'atmosphère.
    Renaud

  30. Publicité
  31. #25
    Apus apus

    Re : animaux:"faits pour etre mangés"?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par _Mayou_ Voir le message
    Je m'explique : je crois que personne ici n'a insinué que l'homme était au dessus de tout et avait tous les droits. Mais pourtant, tu n'arrêtes pas de revenir là dessus. Dire que l'homme mange d'autres animaux, et que c'est dans sa nature ne signifie en rien que l'on place l'homme au centre de tout.
    Avant ma 1ère intervention, nous sommes bien d'accord là-dessus. J'ai bien compris que les différents intrevenants de ce fil ne soutenaient pas l'idée que "les animaux étaient fait pour être mangés par l'homme". Et ma remarque allait donc dans ce sens en dénonçant le piège anthropocentrique, dans lequel, je l'ai bien compris, personne ici (sauf peut-être l'amie de terz2) ne s'était aventuré jusqu'à lors pour défendre l'idée que les animaux sont destinés à être mangés par l'homme. Pourquoi me reproche-t-on cette remarque? Elle n'était destinée à personne en particulier sur ce forum, et ce n'est pas de la paranoïa. bILLI et patdx ont fait remarquer l'erreur téléologique que personne ici n'a défendu, doit-on les considérer comme paranoïaques aussi? Je dénonce l'anthropocentrisme et je me vois taxé d'un sentiment qui n'est pas mien. Certes, j'ai malheureusement du y revenir à plusieurs reprises parce qu'on ne comprenait pas la raison de mes remarques. Mis à part ce détail, j'ai déjà expliquer pourquoi je suis revenu sur ces notions. Quant à considérer que "l'homme était au-dessus de tout", je n'ai pas non plus dénoncé cela (l'anthropocentrisme, ce n'est pas forcément cela). Par contre, j'ai effectivement repris la 1ère phrase du 2ème paragraphe du message #14 de _Mayou_.

    Je trouve ça assez pathologique de ma part (je dois l'avouer ) de devoir passer mes derniers messages de ce fil à justifier mon 1er post. Alors soyez en soulagés les amis, je m'arrête là. Ne nous faisons pas perdre de temps inutilement!

    Cordialement,

    Apus.
    Nothing in Biology makes sense except in the light of Evolution. (T. Dobzhansky)

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. "Faire" de la science : Est-ce éthique ?
    Par Mumyo dans le forum Éthique des sciences
    Réponses: 38
    Dernier message: 07/03/2006, 12h14
  2. "Etre élément de" et "être inclus dans"
    Par Brumaire dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 5
    Dernier message: 30/10/2004, 23h08
  3. Pour vous, c'est quoi "etre heureux" ?
    Par 14bds75_cb dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 43
    Dernier message: 11/07/2003, 19h35