Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 38 sur 38

"Le" cancer commence par une cellule, non ?



  1. #31
    Démostène

    Question Re : "Le" cancer commence par une cellule, non ?


    ------

    Citation Envoyé par Vinc Voir le message
    Pas tout à fait! Un cancer même s'il ne métastase pas peut-être très dangereux même s'il est vrai que le plus gros danger reste la métastase.


    Non. La chimio cible les cellules tumorale parce que l'on sait quelles grandes anomalies elles possèdent, mais qu'il y ai un petit nombre de cellules ou pas ne change rien. Un traitement qui tue les cellules tumorale aura de toute façon d'autres effets secondaire car les voies ciblées sont présentes chez les cellules saines et chez les cellules cancéreuses...

    V.
    Salut,
    Si ce n'est pas un effet toxique de longue durée, il peut être sans conséquences graves pour les cellules normales ( colchicine, par exemple) ?
    @+

    -----
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  2. Publicité
  3. #32
    Corazon

    Re : "Le" cancer commence par une cellule, non ?

    Maintenant, question : Crois-tu que l'on peut utiliser une molécule supprimant des vaisseaux sanguins, ou en tout cas diminuant significativement la vascularisation, et avoir des effets exploitables en terme thérapeutique?
    J'ai lu quelque chose qui ressemblait à ça dernièrement; une technique d'embolisation desdits vaisseaux. L'auteur semblait y croire en tout cas. Mais c'est vague et je n'en sais pas plus.
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  4. #33
    LXR

    Re : "Le" cancer commence par une cellule, non ?

    Oui de toute façon en injection intra-tumorale, ça doi pouvoir se faire, en espérant que la concentration soit beaucoup plus forte dans la tumeur que dans le reste du corps, car la diffusion dans tout le corps est inévitable. Sinon les médicaments anti-angiogéniques ont des effets secondaires très mauvais du style trombopénie, et accentuation nette des risque d'artériosclérose et d'athérosclérose. Donc il me semble que le traitement est accompagné d'une diette avec très peu de cholestérol.

    Sinon au niveau de certains cancers, le traitement par des inhibiteurs de PARP dans des cancers déficients en recombinaison homologue fournit des résultats très prometteurs puisque seule les cellules tumorales sont ciblées (les autres possédent la recombinaison homologue).

    Greg
    Never give up.

  5. #34
    Corazon

    Re : "Le" cancer commence par une cellule, non ?

    Sinon les médicaments anti-angiogéniques ont des effets secondaires très mauvais du style trombopénie, et accentuation nette des risque d'artériosclérose et d'athérosclérose. Donc il me semble que le traitement est accompagné d'une diette avec très peu de cholestérol.
    En fait, le traitement peut être évalué en cardiologie. Alors le cardiologue peut contrebalancer les risques cardiovasculaires potentiels des anti-angionéniques par de la médicamentation propre à la cardio.

    Mais, LXR, je connaissais l'effet probable d'anti-angiogéniques sur l'HTA et subséquemment sur la rupture potentielle de la plaque d'athérome. Mais tu dis bien "accentuation nette des risques d'artériosclérose et d'athérosclérose". ..ce qui veut donc dire que ces médicaments induiraient ou participeraient à l'athérogénèse. Peux-tu me donner les grandes lignes de ce lien de causalité...car je les ignore totalement.
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  6. #35
    LXR

    Re : "Le" cancer commence par une cellule, non ?

    Alors là franchement à prendre avec des pincettes, car je n'ai fait que voir une liste d'effets secondaire de ces médicaments. J'ai été surpris en effet par l'athérosclérose.
    Déjà, ça m'étonnerait que ces médicaments stimule l'export de LDL dans la circulation...et ça m'étonnerait aussi qu'ils stimulent la différenciation des macrophages en foam cells...par contre, en diminuant fortement la présence de facteurs de croissance angiogéniques, ils provoquent peut-être un défaut de renouvellement de la paroi endothéliale des vaisseaux sanguins. On peut imaginer qu'avec le flux sanguin il y ait en permanence des cellules endothéliales qui se décrochent des vaisseaux. Sans leur renouvellement, cela forme probablement "l'accro" dans cette paroi qui va permettre ensuite la fixation du cholestérol circulant. En gros favorisant la première étape du processus d'athérogenèse.
    Par contre, pour augmenter significativement le risque à court terme, il faudrait aussi que ces médicaments stimulent la biogenèse de cholestérol et diminue leur absorption.......liste de suppositions.

    Greg
    Never give up.

  7. #36
    Corazon

    Re : "Le" cancer commence par une cellule, non ?

    Citation Envoyé par LXR Voir le message
    Alors là franchement à prendre avec des pincettes, car je n'ai fait que voir une liste d'effets secondaire de ces médicaments. J'ai été surpris en effet par l'athérosclérose.
    Déjà, ça m'étonnerait que ces médicaments stimule l'export de LDL dans la circulation...et ça m'étonnerait aussi qu'ils stimulent la différenciation des macrophages en foam cells...par contre, en diminuant fortement la présence de facteurs de croissance angiogéniques, ils provoquent peut-être un défaut de renouvellement de la paroi endothéliale des vaisseaux sanguins. On peut imaginer qu'avec le flux sanguin il y ait en permanence des cellules endothéliales qui se décrochent des vaisseaux. Sans leur renouvellement, cela forme probablement "l'accro" dans cette paroi qui va permettre ensuite la fixation du cholestérol circulant. En gros favorisant la première étape du processus d'athérogenèse.
    Par contre, pour augmenter significativement le risque à court terme, il faudrait aussi que ces médicaments stimulent la biogenèse de cholestérol et diminue leur absorption.......liste de suppositions.

    Greg
    Sous toute réserve, je ne crois pas qu'il se passe quoique ce soit au niveau des lipoprotéines et du cholestérol.

    Le lien avec "un défaut de renouvellement de la paroi endothéliale" peut sembler logique par contre. Reste à identifier le niveau exact.

    De manière générale, dans l'initiation de la dysfonction endothéliale, on a les variables suivantes:
    - forces de cisaillement;
    - diminution de la production endothéliale de NO (elle est induite par l'athérogénèse, mais augmente également la perméabilité aux protéines & lipides);
    - l’expression de gènes et de protéines d’adhérence telles les cytokines, les chémokines et les kinases dépendantes du cycle cellulaire;
    - inhibition de gènes protecteurs de l’endothélium: eNOS, COX-2, Mn-SOD;
    - oxydation ou éthylation des LDL;
    - HTA via angiotensine II;
    - Homocystéinurie;
    - probablement autres.

    Or, il me semble que les anti-angiogéniques favorisent l'expression de chémokines, non? Et au niveau de eNOS, COX-2 et Mn-SOD?

    En tout cas, ton affirmation de départ devient de plus en plus probable après réflexion
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  8. Publicité
  9. #37
    Démostène

    Question Re : "Le" cancer commence par une cellule, non ?

    Citation Envoyé par Démostène Voir le message
    Salut,
    Si ce n'est pas un effet toxique de longue durée, il peut être sans conséquences graves pour les cellules normales ( colchicine, par exemple) ?
    @+
    Salut,
    La colchicine est utilisée aussi dans certaines maladies chroniques, parfois durant des années avec prise quotidiène.
    A-t-on noté si ces utilisateurs présentaient moins de cancers que les autres ?
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  10. #38
    flolan

    Re : "Le" cancer commence par une cellule, non ?

    bonjour c'est pas fermé?
    pour demostene moi aussi je m'interesse à gernez mais tu vois vraiment une telle recommandation officielle "dorénavant à partir de 40 ans vous ferez chaque annee une petite chimio preventive..."
    et pourtant si c'est efficace je veux bien le faire, mais l'etude inserm dont tu parles (93% de cancer en moins) ne concerne que les rats

Sur le même thème :

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 83
    Dernier message: 12/07/2017, 22h12
  2. "une démonstration par le sens est impossible"
    Par Adrien___ dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/03/2007, 14h50