Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Chocs trophiques en culture cellulaire




  1. #1
    DaoLoNg WoNg

    Chocs trophiques en culture cellulaire

    Salut.

    Mes recherches ne m'ont pas permis de trouver bonheur alors je viens vous voir .

    Au sujet des cultures cellulaires, j'ai lu que les chocs trophiques (passages successifs de milieux carencés à milieux nutritifs) permettent la synchronisation du cycle cellulaire. Auriez-vous une explication pour mieux comprendre.

    Merci d'avance.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    ptitelectron

    Re : Chocs trophiques en culture cellulaire

    salut,
    le cycle cellulaire nécessite beaucoup d'energie pour se réaliser car il met en jeu tout le cytosquelette. Si on réalise des chocs trophiques les cellules ne pourront plus se "nourir". Par conséquent elles ne pourront pas poursuivre la mitose.
    Quand on les remet dans un milieu non carencé les cellules font toutes se diviser d'où synchronisation du cycle cellulaire.

  4. #3
    Vinc

    Re : Chocs trophiques en culture cellulaire

    Bonjour!
    Je me permet de rectifier un petit peu la réponse précédente...

    Citation Envoyé par ptitelectron Voir le message
    le cycle cellulaire nécessite beaucoup d'energie pour se réaliser car il met en jeu tout le cytosquelette..
    Non, rien à voir avec le cytosquelette ou avec un aspect "énergétique"....


    La synchronisation cellulaire par carence en sérum (ce dont on parle ici) utilise la fait que les cellule ont besoin de facteurs de croissance pour initier la synthèse de cycline (la cycline D en l'occurence) et ainsi poursuivre en phase G1 du cycle cellulaire. L'absence de sérum (qui contient ces famaux facteurs de croissance) va bloquer les cellule en phase G1, et il suffit en suite de donner du milieu complet aux cellules pour qu'elles reprennent toutes le cycle là où il s'était arrêté, c'est à dire globalement au niveau de la transition G1/S.
    Cette technique de synchronisation est loin d'être la seule et n'est peut-être pas celle qui donne la synchronisation la plus propre.
    On peut donc aussi utiliser le double ou le simple choc thymidine. On apporte une grosse quantité de thymidine à la cellule ce qui va permettre de saturer une enzyme nescessaire à la synthèse de l'ADN, et donc de bloquer cette synthèse.
    Il existe encore d'autres méthodes comme celle utilisant l'hydroxyuréee pour bloquer là encore en G1/S, ou un blocage mitotique au nocodazole....

    Tout dépend quel type de cellule on veut synchroniser et à quel moment du cycle...

    V.
    Dernière modification par Vinc ; 06/11/2007 à 10h28.
    Primum non nocere.


  5. #4
    ptitelectron

    Re : Chocs trophiques en culture cellulaire

    navré d'avoir alors expliqué des erreurs mais cela me paraissait logique compte tenu de ce qui était dans mon cours. Merci pour la rectification!

  6. #5
    DaoLoNg WoNg

    Re : Chocs trophiques en culture cellulaire

    Merci d'avoir pris le temps de m'aider.

    En somme si j'ai bien compris, on bloque un stade du cycle cellulaire par inhibition ou carence et on attend que toutes les cellules se retrouvent à ce stade, puis on peut relancer la machinerie Je retiens les deux techniques.

    Bonne continuation.
    Dernière modification par DaoLoNg WoNg ; 06/11/2007 à 21h29.

  7. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. [Biologie Cellulaire] culture cellulaire primaire
    Par zzzebulone dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/05/2009, 10h11
  2. [Biologie Cellulaire] culture cellulaire
    Par Bacillus 100 dans le forum Biologie
    Réponses: 14
    Dernier message: 29/11/2007, 21h32
  3. [Biologie Cellulaire] problemes de culture cellulaire
    Par lashwar dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 14/10/2007, 18h18
  4. [Biologie Cellulaire] culture cellulaire
    Par prawnie dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 30/09/2007, 20h42
  5. Culture cellulaire de Caco-2
    Par krakow dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/01/2006, 12h48