Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Epissage alternatif



  1. #1
    oxalise

    Epissage alternatif

    bonsoir ,
    j'ai une question a vous poser:
    lors d'un épissage alternatif normal est ce qu'un intron peut devenir exonique ? si oui comment avons nous pu classer l'ADN génomique en ADN codant (exons) et non condant (introns)?
    merci d'avance !

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    MaliciaR

    Re : épissage alternatif

    Bonjour,

    qu'est-ce qu'un intron exonique?


    Cordialement,
    An expert is one who knows more and more about less and less.

  4. #3
    Yoyo

    Re : épissage alternatif

    salut

    oui un intron pas epissé a cause d'un epissage alternatf deviens un exon
    Pour déterminer cela il n'y a que le sequencage du cDNA
    YOyo

  5. #4
    MaliciaR

    Re : épissage alternatif

    Mais euh, Yoyo, faut pas donner les réponses!

    Cordialement,
    An expert is one who knows more and more about less and less.

  6. #5
    Patfol

    Re : Epissage alternatif

    J'ai entendu parler de vrais introns codants, il y en 3 chez la levure qui code des ADN endonuclease ou ADN maturase, ces introns sont dans le l'ADN mitocondrial ca m'avait vraiment étonné quand j'en ai entendu parlé.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    oxalise

    Re : Epissage alternatif

    bonjour ,
    merci pour vos réponses a tous , oui comme l' a dit yoyo un intron exonique est un intron qui n'est pas épissé lors d'un épissage alternatif et par conséquent s'exprime ,ceci est apparemment possible chez les eucaryotes!
    c'est a dire qu'en plus du fait qu'il ait des variations dans "l'expression" des axons (c'est le cas du gène qui code pour la calcitonine dans la tyroide et en meme temps pour la CGRP dans le cerveau) ,dans d'autres épissages alternatifs certains introns peuvent s'exprimer, ce qui me semble étrange , peut etre que ceci peut se rencontrer dans des cas pathologiques par apparition de nouveaux signaux d'épissages (par mutation) mais pas dans les cas physiologiques ou sinon comment pouvons nous classer l'ADN génique ( pas génomique désolée si je me suis trompée dans ma question précedente) en introns et exons si l'expréssion de ces derniers peut etre relative d'une proteine a une autre ?
    Merci de bien vouloir l'aider a comprendre ,,

  9. Publicité
  10. #7
    Aqualung

    Re : Epissage alternatif

    D'après mon cours sur le sujet, tous les gènes ne sont pas forcément concernés par cet épissage alternatif...Cependant ce processus à ceci d'intéressant qu'il permet une variation et un polymorphisme des gènes post transcriptionnel.

    Disons que les visions simples qu'on avait sur le génome jusqu'il y a une dizaine d'année commencent à se flétrir...
    On se rend compte que les introns ne sont pas si inutiles que ça (présence de miRNA, régulation...)
    Et il la question à ce poser est de savoir si cette division intron/non codant et exon/codant est encore correcte? La différence entre les deux doit être redéfinie.

    Maintenant je comprend ta question, dans ce cas comment différencier les introns "utiles" des introns non codants... là je t'avoue que je ne sais pas, je trouve déjà personnellement que la méthode visuelle de séparation intron/exon est assez faible pour arriver à différencier les introns.

  11. #8
    Moumoutte

    Re : épissage alternatif

    Bonjour à tous,

    Citation Envoyé par Yoyo Voir le message
    oui un intron pas epissé a cause d'un epissage alternatf deviens un exon
    Pour déterminer cela il n'y a que le sequencage du cDNA
    YOyo
    Je ne savais pas.

    alors si j'ai bien tout suivi, d'après vous, la définition d'un intron ne serait pas forcément: "séquence non codante" mais plutôt quelque chose du genre: "séquence qui est éliminée lors de l'épissage"?

    Merci

  12. #9
    Aqualung

    Re : Epissage alternatif

    Oui c'est déjà plus ça... l'intron doit être quelque peu redéfinit

    ce n'est plus seulement le bout de DNA inutile... il est nécessaire par exemple si on veut exprimer des protéines hétérologues dans des organismes eucaryote, ça ne fonctionne pas si on ne rajoute pas au moins un intron artificiellement.

    De plus ils contiennent des structures secondaire et des éléments régulateurs (miRNA) parfois importants

  13. #10
    Yoyo

    Re : épissage alternatif

    Citation Envoyé par Moumoutte Voir le message
    Bonjour à tous,



    Je ne savais pas.

    alors si j'ai bien tout suivi, d'après vous, la définition d'un intron ne serait pas forcément: "séquence non codante" mais plutôt quelque chose du genre: "séquence qui est éliminée lors de l'épissage"?

    Merci
    tout a fait, d'ailleur pour moi intron n'a jamais été egal a non codant! beaucoup d'introns code pour des snoRNA ou meme des proteines.

    YOyo

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Epissage alternatif maladie d alzheimer et virus
    Par sguenard dans le forum Maladies neurodégéneratives : Alzheimer, Parkinson, Sclérose en plaques...
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/05/2008, 17h23
  2. [Biologie Moléculaire] Epissage alternatif et codon start
    Par nicokupo dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 08/04/2008, 08h10
  3. [Biologie Moléculaire] Epissage alternatif
    Par Alegs dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 16/03/2008, 18h51
  4. [Biologie Moléculaire] Epissage alternatif
    Par riskeur dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 29/12/2007, 13h39
  5. épissage alternatif et constitutif
    Par mag dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/04/2005, 13h38