Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

comportements spécifiques d'une espèce



  1. #1
    Buzz

    Talking comportements spécifiques d'une espèce

    Bonjour! Je viens juste de m'inscrire dans ce forum et ça m'a l'air pas mal du tout!
    J'ai besoin d'aide pour un devoir si quelqu'un est inspiré... Je voudrais savoir si on peut réellement parler de "comportement spécifique d'une espèce"??? Ce terme me gêne un peu si on considère une espèce en tant qu'unité évolutive.... donc pour moi, le comportement de l'espèce peut aussi évoluer... Si quelqu'un a une idée, ça m'aiderait beaucoup!!!

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    ginko

    Re : comportements spécifiques d'une espèce

    Bonsoir,

    La question est relativement complexe, en effet, on ne distingue pas encore les comportements innés, dus au génotype et les comportements acquis dus à l'apprentissage. (On peut aussi parler des comportements individuels dus à l'histoire propre de l'individu).
    De plus il faut prendre en compte les comportements sociaux qui sont dictées pas des "cultures" aux niveaux des groupes d'animaux, et qui varient d'un groupe à l'autre.
    Bref, le comportement dépend du phénotype de l'animal (on peut alors trouver des comportements spécifiques à une espèce), de l'environnement physique et de l'environnement culturel de l'individu...

    Pour répondre à ta question, on peut parler de "comportement spécifique d'une espèce" seulement pour certaines parties de son comportement global.

  4. #3
    sand13

    Cool Re : comportements spécifiques d'une espèce

    Moi, je ne sais pas, je ne suis pas une spécailiste d'éthymologie mais il me semble qu'"espéce" et "spécifique" c'est pas très loin tout ça.
    Quant à savoir s'il vaut mieux comparer une "même" espèce en des temps différents (et donc, bien sûr plus tout à fait la même) ou des espèces différentes en un même temps, voire même un même lieu, pour extraire de chacune leur spécificité. Là, je dis à chacun ses points de comparaison...

  5. #4
    Buzz

    Re : comportements spécifiques d'une espèce

    merci pour ta réponse, ça m'ouvre des pistes... je suis d'accord qu'on ne peut parler de comportement spécifique à l'espèce que pour certaines parties de son comportement, mais pour moi, le comportement de l'animal déterminé par l'environnement serait plus spécifique à un groupe ou sous-espèce partageant la même niche écologique qu'à l'espèce entière. Je chipote peut être un peu sur les mots, mais aurait tu un exemple de comportement qui soit spécifique d'une espèce et donc qui la définisse?
    pour être plus claire, comment définir dans une espèce des comportements qui lui sont réellement spécifiques, malgré la variabilité inter espèce, et ceux semblables ou dérivant d'autres espèces?

  6. #5
    aym

    Re : comportements spécifiques d'une espèce

    je pense que tu te pose trop de questions philosophiques sur ce theme
    une espece donnée a-t-elle oui ou non un comportement spécifique
    a priori la réponse est oui vu le nombre d'exemples "spécifiques" qui me viennent à l'esprit
    Savoir d'ou vient ce comportement est une autre question ?
    par contre tu peux aussi avoir un comportement spécifique pour une population précise d'une meme espèce liée a un apprentissage ou a un environnement particulier !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    aquilegia

    Re : comportements spécifiques d'une espèce

    bonjour,
    j'aimerais apporter ma pierre à l'interrassante discussion portant sur l'identification de comportements spécifiques (en restant très général...).

    De meme que les tous les oiseaux ont des plumes, les comportements de phylums phylogénétiquement apparentés auront des bases communes :la génétique et l'évolution des comportements obéit aux memes lois que celle des caractères physiques ou physiologiques (et encore, les facteurs environnementaux ne simplifient rien...) On ne pourra donc se servir que de certaines facettes de ces comportements si l'on veut identifier des espèces...

    Par ailleurs, entre deux populations d'une meme espèce, des divergences comportementales peuvent apparaitre (à cause de divergences génétique : dérive, mutations), ou environnementales) : le polymorphisme intra-spécifique est aussi à prendre en compte dans l'identification de critère de détermination comportementaux.

    Néanmoins, dans les phylums d'espèces proches,les comportements servent à identifier les membres de leur propre espèce aux animaux eux-meme, notamment lors des parades amoureuses : si plusieurs espèces avaient le meme comportement, alors les individus de ces espèces ne pourraient se distinguer (je pense par exemple au chant des oiseaux, des amphibiens : certaines espèces sont très proches physiquement mais se distinguent elles-meme par leur chant (pour ce qu'on en sait) et, nous meme, nous les distinguons par leurs chants (les pouillots... j'en passe)!!

    ok, l'identification de critères de détermination spécifique comportementaux est très ardue... mais probablement pas plus que celle de critères physiques... dont on sait qu'ils ont conduit (et conduisent encore, parions-le) bien souvent à de belles erreurs en phylogénie!!

  9. Publicité
  10. #7
    Buzz

    Re : comportements spécifiques d'une espèce

    Bonjour aquilegia,
    tes remarques me sont bien utiles, merci. Je me demandais justement si on pouvait considérer que les comportements spécifiques de l'espèce comme "purement" (même si ce n'est pas complètement vrai) déterminés génétiquement, au même titre que des caractères purement morphologiques. Ca me choque quand même un peu...
    trois questions,1° peux-tu me définir ce qu'est la dérive svp? je ne suis pas du tout spécialiste en évolution...
    2° est ce qu'il est correct de dire que plus une espèce est "évoluée", plus il y a de divergence inter-individuelle et donc moins il y a de comportements stéréotypés et spécifiques à l'espèce?
    3° aurait-tu des exemples de comportements spécifiques aux êtres humains? Je penserait intuitivement au langage ms même si tous les êtres humains parlent, ce n'est pas la même langue!

  11. #8
    aym

    Re : comportements spécifiques d'une espèce

    Citation Envoyé par Buzz
    3° aurait-tu des exemples de comportements spécifiques aux êtres humains? Je penserait intuitivement au langage ms même si tous les êtres humains parlent, ce n'est pas la même langue!
    je suis pas un spécialiste mais les differentes langues sont-elles autant de comportements différents ... a mon avis non

    par contre si tu prends en compte la population d'astronautes (2 en ce moment) et celle de la terre alors on peut (je pense) dire qu'il y a des différences de comportement dues à la gravité ou son absence ... encore faudrait-il qu'il se reproduise et que l'on observe les enfants ...
    je délire ...désolé

  12. #9
    aquilegia

    Re : comportements spécifiques d'une espèce

    Le determinisme des comportements... vaste question, sur laquelle des générations de comportementalistes se sont pris le bec. Entre inné (génétique) et acquis (environnement), difficile de trancher.
    En fait, depuis quelques années, on ne tranche plus. On admet que la plupart des comportements sont dus à des facteurs génétiques ET environnementaux, les uns influant sur les autres.
    Les comportements meme les plus complexes ont une base génétique, comme notre capacité à raisonner et à vouloir "etre libre" de penser, à apprendre... puisque le siège de notre pensée est notre cerveau et que son développement est déterminé par nos gènes... (on nait avec un cerveau en état de marche).
    L'environnement est extrèmemment important aussi pour le développement du dit cerveau, puisque, tout au long de notre vie, plus nous aurons de choses à apprendre, à observer, à comprendre, en gros, plus nous l'utiliserons, plus nous allons le développer dans un sens ou l'autre...

    Sinon, pour répondre à tes autres question, la dérive génétique est un des quatre facteurs de l'évolution des espèces, avec la mutation, la sélection et la migration.

    Quand une sous-population est isolée, au sein d'une espèce (par exemple, par une barrière géographique, sur une ile ou autre... mais il peut y avoir d'autres barrières, écologique par exemple, ou... comportementale, mais c'est un sujet vaste et controversé), elle va, pendant plusieurs génération, rester sans liens avec des individus extérieurs.
    On va alors observer une baisse du polymorphisme génétique.Les gènes plus ou moins neutres seront supprimés aléatoirement d'une génération à l'autre. Plus la population est petite, plus cette baisse sera rapide. Elle est totalement due au hasard, et est indépendante de la sélection, qui ne s'opère que sur les gènes favorables ou défavorables (pense au cas extrème d'une toute petite population avec une forte consanguinité).
    Au bout d'un temps assez long (millions d'années), si deux populations sont isolées, le hasard de la dérive fera qu'il y aura pas mal de divergences génétiques entre elles. Ces différences peuvent etre suffisantes pour que les individus de ces populations, si ils se retrouvent en contact, ne puissent plus se reproduire, ou qu'ils aient des hybrides stériles (comme l'ane et le cheval).
    Pour faire augmenter le polymorphisme génétique, il y a les mutations, et la migration d'individus venant d'une population extérieure...

    Je n'aime pas trop le terme d'espèce "évoluée". Depuis le premier etre vivant, tout le monde a eu le meme temps d'évolution. Néanmoins, si une espèce possède une population vaste, depuis longtemps, des divergences vont apparaitre au niveau génétique, grace aux mutations (pas de migration, puisqu'on considère l'espèce dans son ensemble, et la migration, bien sur, ne vaut qu'entre populations d'une meme espèce... c'est assez clair?).
    Ces mutations peuvent modifier les comportements individuels, puisqu'ils ont des composantes génétiques.
    Par ailleurs, les comportements peuvent aussi etre modifiés par des facteurs environnementaux si tout le monde ne vit pas dans un environnement semblable. En plus, il peut y avoir la mise en place de "cultures" différentes, comme chez le chimpanzé : ces comportements, comme laver un fruit, utiliser une baguette pour attraper des fourmis, sont transmis par apprentissage d'un individu à l'autre. L'un inove, les autres imitent.
    Tant que personne n'est isolé et que gènes et information circulent librement, il y aura de la diversification (dérive exéptée!! (suppression aléatoire de certains gènes, ou pourquoi pas comportements peu avantageux, mais pas forcément désavantageux d'une génération à l'autre))
    Mais si les comportements qui sont modifiés altèrent par exemple la reconnaissance entre individus, attention! un isolement reproducteur va se mettre en place, et alors, bonjour à une nouvelle espèce!

    Pour les comportements spécifiques des etres humains, il y a une page qui y est consacrée sur ce forum. Tout ce que je dirais est de faire attention à deux choses : 1, on a encore beaucoup de chose à apprendre sur les animaux, et beaucoup de gens font des affirmations impossibles à vérifier, du style "les animaux n'ont pas de conscience" (ce qui apparait peu probable : ils ont certainement une conscience du monde qui les entoure, meme si ce n'est pas la meme que la notre)
    2 : il faut se méfier de l'anthropomorphisme, qui conduit à dire des betises dans le sens inverse!
    voilou! j'espère avoir pu t'aider, et que j'ai été suffisemment claire...

  13. #10
    Buzz

    Re : comportements spécifiques d'une espèce

    oui, merci beaucoup, ç'est très clair.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. caractérisation d'une espèce ionique
    Par cpai dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/12/2007, 17h51
  2. [Evolution] Mutation et émergence d'une nouvelle espèce.
    Par Nashki dans le forum Biologie
    Réponses: 18
    Dernier message: 24/09/2007, 18h24
  3. Acidité d'une espèce
    Par ugito dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/09/2007, 10h05
  4. Identification d'une espece chimique
    Par Shuruga dans le forum Chimie
    Réponses: 12
    Dernier message: 18/07/2007, 02h53
  5. Modélisation d'évolution d'une espèce
    Par Quinto dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/04/2005, 20h27