Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

modification covalentes/non-covalentes de l'ADN



  1. #1
    noun89

    Question modification covalentes/non-covalentes de l'ADN

    Bonjour bis!

    dans mon cours on me parle de modifications covalentes de l'adn et de modification non-covalentes...
    Mais je ne suis pas tout a fait sure de bien cerner ces deux types de modifications!

    pour moi :
    modif covalente = pas de changement de base = modif épigénétique
    modif non covalente = changment de base = mutation

    mais...

    dans mon cours j'ai des exemples de ces différentes sortes de modifications :
    modif covalent comme : ubiquitinylation, phosphorylation,...
    modif non cov : ajout d'un facteur

    Mais qu'est ce que c'est que cet ajout de facteur? ca rentre pas dans le cadre des modif épigénétiques? (et puis finalement je sais m^me plus ce que c'est les modifications épigénétiques... enfin c'est plus très clair)

    merci d'avance pour votre précieuse aide!!!

    -----


  2. #2
    sed s/war/peace/ *

    Re : modification covalentes/non-covalentes de l'ADN

    Bonjour,
    Citation Envoyé par noun89 Voir le message
    Bonjour bis!

    dans mon cours on me parle de modifications covalentes de l'adn et de modification non-covalentes...
    Quelques soit les molécules dont on parle, il me semble que la création d'une liaison covalente implique le partage d'un doublet d'electron entre deux atomes
    (ex: entre l'oxygene et les hydrogene d'une molécule d'eau : H-O-H).
    Les liaisons non covalentes regroupent tout un tas d'autres interactions qui n'implique pas ce partage d'un doublet d'electron.


    Mais je ne suis pas tout a fait sure de bien cerner ces deux types de modifications!

    pour moi :
    modif covalente = pas de changement de base = modif épigénétique
    modif non covalente = changment de base = mutation
    ça je crois que c'est faux.
    On entend généralement par mutation le changement d'un nucléotide par une autre ou une insertion/deletion de un ou plusieurs nucléotide sur la molecule d'ADN. C'est un phénomène plus complexe et varié, je crois, qu'une modification de liaison.
    Il y a toutefois l'exemple du dimère de thymine (liaison covalente de deux T successif dans la séquence suite par exemple à un rayonnement UV) qui aboutit une changement de base (T->C ?? je me souvient plus).

    En epigénétique, on doit pouvoir faire une distinction entre :
    1) La methylation, qui consiste à lier de façon covalente un groupement methyl directement sur l'ADN (sur la cytosine), et qui permet d'éteindre transcriptionnellement une région génomique (voir inactivation du chromosome X, si tu ne connait pas encore).
    2) Les proteines dites "histones", qui forment des nucléosomes, et qui elles ne sont pas lié de façon covalente (enfin dans mes souvenirs ) à la molécule d'ADN. Ces nucléosomes jouent un rôle (important) dans la compaction/accessibilité des régions génomiques.

    Pour corser (et surtout rendre incroyablement intéressante) l'affaire un certains nombres de modification covalentes des protéines histones (ajout de groupement chimique : methylation / phosphorylation ) permettent de réguler encore plus finement le niveau d'expression des gènes codés par la région génomique en question...
    C'est vraiment beau.
    Et encore je ne te dit même pas que ces modification épigénétique sont héritables, sinon tu va me prendre pour un horrible lamarckien...


    mais...

    dans mon cours j'ai des exemples de ces différentes sortes de modifications :
    modif covalent comme : ubiquitinylation, phosphorylation,...
    modif non cov : ajout d'un facteur
    Tu n'es pas au chapitre protéine par hasard ???



    Mais qu'est ce que c'est que cet ajout de facteur? ca rentre pas dans le cadre des modif épigénétiques? (et puis finalement je sais m^me plus ce que c'est les modifications épigénétiques... enfin c'est plus très clair)

    merci d'avance pour votre précieuse aide!!!
    Hope this help,
    Etienne
    aui q encore touch2 q ,on clqvier ??

  3. #3
    noun89

    Re : modification covalentes/non-covalentes de l'ADN

    merci pour la réponse rapide!!


    quelques reprises de message pour etre sure d'avoir bien compris...

    1) La methylation, qui consiste à lier de façon covalente un groupement methyl directement sur l'ADN (sur la cytosine), et qui permet d'éteindre transcriptionnellement une région génomique (voir inactivation du chromosome X, si tu ne connait pas encore).
    l'inactivation du chromosome X = lyonisation, je connais mais je ne savait pas que c'était dut à la méthylation des cytosines!!!

    ensuite j'ai une question un peu bizare peut etre... en fait je me demande comment la méthylation des cytosines (au passage, chez les eucaryotes on a que les cytosines qui sont méthylées et les adénines chez les procaryotes c'est çà?) peut aboutir a l'inactivation d'un gene... est-ce que c'est parce que cela modifie les ilots CpG?

    En epigénétique, on doit pouvoir faire une distinction entre :
    1) La methylation, qui consiste à lier de façon covalente un groupement methyl directement sur l'ADN (sur la cytosine), et qui permet d'éteindre transcriptionnellement une région génomique (voir inactivation du chromosome X, si tu ne connait pas encore).
    2) Les proteines dites "histones", qui forment des nucléosomes, et qui elles ne sont pas lié de façon covalente (enfin dans mes souvenirs ) à la molécule d'ADN. Ces nucléosomes jouent un rôle (important) dans la compaction/accessibilité des régions génomiques.
    et là... ??? pourquoi tu te met a me parler des histones? est que le fait que la molecule d'adn s'enroule autour des histones constitue une modification épigénétique? ou alors est-ce que c'est l'acéthylation des histones qui en est une? :S


    Et encore je ne te dit même pas que ces modification épigénétique sont héritables, sinon tu va me prendre pour un horrible lamarckien...
    ca c'était mon cours d'aujourd'hui, les histoires d'imprinting, c'est bien ça? avec l'exemple (qui doit etre le plus connu) donnée en cours du locusIGF2/H19?

    sinon ptite récapepet'...
    modif épigénétiques : pas de changement de séquence nucléotidique, peut etre transmissible (et reversible? je pense que oui)
    modification covalente : comprends les modif épigénétiques + le pontage des thymines dut aux UV --> mutation (T-> C j'ai vérifié) + surement d'autres choses encore qui impliquent une liaison covalente (je n'étais pas sure d'avoir le "droit" de faire le rapprochement entre modif covalente et liaison covalente)

    et puis quand tu parle de phosphorylation, est-ce que ca a un quelconque rapport avec la phosphodiesterase qui augmente les effetes de molec agissant via la synthese d'AMPc? (d'ailleurs j'ai pas vraiment compris ce mécanisme, mais bon je t'en demande trop! je me débrouillerais autrement)

    re-merci( on ne le dit jamais assez!) pour toutes ces précisions!

    bonne soirée

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 25/09/2007, 12h26
  2. l'adn
    Par uoxel dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 18/03/2007, 19h32
  3. Liaisons covalentes, recouvrement des orbitales
    Par Potache dans le forum Chimie
    Réponses: 11
    Dernier message: 20/11/2006, 13h10
  4. Liasons Covalentes Datives
    Par Bozrn dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/08/2006, 22h29
  5. Liaisons covalentes polaires
    Par Witten dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 14/11/2005, 16h34